Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-50%
Le deal à ne pas rater :
Casque sans fil Bluetooth Bose QuietComfort 35 II
189.99 € 379 €
Voir le deal

 

 Olivier Greif (1950-2000)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 32
Date d'inscription : 13/12/2008

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyLun 13 Sep 2010 - 13:37

Very Happy

Cello a écrit:
Le thème, ancien et bien identifiable, reviens périodiquement entre des passages nettement plus corsés harmoniquement. A noter d'ailleurs que cette oeuvre était prévue à l'origine pour un seul violoncelle mais qu'elle s'est semble-t-il révélée injouable ainsi, d'où sa transcription.

Il s'inspire d'une chanson contemporaine à la bataille d'Azincourt. (1415) Et ça se termine sur une chaconne endiablée avec les bruits de la bataille (d'après les interprètes. Moi, je les cherche encore study ). Il y a clairement de beaux passages mais ça n'est pas son œuvre la plus inspirée, je suis le premier à le reconnaître. Au centre, notamment, on trouve quelques longueurs.

---

Je parlerai bientôt de son Requiem.

---

Et Wolferl devrait avoir des choses à dire ici. rabbit
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyLun 13 Sep 2010 - 15:42

Ecouté deux fois le beau concerto pour violoncelle de Greif. Les sonorités sont superbes et l'harmonie très raffinée, fluide, chromatique. Une belle écriture.
C'est triste aussi. Très belle conclusion suspendue et liquidienne.
L'inconvénient pour moi c'est que je n'entre pas du tout dans cette tristesse que je trouve plutôt atone. En tout cas ça ne me touche pas vraiment, j'ai 'impression de rester en dehors de ce que Greif veut exprimer. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 32
Date d'inscription : 13/12/2008

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyVen 17 Sep 2010 - 0:47

Un jour il faudra que quelque chose se passe... pour qu'enfin je sois reconnu, si possible de mon vivant. (Greif dans son journal)

Le Requiem envahie mon quotidien depuis maintenant suffisamment longtemps pour en toucher deux mots. Tout d'abord, il est à préciser qu'il se destine à la voix exclusivement.

Il est difficile de rester insensible face à l'évidente évocation, à la mise à nue, d'une âme blessée. Ainsi, l'œuvre se partage entre la désillusion la plus résignée et la plus violente. Je sens qu'à l'intérieur d'un même mouvement, Greif hésite à laisser l'agressivité de son incompréhension sortir au grand jour. Il en résulte une atmosphère difficile à cerner, où la blessure intime (toujours pudique) est sous-tendue à chaque instant, par chaque note, par chaque souffle, par chaque silence.

Dans le premier mouvement nous accueille un tapis d'air sinistre et désabusé. Il s'étire sur toute sa longueur. Et les quelques solistes de scander avec un poumon de l'au-delà tout le désespoir de leur vie passée. Ça commence de façon bien glauque, bien "cinéma muet allemand".
S'ensuit la fureur martiale d'un "Kyrie Eleison" bien peu courtois... Tout cela ne dure qu'un temps et il délaisse, de fait, sa déchirure ouverte. L'Abandon est vraiment très tendu et on sent qu'à ça peut exploser à tout moment.
Puis vient ce mouvement aux allures de rite païen. La technique du collage, chère à Greif, est omniprésente. Sa force réside dans la lutte entre le texte sacré et un chant traditionnel anglais. Les deux sont déclamés dans une violence contenue, qui croit, qui croît, et finit dans deux silences durant lesquels on peut entendre l'écho de l'église. Puis reprend la bataille un peu vaine, elle sonne volontairement fausse, elle vise à nous conduire à cette phrase d'une soprano atrocement seule. Elle se perd dans l'immensité du lieu...
La douceur du Benedictus a quelque chose d'inhumain. L'apparence de normalité est fortement remise en cause par les dissonances et la suavité qui les accompagne. Quel étrange enchaînement. Bouleversants égarements.
Le cinquième mouvement a quelque chose de berliozien (dans l'utilisation des chœurs masculins) jusqu'à l'entrée déchirante de la soliste. Tantôt les chœurs la soutiennent tantôt ils l'anéantissent. Et cette insidieuse montée en quart de ton ! Et la terreur qui s'empare des altis ! Ce jeu cruel me transperce juste l'âme. Le retour de la petite phrase mélismatiques du début... C'est tellement "ça". On passe pour un niais à dire ça de la sorte mais c'est sincère, réellement. Cette musique transpire la sincérité de tout les pores.
Le mouvement suivant se veut plus rythmé, plus saccadé aussi, avec des hoquets au tout début. Là encore, le latin et l'anglais cohabitent. Cette fois-ci ils sont joyeux et tous ces transports sonnent curieusement malsains et même un peu bête sur la fin. (on s'arrête et on repart sans crier gare) Il n'y a rien de la gaieté là-dedans.
Le dernier mouvement est plus traditionnel, il peut faire penser à Arvo Pärt dans son dépouillement extrême et ses imitations inspirées. C'est, en outre, le plus long (huit minutes environ). La noirceur y est totale et elle me rappelle l'atmosphère du Benedictus, la résignation en plus. Néanmoins je ressens comme un espace gigantesque (et mal-intentionné sans s'en apercevoir) qui s'étend à l'infini. J'ai du mal à l'appréhender, la rancœur n'est pas là à proprement parler et pourtant cette manière de conclure dans l'apaisement... après tout cela ? Quelle affreuse tristesse et quelle étrange mélancolie devait-il ressentir en lui.

J'aurais aimé en dire plus sur les motivations et les objectifs de Greif, hélas la notice du disque est tellement partisane et mal-écrite (on dirait une mauvaise traduction mot-à-mot alors que ce n'est point le cas). Confused
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyVen 17 Sep 2010 - 8:57

Ophanin a écrit:
Very Happy
Il s'inspire d'une chanson contemporaine à la bataille d'Azincourt. (1415) Et ça se termine sur une chaconne endiablée avec les bruits de la bataille (d'après les interprètes. Moi, je les cherche encore study ). Il y a clairement de beaux passages mais ça n'est pas son œuvre la plus inspirée, je suis le premier à le reconnaître. Au centre, notamment, on trouve quelques longueurs.

C'est vrai que c'est long (40 minutes je pense) et peut-être un peu bavard parfois mais ça m'a suffisament attiré pour que je décide de me pencher sur la musique de Greif.

On trouve d'ailleurs le troisième mouvement de son trio sur le tube. Quel beau thème, simple mais viscéral. Le genre de truc qui me hante pendant des jours.
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyVen 17 Sep 2010 - 18:12

Merci pour tes notes, Ophanin, ça donne un aperçu de ce que cette musique peut faire résonner chez un "convaincu".

J'en suis à la deuxième réécoute après lecture de tes impressions, et je n'arrive toujours pas à les partager. Mais la citation issue de son site ("Un jour, je ne serai plus de ce monde, ma musique etc...") me trotte dans la tête quand j'écoute sa musique, elle me fait attendre quelque chose d'essentiel et de grandiose que je n'entends pas. Il semble y avoir une sentimentalité particulière autour de Greif, dans mon cas elle agit comme un parasite.

Sinon je connais son Trio, que j'associe grossièrement au quintette de Schnittke et à des oeuvres de Vasks dans la catégorie "noirceur décalée alla Chosta". Là encore ce n'est pas vraiment ma tasse de thé, malgré d'indéniables qualités d'éloquence.
Revenir en haut Aller en bas
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 32
Date d'inscription : 13/12/2008

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyVen 17 Sep 2010 - 18:28

jerome a écrit:
Sinon je connais son Trio, que j'associe grossièrement au quintette de Schnittke et à des oeuvres de Vasks dans la catégorie "noirceur décalée alla Chosta". Là encore ce n'est pas vraiment ma tasse de thé, malgré d'indéniables qualités d'éloquence.

Schnittke met moins de repères dans son quintette, je trouve, il est aussi nettement plus "grinçant". Sinon, le trio de Greif utilise le DSCH pour motif principal. (exposé dès le début, après les clusters sur tout le clavier) D'ailleurs, Shostakovitch a composé son deuxième trio tout aussi vite que Greif. Ce dernier vouait une admiration sans borne pour le premier.

Le "quelque chose d'essentiel", il m'est tombé dessus dès la première écoute de son concerto pour violoncelle. Quelque chose d'essentiel, c'est bien la formulation qui convient, oui.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 32
Date d'inscription : 13/12/2008

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyMer 22 Déc 2010 - 15:21

Glocktahr a écrit:
Greif (je suis loin de connaitre tout mais jadore durch adams fall, sonate de requiem,trio avec piano, mais pas la bataile d'Agincourt ni le quatuor avec baryton)

Pourquoi pas le quatuor avec Baryton ? Smile Il est dans une esthétique similaire à la sonate pour violoncelle (de Requiem) avec moins de silences, certes.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Glocktahr
Mélomane chevronné
Glocktahr

Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/03/2009

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyMer 22 Déc 2010 - 17:08

Ophanin a écrit:
Glocktahr a écrit:
Greif (je suis loin de connaitre tout mais jadore durch adams fall, sonate de requiem,trio avec piano, mais pas la bataile d'Agincourt ni le quatuor avec baryton)

Pourquoi pas le quatuor avec Baryton ? Smile Il est dans une esthétique similaire à la sonate pour violoncelle (de Requiem) avec moins de silences, certes.
Je vais réessayer tout de suite, je te dis ça...
Revenir en haut Aller en bas
Glocktahr
Mélomane chevronné
Glocktahr

Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/03/2009

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyMer 22 Déc 2010 - 17:44

Ophanin a écrit:
Glocktahr a écrit:
Greif (je suis loin de connaitre tout mais jadore durch adams fall, sonate de requiem,trio avec piano, mais pas la bataile d'Agincourt ni le quatuor avec baryton)

Pourquoi pas le quatuor avec Baryton ? Smile Il est dans une esthétique similaire à la sonate pour violoncelle (de Requiem) avec moins de silences, certes.
Oui en fait tu as raison, c'est une belle oeuvre, je ne l'avais pas estimée à sa juste valeur par défaut de concentration en l'enchainant après l'aride bataille d'agincourt.
Revenir en haut Aller en bas
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 32
Date d'inscription : 13/12/2008

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyJeu 23 Déc 2010 - 22:10

Glocktahr a écrit:
Ophanin a écrit:
Glocktahr a écrit:
Greif (je suis loin de connaitre tout mais jadore durch adams fall, sonate de requiem,trio avec piano, mais pas la bataile d'Agincourt ni le quatuor avec baryton)

Pourquoi pas le quatuor avec Baryton ? Smile Il est dans une esthétique similaire à la sonate pour violoncelle (de Requiem) avec moins de silences, certes.
Oui en fait tu as raison, c'est une belle oeuvre, je ne l'avais pas estimée à sa juste valeur par défaut de concentration en l'enchainant après l'aride bataille d'agincourt.

Le seul enregistrement disponible dans le commerce couple cette bataille avec ce quatuor alors qu'ils sont dans des "registres" assez différents, formation instrumentale oblige. Smile

On ne peut pas facilement écouter Greif en-dehors d'une écoute attentive/exclusive, ça ne se prend pas à la légère, pas en musique de fond. C'est trop intimement lié à la détresse du compositeur.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
aroldo
Mélomaniaque
aroldo

Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyLun 21 Fév 2011 - 22:42

Pattesdours a écrit:
Je suis absolument passionné par sa sonate pour requiem op.283 ! L'interprétation d'Emanuelle Bertrand & Pascal Amoyel est tout simplement magnifique, et d'une incroyable puissance.
Je crois que j'ai besoin de l'écouter au moins 2 fois par semaine.

Si vous avez d'autres compositeurs à me conseiller dans un style similaire... je suis plus que preneur !

Suis en train de l'écouter sur YTBE et ça me plaît beaucoup !
Je ne connaissais pas du tout ce compositeur.
Revenir en haut Aller en bas
aroldo
Mélomaniaque
aroldo

Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyLun 21 Fév 2011 - 22:56

Et son trio par les mêmes interprètes, me plait aussi beaucoup.
Je crois que vous aller me coûter cher, j'hésite à me désabonner.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89562
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyLun 21 Fév 2011 - 23:05

Tu n'as donc pas lu l'avertissement avant de t'inscrire ? hehe
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aroldo
Mélomaniaque
aroldo

Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyLun 21 Fév 2011 - 23:32

Par chance pour moi, les oeuvres de Greif sont sur emusic pour le tiers du prix iTunes (j'allais écrire iTubes...)
Revenir en haut Aller en bas
TragicSymph
Mélomane chevronné
TragicSymph

Nombre de messages : 2152
Age : 28
Date d'inscription : 23/12/2010

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptySam 12 Mar 2011 - 11:23

Je découvre en ce moment Olivier Greif, et j'avoue que j'ai été très ému par son oeuvre.
Je connais la sonate de Guerre (n°15), la sonate n°22 "Les Plaisirs de Chérence", le fabuleux concerto pour violoncelle et bien sûr la très touchante sonate de Requiem.
C'est absolument incroyable tout ce qu'il peut faire passer à travers sa musique. Je vois qu'ici tout le monde n'aime pas Greif, mais j'ai vu qu'Ophanin était ravi hier soir !
Voilà, pourquoi je viens en parler ici.
D'ailleurs, Ophanin, quelles sont tes oeuvres préférées ?
Revenir en haut Aller en bas
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 32
Date d'inscription : 13/12/2008

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptySam 12 Mar 2011 - 12:14

Very Happy

Le concerto pour violoncelle en premier lieu. Le quatuor n2 (avec baryton). Et la sonate pour violoncelle. Ce sont les oeuvres que j'ai le plus écouté. Mais jusque là rien ne m'a déplu et si quelque oeuvre ne m'a pas bouleversée, ça m'a touché néanmoins. (les lieders notamment. Ça doit venir de la formation voix/piano. Et la deuxième sonate pour violon, il n'avait que 17 ans !)

Je suis loin d'avoir tout entendu. Il y a de grosses différences entre sa première période (60-70s) et sa dernière. (1990s) Je préfère sa dernière.

Tu aimes sa musique de chambre, tu connais sa sonate "codex domini" ?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
aroldo
Mélomaniaque
aroldo

Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyLun 28 Mar 2011 - 21:57

Bon sang, il a été disciple d'un gourou indien établi à NY, comme c'est décevant.
Va falloir s'en remettre, déjà que je suis très déçu par sa sonate "les plaisirs de Chérence" que je trouve insipide et faible, ainsi que la sonate de guerre avec ses pastiches qui n'en finissent pas de se faire des politesses et son adagio à peine plus inspiré qu'un Rabinovich.
Dommage.
Bon restent la sonate de Requiem et le trio qui sont de belles pièces, en espérant que la prochaine écoute ne me déçoive pas...
Revenir en haut Aller en bas
Ophanin
Fer galant
Ophanin

Nombre de messages : 4576
Age : 32
Date d'inscription : 13/12/2008

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyJeu 16 Juin 2011 - 0:09

Le violoncelliste Patrick Langot vient de poster une vidéo d'un concert où il jouait la sonate pour deux violoncelles "la bataille d'Agincourt". Ici la Chaconne qui termine la pièce : https://youtu.be/yuiNORtUnUU
Revenir en haut Aller en bas
https://www.dailymotion.com/video/x2l4jo_lucky-channel-01_fun
Glocktahr
Mélomane chevronné
Glocktahr

Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/03/2009

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptySam 23 Juil 2011 - 20:45

J'ai écouté quelques autres cds de Greif, il y en a un que je vous recommande particulièrement :
http://musique.fnac.com/a1969215/Olivier-Greif-Sonate-pour-violon-et-piano-CD-album
Il contient "codex domini", une magnifique sonate pour piano aussi tubesque que la sonate au clair de lune. Sur ce disque j'aime bien aussi le recueil de lieder "wiener konzert", particulièrement le lied "am kreuzwerg wird begraben".

Sinon j'aime aussi ce disque ci : http://musique.fnac.com/a398845/Olivier-Greif-Chants-de-l-ame-Lettres-de-Westerborg-CD-album il est moins chef d'oeuvresque que le précédents mais ça peut plaire car c'est très typé, ce sont des lieders assez tristes.

Par contre j'ai été déçu par ce disque ci : http://musique.fnac.com/a2860621/Olivier-Greif-Le-reve-du-monde-CD-album il a un diapason d'or mais je trouve ça assez inconfortable et bizarre.


EDIT : Je viens de voir que le premier cd que je recommande, Ophanin en parle un peu plus haut. Bon on est déjà deux à vous dire que c'est vachement bien.
Revenir en haut Aller en bas
Rav–phaël
Mélomane chevronné
Rav–phaël

Nombre de messages : 6516
Age : 26
Localisation : Nice/Paris
Date d'inscription : 17/07/2011

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyJeu 1 Sep 2011 - 14:54

Je viens de le découvrir avec ce Cd :

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Front17

C'est une merveilleuse découverte, j'ai été subjugué par la Sonate de Requiem. Tous est superbe dedans, la forme, les timbres, les mélodies magnifiques,... (Surement un cliché mais pour moi qui ne connais pas bien la musique contemporaine, j'ai été surpris de voir un si beau travail sur la mélodie). Pour quelqu'un qui n'est pas naturellement attiré ni par les sonates (Trio et autres) ni par la musique contemporaine, ce sont des compositeur comme Greif qui me donnent envi, et mille fois envi, de m'y intéresser et d'en écouter encore et encore. cheers
Revenir en haut Aller en bas
TragicSymph
Mélomane chevronné
TragicSymph

Nombre de messages : 2152
Age : 28
Date d'inscription : 23/12/2010

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyJeu 1 Sep 2011 - 15:05

Oui, Olivier Greif, un compositeur parti beaucoup trop tôt et qui commence seulement à être (re)découvert. Comme Mahler, il disait "un jour viendra, je ne serai plus de ce monde, où ma musique vous submergera par son évidence"
La Sonate de Requiem est certainement ce qu'il a écrit de plus fort, toute sa musique est d'une intensité émotionnelle assez hors du commun, avec un langage certes moderne mais tout à fait approchable pour les gens qui auraient peur de se lancer dans la musique contemporaine.

Tu peux maintenant essayer la Bataille d'Agincourt pour 2 violoncelles, le Concerto pour Violoncelle "Durch Adams Fall" et le 2° quatuor, c'est vraiment émouvant. Sad
Revenir en haut Aller en bas
Rav–phaël
Mélomane chevronné
Rav–phaël

Nombre de messages : 6516
Age : 26
Localisation : Nice/Paris
Date d'inscription : 17/07/2011

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyJeu 1 Sep 2011 - 15:09

TragicSymph a écrit:
Oui, Olivier Greif, un compositeur parti beaucoup trop tôt et qui commence seulement à être (re)découvert. Comme Mahler, il disait "un jour viendra, je ne serai plus de ce monde, où ma musique vous submergera par son évidence"
La Sonate de Requiem est certainement ce qu'il a écrit de plus fort, toute sa musique est d'une intensité émotionnelle assez hors du commun, avec un langage certes moderne mais tout à fait approchable pour les gens qui auraient peur de se lancer dans la musique contemporaine.

Tu peux maintenant essayer la Bataille d'Agincourt pour 2 violoncelles, le Concerto pour Violoncelle "Durch Adams Fall" et le 2° quatuor, c'est vraiment émouvant. Sad

Merci Very Happy .
Revenir en haut Aller en bas
Glocktahr
Mélomane chevronné
Glocktahr

Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/03/2009

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyMer 7 Sep 2011 - 9:18

Rach-phaël06 a écrit:
TragicSymph a écrit:
Oui, Olivier Greif, un compositeur parti beaucoup trop tôt et qui commence seulement à être (re)découvert. Comme Mahler, il disait "un jour viendra, je ne serai plus de ce monde, où ma musique vous submergera par son évidence"
La Sonate de Requiem est certainement ce qu'il a écrit de plus fort, toute sa musique est d'une intensité émotionnelle assez hors du commun, avec un langage certes moderne mais tout à fait approchable pour les gens qui auraient peur de se lancer dans la musique contemporaine.

Tu peux maintenant essayer la Bataille d'Agincourt pour 2 violoncelles, le Concerto pour Violoncelle "Durch Adams Fall" et le 2° quatuor, c'est vraiment émouvant. Sad

Merci Very Happy .
La bataille d'agincourt c'est assez aride, moi je dirais priorité au concerto pour violoncelle, surtout qu'on le trouve sur musicme.
Revenir en haut Aller en bas
Horatio
Mélomane chevronné
Horatio

Nombre de messages : 4080
Age : 25
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyMar 27 Sep 2011 - 22:58

TragicSymph a écrit:


Tu peux maintenant essayer la Bataille d'Agincourt pour 2 violoncelles, le Concerto pour Violoncelle "Durch Adams Fall" et le 2° quatuor, c'est vraiment émouvant. Sad

Première écoute du concerto.
Et bon sang, soit mes goûts ont évolués de manière spectaculaire depuis que je me suis inscris sur ce forum, soit c'est un pur chef-d'œuvre ! Rarement écouté quelque chose d'aussi poignant. Atmosphères variées, magnifique travail sur l'orchestration... et surtout, une partition soliste qui ne se répète jamais entre les mouvements ! C'est toujours innovant, franc et direct, en évitant avec justesse l'émotion facile. Je pourrais peut-être en faire un descriptif complet lorsque j'aurai la partition dans l'oreille (malgré le fait que vous en ayez déjà abondamment parlé dans le fil...).
Pour mémoire, les interprètes :

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Z
Revenir en haut Aller en bas
Glocktahr
Mélomane chevronné
Glocktahr

Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/03/2009

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyDim 13 Nov 2011 - 15:40

Glocktahr a écrit:
Octavian a écrit:
Le texte est celui des lettres d'Etty Hillesum ? ça m'intéresse !
Oui, des extraits parlés (sur de la musique) en français, et des psaumes chantés en anglais. Ce n'est pas la plus grande oeuvre de Greif mais c'est pas mal.
c'est ce disque : http://www.amazon.fr/Music-Olivier-Greif/dp/B00003L2TO/ref=sr_1_7?s=music&ie=UTF8&qid=1321195154&sr=1-7

Edit : on parlait de l'oeuvre qui s'appelle "Lettres de Westerbork", un mélodrame, couplé ici à des lieders "chants de l'âme".
Revenir en haut Aller en bas
Glocktahr
Mélomane chevronné
Glocktahr

Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/03/2009

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyDim 13 Nov 2011 - 15:48

Glocktahr a écrit:
Glocktahr a écrit:
Octavian a écrit:
Le texte est celui des lettres d'Etty Hillesum ? ça m'intéresse !
Oui, des extraits parlés (sur de la musique) en français, et des psaumes chantés en anglais. Ce n'est pas la plus grande oeuvre de Greif mais c'est pas mal.
c'est ce disque : http://www.amazon.fr/Music-Olivier-Greif/dp/B00003L2TO/ref=sr_1_7?s=music&ie=UTF8&qid=1321195154&sr=1-7

Edit : on parlait de l'oeuvre qui s'appelle "Lettres de Westerbork", un mélodrame, couplé ici à des lieders "chants de l'âme".
Je trouve que les mélodrames ont une belle ambiance, mais le chant est un peu hystérique. Mais on peut accrocher et ce n'est pas absurde, ça a un lien avec le thème.
Revenir en haut Aller en bas
Glocktahr
Mélomane chevronné
Glocktahr

Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/03/2009

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyDim 13 Nov 2011 - 15:59

Là je les réécoutes, il n'y a que qqs phrases des lettres, juste pour se mettre dans l'ambiance.
Revenir en haut Aller en bas
Resigned
Mélomaniaque
Resigned

Nombre de messages : 1188
Age : 37
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Date d'inscription : 27/08/2008

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyMer 25 Jan 2012 - 10:39

J'écoute ça:

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 416hJGF-nnL._SL500_AA280_


Certainement pas des oeuvres majeures de Greif, mais j'aime beaucoup. Notamment le Oi Akashe, Op. 170, un peu dans la veine du concerto pour violoncelle, avec un côté incantatoire. Les morceaux vont souvent de paires, une pièce d'inspiration très classique reliée à une autre dans plus son style habituel.
Et quelques pièces très jazz, loin de la noirceur qu'on lui prête.
Revenir en haut Aller en bas
Glocktahr
Mélomane chevronné
Glocktahr

Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/03/2009

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyMar 14 Mai 2013 - 22:51

Xavier a écrit:
Glocktahr a écrit:
Citation :
- Olivier GREIF (Office des naufragés,
Cool, un disque de Greif que je ne connaissais pas, je l'ai commandé, l'effectif demandé me parait intéressant, VIVE OLIVIER GREIF !!!!.

C'est assez étonnant pour quelqu'un qui trouve les derniers Rimsky trop modernes! Shocked

Je dois dire que je trouve souvent Greif fatiguant pour ma part...
L'oeuvre la plus citée (la sonate de requiem) me fait cet effet là. Mais il y a d'autres choses c'est vraiment du pur bonheur. J'ai l'impression d'avoir dit ça 50 fois, mais codex domini, durch adams fall, le quatuor n°2 avec baryton, c'est quelque chose !
Revenir en haut Aller en bas
Glocktahr
Mélomane chevronné
Glocktahr

Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/03/2009

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyVen 20 Sep 2013 - 0:37

http://www.resmusica.com/2013/06/17/vaste-hommage-a-olivier-greif-compositeur-incontournable/

coffret 12 DVDs, 80 euros.

Je ne l'ai pas acheté, je me tâte (ayant la quasi intégralité des oeuvres en CD). C'est le genre de coffret qui peut valoir deux mille euros dans 10 ans et pièce de musée dans 100.

J'ai été surpris de découvrir ça dans ma Fnac, au dessus des compils classiques.
Revenir en haut Aller en bas
Melkan
Néophyte
Melkan

Nombre de messages : 3
Age : 22
Date d'inscription : 26/12/2019

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyMar 9 Juin 2020 - 16:07

Bonjour à tous je suis nouveau sur ce forum.

Je viens de découvrir ce grand compositeur qu'est Olivier Greif. Il a une puissance d'expression sincère et riche, sa Sonate de Requiem m'a bouleversée.

Je me permet de vous signaler un entretien très intéressant du compositeur disponible sur Youtube
https://www.youtube.com/watch?v=cdqCq84mJ3g&list=WL&index=35&t=0s
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89562
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyMer 10 Juin 2020 - 13:31

Bienvenue Melkan !

Ses mélodies avec voix sont très réussies aussi, à découvrir, dans un genre similaire.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Melkan
Néophyte
Melkan

Nombre de messages : 3
Age : 22
Date d'inscription : 26/12/2019

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyMer 10 Juin 2020 - 15:46

Ah merci je vais écouter ses mélodies alors !
Tu as des conseils d'enregistrements ?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89562
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyMer 10 Juin 2020 - 16:28

Je pensais aux Chants de l'âme, je doute qu'il y ait plus d'une version !


Dernière édition par DavidLeMarrec le Mer 10 Juin 2020 - 17:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 10908
Date d'inscription : 21/01/2007

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyMer 10 Juin 2020 - 16:54

Les mélodies dont il est question, c'est chant/piano ou chant/orchestre ?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89562
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyMer 10 Juin 2020 - 17:34

Piano, mais je l'ai déjà vu jouer avec orgue !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 763
Age : 39
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptySam 18 Juil 2020 - 20:42

Toujours plongé dans ma découverte de compositeurs français récents "plus ou moins tonals", j'explore en ce moment la musique d'Olivier Greif. Une musique qui me parle assez directement, c'est accessible mais vraiment puissant, j'ai aimé presque tout ce que j'ai écouté jusqu'ici (cf plus bas). Il y a d'ailleurs relativement peu de choix au niveau des oeuvres à écouter, puisque seule une petite proportion de la masse assez considérable qu'il a composée est accessible au disque, et qu'on retrouve par ailleurs certaines oeuvres phares dans plusieurs versions (Sonate de guerre pour piano, Sonate de Requiem pour violoncelle et piano) alors qu'énormément d'autres dorment dans les tiroirs (Greif a pourtant très majoritairement composé pour petits effectifs, et même simplement pour piano, mais bien peu d'instrumentistes semblent prêts à tenter une nouvelle sonate). Notons qu'on trouve sur le site du compositeur (enfin, celui tenu par l'association qui honore sa mémoire : http://www.oliviergreif.com/ ) toutes les informations utiles le concernant.

J'ai donc écouté pour l'instant :

- le Requiem par les BBC singers. Un requiem pour choeur a cappella, qui cite des chants populaires (Greif utilise le collage dans plusieurs de ses oeuvres), assez poignant comme toujours avec lui mais la musique chorale n'est pas ce qui m'attire le plus. À noter que le CD contient aussi la lecture d'un hommage de Mildred Clary à Greif, ainsi que quelques courtes pièces pour piano.

 - un CD fourre-tout contenant des enregistrement live des créations des oeuvres suivantes : Sonate de Requiem (par Christophe Henkel, accompagné du compositeur), Trois chansons apocryphes (Marie Devellereau, toujours Greif au piano), Tombeau de Ravel (Henri Barda et Greif au piano quatre mains), et le Troisième quatuor (Quatuor Sine Nomine, plus Stephan Genz pour la partie de baryton). Programme fourni, varié et passionnant, mais un gros bémol tout de même : l'enregistrement de la sonate est vraiment mauvais du point de vue sonore (enregistré de loin, avec un piano très dur), on a depuis d'autres versions de l'oeuvre qui sont autrement plus écoutables, à éviter donc (l'oeuvre elle-même est superbe, par contre !). Les trois chansons sont relativement anecdotiques, mais ça monte ensuite en puissance, avec un Tombeau vraiment sympathique, et surtout le quatuor à cordes (avec intervention de la voix, comme dans son deuxième quatuor évoqué plus haut dans ce fil) qui déploie une très belle conviction dans la simplicité, du pur Greif, vraiment à écouter.

 - un CD "Amoyel plays Greif" où Pascal Amoyel joue donc la sonate de Guerre mais aussi la sonate pour piano "Les plaisirs de Chérence" avec entre les deux une oeuvre hommage d'Amoyel lui-même pour violoncelliste chanteuse (Emmanuelle Bertrand joue et chante en simultané, c'est rigolo mais pas vraiment inoubliable). Curieusement, la sonate de Guerre ne me plait pas plus que ça, c'est pour le coup vraiment un gros patchwork de citations, le collage est trop apparent et pas toujours passionnant malgré quelques très beaux passages. Je préfère l'autre sonate, qui me semble plus personnelle et très charmante.

 - le CD de mélodies déjà signalé plus haut, contenant les Lettres de Westerbok et les Chants de l'âme. Ce n'est pas tous les jours que vous me verrez conseiller sans réserve un disque de mélodies avec piano, alors foncez ! C'est vraiment très beau, que ce soient les courtes et poignantes lettres avec leur subtil accompagnement de deux violons ou les plus "rentre-dedans" Chants de l'âme qui constituent vraiment un très beau cycle à mon sens.

Au programme des prochains jours, surtout du violoncelle avec le concerto et une écoute d'une versions récente de la sonate de requiem.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele

Nombre de messages : 703
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptySam 18 Juil 2020 - 20:58

Oh, quelle coincidence, j'ai écouté du Greif hier soir !
Et, pour une fois, mon avis est assez différent : j'ai tout détesté. Mais vraiment tout ! Laughing

The Battle of Agincourt pour 2 violoncelles, long et âpre (le dispositif n'aide pas). Le quatuor à cordes No. 2 (avec baryton et textes shakespeariens) a ses moments, principalement quand ça ne chante pas.
Les sonates pour piano Les Plaisirs de Chérence et la Sonate de Guerre (et Portraits et Apparitions) m'ont semblé aussi poseuses et affectées que peu nourrissantes. Des idées ici et là, mais le temps était long, trèèès long.
Les Lettres de Westerbock, dont on n'entend que des fragments, ne prodiguent à mon sens ni atmosphère, ni pathos suffisant. J'ai entendu meilleure mise en musique ailleurs. Exaspéré, je n'ai pas poussé jusqu'aux Chants de l'âme, apparemment une erreur à réparer (je suis passé à un autre compositeur, de dépit).

De mémoire, j'avais goûté sa Sonate de requiem, son trio pour piano et le quatuor à cordes No. 4. J'ai lu beaucoup de bien de son concerto pour violoncelle, les extraits m'ont laissé dubitatif. À tenter dans son intégralité (mais il me faudra payer l'écot pour y accéder si je peux, mes fournisseurs habituels n'ont rien).
Revenir en haut Aller en bas
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 763
Age : 39
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyDim 19 Juil 2020 - 8:43

Ah ben on ne peut pas être d'accord sur tout hehe . Je comprends que tu aies pu trouver certaines choses poseuses (la sonate de Guerre notamment a un côté vraiment artificiel), mais je trouve au contraire que ça respire la sincérité dans la plupart de celles que j'ai écoutées (hors sonate de guerre donc), notamment les mélodies. Après si tu n'as pas aimé tout ce que tu as écouté l'autre jour, je ne pense pas que tu aies un choc en tentant les Chants de l'âme...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil

Nombre de messages : 763
Age : 39
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 EmptyLun 20 Juil 2020 - 16:04

Suite et fin de mon tour d'horizon des CD consacrés à la musique de Greif (je n'ai pas écouté tout ce qui était disponible mais pas loin, la discographie étnt fort limitée) :

 - le CD interprété par Henri Demarquette est incontournable pour ceux qui veulent découvrir le concerto pour violoncelle (dont il est dédicataire) Durch Adam's Fall puisqu'il s'agit du seul enregistrement. Un CD de qualité, qui contient aussi une interprétation de la sonate de Requiem, mais comme personnellement je ne classe pas le concerto parmi les plus grandes réussites de Greif, pas indispensable pour autant.

 - d'autant plus que pour la Sonate de Requiem on dispose du CD à mon sens plus intéressant d'Emmanuelle Bertrand, avec le Trio en complément de programme, c'est-à-dire tout simplement deux des plus belles oeuvres de Greif réunies et très bien interprétées. Le trio est peut-être un peu plus inégal, mais la sonate est pour moi vraiment un grand moment.

 - enfin, un double CD intitulé "Le Rêve du monde" qui regroupe des oeuvres variées, mais des conditions d'enregistrement diverses (comme pour le CD "Hommage à Olivier Greif" que j'avais signalé dans un précédent post), avec notamment une captation sur le vif de la deuxième sonate pour violon et piano où le violon fait assez mal aux oreilles. La sélection d'oeuvres est en tout cas intéressantes, un tube pour appâter le client (la sonate de Guerre, dans une bonne version) et pleins de raretés, certaines relativement anecdotiques (notamment une autre sonate pour piano dont le sous-titre a donné son nom à l'album, mais qui me semble assez mineure), d'autres plus conséquentes avec notamment les deuxième et troisième sonates pour violon et piano. Si la deuxième souffre vraiment de sa prise de son, la troisième (aussi enregistrée en directe, mais avec une toute autre qualité sonore) recèle de beaux moments, deux longs mouvements (un quart d'heure chacun), le premier aux vagues influences jazz, le deuxième beaucoup plus clairement inspiré par la musique indienne, à écouter pour ceux qui voudraient découvrir d'autres oeuvres de Greif que les tubes (c'est pas comme si on avait beaucoup de choix !).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
Contenu sponsorisé




Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Olivier Greif (1950-2000)   Olivier Greif (1950-2000) - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Olivier Greif (1950-2000)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: