Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Narcos Saisons 1 et 2 Coffret Blu-ray
18.03 €
Voir le deal

 

 Compositeurs italiens fin XIXième début XXième

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Mehdi Okr
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyMer 28 Juil 2010 - 16:47

aurele a écrit:
Pour Francesca da Rimini, il y a Cheryl Barker qui est une chanteuse confirmée sans être une grande star. Je ne l'ai jamais entendue.

Moi non plus, quoiqu'elle ait chanté Cio-Cio San à Paris l'an dernier :
http://www.forumopera.com/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=725&cntnt01detailtemplate=gabarit_detail_breves&cntnt01dateformat=%25d-%25m-%25Y&cntnt01lang=fr_FR&cntnt01returnid=65
Citation :
Plus à l’aise dans la seconde partie, où ses qualités dramatiques s’expriment davantage que dans la légèreté, habile et naïve à la fois, de la jeune geisha, Cheryl Barker (Cio-Cio San) se montre à la hauteur du rôle. Fort joliment chanté, son « Un bel di, vedremo » est touchant à souhait. Le timbre est assez agréable, le médium souvent un peu faible, mais les aigus savent être déchirants.
Il faut dire qu'avec un nom qui veut dire "aboyeuse", on peut s'attendre au pire !
http://en.wikipedia.org/wiki/Cheryl_Barker
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89452
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyMer 28 Juil 2010 - 16:58

aurele a écrit:
C'est toi hier qui m'a dit de voir ce qu'il y avait déjà dans ce topic.
Oui, mais je pensais plus à les importer dans le nouveau. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23379
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyMer 28 Juil 2010 - 17:03

DavidLeMarrec a écrit:
aurele a écrit:
C'est toi hier qui m'a dit de voir ce qu'il y avait déjà dans ce topic.
Oui, mais je pensais plus à les importer dans le nouveau. Mr. Green

Si tu veux, j'en créerai un propre à Giordano. Connais tu beaucoup de versions de Fedora? Même si tu n'en connais pas beaucoup, ce serait intéressant que tu en parles dans le topic discographique quand tu auras le temps.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89452
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyMer 28 Juil 2010 - 17:07

aurele a écrit:
ce serait intéressant que tu en parles dans le topic discographique quand tu auras le temps.
Je crois que tu l'as déjà dit. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23379
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyMer 28 Juil 2010 - 17:08

DavidLeMarrec a écrit:
Je crois que tu l'as déjà dit. Mr. Green

Est-ce que tu le feras? C'est cela qui m'intéresse.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89452
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyMer 28 Juil 2010 - 17:12

Ca dépend. Qu'est-ce que je risque si je ne le fais pas ?

Ni corde ni poison s'il te plaît, c'est inconfortable. Une lame bien aiguisée, à la rigueur.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23379
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyMer 28 Juil 2010 - 17:14

DavidLeMarrec a écrit:
Ca dépend. Qu'est-ce que je risque si je ne le fais pas ?

Ni corde ni poison s'il te plaît, c'est inconfortable. Une lame bien aiguisée, à la rigueur.

Tu ne risques rien. Après, c'est toujours intéressant d'avoir les impressions d'une personne sur un enregistrement.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23379
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyVen 20 Aoû 2010 - 15:02

Nedda dans I Pagliacci même si elle a de la musique superbe est un personnage qui m'insupporte. C'est une trainée. Sa mort ne me fait ni chaud ni froid.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89452
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyVen 20 Aoû 2010 - 15:06

(Fais-moi penser de ne jamais sortir avec toi lors d'une prochaine réincarnation en orpheline midinette.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89452
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyVen 20 Aoû 2010 - 15:08

Plus sérieusement, ça fait partie de l'intérêt du drame : il y a une forme d'adhésion à la colère de Canio qui est terrifiante, parce qu'elle prolonge l'empathie pendant le meurtre. Un peu comme lors des violences de Golaud à Yniold.

Parce que si on y regarde de plus près, c'est une orpheline ramassée dans la rue et épousée contre du pain. C'est pas joli-joli non plus, alors que lorsqu'elle grandit elle ait envie d'avoir un amour à elle, ça paraît bien naturel.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23379
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyVen 20 Aoû 2010 - 15:10

DavidLeMarrec a écrit:
Parce que si on y regarde de plus près, c'est une orpheline ramassée dans la rue et épousée contre du pain. C'est pas joli-joli non plus, alors que lorsqu'elle grandit elle ait envie d'avoir un amour à elle, ça paraît bien naturel.

C'est sûr que si on creuse comme tu le fais ici, on peut plus nuancer.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89452
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyVen 20 Aoû 2010 - 15:11

C'est un opéra qui est extrêmement intéressant indépendamment de sa musique, parce qu'il pose pas mal de problèmes dans ce genre (le plus évident est évidemment l'ambiguïté réel / factice).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31490
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyVen 20 Aoû 2010 - 15:42

aurele a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Parce que si on y regarde de plus près, c'est une orpheline ramassée dans la rue et épousée contre du pain. C'est pas joli-joli non plus, alors que lorsqu'elle grandit elle ait envie d'avoir un amour à elle, ça paraît bien naturel.

C'est sûr que si on creuse comme tu le fais ici, on peut plus nuancer.

Euh c'est pas creusé ... ça me semble évident Aurèle ...
Canio le dit explicitement qu'il l'a recueillie ...
Puis franchement dans son duo avec Silvio on a pas l'impression d'une garce.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23379
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptySam 4 Déc 2010 - 23:21

Ce soir, c'était ma troisième écoute d'Adriana Lecouveur de Cilea en entier. Le 1er acte est peut être celui que j'aime le moins. Le deuxième et le quatrième sont ceux que je préfère : pour tous les duos dont évidemment la confrontation entre Adriana et la Principessa, l'air de la Principessa de Bouillon, l'air "L'anima o stanca" de Maurizio, "Poveri fiori" et l'ensemble de l'acte IV en fait.
A l'acte III, j'isole surtout le monologue de Fedra. A l'acte I, j'isole l'air d'Adriana et "La dolcissima effigie" de Maurizio surtout.
La musique est merveilleuse, très émouvante et dramatique à la fois, surtout dans l'Acte IV. Après, certains thèmes reviennent peut être un peu trop comme celui de la Principessa mais il ne me gêne pas plus que cela.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23379
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyVen 17 Déc 2010 - 13:46

Francesca da Rimini de Zandonai :

C'est une belle découverte dans l'ensemble. La musique est magnifique, même s'il y a des passages que j'aime moins. L'orchestration est plutôt subtile dans l'ensemble. L'acte II est le plus épique, le plus spectaculaire mais aussi le moins subtil sur le plan orchestral et c'est celui que j'aime le moins. La musique lors de la rencontre entre Francesca et Paolo au Ier acte est merveilleuse ainsi que celle de l'interlude de l'Acte III. La première scène de l'Acte IV rappelle sur le plan orchestral Salome de Strauss. L'ambiance est sinistre et c'est très oppressant. Malatestino peut faire penser à Herodes. Dans l'ensemble de l'oeuvre, les passages avec les servantes sont assez chiants. Il n'y a que la scène avec Biancofiore et Francesca à l'Acte IV qui m'a vraiment plu sur l'ensemble des passages avec les servantes. L'acte III comporte un sommet : la grande scène d'amour entre Francesca et Paolo. L'Acte IV est génial quasiment de bout en bout.
Je comprends les comparaisons faites avec Debussy, le Wagner de Tristan und Isolde et Strauss.
L'histoire en elle-même est très classique mais cela fonctionne bien.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20343
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyVen 17 Déc 2010 - 13:49

Moui... enfin ça vaut pas ce qu'en a fait Rachmaninov quand même...
Et dans ce même genre de compositeurs italiens, j'ai quand même une large préférence pour un Montemezzi et ses Trois Rois...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85167
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyVen 17 Déc 2010 - 13:50

Polyeucte a écrit:
Moui... enfin ça vaut pas ce qu'en a fait Rachmaninov quand même...

C'est très différent surtout, mais je trouve que c'est une belle réussite, à mi-chemin entre Puccini et Strauss.
Non pour moi, ça n'est vraiment pas inférieur.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20343
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyVen 17 Déc 2010 - 13:52

Xavier a écrit:
C'est très différent surtout, mais je trouve que c'est une belle réussite, à mi-chemin entre Puccini et Strauss.
Non pour moi, ça n'est vraiment pas inférieur.

Oui, mais avec le côté sucré de Puccini et la partie causante de Strauss... je trouve ça assez plat dans mon souvenir... mais bon, j'irais quand même à l'ONP, faut pas pousser! hehe

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23379
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyVen 17 Déc 2010 - 13:58

Polyeucte a écrit:
Et dans ce même genre de compositeurs italiens, j'ai quand même une large préférence pour un Montemezzi et ses Trois Rois...

Pourrais tu donner quelques élements relatifs à ta perception de cette oeuvre? La version de studio de Nello Santi avec Anna Moffo, Plácido Domingo, Pablo Elvira et Cesare Siepi en particulier doit être difficilement trouvable.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20343
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyVen 17 Déc 2010 - 13:59

aurele a écrit:
Pourrais tu donner quelques élements relatifs à ta perception de cette oeuvre? La version de studio de Nello Santi avec Anna Moffo, Plácido Domingo, Pablo Elvira et Cesare Siepi en particulier doit être difficilement trouvable.

Euh, comme ça, à froid, ça va être dur... faut quand même que je me remette un peu dedans, ça fait quelques temps que je ne l'ai pas écouté. Mais c'est cette version que j'ai (et puis aussi un enregistrement avec Ramey... rabbit Entre lui et Siepi, je ne sais que choisir!)

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23379
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyVen 17 Déc 2010 - 14:01

La version Santi est finalement visiblement trouvable : http://musique.fnac.com/a394355/L-amore-dei-tre-re-CD-album
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85167
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyJeu 22 Aoû 2013 - 3:09

Il me semble que Domenico Alaleona (1881-1928) n'a pas encore été évoqué.

Je viens d'écouter l'enregistrement de son opéra Mirra (1912), enregistré à Radio France avec le National par Juraj Valcuha.
Musicalement on est à mi-chemin entre Puccini et Debussy avec une touche de Strauss, c'est très riche mais d'une façon moins rutilante que Zandonai (un autre italien aux influences similaires), et moins homogène, ça oscille entre du très classique et du assez moderne, sans que l'unité ne soit vraiment flagrante.
La réussite est loin d'être totale car le livret (autour du complexe d'Electre) me paraît bâclé, trop simpliste, caricatural, trop court peut-être. (l'opéra dure 1h23)
J'ai été un peu gêné par le côté puccinienne un peu caricaturale de Mazzola-Gavazzeni dans le rôle-titre.
A écouter quand même par curiosité, il y a de beaux moments musicalement. (je pense en particulier au prélude du II et à la toute fin)

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 51EMGH9wuXL

Livret avec traduction française.
Revenir en haut Aller en bas
Rav–phaël
Mélomane chevronné
Rav–phaël

Nombre de messages : 6516
Age : 26
Localisation : Nice/Paris
Date d'inscription : 17/07/2011

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyVen 12 Mai 2017 - 10:54


Je déterre ce sujet pour parler d'une découverte


Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 00457a84

Deux oeuvres :
Symphonie en La majeur
Suite Sicilienne

Je n'ai écouté que la Symphonie. Un bon moment,
On ne sait pas trop où on se situe, entre une veine post–romantique assez inintéressante même si belle (avec de très jolis thèmes et conduits mélodiques !), et une manière de modernisme disparate qui ne s'affirme pas tout à fait et qui nous fait conclure à un manque de personnalité de la part de ce compositeur, puisque rien de vraiment personnel ne ressort de tout ça.

Ne me faite pas dire ce que je n'ai pas dis :
Je suis plutôt content de mon écoute ^^  Mr.Red

Quelques élans alla Poulenc par moment, plutôt Prokofiev ailleurs (il y a même un thème au cor dans le premier mouvement qui semble copié sur le Largo de la 9e de Dvorak) ; des climax dissonants pour le plaisir des yeux ; des chants lyrico–rétrogrades pour le plaisir des oreilles ; une manière générale qui me fait l’impression d’un rapprochement à faire avec Nielsen ou Florent Schmitt ; et bien sûr l’influence de l'école néo–classique (on peut penser aussi à Hindemith) ; le Final tire du côté américain, avec Bernstein, Copland ; etc..

Avec le clinquant et la richesse de l’orchestration italienne ! Je ne me suis pas ennuyé du tout ! C'est qu'il y a une belle dynamique, rythmique, générale, même si parfois quelques longueurs mais tout le monde ne s'appelle pas Maurice Ravel ^^

Une joli découverte !

Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11048
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyDim 1 Juil 2018 - 0:29

Même s’il est plutôt question d’opéra dans ce fil:

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Giovan10
Giovanni SGAMBATI
(1841-1914)


Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Sgamba10
Symphonie nº1 en ré majeur, op. 16 (1880-81)
Francesco La Vecchia / Orchestra Sinfonica di Roma
Rome, XII.2011
Naxos


L’écriture n’a certes rien de révolutionnaire, au contraire, surtout vu la date. Pour le dire en quelques mots, Sgambati coule une veine mélodique et un allant très italiens dans le langage de la symphonie du romantisme allemand «central» (disons de la génération de 1810 à Brahms.)

Pour préciser un peu, on pourrait dire que la forme doit plutôt à Liszt pour les procédés de transformation thématique, à Mendelssohn pour l’orchestration toute en transparences et en tuilages et ponctuellement à Brahms pour certaines modulations harmoniques, tandis que la générosité mélodique évoque Verdi, que ce soit dans le panache des thèmes appassionato ou dans le lyrisme des passages cantabile, en particulier dans l’Andante. Toute l’œuvre semble en fait procéder d’une sorte de dialectique entre ce panache et ce lyrisme.

Mais c’est vraiment une réussite: c’est lumineux, délié, direct et séduisant, on ne s’ennuie jamais (sauf peut-être la première partie du Finale, un peu décousue, mais ensuite c’est assez irrésistible, quoique pas dépourvu d’un peu de facilité) - et (au contraire, par exemple, des Symphonies de Martucci, qui sont vraiment des imitations de Brahms) ça sonne vraiment italien - et à ce titre c’est quand même assez original.

Interprétation comme souvent excellente de La Vecchia et son orchestre romain: pleine d’allant et détaillée.

Pas mon cœur de répertoire, mais un bien belle découverte.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89452
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyDim 1 Juil 2018 - 11:38

Je suis d'accord avec ta description (forme germanique, mélodies italiennes), mais ça ne m'a jamais paru très marquant alors que, fort de sa réputation, je réessaie régulièrement (et que le gentil ne me fait pas exactement peur Mr. Green ). Je ne crois pas avoir écouté la version La Vecchia, je vais réessayer.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11048
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyDim 1 Juil 2018 - 12:24

DavidLeMarrec a écrit:
Je suis d'accord avec ta description (forme germanique, mélodies italiennes), mais ça ne m'a jamais paru très marquant  alors que, fort de sa réputation, je réessaie régulièrement
Marquant peut-être pas, mais j'ai trouvé ça vraiment plaisant et original. (Après, je sortais de la 1ᵉ de Bernstein, ça peut rendre enclin à pas mal d'indulgence envers n'importe quelle musique un peu fraîche et vivante. Tiens, il faudra que je pense à réessayer la Symphonie française de Dubois la prochaine fois que je m'infligerai Kaddish ou The Age of Anxiety.)

DavidLeMarrec a écrit:
(et que le gentil ne me fait pas exactement peur Mr. Green ).
Oui, j'ai bien dit que ce n'était pas mon cœur de répertoire.

DavidLeMarrec a écrit:
Je ne crois pas avoir écouté la version La Vecchia, je vais réessayer.
En effet, joué sans cet allant et sans cette clarté, ça doit perdre une bonne partie de son intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89452
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyDim 1 Juil 2018 - 13:48

Benedictus a écrit:
Marquant peut-être pas, mais j'ai trouvé ça vraiment plaisant et original. (Après, je sortais de la 1ᵉ de Bernstein, ça peut rendre enclin à pas mal d'indulgence envers n'importe quelle musique un peu fraîche et vivante. Tiens, il faudra que je pense à réessayer la Symphonie française de Dubois la prochaine fois que je m'infligerai Kaddish ou The Age of Anxiety.)

hehe


Citation :
En effet, joué sans cet allant et sans cette clarté, ça doit perdre une bonne partie de son intérêt.

Ah oui, j'ai eu l'impression à chaque fois de quelque chose d'assez compact en effet.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11048
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyMar 19 Nov 2019 - 23:10

Quelles seraient vos recommandations pour de l'opéra italien de cette époque-là, mais plutôt sur le versant un peu décadent et/ou moderniste?
(Mis à part Puccini, I Medici et Fedora.)
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85167
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyMar 19 Nov 2019 - 23:28

Il a sans doute été question de Zandonai dans ces pages, je ne connais que Francesca, qui est vraiment chouette, et puis il y a Mirra d'Alaleona dont j'ai parlé un peu plus haut qui n'est pas sans intérêt.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89452
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyMar 19 Nov 2019 - 23:47

Voilà, et bien sûr Cassandra de Gnecchi (dont le début semble avoir inspiré Strauss pour Elektra).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11048
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyMer 20 Nov 2019 - 12:50

Merci! Pour Francesca da Rimini et Cassandra, des recommandations discographiques particulières?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89452
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyMer 20 Nov 2019 - 13:18

Benedictus a écrit:
Merci! Pour Francesca da Rimini et Cassandra, des recommandations discographiques particulières?

Je crois qu'il n'y a que la version Montpellier avec Mazzola-Gavazzeni (direction Diemecke) pour Cassandra. Pour Francesca da Rimini, je te conseille surtout de prendre des chanteurs que tu aimes, il y a du choix (et je n'ai pas trop fait de comparaisons)…
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Ben.
Mélomane chevronné
Ben.

Nombre de messages : 2047
Age : 32
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyMer 20 Nov 2019 - 13:34

Je crois que David n'aime pas trop, mais ça peut valoir le coup, d'écouter un Idebrando Pizzetti, qui se révèle plutôt dans sa musique de chambre.
Les quatuors sont intéressants, bien qu'assez académiques (même s'ils révèlent quelques surprises).

Mais surtout un Trio pour piano au mouvement lent tout à fait surprenant et atypique pour l'époque et le personnage, plutôt conservateur dans l'âme.

Il y a aussi d'autres œuvres chambristes qui peuvent valoir un coup d'oreille, mais c'est une bonne porte d'entrée.
Revenir en haut Aller en bas
http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11048
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyMer 20 Nov 2019 - 13:59

DavidLeMarrec a écrit:
Pour Francesca da Rimini, je te conseille surtout de prendre des chanteurs que tu aimes, il y a du choix (et je n'ai pas trop fait de comparaisons)…
Je vois surtout beaucoup de live avec des chanteuses que je ne connais pas très bien (Caniglia, Ligabue, Olivero, Gencer...) et dans des conditions des restitution pas forcément optimales, j'imagine - ou un studio bulgare avec Kabaivanska et Manuguerra. Du coup, je me demande si je ne vais plutôt me tourner vers la version Bollon chez CPO: au moins, l'orchestre devrait y être très bien.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89452
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyMer 20 Nov 2019 - 14:13

Benedictus a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Pour Francesca da Rimini, je te conseille surtout de prendre des chanteurs que tu aimes, il y a du choix (et je n'ai pas trop fait de comparaisons)…
Je vois surtout beaucoup de live avec des chanteuses que je ne connais pas très bien (Caniglia, Ligabue, Olivero, Gencer...) et dans des conditions des restitution pas forcément optimales, j'imagine - ou un studio bulgare avec Kabaivanska et Manuguerra. Du coup, je me demande si je ne vais plutôt me tourner vers la version Bollon chez CPO: au moins, l'orchestre devrait y être très bien.

Ligabue, c'est super. Mais effectivement, Sanzogno, pour l'orchestre, ouille. Peut-être plutôt avec Santi. Sinon Levine ou Arena, effectivement. La distribution de Bollon fait un peu peur (tous ces gens inconnus de nationalités diverses dans un opéra secondaire d'Allemagne…), mais comme tu dis, l'orchestre doit être beau à tout le moins.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 625
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptySam 18 Jan 2020 - 22:02

Ildebrando Pizzetti n'a pas de fil propre, alors disons-en quelques mots ici, puisque j'ai passé la journée en sa "compagnie".

Musicien, enseignant et critique, on peut également supposer qu'il était fin tacticien, et doué de remords. Signataire du manifeste des intellectuels fascistes dès 1925, sa carrière n'en fut pas moins longue et prospère, puisqu'il préside l'Association des Musiciens Italiens (nom officiel bienvenu) dans les années 50 et influe sur les programmations de La Scala, ce qui s'avère bien pratique pour promouvoir ses opéras, à commencer par son plus "célèbre", Assassinio nella Cattedrale.

Son fait de gloire pendant les années de guerre fut une commande de 1939 pour le gouvernement japonais afin de célébrer les 2 600 ans de règne impérial. L'histoire de la commande est fascinante en elle-même. Lancée avant que les hostilités ne battent leur plein, la liste des nations choisies n'en est pas moins surprenante. Les États-Unis la déclinèrent, la Hongrie confia à Sándor Veress de composer (pourquoi le Japon s'est tourné vers ce pays est un mystère, semble-t-il), la France s'acquitta de sa charge avec l'Ouverture de Fête de Jacques Ibert, la Grande-Bretagne se tourna vers Benjamin Britten, dont la Sinfonia da Requiem fut rejetée (et les raisons ne manquent pas, du problème de la langue à l'anti-militarisme, en passant par l'absence d'obséquiosité dans le titre).
Restaient les deux nations proches de l'Empire : Richard Strauss commit sa pire composition, selon les dires, Japanische Festmusik (ou Festmusik zur Feier des 2600jährigen Bestehens des Kaiserreichs Japan für großes Orchester en version à-plat-ventriste complète), dont la nomenclature est à l'échelle de la composition : pachydermique soporifique pas très raffinée (ça se trouve même [url=/watch?v=KiNZKxAW5CU]ici[/url] pour les amateurs de tutti fortissimo en cascade). La légende veut qu'il accepta en échanges de garanties pour sa belle-fille Alice, de confession israëlite.
L'Italie confía l'honneur à Pizzetti, dont ce fut la seule symphonie, et qui ne brille ni par sa pompe ni son optmisme : début sombre, prières aux morts de la première guerre, dédicace interne à son fils mort de la grippe espagnole... Avec la Symphonie en la, on est assez loin du pompiérisme de circonstance straussien. Peut-être le titre complet, In Celebrazione dell XXVIo Centenario della Fondazione dell'Impero Giapponese était-il suffisamment obséquieux pour servir de viatique auprès des autorités nippones ?
Pour les curieux, une partie de la série des concerts de fin 1940 a été enregistrée et est disponible commercialement (c'est d'ailleurs le point de départ de ma curiosité envers Ildebrando).

La symphonie est donc un objet surprenamment sombre et torturé, et mérite le coup d'oreille pour les amateurs d'angoisses orchestrales.
Le concerto pour harpe, très tardif (1960) est un objet charmant, avec quelques assombrissements passagers mais vif et souriant dans son ensemble.
Côté pièces orchestrales, je tenais à attirer l'attention sur la suite tirée de La Pisanella, Rondo Veneziano et Preludio a un altro giorno pour les amateurs de poèmes symphoniques et autres Sheherazaderies. La suite est très colorée, avec de l'orient fantasmé comme j'aime, des ambiances grondantes comme les Sirènes de Glière et du drame au stabilo (La danse de la mort et de l'amour parfumé !). Au passage, l'enregistrement par Vänskä contient plus de numéros, mais celui de Gardelli est tellement plus spacieux d'un point de vue acoustique et tendu (alors que le minutage des mouvements est plus long !) que la question de la version ne se pose pas pour moi.
Les deux autres pièces citées sont peut-être moins urgentes, mais la richesse des coloris et des atmosphères (la ritournelle joyeuse de Rondo Veneziano qui s'emballe jusqu'à devenir cet hymne conquérant, et s'effondre en lamentation tzigane est un régal) en font pourtant de chaudes recommandations (possiblement Mélo-compatibles ?)

Côté musique vocale, la Messa di Requiem a soulevé mon enthousiasme. Entièrement écrite a cappella, elle ne manque ni de couleurs ni d'atmosphères, comme son ouverture éthérée, ou son Dies irae évanescent et inquiet, avec toutes ces notes étrangères, avant de s'élancer vers le ciel lorsque résonne Salva Me. (Il existe un couplage avec la superbe messe de Frank Martin, ce qui ne gâche certainement pas le plaisir). J'imagine que l'étrangeté des couleurs du XXe sur une trame grégorienne est ce qui a plu à mon oreille.

La musique de chambre contient des pièces intéressantes, dont je retiens le trio pour piano (Largo épuré, Rapsodia di Settembre d'une grande poésie), la sonate pour violoncelle (globalement inquiète, deux Lento qui flanquent un mouvement central tour à tour tempêtueux et déprimé, on dirait la chronique d'une crise de spleen) et la sonate pour violon (franchement agitée, avec son finale heureux et leste).
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89452
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyDim 19 Jan 2020 - 21:05

Merci beaucoup, maintenant j'écoute du Richard Strauss collabo et je crève d'envie de découvrir cette Messe a cappella peut-être même le truc destiné à Mélo, mais si on me pose la question, je dirai que je n'ai jamais eu l'intention d'écouter ça.

Un peu comme Respighi donc : un fascisant qui a laissé des choses un peu pompières mais quelques bijoux inattendus au milieu ?
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 11048
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyDim 19 Jan 2020 - 21:43

Je me souviens d'avoir bien aimé le Requiem, mais d'avoir été un peu déçu par Assassinio nella catedrale - je n'ai rien dû écouter d'autre.

Sinon, David, tu as vu, c'est amusant: il y a une pièce qui porte le même nom qu'un de tes ensembles préférés.
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 10796
Date d'inscription : 21/01/2007

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyDim 19 Jan 2020 - 21:52

Benedictus a écrit:
Je me souviens d'avoir bien aimé le Requiem, mais d'avoir été un peu déçu par Assassinio nella catedrale - je n'ai rien dû écouter d'autre.

Sinon, David, tu as vu, c'est amusant: il y a une pièce qui porte le même nom qu'un de tes ensembles préférés.

Rondo Veneziano ?
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 625
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyDim 19 Jan 2020 - 22:07

Je n'ai pas tout écouté de ce qui est disponible au disque, mais les monographies semblent se limiter à une vingtaine de disques qui répètent les mêmes titres (dont le trio pour piano). Par exemple, il n'y a semble-t-il que 2 enregistrements de la symphonie : le concert de 1940 et la version Naxos couplée avec le concerto pour harpe. Un rapide coup d'œil semble confirmer que j'ai passé en revue la plupart du répertoire enregistré, ayant ignoré les quatuors à cordes (zut !), quelques pièces chorales et tout le piano (ça par contre, je pense survivre). Et ledit répertoire ne pèse pas très lourd en quantité à l'heure actuelle.

Ô surprise, il existe au moins 2 enregistrements de la messe ! J'ai opté pour la version O'Donnell chez Hyperion, parce que couplée avec celle de Martin, et parce qu'elle est multi-primée. Celle de Parkman, avec le Danish National Radio Chamber Choir, est publiée par Chandos, donc gare à la prise de son ?
Je ne pense pas que ce soit un chef d'œuvre inconnu, mais sur l'échelle de mon plaisir auditif, la note est assez élevée. Mes goûts sont-ils partagés, c'est une autre histoire...

J'aimerais tenter son Assassinio nella Cattedrale lorsque je serai d'humeur à découvrir de nouveaux opéras, qui semble l'un des rares encore couramment disponibles sur la vingtaine qui constitue son catalogue. Mais je crains que le temps ne soit délicat à trouver...

Pour le fascisant ou le collabo, Graener et Sinding ont laissé de très belles choses. Pizzetti doit être du même calibre ? Choix politiques discutables et bonne musique ne sont pas incompatibles. Par contre, rien du niveau du Metamorphoseon ou d'aussi charmant que le Trittico Botticelliano, pour citer Respighi. Mon conseil de moi à moi : les 3 œuvres chambristes citées et la messe, et les poèmes symphoniques, surtout la très Rimski-compatible Pisanella.
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 625
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyDim 19 Jan 2020 - 22:09

Rubato a écrit:
Benedictus a écrit:
Je me souviens d'avoir bien aimé le Requiem, mais d'avoir été un peu déçu par Assassinio nella catedrale - je n'ai rien dû écouter d'autre.

Sinon, David, tu as vu, c'est amusant: il y a une pièce qui porte le même nom qu'un de tes ensembles préférés.

Rondo Veneziano ?

J'ai tiqué en voyant cela la première fois, mais c'est moins riche en batterie et citations de Vivaldi, donc j'ai peur que la pièce déçoive les amateurs de Maestro Reverberi.
(Flûte, j'ai perdu tous les fans de Lagune et compagnie...)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89452
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyDim 19 Jan 2020 - 22:21

Benedictus a écrit:
Sinon, David, tu as vu, c'est amusant: il y a une pièce qui porte le même nom qu'un de tes ensembles préférés.

J'interromps mes cantates de Moniszuko, tiens, pour réécouter. I love you
/watch?v=c4rO4B6iyDI
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89452
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 EmptyDim 19 Jan 2020 - 22:28

Le R. Strauss de commande est très chouette : du Strauss sans bifurcation, très franc dans la jovialité, mais ce n'est pas mal écrit du tout évidemment !


Mefistofele a écrit:
Ô surprise, il existe au moins 2 enregistrements de la messe ! J'ai opté pour la version O'Donnell chez Hyperion, parce que couplée avec celle de Martin, et parce qu'elle est multi-primée. Celle de Parkman, avec le Danish National Radio Chamber Choir, est publiée par Chandos, donc gare à la prise de son ?

Comme ce sera la seule disponible en dématérialisé, ça fera très bien l'affaire pour la découverte ! (mais effectivement, les captations Chandos avec le Chœur de la Radio Danoise – leurs Strauss, justement – sont un brin nébuleuses, sans être infâmes non plus)


Citation :
Je ne pense pas que ce soit un chef d'œuvre inconnu, mais sur l'échelle de mon plaisir auditif, la note est assez élevée. Mes goûts sont-ils partagés, c'est une autre histoire...

De l'a cappella italien de cette époque qui suscite ton intérêt… cela éveille le mien !


Citation :
Par contre, rien du niveau du Metamorphoseon ou d'aussi charmant que le Trittico Botticelliano, pour citer Respighi[/i].

Dommage. Bien noté !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Compositeurs italiens fin XIXième début XXième   Compositeurs italiens fin XIXième début XXième - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Compositeurs italiens fin XIXième début XXième
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: