Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Philo

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 19, 20, 21
AuteurMessage
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31578
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Philo - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Philo   Philo - Page 21 EmptySam 6 Juil 2019 - 8:45

L'allégorie de la caserne pété de rire

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28513
Date d'inscription : 21/09/2012

Philo - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Philo   Philo - Page 21 EmptyDim 7 Juil 2019 - 2:57

Mélomaniac a écrit:

anaëlle, in Petits bonheurs du jour, a écrit:

Pour ma part, me voilà fière récipiendaire d'un Bac S mention TB (18 de moy)
non moins fière titulaire d'un sympathique 20/20 en Philo



Surprised Apparemment, la discipline est en souffrance : http://www.lefigaro.fr/vox/societe/baccalaureat-quand-l-illettrisme-s-invite-dans-les-copies-20190704


Cololi a écrit:

L'allégorie de la caserne pété de rire


Oui, cette allégorie relève d'un genre assez pompier Mr.Red


Revenir en haut Aller en bas
David Rolland
Mélomane averti
David Rolland

Nombre de messages : 152
Date d'inscription : 24/03/2018

Philo - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Philo   Philo - Page 21 EmptyDim 20 Sep 2020 - 21:15

Récemment lu LE DRAME DE L'HUMANISME ATHÉE, de Henri de Lubac.

Je connaissais les protagonistes de son "enquête" pour les avoir lus : Nietzsche, Kierkegaard, Feuerbach,

mais pas Auguste Comte, sur le compte duquel j'ai beaucoup souri en compagnie du cardinal, qui ne m'a pas convaincu toutefois que la douce folie de Comte ne soit pas la clé et la problématique de son action philosophale.
Pour contextualiser en croquant le personnage : Auguste Comte affirme : « Dieu ? Nous ne voyons rien de tel. » Puis Comte chausse ses verres correcteurs (sa philosophie, le positivisme) et déclare : « Je vois, je vois... le Grand-Être... », il continue en disant : « et la Religion de l’Humanité... », et il ajoute : «... dont je suis le Grand-Prêtre ! » Il élabore un nouveau calendrier (lui aussi !). En fin de carrière, il promouvait une morale altruiste... Comte a-t-il réfuté Dieu ? Ou est-ce, comme je le pense, le positivisme qui réfute la myopie de Comte ? Et des écoles maternelles portent son nom ! ... songeais-je en lisant LE DRAME...
Lubac, lui, avait la dent dure avec Auguste Comte au sujet du sentimentalisme fraternel, là n'était pas pour le cardinal sa profession de foi philosophique. D'ailleurs il présente TOUT ce qu'il sait sur Comte, mais sa lecture des valeurs dans cette affaire tranche avec la mienne. L'animal Comte est à mes yeux l'homo comœdia par excellence, au sens de double parfait de l'homo sapiens sapiens. Sa douce folie humaine le tiendra indéfectiblement dans l'ombre active de l'espèce de crétins dont nous faisons partie. Comte a peut-être sauvé des vies, il a le moyen de retenir la main du criminel au dernier instant. Il faut le voir comme un sentiment, un artiste de la gestuelle d'ambiance, un agrément pour savoir vivre avec la déception qui nous emporterait au fond face au triste spectacle des guerres passées, tout en activant le fond sympathique de notre humaine nature. Ce sont ses convictions que Comte nous suggère. Le reste de son oeuvre, immense, et si je me fie à Lubac, n'est qu'un cérémonial qui appelle la clémence et le sourire, jusqu'au clin d'oeil — pas plus pas moins.

De surcroît LE DRAME a ravivé mon désir de lire Dostoïevsky, donc lire un roman, parce que c'est philosophico-religieux, et je suis à chaque fois touché par l'expression de Dostoïevsky, qui est une parlure des plus sincèrement confondantes, jusqu'à s'imaginer la naïveté primitive, chez lui dans les lieux les plus sordides.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.princepsavogador.com
Contenu sponsorisé




Philo - Page 21 Empty
MessageSujet: Re: Philo   Philo - Page 21 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Philo
Revenir en haut 
Page 21 sur 21Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 19, 20, 21

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Divers :: Hors sujet-
Sauter vers: