Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Verdi - La Traviata

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18, 19  Suivant
AuteurMessage
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20370
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMar 26 Nov 2013 - 12:43

Ah mais entendons-nous bien, je me déplacerai forcément pour Calleja si je peux!
Parce que le timbre en vrai est encore plus beau qu'en enregistrement! Et cette impression de facilité déconcertante, cette façon de remplir une salle avec un aigu mixé piano... c'est à tomber par terre... (même si c'est une grande salle comme Pleyel, ça passe de façon admirable...)
Revenir en haut Aller en bas
darkmagus
Mélomane chevronné
darkmagus

Nombre de messages : 2264
Age : 71
Localisation : sud-est
Date d'inscription : 04/10/2013

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyLun 14 Juil 2014 - 11:25

J’avais la version Scotto – Votto en cd et j’aimais beaucoup, vu d’autres versions sur brava tv, et même Dessay au Met, (mais au ciné hein), oui, bien, très bien, puis je suis tombé par hasard sur Caballé – Prêtre: occase, pas cher, OK j’achète, et là, wowwwpffffff, ça décoiffe sévère, sublime !
Oui je sais j’ai très mauvais goût, j’adore Verdi et la Traviata m’a ensorcelé
Revenir en haut Aller en bas
Pierre75013
Mélomane averti
Pierre75013

Nombre de messages : 143
Age : 56
Date d'inscription : 22/12/2013

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyLun 14 Juil 2014 - 12:47

Tout à fait d'accord.
J'ai réécouté cette version (Prêtre) tout récemment et c'est vraiment terrible, je ne me souvenais plus à quel point c'était réussi.
Carlo Bergonzi y chante merveilleusement, Caballé parfois sublime, Milnes Excellent, seul peut-être la direction de Prêtre ne me séduit pas plus que ça ?
Ça reste une de mes versions préférées.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23388
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyLun 6 Oct 2014 - 10:48

live Karajan Scala 1964 :

J'ai voulu entendre cet opéra que j'adore par Karajan qui ne l'a jamais enregistré en studio et qui l'a peu dirigé. Le son de ce live de 1964 (Opera d'Oro) est correcte mais je précise que j'ai écouté sur mon ordinateur sur spotify.
J'ai trouvé la direction de Karajan peu intéressante au premier acte. Dès le deuxième, j'ai trouvé qu'il y avait une urgence dramatique intéressante, notamment dans la deuxième partie de l'acte. Néanmoins, dans l'ensemble, cela manque de finesse. Peut-être est-ce aussi dû à la prise de son.
Anna Moffo avec sa voix colorée et sa technique est une excellente Violetta mais elle me touche moins que d'autres. Je ne l'avais pas réentendue dans ce rôle depuis la version studio que j'avais entendue il y a quelques années.
Renato Cioni est engagée dramatiquement mais le timbre est peu séduisant, banal et c'est un rôle un peu tendu pour lui. Un Alfredo qui malgré son engagement est peu marquant.
Mario Sereni est un Germont sensible, très bien chantant mais là encore, après l'écoute, on se souvient peu de lui.
Rien de spécial à dire des seconds rôles qui sont très satisfaisants.
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7140
Age : 54
Date d'inscription : 20/05/2010

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyLun 6 Oct 2014 - 11:22

Attention tout de même, vu le contexte dans lequel Moffo vient sauver les meubles à la Scala (remplacement en catastrophe de Freni qui se faisait huer pour avoir osé reprendre avec sa voix de Mimi de La Bohème, le rôle que Callas avait sublimé sous la direction de Visconti) et vu l'ambiance, toute excellente que soit sa Violetta, ce n'est pas sa meilleure. Paradoxalement, elle est plus incarnée dans sa version studio (je devrais même dire ses versions studio si je compte aussi celle du film). Ses meilleurs lives sont ceux du MET et de Mexico.
Elle fait partie de ces Violetta quasi idéales (peu nombreuses) de ces 60 dernières années.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23388
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyLun 6 Oct 2014 - 11:27

J'essaierai de réécouter ses versions de studio et de mettre la main un jour sur les deux lives dont tu me parles.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20370
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyLun 6 Oct 2014 - 17:15

Otello a écrit:
Attention tout de même, vu le contexte dans lequel Moffo vient sauver les meubles à la Scala (remplacement en catastrophe de Freni qui se faisait huer pour avoir osé reprendre avec sa voix de Mimi de La Bohème, le rôle que Callas avait sublimé sous la direction de Visconti) et vu l'ambiance, toute excellente que soit sa Violetta, ce n'est pas sa meilleure. Paradoxalement, elle est plus incarnée dans sa version studio (je devrais même dire ses versions studio si je compte aussi celle du film). Ses meilleurs lives sont ceux du MET et de Mexico.
Elle fait partie de ces Violetta quasi idéales (peu nombreuses) de ces 60 dernières années.

Enfin Freni a prouvé par la suite que sans avoir la voix parfaite pour Violetta, elle pouvait tout de même en composer une particulièrement touchante. une fois le grand air du I passé, le reste est particulièrement touchant et prenant dans ce qu'elle fait.

Donc plus que l'inadéquation de la voix (toute relative quand même!), c'est plus le fait qu'elle reprenait le rôle de Callas et qu'à La Scala on ne voulait que Callas (même si elle ne chantait plus le rôle)...
Encore heureux que Freni soit italienne, sinon elle aurait reçu des tomates.


Au passage c'est la seule fois où elle a été accueilli de la sorte et c'est resté pour elle un assez grand traumatisme!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89958
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyLun 6 Oct 2014 - 20:26

aurele a écrit:
J'ai trouvé la direction de Karajan peu intéressante au premier acte. Dès le deuxième, j'ai trouvé qu'il y avait une urgence dramatique intéressante, notamment dans la deuxième partie de l'acte. Néanmoins, dans l'ensemble, cela manque de finesse. Peut-être est-ce aussi dû à la prise de son.

Non, ce n'est pas la prise de son, il est vraiment dans son versant sec ce soir-là. Voire prosaïque… on n'entend que les coutures de la musique (je crois qu'à tout prendre j'aime davantage Verchi…).

Le plateau est superbe, et pour ma part j'aime beaucoup Cioni avec son côté naïf et grêle, bien plus que les grands héros égarés en Alfredo (et Sereni me laisse une impression très durable, même si moins qu'avec Ghione).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pipus
Mélomane chevronné
Pipus

Nombre de messages : 3043
Age : 46
Localisation : Vers Sailles
Date d'inscription : 24/05/2010

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 8 Oct 2014 - 11:01

Shocked

J'écoutais avec plaisir la version de La Traviata avec Cotrubas et Domingo.

Et qu'entend-t-on à la fin de "Annina, donde vieni?...Oh mio rimorso" dans l'acte II : https://www.youtube.com/watch?v=5QE-VYIwPLE (à 2mn 04) ?

Quelle honte carton rouge
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7140
Age : 54
Date d'inscription : 20/05/2010

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 8 Oct 2014 - 11:20

ça s'appelle un contre-ut Wink
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89958
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 8 Oct 2014 - 11:21

Pas très réussi effectivement (ça ne ressemble pas à Domingo, probablement parce qu'il veut faire plus léger).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pipus
Mélomane chevronné
Pipus

Nombre de messages : 3043
Age : 46
Localisation : Vers Sailles
Date d'inscription : 24/05/2010

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 8 Oct 2014 - 12:11

Otello a écrit:
ça s'appelle un contre-ut Wink

Smile

Un contre-ut ça peut être bien, c'est la crème, la cerise sur le gâteau qui déclenche applaudissements et hourras...

...ou huées ! Car ici, le copier-coller de bande pour rajouter ce contre-ut est complètement invraisemblable.

Revenir en haut Aller en bas
Figaro
Mélomaniaque
Figaro

Nombre de messages : 917
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 8 Oct 2014 - 13:04

Pipus a écrit:
Car ici, le copier-coller de bande pour rajouter ce contre-ut est complètement invraisemblable.
Et surtout complètement raté. De la part des ingénieur de DGG c'est même plutôt étonnant. Mais le plus surprenant, c'est que ça ait été publié comme ça.

Certes, Domingo n'a jamais été un pro du contre-ut, mais il arrivait a le faire lorsque cela était nécessaire, surtout à cette époque. Donc pourquoi s'être précipité à faire ce copier-coller monstrueux ? J'imagine que l'enregistrement n'a pas été fait en une seule prise, ni en un jour.

Et sincèrement, le contre-ut à la fin de cette cabalette est tout de même assez déplacé et n'apporte absolument rien. Autant, à la fin de la donna è mobile dans Rigoletto, c'est la cerise sur le gâteau et ça me semble presqu'indispensable, autant là, j'ai toujours trouvé que ça arrivait plutôt comme un cheveux sur la soupe. Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89958
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 8 Oct 2014 - 13:11

C'est un si 3 à la fin de La donna. Smile  Effectivement, l'interpolation (surtout précédée de sa jolie cadence non écrite) est assez congruente… Dans cette cabelette de Traviata, le problème est que le son retombe vraiment en descendant, même si le contre-ut est un peu show-off. Tout glottophile que je sois, je n'ai pas vraiment d'avis sur la question (à vrai dire, je m'en moque tout à fait).

En revanche, le contre-mi bémol à la fin de Sempre libera, c'est non (et ma version de prédilection n'est pas non plus l'original de Verdi, mais celle couramment donnée avec les aigus intermédiaires).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pipus
Mélomane chevronné
Pipus

Nombre de messages : 3043
Age : 46
Localisation : Vers Sailles
Date d'inscription : 24/05/2010

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 8 Oct 2014 - 13:18

Figaro a écrit:
Et surtout complètement raté. De la part des ingénieur de DGG c'est même plutôt étonnant. Mais le plus surprenant, c'est que ça ait été publié comme ça.

Oui je n'osais le dire. Franchement que le morceau s'achève un octave plus bas, ce n'est pas le genre de choses qui me dérangent, j'ai même tendance à préférer cette simplicité plutôt que l'artifice d'un finale plus démonstratif que musical.

Du coup je vais écouter une autre version, Callas/Gandolfo/Santini. Na.
Revenir en haut Aller en bas
Figaro
Mélomaniaque
Figaro

Nombre de messages : 917
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 8 Oct 2014 - 13:28

Ecoute la version Prêtre avec Caballé (pas de contre-mi Wink ) et Bergonzi (pas de contre-ut non plus) mais absolument géniale. violon
Revenir en haut Aller en bas
Pipus
Mélomane chevronné
Pipus

Nombre de messages : 3043
Age : 46
Localisation : Vers Sailles
Date d'inscription : 24/05/2010

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 8 Oct 2014 - 13:33

Figaro a écrit:
Ecoute la version Prêtre avec Caballé (pas de contre-mi Wink ) et Bergonzi (pas de contre-ut non plus) mais absolument géniale. violon

Rhaaaaa !!! Je l'avais dans les mains il y a 30mn à la médiathèque, et j'ai finalement choisi Callas Laughing J'y retourne tout à l'heure !

Merci mains
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89958
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 8 Oct 2014 - 13:33

Si la mollesse et le génie peuvent être synonymes, alors oui. Mr. Green (En plus la direction est plutôt prosaïque, quand même.)

Callas-Santini est un très bon choix.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7140
Age : 54
Date d'inscription : 20/05/2010

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 8 Oct 2014 - 13:44

ah si! le contre-mi bémol est tout à fait pertinent (mais pas obligé!) et il s'insère parfaitement en conclusion de la cabalette de Violetta.
Quant au contre-ut d'Alfredo, tout dépend de comment il est fait et surtout de quelle voix le chante! Si c'est pour faire un contre-ut arrogant en mode di quella pira, c'est sûr que c'est hors propos. Mais dans l'absolu Bergonzi, Pavarotti, Kraus, Araïza, ... Alagna, ... l'ont fait et très bien!
Domingo en studio, c'est effectivement assez peu heureux tant ça sonne déconnecté du reste mais c'était pas le champion du contre-ut de toutes façons et c'était pas non plus idéalement la voix du rôle d'Alfredo (même s'il y est globalement très bien tout de même!). Avec lui Manrico n'est jamais bien loin ...
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7140
Age : 54
Date d'inscription : 20/05/2010

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 8 Oct 2014 - 13:46

Je vais dans le sens de Figaro concernant la version Prêtre! Une superbe version globalement très bien dirigée et un des sommets du chant verdien! Le trio Caballé/Bergonzi/Milnes est de toute beauté!
Quant à la version studio mono de Callas, elle ne vaut que pour Callas elle-même. Si un chef se montre très prosaïque, c'est bien Santini et les partenaires vocaux sont indignes de leur Violetta!


Dernière édition par Otello le Mer 8 Oct 2014 - 13:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89958
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 8 Oct 2014 - 13:47

Otello a écrit:
ah si! le contre-mi bémol est tout à fait pertinent (mais pas obligé!) et il s'insère parfaitement en conclusion de la cabalette de Violetta.

Pas vraiment : je mets de côté la question prosodique (le texte est nécessairement moins mis en valeur à ces hauteurs et le rebond de la langue moindre dans cette configuration périlleuse), mais la (très) petite tension harmonique qu'il y a disparaît avec le contre-mi bémol (tout tombe sur l'harmonie, au lieu qu'il reste de petites notes de passage).

Beaucoup plus plat.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7140
Age : 54
Date d'inscription : 20/05/2010

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 8 Oct 2014 - 13:51

Pas d'accord mais c'est pas grave!
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31541
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 8 Oct 2014 - 14:09

le contre-mib s'insère très bien je trouve. Au contraire le contre ut d'Alfredo sonne vraiment artificiel.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Figaro
Mélomaniaque
Figaro

Nombre de messages : 917
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 8 Oct 2014 - 15:10

Embarassed j'avoue je préfère aussi l'air de Violetta avec le contre-mi.
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7140
Age : 54
Date d'inscription : 20/05/2010

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 8 Oct 2014 - 15:17

Figaro a écrit:
Embarassed j'avoue je préfère aussi l'air de Violetta avec le contre-mi.
D'autant plus que dramatiquement il est tout à fait justifié et par rapport au principe de la cabalette, et par rapport aux cascades de vocalises précédentes et tout aussi signifiantes dramatiquement, et par rapport au texte lui-même! "Libera" "gioia" "gioir" "piacer"! Non seulement il est pertinent musicalement et fort beau mais il a une fonction "orgasmique" particulièrement là.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 8 Oct 2014 - 16:05

DavidLeMarrec a écrit:
Otello a écrit:
ah si! le contre-mi bémol est tout à fait pertinent (mais pas obligé!) et il s'insère parfaitement en conclusion de la cabalette de Violetta.

Pas vraiment : je mets de côté la question prosodique (le texte est nécessairement moins mis en valeur à ces hauteurs et le rebond de la langue moindre dans cette configuration périlleuse), mais la (très) petite tension harmonique qu'il y a disparaît avec le contre-mi bémol (tout tombe sur l'harmonie, au lieu qu'il reste de petites notes de passage).

Beaucoup plus plat.

Au-delà, Violetta a eu tous ses "gioir" pour briller ; et c'est autrement pertinent quant au texte (Piave = librettiste de talent & Verdi = homme de théâtre intuitif si ce n'est fondamentalement novateur, en tout cas ici). Justement, donc, beaucoup plus dramatique/théâtral et efficace que d'exploser sur un "pensier" qui ne fait pas vraiment sens. Et ça éloigne d'autant la partition de l'effet de poncif du numéro de cirque obligato.
Revenir en haut Aller en bas
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1189
Date d'inscription : 19/04/2010

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 8 Oct 2014 - 16:37

Otello a écrit:
Figaro a écrit:
Embarassed j'avoue je préfère aussi l'air de Violetta avec le contre-mi.
D'autant plus que dramatiquement il est tout à fait justifié et par rapport au principe de la cabalette, et par rapport aux cascades de vocalises précédentes et tout aussi signifiantes dramatiquement, et par rapport au texte lui-même! "Libera" "gioia" "gioir" "piacer"! Non seulement il est pertinent musicalement et fort beau mais il a une fonction "orgasmique" particulièrement là.

Celui de Cotrubas dans l'enregistrement de Kleiber me paraît aussi collé, pas autant que la note de Domingo mais pas naturelle ; elle fait beaucoup mieux dans le Live publié chez Orfeo (avec Gedda).

L'enregistrement où cette note ne me manque pas c'est celui de Muti avec Scotto. Là elle n'aurait vraiment rien apporté. J'aime bien cette intégrale par ailleurs. Et le son est typique de la Scala (pour une fois bien capté) avec "l'odeur des planches".
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7140
Age : 54
Date d'inscription : 20/05/2010

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 8 Oct 2014 - 17:13

AD a écrit:
Celui de Cotrubas dans l'enregistrement de Kleiber me paraît aussi collé, pas autant que la note de Domingo mais pas naturelle ; elle fait beaucoup mieux dans le Live publié chez Orfeo (avec Gedda).
Non parce que le live munichois de la même époque que le studio montre le même contre-mi bémol! Donc rien de collé chez Cotrubas.

Citation :
L'enregistrement où cette note ne me manque pas c'est celui de Muti avec Scotto. Là elle n'aurait vraiment rien apporté. J'aime bien cette intégrale par ailleurs. Et le son est typique de la Scala (pour une fois bien capté) avec "l'odeur des planches".
ah là va y avoir un gros gros souci! lol
La version Muti avec Scotto, c'est du studio et pas à La Scala  (donc bonjour l'odeur des planches!!  hehe ) et c'est effectivement (fort heureusement pour nos oreilles!) sans contre-mi bémol!

Verdi - La Traviata - Page 16 50999310

En revanche ne confondrais-tu pas avec la seconde version Muti qui est effectivement un live de La Scala ? mais ce n'est pas Scotto! C'est avec Tiziana Fabbricini et Roberto Alagna; et là, désolé mais Muti a autorisé le contre-mi bémol! Wink

Verdi - La Traviata - Page 16 50997011
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89958
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 8 Oct 2014 - 17:24

Otello a écrit:
Figaro a écrit:
Embarassed j'avoue je préfère aussi l'air de Violetta avec le contre-mi.
D'autant plus que dramatiquement il est tout à fait justifié et par rapport au principe de la cabalette, et par rapport aux cascades de vocalises précédentes et tout aussi signifiantes dramatiquement, et par rapport au texte lui-même! "Libera" "gioia" "gioir" "piacer"! Non seulement il est pertinent musicalement et fort beau mais il a une fonction "orgasmique" particulièrement là.

Précisément : toute cette scène de smili-folie n'est pas d'une jubilation franche. Et particulièrement après l'intervention hors scène d'Alfredo. Il n'y a pas de raison de montrer Violetta triomphante alors qu'elle se jette dans un pis-aller en faisant semblant de l'avoir glorieusement choisi.

Même en termes de caractère, donc, le contre-mi bémol est à mon avis tout à fait à côté du propos. On n'a pas même l'alibi de l'héroïsme sincère de la cabalette d'Alfred.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1189
Date d'inscription : 19/04/2010

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 8 Oct 2014 - 17:26

Otello a écrit:
AD a écrit:
Celui de Cotrubas dans l'enregistrement de Kleiber me paraît aussi collé, pas autant que la note de Domingo mais pas naturelle ; elle fait beaucoup mieux dans le Live publié chez Orfeo (avec Gedda).
Non parce que le live munichois de la même époque que le studio montre le même contre-mi bémol! Donc rien de collé chez Cotrubas.

Citation :
L'enregistrement où cette note ne me manque pas c'est celui de Muti avec Scotto. Là elle n'aurait vraiment rien apporté. J'aime bien cette intégrale par ailleurs. Et le son est typique de la Scala (pour une fois bien capté) avec "l'odeur des planches".
ah là va y avoir un gros gros souci! lol
La version Muti avec Scotto, c'est du studio et pas à La Scala  (donc bonjour l'odeur des planches!!  hehe ) et c'est effectivement (fort heureusement pour nos oreilles!) sans contre-mi bémol!

On ne s'est pas bien compris...
Cotrubas : je ne dis pas qu'elle ne peut pas faire la note, mais elle semble tricher en studio (du moins il y a eu un raccord AMHA) là où en live ça passe bien mieux!
Scotto : "l'odeur des planches" ne veut pas dire un enregistrement live pour moi, je sais que c'est du studio, mais il y a une interprétation comme en live et je trouve de plus que la prise de son rend justice à l'ambiance de la salle et la couleur particulière de l'orchestre.
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7140
Age : 54
Date d'inscription : 20/05/2010

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 8 Oct 2014 - 17:34

AD a écrit:
On ne s'est pas bien compris...
Cotrubas : je ne dis pas qu'elle ne peut pas faire la note, mais elle semble tricher en studio (du moins il y a eu un raccord AMHA) là où en live ça passe bien mieux!
excuse moi d'insister mais toi tu compares avec le live de Vienne du début des années 70 (et je suis d'accord avec toi) et moi je te parle du live plus tardif de Munich avec Kleiber où elle fait exactement la même chose qu'en studio, (donc pas de triche ni de raccord puisque c'est pareil que dans le live contemporain du studio)
Citation :
Scotto : "l'odeur des planches" ne veut pas dire un enregistrement live pour moi, je sais que c'est du studio, mais il y a une interprétation comme en live et je trouve de plus que la prise de son rend justice à l'ambiance de la salle et la couleur particulière de l'orchestre.
mais de quelle salle tu parles et de quel orchestre ??
Revenir en haut Aller en bas
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1189
Date d'inscription : 19/04/2010

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 8 Oct 2014 - 17:43

Oups au temps pour moi, j'aurais pensé à un enregistrement de la Scala!
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7140
Age : 54
Date d'inscription : 20/05/2010

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 8 Oct 2014 - 17:48

AD a écrit:
Oups au temps pour moi, j'aurais pensé à un enregistrement de la Scala!
Pas grave hehe
Ben non c'est du bon son londonien...
Ceci dit, là où je te rejoins, c'est que la prise de son est réussie et contribue à donner une vie incontestable à cette intégrale (qui est en revanche plus inégale vocalement parlant)
Revenir en haut Aller en bas
Pipus
Mélomane chevronné
Pipus

Nombre de messages : 3043
Age : 46
Localisation : Vers Sailles
Date d'inscription : 24/05/2010

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 15 Oct 2014 - 12:56

AD a écrit:
Celui de Cotrubas dans l'enregistrement de Kleiber me paraît aussi collé, pas autant que la note de Domingo mais pas naturelle ; elle fait beaucoup mieux dans le Live publié chez Orfeo (avec Gedda).

Désolé de relancer le débat, j'ai réécouté quelques extraits de cette fameuse note et franchement les deux premiers que j'ai entendus, à savoir avec Cotrubas et Callas, ne m'ont pas parus gracieux du tout.

Je risque de faire hurler mais je préfère la version suivante (watch?v=5HDKgsXfkaA) de Dessay, qui lie la note précédente et rend l'exercice moins démonstratif. La note est mieux tenue également. Ca en deviendrait presque musical Mr. Green

Edit : l'horreur watch?v=CYZngjS04SI , là pour le coup c'est le clou du spectacle, chanteuse bras grands ouverts, ovation et cris, bravissima puker


Dernière édition par Pipus le Mer 15 Oct 2014 - 13:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 15 Oct 2014 - 13:00

Euh … Dessay dans Traviata? J'arrive pas vraiment à imprimer. Excuse moi Pipus mais des 3 titulaires du rôle que tu cites je choisirais plutôt les 2 premières même si je n'aime pas vraiment remonter si loin dans le passé.
Revenir en haut Aller en bas
Pipus
Mélomane chevronné
Pipus

Nombre de messages : 3043
Age : 46
Localisation : Vers Sailles
Date d'inscription : 24/05/2010

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 15 Oct 2014 - 13:02

calbo a écrit:
Euh … Dessay dans Traviata? J'arrive pas vraiment à imprimer. Excuse moi Pipus mais des 3 titulaires du rôle que tu cites je choisirais plutôt les 2 premières même si je n'aime pas vraiment remonter si loin dans le passé.

Bonjour Calbo, je préfère aussi les deux premières, je m'attachais juste à cette fameuse note dans mon précédent message et pas à la prestation globale Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89958
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 15 Oct 2014 - 13:04

Forcément, un soprano léger dans son temps de gloire (surtout que Dessay a un des suraigus les mieux timbrés de toute l'ère du disque), ça a une autre allure que les beuglements de Callas. Mais le problème est que Dessay peine sur le reste du rôle (et l'a abordé dans un état vocal plus problématique).

Sinon, je suis d'accord, sur cet extrait, c'est beaucoup mieux.

Mais pour moi, la référence absolue est sans contre-note (même si ça demeure une variante plus aiguë qu'écrit dans la partition) et avec les vocalises fausses :
http://operacritiques.free.fr/css/index.php?2005/07/26/68-the-mireille-effect
ou
/watch?v=_4DJvUBADk8

Rien ne peut s'approcher de ces attaques gutturales, de ces fragilités frémissantes, de ces sorties de route pleines de tension, de ce petit accent alsacien. Mireille forever. I love you
(Au passage, elle chantait ces parties sans faiblir de cette manière dans les autres soirées… celle-ci était avec les intermittents grévistes prêts à interrompre le festival d'Aix, et franchement ça ne doit pas aider pour une première filmée !)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 15 Oct 2014 - 13:06

DavidLeMarrec a écrit:
Forcément, un soprano léger dans son temps de gloire (surtout que Dessay a un des suraigus les mieux timbrés de toute l'ère du disque), ça a une autre allure que les beuglements de Callas. Mais le problème est que Dessay peine sur le reste du rôle (et l'a abordé dans un état vocal plus problématique).

Sinon, je suis d'accord, sur cet extrait, c'est beaucoup mieux.

Mais pour moi, la référence absolue est sans contre-note (même si ça demeure une variante plus aiguë qu'écrit dans la partition) et avec les vocalises fausses :
http://operacritiques.free.fr/css/index.php?2005/07/26/68-the-mireille-effect
ou
/watch?v=_4DJvUBADk8

Rien ne peut s'approcher de ces attaques gutturales, de ces fragilités frémissantes, de ces sorties de route pleines de tension, de ce petit accent alsacien. Mireille forever. I love you
(Au passage, elle chantait ces parties sans faiblir de cette manière dans les autres soirées… celle-ci était avec les intermittents grévistes prêts à interrompre le festival d'Aix, et franchement ça ne doit pas aider pour une première filmée !)

Tu vas te faire taper dessus par Guillaume hehe .
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89958
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 15 Oct 2014 - 13:09

Mais non, il est quand même assez peu polémique de dire que le suraigu de Callas est complètement blanc (pour ne pas parler du vibrato de sirène – industrielle, hein, pas aquatique !). Je ne fais pas partie de ceux qui disent que la voix est laide (c'est surtout qu'elle blanchit beaucoup dans la tierce aiguë, ce qui est forcément frustrant pour un soprano, mais pas bien grave).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pipus
Mélomane chevronné
Pipus

Nombre de messages : 3043
Age : 46
Localisation : Vers Sailles
Date d'inscription : 24/05/2010

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 15 Oct 2014 - 13:11

Je m'attendais à une video de Mireille Matthieu Laughing Ca aurait peut-être mieux valu d'ailleurs. Malgré les circonstances atténuantes d'un morceau de bravoure vocale, le crime est là.

5fZdgMXd82E !!! cheers
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89958
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 15 Oct 2014 - 13:16

Non, je suis sérieux, c'est de (très) loin la meilleure Violetta que j'aie entendue. Il y en beaucoup d'excellentes, mais à ce point bouleversante, j'attends toujours de trouver.

Après, on peut effectivement proposer June Anderson à la place comme dans ta vidéo : il y a le contre-mi bémol (pas beau d'ailleurs), dommage qu'il n'y ait rien d'autre (le timbre, le texte ?).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pipus
Mélomane chevronné
Pipus

Nombre de messages : 3043
Age : 46
Localisation : Vers Sailles
Date d'inscription : 24/05/2010

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 15 Oct 2014 - 13:23

DavidLeMarrec a écrit:
Non, je suis sérieux, c'est de (très) loin la meilleure Violetta que j'aie entendue. Il y en beaucoup d'excellentes, mais à ce point bouleversante, j'attends toujours de trouver.

Pardon, j'avais mal compris ton propos, du coup je n'ai pris la peine d'écouter que la fin. J'écouterais cette Violetta donc, merci !

Quant à la vidéo que j'ai indiquée, c'était plus pour le comparatif qui m'a amusé que pour Anderson Smile
Revenir en haut Aller en bas
Figaro
Mélomaniaque
Figaro

Nombre de messages : 917
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Traviat - Zeani   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 15 Oct 2014 - 14:33

Une très grande Violetta, qui est malheureusement tombée dans l'oubli (c'est sûr il n'y a pas non plus beaucoup d'enregistrement d'elle, c'est Virginia Zeani.

Heureusement, un site bien connu (YT Wink)  est là pour la ré-écouter : /watch?v=NCaPGAXIvHw avec le contre mi bémol, et là sans, mais dans un meilleur son et avec l'image : /watch?v=ZzpJlW6W87o

Si le site Operaclass ne se trompe pas, il y a 2 versions avec elle :
- 1956 live du San Carlo de Naple avec Gianni Raimondi et Ugo Savarese dirigé par Angelo Questa
- 1968 studio avec Ion Buzea et Nicola Herlea dirigé par Jean Bobscu
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 15 Oct 2014 - 15:12

Figaro a écrit:
Une très grande Violetta, qui est malheureusement tombée dans l'oubli (c'est sûr il n'y a pas non plus beaucoup d'enregistrement d'elle, c'est Virginia Zeani.

Heureusement, un site bien connu (YT Wink)  est là pour la ré-écouter : /watch?v=NCaPGAXIvHw avec le contre mi bémol, et là sans, mais dans un meilleur son et avec l'image : /watch?v=ZzpJlW6W87o

Si le site Operaclass ne se trompe pas, il y a 2 versions avec elle :
- 1956 live du San Carlo de Naple avec Gianni Raimondi et Ugo Savarese dirigé par Angelo Questa
- 1968 studio avec Ion Buzea et Nicola Herlea dirigé par Jean Bobscu

2 versions et même plus : http://virginiazeani.com/?page_id=753 Wink !
Pas si oubliée que ça, ceci dit et en tout cas pas dans Violetta avec laquelle elle s'est presque confondue (elle a chanté le rôle quelque chose comme 650 fois, je crois ; chez Rossini, dans Lucia on en parle moins encore).
Moi, je la trouve absolument impressionnante dans le rôle (technique, présence, raptus) et j'aurais dit que j'en avais déjà parlé plus haut (et si ce n'est pas le cas, je suis assez impardonnable Embarassed ).
Revenir en haut Aller en bas
Pipus
Mélomane chevronné
Pipus

Nombre de messages : 3043
Age : 46
Localisation : Vers Sailles
Date d'inscription : 24/05/2010

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 15 Oct 2014 - 15:28

Violetta est décédée déjà deux fois dans mes oreilles aujourd'hui.

Et la pauvre Didon est en train de la rejoindre, dans les bras de Belinda... c'est une hécatombe Sad

Je ne supporterai pas une quatrième tragédie, j'écouterai Zeani demain.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89958
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 15 Oct 2014 - 15:41

J'ai écouté (il n'y a pas longtemps d'ailleurs, ça doit faire deux semaines !) le témoignage du San Carlo avec Raimondi et Savarese, plus quelques extraits d'autres soirées… J'aimais bien Zeani, mais en y revenant, je suis très frustré par le manque de mots (et puis Questa est comme toujours peu subtil, Savarese un peu épais pour Germont, comme avec Santini). Quitte à chercher la perfection de la ligne (ce qui n'est vraiment pas mon but, comme on l'aura deviné), Mugnai 52 (Callas-Di Stefano) m'apporte d'autres satisfactions : Callas est certes avant tout vocale, mais d'une autre intensité.
Ou alors Moffo ou, dans un autre genre moins léché, la jeune Scotto.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 15 Oct 2014 - 15:52

DavidLeMarrec a écrit:
J'ai écouté (il n'y a pas longtemps d'ailleurs, ça doit faire deux semaines !) le témoignage du San Carlo avec Raimondi et Savarese, plus quelques extraits d'autres soirées… J'aimais bien Zeani, mais en y revenant, je suis très frustré par le manque de mots (et puis Questa est comme toujours peu subtil, Savarese un peu épais pour Germont, comme avec Santini). Quitte à chercher la perfection de la ligne (ce qui n'est vraiment pas mon but, comme on l'aura deviné), Mugnai 52 (Callas-Di Stefano) m'apporte d'autres satisfactions : Callas est certes avant tout vocale, mais d'une autre intensité.
Ou alors Moffo ou, dans un autre genre moins léché, la jeune Scotto.

Mais là, il ne s'agit pas de perfection de ligne, à mon avis ; en tout cas ce n'est pas ce que j'y cherche.
Un tempérament ? Assurément. Des mots ? Sans doute moins, c'est vrai (et encore faut-il s'entendre sur la version). Mais un "voyage" humain toujours. Sans doute aussi des bizarreries ; quelque chose de sulfureux stylistiquement, d'anguleux, presque de revêche (au I par éclairs, face à Germont souvent dès lors que "l'adversaire" est motivant et même face à la mort au III), un souffle (au sens de l'anima latine plus que de la donnée physique seule) d'où naît le vertige, aussi.
Quant à dire que le personnage est "recommandable" (quel que soit le paramètre, d'ailleurs), non je ne pense pas ; mais, pour moi, elle manque au tableau dès lors qu'on la confine hors-champ comme version d'approfondissement seule (et ce n'est pas le moindre paradoxe avec Zeani, je trouve).
A titre personnel, je pense que je n'en aurai jamais fini avec cet opéra Rolling Eyes ...
(EDIT : je l'ai écrit souvent je crois, mais pour Callas, c'est l'enregistrement avec De Fabritiis en 51 qui me comble le plus, je pense parce qu'il est à la fois crâne, brillant, libre, libéré et que l'organe décomplexé mais pas décomplexifié pour autant, pas générique je veux dire, permet à cette Violetta toutes les dimensions !)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89958
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 15 Oct 2014 - 17:06

Je n'ai qu'un report épouvantable de Fabritiis, mais même Taddei m'avait laissé tout à fait froid (alors que dans les grands formats, habituellement…). Et puis orchestralement, c'est très en-dessous des standards habituels de ce chef.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7140
Age : 54
Date d'inscription : 20/05/2010

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 15 Oct 2014 - 17:54

Pipus a écrit:
calbo a écrit:
Euh … Dessay dans Traviata? J'arrive pas vraiment à imprimer. Excuse moi Pipus mais des 3 titulaires du rôle que tu cites je choisirais plutôt les 2 premières même si je n'aime pas vraiment remonter si loin dans le passé.
Bonjour Calbo, je préfère aussi les deux premières, je m'attachais juste à cette fameuse note dans mon précédent message et pas à la prestation globale Very Happy
le plus beau contre-mi bémol de la discographie de l'ouvrage c'est Joan Sutherland qui le fait dans sa 1ère version studio dirigée par Pritchard (qui est également la version la mieux chantée de toute la discographie)
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7140
Age : 54
Date d'inscription : 20/05/2010

Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 EmptyMer 15 Oct 2014 - 18:00

bAlexb a écrit:
Figaro a écrit:
Une très grande Violetta, qui est malheureusement tombée dans l'oubli (c'est sûr il n'y a pas non plus beaucoup d'enregistrement d'elle, c'est Virginia Zeani.
Si le site Operaclass ne se trompe pas, il y a 2 versions avec elle :
- 1956 live du San Carlo de Naple avec Gianni Raimondi et Ugo Savarese dirigé par Angelo Questa
- 1968 studio avec Ion Buzea et Nicola Herlea dirigé par Jean Bobscu
2 versions et même plus : http://virginiazeani.com/?page_id=753 Wink !
Pas si oubliée que ça, ceci dit et en tout cas pas dans Violetta avec laquelle elle s'est presque confondue (elle a chanté le rôle quelque chose comme 650 fois, je crois ; chez Rossini, dans Lucia on en parle moins encore).
Moi, je la trouve absolument impressionnante dans le rôle (technique, présence, raptus) et j'aurais dit que j'en avais déjà parlé plus haut (et si ce n'est pas le cas, je suis assez impardonnable Embarassed ).
On peut quand même regretter que sa 1ère version studio (avec contre-mi bémol  Wink  ) où elle est juste formidable et très supérieure à sa 2nde version studio n'ait jamais été rééditée en CD (la version Bobscu est sa 2ème version studio!)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Verdi - La Traviata - Page 16 Empty
MessageSujet: Re: Verdi - La Traviata   Verdi - La Traviata - Page 16 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Verdi - La Traviata
Revenir en haut 
Page 16 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17, 18, 19  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: