Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Mannesmann – Set de tournevis – 18 pièces
13.02 €
Voir le deal

 

 Arnold Bax (1883-1953)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91459
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Arnold Bax (1883-1953) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Bax (1883-1953)   Arnold Bax (1883-1953) - Page 6 EmptySam 23 Jan 2021 - 23:11

Je le ferai donc.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5862
Age : 46
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Arnold Bax (1883-1953) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Arnold Bax (1883-1953)   Arnold Bax (1883-1953) - Page 6 EmptyDim 24 Jan 2021 - 0:40

DavidLeMarrec a écrit:
Je le ferai donc.

Very Happy

Iskender a écrit:
Mais personnellement les trois premières sont encore sur le métier pour moi, alors que j'adore les 5 et 6.

... Et la 7 ?


... J'avais justement prévu de réécouter la 5 avec partition, je n'étais pas sûr de vouloir le faire ce soir mais le message d'Iskender m'a aiguillonné : j'écoute donc (une partie de) cette symphonie, dirigées par les trois mêmes que pour la 7 : Leppard (Lyrita), Lloyd-Jones (Naxos) et Handley (Chandos).

Pour ma part, je suis plutôt moins sensible à cette œuvre : je l'adore parce que c'est Bax, parce que ça pullule d'instants magiques (harmonies, timbres, atmosphères – il me semble que l'on retrouve l'ambiance des poèmes symphoniques des années 1910 davantage que dans les autres symphonies), mais en revanche aucun thème ne m'interpelle particulièrement — c'est même peut-être la moins mélodiquement prégnante de toutes, sauf peut-être la 4 que je n'écoute jamais (mais il faudra bien que je me la re-coltine un jour ou l'autre).
Plus de "mahlérismes", aussi, que dans les trois premières et la 6, mais ça reste marginal.

Notons que la structure du premier mouvement est assez différente de celle que Bax adopte le plus fréquemment (grosso modo : introduction (lente ou non) - transition - premier thème principal - transition - second thème principal plus lent - développement au(x) tempo(s) variables(s) - réexposition abrégée du premier thème - réexposition plus lyrique et sereine du second thème - coda) : ici on a une espèce d'arche — la conclusion se faisant sur l'introduction lente, après une section rapide plus longue que dans l'exposition...

Concernant les versions, Leppard me ravit moins que dans la 7, et je suis surpris d'aimer autant Lloyd-Jones (pour son espèce d'objectivité, sa probité et son absence de prétention) — tandis que Handley est plus élusif (une minute et demie de moins que les autres), ce qui augmente la cohésion d'ensemble tout en rendant le discours un peu moins évident à suivre (sans partition).


Le Poco lento est dans la même veine : le début est frappant (on croirait au début d'un final plutôt que d'un mouvement lent), mais la suite est plutôt décevante — rien de vraiment singulier, et notamment aucune mélodie prégnante (comme si Bax avait tout dit dans ses mouvements lents d'avant 1930)...

Je réserve le III (ainsi que des commentaires plus consistants sur le II) pour les soirées à venir... I don't want that


Dernière édition par Golisande le Dim 24 Jan 2021 - 0:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
 
Arnold Bax (1883-1953)
Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: