Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres ...
Voir le deal

 

 Gérard Grisey

Aller en bas 
+9
DavidLeMarrec
Wolferl
Octavian
jerome
MickeyZeVrai
Cello
Schwark
Xavier
Bezout
13 participants
AuteurMessage
christia
Invité




Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyVen 9 Sep 2005 - 12:13

Gérard Grisey 0012252kai

j'ai acheté hier ce CD avec la toute dernière oeuvre de Gérard Grisey, compositeur français qui comme Jean-Louis Florentz il y a peu, est mort lui aussi jeune. Grisey est surtout connu pour avoir été l'un des créateurs de la musique spectrale avec Tristan Murail entre autres...

Le recueil de mélodies "Quatre chants pour franchir le seuil" fut son chant du cygne en quelque sorte, écrit pour soprano et petit orchestre (saxos, bois, cuivres, harpe, percussions et quelques cordes solos) est loin d'être ce qu'on appelle une musique facile, clairement atonale et intégrant parfois des 1/4 de ton.

Cependant le chant "La mort de la civilisation" basé sur un motif obsessionnel quasi unique psalmodié inlassablement à la harpe et chanté sur un ton semi-parlé monocorde est absolument envoûtant et saisissant, la chanteuse récite en fait des inscriptions à demi illisibles des sarcophages égyptiens du Moyen Empire (Grisey était un passionné de l'antiquité Egyptienne, c'est un peu aussi mon cas je dois dire). J'ai réécouté plusieurs fois cette pièce qui me rappelle irrésistiblement les contes de Lovecraft par exemple et ses descriptions détaillées de descentes au sein d'antiques tombeaux appartenant à des civilisations disparues, une mélodie fascinante qui est peut être l'un de ces chefs d'oeuvre (mais le reste du disque reste très difficile d'accès...)
Revenir en haut Aller en bas
Bezout
Mélomane chevronné
Bezout


Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyVen 9 Sep 2005 - 12:24

Je l'ai emprunté à la bibliothèque, mais pas encore vraiment écouté (juste un peu du début). Je te dirais ce que j'en pense plus tard Smile
Revenir en haut Aller en bas
christia
Invité




Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyVen 9 Sep 2005 - 14:12

Bezout a écrit:
Je l'ai emprunté à la bibliothèque
punaise, tu as de la chance, toi...

ma bibliothèque doit avoir 3 misérables CDs de Grisey qui se battent en duel et ils n'ont même pas celui là... Sad
Revenir en haut Aller en bas
christia
Invité




Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptySam 10 Sep 2005 - 1:15

je suis en train de réécouter, je conserve mon enthousiasme pour le "Chant de la mort de la civilisation" (totalement original et unique) et aussi pour la belle "Berceuse" finale (quasi impressionniste finalement avec son violon solo, ses bois et harpe au motif très répétitif et pas si éloignée d'une certaine tonalité), plus difficile au 1er abord mais pleine de tendresse à la seconde écoute (Grisey comme Dufourt sont des as des "atmosphères", je les aurais bien vu dans une BO du style "Citizen kane")

Je suis plus sceptique sur les passages plus rapides, ça retombe souvent dans une atonalité pénible et "bateau" style Murail (ou Boulez), je préfère les passages lents qui sont plus mélodieux (surtout quand il use de repetitions), le compositeur qualifiait d'ailleurs ces mélodies de "post-modernes", c'est vrai que les motifs répétitifs de "La mort de la civilisation" sont pas loin de cet esprit... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88689
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptySam 10 Sep 2005 - 18:04

Excuse-moi Christian d'élargir un peu le sujet, mais je viens d'écouter les Espaces acoustiques de Grisey, et je trouve ça atroce.

Je n'entends rien d'autre là-dedans qu'une suite d'effets, qui parfois se répètent inlassablement, tantôt s'opposent... mais de musique, point.
Et Dieu que c'est long, que c'est chiant...
Bezout, tu aimes vraiment ça?
Revenir en haut Aller en bas
Bezout
Mélomane chevronné
Bezout


Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyDim 11 Sep 2005 - 0:40

Citation :
Bezout, tu aimes vraiment ça?

Oui, mais comme je te l'ai dit, plus pour ces effets sonores issues d'une étude scientifique que pour la musique. Et franchement, je me demande si son but était de faire de la musique, dans un booklet il me semble qu'il écrit que c'était le fruit de recherches afin de recreer des phénomènes sonores avec un orchestre.

A mon avis l'interet d'un Grisey, c'est d'avoir ouvert la porte pour des compositeurs comme Saariaho, d'ailleur elle revendique clairement son influence. Il a créé un langage, c'est maintenant aux compositeurs qui ont des idées "artistiques" d'en faire quelque chose de beau.

Enfin, c'est comme ça que je vois la chose, peut être que je me plante complètement Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Bezout
Mélomane chevronné
Bezout


Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyDim 11 Sep 2005 - 1:36

Bon j'ai écouté le disque, et c'est quand même pas si génial que ça. Il y a certe une certaine "ambiance" lugubre, mais ça n'en fait pas pour autant de la belle musique. A mon avis le seul morceau à sauver est "la mort de la civilisation", qui me rappelle d'ailleur une oeuvre de Eotvos que j'avais entendu en concert (avec l'ostinato en pizz au violoncelle, très lent, et les éléments mélodiques qui evoluent lentement dessus).

En fait je crois bien que ce morceau est le seul qui arrive à marier le spectral et la "musique". On sent que le langage évolue, ça module, on passe de structure en structure, enfin bref, c'est "construit". Mais cependant, je trouve que c'est un peu "facile", on ne sent pas le coup de génie derrière tout ça, il aurait pu faire autre chose, ça n'aurait rien changé dans la perception de la piece.

Enfin bon, dans l'ensemble ça me déçoit un peu. Je préfère quand il fait des choses vraiment "scientifique", comme les Espaces Acoustiques ou Vertex Temporum. Ca me parle beaucoup plus que ses essais pour faire de la "vraie" musique (la mort de la voix est super chiante, il ne se passe rien si ce n'est 2/3 effets répétés).

P.S: quel horreur ce boitier en carton, c'est pire que tout puker :pukel:
Revenir en haut Aller en bas
christia
Invité




Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyDim 11 Sep 2005 - 19:39

Je comprend ta déception mais je suis heureux que toi aussi tu ai aimé le superbe morceau "La mort de la civilisation" (oui, y'a peut être un coté Eotvos là dedans ou Kurtag aussi), en même temps Grisey est mort trop jeune, et je suis à 99% sur qu'il aurait pu continuer dans cette recherche de musicalité et aurait sûrement pu écrire de bien plus grands chefs d'oeuvres encore... il est mort trop jeune avant d'avoir pu évoluer vers un langage plus accessible (sans être réactionnaire pour autant)

Sinon, dans sa 1ère période, j'aime beaucoup "Modulations" où l'on sent parfois l'influence de son maître Messiaen notamment dans le coté ondulant du passage du milieu (je ne connais hélas pas le reste du cycle...)
Revenir en haut Aller en bas
Bezout
Mélomane chevronné
Bezout


Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyDim 11 Sep 2005 - 20:06

Citation :
Sinon, dans sa 1ère période, j'aime beaucoup "Modulations" où l'on sent parfois l'influence de son maître Messiaen notamment dans le coté ondulant du passage du milieu (je ne connais hélas pas le reste du cycle...)

Hum, a mon avis le côté "ondulant" est plutôt à chercher dans une onde sonore sinusoïdale que chez Messiaen Smile
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88689
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyMer 14 Sep 2005 - 8:25

Je viens d'écouter.

Alors oui, "la Mort de la civilisation" et la "Berceuse" sont les moments les plus écoutables; ça n'en fait pas quelque chose de vraiment intéressant pour autant à mes oreilles. Je ne l'écouterais certainement pas une 2è fois.

Voilà la réussite de certains compositeurs atonaux: on a été tellement saoulé de musique inécoutable qu'on en deviendrait presque trop clément avec eux dès que leur musique devient "écoutable".

Sinon, c'est quand même la première fois que la voix de Catherine Dubosc m'insupporte... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
christia
Invité




Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyMer 14 Sep 2005 - 9:20

bref, il est mort trop jeune c'est bien ce que je dis, je pense qu'il aurait pu continuer dans cette voie et écrire d'autres musiques plus écoutables justement...

Au fait, quelqu'un sait de quoi il est mort ? Question
Revenir en haut Aller en bas
Bezout
Mélomane chevronné
Bezout


Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyMer 14 Sep 2005 - 12:23

Citation :
Sinon, c'est quand même la première fois que la voix de Catherine Dubosc m'insupporte..

A ce niveau là, je trouve vraiment dommage de ne pas avoir joué avec la voix comme le font les moines Thibétains ou certaines peuplades reculées d'Asie. C'est quand un formidable instrument, que le chant classique n'exploite qu'à 50% de ses possibilités. Pourquoi Grisey explore la technique de chaque instrument, mais pas celle de la voix? Dommage.

En tout cas moi je persiste à dire que Grisey est un génie, pas pour sa musique, mais pour ses recherches. Il ouvre une porte vers l'avenir. Maintenant faut espérer que ça ne fasse pas comme le sérialisme, qu'on se cantonne dans une utilisation innexpressive du langage Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88689
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyMer 14 Sep 2005 - 12:35

Bezout a écrit:

En tout cas moi je persiste à dire que Grisey est un génie, pas pour sa musique, mais pour ses recherches. Il ouvre une porte vers l'avenir. Maintenant faut espérer que ça ne fasse pas comme le sérialisme, qu'on se cantonne dans une utilisation innexpressive du langage Rolling Eyes

Malheureusement depuis le temps (ça commence ça dater les premiers essais du spectralisme) qui a vraiment fait de la musique avec le spectralisme?

On pourrait évoquer Saariaho qui est issue de ce courant, mais ce qu'elle fait depuis une dizaine d'années n'a plus grand chose à voir avec le spectralisme en fait... (d'ailleurs j'aime moins ses premières oeuvres)
Revenir en haut Aller en bas
Bezout
Mélomane chevronné
Bezout


Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyMer 14 Sep 2005 - 12:57

Peut être que tout reste à faire, il doit bien y avoir moyen d'utiliser le spectralisme pour faire de la belle musique quand même Smile
Mais il faudrait dejà sortir du concept de "recherche". C'est bien beau d'innover, mais si personne n'est fichu de maîtriser les innovations...
Revenir en haut Aller en bas
christia
Invité




Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyMer 14 Sep 2005 - 13:01

Bezout a écrit:
Il ouvre une porte vers l'avenir. Maintenant faut espérer que ça ne fasse pas comme le sérialisme, qu'on se cantonne dans une utilisation innexpressive du langage Rolling Eyes
si tu cherches un type qui utilise le langage sériel (ou du moins une partie) da façon vraiment musicale, étonnante et hallucinante c'est ici que ça se passe !!! :

https://classik.forumactif.com/viewtopic.forum?t=306&highlight=

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88689
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyMer 14 Sep 2005 - 13:13

Oui enfin, de la musique sérielle à 10 sons avec répétitions et des harmonies tonales!... Laughing

Wink
Revenir en haut Aller en bas
christia
Invité




Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyMer 14 Sep 2005 - 13:28

écoute le morceau "Bem bom" en entier et surtout les extraits de ce disque là :

http://www.cliquemusic.com.br/artistas/artistas.asp?Status=DISCO&Nu_Disco=8253


et on en reparle...

Wink
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88689
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyMer 14 Sep 2005 - 13:33

christian a écrit:
http://www.cliquemusic.com.br/artistas/artistas.asp?Status=DISCO&Nu_Disco=8253


Tu aimes ça?
Revenir en haut Aller en bas
Bezout
Mélomane chevronné
Bezout


Nombre de messages : 3493
Date d'inscription : 08/06/2005

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyMer 14 Sep 2005 - 13:37

Citation :
Oui enfin, de la musique sérielle à 10 sons avec répétitions et des harmonies tonales!...

J'ai écouté un extrait au pif, et il y a une belle cadence à la fin d'un couplet Rolling Eyes

Enfin, je vois ce que tu voulais dire Christian Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
christia
Invité




Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyMer 14 Sep 2005 - 13:38

ah oui !!!! j'ai commandé le vynil à défaut de mieux (en espérant la confirmation du vendeur...)
Revenir en haut Aller en bas
Schwark
Mélomane chevronné
Schwark


Nombre de messages : 2761
Age : 44
Localisation : Wallonie
Date d'inscription : 02/07/2005

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyDim 1 Mar 2009 - 14:48

Xavier a écrit:
Excuse-moi Christian d'élargir un peu le sujet, mais je viens d'écouter les Espaces acoustiques de Grisey, et je trouve ça atroce.

Je n'entends rien d'autre là-dedans qu'une suite d'effets, qui parfois se répètent inlassablement, tantôt s'opposent... mais de musique, point.
Et Dieu que c'est long, que c'est chiant...
Je n'ai pas encore écouté les "Espaces Acoustiques". Je viens juste de découvrir "Le Temps et l'Ecume" et "Les Chants de l'Amour".
De prime abord, cette musique ne fonctionne pas sur l'émotion, les sentiments (ouf!) ou la danse mais plutôt sur une séduction sonore, oui , des effets. Un peu comme certains morceaux de Steve Reich, Bach ou même Debussy... bien que ce soit une musique (évidemment) différente de ces 3 là.
Moi, j'apprécie Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://poesie.webnet.fr/vospoemes/poemes/axel_gaspart/axel_gaspa
Cello
Chtchello
Cello


Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyLun 2 Mar 2009 - 13:31

Schwark a écrit:
Xavier a écrit:
Excuse-moi Christian d'élargir un peu le sujet, mais je viens d'écouter les Espaces acoustiques de Grisey, et je trouve ça atroce.

Je n'entends rien d'autre là-dedans qu'une suite d'effets, qui parfois se répètent inlassablement, tantôt s'opposent... mais de musique, point.
Et Dieu que c'est long, que c'est chiant...
Je n'ai pas encore écouté les "Espaces Acoustiques". Je viens juste de découvrir "Le Temps et l'Ecume" et "Les Chants de l'Amour".
De prime abord, cette musique ne fonctionne pas sur l'émotion, les sentiments (ouf!) ou la danse mais plutôt sur une séduction sonore, oui , des effets. Un peu comme certains morceaux de Steve Reich, Bach ou même Debussy... bien que ce soit une musique (évidemment) différente de ces 3 là.
Moi, j'apprécie Smile

Oui, c'est comme Murail. Je comprends qu'on puisse ne pas y adhérer mais je trouve ce travail du son fascinant. Pas de là à acheter un CD mais j'aime me plonger dans ces masses sonores de temps en temps.
Revenir en haut Aller en bas
MickeyZeVrai
Pas legatissimo
MickeyZeVrai


Nombre de messages : 2984
Age : 33
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 27/10/2007

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptySam 7 Mar 2009 - 13:29

Hello! J'ai découvert ceci récemment:

Un extrait des Espaces acoustiques de Grisey
Revenir en haut Aller en bas
http://homondieu.blogspot.com/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88689
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptySam 7 Mar 2009 - 13:54

Incroyable: tu as trouvé LE passage où il y a un semblant de pulsation et une harmonie écoutable! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
MickeyZeVrai
Pas legatissimo
MickeyZeVrai


Nombre de messages : 2984
Age : 33
Localisation : Banlieue parisienne
Date d'inscription : 27/10/2007

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptySam 7 Mar 2009 - 14:07

C'est la seule bribe de musique que je connaisse de ce compositeur, et ça fait drôlement envie.
Revenir en haut Aller en bas
http://homondieu.blogspot.com/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88689
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptySam 7 Mar 2009 - 14:08

Sur la durée, j'ai trouvé ça très pénible...
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
jerome


Nombre de messages : 8869
Date d'inscription : 10/03/2008

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptySam 21 Nov 2009 - 16:28

Espaces acoustiques.
J'ai écouté Périodes : très dur, quasi-concret. Une vraie souffrance.
et Modulations : trop bon ! cheers

Ce n'est que du son, mais quel son ! Une série de phénomènes acoustiques électrisants. Leur organisation sur le long terme m'échappe complètement, mais ce n'est pas grave ! Je ne sais même pas si c'est le propos de construire un semblant de discours. J'y vois une sorte de super-Varèse, plus fin peut-être. Very Happy
Farben a décidément influencé pas mal de monde, on dirait.
Revenir en haut Aller en bas
Octavian
Glasse les fraises
Octavian


Nombre de messages : 7333
Age : 38
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptySam 21 Nov 2009 - 18:53

Du cycle des Espaces acoustiques je ne connais que Partiels, au programme de l'option musique du bac l'année où je passais. Je précise que j'ai eu la curiosité de le réécouter depuis (il y a quelques mois). Je me contenterais de dire qu'à l'époque du bac tout comme maintenant, ça ne m'a jamais donné envie d'en entendre plus...
Revenir en haut Aller en bas
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl


Nombre de messages : 13311
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyMer 9 Fév 2011 - 16:39

christia a écrit:
Gérard Grisey 0012252kai
J'ai écouté cette oeuvre dont il est question en début de fil (et qui s'en prend plein la poire Mr. Green), je dois dire que c'est pour l'instant celle qui m'a le plus séduit dans ce que je connais de Grisey - Le Temps et l'Ecume, les Chants de l'Amour, peut être Espaces Acoustiques...

Il y a des effets de timbres superbes (comme dans le Prélude des unissons voix/vent), des choses curieuses et assez nouvelles, en tout cas bien exploitées. Je ne dirais pas que c'est une suite d'effets creux, mais, comme souvent chez lui et chez les spectraux me semble-t-il, quelque chose d'extrêmement (voire uniquement) contemplatif. C'est assez beau, ça s'écoute bien, mais c'est une musique trop distante pour qu'elle puisse véritablement me toucher.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94021
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyMer 9 Fév 2011 - 18:09

Le fait même d'aller écouter un disque de Grisey, ça me paraît tellement exotique... Voilà bien une musique absconse et même pas spécialement séduisante. C'est dissonant, certes avec des timbres dépareillés rigolos, sans conduite lisible...

Typiquement le genre de composition dont elle donne à l'auditeur ingénu le sentiment profond qu'elle est inutile.

Je ne prétends pas que ce soit vrai, mais apparemment même sur ce forum de musiciens et d'érudits, c'est pas la ruée grisante.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl


Nombre de messages : 13311
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyMer 9 Fév 2011 - 19:06

DavidLeMarrec a écrit:
Voilà bien une musique absconse et même pas spécialement séduisante. C'est dissonant, certes avec des timbres dépareillés rigolos, sans conduite lisible...
De la part de quelqu'un qui peut apprécier la musique de Boulez, c'est tout de même... surprenant.

Je trouve ça moins difficile d'accès, moins aride, moins dissonant que nombre d'œuvres de Messiaen, Varèse, Webern et beaucoup d'autres. C'est de l'atonalité gentille, un peu froide et vaporeuse mais guère plus. Alors le placer comme parangon d'une musique contemporaine incompréhensible et désagréable, j'avoue que ça me laisse pantois... scratch
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94021
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyMer 9 Fév 2011 - 19:07

Wolferl a écrit:
Je trouve ça moins difficile d'accès, moins aride, moins dissonant que nombre d'œuvres de Messiaen, Varèse, Webern et beaucoup d'autres.
Il faut vraiment que je réécoute, alors ! Laughing

En plus je trouve ça très gris, en dépit des prétentions.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl


Nombre de messages : 13311
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyMer 9 Fév 2011 - 19:16

Ah oui, ça je suis d'accord ; sans être pourtant certain qu'il y ait une volonté de varier les couleurs à l'infini.
Pour la difficulté, c'est tout de même très subjectif, j'ai personnellement beaucoup plus de mal avec les Préludes de Debussy qu'avec Pli selon Pli, donc...

Qu'est-ce que tu avais écouté de Grisey ?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94021
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyMer 9 Fév 2011 - 19:21

Wolferl a écrit:
Ah oui, ça je suis d'accord ; sans être pourtant certain qu'il y ait une volonté de varier les couleurs à l'infini.
Pour la difficulté, c'est tout de même très subjectif, j'ai personnellement beaucoup plus de mal avec les Préludes de Debussy qu'avec Pli selon Pli, donc...
C'était aussi mon cas autrefois. Mais quand je parlais de difficulté, c'était juste qu'il était difficile d'en percevoir les tenants et les aboutissants, alors que dans les Préludes de Debussy, tu vois quand même le rapport procédés / discours.

Citation :
Qu'est-ce que tu avais écouté de Grisey ?
Les Espaces Acoustiques, je pense. J'avais trouvé ça assez atroce : moche, gris, ennuyeux, gratuit.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran


Nombre de messages : 14259
Age : 60
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyLun 29 Aoû 2011 - 15:50

J'ai écouté Le temps et l'écume ainsi que Les Chants de l'amour (enfin, un bout, parce que c'est un peu lassant…). C'est pas de la musique pour moi Shit
Quoique les cris de bête au début, ça m'a bien fait rigoler… Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88689
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyMar 30 Aoû 2011 - 1:33

C'est le problème avec Grisey ou Murail... faut pas se fier aux jolis titres. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello


Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyMar 30 Aoû 2011 - 11:42

Rhooo, c'est pas vrai du tout, du tout pour Murail bounce .
Revenir en haut Aller en bas
Hunter16g
Mélomane du dimanche
Hunter16g


Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 11/09/2015

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyMar 29 Sep 2015 - 23:16

Je n'ai pas écouté les espaces acoustiques en entiers, mais ce que j'avais entendu m'a bien plu. Déjà le prélude pour alto, que je trouve vraiment puissant. Ensuite j'ai écouté partiels (le plus connu il me semble), que j'aime bien aussi. Par contre c'est effectivement assez long, je pense que si on est dans l'attente qu'il "se passe quelque chose" on sera effectivement déçu. J'écouterai les pièces dont on a parlé dans ce fil à l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu


Nombre de messages : 18865
Date d'inscription : 25/11/2012

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyMar 29 Sep 2015 - 23:20

c’est magnifique, le prologue.
Revenir en haut Aller en bas
Hunter16g
Mélomane du dimanche
Hunter16g


Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 11/09/2015

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyDim 4 Oct 2015 - 16:22

Je suis en train d'écouter les chants de l'amour. Pour l'instant j'adore !
L'oeuvre n'est pas très longue (35mn), la bande (il s'agit d'une oeuvre mixte pour voix et bande) est vraiment chouette, pleine de sons intéressants. En revanche ça ne fait jamais collage (ce qui arrive des fois dans les pièces mixtes), elle s'intègre très bien, au point qu'on a parfois du mal à savoir ce qui vient des voix ou de la bande.
La stéréo est bien utilisée je trouve, certains sons de la bande sont bien spatialisés (pourtant je n'ai pas un matos incroyable). Ça serait intéressant de savoir sur combien de pistes était la bande au départ.
En concert ça doit vraiment être quelque chose (il doit y avoir plein de choses à faire, notamment pour le placement des chanteurs).
En tous cas une belle découverte bounce
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu


Nombre de messages : 18865
Date d'inscription : 25/11/2012

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyDim 4 Oct 2015 - 16:27

je crois que c’est la seule œuvre de Grisey que je n’aime pas. Mr. Green  (il y en a quelques-unes autres qui me laissent indifférent, mais pas au point de dire je n’aime pas.)
ces voix qui répètent amour et je t’aime dans quelques dizaines de langues, ça m’a achevé. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Hunter16g
Mélomane du dimanche
Hunter16g


Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 11/09/2015

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyDim 4 Oct 2015 - 17:05

Je n'ai pas du tout fait attention au texte en fait. siffle
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 2702
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyMer 5 Jan 2022 - 11:04


Gérard Grisey (1946-1998)Modulations (1976) pour trente-trois musiciens
Cycle : Espaces acoustiques, IV

Dans Modulations, le matériau n'existe plus en soi, il est sublimé en un pur devenir sonore sans cesse en mutation et insaisissable dans l'instant : tout est en mouvement. Seules balises dans cette dérive à la fois lente et dynamique : un spectre d'harmoniques sur la note mi et des durées périodiques. Ces repères essentiels pour notre perception nous permettent d'évaluer les distances parcourues, de jauger le degré d'inharmonicité d'un intervalle ou d'un complexe de sons et de mesurer le degré d'apériodicité des durées. La forme de cette pièce est l'histoire même des sons qui la composent. Les paramètres du son sont orientés et dirigés pour créer plusieurs processus de modulation, processus qui font largement appel aux découvertes de l'acoustique : spectres d'harmoniques, spectres de partiels, transitoires, formants, sons additionnels, sons différentiels, bruit blanc, filtrages, etc. D'autre part, l'analyse des sonogrammes des cuivres et de leur sourdine m'a permis de reconstituer synthétiquement leurs timbres ou au contraire de les distordre. Les cuivres sont donc très importants pour l'élaboration de Modulations.
Gérard Grisey.
Ircam source.Gérard Grisey (1946-1998) : Modulation (1978). Ensemble InterContemporain direction Pierre Boulez.


Dernière édition par gluckhand le Mer 5 Jan 2022 - 12:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 2702
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyMer 5 Jan 2022 - 11:47

Gérard Grisey Les_es10

«S’il est vrai que notre modèle est la nature même des sons, il faut l’entendre au sens de point de repère ou de balise pour une dérive imaginaire où tout est possible » (p. 53).


Le rapport que la musique entretient avec l’acoustique est tel que l’instrument sonne dans un contexte qui est le sien et rend toute la plénitude de sa sonorité. Si la musique qui sonne de façon satisfaisante est taxée d’hédonisme, alors non seulement j’accepte l’hédonisme mais je revendique le plaisir du son comme une forme d’érotisme et je renvoie à la musique castrée qui a sévi pendant de nombreuses années tous ceux auxquels ce plaisir fait peur. (p. 37)


L’idéal, pour moi, est que la complexité des structures ne serve pas de repoussoir à l’audibilité, mais qu’elle sous-tende un événement simple en apparence. J’espère parvenir un jour à une multiplicité de niveaux d’écoute ou d’appréhension du discours musical, qui ne soit jamais obturée par une complexité gratuite et souvent très académique. Mon idéal est mozartien, en quelque sorte; la musique d’Ockeghem en est un autre exemple. (p. 236)


Gérard Grisey .: Écrits ou l’invention de la musique spectrale .Paris, Éditions MF, 2008
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 2702
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyMer 5 Jan 2022 - 15:13

Gérard Grisey concevait le son "comme une nouvelle peau. Comme une zone de contact presque tactile entre l'auditeur et l'oeuvre".

                                                   ***

Vortex Temporum I, II, III

Gérard Grisey était fasciné par les différentes temporalités expérimentées par les vivants. Les humains expérimentent une temporalité propre, différente de celle des mammifères, des insectes, des plantes ou des astres. Il y a ainsi des temporalités que nous pouvons percevoir, et d’autres qui nous échappent. Lorsque les baleines communiquent, elles le font dans leur temporalité propre, qui est extrêmement étirée ; quant aux insectes, leurs échanges vont bien plus vite que pour nous.

Toute la musique de Grisey s’intéresse aux ondes. Il prend donc une onde, prise dans Daphnis et Chloé de Ravel, une mélodie, et il la fait changer de temporalité. On entend donc cette onde, cette vague, cette matière sonore, qui va dialoguer dans différentes temporalités, et qui va s’étirer jusqu’à ce qu’on ne la reconnaisse plus, et se contracter jusqu’à devenir timbre. C’est pour cela que cette pièce s’appelle Vortex Temporum, qui signifie « tourbillon de temps » : il fait tourbillonner et danser ces différentes temporalités entre elles. Ainsi, Vortex Temporum est une pièce sur le temps.

Grisey était également passionné par la sensation qu’a l’auditeur du phénomène musical et sonore, et par la puissance énergétique du rythme. On considère généralement que l’invention rythmique a connue une avancée spectaculaire avec Debussy, puis Stravinsky avec le Sacre du Printemps ; un chemin a ensuite été parcouru avec Schönberg, Messiaen, Bartók avec le rythme combinatoire. Grisey utilise dans Vortex Temporum le rythme comme énergie. Les Américains (Riley, Reich, Glass) ont également cette conception, et Grisey sublime ici cette idée.

Maxime Pascal (Chef d'orchestre ).Programme d'un concert de Radio-France du 31 janvier  2020 .Merci à eux.
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 2702
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyJeu 6 Jan 2022 - 6:08

Talea (1985 -1986) ou la machine et les herbes folles
Musique de chambre [Quintette à vents, clavier et cordes]


Talea, en latin, signifie coupure. Dans la musique médiévale, ce terme désigne une structure rythmique répétée sur laquelle se greffe une configuration de hauteurs également répétées, coïncidant ou non à la première et que l'on nomme « color ». Au XXe siècle, on retrouve cette dissociation entre hauteurs et durées.

L'idée de coupe du geste initial, la mise en phase et hors-phase des différentes structures rythmiques ainsi que la forme en deux parties, dont la seconde pourrait aisément s'intituler « color », m'ont suggéré le titre de ce quintette. Dans Talea, j'aborde deux aspects du discours musical dont mes recherches sur la synthèse instrumentale, la microphonie et les transformations adjacentes m'avaient éloigné, à savoir la rapidité et le contraste.

Talea est composé de deux parties enchaînées sans interruption qui énoncent deux aspects ou plus exactement deux angles auditifs d'un seul phénomène. Ainsi, un geste unique (rapide, fortissimo, ascendant lent, pianissimo, descendant) est présenté dans la première partie en durées moyennes et peu à peu érodé jusqu'au nivellement des contrastes. Dans la seconde partie, il gère la grande forme et la succession des séquences. Polyphonique dans la première partie, le geste devient homophonique dans la seconde.

D'un point de vue perceptuel, la première partie m'apparaît comme un processus implacable, véritable machine à fabriquer la liberté qui émergera dans la seconde partie. Le processus de cette dernière est en effet troué d'émergences plus ou moins irrationnelles, sortes de rappels de la première partie, qui peu à peu se colorent du contexte nouveau jusqu'à devenir méconnaissables. Ces fleurs sauvages, ces herbes folles poussées dans les interstices de la machine, croissent en importance puis débordent jusqu'à donner aux sections qu'elles ont parasitées de l'intérieur une coloration tout à fait inattendue. Gérard Grisey.Ircam.

Gérard GRISEY : Talea (live) - YouTube
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 2702
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptySam 8 Jan 2022 - 14:09

Partiels (1975) de Grisey, est une des oeuvres de lui ,des plus excitantes à écouter.

                                                 ***

Partiels (1975)pour dix-huit musiciens.

Le titre s’entend comme moment d’un ouvrage plus vaste, mais aussi dans le sens acoustique de composantes du son.

Deux balises en jalonnent le devenir sonore : la périodicité et le spectre d’harmoniques. Ces instants aisément identifiables autorisent une continuité et une dynamique du discours musical, épouse sensiblement la forme cyclique de la respiration humaine :inspiration - expiration - repos, ou si l’on préfère : tension (dislocation) - détente - reconstitution d’énergie.

De nombreuses séquences de Partiels annoncent une technique nouvelle, celle de la synthèse instrumentale. Analogue à la synthèse additive utilisée dans les programmes de musique électronique digitale, cette écriture utilise l’instrument (micro-synthèse) pour exprimer les différentes composantes du son et élaborer une forme sonore globale (macrosynthèse). De ce traitement, il résulte que, pour notre perception, les différentes sources instrumentales disparaissent au profit d’un timbre synthétique totalement inventé. Ces différentes fusions permettent d’articuler et d’organiser toute une gamme de timbres allant du spectre d’harmoniques au bruit blanc, en passant par différents spectres de partiels harmoniques.

Gérard Grisey.Ircam
https://www.youtube.com/watch?v=1v7onrjN6RE


"On peut dire qu'avec Partiels, Grisey jette en France les bases de ce que son ami Tristan Murail et lui-même appelleront quelques années plus tard l'écriture spectrale (Les premiers compositeurs à avoir adopté des procédés spectraux sont les roumains Iancu Dumitrescu et Horațiu Rădulescu.). Cette nouvelle technique est le résultat d'une synergie entre l'influence artistique de Giacinto Scelsi et les travaux d'acoustique musicale menés notamment par Émile Leipp à la faculté de Jussieu. Cette toute nouvelle façon d'écrire de la musique, reléguée au rang de curiosité au départ, est aujourd'hui très influente parmi les jeunes compositeurs du xxie siècle". Wikipedia.Merci à eux.


Dernière édition par gluckhand le Lun 10 Jan 2022 - 13:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand


Nombre de messages : 2702
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey EmptyLun 10 Jan 2022 - 13:12

Gérard Grisey: Le Temps et l'Écume (1988/1989) pour quatre percussionnistes, deux synthétiseurs et orchestre de chambre

Encore une des oeuvres,des plus stimulantes de Grisey .On a parlé de musique irradiante et tentaculaire, ce qui n'est pas faux.Ce mélange des instruments  traditionnels et l'ajout de 2 synthétiseurs , produit un  envoûtant et fabuleux spectacle musical ,presque spatial .D'ailleurs je trouve de plus en plus la musique de Grisey,d'un autre monde, d'un autre temps. On semble être passé dans une autre dimension.

"Le Temps et l'écume (1989) pour percussions, synthétiseurs et orchestre de chambre, pourrait se comparer à un paysage de grands fonds marins où des formes inouïes se meuvent et se métamorphosent dans une demi-obscurité, gonflant avec lenteur, explosant ou s'effilochant, avec des rais de lumière crue qui jaillissent et traversent l'espace tout cela vit par le raffinement de l'invention acoustique et la maîtrise du temps sans qu'arrive jamais autre chose qu'un devenir insaisissable. Emïlio Pomarico et ses musiciens s'immergent complètement dans ce processus
et l'habitent sans baisse de tension ". Gérard Condé / Diapason

https://www.youtube.com/watch?v=grisey+le%20temps+l%27ecume
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Gérard Grisey Empty
MessageSujet: Re: Gérard Grisey   Gérard Grisey Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Gérard Grisey
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gérard Pesson
» Gérard Mortier
» Gérard Mortier
» Les grands films de Gérard Oury
» Vous cherchez le titre d'une oeuvre? Ca se passe ici! (4)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: