Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -37%
Montre connectée HONOR Band 5 Sport
Voir le deal
16.99 €

 

 Maazel Lorin

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptyVen 18 Juil 2008 - 23:06

Quelqu'un a-t-il une idée de ce que vaut son 1984? Critiques élogieuses dans Diapason et le Monde le la Musique mais je n'ai aucune idée du talent de compositeur de Maazel.
Maazel Lorin 0044007432891
Je me laisserai bien tenter ------> la distribution est belle...
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85158
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptyVen 18 Juil 2008 - 23:08

Il y a d'autres oeuvres disponibles de lui?

Sinon on peut mettre ça dans le sujet "chefs compositeurs"...
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptyVen 18 Juil 2008 - 23:08

Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptyVen 18 Juil 2008 - 23:12

Xavier a écrit:
Il y a d'autres oeuvres disponibles de lui?

Sinon on peut mettre ça dans le sujet "chefs compositeurs"...
Bah si quelqu'un cherche une fiche sur le sujet -ce que je viens de faire- il ne s'y retrouvera pas parce qu'il faut penser à aller chercher un topic intitulé "chefs compositeurs". Voili voilou mais tu fais ce que tu veux.
En tout cas je vais probablement acheter, le sujet et la distribution sont alléchants.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89398
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptyVen 18 Juil 2008 - 23:14

Sauron le Dispensateur a écrit:
Quelqu'un a-t-il une idée de ce que vaut son 1984? Critiques élogieuses dans Diapason et le Monde le la Musique mais je n'ai aucune idée du talent de compositeur de Maazel.
Maazel Lorin 0044007432891
Je me laisserai bien tenter ------> la distribution est belle...
Je me disais que c'était sans doute de la soupe postvaughanwilliamsienne, et j'ai été très agréablement surpris d'y entendre une oeuvre cohérente, riche de beaucoup d'influences, pas très moderne, mais farcie de très belles choses.

Un hériter du premier vingtième. J'ai pensé à Jarrell, par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptyVen 18 Juil 2008 - 23:14

oui il y a au moins un autre CD avec Monaco fanfares et la musique pour violon.
En ce qui concerne 1984, c'est absolument génial musicalement. La scène du bombardement de Londres est extraordinaire, et on ne s'ennuie pas une seconde. (Evidemment je n'ai aucune idée de ce que donne le spectacle)
J'avais été très surpris car le reste de son oeuvre ne m'avait pas bouleversé, mais là il est vraiment à la hauteur du sujet, trouvant des équivalents très réussis au new-speak dans les hymne d'Oceania, et parvenant à mener de bout en bout une trame glaçante, emplie de nostalgie et d'une belle description des sociétés occidentales contemporaines.
Un de mes opéras préférés dans le 20ème tardif

voili voilou
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptyVen 18 Juil 2008 - 23:17

David a écrit:
soupe postvaughanwilliamsienne
C'est exactement ma crainte... Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Tus
Gentil corniste


Nombre de messages : 15293
Date d'inscription : 31/01/2007

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptyVen 18 Juil 2008 - 23:18

Sauron le Dispensateur a écrit:
David a écrit:
soupe postvaughanwilliamsienne
C'est exactement ma crainte... Surprised

pourquoi crainte Question
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89398
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptyVen 18 Juil 2008 - 23:19

Sauron le Dispensateur a écrit:
David a écrit:
soupe postvaughanwilliamsienne
C'est exactement ma crainte... Surprised
Eh bien ce n'est pas du tout le temps. C'est plutôt un langage quelque part entre Boesmans et Lieberson. Pas original, mais riche et efficace.

J'ai été stupéfait d'aimer, et d'aimer autant.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89398
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptyVen 18 Juil 2008 - 23:19

Spiritus a écrit:
Sauron le Dispensateur a écrit:
David a écrit:
soupe postvaughanwilliamsienne
C'est exactement ma crainte... Surprised

pourquoi crainte Question
Sauron aime la musique méchante.

Si tu vois ce que je veux dire... fleurs
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptyVen 18 Juil 2008 - 23:27

oui Mozart par Pires et Chopin par Arrau... siffle
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptyVen 18 Juil 2008 - 23:29

Bip... je ne suis pas très fan du Chopin d'Arrau par contre pour Pires/Mozart je ne dis pas... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85158
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptyVen 18 Juil 2008 - 23:32

HS keuf
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand67
Malheur, Gustave !
Bertrand67

Nombre de messages : 3135
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptyMar 5 Aoû 2008 - 1:35

Vous le recommandez pour un non specialiste de musique contemporaine. Moi aussi ca me tente beaucoup ce 1984.
Revenir en haut Aller en bas
Walter
Mélomane du dimanche
Walter

Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 09/03/2008

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptyMar 5 Aoû 2008 - 3:01

DavidLeMarrec a écrit:
farcie de très belles choses

Comme quoi, il faut se le farcir...
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand67
Malheur, Gustave !
Bertrand67

Nombre de messages : 3135
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptyMar 5 Aoû 2008 - 10:30

ca demande un tel effort ? disons plutot est-ce laborieux comme oeuvre ? ou ca coule d'elle meme.
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptyMar 14 Oct 2008 - 13:49

C'est génial. silent
Revenir en haut Aller en bas
Toxic
Mélomaniaque
Toxic

Nombre de messages : 821
Date d'inscription : 18/03/2008

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptyMar 14 Oct 2008 - 14:38

Citation :
C'est génial.

Soit, mais ce n'est pas la question de Bertrand. Je sais, tu vas dire que c'est ta réponse !
Euh, si je m'en mêle, c'est que je suis intéressé par la réponse à la question de Bertrand Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl

Nombre de messages : 13311
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptyMar 14 Oct 2008 - 14:54

Ca m'intéresse aussi, tu peux développer Vartan ? fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptyMar 14 Oct 2008 - 20:06

ça ne demande pas d'effort particulier, surtout que pour l'instant il n'y a pas de version audio, donc on peut facilement se laisser porter par le spectacle très réussi de Lepage et tout est sous-titré (comme en plus on connaît l'histoire...)
La musique est accessible, il y a des airs, des scènes, de très bons interprêtes, on va de la chanson populaire au néo-puccinien au romantique sériel, sans vraiment sentir très fortement la différence.
A essayer
Revenir en haut Aller en bas
christophe21
Mélomaniaque
christophe21

Nombre de messages : 715
Date d'inscription : 20/05/2008

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptyMar 14 Oct 2008 - 20:37

Maazel a composé aussi bien d'autres œuvres, dont :

- Musique pour violoncelle et orchestre

- The empty pot avec narrateur

- Irish vapors and capers (pour flûte notamment)

il y avait une soirée spéciale Maazel sur France Vivace, j'ai gardé ces pièces, en revanche, d'autres m'ont paru trop contemporaines.
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptyMer 15 Oct 2008 - 12:07

1984

Sur les conseils de Sud j'ai découvert cette oeuvre au DVD. Comme parfois quand je suis très enthousiaste j'ai du mal à exprimer au mieux mes idées.

Cet opéra vaut autant par la composition musicale que par le livret qui sait très justement retrouver l'atmosphère oppressante du roman. Ne parlons pas de la production londonienne (celle du DVD et création sans doute) qui est tout simplement magnifique, Sad comme dirait Atom.

Le langage musical est très varié, Mazzel empruntant en effet à tout le XX° siècle sans pour autant pasticher (sauf Puccini dans les airs de romance). Berg, Britten, les rengaines berlinoises des années 30... Mais tout ceci apporte un climat qui serre de près l'action, ces brusques rappels au passé sont justifiés par la nostalgie constante de cette période révolue, heureuse, qu'évoquent aussi bien les victimes que leur tortionnaire. "Qui veut contrôler l'avenir doit contrôler le passé, qui veut contrôler le passé doit contrôler le présent" Ces allers et retours sont constants.
Inutile de rappeler l'argument, allez lire Orwell sinon.

Trois actes, le premier nous permet de découvrir cet univers totalitaire et sa logique absurde, l'intelligence de cette conception concentrationnaire digne de la Corée du Nord ou de l'Allemagne nazie. Dans l'acte II, la rencontre amoureuse de 1079 Smith W. et de Julia et la perpétration du crime sexuel, du crime par la pensée. Le III pénible mais supportable nous fait assister à la scène de torture (moins longue que dans le roman) et la destruction psychique des deux amants.
Le tout entrecoupé des flash d'info du Gouvernement et de sa propagande, de beaux interludes orchestraux aussi.

Vocalement c'est vraiment beau, le personnage principal, Winston le ténor, est constamment en scène. Les seconds rôles sont fouillés et intéressants: Syme et Parsons les collègues de Winston qui tentent de se convaincre de la logique novlanguienne ou new-speakienne si l'on préfère, Julia très lyrique, l'inquiétant et rassurant O'Brien le tortionnaire bienveillant, glaçant et chaleureux à la fois, la prostituée décatie comme la prof de remise en forme, le vieil antiquaire véreux.

Les tableaux sont souvent très marquants, les fêtes qui célèbrent la haine, le lynchage, la dénonciation, le bombardement, la chambre 101, la salle d'attente avant l'interrogatoire, le choeur qui ouvre l'oeuvre...

En tout cas sans doute indissociable pour moi de la somptueuse réalisation du Royal Opera House dirigée par Maazel et au plateau excellentissime.

Keenlyside est Winston, je n'ai jamais vu un tel engagement vocal et dramatique, hallucinant, un chanteur magnifique à tous égards. Il a été entendu en Wozzeck l'année dernière à Paris m'assure-t-on. Inoubliable ici.
Le reste de la distribution est superbe: Nancy Gustafson en Julia, gentille, pas éclatante non plus mais le rôle est plus limité, impressionnant Richard Margison dans le rôle de l'ogre O'Brien, Diana Damrau, (la prof de sport et la prostituée) s'éclate dans ces deux petites compositions, de l'humour et de la voix, irrésistible.
Lawrence Brownlee dans le rôle de Syme, comme Jeremy White dans Parson, les collègues de travail de Winston sont touchants.
Costume, éclairages très travaillés, mise en scène mais aussi réalisation de la vidéo qui sait croquer avec attention et émotion les petits détails, les expressions...
Une très belle entrée dans le répertoire contemporain à mon avis.

sunny sunny sunny


Dernière édition par vartan le Mer 15 Oct 2008 - 13:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 53
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptyMer 15 Oct 2008 - 12:09

Bon, après lecture du fil. Il me faut ce truc. Un lien SVP
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptyMer 15 Oct 2008 - 12:10

Oui, ça a l'air d'être assez bien ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptyMer 15 Oct 2008 - 12:11

http://www.amazon.fr/s/ref=nb_ss_w?__mk_fr_FR=%C5M%C5Z%D5%D1&url=search-alias%3Daps&field-keywords=1984+maazel&x=0&y=0

Oui, c'est très bien.

Et c'est la première fois que je suis capable de regarder un DVD trois fois de suite. Pour moi c'est quelque chose. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 53
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptyMer 15 Oct 2008 - 12:15

C'est commandé en 1 clik. Ca a vraiment intérêt à être beau et poignant comme tu le décris.


Dernière édition par atomlegend le Mer 15 Oct 2008 - 12:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptyMer 15 Oct 2008 - 12:25

Je le garantis, mais c'est aussi moderne, mais pas trop non plus. J'espère vraiment que tu vas aimer. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptyMer 15 Oct 2008 - 12:36

vu comment Wagner est passé tout seul, je pense que ça devrait aller (et puis le sujet est terrifiant donc la musique est tout à fait en situation... d'ailleurs les extremistes de l'opera contemporain trouvent ça en général trop classique, c'est bon signe!);
Keenlyside est vraiment une découverte, le travail d'acteur de ce petit bonhomme est ahurissant, on a très envie ensuite de découvrir ses rôles plus classique, les Mozart en particulier (et même Billy Budd dont il semble s'être fait après Nathan Gunn une spécialité). Même sans l'image il a donné un Wozzeck très humain et la direction un peu fade et romantique de Cambrelaing permet peut-être aussi à ceux qui ne sont pas habitués à Berg d'entrer plus facilement dans cet oépra.

Je suis bien content que Vartan ait aimé, je ne m'attendais pas à une pareille adhésion. Moi non plus je ne suis pas très branché DVD, et j'avais la bande son depuis quelques années que j'aimais déjà beaucoup, mais je reconnais que pour une fois le spectacle m'a permis d'entrer plus facilement dans l'oeuvre (en particulier grâce aux second rôles, Diana Damrau inoubliable dont la prestation m'a fait tendre l'oreille à ce qu'elle peut donner aussi dans un répertoire classique, les remarquables Salieri et Righini de son récital)
Revenir en haut Aller en bas
atomlegend
Roi de la bourde
atomlegend

Nombre de messages : 9156
Age : 53
Localisation : bourgogne
Date d'inscription : 27/11/2007

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptyMer 15 Oct 2008 - 12:39

Je me réjouis vraiment d'avance et j'ai hâte ici de vous donner mes impressions.
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptyMer 15 Oct 2008 - 13:07

sud273 a écrit:

Je suis bien content que Vartan ait aimé, je ne m'attendais pas à une pareille adhésion.

Si tu en as encore quelques-uns de ce niveau, n'hésite pas. Wink
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89398
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptyMer 15 Oct 2008 - 13:18

Je n'ai entendu que la radiodiffusion, mais c'était une très belle oeuvre, assurément. Je voudrais m'y replonger pour en dire plus long.

Mais attention, Sud, sur Keenlyside : c'est un chanteur qui peut être très inspiré ou très sage selon les soirs. Ses Hamlet et Pelléas sont admirables (surtout Hamlet, oui Sud). Pour Mozart, c'est plus variable. Guglielmo assez idéal, mais Don Giovanni terriblement propret. Pour le Comte, il était extraordinaire à Vienne, plus tiède dans le studio de Jacobs (mais il ne participait pas aux représentations, assurées par Spagnoli).

Dans le lied, c'est un peu prudent.


Edit quelques mois plus tard : j'ai vu le DVD (en excellente compagnie) et c'est vertigineux, lorsqu'on a le livret précis... et une telle mise en scène.


Dernière édition par DavidLeMarrec le Sam 12 Sep 2009 - 13:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89398
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptySam 12 Sep 2009 - 13:36

Xavier a écrit:
Cette nuit:

Maazel: 1984

Very Happy Very Happy Very Happy Smile
C'est tout ? Tu avais déjà écouté ? Tu vas nous en parler ?

Perso, ça a été une claque immense. Pour trouver aussi bien, il me faut remonter plus de vingt ans plus tôt, pour la Reine Morte de Daniel-Lesur, et puis avant, quasiment à Scheewittchen ou à Damase (ou à Saint-François si on peut le digérer).
Bien sûr, il y a quelques réussites du type Rihm entre temps, mais des oeuvres de cette force, très très peu. Maazel a quand même réussi, en s'emparant d'un texte emblématique de notre modernité, à en faire un opéra qui exalte toutes les qualités du roman (qui n'est pas spécialement un chef-d'oeuvre littéraire en soi).

L'acte I est un peu défragmenté, le temps de l'exposition, mais la suite... Surprised

C'est malin, j'ai envie de le revoie maintenant et j'ai une journée chargée. Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 36
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptySam 12 Sep 2009 - 14:02

Je n'avais pas lu ce fil, ça fait envie tous ces commentaires!!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89398
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptySam 12 Sep 2009 - 14:14

Il y a sans doute des extraits sur YT, mais évite de spoiler la scène de l'église tout de même, c'est plus grand en contexte.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptySam 12 Sep 2009 - 16:02

Il y a une scène qui se passe dans une église dans 1984 ? Ça ne me dit rien. scratch
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptySam 12 Sep 2009 - 16:03

Il doit confondre avec Tosca. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Dave
Mélomane chevronné
Dave

Nombre de messages : 2659
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/04/2008

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptySam 12 Sep 2009 - 16:06

adriaticoboy a écrit:
Il y a une scène qui se passe dans une église dans 1984 ? Ça ne me dit rien. scratch

L'une des rencontres entre Winston et Julia, si je me souviens bien mais il me semble qu'il ne s'y passait pas grand chose scratch
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptySam 12 Sep 2009 - 16:10

Quand même ! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptySam 12 Sep 2009 - 16:44

Dave a écrit:
adriaticoboy a écrit:
Il y a une scène qui se passe dans une église dans 1984 ? Ça ne me dit rien. scratch

L'une des rencontres entre Winston et Julia, si je me souviens bien mais il me semble qu'il ne s'y passait pas grand chose scratch
Je me rappelle bien leur première escapade champêtre, et puis après leurs rendez-vous dans leur petit nid d'amour secret situé au dessus d'une boutique. Mais l'église, non, ça ne me revient pas.
Revenir en haut Aller en bas
Dave
Mélomane chevronné
Dave

Nombre de messages : 2659
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/04/2008

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptySam 12 Sep 2009 - 16:50

adriaticoboy a écrit:

Je me rappelle bien leur première escapade champêtre, et puis après leurs rendez-vous dans leur petit nid d'amour secret situé au dessus d'une boutique. Mais l'église, non, ça ne me revient pas.

Je me rappelle d'un autre rendez-vous, du même genre que ceux-là, dans une église et le post de natrav aurait tendance à confirmer ça hehe
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89398
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptySam 12 Sep 2009 - 17:11

adriaticoboy a écrit:
Dave a écrit:
adriaticoboy a écrit:
Il y a une scène qui se passe dans une église dans 1984 ? Ça ne me dit rien. scratch

L'une des rencontres entre Winston et Julia, si je me souviens bien mais il me semble qu'il ne s'y passait pas grand chose scratch
Je me rappelle bien leur première escapade champêtre, et puis après leurs rendez-vous dans leur petit nid d'amour secret situé au dessus d'une boutique. Mais l'église, non, ça ne me revient pas.
Dans l'opéra, l'église est l'équivalent du champ (c'est sûr que c'est plus commode à représenter sur scène, mais on y revient un peu à l'acte III dans la mise en scène de Lepage). Mais il y a bien dans le roman un épisode bref où ils se retrouvent dans un clocher.

La dimension la plus intéressante qui soit évacuée par l'opéra est précisément cette subversion par la nature, qui est vraiment un des aspects assez étonnants du roman - qui rend la sexualité subversive d'une façon assez inattendue.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptySam 12 Sep 2009 - 17:22

DavidLeMarrec a écrit:
Mais il y a bien dans le roman un épisode bref où ils se retrouvent dans un clocher.
Ok, si c'est bref, ça explique sans doute pourquoi j'ai oublié. Pourtant j'ai relu le roman il n'y a pas si longtemps...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89398
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptySam 12 Sep 2009 - 17:32

Si j'ai le temps, j'irai retrouver le moment, mais au format A4, ça tient sur une demie-page maximum.
C'est dans la série de leurs rendez-vous, juste de trouver le refuge de l'antiquaire.

C'est un moment assez poétique, mais furtif effectivement.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85158
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptySam 12 Sep 2009 - 19:12

DavidLeMarrec a écrit:
Xavier a écrit:
Cette nuit:

Maazel: 1984

Very Happy Very Happy Very Happy Smile
C'est tout ? Tu avais déjà écouté ? Tu vas nous en parler ?

Perso, ça a été une claque immense. Pour trouver aussi bien, il me faut remonter plus de vingt ans plus tôt, pour la Reine Morte de Daniel-Lesur, et puis avant, quasiment à Scheewittchen ou à Damase (ou à Saint-François si on peut le digérer).
Bien sûr, il y a quelques réussites du type Rihm entre temps, mais des oeuvres de cette force, très très peu. Maazel a quand même réussi, en s'emparant d'un texte emblématique de notre modernité, à en faire un opéra qui exalte toutes les qualités du roman (qui n'est pas spécialement un chef-d'oeuvre littéraire en soi).

Justement j'ai été tellement pris par le livret et par le drame en général (je ne connais pas le bouquin) que je n'ai pas l'impression d'avoir énormément prêté attention à la musique.
Je ne sais pas encore si c'est juste bien ou vraiment génial, en tout cas l'ensemble fonctionne vraiment superbement.
A première écoute, la musique ne m'a pas tant marqué que ça, mais elle colle parfaitement au livret et l'ensemble est vraiment une claque effectivement.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89398
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptySam 12 Sep 2009 - 19:37

Oui, ça se regarde presque comme un film.

Les deux premiers actes ne sont pas forcément vertigineux, mais le troisième, musicalement, est quand même magnifique, une sorte de mélange de Chostakovitch et de Berg, en pas trop rugueux.

C'est pas du tout original, mais justement, c'est presque une synthèse inspirée du XXe siècle musical.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptySam 12 Sep 2009 - 22:51

Ca a l'air intéressant...surtout que j'avais beaucoup apprécié le livre. Comment est la musique ? Maazel Lorin Icon_mrgreen
Revenir en haut Aller en bas
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptySam 12 Sep 2009 - 22:57

Tu as lu le message de David juste au-dessus du tien ?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89398
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptySam 12 Sep 2009 - 23:00

Trop rude pour toi pour l'instant. Ca viendra bientôt, tu te mettras forcément à Chosta et au jeune Schönberg, et alors ça ne sera plus inacessible.

La veine mélodique n'en est pas, loin s'en faut, impérissable, donc pour l'instant je ne te conseille pas l'investissement. Jette quand même une oreille sur YT, des fois que ça te parlerait...

C'est très proche du livre en tout cas. On a même conservé l'érudit de novlangue - qui fait de la vocalisation acrobatique, dans ce qui est peut-être le rôle de ténor colorature le plus difficile du répertoire...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89398
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptyDim 13 Sep 2009 - 0:10

Voilà, j'avais dit que j'essaierais de chercher.

C'est quand même un petit moment qu'ils passent dans le clocher, ça tient sur plusieurs pages si on compte les souvenirs qui y sont racontés.

    As it happened, they never went back to the clearing in the wood. During the month of May there was only
    one further occasion on which they actually succeeded in making love. That was in another hidlng−place
    known to Julia, the belfry of a ruinous church in an almost−deserted stretch of country where an atomic bomb
    had fallen thirty years earlier. It was a good hiding−place when once you got there, but the getting there was
    very dangerous. For the rest they could meet only in the streets, in a different place every evening and never
    for more than half an hour at a time. In the street it was usually possible to talk, after a fashion. As they
    drifted down the crowded pavements, not quite abreast and never looking at one another, they carried on a
    curious, intermittent conversation which flicked on and off like the beams of a lighthouse, suddenly nipped
    into silence by the approach of a Party uniform or the proximity of a telescreen, then taken up again minutes
    later in the middle of a sentence, then abruptly cut short as they parted at the agreed spot, then continued
    almost without introduction on the following day. Julia appeared to be quite used to this kind of conversation,
    which she called 'talking by instalments'. She was also surprisingly adept at speaking without moving her
    lips. Just once in almost a month of nightly meetings they managed to exchange a kiss. They were passing in
    silence down a side−street (Julia would never speak when they were away from the main streets) when there
    was a deafening roar, the earth heaved, and the air darkened, and Winston found himself lying on his side,
    bruised and terrified. A rocket bomb must have dropped quite near at hand. Suddenly he became aware of
    Julia's face a few centimetres from his own, deathly white, as white as chalk. Even her lips were white. She
    was dead! He clasped her against him and found that he was kissing a live warm face. But there was some
    powdery stuff that got in the way of his lips. Both of their faces were thickly coated with plaster.

    There were evenings when they reached their rendezvous and then had to walk past one another without a
    sign, because a patrol had just come round the corner or a helicopter was hovering overhead. Even if it had
    been less dangerous, it would still have been difficult to find time to meet. Winston's working week was sixty
    hours, Julia's was even longer, and their free days varied according to the pressure of work and did not often
    coincide. Julia, in any case, seldom had an evening completely free. She spent an astonishing amount of time
    in attending lectures and demonstrations, distributing literature for the junior Anti−Sex League, preparing
    banners for Hate Week, making collections for the savings campaign, and such−like activities. It paid, she
    said, it was camouflage. If you kept the small rules, you could break the big ones. She even induced Winston
    to mortgage yet another of his evenings by enrolling himself for the part−time munition work which was
    done voluntarily by zealous Party members. So, one evening every week, Winston spent four hours of
    paralysing boredom, screwing together small bits of metal which were probably parts of bomb fuses, in a
    draughty, ill−lit workshop where the knocking of hammers mingled drearily with the music of the
    telescreens.

    When they met in the church tower the gaps in their fragmentary conversation were filled up. It was a blazing
    afternoon. The air in the little square chamber above the bells was hot and stagnant, and smelt
    overpoweringly of pigeon dung. They sat talking for hours on the dusty, twig− littered floor, one or other of
    them getting up from time to time to cast a glance through the arrowslits and make sure that no one was
    coming.


Après ce moment, les confidences sont plus longues. C'est l'un des derniers moments de confiance avant, comme je le disais, l'installation chez Charrington.

Ce qu'il y a, c'est que le lieu n'a en lui-même pas d'importance, c'est surtout le support de la conversation, ce qui explique que ta mémoire l'ait rapidement exclu. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin EmptyDim 13 Sep 2009 - 15:28

Merci pour l'extrait, ça permet en plus de lire un peu d'Orwell en VO, ce que je n'ai jamais eu l'occasion de faire.
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Maazel Lorin Empty
MessageSujet: Re: Maazel Lorin   Maazel Lorin Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Maazel Lorin
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: