Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Kingston A400 – SSD interne – ...
Voir le deal
81.9

 

 Rigoletto (Verdi, 1851)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptySam 17 Jan 2009 - 23:13

Guillaume a écrit:
Citation :
un rôle insuffisamment préparé

Pas possible, il l'avait déja chanté à la fin des années 40 et en 1952 à Mexico avec Callas sous la direction de Mugnai.
Oui, c'est vrai, tu as raison, le Mugnai est d'ailleurs publié (l'orchestre mexicain est fabuleux Laughing ).

Méforme, peut-être, vu comment il passe ses aigus en poussant.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyMer 21 Jan 2009 - 17:41

Il est marrant ce Rigoletto Mugnai.

Contrairement aux Puritains de la même tournée mexicaine, l'enregistrement est correct (on entend bien le souffleur).

Ecoutable sur deezer :

http://www.deezer.com/fr/maria-callas-giuseppe-di-stefano-piero-campolonghi/verdi-rigoletto-A41592.html


Maria Callas ne fait pas tellement jeune fille, Di Stefano est en très grande forme, j'aime bien le Rigoletto de Piero Campolonghi.
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyMer 21 Jan 2009 - 22:19

le gros défaut, c'est que ça a pas mal vieilli : Piero Campolonghi a une fâcheuse tendance à larmoyer, mais bon, parfois on se plaint de ne pas avoir de théâtre, ici on en a. C'est juste un peu grandiloquent (très, en réalité).

Maria Callas a un énorme format dramatique qui paraît étrange dans Gilda, sa vision est complètement tragique. N'empêche que c'est impressionnant à écouter.

Giuseppe di Stefano est déchaîné. En super-forme vocale, il en fait des tonnes et des tonnes, tient ses aigus triomphaux de façon hypra cabotine. Ca fonctionne tellement que l'air de la plume au vent est bissé, et qu'il cabotine encore plus la deuxième fois (bonjour la progression dramatique). Mais vu la personnalité supoosée du duc, je ne trouve pas ça gênant, ça donne un petit encore plus délirant à ce spectacle.

L'orchestre de Bellas Artes est très plan plan, mais ce n'est pas prétentieux. Pas trop de drame ici, on s'en tient au ploum-ploum réglementaire - mais je suis déçu, il n'y a pas un super solo de cor comme dans les puritains (c'est scandaleux).

Je passe un bon moment à écouter ça
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyMer 21 Jan 2009 - 22:51

La maleeediziooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooone !

Ca en jette quand même. Ce n'est pas un drame qui frappe par sa noirceux ici, mais un cirque vocal avec des larmoiement et un souffleur qui a décidé de voler la vedette.

Faut reconnaitre que c'est jubilatoire.
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptySam 21 Fév 2009 - 21:51

J'ai visionné pendant les vacances le fameux Rigoletto de Ponnelle.

Déjà, le premier acte, je le trouve très proche de ce qu'il fait dans son Carmina Burana. Ceci dit, ça colle parfaitement avec les orgies de la Renaissance. Smile
Wixell m'a assez surprise, et dans le positif. Un vibrato pratiquemment effacé alors qu'habituellement il nous le desservait sous toutes les coutures. Là, il joue très finement le personnage, c'est chanté très intelligement.
Pavarotti, très bon en duc. De toute façon, sa voix, son timbre est faite pour ce rôle de jeune premier. Smile
Enfin Gruberova, très... cocotte... (et la perruque affraid )... mais c'est superbement chanté, les aigus tout en finesse, les modulations sont bien faites...

Bref, un beau Rigoletto, malgré un point noir : le décalage entre le son et l'image... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Guyercoeur
Mélomane averti
Guyercoeur

Nombre de messages : 215
Localisation : Villeurbanne
Date d'inscription : 26/07/2005

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptySam 21 Mar 2009 - 13:13

Crapio a écrit:
Pour préparer mon live à l'opéra lillois j'ai suivi l'œuvre avec ça :
Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 DV-OPRIGM

Vous en pensez quoi ?

Mon petit grain de sel :
Pourquoi j 'aime ce DVD :
-Le cadre des arènes : on se croirait en vacances.
-Le rigoletto de Léo Nucci : Quel acteur, quelle présence !!
-Le Duc de Mantoue d 'Aquilès Machado : son physique un peu ingrat est compensé par une belle voix.
-Gilda d 'Inva Mula : très belle.
-Sparafucile de mario Luperi : vraiment noir, il "fout" les jetons.
- Scène de bal du début : en boucle je me la repasse .

Après plusieurs écoutes et visionnages, ce DVD m'est devenu indispensable. Enivrant !
On assiste aussi à 2 "bis".(Rigoletto et Duc de Mantoue) Que du bonheur !
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23382
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyDim 29 Mar 2009 - 8:59

Que pensez vous de Leonard Warren en Rigoletto? Il a beaucoup chanté le rôle au Met, l'a gravé au studio sous la direction de Cellini avec Jan Peerce en Duc et Erna Berger en Gilda. Il existe aussi un enregistrement du 3e acte sous la direction de Toscanini avec Zinka Milavov et Peerce.

Que vaut cette version?
Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 41R4AJP1Q2L._SL500_AA240_
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23382
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyLun 6 Avr 2009 - 19:59

J'ai écouté un live de Rigoletto du Met du 29 décembre 1945 sous la direction de Cesare Sodero et avec la distribution suivante :

Rigoletto : Leonard Warren
Gilda : Bidú Sayao
Il Duca : Jussi Björling
Maddalena : Martha Lipton
Sparafucile : Norman Cordon
Monterone : William Hargrave
Borsa : Richard Manning
Marullo : George Cehanovsky
Il Conte di Ceprano : John Baker
La Contessa di Ceprano : Maxine Stellman
Giovanna : Thelma Altman
Un paggio : Thelma Altman

Le son est plutôt bon, ce qui permet d'avoir une écoute confortable.
La direction de Sodero est sans invention mais tient la route, c'est dirigé comme il faut mais c'est assez plat.
Ce live est surtout intéressant pour les interprètes des 3 rôles principaux.
Warren a une voix que je trouve magnifique, il chante ce rôle de manière magistrale. Son incarnation du personnage est vraiment très réussie, il est plus père que bouffon mais cela le rend très touchant. Il est investit sur le plan dramatique.
Sayao est une voix lègère mais qui a un joli timbre de voix qui convient idéalement au personnage. C'est une Gilda fraîche, douce, émouvante. Son interprétation de "Caro nome" n'est pas la meilleure que j'ai entendu mais c'est tout de même très joli.
Björling est un Duc parfait sur tous les plans, la voix est sublime, lumineuse. Il a l'arrogance du personnage, beaucoup de sex appeal.
Le reste de la distribution est tout à fait honorable. Les autres interprètes ne se démarquent pas.
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyMar 7 Avr 2009 - 13:15

Oui, voilà Björling, c'est exactement le type de voix qui me convient dans le rôle du duc. Il faut un timbre clair, une voix relativement légère, qu'on sente le jeune premier futile derrière tout cela... Et c'est pour ça que Domingo, par exemple, n'est pas pour moi un bon duc.

Je te conseille la version, captée à Rome, avec Merrill et Bjorling dans les années 50 qui est aussi très bon. Smile
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyMer 8 Avr 2009 - 9:54

aurele a écrit:


Que vaut cette version?
Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 41R4AJP1Q2L._SL500_AA240_

Je l'ai aperçu à la FNAC de Poitiers mais je ne l'ai jamais écoutée. Cependant vu le cast, ç'est allèchant.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyMar 12 Mai 2009 - 10:30

Juste pour dire tout le bien que je pense de la version de Giulini (DGG 1979), orchestralement trés détaillée mais un peu molle, j'aime beaucoup Cappuccilli et Domingo là dedans. Et puis Cotrubas ! Sad

Serafin, aussi c'est bien, mais quand même orchestralement en dessous de Giulini (EMI 1955)

J'ai survolé la discographie de Rigoletto, et à part Kubelik et Mugnai, rien de plus ne m'attire. C'est mal servi comme oeuvre, et cela rend la version Giulini d'autant plus idéale vocalement.
Bonynge, je deteste Sutherland ; Chailly bôf....
Revenir en haut Aller en bas
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyMar 12 Mai 2009 - 11:04

C'est beau la science infuse.
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyMar 12 Mai 2009 - 12:23

Oui, c'est beau, surtout lorsqu'elle est erronée...
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31497
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyMar 12 Mai 2009 - 12:25

Elvira a écrit:
Oui, c'est beau, surtout lorsqu'elle est erronée...

C'est vrai en matière artistique il existe une vérité absolue Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyMar 12 Mai 2009 - 12:25

Et surtout lorsqu'on n'a pas tout écouté !!

A quoi bon, à vrai dire ?
Revenir en haut Aller en bas
klingsor
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 11/05/2009

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyMar 12 Mai 2009 - 13:33

Bonjour,

De toutes les versions que je possède j'ai un faible pour Gavazzeni/Scotto-Bastianini-Kraus et même un remarquable Monterone/S.Maionica sans oublier Cossotto/Vinco - Callas/Serafin sans plus , d'avantage Kubelik surtout le ténor - Questa avec Taddei et un fantastique Giulio Neri en Sparafucile - Giulini : Bof ! - Solti correct mais oubliable - et un version Grist/Gedda/McNeil à fuir (selon moi) - En français la version Etcheverry avec Vanzo/Doria et Massard me font regretter que Ténor et Baryton n'aient pas enregistré en Italien -
Voici pour ma première contribution sur ce site
Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyMar 12 Mai 2009 - 13:41

Bienvenue ! Very Happy

Oui, Etcheverry, c'est super, avec un traduction très morale qui sent son époque. (Moi je ne regrette pas du tout l'italien, ça change et ils disent si bien !)
Solti, en revanche, je trouve ça vraiment excellent, très équilibré. A l'inverse, Bergonzi, c'est quand même complaisant (les points d'orgue sur dans Possente amor Confused ), et pas très mordant...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
klingsor
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 11/05/2009

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyMar 12 Mai 2009 - 18:38

Je n'ai pas dit qu'en français c'était affreux, simplement quel dommage qu'au point de vue international Vanzo et Massard n'aient pas enregistré dans la langue originale , pour une autre marque -
Premier opéra acheté à 13 ans : des extraits de Rigoletto dirigés par P.Dervaux avec Mado Robin, Michel Dens, Maurice Blondel, Xavier DEpraz et Solange Michel - ceci en 1960 - depuis la passion lyrique ne m'a pas quittée -
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyMar 12 Mai 2009 - 22:44

Ah, l'amour du retour au source...
C'est vrai qu'une production en français fait de ce fait... franchouillard logique en même temps.
Il est vrai aussi que peu d'opéras chantés dans la langue maternelle des pays qui les jouent, connaissent une renommée internationale... On tombe plus dans l'anecdotique (aux yeux de certains) alors qu'il y a de vrais qualités artistiques intrinsèques.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20345
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyMer 14 Avr 2010 - 21:28

Guillaume, pour une autre version de Rigoletto, je te conseillerai bien ça :

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 41V31AHS9RL._SL500_AA300_

Avec une super distribution :
Duc : Alfredo Kraus
Rigoletto : Ettore Bastianini
Gilda : Renata Scotto
Sparafuccile : Ivo Vinco (bon, oui , àa reste super moyen)
Magdalena : Fiorenza Cossotto
Direction : Gianandrea Gavazzeni

Kraus est tout bonnement génial, aristo, arrogant, splendide vocalement... Mon duc préféré!
Bastianini est plus sombre que Cappuccilli, on peut moins déchiré, mais splendide.
Scotto nous offre une Gilda assez volontaire, mais en 1960, la voix est encore en très bonne forme! SUperbe

Et une direction de Gavazzeni hyper tendue et dramatique!

Avec la version de Giulini, c'est ma préférée!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyMer 14 Avr 2010 - 21:31

Merci du conseil. Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Icon_biggrin Une affiche assez séduisante en effet, surtout pour le ténor et la soprano.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyMer 14 Avr 2010 - 21:42

Et Cossotto est vraiment géniale en Maddalena (moi qui ne l'aime guère d'habitude, y compris dans ce rôle).

Le point de réserve, c'est quand même l'orchestre qui est assez neutre et sans esprit. Dans l'orage, ça ne pardonne pas, et les récitatifs se traînent un peu. Pour du Gavazzeni, ça lorgne quand même pas mal sur Gardelli.

Sinon, vraiment d'accord, c'est superbe et même Bastianini est engagé.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyMer 14 Avr 2010 - 23:31

J'en avais parlé de cette version sur un forum italien et tout le monde bavait devant le cast et notament Bastianini en Rigoletto. C'est vrai que c'est quand même assez remarquable, mais quel duc jubilatoire surtout I love you . Le film est pluôt bien ficelé mais Pavarotti en duc est moins flambooyant que Kraus je trouve
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyMer 14 Avr 2010 - 23:34

Le film de Chailly, tu veux dire ? Je trouve Pavarotti au contraire totalement extraverti dans les années 80 dans ce rôle (et au disque, c'est de la folie, il fait même des effets vocaux en rapport étroit avec le texte, vraiment superbe).

Moi je ne trouve pas Kraus superbe là-dedans (ça sonne un peu petit, nasal, et surtout trop 'vocal' pour moi), mais c'est quand même plutôt chouette.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyMer 14 Avr 2010 - 23:37

Attention ce n'et que perso hein Mr. Green . J'ai moins aimé Pavarotti mais ca ne veut pas dire qu'il est forcément "mauvais" dans ce rôle Rolling Eyes .
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyMer 14 Avr 2010 - 23:58

C'est le mot flamboyant qui m'a fait dresser les mains sur le clavier : non seulement c'est beaucoup plus brillant vocalement, mais même pour l'expression, c'est largement plus investi. D'où ma question.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyJeu 15 Avr 2010 - 10:14

Y t'en faut quand même pas beaucoup hehe
Revenir en haut Aller en bas
keane
Mélomaniaque


Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 10/02/2010

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyJeu 15 Avr 2010 - 10:47

calbo a écrit:
J'en avais parlé de cette version sur un forum italien et tout le monde bavait devant le cast et notament Bastianini en Rigoletto. C'est vrai que c'est quand même assez remarquable, mais quel duc jubilatoire surtout I love you . Le film est pluôt bien ficelé mais Pavarotti en duc est moins flambooyant que Kraus je trouve

Bonjour Calbo,

Puisque vous y faites allusion, connaissez vous un bon forum italien, branché opera ?
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20345
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyJeu 15 Avr 2010 - 10:53

Ah et quand même, un autre petit Rigoletto bien sympathique :

Le Duc : Ivan Kozlovsky
Rigoletto : Andrei Ivanov Andrei
Gilda : Irina Maslennikowa
Sparafucile : V. Gavriushov
Maddalena : Vera Borisenko Vera
Monterone : Ivan Petrov (tout jeune lui!!)
Direction : Samouil Samossoud
Enregistré en 1949... en russe bien sûr! hehe

Un peu lent, mais Kozlovsky est phénoménal là dedans!!

Oui, je sais, personne n'ira jamais écouter ça... mais moi j'aime beaucoup!! Non, je ne suis pas fou... enfin pas trop...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyJeu 15 Avr 2010 - 15:05

@ Keane : J'avais été très bien accueilli sur Operaclick, mais ça a pas mal tangué et changé, aux dernières nouvelles.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyJeu 15 Avr 2010 - 19:53

keane a écrit:
calbo a écrit:
J'en avais parlé de cette version sur un forum italien et tout le monde bavait devant le cast et notament Bastianini en Rigoletto. C'est vrai que c'est quand même assez remarquable, mais quel duc jubilatoire surtout I love you . Le film est pluôt bien ficelé mais Pavarotti en duc est moins flambooyant que Kraus je trouve

Bonjour Calbo,

Puisque vous y faites allusion, connaissez vous un bon forum italien, branché opera ?


DavidLeMarrec a écrit:
@ Keane : J'avais été très bien accueilli sur Operaclick, mais ça a pas mal tangué et changé, aux dernières nouvelles.

Justement ya eu tellement de réactions défavorables quand les responsables d'Operaclick ont envisager de lier le forum à l'abonnement à la revue qu'ils ont été obligés de reculer et de laisser le forum libre d'accès à tous. Il n'y a donc aucun problème pour que vous puissie vous y inscrire
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyJeu 15 Avr 2010 - 20:47

Ecouté l'acte I de Serafin/Gobbi/Callas/di Stefano. C'est meilleur que dans mon souvenir, ça manque peut-être un peu de couleurs et de raffinement, Gobbi est assez outré, di Stefano plutôt vulgaire mais c'est trés engagé tout ça.

Il faut que j'essaye Solti. (RCA)
Revenir en haut Aller en bas
keane
Mélomaniaque


Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 10/02/2010

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyJeu 15 Avr 2010 - 21:03

calbo a écrit:
keane a écrit:
calbo a écrit:
J'en avais parlé de cette version sur un forum italien et tout le monde bavait devant le cast et notament Bastianini en Rigoletto. C'est vrai que c'est quand même assez remarquable, mais quel duc jubilatoire surtout I love you . Le film est pluôt bien ficelé mais Pavarotti en duc est moins flambooyant que Kraus je trouve

Bonjour Calbo,

Puisque vous y faites allusion, connaissez vous un bon forum italien, branché opera ?


DavidLeMarrec a écrit:
@ Keane : J'avais été très bien accueilli sur Operaclick, mais ça a pas mal tangué et changé, aux dernières nouvelles.

Justement ya eu tellement de réactions défavorables quand les responsables d'Operaclick ont envisager de lier le forum à l'abonnement à la revue qu'ils ont été obligés de reculer et de laisser le forum libre d'accès à tous. Il n'y a donc aucun problème pour que vous puissie vous y inscrire


Merci pour vos réponses. J'ai jeté un coup d'oeil sur operaclick mais ça m'a l'air très orienté compte-rendu de spectacles. Malheureusement, peu de discographies comparées et d'anecdotes. Sinon regardez cet interview de Barbieri : http://www.belcantosociety.org/pages/simionato.html
Entre Simionato et elle, ce n'était pas la lune de miel...: ça balance un max !


Dernière édition par keane le Jeu 15 Avr 2010 - 21:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyJeu 15 Avr 2010 - 21:11

Vous êtes sur d'avoir été sur le forum et non sur la page d'accueil de la revue?
Revenir en haut Aller en bas
keane
Mélomaniaque


Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 10/02/2010

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyJeu 15 Avr 2010 - 21:13

Oui, je suis bien allé sur la page d'accueil pour cliquer sur "forum" et ensuite la rubrique opera.
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyJeu 15 Avr 2010 - 21:16

OK après ca dépend de ce que vous recherchez. Perso je n'ai pas essayé d'aller voir ailleurs; j'ai pas mal posté au début et beaucoup moins depuis un ou deux ans mais j'y ai rencontré des gens assez sympas même si les modos sont assez stricts.
Revenir en haut Aller en bas
keane
Mélomaniaque


Nombre de messages : 553
Date d'inscription : 10/02/2010

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyJeu 15 Avr 2010 - 21:26

Cela m'amuserait de tomber sur des discographies comparées en italien ou en anglais et d'en savoir un peu plus sur mes artistes préfèrés. La double interview de Simionato et Barbieri est de ce point de vue assez révélatrice...
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23382
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyMar 8 Juin 2010 - 1:54

Otello a écrit:
Bergonzi ? c'est un des plus beaux ducs de Mantoue de la discographie tant vocalement que dramatiquement parlant.

Bergonzi est superbe vocalement et n'est pas un Duc débauché, il est même touchant dans ce rôle. Il est plus aristocrate. Je déteste ce personnage à la base.
Pavarotti dans le même rôle, c'est complètement différent, il y a la débauche. La voix est solaire et c'est un des point communs avec Bergonzi.
Ce sont probablement les deux plus grands Ducs de la discographie.
Cela m'intéresserait d'avoir une mosaïque de tes versions favorites de cet opéra.
Je dois dire que pour le moment, je ne connais véritablement dans le rôle du Duc en entier que Kraus (version Rudel), Pavarotti (quasiment en entier en fait dans la version Bonynge), Di Stefano (version Serafin), Björling (live du Met de 1945 sous la direction de Cesare Sodero), Carlo Bergonzi (version Kubelik) et Juan Diego Florez (live vu sur Arte de 2008 à Dresde).
Les deux Ducs les moins bons sont Di Stefano (sons très ouverts, beugle plus qu'il ne chante, maniérisme important malgré l'interprétation émouvante de "Ella mi fu rapita...Parmi veder le lagrime") et Florez (a eu raison de renoncer au rôle qui le dépassait vocalement, c'était au niveau de ses limites, ce qui montre qu'il n'a pas une voix si extraordinaire que cela, l'incarnation était moyenne).
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7109
Age : 54
Date d'inscription : 20/05/2010

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyMar 8 Juin 2010 - 2:10

aurele a écrit:
Florez (a eu raison de renoncer au rôle qui le dépassait vocalement, c'était au niveau de ses limites, ce qui montre qu'il n'a pas une voix si extraordinaire que cela, l'incarnation était moyenne).
ça n'a rien à voir avec le fait de pouvoir chanter ou non le duc de Mantoue. Les immenses qualités de Florez sont faites pour d'autres répertoires que le répertoire verdien qui n'est nullement un passage obligé.
Revenir en haut Aller en bas
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1189
Date d'inscription : 19/04/2010

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyMar 8 Juin 2010 - 5:17

Moi j'ai un petit faible pour la version méconnue ou considérée comme étant de 2° ordre de Molinari Pradelli.
Nicolaï Gedda incarne est un très beau duc et il est en très bonne voix, tout comme Reri Grist qui compose une Gilda touchante et naturelle avec un timbre bien rond pour une fois.
MacNeil assure même si ce n'est pas le plus grand, il est moins anecdotique qu'en Amonasro.
La prise de son est très chaleureuse, du EMI à son meilleur et c'est assez rare pour le noter.
Revenir en haut Aller en bas
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3576
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyMar 8 Juin 2010 - 8:54

AD a écrit:
Moi j'ai un petit faible pour la version méconnue ou considérée comme étant de 2° ordre de Molinari Pradelli.
Nicolaï Gedda incarne est un très beau duc et il est en très bonne voix, tout comme Reri Grist qui compose une Gilda touchante et naturelle avec un timbre bien rond pour une fois.
MacNeil assure même si ce n'est pas le plus grand, il est moins anecdotique qu'en Amonasro.
La prise de son est très chaleureuse, du EMI à son meilleur et c'est assez rare pour le noter.

+ 1. En général j'ai beaucoup de mal avec Rigoletto mais cette version "cap vers le nord" je la trouve très jolie. Un des meilleurs disques de Grist, à mon sens (et c'est une artiste que j'ai la faiblesse d'avoir beaucoup pratiqué).
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7109
Age : 54
Date d'inscription : 20/05/2010

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyMar 8 Juin 2010 - 10:30

AD a écrit:
Moi j'ai un petit faible pour la version méconnue ou considérée comme étant de 2° ordre de Molinari Pradelli.
Nicolaï Gedda incarne est un très beau duc et il est en très bonne voix, tout comme Reri Grist qui compose une Gilda touchante et naturelle avec un timbre bien rond pour une fois.
MacNeil assure même si ce n'est pas le plus grand, il est moins anecdotique qu'en Amonasro.
La prise de son est très chaleureuse, du EMI à son meilleur et c'est assez rare pour le noter.
C'est effectivement une assez belle version qui mérite beaucoup mieux que ce que certains en ont dit et je suis d'accord avec toi sur Gedda et Grist et j'irai même jusqu'à avancer que MacNeil est un des meilleurs Rigoletto de la discographie.
Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Grist
Revenir en haut Aller en bas
Figaro
Mélomaniaque
Figaro

Nombre de messages : 914
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyMar 8 Juin 2010 - 13:49

Bonjour à tous !
Je suis nouveau sur le forum, je viens de me présenter dans le fil ouvert à cet effet ... Very Happy

Mon avis sur Rigoletto : en effet très belle version que celle de Molinari-Pradelli. Moi non plus je ne suis pas du tout fan de Reri Grist, mais là, je la trouve formidable à tout point de vu. Mon seul regret concernant cette version est le Sparafucille très quelconque d'Agostino Ferrin, tandis que Ruggero Raimondi chante Monterone Sad pourquoi n'ont-ils pas inversé Confused

Sinon les versions auxquelles je reviens le plus souvent sont celles de Kubelik (vous en avez déjà parlé, je n'en rajoute donc pas plus), celle de Solti : ah la Gilda de Moffo I love you I love you I love you et le Duc de Kraus dans toute sa jeunesse avec en plus un timbre splendide à cette époque, et sourtout la direction de Solti, très sombre : j'adore !

Enfin, j'ai également un faible pour celle de Gardelli, principalement pour Lucia Popp (qui est une de mes chanteuses préférées I love you ). Le Rigoletto de Weikl est un peu surchargé (plus proche de Gobbi, que de DFD) mais j'aime bien. Enfin Aragall, est assez bien dans son rôle, mais mtout même très loin de Bergonzi, Kraus ou Pavarotti. Cela dit, il est plus à sa place que Domingo chez Giulini. A propos de Giulini, j'aime assez bien cette version. La direction ne me gène pas trop. Le seul point faible de cette version est selon moi, le Duc de Domingo qui n'a pas du tout la voix du rôle et dans une moindre mesure Cotrubas qui est un peu juste en Gilda.
La version Serafin : bof Confused beaucoup de coupures, Callas n'est pas la meilleure Gilda et ce n'est pas non plus son meilleur rôle, Gobbi : oui, mais Di Stefano : non Mad
Pour finir dans les version que j'ai : Bonynge, m'ennuie profondément, Muti-Alagna est sans réelle intéret (et surtout le son est pourri Evil or Very Mad ) enfin Rudel est pas mal, mais prour Kraus et Sills c'est un peu tard, Ramey un peu tôt, il reste donc : Milnes très émouvant.
Revenir en haut Aller en bas
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1189
Date d'inscription : 19/04/2010

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyMar 8 Juin 2010 - 14:54

+1 pour Solti pour une certaine noirceur effectivement et Kraus et Moffo!

On ne parle pas trop de la version Ricordi dirigée par Gavazzeni avec Kraus, Scotto, Bastianini et Cossotto!
Le son est un peu sec mais il y a là une belle brochette de chanteurs mais je n'ai jamais vraiment accroché.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20345
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyMar 8 Juin 2010 - 15:13

AD a écrit:
On ne parle pas trop de la version Ricordi dirigée par Gavazzeni avec Kraus, Scotto, Bastianini et Cossotto!
Le son est un peu sec mais il y a là une belle brochette de chanteurs mais je n'ai jamais vraiment accroché.

Ma version préférée!!!

Avec aussi quand même la version Giulini pour une Cotrubas bouleversante et un Cappu magistral quand même! Par contre, une direction un peu lourde par moments et Domingo bien mais on a quand même vu beaucoup mieux! (Kraus, Björling, Korzlovsky...)

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1189
Date d'inscription : 19/04/2010

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyMar 8 Juin 2010 - 15:18

Alfredo Kraus est mon duc absolu...
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyVen 11 Juin 2010 - 16:31

Pourquoi pas. Qui connait le Duc de Secco? Je n'en ai vu que des extraits sur TonTube, mais la voix me parait pour le coup un peu légère pour ce rôle en particulier.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20345
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyVen 11 Juin 2010 - 16:34

calbo a écrit:
Pourquoi pas. Qui connait le Duc de Secco? Je n'en ai vu que des extraits sur TonTube, mais la voix me parait pour le coup un peu légère pour ce rôle en particulier.

Mais dis-moi, tu ne veux que des poids lourds en ténor? Laughing

Je l'ai vu à Bastille il y a un an ou deux...
Alors oui, on a vu plus puissant, mais d'un stricte point de vue taille de voix, ça me semble très bien en Rigoletto.
La seule petite réserve vient du fait qu'il fait trop gentil, il n'arrive pas à se départir d'une certaine gentillesse qui fait qu'on ne croit pas trop au personnage.
Par contre, de magnifiques choses, comme le "Ella mia fu rapita".

Après c'est sûr que ce n'est pas Kraus... mais qui est digne de Kraus de nos jours (petit soupir de glottophile passéiste...)

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyVen 11 Juin 2010 - 16:40

Je n'ai pas dit ca. Je crois deviner que tu penses à Don Carlo; oui Secco y est excellent (j'ai vu la dernière de la série il y a deux ans où il était annoncé souffrant). Je trouve seulement que son duc, par rapport à celui ébourriffant de Kraus, fait un peu léger.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20345
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 EmptyVen 11 Juin 2010 - 16:43

calbo a écrit:
Je n'ai pas dit ca. Je crois deviner que tu penses à Don Carlo; oui Secco y est excellent (j'ai vu la dernière de la série il y a deux ans où il était annoncé souffrant). Je trouve seulement que son duc, par rapport à celui ébourriffant de Kraus, fait un peu léger.

Ah mais non, je parlais de son Duc aussi! Chanté il y a un an et demi je pense... avec Maestri en Rigoletto...
Don Carlo lui va mieux, mais il est vraiment très bien en Duc quand même!

Après, assez d'accord au sujet de la comparaison avec Kraus, mais dans ténors actuels, c'est ce que j'ai entendu de mieux je pense... (après, je suis loin d'avoir tout entendu bien sûr! Mr. Green )

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Rigoletto (Verdi, 1851)   Rigoletto (Verdi, 1851) - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Rigoletto (Verdi, 1851)
Revenir en haut 
Page 3 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: