Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Figurines Funko POP! One Piece 2023 : où les ...
Voir le deal

 

 Puccini - Tosca

Aller en bas 
+9
Wolferl
Guillaume
bouddha
DavidLeMarrec
Papageno
calbo
Pison Futé
Xavier
antrav
13 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume


Nombre de messages : 17530
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyMer 19 Nov 2008 - 14:14

C'est vrai. Je trouve ça moche.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95290
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyMer 19 Nov 2008 - 14:15

Guillaume a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Guillaume a écrit:
C'est la musique contemporaine qui est affreuse.
Qui ça ? Adams, Florentz et Petersson tout ensemble ?
Exemple bateau : Varèse. Qu'est ce que c'est moche.
Varèse, ce n'est pas de la musique contemporaine, il est né en 1885 Exclamation

Par ailleurs, il s'agit d'une musique très expérimentale sans aucun lien avec les noms que je cite (un minimaliste très raffiné, un orchestrateur génial et un symphoniste postpostromantique).


Citation :
Pour moi la musique ce n'est pas du bruit.
C'est exactement ce que je dis. fleurs
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95290
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyMer 19 Nov 2008 - 14:17

Xavier a écrit:
Guillaume a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Guillaume a écrit:
C'est la musique contemporaine qui est affreuse.
Qui ça ? Adams, Florentz et Petersson tout ensemble ?
Exemple bateau : Varèse. Qu'est ce que c'est moche.

Pitié David, tu l'as relancé... Confused
Bah, si on ne peut plus causer... Je préfère sa dernière formulation : "je trouve ça moche". Fort bien, dans ce cas, il n'est pas besoin de se forcer, tout vient à point à qui sait attendre.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 31
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyMer 19 Nov 2008 - 14:18

DavidLeMarrec a écrit:
Xavier a écrit:
Guillaume a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Guillaume a écrit:
C'est la musique contemporaine qui est affreuse.
Qui ça ? Adams, Florentz et Petersson tout ensemble ?
Exemple bateau : Varèse. Qu'est ce que c'est moche.

Pitié David, tu l'as relancé... Confused
Bah, si on ne peut plus causer... Je préfère sa dernière formulation : "je trouve ça moche". Fort bien, dans ce cas, il n'est pas besoin de se forcer, tout vient à point à qui sait attendre.

Idem, la première phrase était nettement plus péremptoire.

Mais bon, je comprends Guillaume, j'ai été exactement comme ça il y a deux ans.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95290
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyMer 19 Nov 2008 - 14:19

Elvira a écrit:
j'ai été exactement comme ça il y a deux ans.
Non. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 31
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyMer 19 Nov 2008 - 14:20

Guillaume a écrit:
Oui, mais c'est le vissi d'arte qui est le climax du 2e acte. Aprés on apprend la mort d'Angelotti, Tosca se résigne avant le dernier soubresaut. Dans vissi d'arte elle est totalement bloquée, elle n'a pas de porte de sortie autre que se donner à Scarpia.


Aprés si vous trouvez ça moche musicalement, je ne peux rien faire pour vous.

Climax ?? Tu veux dire quoi par là ?

Parce que la tension dramatique reprend juste après. Le vissi d'arte, c'est juste à la fois une pause dans le temps, et un retour en arrière.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89473
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyMer 19 Nov 2008 - 14:21

De toute façon on est HS, Guillaume je ne vois pas pourquoi pour parler de Tosca tu as besoin de ressortir tes âneries sur la musique contemporaine dont tu sais qu'elles énervent tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95290
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyMer 19 Nov 2008 - 14:24

Xavier a écrit:
dont tu sais qu'elles énervent tout le monde.
D'un autre côté, s'il les pense, il ne va pas mentir non plus... beaucoup de monde fait cette erreur au début, et je peux tout à fait comprendre son scepticisme (je viens aussi d'une culture harmonique et timbrale purement mozartienne).

Après, il faut accepter de se poser des questions, et en effet ça n'a pas grande utilité dans ce fil, dont j'arrête là.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89473
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyMer 19 Nov 2008 - 14:25

DavidLeMarrec a écrit:
Xavier a écrit:
dont tu sais qu'elles énervent tout le monde.
D'un autre côté, s'il les pense, il ne va pas mentir non plus...

Mais il y a façon de dire les choses.
Dire "la musique contemporaine c'est moche", sans argumenter, et probablement sans savoir de quoi on parle...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95290
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyMer 19 Nov 2008 - 14:31

Oui, tu as raison.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 31
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyMer 19 Nov 2008 - 14:32

Surtout qu'il y a plusieurs formes de musique contemporraine. Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89473
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyMer 19 Nov 2008 - 14:44

Mais ça ça fait deux ans qu'on lui dit, il ne veut rien entendre et préfère rester sur ses certitudes et son mépris qui semblent le satisfaire...

Mais on est HS de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume


Nombre de messages : 17530
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyMer 19 Nov 2008 - 17:47

Moi personnellement j'écoute de la musique parce que ça me procure des émotions et ce "Vissi d'arte" est à mon sens bouleversant ; je n'imagine pas Tosca sans ce point culminant.

Avant d'étre du théatre, c'est aussi de la poésie.
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 31
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyMar 25 Nov 2008 - 20:07

Bon, ne sachant pas quoi faire aujourd'hui à part ruminer et végèter, j'ai décidé de faire la comparaison Sardou/Puccini. Je doute que ça intéresse grand monde, et surtout que tout le monde lise mon pavé (dans la mare)...

I)Une structure différente

La Tosca de Sardou est structurée en cinq actes. Cinq actes qui s'emboîtent grâce à une logique implacable. Ce qui n'est pas forcément le cas chez Puccini où certaines scènes sont ellipsées ce qui, parfois, empêchent une bonne compréhension de l'oeuvre. Sardou en fait quelque chose de rigoureux, et malgré le format "théâtral", c'est très agréable à lire. Ca ne prend pas plus de 20 mins à lire...

Comme l'opéra, l'histoire repose sur les mêmes faits : Angelotti, ex-républicain, est en fuite, et le peintre Cavaradossi l'aide à se cacher. Le régent de police, Scarpia, est à ses trousses. Par l'intermédiaire de la maîtresse de Cavaradossi, Tosca, il parvient à les retrouver. Et on sait aussi que Scarpia ne voit pas Tosca uniquement comme un appât, mais une proie pour sa plaisir personnel.
L'acte premier -comme chez Puccini- se déroule dans l'église San Andrea, le deuxième, au palais farnèse (idem chez Puccini), ensuite chez la villa de Cavaradossi, puis au IVième au château de Saint Ange, idem pour le Vième.
L'acte II, III, et IV ont été, le plus habilement possible, retravaillés pour n'en faire plus qu'un, le génial acte II chez Puccini.
L'acte V garde à peu près le même esprit que l'acte III de l'opéra italien.

II) Intérêts de la pièce

Bien plus que chez Puccini, l'oeuvre de Sardou fourmille de détails historiques, et connait une précision hors norme, voire un peu de trop. Des personnages historiques apparaissent comme la reine de Naples : Marie Caroline, mais aussi Paiseillo, ou encore Lady Hamilton. Idem pour les lieux : villa de Mario proche des Thermes de Caracalla et le mausolée des Scipions, palais Farnèse pour l'apparat, bureau de Scarpia à Saint Ange...
L'action de Tosca se déroule pendant la célèbre campagne d'Italie de Napoléon Bonarpate. Le pays (pas encore unifié et loin de l'être) connait plusieurs remous politiques : des républiques naissent un peu partout en Italie... Sauf que les attaques austro-russes vont inciter les italiens à se rebeller, et les Napolitains viennent "délivrer" Rome. Chose inutile, car Napoléon par une campagne pleine d'audace, parviendra à reconquérir pratiquemment toute l'Italie au moment de juin 1800.
L'oeuvre est d'ailleurs encore plus précise que ça au niveau de la date et du temps : cela se passe de l'après midi du 17 juin au petit matin du 18.

En outre, on connait beaucoup de détails biographique des personnages.

Voici ce qu'on sait d'Angelotti :
".—Et par ma faute... Il y a une vingtaine d'années, j'étais à Londres, uniquement soucieux alors de mes plaisirs... Un soir, au Waux-Hall, je fus accosté par une de ces créatures qui rôdent, à la nuit, dans ces jardins publics, en quête d'un souper. Celle-là était prodigieusement belle. Notre liaison dura huit jours; puis je partis, ne gardant de cette aventure que le souvenir, qu'elle méritait. Des années se passent: mon père meurt, et le partage de ses biens me fait propriétaire de terres considérables dans les environs de Naples, et, par suite, habitant de cette ville. J'y arrive un jour après une assez longue absence. Le prince Pepoli chez oui je dîne, me dit: «Venez ça que je vous présente à l'ambassadeur d'Angleterre, sir Hamilton, et à sa délicieuse femme qui révolutionne ici toutes les têtes.» Et dans lady Hamilton, jugez de ma stupeur!... je reconnais ma facile conquête du Waux-Hall...

Mario.—Eh! oui. Emma Lyon, bonne d'enfants à ses débuts, puis servante de taverne, modèle, fille publique, etc... et finalement, ambassadrice du Royaume-Uni d'Angleterre.

Angelotti.—Je dissimule en vain ma surprise. Lady Hamilton n'est pas femme à s'y méprendre. Elle se sent reconnue. A table, on m'a fait l'honneur de m'asseoir à sa droite. Mais un autre convive, La Haine, s'y place entre nous... Et j'ai la folie de la braver... L'Hamilton n'était pas alors, comme aujourd'hui, la vraie souveraine de Naples, par l'empire qu'elle a su prendre sur Marie-Caroline, son amie, sur l'amiral Nelson, son amant, protecteur du Royaume!... Mais elle avait assez de crédit déjà, pour exciter la cour à toutes les rigueurs contre les Napolitains suspects, comme moi, de pactiser avec l'idée révolutionnaire. Irrité de la voir hostile, pour nous, jusqu'à la cruauté, je m'oubliai à dire publiquement en quel lieu j'avais connu cette aventurière. Deux jours après, ma maison était envahie, mes papiers saisis, fouillés... Rien! Mais dans ma bibliothèque, deux volumes de Voltaire qu'une main perfide y avait glissés à mon insu, et par quel ordre?... ai-je besoin de vous le dire? Or le décret royal était formel. Pour tout possesseur d'un seul ouvrage de Voltaire,... trois ans de galère!...

Mario.—Et vous avez fait?...

Angelotti.—Mes trois ans!

Mario.—Ah! grand Dieu!

Angelotti.—Après quoi, exilé, ruiné, tous mes biens étant confisqués par la couronne, je quittai Naples, où je ne rentrai qu'à la suite de Championnet. Au retour de l'armée royale, je réussis à gagner Rome, tandis qu'à Naples, les patriotes, mes amis, étaient écartelés, aveuglés, mutilés, brûlés vifs par la canaille napolitaine, qui se régalait de leur chair grillée, et dans la campagne, traqués par les san-fédistes à la solde d'un Fra-Diavolo ou d'un Mammone, ce monstre qui troue la gorge de ses prisonniers, et qui boit leur sang!... Mais, quand la garnison française dut céder Rome aux troupes; napolitaines, arrêté au mépris de la capitulation et jeté dans, un cachot du château Saint-Ange, j'y suis oublié depuis un an grâce à ma sœur. Le prince d'Aragon, gouverneur de Rome pour le roi, n'est pas un méchant homme, et se prêtait à cet oubli volontaire, dans l'espoir qu'à l'arrivée du nouveau pape, je profiterais de quelque amnistie; mais, la cour de Naples a dépêché ici récemment, comme régent de police, un Sicilien qui s'est fait là-bas une réputation le justicier impitoyable..."


A propos de Tosca :

C'est elle!... L'artiste est incomparable; mais la femme... Ah! la femme!... Et cette créature exquise a été ramassée dans les champs, à l'état sauvage, gardant les chèvres. Les bénédictines de Vérone, qui l'avaient recueillie par charité, ne lui avaient guère appris qu'à lire et prier; mais elle est de celles qui ont vite fait de deviner ce qu'elles ignorent. Son premier maître de musique fut l'organiste du couvent. Elle profita si bien de ses leçons qu'à seize ans elle avait déjà sa petite célébrité. On venait l'entendre aux jours de fête. Cimarosa, amené là par un ami, se mit en tête de la disputer à Dieu, et de lui faire chanter l'opéra. Mais les bénédictines ne voulaient pas la céder au diable. Ce fut un beau combat. Cimarosa conspirait; le couvent intriguait. Tout Rome prit parti pour ou contre, tant que le défunt pape dut intervenir. Il se fit présenter la jeune fille, l'entendit et, charmé, lui dit en lui tapant sur la joue: «Allez en liberté, ma fille, vous attendrirez tous les cœurs, comme le mien, vous ferez verser de douces larmes; et c'est encore une façon de prier Dieu.» Quatre ans après elle débutait triomphalement dans la Nina et, depuis, à la Scala, à San-Carlo, à la Fenice, partout il n'y a qu'elle. Quant à notre liaison, elle a été improvisée ici à l'Argentina où elle chante en ce moment. Une de ces rencontres où l'on se sent à première vue l'un pour l'autre, l'un à l'autre, où deux êtres se reconnaissent sans s'être jamais vus;—c'est lui!—c'est elle!—Et tout est dit.

A propos de Mario :


—Mario Cavaradossi.

Angelotti.—Le fils?...

Mario.—De Nicolas Cavaradossi! Un Romain comme vous.

Angelotti.—Je croyais la famille éteinte.

Mario.—Pas encore, vous voyez. Mais votre erreur s'explique. Mon père a passé en France la plus grande partie de sa vie. Introduit par l'abbé Galiani dans la société des Encyclopédistes, il était fort lié avec Diderot, d'Alembert, etc. C'est ainsi qu'il épousa Mlle de Castron, ma mère, petite-nièce d'Hélvétius!... J'ai fait mes études à Paris et, après la mort de mes parents, j'y ai vécu pendant toute la période révolutionnaire, dans l'atelier de David, dont je suis l'élève...

Angelotti.—Et vous pouvez vivre ici?...

Mario.—Sans l'avoir désiré, ni même prévu... J'avais à Rome des intérêts en souffrance. J'y suis venu au moment où les troupes françaises sortaient par une porte, où l'armée napolitaine entrait par l'autre. Et j'y suis resté pour mettre ordre à mes affaires...


Pour Scarpia, les détails sont nettement plus éparses. On sait qu'il aime faire des marchés honteux avec des femmes qui essayent de demander grâce d'un homme, que c'est un siccilien, régent de police.
Les propos de Cavaradossi à son égard, sont assez éloquents :

Ah! le misérable! Sous les dehors de la parfaite' politesse et de la fervente dévotion, avec ses sourires et ses signes de croix, quel vil gredin, cafard et pourri, artiste en scélératesse, raffiné dans ses méchancetés, cruel par dilettantisme, sanguinaire jusque dans ses orgies! Quelle femme, fille ou sœur, n'a payé de sa honte les démarches faites auprès de ce satyre immonde?...

Dans l'opéra, il est nettement plus sadique, cruel, impérieux... Dans la pièce de théâtre, si il tient à poursuivre Tosca, c'est parce que sa tête est mise en jeu... De fait, ce n'est pas uniquement par la volonté de détruire qu'il chercher à attrapper les fuyards.



III) Coupage, collage, modification et suppression

La formule en cinq actes de la Tosca ne convenait pas pour la mise en musique ou alors, il aurait fallu faire un opéra alla Guillaume Tell...
De fait, un véritable d'aménagement s'opère.

De nombreuses scènes sont supprimées comme le dialogue entre Gennarino et Eusèbe, le sacristain (on retrouve les traces de ce dialogue lorsque le sacristain part, après avoir parlé avec Cavaradossi, le traitant de "chien de Voltairien). C'est d'ailleurs dommageable car on en apprenait nettement plus pourquoi Cavaradossi était "fiché" comme semeur de trouble potentiel. L'autre scène avec Eusèbe, Gennarino et Cavaradossi est aussi coupée. Là, pas franchement d'intérêt à part peut-être le côté un peu burlesque (c'est le passage du coup de canon).

Tout l'acte II est supprimé. C'est là où l'habilité d'Illica et de Giacosa entre en jeu : l'acte II correspondait à la création de la cantate. Celle-ci ne se fera pas car à ce moment-là, un messager apporte la nouvelle de la défaite de Mélas. De fait, contrairement à Sardou, on entend cette cantate chez Puccini, pendant que Scarpia interroge Cavaradossi. La nouvelle de la défaite de Mélas se fait lorsque Cavaradossi est amené dans le bureau de Scarpia à la demande de Tosca. Enfin, l'autre élément transposé de cet acte, c'est la machination de Scarpia pour exarcerber la jalousie de Tosca, toujours avec ce même éventail.

L'acte III est lui aussi supprimé. Il comprenait une discussion entre Angelotti/Cavaradossi, Tosca/Cavaradossi, et enfin, la fameuse scène de l'interrogatoire et de torture, transposée dans l'acte II.

L'acte IV correspond en fait à la dernière partie de l'acte II chez Puccini : la scène de la tentative du viol de Tosca, et du marché qui s'ensuit.

Sinon, d'autres scènes sont condensées comme le duo Angelotti/Cavaradossi, le dialogue entre le sacristain et Cavaradossi... Cependant, le duo Tosca/Cavaradossi s'en retrouve augmenté... Ce qui, aux yeux de ses détracteurs, rend l'opéra dégoulinant.

Autres points de modifications :
-parfois malheureuses comme lorsque Scarpia qui arrive direct à l'église (qu'il est fort!!)... alors qu'en fait, c'est le porte clés, gagné par la marquise d'Attavanti qui a fini par parler, et qui a donc dévoilé tout le plan de la marquise.
-l'absence d'humour dans l'opéra de Puccini. La pièce de théâtre de Sardou mélange les styles, ce qui lui vaut parfois et injustement, l'étiquette de vaudeville...
Voici une scène qui peut prêter à sourire :

Paisiello.—Si naturel, n'est-ce pas?

Floria.—Non, bémol!...

Paisiello.—Oh!

Floria, violemment.—Bémol!

Paisiello, retournant à ses musiciens.—Bémol! Bémol!
[...]
Floria, à mi-voix.—Allons, finira-t-elle par s'asseoir, cette reine?

Scarpia.—Plus bas, de grâce!

La reine s'assied. Toutes les dames font comme elle. Le prince d'Aragon et Frœlich prennent place sur leurs tabourets. Capréola s'incline devant la reine, qui fait un signe de consentement, et s'avançant vers Paisiello.

Floria, de même.—Enfin, ce n'est pas malheureux!

Capréola, à Paisiello.—Monsieur, vous pouvez commencer.

Paisiello, très agité.—Oui, Excellence!... (A l'orchestre.) Allons, messieurs!

Derrière Floria, à son oreille.

Floria.—Oui!

Paisiello.—Largo! Largo!

Floria.—Tu m'ennuies!

Paisiello.—Oui, charmante. (A Scarpia.) Elle a ses nerfs!

Scarpia, souriant, à droite, devant l'estrade.—Un peu.


Ou encore le côté érotique de la scène de la tentive du viol est rabaissé à un niveau nettement moins violent :

Scarpia, de même.—A la bonne heure!... Voilà comme je t'aime!... (Il repose sa coupe sur la table.) Une femme qui se donne, la belle affaire... J'en suis rassasié, de celles-là!... Mais ton mépris et ta colère à humilier... ta résistance à briser et à tordre dans mes bras!... Pardieu, c'est la saveur de la chose, et ta résignation me gâterait la fête!...

Floria.—Oh! démon!

Scarpia.—Démon, soit!... Comme tel, ce qui me charme, créature hautaine, c'est que tu sois à moi... avec rage et douleur! que je sente bien ton âme indignée se débattre... ton corps révolté frémir de son abandon forcé à mes détestables caresses, et de toute ta chair, esclave de la mienne! Quelle revanche de ton mépris, quelle vengeance de tes insultes, quel raffinement de volupté, que mon plaisir soit aussi ton supplice... Ah! tu me hais!... Moi, je te veux, et je me promets une diabolique joie de l'accouplement de mon désir et de ta haine!

Floria.—De quel accouplement pareil es-tu né, bête fauve, ce n'est pas une mamelle de femme qui t'a nourri de son lait!

Scarpia.—Va! va!... Poursuis!... Insulte-moi... Tu ne saurais trop... crache-moi tes mépris à la face, mords et déchire... Tout cela fouette mes désirs et ne les rend que plus avides de toi!...


Enfin, certaines phrases portent nettement plus, sont plus "puissantes" si je peux me permettre, comme "E avanti a lui tremava tutta Roma", contre "Et c'est devant ça que tremblait toute une ville"...

Je conseille tout de même la lecture de cette pièce !
C'est trouvable ici
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume


Nombre de messages : 17530
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyMar 25 Nov 2008 - 21:57

Beau travail. A recouper avec celui de l'Avant Scène Opéra.

A ce qu'il parait, quand elle se jette à la fin elle dit dans Sardou " Je m'en vais canaille", moi je trouve que "O Scaaaaarpiiiia avaaanti a dioooooo" c'est mieux. Mr. Green

Cette pièce a cependant été complètement éclipsé par l'opéra.
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 31
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyMar 25 Nov 2008 - 22:01

Oui, complètement ! On la rejoue de temps à autre, mais rarement.

D'ailleurs, anecdote (malheureuse) concernant Sarah Bernhadt LA Tosca : en 1911, alors qu'elle s'élançait du (faux) parapet, les techniciens avaient oublié de mettre le matelas pour amortir la chute de la dame, si bien qu'elle se casse la jambe (je ne sais plus si on l'a amputé ou non)... Elle est morte quelques années après.

Citation :
A ce qu'il parait, quand elle se jette à la fin elle dit dans Sardou " Je m'en vais canaille", moi je trouve que "O Scaaaaarpiiiia avaaanti a dioooooo" c'est mieux

Ou encore : "tu me hais bien n'est-ce pas ?" remplacé "Come tu m'odii" ! Plus classe ! Cool
Revenir en haut Aller en bas
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl


Nombre de messages : 13311
Age : 32
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyMar 25 Nov 2008 - 23:36

Mais je ne saisis pas très bien comment l'acte II de l'opéra a pu être le condensé du troisième et quatrième acte. Si on sépare la scène de torture puis celle de la tentative de viol suivie du meurtre, la tension doit en être sensiblement diluée, non ?
Puis le changement de lieu implique forcément une ellipse temporelle. Donc la torture se déroule chez Caravadossi, Tosca finit par céder, Scarpia condamne Caravadossi à mort, puis tout ce beau monde s'en va au Castel Saint Ange pour que Scarpia fasse ses avances et que Tosca le tue ?
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 31
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyMer 26 Nov 2008 - 11:06

Voilà. Pour ma part, j'ai juste senti le changement d'acte comme une pause dans la tension dramatique de la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
WoO
Surintendant
WoO


Nombre de messages : 14302
Date d'inscription : 14/04/2007

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyVen 20 Mar 2009 - 23:23

J'ai trouvé cet opéra vraiment très bien. Very Happy


Dernière édition par WoO le Ven 20 Mar 2009 - 23:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume


Nombre de messages : 17530
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyVen 20 Mar 2009 - 23:31

Zut, j'ai copié en discographie en fait. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Morloch
Lou ravi
Morloch


Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptySam 21 Mar 2009 - 0:41

Elvira a écrit:
(je ne sais plus si on l'a amputé ou non)... Elle est morte quelques années après.

Si, elle a terminé sa carrière avec une jambe de bois.
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 31
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyMar 9 Mar 2010 - 23:07

http://operacritiques.free.fr/css/index.php?2010/01/22/1454-giacomo-puccini-en-lisant-tosca-mutations-leitmotive-gruppetto-circulaire-grupetti-richard-wagner

C'est qu'il me cache des choses ! Surprised
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95290
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyMar 9 Mar 2010 - 23:14

Je cache rien du tout, c'est ouvert au monde entier.

Ca ne t'avait jamais frappé, ce passage ? Bien sûr, on l'entend, mais en le jouant je me suis joué tout Tosca à la mi-janvier, ça m'a vraiment étonné, en plus de la citation, la parenté avec le motif de clarinette d'E lucevan le stelle.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 31
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyMar 9 Mar 2010 - 23:18

DavidLeMarrec a écrit:
Je cache rien du tout, c'est ouvert au monde entier.

Ca ne t'avait jamais frappé, ce passage ? Bien sûr, on l'entend, mais en le jouant je me suis joué tout Tosca à la mi-janvier, ça m'a vraiment étonné, en plus de la citation, la parenté avec le motif de clarinette d'E lucevan le stelle.

Si, si. Je m'étais amusée à voir toutes les citations des différents airs dans l'oeuvre. C'est quand même drôlement bien fait. thumleft
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95290
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyMar 9 Mar 2010 - 23:42

Oui, ça frappe vraiment à la lecture. Ca semble à l'écoute être écrit d'une traite, juste efficace, mais c'est vraiment architecturé, et harmoniquement, sans être subversif, ça frotte toujours un peu en permanence...

Je me suis lassé de l'entendre, mais à jouer (et à admirer), c'est vraiment un délice.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 31
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyMar 9 Mar 2010 - 23:44

Je n'ai pas encore "étudier" la partition (j'ai celle de Turandot sur le feu) mais j'imagine bien le plaisir à lire cela. Déjà, rien qu'à l'écoute, c'est déjà énorme. Smile
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95290
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyMar 9 Mar 2010 - 23:48

Pianistiquement, ce n'est pas très dur en plus (seulement, les deux éditions que j'ai, italienne et française, prennent des portées trop larges et il faut très souvent tourner les pages et briser les phrases Rolling Eyes ).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 31
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyMar 9 Mar 2010 - 23:49

DavidLeMarrec a écrit:
Pianistiquement, ce n'est pas très dur en plus (seulement, les deux éditions que j'ai, italienne et française, prennent des portées trop larges et il faut très souvent tourner les pages et briser les phrases Rolling Eyes ).

Oui, enfin, moi au piano... ce n'est vraiment pas ça. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95290
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyMar 9 Mar 2010 - 23:52

Elvira a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Pianistiquement, ce n'est pas très dur en plus (seulement, les deux éditions que j'ai, italienne et française, prennent des portées trop larges et il faut très souvent tourner les pages et briser les phrases Rolling Eyes ).

Oui, enfin, moi au piano... ce n'est vraiment pas ça. Very Happy
Je ne parle pas de tout lire à vue d'un coup, évidemment. mais des passages brefs, en les jouotant un peu, ce devrait aller relativement vite. En tout cas, c'est lisible, ce qui n'est pas le cas de tous les opéras (et même indépendamment du fait qu'on débute ou non... je ne m'étendrai pas sur le pianisme d'Adams).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 31
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyMar 9 Mar 2010 - 23:55

Bon, si tu le dis. Enfin, je préfère moins pianoter cela que de le lire. Smile
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95290
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyMar 9 Mar 2010 - 23:57

C'est sûr que c'est une question d'habitude - et des formes de fréquentation musicale qu'on a installées. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe


Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyMer 10 Mar 2010 - 12:07

J'adore le motif complètement fou qui se trouve dès le début de l'opéra, et qui surgit plusieurs fois aussi, me semble t-il.

Il est très puissant, violent, avec énormément d'énergie et d'élan. Puccini - Tosca - Page 2 Icon_surprised
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95290
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyMer 10 Mar 2010 - 12:23

C'est le motif de Scarpia, ça, avec son triton redoutable. Smile Ou bien celui qui est lié à la bravoure d'Angelotti ?
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe


Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyMer 10 Mar 2010 - 12:27

Je ne saurais te dire cela. Simplement, il apparaît au bout de quelques secondes (10 secondes dans ma version) au début de "Ah! finalmente!".
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 31
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyJeu 18 Mar 2010 - 22:04

Marre de la musique de Puccini alors que vous aimez l'histoire de Tosca ?

Luigi Magni a trouvé un remède pour vous :

/watch?v=BYoOItlg5N0
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95290
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyJeu 18 Mar 2010 - 22:44

C'est quoi ça ? Confused

C'est encore pire que j'imaginais, en fait. Surprised Et Dieu sait l'opinion que j'ai de toi...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 31
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyJeu 18 Mar 2010 - 22:46

DavidLeMarrec a écrit:
C'est quoi ça ? Confused

C'est encore pire que j'imaginais, en fait. Surprised Et Dieu sait l'opinion que j'ai de toi...

En fait, ce serait presque amusant et intéressant si il n'y avait pas la musique.

Mais là, c'est quand même le pompon. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyJeu 18 Mar 2010 - 22:47

Elvira a écrit:
Marre de la musique de Puccini alors que vous aimez l'histoire de Tosca ?

Luigi Magni a trouvé un remède pour vous :

/watch?v=BYoOItlg5N0

C'est quoi ce truc Shocked ? Faut vraiment être tordu pour sortir un machin pareil Shit
Revenir en haut Aller en bas
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl


Nombre de messages : 13311
Age : 32
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyJeu 18 Mar 2010 - 22:48

Bah juste une adaptation cinématographique du roman, non ?
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyJeu 18 Mar 2010 - 22:55

Elvira a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
C'est quoi ça ? Confused

C'est encore pire que j'imaginais, en fait. Surprised Et Dieu sait l'opinion que j'ai de toi...

En fait, ce serait presque amusant et intéressant si il n'y avait pas la musique.

Mais là, c'est quand même le pompon. Mr. Green

C'est clair hehe
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 31
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyJeu 18 Mar 2010 - 22:59

Wolferl a écrit:
Bah juste une adaptation cinématographique du roman, non ?

Ce n'est pas un roman, mais une pièce de théâtre à la base.
Revenir en haut Aller en bas
Bertram
Mélomaniaque
Bertram


Nombre de messages : 1722
Age : 42
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2009

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyJeu 18 Mar 2010 - 23:06

Quelle trouvaille, c'est grandiose. Et dans le générique, il y a du faux grégorien avec le thème de la 5e !

Quant aux acteurs comiques italiens... Shit
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 31
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyJeu 18 Mar 2010 - 23:09

(j'en suis fière, je l'avoue) Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Bertram
Mélomaniaque
Bertram


Nombre de messages : 1722
Age : 42
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2009

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyJeu 18 Mar 2010 - 23:13

J'adore les manches en hermine de la robe d'intérieur de Scarpia, dans la séquence 9 ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 31
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyJeu 18 Mar 2010 - 23:25

/watch?v=cM6-bi0nMPk&feature=related

A partir de la cinquième minute, c'est grandiose...
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 EmptyJeu 18 Mar 2010 - 23:35

C'est grandiose dès le début je trouve pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Puccini - Tosca - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Puccini - Tosca   Puccini - Tosca - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Puccini - Tosca
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» ONP - Puccini / Tosca - 03/09 au 26/11/22
» Puccini - Tosca
» Giacomo Puccini (1858-1924)
» Puccini-Turandot
» Remplacements et changements de distribution

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: