Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Saint-Saëns: Samson et Dalila

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91708
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptySam 2 Avr 2011 - 18:16

soliste du bédat a écrit:
oui et citons en 1 qui a abordé correctement l'ensemble des roles que chacun de ceux que j'ai cité chantait???
Il faut être sérieux : on ne peut pas dire que les interprètes sont moins bons parce que le répertoire des théâtres a évolué !

Les chanteurs que tu cites n'interprétaient pas de Richard Strauss ni de Campra, on ne va pas dire qu'ils étaient des tocards pour autant...

Par ailleurs, quand tu cites Bacquier : il a toujours été très discutable (et discuté) par les amateurs de beau chant, en raison d'une émission bien particulière. C'était un grand acteur (je parle des qualités de la voix, hein, pas du seul jeu !), mais la voix ne convenait pas idéalement aux mélodies et on pouvait le discuter dans les rôles lyriques type Zurga.
J'aime beaucoup quand même, mais on ne peut pas laisser croire qu'il était admiré à l'unanimité, ni hier ni aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20531
Age : 38
Date d'inscription : 03/07/2009

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptySam 2 Avr 2011 - 20:44

soliste du bédat a écrit:
Peux tu me donner des precisions sur cette version Horne?? car c'est la premiere fois que j'entends qu'elle a chantée dalila ??

Metropolitan Opera House
April 18, 1987 Matinee Broadcast


SAMSON ET DALILA {170}

Samson..................Jon Vickers
Dalila..................Marilyn Horne
High Priest.............Louis Quilico
Abimélech...............Terry Cook
Old Hebrew..............John Macurdy
Philistine..............Mark (W.) Baker
Philistine..............Russell Christopher
Messenger...............Charles Anthony
Dance...................Ricardo Costa
Dance...................Linda Gelinas

Conductor...............Jean Fournet


Mais franchement, on trouve vraiment mieux partout... c'est un document, rien de plus à mes oreilles...

Citation :
Pour ce qui est de TOUS les autres messages (que je viens de lire en continuité) 1 ) si vous avez tous des soucis avec nos Dalila, c'est que c'est un role de VRAIE contralto , et que 99 fois sur 100 c'est chantée par une mezzo... alors , suivant le cas , il y a un trou dans la voix, ou les graves sont trop poitrinés, ou elles exagerent les effets parce que sinon ça ne passe pas. La seule contralto de la discographie officielle c'est Bouvier. Et parmis les " pirates" c'est Lefort. Toutes les aitres sont des pis - aller...

Quand même, un contralto, faut pas pousser... un mezzo dramatique, je veux bien, mais le contralto n'est pas vraiment obligatoire!
Sinon, va écouter Obraztsova...

Oui, certaines mezzo sont un peu trop justes (Verrett ou beaucoup plus pour Meier par exemple!), mais quand tu as des Borodinavou des Gorr, ça le fait diablement bien je trouve!

Citation :
Quant aux Samson : qui depuis Luccioni?? Vickers là sans doute fait trop jeune, Chauvet qui pouvait y etre tres interressant, ne l'a pas fait en studio ( mais le studio ne lui rendait pas justice). et ne me parlait pas de carreras qui , meme en studio, est une espece de Luis Mariano par rapport a ce qu'il faut comme voix!!!

Cura par exemple est superbe je trouve là dedans d'un point de vue voix... Domingo jeune aussi...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Francesco
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 3758
Localisation : Paris
Date d'inscription : 20/05/2010

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptySam 2 Avr 2011 - 21:36

Je ne pense pas non plus qu'un contralto soit obligatoire (si tant est que ça veille dire quelque chose d'ailleurs "contralto" en fait !) : pour Saint-Saens Viardot était idéale (donc plutôt un mezzo très long), mais il rêvait d'Hortense Schneider (donc une voix ancrée vers le bas et solide, mais pas non plus une voix très grave, ni très étendue d'ailleurs) et avait demandé que Clara Butt (cette fois une énorme contralto, oui, d'oratorio) créé le rôle en Angleterre. A mon avis il cherchait avant tout une couleur ou une caractère disposant d'un impact très particulier.

Sinon en Dalila je n'ai pas non plus d'interprète rêvée : pour moi Obra (que j'adore) est trop abrupte, Gorr trop masculine, Bouvier m'ennuie un peu ... j'aime bien Ludwig, très en beauté dans l'enregistrement et je reviens toujours à l'air de la séduction par Resnik, à la fois sournoise et moelleuse, saturée de timbre, d'une richesse qui n'est pas du tout un empêchement au dessin vocal.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23432
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2008

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptySam 2 Avr 2011 - 21:40

Comme je l'ai déjà dit, c'est dommage que l'on ait pas de témoignage entier avec Resnik. Il faudra que je parle de Troyanos mais je n'ai toujours pas écouté le 3e acte du live de Genève dirigé par Patanè de 1973 avec Chauvet en Samson.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20531
Age : 38
Date d'inscription : 03/07/2009

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptySam 2 Avr 2011 - 21:43

Chauvet en Samson... mon dieu! Mr.Red

Ben moi, je suis tout triste qu'on ait pas d'intégrale avec Preobrazhenskaya... Du coup, je m'écoute Maksakova... c'est chouette, mais Preobrazhenskaya est tellement mieux dans les extraits qu'elle a enregistré... Sad

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23432
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2008

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptySam 2 Avr 2011 - 21:46

Polyeucte a écrit:
Chauvet en Samson... mon dieu! Mr.Red

Que signifie ce smiley?
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20531
Age : 38
Date d'inscription : 03/07/2009

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptySam 2 Avr 2011 - 21:50

aurele a écrit:
Que signifie ce smiley?

Que Chauvet dans Samson... ça me fait frémir rien que d'y penser... j'imagine d'ici le personnage tout d'un bloc, lançant ses aigus comme des boulets de canons... et passant à côté de la profondeur du personnage...
Mais ce ne sont que des gros à priori hein... le peu que j'ai fréquenté Chauvet m'a plutôt donné envie de le fuir qu'autre chose...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23432
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2008

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptySam 2 Avr 2011 - 21:52

Je n'ai pas encore entendu l'acte III et l'air de la meule qui est l'un des plus beaux passages de l'opéra, pour ce rôle en tout cas. C'est surtout Troyanos qui est extraordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91708
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptyDim 3 Avr 2011 - 0:19

Polyeucte a écrit:
soliste du bédat a écrit:
Peux tu me donner des precisions sur cette version Horne?? car c'est la premiere fois que j'entends qu'elle a chantée dalila ??

Metropolitan Opera House
April 18, 1987 Matinee Broadcast


SAMSON ET DALILA {170}

Samson..................Jon Vickers
Dalila..................Marilyn Horne
High Priest.............Louis Quilico
Abimélech...............Terry Cook
Old Hebrew..............John Macurdy
Philistine..............Mark (W.) Baker
Philistine..............Russell Christopher
Messenger...............Charles Anthony
Dance...................Ricardo Costa
Dance...................Linda Gelinas

Conductor...............Jean Fournet


Mais franchement, on trouve vraiment mieux partout... c'est un document, rien de plus à mes oreilles...

Citation :
Pour ce qui est de TOUS les autres messages (que je viens de lire en continuité) 1 ) si vous avez tous des soucis avec nos Dalila, c'est que c'est un role de VRAIE contralto , et que 99 fois sur 100 c'est chantée par une mezzo... alors , suivant le cas , il y a un trou dans la voix, ou les graves sont trop poitrinés, ou elles exagerent les effets parce que sinon ça ne passe pas. La seule contralto de la discographie officielle c'est Bouvier. Et parmis les " pirates" c'est Lefort. Toutes les aitres sont des pis - aller...

Quand même, un contralto, faut pas pousser... un mezzo dramatique, je veux bien, mais le contralto n'est pas vraiment obligatoire!
Sinon, va écouter Obraztsova...

Oui, certaines mezzo sont un peu trop justes (Verrett ou beaucoup plus pour Meier par exemple!), mais quand tu as des Borodinavou des Gorr, ça le fait diablement bien je trouve!

Citation :
Quant aux Samson : qui depuis Luccioni?? Vickers là sans doute fait trop jeune, Chauvet qui pouvait y etre tres interressant, ne l'a pas fait en studio ( mais le studio ne lui rendait pas justice). et ne me parlait pas de carreras qui , meme en studio, est une espece de Luis Mariano par rapport a ce qu'il faut comme voix!!!

Cura par exemple est superbe je trouve là dedans d'un point de vue voix... Domingo jeune aussi...
Polyeucte, tu viens de ruiner ma démonstration en ouvrant à n'en plus finir des fronts faciles à attaquer. Neutral

(Au passage, Obraztsova contralto, alors qu'elle poitine dès le haut médium ? Laughing )
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
soliste du bédat
Mélomane averti


Nombre de messages : 172
Age : 63
Localisation : Argeles - Gazost (hautes Pyrenees)
Date d'inscription : 13/03/2011

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptyDim 3 Avr 2011 - 0:40

DavidLeMarrec a écrit:
soliste du bédat a écrit:
oui et citons en 1 qui a abordé correctement l'ensemble des roles que chacun de ceux que j'ai cité chantait???
Il faut être sérieux : on ne peut pas dire que les interprètes sont moins bons parce que le répertoire des théâtres a évolué !

Les chanteurs que tu cites n'interprétaient pas de Richard Strauss ni de Campra, on ne va pas dire qu'ils étaient des tocards pour autant...

Par ailleurs, quand tu cites Bacquier : il a toujours été très discutable (et discuté) par les amateurs de beau chant, en raison d'une émission bien particulière. C'était un grand acteur (je parle des qualités de la voix, hein, pas du seul jeu !), mais la voix ne convenait pas idéalement aux mélodies et on pouvait le discuter dans les rôles lyriques type Zurga.
J'aime beaucoup quand même, mais on ne peut pas laisser croire qu'il était admiré à l'unanimité, ni hier ni aujourd'hui.
Pardon ,cher David. Jusque là , depuis les 15 jours ou j'ecris sur ce forum, j'etais a peu pres d'accord avec ce que tu ecrivais, mais là, il faut une petite mise au point. " ces chanteurs ne chantaient pas R.Strauss??" j'ai en ma possession une integrale de Feuersnot avec Massard, dans le role de Kunrad ( pas un role secondaire) , aux coté de Castelli,giraudeau,Vessieres, dirigé par Rosenthal. Et Massard a beaucoup chanté Faninal ...J'ai aussi une Daphné avec Micheau,Jobin et Cabanel (le grand pretre de Luccioni). Quand a Campra, à l'instant je n'ai pas le temps, mais si je consultait mes programmes de la radio dans les années 60, je pense qu'on aurait des surprises. Pas plus tard qu'hier je m'ecoutais une Iphigenie en Aulide , avec Rhodes et Bacquier...
Revenir en haut Aller en bas
soliste du bédat
Mélomane averti


Nombre de messages : 172
Age : 63
Localisation : Argeles - Gazost (hautes Pyrenees)
Date d'inscription : 13/03/2011

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptyDim 3 Avr 2011 - 0:48

Polyeucte a écrit:
Chauvet en Samson... mon dieu! Mr.Red

Ben moi, je suis tout triste qu'on ait pas d'intégrale avec Preobrazhenskaya... Du coup, je m'écoute Maksakova... c'est chouette, mais Preobrazhenskaya est tellement mieux dans les extraits qu'elle a enregistré... Sad
Chauvet ? mon Dieu??!!!!!!!!! mais cher ami Chauvet , contrairement a ce que tu crois , etait un chanteur tres raffiné. J'ai un prophete avec lui et Horne ou, partition en main, il est le seul a faire toutes les nuances écrites. Son samson de geneve est superbe,. J'en ai un du MET avec Cossotto, pas mal non plus. J'ai 2 Aida avec lui :gene 69 avec zeani , et marseille74 avec Molnar -talajic, Arkhipova et Blanc...Je peux te promettre que les nuances sont là. contrairement a Vickers qui en studio les faisaient , mais j'en ai un avec l'aida de Crespin, tu cherches les pianissimis de vickers.... et tant d'autres choses avec Chauvet.!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91708
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptyDim 3 Avr 2011 - 1:13

soliste du bédat a écrit:
ces chanteurs ne chantaient pas R.Strauss??
J'aurais dû préciser en allemand, en effet, parce que le style change tout de même considérablement. C'est encore plus vrai pour le baroque, qui était joué et chanté dans le même style que Mozart, voire comme du répertoire romantique.

Cela dit, sur le côté absolument polyvalent des artistes de ces années, je suis tout à fait d'accord. Je pense que c'était dû en grande partie au fait qu'ils ont toujours travaillé, justement, dans leur langue, et que le développement de l'instrument était plus commode qu'en chantant un jour en italien, l'autre en russe et le troisième en hongrois, devant des public qui ne parlent aucune de ces langues (et qui donc se moquent assez de leur exactitude).

A propos, toi qui as été un spectateur privilégié de toute cette évolution, est-ce que tu aurais un élément de réponse sur ce qui a fait basculer finalement rapidement les théâtre de la langue des spectateurs vers la langue de l'ouvrage ? En une ou deux décennies, c'était totalement systématisé... Ca a été bien accueilli ? C'était dans quel but ? Pourquoi ce mouvement simultané ?
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91708
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptyDim 3 Avr 2011 - 1:14

soliste du bédat a écrit:
J'ai un prophete avec lui et Horne ou, partition en main, il est le seul a faire toutes les nuances écrites.
La voix est un peu large, mais c'est vrai qu'il nuance et maîtrise totalement (facilement, même), le rôle. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
soliste du bédat
Mélomane averti


Nombre de messages : 172
Age : 63
Localisation : Argeles - Gazost (hautes Pyrenees)
Date d'inscription : 13/03/2011

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptyDim 3 Avr 2011 - 1:41

DavidLeMarrec a écrit:
soliste du bédat a écrit:
ces chanteurs ne chantaient pas R.Strauss??
J'aurais dû préciser en allemand, en effet, parce que le style change tout de même considérablement. C'est encore plus vrai pour le baroque, qui était joué et chanté dans le même style que Mozart, voire comme du répertoire romantique.

Cela dit, sur le côté absolument polyvalent des artistes de ces années, je suis tout à fait d'accord. Je pense que c'était dû en grande partie au fait qu'ils ont toujours travaillé, justement, dans leur langue, et que le développement de l'instrument était plus commode qu'en chantant un jour en italien, l'autre en russe et le troisième en hongrois, devant des public qui ne parlent aucune de ces langues (et qui donc se moquent assez de leur exactitude).

A propos, toi qui as été un spectateur privilégié de toute cette évolution, est-ce que tu aurais un élément de réponse sur ce qui a fait basculer finalement rapidement les théâtre de la langue des spectateurs vers la langue de l'ouvrage ? En une ou deux décennies, c'était totalement systématisé... Ca a été bien accueilli ? C'était dans quel but ? Pourquoi ce mouvement simultané ?
oui la langue allemande change le style , mais quand meme.... ma prof de chant a chanté salomé ( le page) sous la direction de R.Strauss , en français.Et je ne pense pas que Strauss changeait sa façon de diriger , et donc d'interpreter son oeuvre, que ce soit en français ou en allemand.
En ce qui concerne ta question , je crois que c'est un vaste débat. MA version, c'est que c'est l'intelligentsia parisienne qui nous a imposé ça...ça ne faisait pas bien d'entendre rigoletto ou les maitres chanteurs en français....A Paris c'est arrivévers 70 avec l'arrivée de Liebermann. En province ça a suivi, mais je me ? rappelle d'une serie de representations du Barbier à toulouse (73 ? 74?) ou on avait alterné la version Italienne et la française. toujours a Toulouse , une serie de flute enchantée en français , suivie d'une ou deux representations en Allemand , avec la reine de Mesplé... a la meme époque ( 74 ??) nice avait monté Sonnambula avec Mesplé, Vanzo, serkoyan et il parait que c'etait en français. Il parait , car cette production avait ete donnée a toulon aussi, et quelqu'un m'a dit que c'etait en Italien ..... et puis le disque a ete tres important pour ça.Jusque la , les editeurs français, pathe-marconi, philips, vega, Ducretet, etc...editaients des disques d'EXTRAITS du répertoire.on trouve ainsi une ou plusieurs versions d'aida, paillasse, rigoletto, bal masqué, Vaisseau fantome, cavalleria, .... ces disque se vendaient enormement. il y a meme eu un sondage dans la premiere revue opera ou , par exemple, les discophiles regrettaient queles extraits de Guillaume tell avec Poncet n'aient pas ete fait en Integrale...Et je rappelle que Poncet,Robin ,et Dens etaient des recordman de ventes de disques .... ensuite les disques se sont"modernisés",il y avait les livrets dans les coffrets et les gens pouvaient " facilement" suivrent ce qu'ils ecoutaient (que ce soit le repertoire courant , ou le chateau de barbe bleu... et donc on s'est habitué a entendre les oeuvres dans leurs versions originales. Et maintenant , avec le DVD quipermet d'avoir les sous titres dans la langues qu'on veut !!!!!!
Mais , perso, je suis persuade , et je n'en demordrais pas la tete sous l'échafaud, a de tres rares exceptions pres, les gosiers des français sont fait pour chanter en français , les gosiers italiens pour chanter en italien....Voiila pourquoi nous n'avons plus de grands chanteurs ,Apprenons d'abord a chanter ( et parler) dans notre langue....On verra ensuite ceux qui peuvent aborder les autres langues.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91708
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptyDim 3 Avr 2011 - 1:52

soliste du bédat a écrit:
oui la langue allemande change le style , mais quand meme.... ma prof de chant a chanté salomé ( le page) sous la direction de R.Strauss , en français.Et je ne pense pas que Strauss changeait sa façon de diriger , et donc d'interpreter son oeuvre, que ce soit en français ou en allemand.
Un peu tout de même, puisqu'il a récrit sa partition pour utiliser le texte français original. Smile
Mais tu soulèves là une vraie question profonde.


Citation :
MA version, c'est que c'est l'intelligentsia parisienne qui nous a imposé ça...ça ne faisait pas bien d'entendre rigoletto ou les maitres chanteurs en français....A Paris c'est arrivévers 70 avec l'arrivée de Liebermann.
Et partout dans le monde. Ce serait donc un mouvement d'en haut, une sorte de mode chic ? (Vraie question de ma part, ça fait longtemps que je cherche une réponse, et je n'ai toujours rien trouvé de complet à ce sujet...)

Citation :
En province ça a suivi, mais je me ? rappelle d'une serie de representations du Barbier à toulouse (73 ? 74?) ou on avait alterné la version Italienne et la française.
C'est toujours susceptible de le faire, en particulier pour le Barbier qui est resté dans l'imaginaire français (Figaro ci, Figaro là...) : j'ai assisté à Bordeaux à une série de représentations du Barbier alternant italien et français en... 1999 !

Citation :
et puis le disque a ete tres important pour ça.Jusque la , les editeurs français, pathe-marconi, philips, vega, Ducretet, etc...editaients des disques d'EXTRAITS du répertoire.on trouve ainsi une ou plusieurs versions d'aida, paillasse, rigoletto, bal masqué, Vaisseau fantome, cavalleria, .... ces disque se vendaient enormement. il y a meme eu un sondage dans la premiere revue opera ou , par exemple, les discophiles regrettaient queles extraits de Guillaume tell avec Poncet n'aient pas ete fait en Integrale...Et je rappelle que Poncet,Robin ,et Dens etaient des recordman de ventes de disques .... ensuite les disques se sont"modernisés",il y avait les livrets dans les coffrets et les gens pouvaient " facilement" suivrent ce qu'ils ecoutaient (que ce soit le repertoire courant , ou le chateau de barbe bleu... et donc on s'est habitué a entendre les oeuvres dans leurs versions originales.
Oui, je pense aussi que la mondialisation des échanges a rendu plus rentable pour les maisons de disques le coffret "universel", qui convienne à tous les pays. Le désir d'avoir la star du moment a sans doute aussi influé dans ce sens (il y a eu depuis très longtemps une tradition d'inviter les Germaniques jouer, y compris en province, des titres dans leur langue).


Citation :
Mais , perso, je suis persuade , et je n'en demordrais pas la tete sous l'échafaud, a de tres rares exceptions pres, les gosiers des français sont fait pour chanter en français , les gosiers italiens pour chanter en italien....Voiila pourquoi nous n'avons plus de grands chanteurs ,Apprenons d'abord a chanter ( et parler) dans notre langue....On verra ensuite ceux qui peuvent aborder les autres langues.
Je suis profondément persuadé de cela moi aussi. Ce n'est pas une prédestination, mais simplement que dans les premiers temps de l'étude du chant, si on commence à perdre les élèves avec des langues qu'ils ne maîtrisent pas, ils ne peuvent ni stabiliser leur instrument ni vérifier la correctement de leur placement sur leurs enregistrements...

Evidemment, lorsqu'on maîtrise plusieurs langues ou lorsqu'on maîtrise son instrument, on peut aborder des tas d'autres idiomes. On a d'ailleurs des cas de chanteurs incapables de parler une langue et qui la chantent parfaitement articulée et superbement expressive !

Je pense aussi que le micro, et le culte d'un type d'émission spécifique (les hommes tassent leur voix dans le grave pour avoir l'air plus autoritaires et virils, spontanément), la valorisation de la "voix du fumeur" ont profondément changé les modes d'émission, avec une façon bien moins efficace d'émettre les sons. Il suffit d'écouter les présentateurs de radio d'il y a cinquante ans et de comparer le dynamisme et la clarté de leur geste vocal avec ce qui se fait maintenant.


Je dis tout cela en ayant, personnellement, un goût plus prononcé pour les artistes d'aujourd'hui (mais pour d'autres raisons, qui sont d'ordre stylistique et interprétatif). Mais je sens cette différence en leur défaveur, clairement.


Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
soliste du bédat
Mélomane averti


Nombre de messages : 172
Age : 63
Localisation : Argeles - Gazost (hautes Pyrenees)
Date d'inscription : 13/03/2011

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptyDim 3 Avr 2011 - 2:01

Tout a fait d'accord avec tout ce que tu viens d'ecrire , sauf 1 point :quand tu me reponds "et partout dans le monde" . C'est faux. Les anglais ont gardés leur English National Operas ou ils chante en anglais ( il y a meme ,sauf erreur de ma part) un Ring complet enregistré en anglais. tu immagines une tetralogie enregistrée en français ??). Les Autrichiens et allemands ont gardés le Volksoper ou on chante en Alkemand. Les Americains ont leur New york city operas ou on chante en anglais. Nous , notre Opera - comique, on l'a ferme, on a dissous la troupe...Honte a celui qui chante "ris donc Paillasse" ,ou a celui qui veut ecouter " Monte a cheval , vierge guerriere"....
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91708
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptyDim 3 Avr 2011 - 2:07

soliste du bédat a écrit:
Les anglais ont gardés leur English National Operas ou ils chante en anglais ( il y a meme ,sauf erreur de ma part) un Ring complet enregistré en anglais. tu immagines une tetralogie enregistrée en français ??).
Je n'imagine pas une Tétralogie en français, j'en rêve ! Mais évidemment, elle concerne moins de monde.

Oui, ce que tu dis est juste et vrai, mais ça prouve que la norme est devenue la langue de l'oeuvre et non la langue du public, ce qui n'était pas le cas partout auparavant (en Allemagne en particulier). Ca dépend des endroits évidemment, parce que le Met joue en VO depuis très longtemps, avec quelques exceptions ponctuelles (création de Wozzeck en anglais, le Turc de Rossini également joué en langue vernaculaire).

Notre Opéra-Comique renaît cela dit : cette saison, on donne le Freischütz version Berlioz ! cheers


Citation :
Honte a celui qui chante "ris donc Paillasse" ,ou a celui qui veut ecouter " Monte a cheval , vierge guerriere"....
En ce qui me concerne, j'ai mis ma honte dans ma poche depuis longtemps, puisque je joue toutes les semaines Wagner en français (j'en ai même publié des bouts qui n'avaient jamais été enregistrés, comme l'intégralité du duo Brünnhilde / Wotan dans Walküre). Et si on choisit bien sa traduction, c'est fabuleux. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
soliste du bédat
Mélomane averti


Nombre de messages : 172
Age : 63
Localisation : Argeles - Gazost (hautes Pyrenees)
Date d'inscription : 13/03/2011

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptyDim 3 Avr 2011 - 2:16

je ne sais pas ou tu habites mais c'est dommage que nous ne soyons pas voisins, car j'aimerais entendre tes wagners ou lire tes ecrits.. Sur ce, il est 2 heures, je coupe. a Bientot. daniel
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91708
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptyDim 3 Avr 2011 - 2:29

Je suis actuellement à Paris, après un long séjour bordelais.

soliste du bédat a écrit:
je ne sais pas ou tu habites mais c'est dommage que nous ne soyons pas voisins, car j'aimerais entendre tes wagners ou lire tes ecrits..
C'est très gentil à toi. Very Happy

Je ne le fais qu'en amateur, hein, mon Wagner n'a pas une finition formidable.

Mais si tu veux les entendre ou les lire, ça se trouve en ligne : comme c'est rare, ça reste imparfait mais j'ai trouvé plus judicieux de partager, en attendant une hypothétique Tétralogie française...

Je peux te passer ça par message privé (en haut du forum) ou ici, à ta guise. Je te préviens tout de même que ma façon de chanter Wagner est justement passée à la lessiveuse de la mélodie française, donc tu risques de ne pas y prendre beaucoup de plaisir vocal... Ca restera une curiosité, une évocation de ce que ça pourrait être chanté par d'autres...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
soliste du bédat
Mélomane averti


Nombre de messages : 172
Age : 63
Localisation : Argeles - Gazost (hautes Pyrenees)
Date d'inscription : 13/03/2011

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptyDim 3 Avr 2011 - 2:35

oui, merci, donne moi ça en message privé. ce coup ci je coupe vraiement, je vais ramer au boulot demain matin !!! (cuisinier)
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23432
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2008

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptyVen 22 Avr 2011 - 18:36

live Genève 1973 :

C'est un enregistrement indisponible dans le commerce. La prise de son n'est pas parfaite et cela ne permet pas de juger parfaitement de la qualité de la direction orchestrale, on entend pas trop les choeurs du début par exemple. Néanmoins, la prise de son est tout à fait satisfaisante. La direction orchestrale est convaincante et fait très péplum.
Guy Chauvet a une diction irréprochable. Il a la vaillance requise, on croit au côté guerrier du personnage. Il interprète le rôle avec intensité mais est également capable de sensibilité, notamment dans l'air de la meule qui est magistralement interprété. C'est un excellent Samson. C'est la première fois que j'entendais ce ténor dans un rôle en entier. Je le préfère à Tucker qui est le seul autre ténor que j'ai entendu dans l'ensemble du rôle.
C'est surtout pour la Dalila de Tatiana Troyanos que ce témoignage m'intéressait et je ne suis pas déçu. Je trouve qu'il y a une sensilité incroyable dans cette voix. On comprend pourquoi Samson est fasciné et manipulable lorsqu'on l'entend. La diction est tout à fait satisfaisante. Les couleurs de la voix de Troyanos sont extraordinaires. Elles s'accordent parfaitement à tous les états du personnage, que ce soit la fausse mélancolie, la séduction, la tromperie, la colère. Dans "Samson recherchant ma présence...Amour, viens aider ma faiblesse", il n'y a pas la véhémence d'autres chanteuses dans le récitatif. L'interprétation de l'air en revanche est subtile et très réussie. Elle est moins diabolique que d'autres interprètes et cette touche de sensibilité est intéressante. Dans le duo avec le Grand Prêtre, les inflexions sont extraordinaires et elle montre bien le côté dominateur du personnage. C'est une véritable vipère. "Mon coeur s'ouvre à ta voix" est un pur enchantement. Elle est fantastique dans les emportements qui suivent, l'insistance du personnage et ses manipulations sont parfaitement rendues. Dans ses quelques interventions du IIIe acte, elle est très bien, moins sur le plan de la prononciation. J'aime beaucoup Grace Bumbry dans ce rôle mais Troyanos est un cran au-dessus pour moi.
Henri Peyrotte est un chanteur que je ne connaissais pas. Je trouve que c'est un très bon Grand Prêtre. Il a l'autorité requise. C'est remarquable de mots au IIe acte et sur le plan vocal en particulier mais c'est très bon partout. Il faudrait que je réentende Bacquier pour comparer.
Michel Bouvier est un bon Abimélech. Sa voix m'a fait un peu penser à celle de Van Dam.
Anton Diakov et Robert Cardona qui sont respectivement le Vieillard Hébreu et le Messager philistin s'acquittent correctement du peu qu'ils ont à chanter.
Les choeurs ne sont pas toujours compréhensibles et perceptibles, c'est dommage.
Si vous avez l'occasion de pouvoir entendre ce live, ne vous en privez pas.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 40
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptyMar 6 Nov 2012 - 10:29

Martine a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
On les appelle les vickaires.
Mais Domingo en Samson, c'est quand même un des moins subtils de la discographie (pourtant sinistrée Mr. Green ).
pété de rire
A ce jour, mon Samson préféré : José Luccioni. Pour Dalila, j'aime beaucoup V. Cortez.

La vidéo parisienne sous la baguette magistrale de Dervaux avec Vickers et Blanc drunken !
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31767
Age : 40
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptyMar 6 Nov 2012 - 10:44

DavidLeMarrec a écrit:
On les appelle les vickaires.
Mais Domingo en Samson, c'est quand même un des moins subtils de la discographie (pourtant sinistrée Mr. Green ).

j'ai laissé passer celà ... Dieu que j'étais faible Rolling Eyes

Oh Glottophilie, souviens toi de ton serviteur
Egrattiné par la fange lemarrecienne
Daigne pour un instant, Placido, lui rendre le bon sens

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)


Dernière édition par Cololi le Mar 6 Nov 2012 - 11:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20531
Age : 38
Date d'inscription : 03/07/2009

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptyMar 6 Nov 2012 - 10:56

bAlexb a écrit:
La vidéo parisienne sous la baguette magistrale de Dervaux avec Vickers et Blanc drunken !

Shocked Shocked
Quoi??? ça existe ça??? Mais... AAAAAAAAAAAAAhhh... (Polyeucte tombe de sa chaise...)


Sinon, tout à fait d'accord avec notre révéré David... Domingo en Samson... euh... Confused Rien à voir avec Vickers, Luccioni, Cura, King...
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 40
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptyMar 6 Nov 2012 - 10:59

soliste du bédat a écrit:
Pour ce qui est de TOUS les autres messages (que je viens de lire en continuité) 1 ) si vous avez tous des soucis avec nos Dalila, c'est que c'est un role de VRAIE contralto , et que 99 fois sur 100 c'est chantée par une mezzo... alors , suivant le cas , il y a un trou dans la voix, ou les graves sont trop poitrinés, ou elles exagerent les effets parce que sinon ça ne passe pas. La seule contralto de la discographie officielle c'est Bouvier. Et parmis les " pirates" c'est Lefort.

On a les airs par Podles : autorité naturelle, évidemment, timbre prégnant mais aussi vraie faculté à tendre et effeuiller la ligne. Sédcutrice, donc. En-dehors de ce qu'elle a pu faire en Pologne (où elle a tout fait, cf. les tranches de sa Carmen sur YT), il existe une version parisienne avec Atlantov du début des années 90 qui est assez excitante ; mais je ne sais pas si c'est scénique ou en concert.
Parce que moi, Podles Smile ...
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 40
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptyMar 6 Nov 2012 - 11:00

Polyeucte a écrit:
bAlexb a écrit:
La vidéo parisienne sous la baguette magistrale de Dervaux avec Vickers et Blanc drunken !

Shocked Shocked
Quoi??? ça existe ça??? Mais... AAAAAAAAAAAAAhhh... (Polyeucte tombe de sa chaise...)


Sinon, tout à fait d'accord avec notre révéré David... Domingo en Samson... euh... Confused Rien à voir avec Vickers, Luccioni, Cura, King...

Sur YT, oui : /watch?v=73jf8vVu9rw.
Image difficile mais le son, seul, légitime déjà la pépite (intégrale, évidemment) Wink !
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20531
Age : 38
Date d'inscription : 03/07/2009

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptyMar 6 Nov 2012 - 15:10

bAlexb a écrit:
Oil existe une version parisienne avec Atlantov du début des années 90 qui est assez excitante ; mais je ne sais pas si c'est scénique ou en concert.
Parce que moi, Podles Smile ...

Oui, mais il y a aussi le génial Grand-Prêtre de Philippe Rouillon! Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy
Cette version est assez géniale quand même... malgré la mauvaise qualité du son que j'ai trouvé Confused

bAlexb a écrit:
Sur YT, oui : /watch?v=73jf8vVu9rw.
Image difficile mais le son, seul, légitime déjà la pépite (intégrale, évidemment) Wink !

Merci! Je vais me regarder ça moi! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20531
Age : 38
Date d'inscription : 03/07/2009

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptyJeu 18 Déc 2014 - 11:13

Après avoir navigué chez des interprétations autres, retour aux sources avec la version dirigée par Prêtre... et c'est comme toujours un choc.

Dès les premières notes, je suis pris, emporté... ces attaques noirs et lourdes des contrebasses ça me donne des frissons... et tout au long de l'oeuvre la direction est animée d'une énergie débordante, d'un côté aussi implacable et rêche à certains moments. On est loin de l'oratorio ou du peplum ici, ou alors un peplum en décors naturels et sans les joliesses des décors en carton! Prêtre fouette l'orchestre, déclenche des tempêtes... puis trouve toute la sensualité possible dans les interventions de Dalila pour une finesse admirable. L'orchestre n'est pas forcément le plus beau de la discographie, mais il fait parti aussi de cette vision un peu sèche et dure... Choeur de même!

Et puis la distribution... Anton Diakov n'est pas des plus fin dans son expression... et étrangement lointain dans certains passages (Il semble qu'il y ait eu des soucis de prises de son pour lui... il devait s'éloigner beaucoup des micros!) mais son Abimelech est impressionnant... son vieillard hébreux sonne un peu étrangement par contre, plus sinistre que vraiment sage.
Ernest Blanc semble parfait et impose du coup son ombre sur tous ses successeurs! Comment imaginer un Grand-Prêtre plus noble, racé, au phrasé sculpté pour en faire ressortir toute la violence qui se cache derrière ce noble? La diction, le timbre, l'aisance, le mordant... tout est là pour nous donner un méchant qui n'est pas caricatural, au contraire même, il est juste, assez pour nous faire trembler...
Jon Vickers a fait sien ce rôle et ce qu'il donne à entendre ici reste un monument... il sera plus nuancé légèrement dans ses prestations plus tardives, mais l'investissement, les nuances et le charisme qui se dégage de la voix sont assez phénoménaux. Différent de part son timbre un peu étrange, il se distingue immédiatement des autres personnages par une vision plus haute. La voix encore jeune sonne de belle manière jusqu'aux aigus les plus tendus. La diction, fruit de beaucoup de travail et source de beaucoup de soucis pour le ténor, n'est pas parfaite, avec quelques erreurs mais globalement un bon rendu du texte.
Rita Gorr... il lui manque peut-être pour être LA Dalila un timbre plus rond et des graves plus affirmés (l'écoute quelque temps avant de Denise Scharley dans les airs montre cette dernière plus sensuelle et plus affirmée dans les graves). Mais tout ceci est racheté par une maîtrise et une personnalité assez impressionnante. Le grave n'est pas très marqué? Mais Rita Gorr refuse de poitriner afin d'éviter toute matronisation du personnage. Le timbre est un peu sec et autoritaire? Elle allège tant que possible dans les airs de séduction faisant confiance à son instrument et à un beau souffle pour sculpter la ligne de chant et ainsi séduire... et les passages les plus violents la trouvent par contre totalement implacable et violente... le duo face au Grand Prêtre par exemple la fait jouer à armes égales, femme bafouée et puissante...

Donc voilà, malgré le superbe orchestre/choeur de Barenboïm, malgré la très bonne qualité de Davis II, les réelles qualités de Fourrestier... Prêtre reste la version qui me parle le plus, qui me donne le frisson par ses chanteurs et sa direction...
Revenir en haut Aller en bas
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 701
Date d'inscription : 09/01/2011

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptyJeu 18 Déc 2014 - 23:47

Tout pareil pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 818
Date d'inscription : 23/01/2014

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptyLun 26 Jan 2015 - 19:01

bonsoir chers amis
je découvre l'opera samson et dalila en entier sur youtube, car je ne connaissais que "mon coeur s'ouvre à ta voix!"

et jé découvre ce superbe trio "je viens celebrer la victoire"....... drunken drunken drunken
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 40
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptySam 7 Mar 2015 - 15:27

A poster ici ou dans le "chant français" ?
Fernand Ansseau en 1928, non publié nous dit-on (et on se demande bien pourquoi) : /watch?v=xw2o3bEjGJc Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 173236763 !
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20531
Age : 38
Date d'inscription : 03/07/2009

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptySam 7 Mar 2015 - 20:59

bAlexb a écrit:
A poster ici ou dans le "chant français" ?
Fernand Ansseau en 1928, non publié nous dit-on (et on se demande bien pourquoi) : /watch?v=xw2o3bEjGJc Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 173236763 !

En effet, c'est assez parfait à tous points de vues! Very Happy Very Happy Merci!!
Revenir en haut Aller en bas
luisa miller
Mélomane chevronné
luisa miller

Nombre de messages : 4730
Age : 921
Date d'inscription : 27/11/2008

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptyMer 12 Oct 2016 - 18:59

Je vais voir Samson et Dalila dimanche et je réalise que, non seulement je ne connais pas du tout cet opéra (à part bien sur le célébrissime "mon coeur s'ouvre à ta voix", mais qu'en je n'ai AUCUN CD ou DVD de l'oeuvre. Du coup ça risque d'être chaud bouillant Shocked
Revenir en haut Aller en bas
https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
hommepiano
Mélomaniaque


Nombre de messages : 818
Date d'inscription : 23/01/2014

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptyDim 15 Jan 2017 - 22:44

Bonjour rebonjour à tous
bonne et heureuse année 2017 à vous tous
je vous présente mes excuses suite à mes interventions mes posts irritants provocateurs...pesants
merci pour votre comprehension pas toujours facile de lutter contre ses démons !

je poste cette merveille : samson et dalila : air : je veux celebrer la victoire : domingo et borodina !
somptueux trio somptueux air !! Shocked

watch?v=Xui_C2f4y6w
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20531
Age : 38
Date d'inscription : 03/07/2009

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptyMer 5 Mai 2021 - 13:46

Après le grande discussion sur le sujet suite à la mort de Christa Ludwig, j'ai écouté l'enregistrement Patané à nouveau.
Alors en effet je trouve bien le côté grand oratorio que montre Francesco... mais surtout chez Ludwig au final. Et je trouve que ça manque un peu d'unité. Elle est d'une intégrité totale, du coup un peu terne dramatiquement, manquant de cinglant à certains moments. King s'en sort bien mais le timbre n'est pas si beau que ça ici je trouve. Et puis Weikl... lui au contraire de Ludwig en fait des tonnes dramatiquement, avec un timbre grimaçant. Du coup, ça ne m'emporte pas vraiment.
Orchestralement, c'est en effet bien dirigé avec des choses rarement entendues à l'orchestre, mais prise de son un peu bizarre je trouve par moments.

Mais ça reste très intéressant quand même!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91708
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 EmptyJeu 6 Mai 2021 - 16:58

La prise de son n'est pas très naturelle, si c'est ce que tu veux dire (c'était l'usage de ce label alors), mais quand même, quel espace sonore et quelles chatoyances ! Moi j'aime beaucoup.

(Quant à King, je suis surpris, je le trouve assez blanchâtre et univoque d'habitude, ici les aigus sont assez beaux, n'ont pas le caractère tiré de la plupart de la concurrence, et même les nuances ne font pas défaut.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé




Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Saint-Saëns: Samson et Dalila   Saint-Saëns: Samson et Dalila - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Saint-Saëns: Samson et Dalila
Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: