Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -38%
Ventilateur de table Rowenta VU2310F0
Voir le deal
19.91 €

 

 YUN Isang

Aller en bas 
+2
Barbajuan
DavidLeMarrec
6 participants

Quel est le plus beau pays du monde ?
La Corée du Nord
YUN Isang Vote_lcap31%YUN Isang Vote_rcap
 31% [ 4 ]
La Corée du Sud
YUN Isang Vote_lcap8%YUN Isang Vote_rcap
 8% [ 1 ]
L'Italie
YUN Isang Vote_lcap61%YUN Isang Vote_rcap
 61% [ 8 ]
Total des votes : 13
 

AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94202
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

YUN Isang Empty
MessageSujet: YUN Isang   YUN Isang EmptySam 18 Juil 2009 - 22:54

Présentation plus complète à venir.

Pulcino a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Il y a toute une partie de la production d'Isang Yun (kidnappé en Allemagne de l'Est par les Coréens, et torturé ensuite) qui est justement de ce type d'oeuvres pompières de commande. Rien que la musique est terrifiante.

Commandées par qui ? Enlevé pour quoi ? Ça existe au disque ? Ça m'intéresse fleurs
Enlevé parce que qu'il était parti, et qu'il était le compositeur coréen le plus talentueux de son temps.
Il a ensuite pu repartir.

On a au disque aussi bien sa musique occidentale, extrêmement déprimante mais très belle (en particulier la musique de chambre), que ses cantates de commande (qui sont vraiment dans le plus pur style maoïste).


Pour débuter, il y a un très beau disque de musique de chambre pour ensembles à vents par l'Ensemble Modern qui est très bien. Sinon, la musique de chambre en petits effectifs, chez CPO.

D'autres te recommanderont sans doute plutôt les symphonies en première instance, tu verras bien. Mais on trouve beaucoup de Yun au disque.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Barbajuan
Mélomaniaque
Barbajuan


Nombre de messages : 874
Date d'inscription : 20/01/2009

YUN Isang Empty
MessageSujet: Re: YUN Isang   YUN Isang EmptySam 18 Juil 2009 - 23:21

Merci pour ces précisions, je vais tâcher de mettre la main dessus Smile

Citation :
le plus pur style maoïste

Ça vaut le coup d'ouvrir un fil (à l'instar de l'excellent topic consacré à la musique soviétique), ou bien Isang Yun est-il le seul à émerger parmi les compositeurs asiatiques officiels ? Jusqu'à aujourd'hui, je n'avais jamais entendu une note de cette musique, et serais curieux de savoir ce qui s'écoutait en Chine de ce temps là par exemple... Le mélange "musique accessible à tout le monde pour souder le populo" - "vagues références à la culture locale" - "pompiérisme racoleur" me fait saliver.

Citation :
il y a un très beau disque de musique de chambre pour ensembles à vents par l'Ensemble Modern qui est très bien. Sinon, la musique de chambre en petits effectifs, chez CPO

Je vais commencer par ça I love you
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94202
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

YUN Isang Empty
MessageSujet: Re: YUN Isang   YUN Isang EmptySam 18 Juil 2009 - 23:29

Pulcino a écrit:

Citation :
le plus pur style maoïste

Ça vaut le coup d'ouvrir un fil (à l'instar de l'excellent topic consacré à la musique soviétique), ou bien Isang Yun est-il le seul à émerger parmi les compositeurs asiatiques officiels ? Jusqu'à aujourd'hui, je n'avais jamais entendu une note de cette musique, et serais curieux de savoir ce qui s'écoutait en Chine de ce temps là par exemple... Le mélange "musique accessible à tout le monde pour souder le populo" - "vagues références à la culture locale" - "pompiérisme racoleur" me fait saliver.
C'est très amusant cinq minutes, mais Yun n'est pas parmi les meilleurs représentants de ce genre... Confused

Pas sûr que ça vaille le coup d'un fil, parce que ces compositeurs ne se trouvent que dans des anthologies assez kitschouillisantes. Ils n'ont pas vraiment de célébrité individualisée, du moins parmi ce qui est couramment disponible.

Après ça, on peut parler du genre en général, que tu as entièrement résumé en trois expressions.


A part ça, j'aime bien aussi.


Citation :
Je vais commencer par ça I love you
En plus ce sont deux disques pas chers, qu'on trouve à moins de 10€, voire à moins de 8€ sur les bonnes adresses.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
hommepiano
Mélomaniaque



Nombre de messages : 818
Date d'inscription : 23/01/2014

YUN Isang Empty
MessageSujet: Re: YUN Isang   YUN Isang EmptySam 8 Mar 2014 - 18:03

Bonjour je suis passé du Danemark en Corée en moins de 5mn, plus rapidement qu'avec le concorde qui n'existe plus.
avec Isang Yun: Fluktuationen (1964)

watch?v=YG9Z77Xq-oM.

ou

Isang, Yun, Symphony no.5, 5th mvt

watch?v=m4Bd4DzLRPA

ça devrait plaire ce 5ème mouvement !

Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94202
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

YUN Isang Empty
MessageSujet: Re: YUN Isang   YUN Isang EmptySam 8 Mar 2014 - 19:54

Tu disais que Børresen était plus sombre, mais avec Yun, on gagne tous les records de dépression. hehe

Je l'écoute toujours à petite dose, une fois les tabourets confiés au garde-meuble et les cordes rangées dans les placards.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
hommepiano
Mélomaniaque



Nombre de messages : 818
Date d'inscription : 23/01/2014

YUN Isang Empty
MessageSujet: Re: YUN Isang   YUN Isang EmptySam 8 Mar 2014 - 21:03

DavidLeMarrec a écrit:
Tu disais que Børresen était plus sombre, mais avec Yun, on gagne tous les records de dépression. hehe

Je l'écoute toujours à petite dose, une fois les tabourets confiés au garde-meuble et les cordes rangées dans les placards.
borresen c'est du romantisme non ? david, alors que ce compositeur coréen c'est de la musique contemporaine..........
je relis le livre de Vuillermoz la "bible" et je tombe sur ces compositeurs alors.
comme compositeur de l'empire levant, j'ai aussi ecouté takemitsu et matsudaira yo...........
mais Yun c'est pas mon genre de musique, mais j'écoute seulement pour connaitre, je passe ma vie à amasser des connaissances je sais ça ne sert à rien.
pour moi un jour devrait comporter 50 ou 100 heures,
c'est ma maladie amasser des connaissances  est-ce un trouble mental je ne sais pas, car voici ce que je lis et essaye de connaitre en meme temps :
la musique classique sur le site de xavier, les sciences sur futura-sciences, la préhistoire, l'architecture, la zoologie, l'astronomie, l'ethnologie,
je lis ptet 12 heures par jour sans le travail.......je travaille de 9h à 15 heures 6 jours sur 7 =36 heures et le reste je lis et amasse des connaissances je n'ai donc pas le temps de sortir de chez moi et quand je pars en congés j'emmene universalis......ma vie est pourrie par le savoir...je ne suis pas Einstein on the beach mais j'aimerais avoir un QI de 75, car dans ce cas je ne m'intéresserais à rien et ma vie serait beaucoup plus.........."enrichissante" pour dire variée.....quelle fin paradoxale.
les gens qui ne s'interessent à rien, ne se posent pas de question sont plus heureux que les autres, pour terminer dans les salles d'attentes de psy...on voit surtout des intellos et pas de cantonniers
pardon pour ce grand HS...je peux l'effacer si vous voulez.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94202
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

YUN Isang Empty
MessageSujet: Re: YUN Isang   YUN Isang EmptySam 8 Mar 2014 - 21:58

hommepiano a écrit:
borresen c'est du romantisme non ? david, alors que ce compositeur coréen c'est de la musique contemporaine..........
Oui, je faisais un pont malicieux avec ton précédent message, pas plus.

Citation :
les gens qui ne s'interessent à rien, ne se posent pas de question sont plus heureux que les autres
Très discutable – en tout cas ce pas ce vers quoi tendent les spécialistes en psychiatrie – ni ce qu'on peut constater autour de soi. Mais ce sont des problèmes différents, assurément.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94202
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

YUN Isang Empty
MessageSujet: YUN Isang (1917-1995)   YUN Isang EmptyJeu 12 Déc 2019 - 13:50

Compositeur très enregistré, probablement le compositeur coréen le plus célèbre (chez les vivants, ce doit être Unsuk Chin je suppose).

Je suis toujours frappé par la dépression particulièrement communicative de sa musique – l'écouter fait immédiatement accéder à des affects assez sombres (du côté de la déréliction).

Je ne sais pas si c'est un choix esthétique ou une émanation de sa biographie, mais elle mérite mention, inhabituellement animée pour un compositeur.

Il commence à écrire de la musique par lui-même avant d'étudier, mais il rejoint le mouvement indépendantiste coréen et est fait prisonnier par les Japonais (1943). Dans les années 40 et 50 il s'occupe d'œuvres caritatives (orphelinat), enseigne à Séoul… mais part aussi en Europe dans les années 50 pour étudier à nouveau (auprès de Tony Aubin et Boris Blacher, notamment), et sa musique connaît un succès grandissant – joué à Darmstadt, à Donaueschingen… tant et si bien qu'il s'installe dans l'Ouest de l'Allemagne.

Le grand moment spectaculaire est son enlèvement par les services secrets sud-coréens (pour espionnage) en 1967 : il est ramené en Corée pour presque deux ans, torturé, forcé à la confession, il tente de suicider, risque la peine capitale, est condamné à la prison à vie. Après des pressions internationales (notamment une pétition de grands musiciens alors en vue comme Stockhausen, Dallapiccola, Stravinski, Ligeti, Klemperer, Karajan, Keilberth…), il est libéré en 1969, est naturalisé allemand et ne retourne jamais en Corée. En 2006, le gouvernement coréen a déclaré que les charges d'espionnage étaient en réalité infondées.

De mon côté, je n'aime pas beaucoup, de même que Benedictus, ses symphonies d'un bloc, ni tendues ni séduisantes. En revanche son Concerto pour hautbois et sa musique de chambre (musique pour vents en particulier) me séduisent beaucoup, même si leur effet sur l'humeur est trop puissant pour que je m'y risque régulièrement. Je crois que c'est le seul compositeur qui soit capable de réellement changer mon humeur, et durablement après l'écoute. Quelques-uns ont un effet stimulant, revigorant ou inquiétant, mais qui s'interrompt dès l'écoute finie. Pas Yun.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94202
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

YUN Isang Empty
MessageSujet: Re: YUN Isang   YUN Isang EmptyJeu 12 Déc 2019 - 13:58

Quelques suggestions discographiques :

YUN Isang 4017563085524_600
(Le grand classique de la discographie, j'ai l'impression. Il faut écouter l'Octuor en particulier.)

YUN Isang X6itqrpomnl6b_600
Mon disque chouchou : Gagok, le duo pour violoncelle & harpe. Beaucoup de finesse et d'expression, en limitant le caractère atmosphérique trop pesant des grands ensembles.

YUN Isang Images?q=tbn:ANd9GcTOfEZ3cEgVv57IntlK_QvwvnI-anTmMcjuDgFpzr26Ij7fNYOVcQ&s
Concerto pour violoncelle, aux atmosphères pesantes et prégnantes, très belle réussite. Sonate pour hautbois, alto et harpe, non sans élégance.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94202
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

YUN Isang Empty
MessageSujet: Re: YUN Isang   YUN Isang EmptyJeu 12 Déc 2019 - 14:00

Benedictus écrivait dans le fil du « top 10 symphonies » :

YUN Isang Yun_sy10
YUN: Symphonie nº3 (1985)
Takao Ukigaya / Orchestre Philharmonique de Poméranie (Bydgoszcz)
Bydgoszcz, I.1991
CPO


« Je dois avouer que, si j’ai plutôt bien aimé, je n’ai pas vraiment compris où allait et comment fonctionnait ce mouvement unique d’une grosse vingtaine de minutes. Le langage ne m’a pourtant pas  paru d’une complexité ou d’une inintelligibilité particulière, au contraire - en revanche, il est très composite, avec, m’a-t-il semblé, une sorte de polarisation entre passages bruitistes-tachistes d’une atonalité assez brute et des passages assez consonnants et essentiellement mélodiques (on pense souvent à du post-Chosta, voire, ponctuellement, à des choses plus franchement postromantiques); polarisation qui semble comme redoublée par l’orchestration (cuivres et percussions vs. cordes dominantes) et les rythmes (épisodes pulsés vs. phases lentes), le tout dans une sorte d’atmosphère angoissée ou déprimée. Bizarrement, ce à quoi ça m’a surtout fait penser, c’est à de la musique polonaise de la même époque ou d’un peu avant (à certaines choses de Penderecki ou Lutosławski.)*

* Je viens d'ailleurs seulement de réaliser que ça avait été enregistré par un orchestre polonais... »
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Ben.
Mélomane chevronné
Ben.


Nombre de messages : 2051
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

YUN Isang Empty
MessageSujet: Re: YUN Isang   YUN Isang EmptyJeu 12 Déc 2019 - 14:58

Je dois avouer que c'est une musique à laquelle je ne comprends pas grand chose.

Je ne connais que ses quatuors à cordes, qui ne sont pas mes œuvres préférées, pour être honnête.
A l'oreille, ça me fait penser à Penderecki, pour l'inspiration dépressive qu'évoque David.

Maintenant, c'est quand même très désagréable comme langage, pour quelqu'un qui verse plus dans Brahms et le post-romantisme. hehe
Revenir en haut Aller en bas
http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
lulu
Mélomane chevronné
lulu


Nombre de messages : 18983
Date d'inscription : 25/11/2012

YUN Isang Empty
MessageSujet: Re: YUN Isang   YUN Isang EmptyJeu 12 Déc 2019 - 20:58

Je crois avoir parcouru presque toute la discographie (qui n’est pas si large que ça). Effectivement le disque de l’Ensemble Modern doit être un classique. Pour la partie la plus « Darmstadt-compatible » de son œuvre, on peut aussi se tourner vers le disque Wergo qui contient Loyang, Gasa, Réak, Shao Yang Yin et Tuyaux sonores (que des œuvres des années 60). À l’autre bout, les symphonies, toutes écrites dans les années 80, sont probablement ce qu’il a fait de plus « classique ». Pour ce qui est de la musique de chambre, finement ciselée, j’ai un souvenir particulièrement marquant du disque Col Legno. Je suppose qu’il doit être difficile à trouver. En conséquence j’imagine qu’on se tournera plutôt vers CPO (par exemple le disque proposé par David – il y en a trois en musique de chambre). Pour pousser l’exploration plus loin, la série Camerata est excellente, notamment pour les concertos. À l’origine dix CDs, puis réédité en neuf avec les œuvres dans un autre ordre ce qui rend les choses un peu confuses. Notez aussi l’existence d’un disque de l’ensemble 2e2m chez Adda... si jamais vous tombez dessus d’occasion, n’hésitez pas ! Ah, j’oubliais de signaler qu’on trouve un excellent disque Yun dans le coffret de l’ensemble Schönberg (que des œuvres essentielles dans une veine formaliste avec une très belle place accordée aux vents : Kammerkonzert I, Pièce concertante, Distanzen et Quartett).
Revenir en haut Aller en bas
mabuse
Mélomaniaque
mabuse


Nombre de messages : 1453
Date d'inscription : 15/11/2016

YUN Isang Empty
MessageSujet: Re: YUN Isang   YUN Isang EmptySam 14 Déc 2019 - 2:56

J'avais écouté ce disque :
YUN Isang Yun_isang_570
Yun Isang : Musique de chambre
Octuor Mirae
Hérisson (2015)

- Oktett (1978)
- Glissées (1970, pour violoncelle)
- Trio (1992, Clarinette, cor, basson)
- Monolog (1983/84, pour basson)
- Quintette avec clarinette (1994)

Je ne m'en souviens plus beaucoup. Les oeuvres ne m'avaient pas trop plu malheureusement...  YUN Isang 2661413304
J'essayerai quand même de revenir à ce compositeur à l'occasion.

EDIT :
Sortie récemment :
YUN Isang Isang-yun-et-le-violoncelle-integrale-de-loeuvre-pour-violoncelle-et-piano-label-cybele-records-ean-0809548018726-annee-edition-
Isang Yun - Intégrale de l‘Oeuvre pour violoncelle et piano
Adele Bitter, violoncelle / Holger Groschopp, piano
4 SACD - Cybele Records (2019)
Arrow https://www.uvmdistribution.com/musique-contemporaine/6096-isang-yun-et-le-violoncelle-integrale-de-loeuvre-pour-violoncelle-et-piano-label-cybele-records-ean-0809548018726-annee-edition--0809548018726.html
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





YUN Isang Empty
MessageSujet: Re: YUN Isang   YUN Isang Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
YUN Isang
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le monde du Hautbois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: