Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-31%
Le deal à ne pas rater :
PNY – CS900 – SSD – 1 To – 2,5″
56.99 € 82.05 €
Voir le deal

 

 Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz)

Aller en bas 
+4
OYO TOHO
aurele
DavidLeMarrec
Xavier
8 participants
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89487
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz)   Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) EmptyVen 10 Avr 2009 - 23:37

Un nouveau Ring en DVD sort chez Arthaus, le très récent (2008) cycle de Weimar, dont l'Or du Rhin va sortir ce mois-ci.

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Arthausmusik101353

Des extraits vidéos pour Das Rheingold puis pour Die Walkure et enfin pour Siegfried.

Un extrait plus large de l'ensemble ici: http://wagneropera.blogspot.com/2009/02/weimar-ring-to-be-released-on-dvd-in.html

Je ne connais aucun des chanteurs, la direction de Carl St Clair n'attire pas particulièrement mon attention sur les extraits, reste la mise en scène sur laquelle il est difficile de se faire une idée sur si peu.
Ca a l'air moins trash que Stuttgart, mais différent de Copenhague... Enfin on est dans ces eaux-là en tout cas je pense.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95314
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz)   Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) EmptySam 11 Avr 2009 - 0:05

Tu te mets vraiment au trashy ! Surprised

Ca a l'air super sympa, cette mise en scène. De belles images. L'orchestre un peu juste pour la dimension de l'oeuvre, mais ça semble déjà mieux que Bayreuth des mauvaises années ou Stuttgart.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89487
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz)   Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) EmptySam 11 Avr 2009 - 0:09

DavidLeMarrec a écrit:
Tu te mets vraiment au trashy ! Surprised

Ben ouais. Very Happy

Effectivement, ça a l'air digne d'intérêt, j'essaierai surement (au moins) le premier volet pour voir.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23503
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz)   Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) EmptySam 11 Avr 2009 - 9:28

La mise en scène me semble intéressante, assez esthétique. Sur le plan vocal par contre, cela doit être bof.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89487
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz)   Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) EmptySam 11 Avr 2009 - 11:42

aurele a écrit:
La mise en scène me semble intéressante, assez esthétique. Sur le plan vocal par contre, cela doit être bof.

Pourquoi dis-tu cela?
Ca me semble un peu court pour juger.
Je ne connaissais aucun chanteur dans le Ring de Copenhague et finalement c'était superbe.
Revenir en haut Aller en bas
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
OYO TOHO


Nombre de messages : 6993
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz)   Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) EmptyDim 7 Juin 2009 - 0:29

A quand la Tétralogie blu-ray ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/decapitum
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32556
Age : 42
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz)   Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) EmptyDim 7 Juin 2009 - 0:47

Olivier a écrit:
A quand la Tétralogie blu-ray ?

A condition d'avoir un vrai casting, avec une mes réussie Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89487
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz)   Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) EmptyMer 10 Juin 2009 - 16:18

La nouvelle version de Weimar sort également en Blu-ray.

Je viens de commander le premier volet.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89487
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz)   Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) EmptySam 4 Juil 2009 - 3:22

Premier volet du Ring de Weimar:

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) 519FErW73QL._

Carl St Clair pour la direction, Michael Schulz pour la mise en scène.

Je n'ai pas pu le regarder d'une traite, et ma vision de la première moitié remonte à une semaine, donc je ne vais pas trop rentrer dans les détails.

Bref, c'est du Regitheater bien comme il faut, avec des choses ajoutées à l'oeuvre (en prologue, 3 fillettes jouent les Nornes qui normalement n'apparaissent que dans le Crépuscule), quelques éléments un peu incompréhensibles malgré la notice du dramaturge...
Certains éléments rappellent Chéreau, d'autres Kupfer (les dieux tournés en dérision plus que jamais), d'autres Copenhague... Bref, ça commence à être dur de faire du neuf, même s'il y a des choses intéressantes.
Pas mal de dérision aussi, comme Froh agitant une machine à fumée pendant que Donner lance sa tirade Heda Hedo.
En tout cas on nous raconte une histoire, un conte présenté par les 3 fillettes du début, et deux personnages, Alberich et Wotan, qui semblent choisir leur rôle, Wotan se met le bandeau à l'oeil et Alberich prend des bottes pour les mettre à ses genoux et faire le nain.
Tout cela ne se fait d'ailleurs pas dans la laideur, au contraire, (le final par exemple avec cette pièce rouge qui enferme les dieux, avec la harpiste qui joue sa partie à côté d'eux) même si la scène du Nibelheim est un peu terne.

Musicalement c'est correct, sans plus, la direction de St Clair ne marquera personne, la première scène est assez lente mais ça n'apporte pas grand chose, dans l'ensemble on ne remarque pas tellement de parti-pris, et l'orchestre est assez maigre et moyennement beau.

La distribution n'est pas très homogène, on se coltine notamment un Alberich épouvantable (Tomas Möwes), qui mise tout sur le jeu d'acteur, parfois avec bonheur, mais qui est abominable vocalement. (le vibrato est absolument énorme et la justesse plus qu'aléatoire)
Fricka est quelconque (Christine Hansmann, vibrato un peu ingrat), Mime (Frieder Aurich) et Loge (Erin Caves) plus qu'honnêtes, et on a un Wotan assez original (Mario Hoff), puisque quasiment ténor! C'est sans doute un baryton, mais la couleur du timbre est vraiment très proche d'un ténor.
Ceci dit ce n'est pas inoubliable. (peu de legato, peu de noblesse, charisme vocal presque absent)
Et je me demande comment on peut choisir une telle Woglinde, qui hurle ses notes aigües de façon vraiment atroce. (et c'est complètement faux)

Dans l'ensemble je suis mitigé, mais c'est tout à fait digne d'intérêt scéniquement, j'attends de voir la suite.

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) 517HJWgcFML._

Concernant la distribution il y a une espèce de jeu des chaises musicales puisque le Wotan sera différent (Renatus Mészar, qui chantait ici Fasolt) et Siegmund sera chanté par Erin Caves, qui jouait Loge dans l'Or du Rhin.
Ca promet quand on regarde le reste du cast puisqu'on y trouve également Grane, Freia as harpist, Donner et Froh/Loge. Laughing
Enfin je vois que pour Siegfried, Wotan et Alberich sont intervertis par rapport à la distribution de l'Or du Rhin...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95314
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz)   Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) EmptySam 4 Juil 2009 - 9:38

Xavier a écrit:
Bref, c'est du Regitheater bien comme il faut, avec des choses ajoutées à l'oeuvre (en prologue, 3 fillettes jouent les Nornes qui normalement n'apparaissent que dans le Crépuscule), quelques éléments un peu incompréhensibles malgré la notice du dramaturge...
... et par ailleurs, tu verras dans Walküre, beaucoup de choses traditionnelles en même temps...

Citation :
Musicalement c'est correct, sans plus, la direction de St Clair ne marquera personne, la première scène est assez lente mais ça n'apporte pas grand chose, dans l'ensemble on ne remarque pas tellement de parti-pris, et l'orchestre est assez maigre et moyennement beau.
J'ai eu l'impression que c'était plus que correct tout de même - est-ce qu'un orchestre français aurait cette qualité instrumentale ? [Je n'ai entendu que des extraits, donc je ne peux pas dire bien sûr, mais les cordes m'ont paru tout à fait dignes d'un bel orchestre, et les cuivres n'étaient ni criards ni couaqués, au contraire.]


Citation :
La distribution n'est pas très homogène, on se coltine notamment un Alberich épouvantable (Tomas Möwes), qui mise tout sur le jeu d'acteur, parfois avec bonheur, mais qui est abominable vocalement. (le vibrato est absolument énorme et la justesse plus qu'aléatoire)
Oui, c'est épouvantable, typique de ce qu'on peut faire de pire en Allemagne : pas de timbre, un son poussé permanent et le vibrato de quelqu'un qui hurlerait de douleur. Difficile d'interpréter avec ça.

Citation :
et on a un Wotan assez original (Mario Hoff), puisque quasiment ténor! C'est sans doute un baryton, mais la couleur du timbre est vraiment très proche d'un ténor.
En tout cas, il n'a pas d'aigus, donc il ne doit pas être ténor. Mais la technique est exactement celle d'un ténor, c'est impressionnant. Et d'un ténor à l'allemande : timbre blanc, émission nasale, et voix poussée. Le pire étant qu'avec ça, loin de se ballader, il peine à émettre l'aigu de Wotan, qui ne comporte pas des sol non plus... Ca n'a pas l'air puissant non plus, bien sûr.

Il faut savoir qu'il est prof de chant à Weimar. Certaines choses s'expliquent. Confused


Citation :
Et je me demande comment on peut choisir une telle Woglinde, qui hurle ses notes aigües de façon vraiment atroce. (et c'est complètement faux)
Ca m'a étonné aussi, c'est la première fois que j'entendais une Woglinde qui n'est pas capable de tenir les notes aiguës avec du vibrato. Cela dit, la voix n'est pas vilaine et ça donne un côté baroqueux inédit qui n'est pas tout à fait déplaisant.


[qquote]Concernant la distribution il y a une espèce de jeu des chaises musicales puisque le Wotan sera différent (Renatus Mészar,[/quote]
C'est mieux. Un Wotan un peu gras, pas très séduisant, mais c'est tout de même nettement plus la voix du rôle.

Citation :
et Siegmund sera chanté par Erin Caves, qui jouait Loge dans l'Or du Rhin.
Et c'est tout à fait bien. Pas un timbre super, mais c'est vraiment un Siegmund tout à fait correct.
Catherine Foster en Brünnhilde est vraiment très bien : solide, bien chanté, incarné.

Citation :
Ca promet quand on regarde le reste du cast puisqu'on y trouve également Grane,
Mr. Green

Citation :
Enfin je vois que pour Siegfried, Wotan et Alberich sont intervertis par rapport à la distribution de l'Or du Rhin...
A défaut de jouer avec la partition, ils jouent avec la distribution... Möwes en Wotan, ça va être quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89487
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz)   Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) EmptyVen 21 Aoû 2009 - 4:24

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) 517HJWgcFML._

J'avais peur... et pourtant elle est assez chouette cette mise en scène!

Bien sûr il ne faut pas être dérangé par le fait que Grane, le cheval de Brünnhilde, soit représenté par une vieille femme, qu'on joue un bout de la Mort de Siegfried (esquisse du Crépuscule des Dieux écrite en 1850) avant de commencer à jouer l'oeuvre pendant qu'Hagen enfant pousse un cri terrible, et j'en passe!... Mais ça vaut le coup. (je me demande par contre si ça supportera un second visionnage)
Musicalement c'est une version très moyenne, la distribution déjà est très irrégulière.
On a un bon Siegmund (Erin Caves), une bonne Brünnhilde (Catherine Foster) et quasiment une bonne Sieglinde. (Kirsten Blanck, c'est assez étonnant ce qu'elle fait, dans le grave et le bas-médium elle chante presque avec une voix naturelle, par contre les aigüs sont hurlés avec un énorme vibrato, mais c'est assez intéressant à l'arrivée, surtout que c'est très engagé)
C'est déjà ça, c'est sûr.
Mais on a aussi une Fricka prosaïque et hurlante (Christine Hansmann) et un Wotan pour le moins irrégulier. (Renatus Mészar)
Il est complètement à la ramasse dans le monologue de l'acte 2, on échappe de peu à la catastrophe (il se perd dans la mesure, se reprend, n'arrive plus à tenir ses notes, les aigüs sont arrachés un quart de ton en-dessous), mais il arrive à créer un vrai personnage et se rattrape bien à l'acte 3 avec notamment des Adieux chantés d'une façon peu commune, très piano et très droit presque sans vibrato. (on dirait du Lully Mr.Red )
Son timbre est assez ingrat, il a très peu de couleurs à son registre, l'ampleur du rôle le dépasse complètement, il n'a pas la tessiture adéquate dans les extrêmes, mais il arrive quand même à quelque chose, ça force le respect.
Au niveau scénique son Wotan est incapable de se contrôler physiquement, il se met à frapper Brünnhilde au II puis s'en veut et ses bras ne lui répondent plus, c'est un peu surjoué mais ça marche.

J'avais apprécié l'Or du Rhin mais j'avais trouvé la mise en scène de Schulz, bien que pourvue de qualités, un peu trop distanciée finalement, impossible d'être ému devant ce spectacle.
Ici il en va autrement, visuellement c'est très sobre (peut-être trop), mais ça fonctionne très bien, on est accroché par la dimension donnée aux personnages, surtout Wotan.
Il y a plein de bonnes idées, au tout début on voit Wotan abandonner ses deux enfants les yeux bandés, main dans la main, et tout du long il observe les jumeaux, leur donne l'épée, etc... sans être vu bien sûr.
Ce que j'ai vraiment aimé c'est la façon dont est montré le tournant que représente le monologue de l'acte II.
Wotan dissèque un corps sous les yeux de Brünnhilde, effrayée, évidemment il ne fait que lui montrer la monstruosité de ce qui se passe dans sa tête, Brünnhilde a du mal à comprendre son père et ça on le ressent vraiment bien ici.
Les Walkyries ne sont des enfants chahutant dans leur chambre (avec des cadavres d'hommes dans leurs lits tout de même...), bon ça ça n'est pas extraordinaire, mais le final est vraiment chouette.
Wotan chante ses adieux à Brünnhilde seul face à lui-même, incapable de lui communiquer ce qu'il ressent, pendant que Brünnhilde se change pour mettre la robe de mariée qu'il lui a offerte.
Quand le thème des adieux est repris aux cordes Wotan et Brünnhilde se retrouvent enfin face à face, elle lui enlève son bandeau et découvre son oeil meurtri, ils collent leur visage et esquissent un slow... c'est très émouvant. (ça peut sembler drôle comme ça, mais ça ne l'est pas)
Le seul petit éclair visuel se trouve à la fin avec cette silhouette de Brünnhilde enfermée dans un cube rectagulaire qui bascule lentement...

L'orchestre est une nouvelle fois défaillant, tout simplement pas au point (les cuivres lors de l'entrée d'Hunding sont ridicules, et écoutez les dernières mesures du premier acte, les cordes sont complètement aux fraises), des pains partout aux cordes qui déraillent plus d'une fois. (des fautes de lecture, des passages pas assez travaillés...)
Et je ne compte pas les décalages entre chanteurs et fosse, ils émaillent toute la représentation.
La direction de St.Clair est curieuse, avec des tempi parfois inhabituels, souvent très lents, parfois ça marche, parfois c'est interminable. (la fin de la scène avec Hunding au I)
Et la prise de son n'aide pas, l'orchestre sonne étouffé, maigre (on dirait souvent un simple accompagnement, un comble évidemment pour une telle oeuvre) et parfois on entend pratiquement que les cuivres. (la Chevauchée, assez pénible du coup)

Bon je vais m'arrêter là, il y aurait encore à dire, en bien et en mal, vous l'aurez compris je suis assez mitigé, musicalement c'est plus que moyen (mais avec quand même des choses intéressantes dans la distritbution), mais la mise en scène vaut le coup d'oeil.
Ca reste une version pas tout à fait prioritaire surtout si vous n'avez pas vu Kupfer et Copenhague notamment. Smile
Mais pour fouiller un peu plus l'oeuvre... je recommande. Smile

(à noter, pour ceux que ça intéresse, que ce DVD existe également en Blu-Ray... je doute que ça apporte quoi que ce soit, étant donné que ce n'est impressionnant ni au niveau sonore ni visuellement)

Une critique de Resmusica ici: http://www.resmusica.com/article_7089_dvd_opera_arthaus_musik_une_walkyrie_limite_iconoclaste__pour_curieux_uniquement.html
Revenir en haut Aller en bas
fliegender
Mélomaniaque
fliegender


Nombre de messages : 1007
Date d'inscription : 12/07/2009

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz)   Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) EmptyVen 21 Aoû 2009 - 10:58

J'ai deja Die Walkure et Siegfried de la prod de Weimar, mais je n'ai pas du temps pour les voir. Quant au Rheingold je te trouve TRES gentil Xavier.

(( Je n'ai pas lu ton post concernant Die Walkure ))


Merci Aurele pour cette info. Je sais qu'ils avaient filme, mais selon mes infos ils ont filme Die Walkure du juin a Valence (avec Eva Maria Westbroek et Placido Domingo).

La aussi, les 2 premiers operas etaient magnifiques sceniquement, tandis que Siegfried etait relativement decevant. Apparemment Die Gotterdammerung etait bien. A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89487
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz)   Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) EmptyDim 11 Oct 2009 - 13:56

Article en anglais (avec des photos) sur la Walkyrie de Weimar: http://www.wagneropera.net/DVD/Walkure/DVD-Walkure-Weimar.htm

J'ai déjà commandé le Siegfried. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89487
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz)   Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) EmptyJeu 5 Nov 2009 - 1:38

Siegfried, DVD de Weimar. (St Clair à la baguette, mise en scène de Michael Schulz)

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Arthausmusik101357

(sur la pochette on peut voir Alberich et Hagen, je précise car ce n'est pas forcément évident!)

Enormément de choses à dire sur la mise en scène, j'aurais du mal à bien en parler, certaines choses ne sont pas claires, et j'ai regardé ça de façon trop étalée sur plusieurs jours.

En tout cas c'est dans la lignée des volets précédents et il y a une certaine cohérence d'ensemble. (le volet le plus réussi pour l'instant étant pour moi la Walkyrie)
Pour résumer, c'est le Siegfried le plus noir qu'il m'ait été donné de voir jusqu'à présent, alors que c'est censé être le volet plus léger du Ring pour Wagner, le scherzo de l'oeuvre, presque son intermède avant le grand final tragique, et le seul qui ait une fin vraiment heureuse.
Ici tout est noirci autant que possible.
Alors qu'on voit d'habitude le Wotan vieilli plus sage que précédemment, prenant du recul, ayant accepté son destin, il se promène ici tout du long avec ses acolytes Donner et Froh qui lui servent d'hommes de main et qui accomplissent toutes sortes de cruautés envers tous les personnages manipulés par Wotan mais qui ne lui sont plus d'aucune utilité. (meurtre d'Erda, viol et meurtre de l'oiseau, ici une jeune fille avec une coiffure à la Daryl Hannah dans Blade Runner... Représentation du viol de la nature sans doute.)
Le happy end lui aussi est complètement noirci car au moment des derniers accords apparaît Hagen surveillant les amants.
La fin du premier acte est assez étrange, avec plein de personnages présents (Alberich, Fafner, Hagen...) qui semblent venir d'un cauchemar (Alberich répétant toujours le même geste, prenant conscience de la perte de son doigt et de l'anneau) ou bien annoncer les péripéties à venir. (Hagen et Siegfried enfants mimant déjà une lutte future)
Mime, qui dit être à la fois la mère et le père de Siegfried, est habillé en femme de ménage et affublé d'une perruque qui le féminise; Siegfried tranchera sa tête et Alberich la prendra comme trophée.
D'une manière générale on évite quand même assez la laideur générale des mises en scène type Regieteater comme celle du DVD de Stuttgart.
La scène du réveil de Brünnhilde est même franchement belle (la fin de la Walkyrie est bien reprise avec la même silhouette volante de Brünnhilde qui, quand elle est réveillée, se présente à Siegfried avec la robe de mariée offerte par son père) et le côté mythologique n'est pas complètement évincé.
En revanche il y a toujours des choses curieuses auxquelles il faut s'habituer comme cette vieille femme qui joue Grane et qui même ici se dédouble pour préparer le repas de noces de Brünnhilde et Siegfried.

Comme pour les volets précédents, on a ici une distribution des plus correctes, toujours à l'exception de Wotan, ici tenu de façon catastrophique par Tomas Möwes. (vibrato sur deux tons, du coup justesse complètement mise à mal, aigüs braillés n'importe comment)
Les rôles de Wotan et Alberich ont donc été échangés par rapport à l'Or du Rhin, puisque c'est Mario Hoff qui tient celui d'Alberich, de façon plutôt moyenne, mais sans désagréments excessifs.
En revanche pour Siegfried et Brünnhilde on a ici d'assez belles incarnations.
Johnny van Hall, qui a déjà entendu parler de ce type?
Parce qu'il chante assez crânement Siegfried, sans avoir l'air de souffrir outre mesure en plus.
Le timbre est même assez beau, il est capable d'instants assez poétiques, la puissance ne fait pas défaut, pas de problèmes de tessiture... Bon dans l'ensemble ça n'est pas hyper fin et pas irréprochable, mais c'est plus qu'honorable!
Après il faut adhérer à sa prestation scénique, c'est un grand gaillard costaud de presque 1m90, qui n'a évidemment pas l'âge de Siegfried... Mais qui donne un vrai personnage, finalement assez sympathique.
Catherine Foster est toujours une belle Brünnhilde, là aussi beau timbre, aisance sur toute la tessiture, actrice assez sympathique... Dommage pour les imprécisions de justesse et de rythme vers la fin.
Fafner moyen d'Hidekazu Tsumaya, Erda correcte de Nadine Weissmann, et belle performance de Frieder Aurich, qui chante réellement le rôle de Mime d'un bout à l'autre, tout en offrant une incarnation convaincante. (le personnage, présenté comme un vrai faible et presque un gentil, est moins manipulateur qu'à l'accoutumée, moins givré aussi peut-être)

L'orchestre sonne toujours un peu insuffisant, et la direction de Carl St Clair assez impersonnelle, mais ça se tient sans problèmes particuliers.

Pour vous faire une petite idée, voici une vidéo avec des extraits: http://www.nationaltheater-weimar.de/frontend/index.php?page_id=52&v=repertoire_detail&pi=936&i=0&mid=13&step=4#SubNav (il ne s'agit pas précisément d'images du DVD, mais d'extraits d'une autre soirée, c'est d'ailleurs John Keyes qui chante Siegfried ici)
Des extraits des 4 volets, cette fois tirés des DVD: http://wagneropera.blogspot.com/2009/02/weimar-ring-to-be-released-on-dvd-in.html


Dernière édition par Xavier le Mer 25 Mai 2011 - 23:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89487
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz)   Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) EmptyVen 15 Jan 2010 - 3:32

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) 5132b7Fs4EL._SL500_AA240_

Toujours intéressant ce Ring, et même plus!
Mise en scène très psy qui a ses moments fascinants.
Bien sûr on se prend la tête, on ne comprend pas toujours tout, mais c'est très stimulant!
Dès la scène des Nornes, une bande de jeunes semblent être ici de simples spectateurs pendant que 3 vieilles leurs racontent une histoire...
En fait ils vont être spectateurs d'un drame humain et même acteurs en étant tour à tour du côté d'Hagen, puis de Brünnhilde...
Avant le duo amoureux ils mettent du sang un peu partout comme pour annoncer le tragique de ce qui va se jouer. Lors de la mort de Siegfried ils se mettent son sang sur le visage... Mais se purifient à la fin bien sûr. Smile
On se pose toujours des questions sur ce personnage de Grane joué par une actrice un peu âgée... est-elle une représentation de la conscience de Brünnhilde? Ou de Siegfried? Elle est ici très présente et parfois assez malmenée par Hagen. (qui lui coupe les cheveux dans une scène de torture assez violente, après son monologue)
Brünnhilde et Siegfried font ici un vrai duo d'amoureux transis voire un peu bêtas (il faut voir le gilet de Siegfried sorti tout droit du Père Noël est une ordure), avec des gestes amoureux voire sexuels assez appuyés entre eux.
C'est la première fois qu'on voit un Hagen aussi contradictoire, très violent et décidé, certes (voire obsessionnel, il répète sans cesse le geste du meurtre de Siegfried), très charismatique, mais aussi en proie au doute et à la peur, il est effrayé par Alberich, notamment à la fin du 3è acte. (oui oui hehe )
Le metteur en scène, dans le livret, parle notamment beaucoup de la thématique de l'héritage et de la difficulté d'assumer l'héritage de ses parents, qui est pour lui un des thèmes importants de l'oeuvre.
Gunther est un roi bien ridicule, un peu Robins des bois (la troupe de comiques) avec sa couronne en carton et sa propension à taper dans le mur quand il n'est pas content.
Mais il reste bien plus rationnel et moral que Hagen, le personnage prend ici tout de même une certaine importance, tout comme Gutrune.
Le 2è acte montre surtout un combat hommes/femmes, les hommes d'Hagen menacent puis violent des femmes, mais celles-ci se révoltent avec Brünnhilde lors de son serment sur la lance.
Lors du 3è acte les Filles du Rhin sont montrées vieillies et dépérissantes suite à la perte de l'or.
A la fin, une fois qu'elles ont récupéré l'anneau, Siegfried se relève et part tout sourire avec Brünnhilde, sans qu'on sache si c'est du lard ou du cochon. hehe (Siegfried est réellement invincible? Ou bien est-ce simplement l'humanité qui se relève...)
Et alors ce sont les femmes humiliées du 2è acte qui reviennent se faire purifier par une douce cascade d'eau qui tombe par miracle pendant le thème de la rédemption par l'amour... Smile
Et je ne suis pas sûr d'avoir compris pourquoi Gutrune met les bottes de Gunther aux mains d'Hagen, qui se retrouve ainsi dans l'incapacité de réagir et de récupérer l'anneau... (surement un symbole freudien qui a dû m'échapper! Mr.Red )

Voilà, je vous balance plein d'idées pêle-mêle, ça ne semble peut-être pas avoir de queue ni de tête comme ça, mais il faut le voir vraiment et sur l'ensemble du Ring la cohérence me semble bien réelle.

Au niveau musical on a toujours une distribution un peu inégale mais qui se défend plutôt bien.
Il y a le Hagen de Meszar (précédemment Fasolt puis Wotan) qui se défend très bien (malgré encore une hésitation, une réplique qu'il chante deux fois...) et qui est surtout remarquable scéniquement.
Il y a un Siegfried assez correct de Norbert Schmittberg (au début on est très inquiet, la voix est légère et les aigüs un peu difficiles, mais finalement il s'en sort très bien, avec son côté un peu Kollo), et la toujours très belle Brünnhilde de Foster, malgré ses imprécisions de rythme et d'intonation. Brünnhilde est d'ailleurs le seul rôle important tenu par un(e) seul(e) chanteur(se) dans ce Ring.
Le couple de Gibichungen est plutôt pas mal, même si là aussi c'est surtout des talents d'acteurs qu'on leur demande. (Hoff trouve ici un rôle à sa taille qu'il peut bien servir, après ses Wotan et Alberich à côté de la plaque des journées précédentes)
On subit à nouveau Silona Michel avec sa petite voix criarde en 3è Norne et Woglinde, mais on retrouve une très belle voix déjà entendue en Erda précédemment, Nadine Weissmann, en 2è Norne et Waltraute. (et Erda en rôle muet Smile )
Quelques scories chez l'orchestre, mais rien de bien méchant, direction toujours correcte mais sans grand relief de St Clair.

En tout cas, une mise en scène à voir (c'est peut-être ici le meilleur volet derrière la Walkyrie), vraiment. (au passage, j'ai vu ce DVD ainsi que celui de Siegfried à la médiathèque des Halles, pour ceux qui y passent...)
Un court extrait ici: https://www.youtube.com/watch?v=wXEv24yzHYc (évidemment, ça ne donne pas vraiment idée des qualités de cette mise en scène)
Des extraits de tout le Ring: https://www.youtube.com/watch?v=zbE7awSjRBs
Revenir en haut Aller en bas
Glocktahr
Mélomane chevronné
Glocktahr


Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/03/2009

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz)   Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) EmptyLun 28 Mai 2012 - 10:34

J'ai commencé à regarder ce ring. Rheingold m'a paru complètement quelconque, je n'en ai rien retenu.

Par contre j'ai regardé ce matin le 1er acte de la walkyrie et j'ai beaucoup aimé. Comme dans rheingold, pas de décor, très peu d'effets de lumière, des chanteurs au physique quelconque, pas de mouvement, et pourtant tout marche et est cohérent. Xavier disait un jour que cet opéra était avant tout un drame intime, cette version est celle qui rend le mieux compte de cet aspect. Wotan est présent presque tout le temps bien qu'il n'ait rien à chanter. On a l'impression de voir les joies et les peines d'une famille ordinaire, il n'y a pas l'aspect héroïque qu'on peut voir dans Boulez ou Copenhague, mais ça dégage un vrai magnétisme et une vraie émotion.

Les airs de Wagner juste accompagnés au violoncelle avant l'ouverture rendent très bien, je me demande si il y a des versions chambristes de Wagner. (En passant j'avais lu qq part "Quand Nietzsche affirme préférer les réductions pour piano des opéras de Wagner aux opéras de Wagner eux même, il est complètement ridicule", vous savez de quoi ça cause ? Ce sont des oeuvres de Wagner ?).

Les dernières images (Hunding devant Fricka et des espèces de démons) laissent présager du meilleur.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89487
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz)   Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) EmptyLun 28 Mai 2012 - 14:12

Oui, la Walkyrie est vraiment très réussie. Smile

Par contre, autant je peux comprendre qu'on soit réfractaire à ce style de mise en scène, autant "quelconque" est le dernier mot qui me viendrait, tant c'est quand même hyper spécial et atypique! Shocked (par contre musicalement oui c'est assez quelconque dans l'ensemble, quoi que ça oscille entre le catastrophique avec l'Alberich de Möwes, le très moyen avec l'orchestre et l'excellence de la Brünnhilde de Foster)
Revenir en haut Aller en bas
Glocktahr
Mélomane chevronné
Glocktahr


Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/03/2009

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz)   Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) EmptyLun 28 Mai 2012 - 18:21

Xavier a écrit:


Par contre, autant je peux comprendre qu'on soit réfractaire à ce style de mise en scène, autant "quelconque" est le dernier mot qui me viendrait, tant c'est quand même hyper spécial et atypique!
On ne peut pas dire que la mes soit caractérisée par des gigantesques fulgurances au niveau du décors, des lumières, des costumes, de l'action. Est ce que tu pourrais me citer (outre avant l'ouverture et les dernières images) un exemple d'effet qui déchire sa race ? Cette mes vaut pour le climat de l'ensemble mais il n'y a rien de tape à l'oeil.

Edit je parle de l'acte I j'ai pas vu les autres...
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89487
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz)   Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) EmptyMar 29 Mai 2012 - 14:21

Si tu parles de choses spectaculaires visuellement, on est d'accord, il n'y en a pas. Smile
Je parle de la direction d'acteurs essentiellement qui est quand même très étonnante!
Des personnages qui ne devraient pas être présents et qui le sont, et plein d'autres éléments dont j'ai parlés dans mes messages au-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Glocktahr
Mélomane chevronné
Glocktahr


Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/03/2009

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz)   Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) EmptyMar 29 Mai 2012 - 15:15

Xavier a écrit:
Si tu parles de choses spectaculaires visuellement, on est d'accord, il n'y en a pas. Smile
Je parle de la direction d'acteurs essentiellement qui est quand même très étonnante!
Des personnages qui ne devraient pas être présents et qui le sont, et plein d'autres éléments dont j'ai parlés dans mes messages au-dessus.
Oui, ce qui est direction d'acteurs est merveilleux. Justement parce qu'il n'y a pas de grands effets, de crises d'hystérie, tout parait naturel, les sourires, la tristesse, paraissent vrais.
Revenir en haut Aller en bas
Glocktahr
Mélomane chevronné
Glocktahr


Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/03/2009

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz)   Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) EmptyJeu 2 Aoû 2012 - 21:56

J'ai fini Siegfried aujourd'hui. Tu dis que la vieille femme présente dans la walkyrie et Siegfried représente Grane, qu'est ce qui te fait croire ça ? Tout le long de la walkyrie j'ai cru que c'était Erda (ce qui aurait été cohérent, une mère qui veille sur sa fille), mais en voyant Siegfried je me suis aperçu que non.

edit : ah en fait apparemment d'après ce qui est dit plus haut Grane est crédité, ok...
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89487
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz)   Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) EmptyJeu 2 Aoû 2012 - 23:09

Ben oui c'est marqué sur le DVD...
Erda est un rôle chanté je te rappelle quand même. Smile

EDIT: ah oui, tu n'as pas vu Rheingold... c'est dommage, c'est quand même une version à voir en entier et dans l'ordre. Comme toutes les versions ceci dit.
Revenir en haut Aller en bas
Glocktahr
Mélomane chevronné
Glocktahr


Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/03/2009

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz)   Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) EmptyVen 3 Aoû 2012 - 0:15

Xavier a écrit:
Ben oui c'est marqué sur le DVD...
Erda est un rôle chanté je te rappelle quand même. Smile

EDIT: ah oui, tu n'as pas vu Rheingold... c'est dommage, c'est quand même une version à voir en entier et dans l'ordre. Comme toutes les versions ceci dit.
J'avais vu rheingold, mais longtemps avant, ça m'avait gonflé, je me demande si je ne m'étais pas endormi, je n'avais aucun souvenir d'Erda quand j'ai attaqué la walkyrie.

edit : certes erda est un role chanté, mais ça aurait pu être comme Wotan, un personnage présent hors des passages où il a un rôle chanté.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89487
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz)   Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) EmptyVen 3 Aoû 2012 - 0:38

Et puis c'est vrai que dans cette version un rôle n'est jamais chanté par le même chanteur d'un opéra à l'autre (hormis Brünnhilde), donc il y a de quoi s'y perdre...
Si je n'avais pas regardé le livret du DVD, je me serais vraiment demandé qui était cette bonne femme.
Revenir en haut Aller en bas
julot
Mélomaniaque
julot


Nombre de messages : 817
Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz)   Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) EmptyLun 2 Sep 2013 - 15:52

Vu le Siegfried de Weimar. Quel petite bijou de mise en scène. Bon, musicalement, c'est pas le Siegfried du siècle. Ou de l'année. Mais c'est une de ces mises en scène précieuses, a mon avis, qui revisitent l'opéra, nous faisant voir ce qui est dans le texte et qu'on n'a pas vu, et nous racontant une vraie histoire. Et qui nous montrent aussi qu'on peut monter un Ring (ou en tous cas un Siegfried) sans un casting de stars et d'orchestres renommés, juste avec des artistes comme il y en a, sinon partout, du moins à beaucoup d'endroits. Le principale faiblesse de ce spectacle n'est pas, à mon avis, le niveau musical : c'est que la mise en scène, toujours fine et intelligente, n'est pas toujours en phase avec la musique, et c'est dommage.

Ici, on a un Siegfried qui est un vrai adolescent, avec toutes les sautes d'humeur, l'ambiguïté, le narcissisme et la haine de soi, les excès d'enthousiasme et de désespoir, la souffrance et l'énergie que ça implique. Dans le premier acte, on évite les caricatures habituelles: la grosse brute, l'imbécile, l'aryen qui persécute le juif, l'affreux gnome qui veut assassiner le noble héros.... Et on a une scène d'adolescence, avec deux hommes qui souffrent et qui vivent ensemble, qui s'aiment sans doute bien dans le fond, même si leurs desseins divergent. Le récit de la mort de Sieglinde par Mime, toute la scène 1, sont plus beaux quand ils sont joués avec deux personnages sincères.

Mime est fatigué d'une vie d'échec et de maltraitances, ce qu'il gère en tenant sa maison impeccable et en rêvant du jour de la récompense (quand il aura l'or grâce à Siegfried qui aura tué Fafner). Les coups de marteaux du début sont dans sa tête, sa souffrance d'être divisé. Dans la suite, il n'est jamais clair qu'il a vraiment l'intention de tuer Siegfried, après tout. À la fin du I, on voit bien qu'il est juste devenu complètement coucou qu'il a basculé. Tout cette scène de la forge convoque d'ailleurs le cycle dans son entier ou presque, des Dieux à Hagen en passant par les géants.

Le voyageur, lui, est une espèce de Don Corleone, assez terrifiant avec sa façon de s'imposer, lui et ses junkies d'esclaves/porte-flingues (ce sont Donner et Froh?). Similairement, Alberich est un autre boss mafieux un vieil ennemi/vieil ami. Lui est accompagné, non de ses sbires, mais de son fils, qui s'entraîne manifestement à devenir Wotan quand il sera grand. j'ai pas bien compris pourquoi c'est des fois un nain, des fois pas, mais il fait le nain très bien avec ses bottes sur les genoux. Il y'a une image étonnante quand, en cachant le visage du petit Hagen avec sa main à laquelle il manque un doigt, il en fait un petit Wotan a qui il manquerait un œil. C'est d'ailleurs à couverture de la pochette.

C'est la première fois que je comprends que la scène Wotan/Alberich du II est en fait un parallèle de la scène avec Erda de Rheingold: il s'agit d'essayer de convaincre, rationnellement, le possesseur de l'anneau d'y renoncer, avec l'intercession d'une divinité. La forêt et son oiseau sont vraiment des explorations de la sensualité par l'adolescent, a cet âge où l'herbe est une caresse et où toutes les ombres sont des courbes féminines. Fafner, monstre obèse, meurt autant d'essoufflement que de l'épée de Siegfried. Ayant repris sa forme initiale sous le regard intrigué de l'ado qui de demande un moment si ce ne serait pas lui son père , il va s'étendre près du cadavre de son frère.

Au III, une belle scène d'Erda, avec les sbires de Wotan qui ne nous laissent jamais oublier son ultra-violence, et un vieil amour qui n'a pas vieilli, blonde éclatante dans une robe rouge incendiaire derrière un rideau écarlate aussi. J'ai envie de dire que c'est un moment de sincérité pour la vieille ordure, mais c'est justement le fait qu'il est tout le temps sincère qui le rend si terrifiant (au I, les réponses de Mime à ses questions le font manifestement souffrir, par exemple). Le viol et l'assassinat de l'oiseau par les sbires fait beaucoup de sens, mais pas au moment de la montée sur le rocher. Ca me semble un cas d'idée de metteur en scène qui est un contresens. Ils l'auraient fait juste avant la rencontre Wanderer/Siegfried, ça aurait peut être marché.

"Das ist kein Mann" n'est pas ici une blague de potache, une indication anatomique... L'apparition de la femme, du premier amour (même si il y eu d'autres femmes avant)la transformation de l'image(iné) en être vivant, est mystérieuse et terrifiante. Brünnhilde apparaît ici dans un rayon de lumière en contre jour, comme Lohengrin chez Lehnhoff... Et nous pouvons enfin partager la terreur de Siegfried au lieu de l'observer de l'extérieur. Son premier baiser est un vrai truc d'ado, volé, brutal, anxieux... Et tous les deux n'en reviennent pas. Le reste du III est moins réussi, le jeu habituel d'aller retour entre les deux amants, avec des jolies touches ici et la comme ce bandeau qu'ils se mettent sur les yeux roue oser franchir le pas, et qui est aussi comment Mime a tenté d'apprendre la peur à Siegfried.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89487
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz)   Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) EmptyLun 2 Sep 2013 - 16:07

Merci d'avoir déplacé ici, je vais effacer les messages d'à côté.

Ca va te permettre de lire mes commentaires aussi.

julot a écrit:
Vu le Siegfried de Weimar. Quel petite bijou de mise en scène. Bon, musicalement, c'est pas le Siegfried du siècle. Ou de l'année. Mais c'est une de ces mises en scène précieuses, a mon avis, qui revisitent l'opéra, nous faisant voir ce qui est dans le texte et qu'on n'a pas vu
Oui, ça m'a pas plu aussi, il y a beaucoup de choses intéressantes, j'ai envie de le revoir ce Ring, malgré les défauts musicaux. (et Siegfried n'est pas celui que j'ai préféré)

Citation :
Le principale faiblesse de ce spectacle n'est pas, à mon avis, le niveau musical : c'est que la mise en scène, toujours fine et intelligente, n'est pas toujours en phase avec la musique, et c'est dommage.
Oui, c'est difficile d'inventer autant et en plus de vraiment coller à la musique... c'est le principal problème de tant de relectures.
Ceci dit, ça ne m'a pas tellement choqué ici.

Citation :
Le voyageur, lui, est une espèce de Don Corleone, assez terrifiant avec sa façon de s'imposer, lui et ses junkies d'esclaves/porte-flingues (ce sont Donner et Froh?).
Oui, j'en parle dans mes commentaires plus haut. Il faut voir le Ring en entier, ça vaut le coup. Smile 
Au passage, le metteur en scène est Michael Schulz, que tu as tant détesté dans le Parsifal de Thielemann. (c'est vrai que c'est pas tout à fait le même type de mise en scène)
Vocalement il est quand même atroce ce Wotan. (il fait Alberich dans Rheingold)

Citation :
Similairement, Alberich est un autre boss mafieux un vieil ennemi/vieil ami. Lui est accompagné, non de ses sbires, mais de son fils, qui s'entraîne manifestement à devenir Wotan quand il sera grand. j'ai pas bien compris pourquoi c'est des fois un nain, des fois pas, mais il fait le nain très bien avec ses bottes sur les genoux. Il y'a une image étonnante quand, en cachant le visage du petit Hagen avec sa main à laquelle il manque un doigt, il en fait un petit Wotan a qui il manquerait un œil. C'est d'ailleurs à couverture de la pochette.
Tout ça prend davantage sens en ayant vu les deux premiers volets. Wink 
Contrairement au Ring de Stuttgart qui m'énerve par ses quatre volets qui n'ont aucune cohérence entre eux (4 metteurs en scène différents), ici on s'amuse à intervertir les chanteurs dans les rôles d'Alberich, Wotan et Hagen mais au niveau de la mise en scène ça forme vraiment un tout.

Citation :
C'est la première fois que je comprends que la scène Wotan/Alberich du II est en fait un parallèle de la scène avec Erda de Rheingold: il s'agit d'essayer de convaincre, rationnellement, le possesseur de l'anneau d'y renoncer, avec l'intercession d'une divinité. La forêt et son oiseau sont vraiment des explorations de la sensualité par l'adolescent, a cet âge où l'herbe est une caresse et où toutes les ombres sont des courbes féminines. Fafner, monstre obèse, meurt autant d'essoufflement que de l'épée de Siegfried. Ayant repris sa forme initiale sous le regard intrigué de l'ado qui de demande un moment si ce ne serait pas lui son père , il va s'étendre près du cadavre de son frère.
Intéressant, ça donne envie de s'y replonger.

Je pense que les autres volets vont te passionner également. (à part peut-être Rheingold qui me semble moins réussi)
Revenir en haut Aller en bas
julot
Mélomaniaque
julot


Nombre de messages : 817
Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz)   Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) EmptyLun 2 Sep 2013 - 16:40

Xavier a écrit:
Merci d'avoir déplacé ici, je vais effacer les messages d'à côté.

Ca va te permettre de lire mes commentaires aussi.
C'est fait. On est plutôt d'accord dans l'ensemble. J'essaye de ne pas lire sur les spectacles avant de les regarder, mon idéal est d'aborder les oeuvres avec un regard neuf, surtout celles que je connais par coeur.

Citation :

Citation :
Le principale faiblesse de ce spectacle n'est pas, à mon avis, le niveau musical : c'est que la mise en scène, toujours fine et intelligente, n'est pas toujours en phase avec la musique, et c'est dommage.
Oui, c'est difficile d'inventer autant et en plus de vraiment coller à la musique... c'est le principal problème de tant de relectures.
Ceci dit, ça ne m'a pas tellement choqué ici.
On n'avait pas ce problème chez Konwitschny, par exemple, ou dans d'autres oeuvres. Et le final glauque de Siegfried, ou la montée au rocher, ça me semble trop contradictoire, même si ce sont des idées légitimes. C'est comme le Wotan autocentré au III de la Walkyrie de Kupfer, ça me semble pas défendable.

Citation :

Citation :
Le voyageur, lui, est une espèce de Don Corleone, assez terrifiant avec sa façon de s'imposer, lui et ses junkies d'esclaves/porte-flingues (ce sont Donner et Froh?).
Oui, j'en parle dans mes commentaires plus haut. Il faut voir le Ring en entier, ça vaut le coup. Smile 
Au passage, le metteur en scène est Michael Schulz, que tu as tant détesté dans le Parsifal de Thielemann. (c'est vrai que c'est pas tout à fait le même type de mise en scène)
Shocked 

Ah là là, qu'est-ce que je passe comme temps à manger mon chapeau sur ce forum. Ceci dit, je n'ai pas encore changé d'avis sur le Parsifal de Thielemann. Et un bon metteur en scène peut rater un spectacle: regarde le Lohengrin de Konwitschny...

Citation :

Vocalement il est quand même atroce ce Wotan. (il fait Alberich dans Rheingold)
Ca doit être bien pire: Alberich est un rôle autrement plus musical que Wanderer.

Citation :
Citation :
Similairement, Alberich est un autre boss mafieux un vieil ennemi/vieil ami. Lui est accompagné, non de ses sbires, mais de son fils, qui s'entraîne manifestement à devenir Wotan quand il sera grand. j'ai pas bien compris pourquoi c'est des fois un nain, des fois pas, mais il fait le nain très bien avec ses bottes sur les genoux. Il y'a une image étonnante quand, en cachant le visage du petit Hagen avec sa main à laquelle il manque un doigt, il en fait un petit Wotan a qui il manquerait un œil. C'est d'ailleurs à couverture de la pochette.
Tout ça prend davantage sens en ayant vu les deux premiers volets. Wink 
Contrairement au Ring de Stuttgart qui m'énerve par ses quatre volets qui n'ont aucune cohérence entre eux (4 metteurs en scène différents), ici on s'amuse à intervertir les chanteurs dans les rôles d'Alberich, Wotan et Hagen mais au niveau de la mise en scène ça forme vraiment un tout.
C'est très lisible comme ça, à part le truc avec les jambes dont je suis confiant qu'il s'eclaircira quand je verrai le tout.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89487
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz)   Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) EmptyLun 2 Sep 2013 - 16:47

Je ne te cache pas que ça reste un peu obscur pour moi malgré tout, il y a tellement de choses dans cette mise en scène, ça oblige à se creuser. (notamment pour se demander si c'est n'importe quoi ou au contraire génial)
Il faudrait que je le revoie ce Ring.
Revenir en haut Aller en bas
julot
Mélomaniaque
julot


Nombre de messages : 817
Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz)   Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) EmptyLun 2 Sep 2013 - 17:31

Xavier a écrit:
Je ne te cache pas que ça reste un peu obscur pour moi malgré tout, il y a tellement de choses dans cette mise en scène, ça oblige à se creuser.
Parlons-en, c'est quand même tout l'intérêt d'un forum comme celui-ci, non?
Revenir en haut Aller en bas
julot
Mélomaniaque
julot


Nombre de messages : 817
Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz)   Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) EmptyLun 2 Sep 2013 - 17:36

Xavier a écrit:

Vocalement il est quand même atroce ce Wotan.
C'est ce que je disais: la voix de Vito Corleone Very Happy 
Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) 2Q==

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz)   Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Wagner - Ring - DVD Weimar (St Clair/Schulz)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wagner - Ring - CD
» Wagner - Ring - CD (2)
» Wagner - La Tétralogie (DVD) (2)
» Wagner - Ring - CD (3)
» Wagner - Ring - CD (4)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: