Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-30%
Le deal à ne pas rater :
Nike Air Max Exosense SE
87.47 € 124.99 €
Voir le deal

 

 Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20502
Age : 38
Date d'inscription : 03/07/2009

Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux)   Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 EmptyJeu 3 Fév 2011 - 14:03

Jorge a écrit:
Je précise que mon objectif n'est pas d'être flatté mais de confirmer que quand DLM dit qu'il faut faire attention à ce qu'on écrit pour ne pas blesser un artiste qui nous lirait (n'est-ce pas Aurele), c'est sérieux Smile

Oui! Un chanteur m'avait aussi envoyé un mail une fois... (et non, il n'était ni russe, ni mort!)

Mais de toute façon, même si ils ne lisent pas, la moindre des choses reste quand même d'avoir un peu de tenue avec les gens... surtout dans une sphère publique comme un forum!

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund

Nombre de messages : 6534
Age : 32
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux)   Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 EmptyJeu 3 Fév 2011 - 16:24

Je l'ai effectivement entendu avec surprise en live vers 7 heure du matin, l'adresse du forum était citée.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91181
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux)   Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 EmptyJeu 3 Fév 2011 - 21:44

David Christoffel était autrefois programmateur d'Hector, autant dire qu'il a une culture musicale assez considérable. bounce
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Francoistit
Mélomaniaque
Francoistit

Nombre de messages : 917
Age : 27
Date d'inscription : 28/01/2010

Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux)   Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 EmptyJeu 19 Mai 2011 - 20:12

J'ai une question pour les joueurs de cuivres en général, je ne savais pas où la poser...

Alors je sais , pour l'avoir entendue, qu'une personne jouant de l'euphonium savait poser une note (ex tenir un fa) et en même temps chanter, enfin fredonner. C'était assez marrant, et spécial à entendre. Je me demandais s'il était possilbe de jouer un morceau compliqué techniquement et en même temps chanter?

De plus, j'ai entendu cette personne me dire que l'on savait diviser sa colonne d'air pour produire 2 sons en même temps, est-ce possible?

D'avance merci pour les réponses, ça m'interresse fortement.
Revenir en haut Aller en bas
jpwol
Mélomane averti
jpwol

Nombre de messages : 409
Age : 30
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/02/2009

Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux)   Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 EmptyMar 19 Aoû 2014 - 1:34

Je réagis un peu tard mais il n'est jamais trop tard j'imagine Smile

Alors oui il est tout à fait possible de jouer une note en chantant, ça peut même une technique de travail quotidien (c'est mon cas). La note chantée est généralement tenue (un peu à la manière d'un bourdon) et le son de la trompette évolue au dessus ou vice et versa.

Musicalement cette technique est parfois utilisée dans certaines pièces contemporaines, je pense notamment à Exposed Throat pour trompette seule de HK Gruber, une pièce réellement difficile mais très intéressante, et dans laquelle on trouve un triple son dès le début: le trompettiste joue une note, en chante une autre, et si l'intervalle est parfaitement juste une harmonique sonne au dessus. Le trompettiste Hakan Hardenberger l'a magnifiquement enregistré sur un disque Bis, tout ce que ce musicien fait est incroyable! Et un répertoire d'une ouverture admirable.
Revenir en haut Aller en bas
jpwol
Mélomane averti
jpwol

Nombre de messages : 409
Age : 30
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/02/2009

Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux)   Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 EmptyMar 19 Aoû 2014 - 1:59

Au fait David je viens de relire le sujet et je me demandais si tu faisais référence à un ou des enregistrement(s) en particulier en ce qui concerne la trompette solo de l'orchestre de Trondheim? Car ça m'intéresserait grandement de l'entendre Smile

À l'orchestre, je trouve que les plus belles trompettes sont notamment à Berlin, avec leur esthétique très germanique bien sûr et un coloris assez sombre, mais avec une assurance, un son de pupitre et une largeur de son impressionnants, et à Cleveland dans une esthétique opposée, un son brillant et très gainé.
Sinon j'adore les enregistrements de l'ancien trompette solo du Concertgebouw, Peter Masseurs. Une véritable leçon, des Bruckner années 80 de B.Haitink (la 7eme!) à l'intégrale Mahler de Chailly.

Enfin à noter les performances parfois assez dingues dans les ensembles de musique contemporaine, l'Ensemble InterContemporain en est un bel exemple, avec des programmes souvent très difficiles et des performances individuelles de haute volée!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91181
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux)   Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 EmptyMar 19 Aoû 2014 - 14:13

jpwol a écrit:
Au fait David je viens de relire le sujet et je me demandais si tu faisais référence à un ou des enregistrement(s) en particulier en ce qui concerne la trompette solo de l'orchestre de Trondheim? Car ça m'intéresserait grandement de l'entendre Smile

Bien que j'aie tendance à collectionner les témoignages de cet orchestre (pas très nombreux malheureusement), le disque où ça m'a vraiment frappé, c'est Thora på Rimol de Hjalmar Borgstrøm. Ça se trouve chez Simax (pas du tout épuisé, mais forcément, pas vraiment dans les bacs) ; écoute au moins l'ouverture si tu n'as pas envie d'écouter l'opéra (génial par ailleurs), il y a déjà de très belles parties solo.

Après, c'est un style, assez acide forcément, mais jamais aigre ou pétaradante (pas Norrköping ni Leningrad, quoi). Impossible de trouver le nom mes musiciens sur le site de l'orchestre, et je n'ai pas le livret sous la main.

Sinon, parmi les grands titulaires de solos d'orchestre, j'aime beaucoup celui de la Radio de Frankfurt-am-Main (celui qui fait le solo de cornet au début de la Symphonie de Rott : Jürgen Ellensohn ou Balázs Nemes), et celui de Frankfurt (Oder), qui tient les parties (pas des solos à proprement parler, d'ailleurs) dans la Première de Czerny.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
jpwol
Mélomane averti
jpwol

Nombre de messages : 409
Age : 30
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/02/2009

Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux)   Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 EmptyMar 19 Aoû 2014 - 15:25

Ok, ça m'intéresse bien, je vais essayer d'écouter, d'autant plus si c'est de la belle musique Smile
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28618
Date d'inscription : 21/09/2012

Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux)   Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 EmptyDim 27 Jan 2019 - 22:51

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Johann Sebastian Bach (1685-1750) :

Jesus bleibet meine Freude, BWV 147
Lobe den Herren, BWV 137
Darum wir billig loben dich, BWV 130
Dein ist allein die Ehre, BWV 41

= Hannes, Wolfgang, Bernhard Läubin, trompette ; Norbert Schmitt, timbales ; Simon Preston, orgue de la Cathédrale de Lübeck

(DG, novembre 1985)

Smile Très beau disque !
L'arrangement pour trois trompettes et orgue du Jésus que ma joie demeure est dû à Frank Campbell,
celui des trois chorals de cantate (avec timbales) revient à Edward Power-Biggs.


Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 Awake_10
Revenir en haut Aller en bas
jpwol
Mélomane averti
jpwol

Nombre de messages : 409
Age : 30
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/02/2009

Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux)   Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 EmptyDim 22 Nov 2020 - 15:44

Alors comme je le disais dans un beau HS siffle je poursuis sur le fil dédié. Il s'agissait de parler des différents instruments employés à l'orchestre.

Voici quelques enregistrements qui me semblent intéressants pour entendre les différentes trompettes et les différentes "écoles" (bien que maintenant les orchestres aient tendance à devenir plus internationaux et à gommer ces changements de couleur).

Trompette à pistons en Sib, école russe : son très large, puissant et très (trop parfois) clair. Par exemple, les Chostakovich de Kondrashin, ou encore mieux les symphonies de Tchaikovsky par Mravinsky. C'est très percutant, tendu, parfois enthousiasmant dans la manière de percer le tissu orchestral, mais aussi parfois pas toujours maîtrisé.. Je précise que je n'ai pas écouté d'enregistrements récents, donc tout cela a pu évoluer.
Ils jouent aussi la Sib en Angleterre mais la couleur est bien plus internationale.

Trompette en ut à pistons : LA grande trompette d'orchestre qui a trouvé ses lettres de noblesse avec Adolph Herseth à Chicago (véritable légende de la trompette, il aura été soliste là bas de 1948 à 2001). Ses plus grands enregistrements sont pour moi : les Tableaux d'une exposition avec Kubelik (Mercury Living Presence), la 5ème de Mahler de 1970 avec Solti, les Strauss de Reiner... il y en a beaucoup.
Sinon dans un autre style, plus fin et timbré, le Concertgebouw me semble inatteignable: les 5ème et 7ème de Mahler par Jansons (RCO Live) par exemple, ou l'intégrale Mahler/Chailly.

Trompette à palettes : plus intégrée au tissu orchestral, souvent de timbre plus large et sombre, elle est surtout utilisée dans le répertoire germanique partout dans le monde, et utilisée dans quasi tous les répertoires en Allemagne (bien que Berlin change selon les répertoires) et en Autriche.
Les plus beaux enregistrements pour moi sont l'Alpensinfonie d'Ozawa à Vienne (il s'agit d'Hans Gansch à son meilleur, écoutez Sur le glacier ou la Vision), les 2ème et 5ème de Mahler par Boulez à Vienne toujours. Sinon les enregistrements récents de Berlin (depuis Rattle) ou de la Radio Bavaroise (les Strauss de Jansons) sont magnifiques.

On pourra s'amuser à comparer les deux enregistrements de Heldenleben de Strauss par Jansons : la version au Concertgebouw est jouée sur trompettes à pistons et l'enregistrement de la Radio Bavaroise sur palettes. La couleur est vraiment différente, que ce soit de l'orchestre en général ou des trompettes.

Je précise que ce ne sont pas toujours mes enregistrements préférés d'un point de vue général, mais la finition instrumentale des cuivres est quand même assez ahurissante.

Enfin les plus grands enregistrements de solistes me semblent à chercher du côté de Hakan Hardenberger : technique infaillible, son magnifique, musicalité profonde, demandes de créations... vraiment extraordinaire
Revenir en haut Aller en bas
Mailman
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 26/09/2020

Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux)   Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 EmptyDim 22 Nov 2020 - 19:08

Merci beaucoup c’est passionnant ! Petite question de néophyte : est-il possible de les différencier sans les entendre (forme, taille...) ou bien elles sont d’extérieur parfaitement similaires ?
Revenir en haut Aller en bas
Alifie
Googlemaniac
Alifie

Nombre de messages : 17259
Date d'inscription : 29/01/2012

Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux)   Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 EmptyDim 22 Nov 2020 - 20:30

Arrow https://apprendre-la-trompette.fr/la-trompette/les-differents-types-de-trompette

jpwol complétera certainement (il y a bien une trompette à palettes, mais piccolo, sur la page).
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/user/Eifila
Iskender
Mélomaniaque
Iskender

Nombre de messages : 1564
Age : 53
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux)   Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 EmptyDim 22 Nov 2020 - 21:27

jpwol a écrit:
Enfin les plus grands enregistrements de solistes me semblent à chercher du côté de Hakan Hardenberger : technique infaillible, son magnifique, musicalité profonde, demandes de créations... vraiment extraordinaire

mains Ses enregistrements de jeunesse chez Philips drunken

Ton post est super intéressant. Je me suis toujours beaucoup intéressé aux différences d'école et de facture chez les cuivres et les bois (et ai déjà eu l'occasion d'échanger ici sur ces questions) parce qu'à mon sens ça joue beaucoup dans l'identité des orchestres et ça peut parfois orienter mes choix d'écoute dans certaines œuvres. À ce titre le fait d'associer chaque instrument à des enregistrements est vraiment judicieux. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/etiennetabourier
jpwol
Mélomane averti
jpwol

Nombre de messages : 409
Age : 30
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/02/2009

Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux)   Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 EmptyDim 22 Nov 2020 - 21:58

Mailman a écrit:
Petite question de néophyte : est-il possible de les différencier sans les entendre (forme, taille...) ou bien elles sont d’extérieur parfaitement similaires ?

Les trompettes à palettes sont bien différentes des pistons puisqu'elles utilisent le même système que celui des cors. Donc elles se distinguent assez bien, il suffit de regarder une vidéo du Wiener Philharmoniker pour voir la différence. A l'écoute c'est différent aussi, mais il faut s'y pencher un peu.. On joue plus long et plus droit (plus "germannique") en cherchant une couleur plus sombre sur une trompette à palettes.
Revenir en haut Aller en bas
jpwol
Mélomane averti
jpwol

Nombre de messages : 409
Age : 30
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/02/2009

Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux)   Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 EmptyDim 22 Nov 2020 - 22:10

Iskender a écrit:
jpwol a écrit:
Enfin les plus grands enregistrements de solistes me semblent à chercher du côté de Hakan Hardenberger : technique infaillible, son magnifique, musicalité profonde, demandes de créations... vraiment extraordinaire

mains Ses enregistrements de jeunesse chez Philips drunken

Ton post est super intéressant. Je me suis toujours beaucoup intéressé aux différences d'école et de facture chez les cuivres et les bois (et ai déjà eu l'occasion d'échanger ici sur ces questions) parce qu'à mon sens ça joue beaucoup dans l'identité des orchestres et ça peut parfois orienter mes choix d'écoute dans certaines œuvres. À ce titre le fait d'associer chaque instrument à des enregistrements est vraiment judicieux. Wink

Oui Hakan Hardenberger est vraiment incroyable. Un de ses plus grands disques est à mon sens le concerto Aerial de HK Gruber chez DG (vraiment de la belle musique), mais tout est magnifique.

Oui ces questions sont Intéressantes, j'essaie de faire de même pour les autres familles d'instruments meme si je connais moins, je suis d'accord avec le fait que l'identité de l'orchestre joue clairement sur la perception d'une œuvre. A titre personnel j'ai beaucoup de mal à écouter la Symphonie Alpestre sur trompette à pistons tant elle me semble écrite avec le son de la palette en tête: il faut de la largeur et du volume, pas de la clarté de timbre.
De même, ecouter du Debussy ou Ravel par le Wiener ou Leningrad ne me viendrait pas en tête, mais c'est peut être un tort..

En tout cas ravi que ce petit topo vous intéresse ! Car il y a plus de subtilité dans le jeu d'orchestre que le côté "cuivres un peu bourrins et qu'on ne doit pas trop faire ressortir" hehe
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91181
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux)   Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 EmptyMer 25 Nov 2020 - 6:41

Merci infiniment pour ça ! Very Happy

Effectivement, la trompette en ut paraît plus « droite », plus stable, plus sombre même que la trompette en sib école russe (curieux de l'entendre dans une autre école). Pourtant, la si bémol doit être plus grave, non ? (c'est peut-être ce qui la fait sonner plus serrée dans l'aigu ?)

Tes exemples de trompette en ut sont impressionnants en effet, brillants mais plus « larges ».

Et les palettes, je connaissais la différence sonore, je ne sais pas si je reconnaîtrais à l'oreille (je crois), mais en comparaison c'est systématiquement immédiat, beaucoup moins brillant et soliste, pas du tout strident, oui.

J'admire beaucoup Hardenberger moi aussi, mais je l'écoute peu souvent : le répertoire solo me passionne rarement, et encore moins pour les cuivres où les concertos sont assez sinistrés en termes de qualité compositionnelle (même les concertos de Damase et Tomasi, que j'aime beaucoup par ailleurs, ne sont pas des merveilles absolues, sans parler de toutes les horreurs fades du XIXe ou moches du XXe avancé, écrites pour les concours d'orchestre…).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91181
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux)   Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 EmptyMer 25 Nov 2020 - 6:42

Mailman a écrit:
Merci beaucoup c’est passionnant ! Petite question de néophyte : est-il possible de les différencier sans les entendre (forme, taille...) ou bien elles sont d’extérieur parfaitement similaires ?

Je crois que dans la trompette en ut le pavillon est un peu plus éloigné du corps (plus court) que dans la si bémol.

Le cornet se voit vraiment (plus arrondi), le bugle aussi (sorte de gros cornet, encore plus arrondi).

Quant aux trompettes à palettes, elles se jouent « de côté » visuellement, à cause des palettes le corps se tient à l'horizontale et non à la verticale.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91181
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux)   Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 EmptyMer 25 Nov 2020 - 6:46

Je suis toujours impressionné, chez les cuivres (ou chez les bois baroques, ou chez les violonistes+altistes…) par la capacité de changer d'instrument, parfois d'en découvrir un et de le maîtriser parfaitement en quelques jours (vu le cas de près chez de jeunes instrumentistes sur instruments d'époque, qui découvraient leur prêt de hautbois, basson ou ophicléide berlioziens quatre jours avant les sessions d'orchestre).

Je sais, je sais, c'est l'embouchure qui fait tout, et les partitions transposées peuvent aider pour ne pas s'encombrer de trop de changements de doigtés, mais c'est quand même pas le même instrument, surtout quand on est censé en jouer parfaitement pour un concert !

On imagine bien qu'on n'a pas le temps de faire trois heures de gammes par jour sur une trompette à palette + sib + ut + mib + ré + cornets en diverses tonalités + bugle !!


(Et je trouve dommage que ce soient des sujets peu abordés quand on parle des nomenclatures.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
jpwol
Mélomane averti
jpwol

Nombre de messages : 409
Age : 30
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/02/2009

Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux)   Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 EmptyJeu 26 Nov 2020 - 0:11

DavidLeMarrec a écrit:
Je suis toujours impressionné, chez les cuivres (ou chez les bois baroques, ou chez les violonistes+altistes…) par la capacité de changer d'instrument, parfois d'en découvrir un et de le maîtriser parfaitement en quelques jours (vu le cas de près chez de jeunes instrumentistes sur instruments d'époque, qui découvraient leur prêt de hautbois, basson ou ophicléide berlioziens quatre jours avant les sessions d'orchestre).

Je sais, je sais, c'est l'embouchure qui fait tout, et les partitions transposées peuvent aider pour ne pas s'encombrer de trop de changements de doigtés, mais c'est quand même pas le même instrument, surtout quand on est censé en jouer parfaitement pour un concert !

On imagine bien qu'on n'a pas le temps de faire trois heures de gammes par jour sur une trompette à palette + sib + ut + mib + ré + cornets en diverses tonalités + bugle !!

Oui on s'habitue vite, une fois compris le placement.. L'embouchure fait tout, mais on va changer entre trompette à pistons, palette, cornet ou bugle, d'où la nécéssité de s'adapter. L'embouchure de bugle va forcément être conique et profonde, afin de trouver cette rondeur et ce moelleux, celle de cornet peut prendre n'importe quelle forme, et celle de trompette à palette va être un peu plus profonde et ouverte que celle de pistons car l'équilibre de l'instrument est différent.
Après pour ça la technique de base est la même: de l'air, de l'équilibre et de la résonnance.
Ce qui est plus difficile à gérer, c'est ce côté parfait alors que la forme physique et le côté soliste en dehors (ça reste de la trompette...) et donc la pression peuvent être élevés. Je pense qu'un brin de trompette s'entendra toujours plus qu'un alto de rang ou même un bois..

Et oui évidemment on ne travaille pas tout tous les jours.. en ce qui me concerne je fais 90% de ut car le placement en sib et sur le cornet est vraiment plus simple et plus souple de mon point de vue. Et je ne travaille la piccolo que si j'en ai besoin pour un concert; pareil pour la palette. Mais je la joue suffisamment rarement pour me le permettre, ce qui n'est pas le cas de la plupart des solistes en poste.
Revenir en haut Aller en bas
jpwol
Mélomane averti
jpwol

Nombre de messages : 409
Age : 30
Localisation : Paris
Date d'inscription : 14/02/2009

Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux)   Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 EmptyJeu 26 Nov 2020 - 0:23

DavidLeMarrec a écrit:

J'admire beaucoup Hardenberger moi aussi, mais je l'écoute peu souvent : le répertoire solo me passionne rarement, et encore moins pour les cuivres où les concertos sont assez sinistrés en termes de qualité compositionnelle (même les concertos de Damase et Tomasi, que j'aime beaucoup par ailleurs, ne sont pas des merveilles absolues, sans parler de toutes les horreurs fades du XIXe ou moches du XXe avancé, écrites pour les concours d'orchestre…).

Je pense que les pièces vraiment intéressantes sont modernes et contemporaines: Aerial de HK Gruber, très poétique; Nobody knows de B.A.Zimmermann; le 2ème concerto et Heptade (trompette & percussions) de Jolivet, tous deux très roboratifs; Dream Variations de Tobias Bröström, là aussi vraiment poétique; Légende d'Enesco, car la partie de piano est vraiment belle et la pièce est vraiment de la musique de chambre et non pas un concerto. Il y en a d'autres, je ferai une liste avec les idées plus claires Smile


Concernant la largeur de son ça dépend aussi du trompettiste... Car a priori la Sib sonne plus large, mais en te donnant en exemple Herseth et Masseurs qui sont des monstres de la trompette d'orchestre je t'ai peut-être induit en erreur. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux)   Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux) - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Aimer la trompette (son côté kitch et son côté sérieux)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie-
Sauter vers: