Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Samsung Galaxy Tab A7 – Tablette 10.4″ ...
Voir le deal
135 €

 

 Saint-Saëns: Samson et Dalila

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Zémire
Mélomane averti
Zémire

Nombre de messages : 492
Age : 65
Date d'inscription : 18/07/2010

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMer 10 Nov 2010 - 10:12

Cornélius a écrit:
J'ai réécouté et comparé de larges extraits des différentes versions de studio.
Pour moi, si on ne doit en avoir qu'une seule c'est sans hésitation Cura-Borodina-Lafont-Davis. Elle n'est pas parfaite, mais c'est clairement la plus susceptible de satisfaire le mélomane moyen quand on compare

Je ne connais pas la discographie de cet opéra ... sinon que par quelques airs connus - je crois que la Dalila que je préfère est Rita Gorr.
Par contre, j'ai vu Cura sur scène et je trouve que c'est vraiment 'son' rôle ; il vous emmène dans son sillage avec bonheur et talent.
Le souvenir que j'ai de l'autre production est le très bon Grand Prêtre d'Alain Fondary.
Revenir en haut Aller en bas
Zémire
Mélomane averti
Zémire

Nombre de messages : 492
Age : 65
Date d'inscription : 18/07/2010

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMer 10 Nov 2010 - 12:27

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 51fPr1pbgjL._SL500_AA240_

Après coup, je me suis rappelée que j'avais cette version en extraits dans le coffret EMI "Chefs d'oeuvre d'opéra" !

Je ne suis pas vraiment douée pour émettre un avis mais voilà ce que j'en pense ...

Celui qui m'a le plus épatée c'est Ernest Blanc en Grand Prêtre ... je ne connaissais pas vraiment mais quelle voix, belle et chaude !
Son français est impeccable évidemment, il aborde 'Maudite à jamais ...' avec autorité tandis que le 'Viens Dalila' est d'une belle intensité dramatique.
Bref, pour moi, c'est celui qui ressort de cette version.

Je confirme que je trouve Rita Gorr très à sa place dans ce rôle ; elle a un chant très lumineux aux aigus faciles, le seul point un peu moins positif me semble être des graves pas assez prononcés, notamment dans son duo avec Blanc 'Il faut assouvir ma haine' mais c'est d'une bonne tenue dans l'ensemble avec une très bonne diction.
Diction un peu moins évidente pour John Vickers, assez nazillard, mais pour le reste, c'est vraiment très bien au niveau de la voix. Je ne dirais pas qu'il est 'totalement investi' comme j'ai pu le lire mais malgré tout, c'est assez bien engagé et dramatique.
Les choeurs sont très harmonieux et intelligibles. La direction de Georges Prêtre est assez conventionnelle mais bien en place, avec de beaux moments (notamment la Bacchanale).
Je n'ai entendu qu'une brève intervention d'Anton Diakov en vieil Hébreux - côté diction, c'est vraiment moyen mais pour le reste cela me paraît très honnête.

Une version plus que convenable donc, je pense.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91933
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMer 10 Nov 2010 - 15:16

Cornélius a écrit:
J'ai réécouté et comparé de larges extraits des différentes versions de studio.
Pour moi, si on ne doit en avoir qu'une seule c'est sans hésitation Cura-Borodina-Lafont-Davis. Elle n'est pas parfaite, mais c'est clairement la plus susceptible de satisfaire le mélomane moyen quand on compare.
C'est quand même bien tiédasse et dans un français... lointain. Confused J'avais pas du tout aimé.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Cornélius
Mélomaniaque
Cornélius

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMer 10 Nov 2010 - 17:18

DavidLeMarrec a écrit:
Cornélius a écrit:
J'ai réécouté et comparé de larges extraits des différentes versions de studio.
Pour moi, si on ne doit en avoir qu'une seule c'est sans hésitation Cura-Borodina-Lafont-Davis. Elle n'est pas parfaite, mais c'est clairement la plus susceptible de satisfaire le mélomane moyen quand on compare.
C'est quand même bien tiédasse et dans un français... lointain. Confused J'avais pas du tout aimé.

Si tu me dis que Vickers a un meilleur français que Cura, là, rien à faire, même exemples à l'appui, je ne te crois pas...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91933
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMer 10 Nov 2010 - 17:32

Les problèmes ne sont pas les mêmes. Cura a le problème typique de ceux qui viennent de langues vocaliquement pauvres : son français est très gris, toutes ses voyelles paraissent les mêmes... Et puis il ne semble pas réellement à l'aise avec l'accentuation. Vickers est beaucoup plus sûrement accentué, plus clairement articulé aussi, mais il déforme tout de façon assez grimaçante.

S'il faut absolument choisir, je prends la grimace avec la bonne accentuation plutôt que la tiédeur un peu flottante, mais ce sont deux façons d'écorcher le français en fait. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20542
Age : 38
Date d'inscription : 03/07/2009

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyVen 17 Déc 2010 - 13:37

sud273 a écrit:
à mon avis la meilleure version est le live du Met dirigé par Fauto Cleva avec Rise Stevens et Mario del Monaco, malgré le son ancien: vivacité de la direction, véritable engagement théâtral des protagonistes. Attention ne surtout pas prendre les extraits de studio avec les mêmes interprètes où toute l'urgence est perdue.
Autrefois publié par MYTO, doit correspondre à la version présentée ICI quoique je ne connaisse pas la qualité de la remasterisation.
Mais en cherchant un peu, l'ancienne version se trouve pour pas cher.
Prêtre est bien à défaut mais c'est mou et Gorr et Vickers ont des voix trop lourdes et une diction très limite.

Alors là, vraiment pas d'accord... Stevens et del Monaco, ça reste quand même le cirque pour pas grand chose (enfin surtout del Monaco!). Vocalement, ok, ça dépote. Mais où est le côté messianique de Samson? Ou se trouve la spiritualité et la force de persuasion?

Et puis surtout, trouver après que Gorr et Vickers on des voix trop lourdes et une diction très limite! Shocked Surtout pour Gorr quand même! On comprend tout ce qu'elle dit! C'est dit, joué et chanté de manière assez grandiose!
Et Vickers, si il est moins à l'aise avec le français (malgré de gros efforts), c'est quand même une emprunte de géant qu'il impose avec ce Samson!

A la limite, qu'on préfère Fourestier avec Luccionci, pouquoi pas... mais Cleva/Del Monaco, là je ne peux pas!


_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!


Dernière édition par Polyeucte le Ven 17 Déc 2010 - 14:13, édité 1 fois (Raison : Corrections suite au message de Cornelius...)
Revenir en haut Aller en bas
Cornélius
Mélomaniaque
Cornélius

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyVen 17 Déc 2010 - 14:08

Polyeucte a écrit:
A la limite, qu'on préfère Fournet avec Liccionci, pouquoi pas... mais Cleva/Del Monaco, là je ne peux pas!

Pas Fournet: Fourestier
Pas Licionci: ni Liccioni d'ailleurs, mais Luccioni
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20542
Age : 38
Date d'inscription : 03/07/2009

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyVen 17 Déc 2010 - 14:09

Embarassed Faut vraiment que je parte en vacances... Confused Confused


Pardon...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Radames
Mélomaniaque
Radames

Nombre de messages : 850
Age : 53
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyVen 17 Déc 2010 - 14:21

Polyeucte a écrit:
sud273 a écrit:
à mon avis la meilleure version est le live du Met dirigé par Fauto Cleva avec Rise Stevens et Mario del Monaco, malgré le son ancien: vivacité de la direction, véritable engagement théâtral des protagonistes. Attention ne surtout pas prendre les extraits de studio avec les mêmes interprètes où toute l'urgence est perdue.
Autrefois publié par MYTO, doit correspondre à la version présentée ICI quoique je ne connaisse pas la qualité de la remasterisation.
Mais en cherchant un peu, l'ancienne version se trouve pour pas cher.
Prêtre est bien à défaut mais c'est mou et Gorr et Vickers ont des voix trop lourdes et une diction très limite.

Alors là, vraiment pas d'accord... Stevens et del Monaco, ça reste quand même le cirque pour pas grand chose (enfin surtout del Monaco!). Vocalement, ok, ça dépote. Mais où est le côté messianique de Samson? Ou se trouve la spiritualité et la force de persuasion?
Et puis surtout, trouver après que Gorr et Vickers on des voix trop lourdes et une diction très limite! Shocked Surtout pour Gorr quand même! On comprend tout ce qu'elle dit! C'est dit, joué et chanté de manière assez grandiose!
Et Vickers, si il est moins à l'aise avec le français (malgré de gros efforts), c'est quand même une emprunte de géant qu'il impose avec ce Samson!

A la limite, qu'on préfère Fourestier avec Luccionci, pouquoi pas... mais Cleva/Del Monaco, là je ne peux pas!


Alors là, vraiment pas d'accord! Evil or Very Mad
Samson est un des personnages les plus aboutis de MDM, certes il le chante à l'Italienne (avec trois grosses burnes) mais le personnage est là dans sa grandiloquence, sensualité, déchéance et puissance dans la foi.
Il n'est pas ce côté "prophète" que lui confère Vckers mais n'oublions pas que Samson fait partie du livre des juges....
MDM campe un Samson profondément humain et son "Vois ma misère hélas" est boulversant.
Certes son profil vocal lui permet de jouer les "perdants gagnants" qui se battent jusqu'au bout, contrairement à d'autres ténors (Corelli dans Manrico) qui était "perdu d'avance", mais cela n'enlève rien à son génie interprétatif.
Pour ma part il est le plus grand Samson que j'ai jamais entendu (avec Luccioni).
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20542
Age : 38
Date d'inscription : 03/07/2009

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyVen 17 Déc 2010 - 14:47

Radames a écrit:
Alors là, vraiment pas d'accord! Evil or Very Mad
Samson est un des personnages les plus aboutis de MDM, certes il le chante à l'Italienne (avec trois grosses burnes) mais le personnage est là dans sa grandiloquence, sensualité, déchéance et puissance dans la foi.
Il n'est pas ce côté "prophète" que lui confère Vckers mais n'oublions pas que Samson fait partie du livre des juges....
MDM campe un Samson profondément humain et son "Vois ma misère hélas" est boulversant.
Certes son profil vocal lui permet de jouer les "perdants gagnants" qui se battent jusqu'au bout, contrairement à d'autres ténors (Corelli dans Manrico) qui était "perdu d'avance", mais cela n'enlève rien à son génie interprétatif.
Pour ma part il est le plus grand Samson que j'ai jamais entendu (avec Luccioni).

Je me doutais bien qu'on ne serait pas d'accord! Laughing
Mais voilà, je ne conçois pas un Samson sans ce côté "prophète" justement, cette stature immense... avec MDM, j'entends plus un guerrier qu'un prophète... et c'est ce qui me pose problème...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Radames
Mélomaniaque
Radames

Nombre de messages : 850
Age : 53
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 8:32

Polyeucte a écrit:
Radames a écrit:
Alors là, vraiment pas d'accord! Evil or Very Mad
Samson est un des personnages les plus aboutis de MDM, certes il le chante à l'Italienne (avec trois grosses burnes) mais le personnage est là dans sa grandiloquence, sensualité, déchéance et puissance dans la foi.
Il n'est pas ce côté "prophète" que lui confère Vckers mais n'oublions pas que Samson fait partie du livre des juges....
MDM campe un Samson profondément humain et son "Vois ma misère hélas" est boulversant.
Certes son profil vocal lui permet de jouer les "perdants gagnants" qui se battent jusqu'au bout, contrairement à d'autres ténors (Corelli dans Manrico) qui était "perdu d'avance", mais cela n'enlève rien à son génie interprétatif.
Pour ma part il est le plus grand Samson que j'ai jamais entendu (avec Luccioni).

Je me doutais bien qu'on ne serait pas d'accord! Laughing
Mais voilà, je ne conçois pas un Samson sans ce côté "prophète" justement, cette stature immense... avec MDM, j'entends plus un guerrier qu'un prophète... et c'est ce qui me pose problème...

Justement, Samson n'est pas un prophète.... il est repris dans le live des juges. Very Happy
Il est l'épée de Dieu! fouet
Revenir en haut Aller en bas
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 8:46

Samson c'est bien l'intellectuel de la Bible qui défonce la gueule de tout le monde jusqu'a ce qu'on lui coupe les cheveux et alors la, paf, plus personne ?

(heureusement ses cheveux repoussent et il peut recommencer à tout péter comme avant)

Seul un chanteur d'une subtilité hors du commun peut faire ressortir toute la complexité et la richesse du personnage. Ce MDM dont vous parlez me semble ne pas convenir, Samson ne pousse pas un contre-machin planté au milieu de la scène les bras écartés et le bide en avant, non, il casse la gueule du chef d'orchestre, lance la soprano dans le public et rase la maison d'opera. Voilà ce que serait un bon Samson.
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Pelléas
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1875
Date d'inscription : 02/08/2009

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 8:59

Morloch a écrit:
Samson c'est bien l'intellectuel de la Bible qui défonce la gueule de tout le monde jusqu'a ce qu'on lui coupe les cheveux et alors la, paf, plus personne ?

(heureusement ses cheveux repoussent et il peut recommencer à tout péter comme avant)

Seul un chanteur d'une subtilité hors du commun peut faire ressortir toute la complexité et la richesse du personnage. Ce MDM dont vous parlez me semble ne pas convenir, Samson ne pousse pas un contre-machin planté au milieu de la scène les bras écartés et le bide en avant, non, il casse la gueule du chef d'orchestre, lance la soprano dans le public et rase la maison d'opera. Voilà ce que serait un bon Samson.

Voila une très bonne analyse de Samson, au moins on rigolerait... pété de rire pété de rire pété de rire pété de rire


Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31826
Age : 40
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 9:36

Morloch a écrit:
Samson c'est bien l'intellectuel de la Bible qui défonce la gueule de tout le monde jusqu'a ce qu'on lui coupe les cheveux et alors la, paf, plus personne ?

(heureusement ses cheveux repoussent et il peut recommencer à tout péter comme avant)

Seul un chanteur d'une subtilité hors du commun peut faire ressortir toute la complexité et la richesse du personnage. Ce MDM dont vous parlez me semble ne pas convenir, Samson ne pousse pas un contre-machin planté au milieu de la scène les bras écartés et le bide en avant, non, il casse la gueule du chef d'orchestre, lance la soprano dans le public et rase la maison d'opera. Voilà ce que serait un bon Samson.

C'est que tu n'as jamais vu del Monaco toi hehe
Si il y a un ténor capable de ça, c'est bien lui Mr.Red

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Radames
Mélomaniaque
Radames

Nombre de messages : 850
Age : 53
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 9:45

Cololi a écrit:
Morloch a écrit:
Samson c'est bien l'intellectuel de la Bible qui défonce la gueule de tout le monde jusqu'a ce qu'on lui coupe les cheveux et alors la, paf, plus personne ?

(heureusement ses cheveux repoussent et il peut recommencer à tout péter comme avant)

Seul un chanteur d'une subtilité hors du commun peut faire ressortir toute la complexité et la richesse du personnage. Ce MDM dont vous parlez me semble ne pas convenir, Samson ne pousse pas un contre-machin planté au milieu de la scène les bras écartés et le bide en avant, non, il casse la gueule du chef d'orchestre, lance la soprano dans le public et rase la maison d'opera. Voilà ce que serait un bon Samson.

C'est que tu n'as jamais vu del Monaco toi hehe
Si il y a un ténor capable de ça, c'est bien lui :
DD

pété de rire pété de rire pété de rire pété de rire
Faut croire qu'à 30 berges t'as eu l'occase de voir MDM à l'oeuvre. Shocked Shocked
T'as pas mouillé tes couches de peur lorsque tu l'as vu à l'oeuvre? hehe
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31826
Age : 40
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 10:46

Radames a écrit:
Cololi a écrit:
Morloch a écrit:
Samson c'est bien l'intellectuel de la Bible qui défonce la gueule de tout le monde jusqu'a ce qu'on lui coupe les cheveux et alors la, paf, plus personne ?

(heureusement ses cheveux repoussent et il peut recommencer à tout péter comme avant)

Seul un chanteur d'une subtilité hors du commun peut faire ressortir toute la complexité et la richesse du personnage. Ce MDM dont vous parlez me semble ne pas convenir, Samson ne pousse pas un contre-machin planté au milieu de la scène les bras écartés et le bide en avant, non, il casse la gueule du chef d'orchestre, lance la soprano dans le public et rase la maison d'opera. Voilà ce que serait un bon Samson.

C'est que tu n'as jamais vu del Monaco toi hehe
Si il y a un ténor capable de ça, c'est bien lui :
DD

pété de rire pété de rire pété de rire pété de rire
Faut croire qu'à 30 berges t'as eu l'occase de voir MDM à l'oeuvre. Shocked Shocked
T'as pas mouillé tes couches de peur lorsque tu l'as vu à l'oeuvre? hehe

hehe Mais non évidemment, mais les vidéos (et même les bandes sonores) parlent Smile . Tu admettras que ce qui frappe chez lui c'est le côté extremement viril du chant, des gestes et des regards Smile

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7184
Age : 55
Date d'inscription : 20/05/2010

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 10:50

Radames a écrit:
Justement, Samson n'est pas un prophète.... il est repris dans le live des juges. Very Happy
Il est l'épée de Dieu! Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 542777
exactement! Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 850957
Revenir en haut Aller en bas
Radames
Mélomaniaque
Radames

Nombre de messages : 850
Age : 53
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 11:12

Otello a écrit:
Radames a écrit:
Justement, Samson n'est pas un prophète.... il est repris dans le live des juges. Very Happy
Il est l'épée de Dieu! Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 542777
exactement! Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 850957

Grazie Otello Very Happy
Une fois de plus nous sommes d'accord mains kiss
Comment faire comprendre à ces p'tits jeunes que MDM n'est pas un videur? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Radames
Mélomaniaque
Radames

Nombre de messages : 850
Age : 53
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 11:14

Cololi a écrit:
Radames a écrit:
Cololi a écrit:
Morloch a écrit:
Samson c'est bien l'intellectuel de la Bible qui défonce la gueule de tout le monde jusqu'a ce qu'on lui coupe les cheveux et alors la, paf, plus personne ?

(heureusement ses cheveux repoussent et il peut recommencer à tout péter comme avant)

Seul un chanteur d'une subtilité hors du commun peut faire ressortir toute la complexité et la richesse du personnage. Ce MDM dont vous parlez me semble ne pas convenir, Samson ne pousse pas un contre-machin planté au milieu de la scène les bras écartés et le bide en avant, non, il casse la gueule du chef d'orchestre, lance la soprano dans le public et rase la maison d'opera. Voilà ce que serait un bon Samson.

C'est que tu n'as jamais vu del Monaco toi hehe
Si il y a un ténor capable de ça, c'est bien lui :
DD

pété de rire pété de rire pété de rire pété de rire
Faut croire qu'à 30 berges t'as eu l'occase de voir MDM à l'oeuvre. Shocked Shocked
T'as pas mouillé tes couches de peur lorsque tu l'as vu à l'oeuvre? hehe

hehe Mais non évidemment, mais les vidéos (et même les bandes sonores) parlent Smile . Tu admettras que ce qui frappe chez lui c'est le côté extremement viril du chant, des gestes et des regards Smile


ben vi.... et alors?
José Cura est aussi viril et macho. On en fait pas tout un plat....
Pour ma part, j'aime beaucoup Cura (il me rappelle Vinay)


Dernière édition par Radames le Mar 21 Déc 2010 - 11:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 11:19

De toute façon, le rôle le plus important dans Samson, c'est Dalila, et il est difficile d'en trouver une qui chante en français. Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 954109 Après vient le Grand Prêtre de Dagon, parce que c'est aussi difficile de trouver un baryton avec un vrai style français. Puis le ténor, de toute façon il y a des tombereaux de ténors héroïques.

Mon choix sera donc Rita Gorr, Ernest Blanc et Jon Vickers. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91933
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 11:19

Morloch a écrit:
Samson c'est bien l'intellectuel de la Bible qui défonce la gueule de tout le monde jusqu'a ce qu'on lui coupe les cheveux et alors la, paf, plus personne ?

(heureusement ses cheveux repoussent et il peut recommencer à tout péter comme avant)

Seul un chanteur d'une subtilité hors du commun peut faire ressortir toute la complexité et la richesse du personnage. Ce MDM dont vous parlez me semble ne pas convenir, Samson ne pousse pas un contre-machin planté au milieu de la scène les bras écartés et le bide en avant, non, il casse la gueule du chef d'orchestre, lance la soprano dans le public et rase la maison d'opera. Voilà ce que serait un bon Samson.
Voilà un personnage qui réclame plus que la voix du rôle en effet. Laughing

Morloch est de retour dans le grand style qui a fait sa gloire ! cheers


Sinon, Del Mo est quand même celui qui est le plus proche de ça : quand il était possédé par son personnage, il pouvait être un très grand acteur, assez impressionnant. Son Don José pauvre type façon Lantier est un monument de l'interprétation scénique à l'opéra.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23437
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2008

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 11:21

Je ne connais que Richard Tucker pour le moment dans l'ensemble du rôle. Ce n'était pas une petite voix non plus. Il faudra que j'écoute Del Monaco, Vickers, Domingo, et Cura en particulier.
Revenir en haut Aller en bas
Radames
Mélomaniaque
Radames

Nombre de messages : 850
Age : 53
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 11:40

DavidLeMarrec a écrit:
Morloch a écrit:
Samson c'est bien l'intellectuel de la Bible qui défonce la gueule de tout le monde jusqu'a ce qu'on lui coupe les cheveux et alors la, paf, plus personne ?

(heureusement ses cheveux repoussent et il peut recommencer à tout péter comme avant)

Seul un chanteur d'une subtilité hors du commun peut faire ressortir toute la complexité et la richesse du personnage. Ce MDM dont vous parlez me semble ne pas convenir, Samson ne pousse pas un contre-machin planté au milieu de la scène les bras écartés et le bide en avant, non, il casse la gueule du chef d'orchestre, lance la soprano dans le public et rase la maison d'opera. Voilà ce que serait un bon Samson.
Voilà un personnage qui réclame plus que la voix du rôle en effet. Laughing

Morloch est de retour dans le grand style qui a fait sa gloire ! cheers


Sinon, Del Mo est quand même celui qui est le plus proche de ça : quand il était possédé par son personnage, il pouvait être un très grand acteur, assez impressionnant. Son Don José pauvre type façon Lantier est un monument de l'interprétation scénique à l'opéra.

mains
Les personnages que MDM adorait par dessus tout étaient Don José, Samson et Des Grieux (Manon Lescaut).
Il se sentait très proche de ces "pauvres types" comme tu dis si bien.
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7184
Age : 55
Date d'inscription : 20/05/2010

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 12:53

la Dalila la plus formidable c'est Viorica Cortez qui a remporté un triomphe dans le rôle à Paris en 1978:

1978 Pierre Dervaux
Théâtre National de l`Opéra Paris
Samson: Jon Vickers
Dalila: Viorica Cortez
Grand Prêtre: Ernest Blanc
Abimélech: Malcolm Smith
Philistin: Alain Pilard
Philistin: Jean Sabignol
Un messager Philistin: Michel Marimpouy
Un vieillard hébreu: Jules Bastin

et on l'a aussi en 1970 à Naples:
Georges Prêtre, Viorica Cortez, Mario Del Monaco/Pier Miranda-Ferraro, Robert Massard, Franco Ventriglia

en 1975 à Lisbonne:
Nino Verchi, Viorica Cortez, Guy Chauvet, Robert Massard, Alvaro Malta, Joao Veloso

et en 1979 à Monte Carlo puis Avignon:
Paul Ethuin/Yvon Leenart (Avignon), Viorica Cortez, Guy Chauvet, Robert Massard, Gérard Serkoyan, Jean Brun


Dernière édition par Otello le Mar 21 Déc 2010 - 13:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23437
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2008

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 12:57

Otello a écrit:
la Dalila la plus formidable c'est Viorica Cortez qui a remporté un triomphe dans le rôle à Paris en 1978:

C'est une chanteuse dont on ne parle pas suffisamment. Il faudra que j'écoute ce live alors. Sinon, dans les versions officielles, lesquelles ont ta préférence?
Revenir en haut Aller en bas
Cornélius
Mélomaniaque
Cornélius

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 12:58

Otello a écrit:
la Dalila la plus formidable c'est Viorica Cortez qui a remporté un triomphe dans le rôle à Paris en 1978:

1978 Pierre Dervaux
Théâtre National de l`Opéra Paris
Samson: Jon Vickers
Dalila: Viorica Cortez
Grand Prêtre: Ernest Blanc
Abimélech: Malcolm Smith
Philistin: Alain Pilard
Philistin: Jean Sabignol
Un messager Philistin: Michel Marimpouy
Un vieillard hébreu: Jules Bastin

Je l'avais vue et entendue sur scène, avec Gilbert Py et Henri Peyrottes.
Décibels assurés avec eux trois...

/watch?v=ECUxu1Phb0I

/watch?v=UTBeqSOLKRU&feature=related


Dernière édition par Cornélius le Mar 21 Déc 2010 - 13:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Radames
Mélomaniaque
Radames

Nombre de messages : 850
Age : 53
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 12:59

Otello a écrit:
la Dalila la plus formidable c'est Viorica Cortez qui a remporté un triomphe dans le rôle à Paris en 1978:


Superbe artiste au tempérament de feu.
Del Monaco fut d'ailleurs son "parrain" dans Samson et Dalila.
Elle en parle dans le livre qui lui est consacré "Monumentum aere perennius" drunken
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7184
Age : 55
Date d'inscription : 20/05/2010

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 13:22

aurele a écrit:
Otello a écrit:
la Dalila la plus formidable c'est Viorica Cortez qui a remporté un triomphe dans le rôle à Paris en 1978:
C'est une chanteuse dont on ne parle pas suffisamment. Il faudra que j'écoute ce live alors. Sinon, dans les versions officielles, lesquelles ont ta préférence?
Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Cortez10Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Cortez11
Revenir en haut Aller en bas
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3793
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 13:24

Je ne connais pas très bien Cortez. Par rapport à Gorr (que je n'aime pas beaucoup) vous la définiriez comment ? (En Dalila mais aussi ailleurs). C'est plus fin, plus mobile, plus féminin comme chant ?
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7184
Age : 55
Date d'inscription : 20/05/2010

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 13:30

aurele a écrit:
Sinon, dans les versions officielles, lesquelles ont ta préférence?
Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Poch_5554Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Poch_6473Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Samson_cura
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7184
Age : 55
Date d'inscription : 20/05/2010

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 13:32

Francesco a écrit:
Je ne connais pas très bien Cortez. Par rapport à Gorr (que je n'aime pas beaucoup) vous la définiriez comment ? (En Dalila mais aussi ailleurs). C'est plus fin, plus mobile, plus féminin comme chant ?
oui c'est exactement tout ça à la fois. Si tu n'aimes pas Gorr, tu devrais aimer Cortez.
Revenir en haut Aller en bas
Cornélius
Mélomaniaque
Cornélius

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 13:35

Francesco a écrit:
Je ne connais pas très bien Cortez. Par rapport à Gorr (que je n'aime pas beaucoup) vous la définiriez comment ? (En Dalila mais aussi ailleurs). C'est plus fin, plus mobile, plus féminin comme chant ?

Par rapport à Rita Gorr, le timbre était moins sombre et engorgé, mais avec un vibrato un peu métallique qui le rendait très sonore et percutant.
(je me souviens encore de son entrée en scène "Venge-moi d'une suprème offense..." dans Hérodiade de Massenet: elle avait réveillé en sursaut un public endormi par un air de Salomé pas très excitant ce soir là... et ses aigus, dans la scène des astres avec Phanuel avaient fait vibrer mes verres de lunettes dans leurs montures...)

Sa voix était plus mobile aussi: elle pouvait chanter des rôles à vocalises de Donizetti, ce que Gorr ne faisait pas...

Féminin?... C'était une belle actrice, ce qui était appréciable dans des rôles comme Dalila ou Carmen, mais c'était quand même une voix plus dramatique que sensuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7184
Age : 55
Date d'inscription : 20/05/2010

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 13:37

Cornélius a écrit:
Féminin?... C'était une belle actrice, ce qui était appréciable dans des rôles comme Dalila ou Carmen, mais c'était quand même une voix plus dramatique que sensuelle.
un volcan de sensualité vocale pourtant en comparaison avec Rita Gorr. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Radames
Mélomaniaque
Radames

Nombre de messages : 850
Age : 53
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 13:42

Otello a écrit:
aurele a écrit:
Sinon, dans les versions officielles, lesquelles ont ta préférence?
Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Poch_5554Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Poch_6473Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Samson_cura

Trois magnifiques versions!
Ceci dit la version Cleva est une sélection (mais le principal y est).
Heureusement qu'il y a le live du Met de 1958.
J'aime bien aussi les Samsons de Vinay, Cossutta et Domingo.
Vickers est meilleur dans les live qu'au studio.

Revenir en haut Aller en bas
Radames
Mélomaniaque
Radames

Nombre de messages : 850
Age : 53
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 13:44

Otello a écrit:
Cornélius a écrit:
Féminin?... C'était une belle actrice, ce qui était appréciable dans des rôles comme Dalila ou Carmen, mais c'était quand même une voix plus dramatique que sensuelle.
un volcan de sensualité vocale pourtant en comparaison avec Rita Gorr. Laughing

Rita Gorr a certes une voix puissante mais l'artiste est plutôt bourrine....
Cortez par contre... drunken
Revenir en haut Aller en bas
Cornélius
Mélomaniaque
Cornélius

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 13:46

Otello a écrit:
Cornélius a écrit:
Féminin?... C'était une belle actrice, ce qui était appréciable dans des rôles comme Dalila ou Carmen, mais c'était quand même une voix plus dramatique que sensuelle.
un volcan de sensualité vocale pourtant en comparaison avec Rita Gorr. Laughing

Elle avait surtout une présence scénique très séduisante.

Question incisivité et energie dégagée, elle avait quelque chose de Waltraud Meier, mais avec un timbre plus rond et chaud dans le grave: c'était franchement une mezzo alors que Meier est plus une grande soprano dramatique.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91933
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 13:47

Cornélius a écrit:
et ses aigus, dans la scène des astres avec Phanuel avaient fait vibrer mes verres de lunettes dans leurs montures...)
Il a été démontré depuis que l'exposition prolongée (plus de deux représentations par semaine) aux aigus de Viorica Cortez exposait sensiblement aux mêmes risques qu'à l'utilisation intensive que l'on voit aujourd'hui des téléphones cellulaires.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23437
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2008

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 13:47

Radames a écrit:
J'aime bien aussi les Samsons de Vinay, Cossutta et Domingo.
Vickers est meilleur dans les live qu'au studio.

Cela me surprend. Dans quelle version?

J'ai un live à écouter en entier de Genève datant de 1973 dirigé par Giuseppe Patanè avec Guy Chauvet, Tatiana Troyanos et Henri Peyrotte dans les 3 rôles principaux. Je ne connais pas du tout ce Peyrotte, même de nom. En revanche, Chauvet, cela doit être bon voire très bon. J'ai déjà écouté les 3 airs par Troyanos et voici ce que j'en ai retiré : I love you I love you I love you I love you I love you
La prononciation est tout à fait satisfaisante et elle a une voix tellement sensuelle, idéale pour le rôle. Il lui manque peut être un soupçon d'autorité.
Revenir en haut Aller en bas
Radames
Mélomaniaque
Radames

Nombre de messages : 850
Age : 53
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 13:53

aurele a écrit:
Radames a écrit:
J'aime bien aussi les Samsons de Vinay, Cossutta et Domingo.
Vickers est meilleur dans les live qu'au studio.

Cela me surprend. Dans quelle version?


Dans la version studio DG dirigée par Barenboim.
Clair que je ne vais pas le comparer à MDM, Luccioni ou même Cossutta mais je trouve qu'il tisse un beau Samson très humain avec des faiblesses assez apparentes.
Sinon dans la liste des Samsons, j'oubliais Cura.
Revenir en haut Aller en bas
Cornélius
Mélomaniaque
Cornélius

Nombre de messages : 924
Date d'inscription : 03/08/2010

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 14:02

aurele a écrit:
Radames a écrit:
J'aime bien aussi les Samsons de Vinay, Cossutta et Domingo.
Vickers est meilleur dans les live qu'au studio.

Cela me surprend. Dans quelle version?

J'ai un live à écouter en entier de Genève datant de 1973 dirigé par Giuseppe Patanè avec Guy Chauvet, Tatiana Troyanos et Henri Peyrotte dans les 3 rôles principaux. Je ne connais pas du tout ce Peyrotte, même de nom. En revanche, Chauvet, cela doit être bon voire très bon. J'ai déjà écouté les 3 airs par Troyanos et voici ce que j'en ai retiré : I love you I love you I love you I love you I love you
La prononciation est tout à fait satisfaisante et elle a une voix tellement sensuelle, idéale pour le rôle. Il lui manque peut être un soupçon d'autorité.

Henri Peyrottes était un très grand baryton français des années 60 et 70 de calibre dramatique, avec une voix large et bien timbrée et une prononciation très claire. Tout à fait comparable à un René Bianco ou à un Alain Fondary, par exemple.
Sa carrière scénique a sans doute été gênée par son handicap physique (pied-bot ou séquelle de polio?...).
Il a réalisé un seul disque de studio : une sélection de l'Africaine de Meyerbeer où il est excellent.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23437
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2008

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 14:11

Cornélius a écrit:
Henri Peyrottes était un très grand baryton français des années 60 et 70 de calibre dramatique, avec une voix large et bien timbrée et une prononciation très claire. Tout à fait comparable à un René Bianco ou à un Alain Fondary, par exemple.
Sa carrière scénique a sans doute été gênée par son handicap physique (pied-bot ou séquelle de polio?...).
Il a réalisé un seul disque de studio : une sélection de l'Africaine de Meyerbeer où il est excellent.

Merci pour le renseignement.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20542
Age : 38
Date d'inscription : 03/07/2009

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 15:45

Pfiou... et ben là, je tombe des nues...

Déjà, pour Guillaume : pas de Dalila qui chante bien le français? Gorr a quand même une sacré bonne diction!


Ensuite, sur Del Monaco... je suis désolé, mais la portée mystique du personnage, je ne la trouve pas chez lui. Le combattant il y est sans soucis, mais le déchirement, la mission sainte qui lui est assignée? Où est-elle?

Dire que Gorr est bourrine et après nous dire que Del Monaco est le chantre de la subtilité, ça me fait quand même doucement rigoler...


Enfin voilà... je résume un peu, mais je dois dire que j'ai un peu eu l'impression d'être dans la quatrième dimension en lisant ces dernières pages...

Et pour Cortez... bof bof de ce que j'en ai écouté...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Radames
Mélomaniaque
Radames

Nombre de messages : 850
Age : 53
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 15:56

Polyeucte a écrit:
Pfiou... et ben là, je tombe des nues...

Déjà, pour Guillaume : pas de Dalila qui chante bien le français? Gorr a quand même une sacré bonne diction!


Ensuite, sur Del Monaco... je suis désolé, mais la portée mystique du personnage, je ne la trouve pas chez lui. Le combattant il y est sans soucis, mais le déchirement, la mission sainte qui lui est assignée? Où est-elle?

Dire que Gorr est bourrine et après nous dire que Del Monaco est le chantre de la subtilité, ça me fait quand même doucement rigoler...
Enfin voilà... je résume un peu, mais je dois dire que j'ai un peu eu l'impression d'être dans la quatrième dimension en lisant ces dernières pages...

Et pour Cortez... bof bof de ce que j'en ai écouté...

Les fifties étaient les années à peplums et le film de Cecil B de Mille "Samson and Dalilah" avec Victor Mature ne devait pas être innocent dans cette vision glamour et spectaculaire des oeuvres montées au Met.
Ceci peut expliquer cela.

Cependant je n'ai jamais dit que MDM était le chantre de la subtilité ....

Pour ce qui est Rita Gorr, désolé de t'avoir heurté, telle n'était pas mon intention....
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20542
Age : 38
Date d'inscription : 03/07/2009

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 16:01

Radames a écrit:
Les fifties étaient les années à peplums et le film de Cecil B de Mille "Samson and Dalilah" avec Victor Mature ne devait pas être innocent dans cette vision glamour et spectaculaire des oeuvres montées au Met.
Ceci peut expliquer cela.

Ah mais dans cette optique grand peplum, je suis d'accord que Del Monaco est parfait... sauf qu'après avoir entendu un Vickers, un Cura ou un Khanaev (malgré l'usure importante des moyens...), ça fait un peu retour au carton je trouve... Les trois cités par exemples fouillent beaucoup plus le personnage j'ai l'impression...
Après, j'aime quand même bien Del Monaco là dedans... mais pas dans tous les passages... Et il est toujours mieux que Domingo!!Mr.Red

Citation :
Cependant je n'ai jamais dit que MDM était le chantre de la subtilité ....
Pour ce qui est Rita Gorr, désolé de t'avoir heurté, telle n'était pas mon intention....

Oh mais pas de soucis! Je ne suis pas heurté... c'est juste que justement, en Dalila par exemple, je trouve qu'elle arrive magnifiquement à varier ses accents, sachant se faire enjôleuse ou furie... et dans bien d'autres oeuvres, je la trouve particulièrement touchante! Je ne résiste pas à sa Margared du Roi d'Ys par exemple, ni à sa Charlotte... pour n'en citer que quelques uns!

Mais t'inquiètes pas, en défendant Rita Gorr, j'ai l'habitude de ne pas être compris par certains... hehe

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Radames
Mélomaniaque
Radames

Nombre de messages : 850
Age : 53
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 10/08/2010

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 16:33

Polyeucte a écrit:
Radames a écrit:
Les fifties étaient les années à peplums et le film de Cecil B de Mille "Samson and Dalilah" avec Victor Mature ne devait pas être innocent dans cette vision glamour et spectaculaire des oeuvres montées au Met.
Ceci peut expliquer cela.

Ah mais dans cette optique grand peplum, je suis d'accord que Del Monaco est parfait... sauf qu'après avoir entendu un Vickers, un Cura ou un Khanaev (malgré l'usure importante des moyens...), ça fait un peu retour au carton je trouve... Les trois cités par exemples fouillent beaucoup plus le personnage j'ai l'impression...
Après, j'aime quand même bien Del Monaco là dedans... mais pas dans tous les passages... Et il est toujours mieux que Domingo!!Mr.Red

Citation :
Cependant je n'ai jamais dit que MDM était le chantre de la subtilité ....
Pour ce qui est Rita Gorr, désolé de t'avoir heurté, telle n'était pas mon intention....

Oh mais pas de soucis! Je ne suis pas heurté... c'est juste que justement, en Dalila par exemple, je trouve qu'elle arrive magnifiquement à varier ses accents, sachant se faire enjôleuse ou furie... et dans bien d'autres oeuvres, je la trouve particulièrement touchante! Je ne résiste pas à sa Margared du Roi d'Ys par exemple, ni à sa Charlotte... pour n'en citer que quelques uns!

Mais t'inquiètes pas, en défendant Rita Gorr, j'ai l'habitude de ne pas être compris par certains... hehe

mains kiss coucou
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 16:41

Polyeucte a écrit:
Pfiou... et ben là, je tombe des nues...

Déjà, pour Guillaume : pas de Dalila qui chante bien le français? Gorr a quand même une sacré bonne diction!

Toutes ont quand même des dictions discutables, sauf Rita, évidemment. Very Happy C'est pour cela que j'ai définitivement adopté la version Prêtre, qui est à la fois coloré et lisible, et Blanc y est inégalé. Vickers est bien aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31826
Age : 40
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 16:42

Moi j'aime bien les vickeriens, qui défendent la subtilité en enfonçant Domingo, ça manque pas de sel Mr.Red

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91933
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 16:46

On les appelle les vickaires.

Mais Domingo en Samson, c'est quand même un des moins subtils de la discographie (pourtant sinistrée Mr. Green ).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20542
Age : 38
Date d'inscription : 03/07/2009

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 17:00

Cololi a écrit:
Moi j'aime bien les vickeriens, qui défendent la subtilité en enfonçant Domingo, ça manque pas de sel Mr.Red

Ben c'est pas défendre l'un pour taper sur l'autre... juste qu'entre les deux... voilà... l'un a peut-être un timbre moins agréable, mais une façon de chanter personnelle et profondément tragique et théâtrale... là où l'autre chante bien, mais sans ce souffle épique... Cool

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3793
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 EmptyMar 21 Déc 2010 - 17:02

Bon alors j'aime assez la rocaille de Vickers mais il me semble que Domingo a précisément le souffle épique dont tu parles (son air du dernier acte est immense) mais précisément il n'a que ça peut-être.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Saint-Saëns: Samson et Dalila
Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: