Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-64%
Le deal à ne pas rater :
DODO – Couette très chaude 450gr/m² Grands Froids – 220 x 240 cm
39.99 € 109.99 €
Voir le deal

 

 Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)

Aller en bas 
+19
arnaud bellemontagne
Rameau
OYO TOHO
Pison Futé
Picrotal
Guyercoeur
Cololi
Wolferl
aurele
Tus
*Nico
Cthulhu SP
Morloch
antrav
Sauron le Dispensateur
DavidLeMarrec
Jaky
Crapio
Xavier
23 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32549
Age : 42
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyLun 22 Mar 2010 - 22:10

Picrotal a écrit:
Trouvé le coffret de ce Ring en solde à la FNAC, 35 euros... Il semblerait que cela soit une sacrée affaire... Ça va peut-être me donner l'occasion enfin d'essayer de rentrer dans l'univers de Wagner...

C'est une affaire, c'est clair. Bon autant être clair, niveau mes c'est surement pas l'idéal pour commencer. Mais p être ne lisant l'histoire avant, en écoutant p être les bonus du DVD avant, lisant les enjeux du Ring, ça peut être plus facile.

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Picrotal
Parano lunatique
Picrotal


Nombre de messages : 12617
Age : 46
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyLun 22 Mar 2010 - 22:14

Cololi a écrit:
Picrotal a écrit:
Trouvé le coffret de ce Ring en solde à la FNAC, 35 euros... Il semblerait que cela soit une sacrée affaire... Ça va peut-être me donner l'occasion enfin d'essayer de rentrer dans l'univers de Wagner...

C'est une affaire, c'est clair. Bon autant être clair, niveau mes c'est surement pas l'idéal pour commencer. Mais p être ne lisant l'histoire avant, en écoutant p être les bonus du DVD avant, lisant les enjeux du Ring, ça peut être plus facile.

Je suis désolé, je comprends rien à ce que tu as écrit... Il manque des mots ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://nevertrust.over-blog.com
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32549
Age : 42
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyLun 22 Mar 2010 - 22:17

Picrotal a écrit:
Cololi a écrit:
Picrotal a écrit:
Trouvé le coffret de ce Ring en solde à la FNAC, 35 euros... Il semblerait que cela soit une sacrée affaire... Ça va peut-être me donner l'occasion enfin d'essayer de rentrer dans l'univers de Wagner...

C'est une affaire, c'est clair. Bon autant être clair, niveau mes c'est surement pas l'idéal pour commencer. Mais p être ne lisant l'histoire avant, en écoutant p être les bonus du DVD avant, lisant les enjeux du Ring, ça peut être plus facile.

Je suis désolé, je comprends rien à ce que tu as écrit... Il manque des mots ? scratch

lol t'as raison j'ai oublié des mots !

Je voulais dire que c'est plutôt une mes pour ceux qui connaissent déjà très bien l'histoire et ses enjeux.
Pour éviter ce pb, le mieux est encore de lire un peu (pages sur le Ring sur le net, commentaires du DVD ...) avant de t'y lancer.

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Picrotal
Parano lunatique
Picrotal


Nombre de messages : 12617
Age : 46
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyLun 22 Mar 2010 - 22:19

Cololi a écrit:
Je voulais dire que c'est plutôt une mes pour ceux qui connaissent déjà très bien l'histoire et ses enjeux.

Je jure que c'est pas pour être chiant, mais ça veut dire quoi, « une mes » ? Je ne pige pas...
Revenir en haut Aller en bas
http://nevertrust.over-blog.com
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 31
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyLun 22 Mar 2010 - 22:21

mise en scène Smile
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95290
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyLun 22 Mar 2010 - 22:24

J'utiliserais plutôt MES ou sur mcs pour éviter les confusions, parce que c'est un peu désagréable de trouver ce mot familier qui traîne. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32549
Age : 42
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyLun 22 Mar 2010 - 22:24

Je complète mon propos :

C'est une mise en scène type Regietheater, loin justement du côté conte mythologique 1° degré type Metropolitan (avec les peaux de loup, l'arc en ciel, le dragon ... Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 424863 ).

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Picrotal
Parano lunatique
Picrotal


Nombre de messages : 12617
Age : 46
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyLun 22 Mar 2010 - 22:25

Elvira a écrit:
mise en scène Smile

Aaaaah d'accord ! hehe

Merci... Wink

Bah je vais essayer quand même à l'occasion, et si vraiment je ne pige rien j'irai me documenter pour saisir de quoi ça parle...
Revenir en haut Aller en bas
http://nevertrust.over-blog.com
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl


Nombre de messages : 13311
Age : 32
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyLun 22 Mar 2010 - 23:52

Cololi a écrit:
Je voulais dire que c'est plutôt une mes pour ceux qui connaissent déjà très bien l'histoire et ses enjeux.
Je ne suis pas tout à fait d'accord.
Certes, ce n'est peut-être pas exactement l'idéal pour commencer avec le Ring (quoique je ne vois pas d'autres versions qui le seraient), mais Bech Holten n'oublie jamais le propos de l'oeuvre. L'angle de vue est légèrement déplacé mais ce n'est pas du tout à côté de la plaque et au contraire cela fait mieux percevoir certains aspect et enjeux oubliés des mises en scène traditionnelles.
Revenir en haut Aller en bas
Picrotal
Parano lunatique
Picrotal


Nombre de messages : 12617
Age : 46
Localisation : Grenoble
Date d'inscription : 03/04/2007

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyMar 23 Mar 2010 - 1:36

Ça me fait un peu bizarre d'imaginer une mise en scène tellement barrée qu'on en oublierait de rendre l'histoire intelligible... Bon je n'en sais rien bien sûr, mais tout de même... Pour ce qui est des enjeux, d'abord j'ai tout de même envie de m'en faire une idée moi-même, se jeter sur les interprétations des autres avant même d'avoir vu l'oeuvre qu'elles concernent, ce serait dommage... Enfin bref, je verrai bien quand je verrai ça. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://nevertrust.over-blog.com
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89473
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyMar 23 Mar 2010 - 9:13

Picrotal a écrit:
Ça me fait un peu bizarre d'imaginer une mise en scène tellement barrée qu'on en oublierait de rendre l'histoire intelligible...

C'est-à-dire que l'oeuvre est tellement connue (pas du grand public peut-être, certes, mais quand même) et a été tellement représentée que les metteurs en scène vont souvent assez loin dans leur propos et leur interprétation.
Cependant ici contrairement à d'autres le metteur en scène fait quelque chose d'à mon avis très intelligible et très accessible, même si effectivement, tout est transposé au XXè siècle, on n'est pas tout à fait dans le 1er degré. (pour ça, voir la version Levine/Schenk du Met)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95290
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyMar 23 Mar 2010 - 23:07

Pour le premier degré, même Chéreau et Kupfer font l'affaire, parce qu'il transparaît nettement dans leurs lectures.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23503
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyMer 31 Mar 2010 - 10:22

Siegfried :

J'ai trouvé la mise en scène de nouveau très convaincante. Il y a de très bonnes idées de la part du metteur en scène.
L'appartement de Mime sur 3 étages avec la forge au sous-sol, c'est une idée très bien trouvée. Siegfried a sa chambre d'adolescent et c'est convaincant et cela aide à rendre le personnage sympathique.
Dans le deuxième acte, faire apparaître Hagen jeune n'apporte pas grand chose. En revanche, l'apparition de l'oiseau est très belle. L'idée de faire passer la voix de Fafner par des sortes de hauts parleur est bien trouvée. Pour une fois, on ne voit pas un dragon sur scène. L'exercice physique que cela recquiert pour l'interprète de Siegfried est important puisqu'il doit descendre dans l'antre de Fafner.
La rencontre Erda-Wanderer est tout à fait dans l'optique du metteur en scène de se centrer sur l'histoire familiale. La chanteuse qui fait Erda est ridicule dans sa tenue vers la fin de la scène, c'est dommage.
La mise en scène lors du duo final entre Siegfried et Brünnhilde est très réussie. Ce n'est pas statique comme souvent.

Stig Fogh Andersen est plus intéressant en Siegfried qu'en Siegmund. Il est très investi sur le plan dramatique et donne de sa personne. Il est un peu âgé pour tout à fait crédible dans le rôle mais le chant est remarquable.
Bengt-Ola Morgny est un Mime d'anthologie, surtout sur le plan théâtral. Il s'amuse et il nous amuse. Vocalement, c'est excellent.
James Johnson est aussi bon que dans le volet précédent. Son Wanderer est très convaincant. Sa scène avec Erda notamment est électrique.
Irène Theorin a une voix magnifique, vit totalement son rôle. Le vibrato est moins marqué que dans le volet précédent. Le duo final est un moment superbe dans cette interprétation. Il y a un très bel équilibre entre les deux chanteurs. Elle met bien en relief la peur du personnage, ses tourments et son transport amoureux.
Sten Byriel est très bon en Alberich.
Susanne Resmark est une bonne Erda. Néanmoins, je lui préfère Birgitta Svendén dans la version DVD du Met.
Christian Christiansen est meilleur dans Siegfried que dans Das Rheingold. Il est très convaincant.
Gisella Stille a une jolie voix. C'est un Waldwogel charmant.
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32549
Age : 42
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyMer 31 Mar 2010 - 10:34

aurele a écrit:
Dans le deuxième acte, faire apparaître Hagen jeune n'apporte pas grand chose.

Au contraire, c'est p être la meilleure idée de tout ce cycle.
Pourquoi ?
Parce qu'on voit Wotan et son fils comme les privilégiers de cette société, et Hagen qui a grandit dans la misère totale et la violence. D'où la naissance de cette haine.

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23503
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyMer 31 Mar 2010 - 10:38

Cololi a écrit:
Parce qu'on voit Wotan et son fils comme les privilégiers de cette société, et Hagen qui a grandit dans la misère totale et la violence. D'où la naissance de cette haine.

Il a simplement matérialisé ce que l'on suppose dans le dernier volet lorsqu'Hagen a un grand rôle à jouer. Je n'ai pas trouvé cette idée originale.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89473
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyMer 31 Mar 2010 - 11:48

aurele a écrit:

La rencontre Erda-Wanderer est tout à fait dans l'optique du metteur en scène de se centrer sur l'histoire familiale. La chanteuse qui fait Erda est ridicule dans sa tenue vers la fin de la scène, c'est dommage.

Je ne vois pas ce qui est ridicule, elle est malmenée voire agressée par Wotan et laisse paraître son déclin, sa chute inévitable, c'est très bien rendu au contraire.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23503
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyMer 31 Mar 2010 - 11:50

Xavier a écrit:
Je ne vois pas ce qui est ridicule, elle est malmenée voire agressée par Wotan et laisse paraître son déclin, sa chute inévitable, c'est très bien rendu au contraire.

Je trouve le "costume" atroce.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89473
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyMer 31 Mar 2010 - 11:57

Ben peut-être mais je ne vois pas le problème, c'est fait pour et c'est efficace à mon sens.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23503
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyMer 31 Mar 2010 - 11:58

Xavier a écrit:
Ben peut-être mais je ne vois pas le problème, c'est fait pour et c'est efficace à mon sens.

Ce n'est qu'un petit détail de toute manière.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23503
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyMer 9 Juin 2010 - 11:44

Xavier a écrit:
Suite du Ring danois de Schonwandt/Holten.
Même s'il me reste le 3è acte, je commence mon compte-rendu du Crépuscule. Smile
Toujours beaucoup de spoilers.

Le Crépuscule des Dieux

Années 80.

La scène des Nornes est discutable, car bien que très réussie et très drôle, elle est vraiment en contraste total avec le ton voulu par Wagner.
Mais c'est efficace, c'est une bonne façon de commencer ce Crépuscule de façon légère et ironique avant la série de catastrophes et de drames qui vont se précipiter dès l'acte 1.
On a donc ici 3 spectatrices de ce Ring danois, 3 wagnériennes naturelles qui semblent nostalgiques du chant wagnérien passé et des vraies bonnes mises en scène qui respectent le livret! Mr. Green
L'une d'elle brandit une pancarte avec "Regietheater" barré pour dénoncer la main mise des metteurs en scène sur l'oeuvre de Wagner (équivalent ici dans le texte du vol de l'or par Alberich), et lors de la réplique "Une vision indistincte confond et trouble mes sens", une autre ouvre son programme pour montrer une photo du metteur en scène Kasper Bech Holten! Laughing
La scène est vraiment réjouissante, ça colle assez bien au texte, et ça permet de faire passer cette scène-résumé de façon amusante, mais tout de même, c'est en parfaite contradiction avec ce que nous dit la musique.

Siegfried semble heureux avec Brünnhilde, isolés du monde.
Il s'est passé beaucoup de temps depuis la fin du 3è acte de Siegfried, et Brünnhilde est enceinte.
En fait, c'est presque cette dernière qui le chasse en lui faisant comprendre qu'elle ne le retient pas, qu'il a besoin d'aventure pour être lui-même. Pourtant, lui ne semble pas si frustré dans sa vie casanière avec Brünnhilde.

Les Gibichungs sont des dignitaires d'un pays en guerre civile, Gunther est un dirigeant important et Hagen un haut militaire.
Hagen s'entraîne physiquement et dans son monologue, s'entraîne à supporter la douleur.
On le sent en proie à des troubles comportementaux, dès que Gunther ou quelqu'un d'autre le touche il se cache pour montrer son dégoût et se met à avoir des tics. Il ne connaît que la haine, l'autre le répugne.
Siegfried est immédiatement séduit par Gutrune, plus sûre d'elle sexuellement que Brünnhilde (limite pétasse en fait), et semble se laisser corrompre rapidement par ce milieu de malfrats. (il s'empressera d'emprunter la voiture de luxe d'Hagen)
On le fait boire et l'ivresse le gagne.
Il essaie d'appeler Brünnhilde mais celle-ci est sur messagerie, il lui laisse alors le message du "toast".

La scène de Waltraute est très réussie à l'exception du fait qu'elle semble d'abord heureuse de la vie que lui dit mener Brünnhilde, ce qui contredit le texte et son attitude 30 secondes plus tard.

On est aussi troublé que Brünnhilde dans la scène de Siegfried déguisé en Gunther car c'est bien le chanteur qui joue Gunther qu'on voit et qu'on entend dans cette scène, l'illusion est vraiment parfaite pour Brünnhilde comme pour le spectateur.

Le 2è acte est absolument superbe, passionnant à suivre, rien n'est laissé au hasard.
Alberich, complètement ravagé physiquement, ressemble à un zombie, décrépi, la peau flétrie, les yeux possédés (des lentilles sans doute, l'effet est stupéfiant), l'esprit plus obsédé que jamais par l'anneau perdu.
Hagen semble vraiment s'endormir pendant qu'Alberich lui montre ses plans compliqués pour récupérer l'anneau.
Mais Hagen ne veut le butin que pour lui, et Alberich lui a tellement appris la haine et inculqué son obsession de l'anneau qu'Hagen, lassé d'écouter son père rabâcher ses histoires, le poignarde sans scrupule.
Dans la scène suivante, lorsque Hagen appelle ses hommes, les sangliers sacrifiés sont en fait des prisonniers qu'on exécute (Hagen prend un malin plaisir à leur tirer dessus) et les agnelles pour Fricka des prisonnières qu'on abuse.
Brünnhilde arrive poings liés, quand elle voit Siegfried elle est d'abord soulagée, elle croit trouver son amoureux qui va la sauver de ce guêpier sordide.
Le trouble de Siegfried est très bien dépeint, notamment lorsque Brünnhilde lui fait toucher son ventre.
Gutrune, déjà en robe de mariée et qui maintenant semble vraiment amoureuse de Siegfried, hésite à le croire. Elle et Brünnhilde se fusillent du regard et Brünnhilde lui montre son ventre rond avec orgueil.
Angoissée et furieuse, Brünnhilde va elle aussi se réfugier dans l'alcool, perdre sa lucidité et enfin trahir Siegfried.
Tout ce 2è acte est une absolue réussite, à mon avis inégalée jusqu'ici. (en tout cas dans ce que j'ai vu)

Comme je l'ai dit plus haut, Peter Klaveness est une erreur de distribution car inconsistant et inadapté vocalement, mais son Hagen est terrifiant scéniquement, extrêmement pensé et juste dans ses moindres mouvements, jusque dans sa ressemblance avec un Peter Cushing âgé. (celui de Star Wars, avec un costume similaire!)
Gunther et Gutrune sont très bien, rien à dire. (on sent là encore que les chanteurs de cette production sont autant sinon davantage choisis pour leur présence physique que pour leur voix)
Stig Andersen rate son contre-ut mais on s'en fout, son Siegfried est toujours aussi bon.
Sten Byriel est époustouflant dans la scène d'Alberich, et la direction de Schonwandt, très réussie, n'appelle aucune réserve de ma part ici, si ce n'est que son orchestre sonne vraiment très très léger. (on y gagne tout de même quelques contrechants qu'on redécouvre grâce à sa mise en valeur des bois)

Un élément important qui m'agaçait au début de l'Or du Rhin et qui a presque fini par me convaincre: la réalisation très agressive, avec des plans très courts et beaucoup de gros plans.
Au final c'est quand même bien fait et les gros plans sont parfois vraiment superbes et ici opportuns étant donné le soin apporté au jeu des chanteurs.

Je te rejoins pour la plupart des commentaires relatifs à la mise en scène.
La scène des Nornes m'a plu pour son originalité mais c'est effectivement en contradiction avec la musique car c'est traité de manière très légère, très décalée.
Le côté "dignitaires d'un pays en guerre civile" n'est pas très original mais c'est convaincant.
La scène avec Waltraute n'est pas terne sur le plan scénique. Je te rejoins sur la contradiction entre l'attitude de Waltraute au début de cette scène.
Gutrune a vraiment une dimension dans cette version du Ring. Elle fait "pétasse" comme tu le dis au Ier acte mais évolue jusqu'au troisième de manière intéressante.
Le fait que Hagen tue des prisonniers est moins convaincant dans la scène des Appels. C'est un peu trop trash comme les abus sexuels.
J'ai beaucoup aimé la scène avec Alberich qui fait peur, qui a un véritable "zombie" comme tu le dis. Hagen tue Alberich et ce choix est convaincant.
Concernant le troisième acte, l'idée de faire des filles du Rhin des vieilles femmes est très convaincante dans le parti pris du metteur en scène de son évolution à travers le temps. De plus, elles ont perdu l'or et dépérissent donc.
La scène d'Immolation est très réussie + l'image finale de Brünnhilde avec son enfant dans ses bras est sublime.
La mise en scène de la chasse est assez classique, cela ne pose donc aucuns problèmes.
L'image finale est marquante.
Irene Theorin est remarquable dans son incarnation comme dans les deux autres volets. L'idée de faire de Brünnhilde une femme enceinte est très belle (voir l'image finale de Götterdämmerung avec l'idée de renouveau). Vocalement, elle est toujours aussi excellente.
Peter Klaveness est remarquable au niveau de l'incarnation, beaucoup plus que Salminen dans le DVD du Met. Il faut dire que les deux productions n'ont rien à voir entre elles. Celle de Copenhague est beaucoup plus riche et intéressante. Vocalement, ce n'est pas bon du tout par contre.
Stig Foh Andersen en Siegfried est toujours aussi bien.
Guido Paëvatalu est un Gunther bon scéniquement et vocalement. Idem pour la Gutrune de Ylva Kihlberg qui est même très bien sur le plan vocal.
Sten Byriel est excellent en Alberich.
Anette Bod est satisfaisante en Waltraute, touchante au niveau de l'incarnation même si ce n'est pas parfait au niveau vocal.
Les 3 Filles du Rhin et les 3 Nornes sont très convaincantes vocalement, de bonnes actrices, notamment pour les 3 Nornes.
Concernant la direction orchestrale, c'est bien comme dans les autres volets, équilibré.
Revenir en haut Aller en bas
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
OYO TOHO


Nombre de messages : 6993
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyMer 16 Juin 2010 - 0:48

Je viens de terminer le Ring de Copenhague.


Les chanteurs

Siegmund et Siefried sont joués par le même chanteur : Stig Andersen. On peut être surpris par son âge au début mais il joue merveilleusement et arrive à nous émouvoir. Son Siegmund manque peut-être un peu de charisme mais son Siegfried est parfait. Il lui manque juste un peu de puissance pour passer l'orchestre (ou Brünnhilde) à certains moments.

Brünnhilde a une voix très puissante, plus encore que celle du Ring de Barenboim (le seul que je connais avec celui-ci). Par contre j'ai eu du mal au début à m'habituer à ses vibratos très très larges (c'est certainement la contrepartie de sa puissance ?). En tout cas, une fois habitué, c'est une grande Brünnhilde, qui sait bien jouer son rôle.

Wotan est moins marrant que celui de Barenboim/Kupfer mais il a beaucoup de classe et une très jolie voix dans les graves. Il manque peut-être un peu d'expressions sur son visage.

Mime est vraiment parfait : c'est exactement comme ça qu'on l'imagine, dans sa besogne solitaire déprimante. Il chante très bien ce rôle mais c'était aussi le cas dans la version Barenboim.

Hagen est vraiment très très bon : voix grave parfaite, plutôt jolie, puissante dans ses chants de guerre et sombre au possible.

Sieglinde est très réussie, exactement comme on l'imagine encore une fois. Une jolie voix.

Hunding a une voix très puissante et très claire dans les graves : tout ce que j'aime. Et puis il joue très bien son personnage, méchant et brutal comme il faut.

Les géants sont réussis et Fasolt est émouvant dans son rôle de méchant qui se révèle un amoureux tendre et infantile.

Waltraute manque un peu de puissance pour une Walkyrie mais on ne va pas non plus leur demander de chanter comme Brünnhilde...

J'ai moins aimé la voix de Gutrune qui contraste un peu trop avec celle de Brünnhilde mais par contre elle campe très bien son personnage et est agréable à regarder.

Aussi, je trouve que Gunther se la joue un peu trop chanteur à l'italienne à certains moments. Enfin c'est mon impression. C'est peut-être sa moustache qui me fait dire ça...

Les filles du Rhin et les Nornes sont parfaites, même si j'aurais choisi des filles plus jolies pour le Rhin.

Enfin les choeurs sont parfaits, très en place et sonnent puissamment.



L'orchestre

Quant à l'orchestre, je trouve qu'il est très précis, on différencie très bien les instruments et les solos sont magnifiques. Cette qualité peut aussi être un défaut : l'orchestre manque parfois de "mouvement d'ensemble" et on a parfois l'impression d'entendre un orchestre de chambre ou un ensemble d'instruments solos plutôt qu'un orchestre qui sonne en un seul bloc. Aussi, les cordes manquent un peu de souffle sur certains passages alors que les autre pupitres ont moins ce problème. Du coup la toute fin du Crépuscule avec toutes ces cordes n'est pas aussi belle que dans la version de Barenboim.
En tout cas, les cuivres et les cordes ne manquent pas de mordant, le chef arrive à les faire sonner merveilleusement, comme si on était juste à côté.
Les bois sont vraiment bien mis en valeur mais je pense que Wagner les met lui aussi beaucoup en avant sur la partition.
Enfin, les nuances sont très bien respectées et le mordant des instruments, les cadences plutôt rapides parfois, nous maintiennent en éveil, au bénéfice de l'action.


La mise en scène

Un mise en scène comme j'en rêvais : simple et magnifique, contemporaine et intemporelle. La simplicité n'est qu'apparente (pas de dorures ou autre par exemple) mais les décors changent souvent et, surtout, on ne s'ennuie pas !!!
Il y a des idées géniales : les 3 étages de la maison de ville de Mime qu'on peut voir en même temps dans Siegfried, la bibliothèque géante de Wotan où Brünnhilde va chercher à remonter le fil des événements, la petite maison perchée sur un grand toit, le palais de Gunther et Hagen, etc. etc.
Aussi, la caméra n'est jamais fixe pendant trop longtemps et ils ont même été en mettre dans le décors, ce qui leur permet de filmer la scène sous tous les angles façon caméra cachée. On peut ne pas aimer mais j'ai trouvé ça très bien et ça empêche de s'ennuyer pendant les duos parfois longs.


La musique

Je parlais de longueurs juste avant mais je vais me contredire ici : le Ring m'a paru trop court, pour cette fois... J'en voulais encore ! J'ai certains leitmotivs qui me restent dans la tête avant d'aller dormir et, quand je me les chante, je ressens encore cette impression d'immensité, de "musique monde", comme si Wagner avait décrit dans cette musique le monde dans toute son immensité. Je suis complètement sous le charme. En fait, Wagner aurait pu être gourou. Nietzsche a raison de dire qu'avec cette musique géniale Wagner a matérialisé le pessimisme ambiant et à essayé d'y faire sombrer tout le monde avec lui (je vous conseille "le Cas Wagner"). Ici, on remarque que le metteur en scène nous présente un bébé à la fin... mais est ce qu'il pourra créer un nouveau monde libre ?

Toujours est-il que je me rends de plus en plus compte à l'écoute du Ring que tout s'entremêle et que les rappels aux leitmotivs sont parfois très subtils. Aussi, il y a une cohésion d'ensemble, une homogénéité vertigineuse qui nous emporte littéralement.


Dernière édition par OYO TOHO le Dim 20 Juin 2010 - 1:37, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/decapitum
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32549
Age : 42
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyMer 16 Juin 2010 - 10:10

Ayez un fou de plus coucou

Eh oui, il n'y a pas de longueurs dans le Ring, c'est dire le tour de force.
Et effectivement, difficile de résister au pouvoir de Wagner : Nietzsche décrit tout celà très bien.

Pour Siegmund / Siegfried je suis d'accord.
Brü a effectivement une voix puissante, mais comme toute Brü digne de ce nom (comparable à Dalayman ou Watson qui se débrouillent très bien je trouve).
Pour Wotan : celui chez Barenboïm c'est Tomlinson et non il n'est pas "marrant", il est simplement dans le délire total de Wotan (et du coup je trouve que ça devient le Wotan le plus déprimant).
Par contre oui tu as raison le Wotan de Walküre / Siegfried (celui de Rheingold est un peu en dessous mais très très correct quand même) est de grande classe, avec une voix vraiment royale. Je rajoute que c'est un très bon acteur. Bien plus intéressant que Pape ... mais ce n'est pas la même mes il faut dire ...

Pour Hagen, non, ce Hagen est très moyen. Regarde le Ring de Levine avec Salminen dans le rôle, tu vas entendre que Hagen c'est autre chose Very Happy

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
OYO TOHO


Nombre de messages : 6993
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyMer 16 Juin 2010 - 10:42

Cololi a écrit:

Pour Hagen, non, ce Hagen est très moyen. Regarde le Ring de Levine avec Salminen dans le rôle, tu vas entendre que Hagen c'est autre chose Very Happy

je veux bien croire je suis fan de Salminen ! (c'est le genre de voix que j'adore !)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/decapitum
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89473
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyMer 16 Juin 2010 - 11:54

OYO TOHO a écrit:

Un mise en scène comme j'en rêvais : simple et magnifique, contemporaine et intemporelle.

C'est pas un peu le contraire?
Cette mise en scène est justement très ancrée dans des périodes très précises du XXè siècle...

Cololi a écrit:

Pour Hagen, non, ce Hagen est très moyen.

Catastrophique tu veux dire... Déjà j'ai du mal à croire qu'il soit vraiment basse, et qu'il soit professionnel... Je ne sais pas si les gens l'entendaient dans la salle, mais en plus la voix n'a ni présence, ni mordant, ni graves, ni noirceur...
Revenir en haut Aller en bas
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
OYO TOHO


Nombre de messages : 6993
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyMer 16 Juin 2010 - 12:10

Xavier a écrit:
OYO TOHO a écrit:

Un mise en scène comme j'en rêvais : simple et magnifique, contemporaine et intemporelle.

C'est pas un peu le contraire?
Cette mise en scène est justement très ancrée dans des périodes très précises du XXè siècle...

oui, on voit le 20ème siècle avancer (des années 20 pour Rheingold aux années 90 à la fin) mais je pense que c'est juste un argument de mise en scène, histoire de montrer que le temps avance, quoi. En tout cas je ne pense pas que cela ait un sens particulier, même si c'était opportun de faire un rapprochement avec la guerre en Yougoslavie, etc. Ce qui est sûr, c'est que le fait de placer le Ring à une autre époque (je ne pense pas que Wagner pensait au 20ème siècle Laughing ) et sans que cela soit choquant ou mal venu prouve bien le fait que c'est une oeuvre intemporelle.

Quant à Hagen, moi, je le trouve excellent justement dans sa noirceur. Après, il manque peut-être effectivement de puissance dans les graves (mais il me semblait puissant dans les chants de guerre pour motiver ses troupes).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/decapitum
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89473
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyMer 16 Juin 2010 - 12:13

OYO TOHO a écrit:
prouve bien le fait que c'est une oeuvre intemporelle.

Ah oui, ça je veux bien, mais une mise en scène intemporelle pour moi c'est plutôt Kupfer, même si ça semble plutôt futuriste, sans que ce soit très défini, alors que Chéreau ou Copenhague sont très ancrés dans des périodes plus ou moins précises du XIXè et du XXè.
Revenir en haut Aller en bas
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
OYO TOHO


Nombre de messages : 6993
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyMer 16 Juin 2010 - 13:03

ah oui pour ça Kupfer est fantastique. D'ailleurs, ma copine m'a dit qu'elle avait rêvé de la mise en scène de Kupfer (je l'ai regardée quelques fois... Laughing ). On a juste moins l'impression du temps qui passe, même si c'est pas forcément nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/decapitum
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
OYO TOHO


Nombre de messages : 6993
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyMer 16 Juin 2010 - 13:05

Et pour les Brünnhilde, elles ont toutes un vibrato aussi ample ? Plus c'est ample plus c'est puissant ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/decapitum
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95290
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyMer 16 Juin 2010 - 13:10

Le vibrato est lié à la liberté vibratoire du larynx lorsque l'organe est détendu. Oui, il y a un lien avec l'ampleur, mais la largeur du vibrato est le fruit d'un dérèglement après avoir forcé (la conséquence et non pas l'origine du volume).

En général, les sopranes de format héroïque ont deux évolutions possibles :
- assèchement, les aigus sortent de plus en plus mal ou criés (Crespin, Behrens, Secunde, Johansson...) ;
- élargissement hululant du vibrato, le cas le plus fréquent (Jones, Marton, DeVol...).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89473
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyMer 16 Juin 2010 - 13:20

OYO TOHO a écrit:
Et pour les Brünnhilde, elles ont toutes un vibrato aussi ample ? Plus c'est ample plus c'est puissant ?

Si tu parles de Théorin, je ne trouve pas le vibrato tellement ample, en tout cas dans cet enregistrement, même s'il est très présent et très systématique.

David, j'aurais plutôt mis Secunde dans la 2è catégorie, mais en fait je me demande si elle ne cumule pas un peu les deux...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95290
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyMer 16 Juin 2010 - 13:36

Citation :
David, j'aurais plutôt mis Secunde dans la 2è catégorie, mais en fait je me demande si elle ne cumule pas un peu les deux...
Oui, c'est vrai qu'elle cumule. Mais elle est géniale quand même.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Rameau
Mélomaniaque



Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 12/01/2009

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyMer 16 Juin 2010 - 14:19

Géniale Shocked ? Secunde ne chante pas le texte, elle émet un volume sonore à décorner les boeufs (ce qu'on n'entend évidemment pas sur enregistrement...), elle hulule ET elle a des aigus terribles. C'est vraiment ce qu'on peut imaginer de pire en matière de chant wagnérien ! A tel point que quand je l'ai vue dans Siegfried à Munich le retour de Schnaut même malade pour le Crépuscule était un grand soulagement. Schnaut est un bien meilleur exemple, je trouve, de chanteuse au-delà des limites mais qui reste fascinante. A condition de l'entendre en salle, j'imagine (sans compter que ce que je dis là date de 2006, je doute qu'elle rechante jamais Brünnhilde désormais - mais elle n'a que deux ans de plus que Secunde, donc celle-ci ne devrait pas chanter ce rôle encore très longtemps).
Revenir en haut Aller en bas
http://musicasola.blogspot.com/
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32549
Age : 42
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyMer 16 Juin 2010 - 15:09

Rameau a écrit:
elle hulule ET elle a des aigus terribles. C'est vraiment ce qu'on peut imaginer de pire en matière de chant wagnérien ! A tel point que quand je l'ai vue dans Siegfried à Munich le retour de Schnaut même malade pour le Crépuscule était un grand soulagement.

Ah ouai quand même Shocked

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
*Nico
Mélomane chevronné
*Nico


Nombre de messages : 3601
Date d'inscription : 10/10/2007

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyJeu 17 Juin 2010 - 15:38

Joli commentaire du Ring Olivier ! Ca fait plaisir à lire ! J'ai bien aimé ton expression de "musique monde".
Revenir en haut Aller en bas
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
OYO TOHO


Nombre de messages : 6993
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyJeu 17 Juin 2010 - 20:15

Merci Niko Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/decapitum
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23909
Date d'inscription : 22/01/2010

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyMer 27 Juil 2011 - 16:04

Votre enthousiasme est contagieux, je viens de me commander ce Ring et je vous en reparle après visionnage. Smile

N.B.:Je posséde Schenk,Chereau et Kupfer.Je ne regarde plus le premier Mr. Green ,je continue à être enthousiasmé par la mise en scène du second tout en etant irrité par certains chanteurs(Jung Shit ) et le troisième me comble au-dela de tout:viking:.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89473
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyMer 24 Juil 2013 - 18:10

julot a écrit:
Pour Copenhague, bien sûr que c'est cohérent. C'est même le reproche que je lui fais: c'est un bloc de cohérence, un histoire qui ne laisse la place à aucun mystère. Je dis pas que c'est pas bien. Juste sans grand intérêt. Qui l'a vu deux fois? Qui en a gardé un souvenir ému?

Précisément moi. Smile 
D'ailleurs je ne sais même plus si je l'ai vu deux ou trois fois.
Mais je sais que je le reverrai encore. Smile 
Aucun mystère... oui je vois ce que tu veux dire, mais au moins il n'y a jamais un moment où on se dit "mais ça qu'est-ce que ça fout là, qu'est-ce que ça veut dire"... et au final tu ne comprends toujours pas... Là tout marche bien, beaucoup de choses sont très bien trouvées et éclairent le livret sous un nouveau jour.
Voilà une transposition complètement cohérente et réussie de bout en bout, c'est assez rare.
Comme tu l'as dit, il y a un parti-pris spectaculaire, mais ce n'est pas gratuit, il y a des scènes marquantes justement.

En plus c'est très bien joué et chanté. Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
julot
Mélomaniaque
julot


Nombre de messages : 817
Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyJeu 8 Aoû 2013 - 21:39

Je suis d'accord avec tout ce que tu écris.  En termes de cohérence, de complétude, de montrer le Ring, je ne sais pas si il y a mieux. "sans grand intérêt" était injuste et inexact.

Je pense que ce Ring est mon ring parfait de quand j'étais plus jeune. Mais aujourd'hui, son manque de mystère fait que j'en reste à l'admiration et à l'enthousiasme local (pour tel passage), mais je ne suis pas profondément ému, comme je peux l'être par le Ring de Valence ou celui de Covent Garden d'avant, ou même, étonnamment, celui de Braunschweig.
Revenir en haut Aller en bas
Gesualdo
Mélomane averti
Gesualdo


Nombre de messages : 424
Date d'inscription : 11/10/2007

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyJeu 14 Nov 2013 - 21:37

J'ai pu visionner ce Ring.Une bonne suggestion de Xavier qui m’avait repris dans un autre fil sur le Ring.C'est une expérience plutôt passionnante.Cela étant dit,je reste quand même assez partagé.
Le problème que j'ai avec Holten,c'est qu'il fait un théâtre,la plupart du temps,remarquable,mais comme s'il n'y avait que le texte.
Dans "Rheingold" il y a une telle surcharge de gestes-presque une explication de texte dans une agitation tellement démonstrative-que
je n'arrive plus à écouter la musique.
Avec le théâtre parlé,le metteur en scène a une liberté :il peut jouer sur le rythme des mots,le temps du texte pour les incarner
dans l'espace scénique.Il ne peut pas l’avoir avec l'opéra,le drame musical.Parce que là, précisément le temps est déjà écrit.
Holten force la musique à rentrer dans le cadre scénique et le jeu des acteurs-chanteurs qu’il a imaginé.Parfois cela fonctionne,les II et III de "Walküre",mais c'est vrai qu'il se calme un peu au niveau visuel.C'est plus sobre,plus juste,et il laisse parler la musique.Bien souvent la musique est là,comme absente ,ailleurs,dans un autre espace.Le geste n'arrive pas à la susciter.Deux univers qui n’arrivent non pas à fusionner mais à se confronter.
Elle devient illustrative,comme les images montrées dans les interludes
de Rheingold et du I de Götterdämmerung(très gênant dans le deuxième interlude).

« Ich schreite kaum,-
  Doch wähn’ ich mich schon weit.

…zum Raum wird hier die Zeit.”  Le temps musical dans l’espace de la scène,voilà ce qui manque ici.
Ou comment faire pour qu’on ne pose plus la question :mais pourquoi les acteurs chantent ?

Et là,au contraire,on a un concept de réalisation fermée qui part du postulat qu’il y a une histoire à raconter,un message à faire passer et que le discours musical,par la force des choses,va s’y plier.
Du reste,on le voit bien dans toute l’évolution de la composition du Ring.La partition devient de plus en complexe au fil des journées,plus particulièrement dans le Götterdämmerung,et paradoxalement sur une narration qui devient de plus en plus conventionelle,semblant s’égarer, loin du projet initial.Comme quoi « The Project Ring » devrait rester ouvert et non fermé.Là c’est une vision,celle de Brünnhilde et point barre.

Ce que je n'ai pas aimé du tout:le I de "Walküre"très convenu,pas beaucoup d'imagination.Il faut dire que le regard assez vide
du Siegmund est un handicap(curieusement beaucoup plus convaincant d'ailleurs dans Siegfried).
La scène des Nornes:faire de l'humour ici,c'est quand même un peu facile,hors-sujet par la mise en valeur très narcissique du metteur en scène.
L'excès des regards avec les yeux qui tournent ou des lèvres qui se crispent en cul de poule,souvent chez les femmes(Fricka)pour exprimer ou le mécontentement ou l’ironie.Procédé très
récurrent qu'on retrouve dans les spots publicitaires ou des séries tv.Tous ces codes feront très daté dans quelques années.
Le cabotinage de Loge,non,vraiment il en fait trop.
Pour la scène d'Erda dans le III de Siegfried,c'est assez incroyable.Elle commence plutôt mal,vraiment Holten n'écoute pas la
partition.Le costume à la Madame Irma,le champagne...et puis tout à coup,quand elle enlève sa coiffe,la violence dramatique de la musique
reprend ses droits.Superbe.

Ce que j'ai vraiment aimé:la première scène du III de Götterdämmerung.Magnifique.Le passage le plus abouti de cette mise en scène,l’imagination y est magistrale.

Pour la musique,rien de plus à rajouter.Juste confirmer que le Hagen-acteur formidable-est catastrophique sur le plan vocal.Franchement dans la version Chéreau,aucun chanteur n’est aussi mauvais.Je regrette de dire cela,car la composition du personnage est extraordinnaire.Le monologue avec l’épreuve-jouissance du briquet,très fort !
La direction de Schonwandt est remarquable.Des tempi assez rapides,comme je les aime dans le Ring.

Pour résumer:un bon Ring par les pistes qu'il propose,mais qui a quand même ses limites par ce qu'il impose.








.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89473
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyJeu 14 Nov 2013 - 23:40

Gesualdo a écrit:

L'excès des regards avec les yeux qui tournent ou des lèvres qui se crispent en cul de poule,souvent chez les femmes(Fricka)pour exprimer ou le mécontentement ou l’ironie.Procédé très
récurrent qu'on retrouve dans les spots publicitaires ou des séries tv.Tous ces codes feront très daté dans quelques années.
Le cabotinage de Loge,non,vraiment il en fait trop.
N'est-ce pas la réalisation que tu critiques là en fait, avec ses gros plans permanents?
Car du fond du balcon, je doute qu'on trouve qu'ils en font trop.
Pour moi ce sont des acteurs merveilleux dans l'ensemble... nous voyons tout en gros plan mais ils jouent surtout pour la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Gesualdo
Mélomane averti
Gesualdo


Nombre de messages : 424
Date d'inscription : 11/10/2007

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyVen 15 Nov 2013 - 0:03

Xavier a écrit:
Gesualdo a écrit:

L'excès des regards avec les yeux qui tournent ou des lèvres qui se crispent en cul de poule,souvent chez les femmes(Fricka)pour exprimer ou le mécontentement ou l’ironie.Procédé très
récurrent qu'on retrouve dans les spots publicitaires ou des séries tv.Tous ces codes feront très daté dans quelques années.
Le cabotinage de Loge,non,vraiment il en fait trop.
N'est-ce pas la réalisation que tu critiques là en fait, avec ses gros plans permanents?
Car du fond du balcon, je doute qu'on trouve qu'ils en font trop.
Pour moi ce sont des acteurs merveilleux dans l'ensemble... nous voyons tout en gros plan mais ils jouent surtout pour la salle.
Peut-être,mais pour les spectateurs bien placés,ils devaient quand même bien percevoir cela.Mais bon,la réalisation filmée,très découpée,est assez bonne.On perd des choses,mais on en gagne d'autres.Finalement,les vidéos qui illustrent les interludes dans Rheingold et Götterdämmerung étaient visibles en salle,ou cela a était fait seulement pour le dvd?
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 5902
Age : 48
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyVen 15 Nov 2013 - 0:39

Très vite : je suis d'accord avec une bonne part de ce que tu dis, mais pas avec tout.Mr.Red

Gesualdo a écrit:
Le problème que j'ai avec Holten,c'est qu'il fait un théâtre,la plupart du temps,remarquable,mais comme s'il n'y avait que le texte.
Oui.

Citation :
Parfois cela fonctionne,les II et III de "Walküre"
La scène de l'Annonce de la mort, oui... Le reste du II ne m'a pas emballé (sinon je m'en souviendrais), et quant au III je m'en souviens en mal, j'en ai parlé récemment : en cause, pour le III la direction trop rapide et le décor étriqué et tristounet (il y a les ailes, oui, mais ça ne suffit pas...), et pour l'ensemble, un Wotan que je n'ai pas davantage goûté que celui de Rheingold.

Citation :
Ce que je n'ai pas aimé du tout:le I de "Walküre"très convenu,pas beaucoup d'imagination.Il faut dire que le regard assez vide du Siegmund est un handicap(curieusement beaucoup plus convaincant d'ailleurs dans Siegfried).
J'ai bien aimé les scènes 1 et 2, le Siegmund a effectivement le regard un peu bovin mais ça lui va plutôt pas mal Mr. Green — et il ne faut pas oublier qu'il est exténué... Et surtout j'ai beaucoup apprécié le Hunding.
En revanche dans le duo, Siegmund est censé se réveiller et il n'y a plus Hunding, donc je te rejoins d'autant plus facilement que la mise en scène me m'a laissé aucun souvenir.

Citation :
La scène des Nornes:faire de l'humour ici,c'est quand même un peu facile,hors-sujet par la mise en valeur très narcissique du metteur en scène.
Là d'accord : c'est à peu près la seule chose que je n'ai guère aimé dans ce volet.

Citation :
L'excès des regards avec les yeux qui tournent ou des lèvres qui se crispent en cul de poule,souvent chez les femmes(Fricka)pour exprimer ou le mécontentement ou l’ironie.Procédé très récurrent qu'on retrouve dans les spots publicitaires ou des séries tv.Tous ces codes feront très daté dans quelques années.
Le cabotinage de Loge,non,vraiment il en fait trop.
Pour Loge, ok, d'autant qu'il est assez répugnant et pénible à regarder à la longue, mais pour Fricka j'ai trouvé l'option grande-bourgeoise-un-(tout-petit-)peu-vulgaire assez réjouissante (d'autant que Randi Stene n'est pas à proprement parler un laideron Good ).

Citation :
Ce que j'ai vraiment aimé:la première scène du III de Götterdämmerung.Magnifique.Le passage le plus abouti de cette mise en scène,l’imagination y est magistrale.
Alors là j'abonde cheers , c'est aussi la scène qui m'a le plus marqué, et de loin... Une idée géniale, une atmosphère totalement envoûtante, à côté toutes les autres mises en scène semblent devoir paraître fadasses...
Rien que pour ça je place ce Crépuscule très haut ; si seulement tout pouvait être ce cet acabit...

Citation :
Juste confirmer que le Hagen-acteur formidable-est catastrophique sur le plan vocal.
Oui, mais quel acteur formidable ! Mr. Green (Honnêtement, j'ai fini par ne plus entendre sa voix.)

Citation :
La direction de Schonwandt est remarquable.Des tempi assez rapides,comme je les aime dans le Ring.
Sauf qu'il zappe littéralement certains passages sublimes, et tout particulièrement la fin de Walküre... Confused 

Citation :
Pour résumer:un bon Ring par les pistes qu'il propose,mais qui a quand même ses limites par ce qu'il impose.
Pas mieux !
Revenir en haut Aller en bas
julot
Mélomaniaque
julot


Nombre de messages : 817
Age : 49
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/03/2013

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyVen 15 Nov 2013 - 19:46

Gesualdo a écrit:


Et là,au contraire,on a un concept de réalisation fermée qui part du postulat qu’il y a une histoire à raconter,un message à faire passer et que le discours musical,par la force des choses,va s’y plier.

Très d'accord sur le concept fermé, qui me semble la limite fondamentale de cette mise en scène: elle ne laisse pas beaucoup de portes ouvertes dans sa façon de raconter l'histoire (de ce côté là, ça me paraît un peu le pendant de ce qu'entends dans Neuhold, on en reparlera là-bas).

Par contre je ne suis pas sûr de te suivre sur l'idée que cette mise en scène ferait violence au discours musical. Je la trouve au contraire plutôt attentive (malgré quelques moments moins efficaces que d'autres) à la coordination de l'action et de la musique. Y a-t-il des passages particuliers où tu as l'impression que le discours musical doit se plier?

Par ailleurs, dans beaucoup de mises en scène, c'est le texte qui doit se plier à un prétendu discours musical-- ça me paraît pas mieux que l'inverse. Ici, je trouve ça plutôt équilibré, en accord.
Revenir en haut Aller en bas
Gesualdo
Mélomane averti
Gesualdo


Nombre de messages : 424
Date d'inscription : 11/10/2007

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptyDim 17 Nov 2013 - 21:04

julot a écrit:

Par contre je ne suis pas sûr de te suivre sur l'idée que cette mise en scène ferait violence au discours musical. Je la trouve au contraire plutôt attentive (malgré quelques moments moins efficaces que d'autres) à la coordination de l'action et de la musique. Y a-t-il des passages particuliers où tu as l'impression que le discours musical doit se plier?
Bon"s'y plier"n’était pas la bonne expression.Je ne voulais pas dire que la mise en scène faisait violence à la musique,mais juste qu'elle l’ignorait-pas tout le temps heureusement.
Je vais prendre un exemple extrême,mais si un autre compositeur avait écrit,sur le même texte de Wagner,une autre musique,je pense qu'Holten aurait fait sensiblement la même chose.
Le flashback au début de Rheingold serait toujours présent.
Dans les passages que je n’aime pas ,elle rend l’écoute impossible par une surcharge du geste:trop de choses à voir.Ou alors,et ce n’est pas mieux, elle devient simplement illustrative.

Alors pour des exemples, précisément,je pense au  prélude de Rheingold.L'idée  du flashback n'est pas sans fondement,puisqu'elle réplique le parcours du compositeur qui remonte dans le temps la narration depuis "La mort de Siegfried" jusqu'à Rheingold.C'est une vision de dramaturge mais qui ne trouve pas sa justification musicale. Il aurait montré,en introduction, Brünnhilde faisant ces recherches dans la bibliothèque, et fait éteindre la bougie par un souffle d'air dès la première mesure,cela aurait été bien plus prenant que ce déroulement en images qui évacue complètement la singularité de la musique.Mais cela n'aurait pas été idéal non plus.
Ce qui fait toute la magie de ce prélude,c'est qu'on ne sait jamais quand cela commence.
Qu’il n’y a pas de début.Le mi b,quand il surgit du silence,on se dit que cela a déjà commencé,bien avant que le son nous parvienne,ou plutôt que cela a toujours été.Cette impression est encore plus vive dans une salle,où le silence absolu n’existe pas.
Et cela Wagner le savait bien  en l’intégrant parfaitement dans son écriture.

Dans « Ma Vie » Wagner évoque comment lui était venu l’idée de ce prélude,
dans un rêve,au cours d’une après-midi,alors qu’il séjournait à  La Spezia en septembre 1853.

"Tout m'apparut nu et vide;je ne comprenais pas ce que j'étais venu faire ici.Je rentrai dans l'après-midi,mort de fatigue;je m'allongeai sur un dur lit de repos et ne tardai pas à sombrer dans une espèce de somnambulisme habité de l'accord parfait en mi bémol majeur, souligné de motifs mélodiques.Ces motifs mélodiques allaient en s'accélérant ,mais l'accord parfait en mi bémol majeur immuable,semblait vouloir donner un sens à mon cauchemar.Une frayeur soudaine me fit sortir de la semi-torpeur avec la sensation que des vagues,à présent,passaient avec fracas au-dessus de ma tête.Et là,soudain je sus que je détenais le prélude orchestral de L'Or du Rhin,et du même coup,je compris aussi que c'était en moi et en moi seul,que je devais puiser des forces vives."

Traduction :Martial Hulot(Buchet-Chastel-1978)

Cette plongée onirique-dans l'inconscient,un rêve n'a ni début ni fin-Holden s'en approche avec les décors,dont les proportions sont à l’échelle du fantastique,mais il ne parvient pas à l'intégrer dans la dimension sonore qui juxtapose l'immobilité et le mouvement.
Alors,Le mieux,c'est peut-être l'obscurité complète, comme à Bayreuth.Cf Chéreau,qui ne fait apparaître les nappes de brouillard qu'après avoir laissé au temps de prolonger le mi bémol.
Toujours dans Rheingold,dans la scène II,il y a tellement de choses sur le plan visuel-cela part de tous les côtés-tellement d'agitation,(le découpage cinématographique doit y être pour beaucoup aussi,j'en conviens) que je n'ai vraiment plus aucun plaisir musical.
La gesticulation permanente finit par engloutir le flux musical à tel point de le rendre indifférent.
Mais je crois que c'est la hantise du vide(la peur de l’immobilisme) qui conduit pas mal de metteurs en scène à procéder ainsi. C'est dommage,les gestes perdent toute efficacité.
L’orchestre,par anticipation,ou par décalages,enveloppe et développe déjà avec une telle subtilité le texte chanté... C’est ce qu’on perd ici.

Wieland Wagner est un des rares avoir maîtrisé cela.R.Wilson a prolongé aussi cette approche du corps de l'acteur. Le systématisme,qu’il met en place,fait que cela ne fonctionnait pas à tous les coups,néanmoins il y a eu aussi des réussites assez extraordinaires(Walküre II-Götterdämmerung).

Les interludes de Götterdämmerung sont platement illustratifs,particulièrement le deuxième.La musique,tellement « puissante »à ce moment là, n’a vraiment pas besoin de ce résumé filmé des épisodes précédents comme dans les séries tv.Tout simplement un énorme gâchis.
Et puis,dans la marche funèbre,les avions qu'il fait revenir deux fois,là c'est vraiment catastrophique.
Voilà,ce sont quelques exemples,mais heureusement il y en a beaucoup d'autres qui sont des grands moments de théâtre musical.
Revenir en haut Aller en bas
Sinbad
Mélomane averti
Sinbad


Nombre de messages : 204
Age : 61
Localisation : Karéol
Date d'inscription : 10/05/2014

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptySam 20 Fév 2016 - 10:00

Xavier a écrit:
Suite du Ring danois de Schonwandt/Holten.
Même s'il me reste le 3è acte, je commence mon compte-rendu du Crépuscule.  Smile
Toujours beaucoup de spoilers.

Le Crépuscule des Dieux

Années 80.

La scène des Nornes est discutable, car bien que très réussie et très drôle, elle est vraiment en contraste total avec le ton voulu par Wagner.
Mais c'est efficace, c'est une bonne façon de commencer ce Crépuscule de façon légère et ironique avant la série de catastrophes et de drames qui vont se précipiter dès l'acte 1.
On a donc ici 3 spectatrices de ce Ring danois, 3 wagnériennes naturelles qui semblent nostalgiques du chant wagnérien passé et des vraies bonnes mises en scène qui respectent le livret!  Mr. Green
L'une d'elle brandit une pancarte avec "Regietheater" barré pour dénoncer la main mise des metteurs en scène sur l'oeuvre de Wagner (équivalent ici dans le texte du vol de l'or par Alberich), et lors de la réplique "Une vision indistincte confond et trouble mes sens", une autre ouvre son programme pour montrer une photo du metteur en scène Kasper Bech Holten!  Laughing
La scène est vraiment réjouissante, ça colle assez bien au texte, et ça permet de faire passer cette scène-résumé de façon amusante, mais tout de même, c'est en parfaite contradiction avec ce que nous dit la musique.

Siegfried semble heureux avec Brünnhilde, isolés du monde.
Il s'est passé beaucoup de temps depuis la fin du 3è acte de Siegfried, et Brünnhilde est enceinte.
En fait, c'est presque cette dernière qui le chasse en lui faisant comprendre qu'elle ne le retient pas, qu'il a besoin d'aventure pour être lui-même. Pourtant, lui ne semble pas si frustré dans sa vie casanière avec Brünnhilde.

Les Gibichungs sont des dignitaires d'un pays en guerre civile, Gunther est un dirigeant important et Hagen un haut militaire.
Hagen s'entraîne physiquement et dans son monologue, s'entraîne à supporter la douleur.
On le sent en proie à des troubles comportementaux, dès que Gunther ou quelqu'un d'autre le touche il se cache pour montrer son dégoût et se met à avoir des tics. Il ne connaît que la haine, l'autre le répugne.
Siegfried est immédiatement séduit par Gutrune, plus sûre d'elle sexuellement que Brünnhilde (limite pétasse en fait), et semble se laisser corrompre rapidement par ce milieu de malfrats. (il s'empressera d'emprunter la voiture de luxe d'Hagen)
On le fait boire et l'ivresse le gagne.
Il essaie d'appeler Brünnhilde mais celle-ci est sur messagerie, il lui laisse alors le message du "toast".

La scène de Waltraute est très réussie à l'exception du fait qu'elle semble d'abord heureuse de la vie que lui dit mener Brünnhilde, ce qui contredit le texte et son attitude 30 secondes plus tard.

On est aussi troublé que Brünnhilde dans la scène de Siegfried déguisé en Gunther car c'est bien le chanteur qui joue Gunther qu'on voit et qu'on entend dans cette scène, l'illusion est vraiment parfaite pour Brünnhilde comme pour le spectateur.

Le 2è acte est absolument superbe, passionnant à suivre, rien n'est laissé au hasard.
Alberich, complètement ravagé physiquement, ressemble à un zombie, décrépi, la peau flétrie, les yeux possédés (des lentilles sans doute, l'effet est stupéfiant), l'esprit plus obsédé que jamais par l'anneau perdu.
Hagen semble vraiment s'endormir pendant qu'Alberich lui montre ses plans compliqués pour récupérer l'anneau.
Mais Hagen ne veut le butin que pour lui, et Alberich lui a tellement appris la haine et inculqué son obsession de l'anneau qu'Hagen, lassé d'écouter son père rabâcher ses histoires, le poignarde sans scrupule.
Dans la scène suivante, lorsque Hagen appelle ses hommes, les sangliers sacrifiés sont en fait des prisonniers qu'on exécute (Hagen prend un malin plaisir à leur tirer dessus) et les agnelles pour Fricka des prisonnières qu'on abuse.
Brünnhilde arrive poings liés, quand elle voit Siegfried elle est d'abord soulagée, elle croit trouver son amoureux qui va la sauver de ce guêpier sordide.
Le trouble de Siegfried est très bien dépeint, notamment lorsque Brünnhilde lui fait toucher son ventre.
Gutrune, déjà en robe de mariée et qui maintenant semble vraiment amoureuse de Siegfried, hésite à le croire. Elle et Brünnhilde se fusillent du regard et Brünnhilde lui montre son ventre rond avec orgueil.
Angoissée et furieuse, Brünnhilde va elle aussi se réfugier dans l'alcool, perdre sa lucidité et enfin trahir Siegfried.
Tout ce 2è acte est une absolue réussite, à mon avis inégalée jusqu'ici. (en tout cas dans ce que j'ai vu)

Comme je l'ai dit plus haut, Peter Klaveness est une erreur de distribution car inconsistant et inadapté vocalement, mais son Hagen est terrifiant scéniquement, extrêmement pensé et juste dans ses moindres mouvements, jusque dans sa ressemblance avec un Peter Cushing âgé. (celui de Star Wars, avec un costume similaire!)
Gunther et Gutrune sont très bien, rien à dire. (on sent là encore que les chanteurs de cette production sont autant sinon davantage choisis pour leur présence physique que pour leur voix)
Stig Andersen rate son contre-ut mais on s'en fout, son Siegfried est toujours aussi bon.
Sten Byriel est époustouflant dans la scène d'Alberich, et la direction de Schonwandt, très réussie, n'appelle aucune réserve de ma part ici, si ce n'est que son orchestre sonne vraiment très très léger. (on y gagne tout de même quelques contrechants qu'on redécouvre grâce à sa mise en valeur des bois)

Un élément important qui m'agaçait au début de l'Or du Rhin et qui a presque fini par me convaincre: la réalisation très agressive, avec des plans très courts et beaucoup de gros plans.
Au final c'est quand même bien fait et les gros plans sont parfois vraiment superbes et ici opportuns étant donné le soin apporté au jeu des chanteurs.

Si vous voulez voir quelques photos: http://mostlyopera.blogspot.com/2008/06/copenhagen-ring-gtterdmmerung.html

Peter Klaveness (à gauche):

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Ragnarok04_medium

Peter Cushing dans Star Wars:

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Grand_moff_tarkin-0

D'accord avec toi Xavier, Hagen est terrifiant scéniquement, extrêmement pensé et juste dans ses moindres mouvements.... Mais physiquement j'ai plutôt vu un mélange de Benoït Poelvoorde / Max von Sydow (Le 7ème Sceau)  pété de rire

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 10114_10
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89473
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptySam 20 Fév 2016 - 15:14

C'est vrai que j'avais aussi pensé à Poelevoorde!

Par contre je te conseille vraiment de suivre ce Ring depuis le début, c'est là que ça prend tout son sens.
Revenir en haut Aller en bas
Sinbad
Mélomane averti
Sinbad


Nombre de messages : 204
Age : 61
Localisation : Karéol
Date d'inscription : 10/05/2014

Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 EmptySam 20 Fév 2016 - 18:56

Xavier a écrit:
C'est vrai que j'avais aussi pensé à Poelevoorde!

Par contre je te conseille vraiment de suivre ce Ring depuis le début, c'est là que ça prend tout son sens.

Je vais te suivre, d'autant plus qu'il est sur You Tube et en bonne définition.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)   Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten) - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Wagner - Ring - DVD Copenhague (Schonwandt/Bech Holten)
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Wagner - La Tétralogie (DVD) (2)
» Wagner - Ring - CD (3)
» Wagner - Ring - CD (4)
» Wagner - Ring - CD
» Wagner - Ring - CD (2)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: