Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-36%
Le deal à ne pas rater :
Pack 1 mois – PAMPERS New Baby Taille 1 (2- 5Kg) – 264 couches
29 € 45 €
Voir le deal

 

 Schubert: les lieder

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptyJeu 7 Jan 2010 - 23:50

Tout le monde le sait, Schubert a composé plus de 600 lieder, certains parmi les plus célèbres du répertoire.

Ce topic permet donc de venir en discuter.

J'entame une intégrale dont je ne connais pas la date d'achèvement, mais elle est lancée. Voilà quelques commentaires:

(écouté sans texte... Schubert: les lieder Kopfschuettel)

D 7: Eine leichenphantasie
Assez long (environ 20 minutes), ce lied n'est pas le premier de Schubert. Néanmoins, il révèle déjà un certain talent et une certaine inventivité (dialogue voix/piano, beauté de la mélodie), un sympathique voyage, avec une vraie progression. Pas non plus transcendant néanmoins...

Ecouté à part cela:
D 10 Der vatermörder
D 30 Der jüngling am bache
D 44 Totengräberlied
D 50 Die schatten

Très agréable à l'écoute dans l'ensemble, avec une mention spéciale pour D10 et D50. Déjà donc, à signaler, un piano assez médium dans l'ensemble, et une noblesse mélodique tout à fait délectable.

A retenir donc ici, et vivement invités à écouter, D10: Der vatermörder et D50: Die schatten
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89319
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptySam 9 Jan 2010 - 14:22

Voilà typiquement le genre de fil dont je pensais monopoliser les réponses. Bon, apparemment, c'est juste qu'il n'y a personne, quoi. Shit

Excellente idée de l'avoir ouvert, Wolfgang, mais les écouter sans livret, ça me paraît passer à côté d'une bonne partie de l'essentiel. Il y en a certains pour lesquels ce n'est tout simplement pas possible : tu vas vite tomber sur la première version du Taucher et souffrir longuement. Mr. Green

Officiellement, mais le chiffre varie selon les attributions, les refontes, les variantes, les inachèvements, il existe 599 lieder. Chiffre symbolique bien sûr.


Il y a beaucoup de lieder mineurs dans le lot, gentiment mélodiques, mais très peu de vraimen faibles ou ratés. Et des sommets incommensurables, pas seulement les plus célèbres - à partir de D.800, de toute façon, il n'y a que des chefs-d'oeuvre, et beaucoup de choses fabuleuses à partir de D.400, de façon exponentielle ensuie.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptySam 9 Jan 2010 - 14:40

DavidLeMarrec a écrit:
Excellente idée de l'avoir ouvert, Wolfgang, mais les écouter sans livret, ça me paraît passer à côté d'une bonne partie de l'essentiel. Il y en a certains pour lesquels ce n'est tout simplement pas possible : tu vas vite tomber sur la première version du Taucher et souffrir longuement. Mr. Green

Je fais un premier tour de repérage, où et je note ceux qui me plaisent le plus, et dignes que je m'intéresse à leur texte.
Sinon, j'en ai pour 5 vies...

Je l'écoute en ce moment même der Taucher, c'est suffisamment bon pour s'écouter comme cela. C'est bien parti pour être un de ceux que je préfère pour l'instant. Schubert: les lieder Icon_surprised

Pour l'instant dans l'ensemble, les lieder jusqu'à D100 sont assez homogènes dans le style, dans la thématique. Pour la définir en un mot, je dirais "noble". Même les moments plus engagés sont toujours maîtrisé, et Schubert possède déjà une vraie signature mélodique comme je l'ai déjà, mais c'est vraiment frappant. Et la gestion de la ligne mélodique de la voix se rapproche parfois de la musique populaire.
C'est très plaisant à l'écoute, je n'ai même pas ressenti de fatigue, qui aurait pu être due à une monotonie du style. C'est donc suffisamment varié.

Je retiens, en plus de ceux déjà notés plus haut D52: Ach, aus dieses tales gründen et D59: Verklärung, ainsi que D77: Der taucher.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89319
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptySam 9 Jan 2010 - 15:13

Wolfgang a écrit:
Je fais un premier tour de repérage, où et je note ceux qui me plaisent le plus, et dignes que je m'intéresse à leur texte.
Oui, c'est judicieux effectivement.

[quote]Je l'écoute en ce moment même der Taucher, c'est suffisamment bon pour s'écouter comme cela. C'est bien parti pour être un de ceux que je préfère pour l'instant. Schubert: les lieder Icon_surprised[/qutoe]
Ah. Confused Je le trouve faiblard, moi, farci de coutures et de tunnels. Mais si le genre te plaît, tu dois absolument découvrir Die Nacht, Die Bürgschaft et même Lodas Gepenst qui est nettement inférieur aux deux autres mais puisque tu tiens le Plongeur...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptySam 9 Jan 2010 - 15:23

DavidLeMarrec a écrit:
Mais si le genre te plaît, tu dois absolument découvrir Die Nacht, Die Bürgschaft et même Lodas Gepenst qui est nettement inférieur aux deux autres mais puisque tu tiens le Plongeur...

Cela arrive. Schubert: les lieder Icon_smile J'entame maintenant à partir les lieder de D 100.
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptyMar 26 Jan 2010 - 22:51

J'en suis arrivé à D150. Un petit point donc.
Le style n'a pas varié fondamentalement dans ces lied que j'écoute chronologiquement. L'inspiration est assez variable, et certains lieder sont de qualité plutôt moyenne, voire passable. Je n'ai pas rencontré de chefs-d'oeuvres, même s'il y a parfois beaucoup d'inspiration.

Voilà donc les lieder qui m'ont le plus touché jusqu'à présent:


D 10 Der vatermörder
D 50 Die schatten

D 52 Sehnsucht: Ach, aus dieses tales gründen
D 59 Verklärung
D 77 Der taucher
D 95 Adelaide
D 100 Geisternähe

D 108 Der abend: Purpur malt die tannenhügel
D 113 An emma
D 115 An Laura, als sie klopstocks
D 119 O gib, vom weichen pfühle

D 121 Schäfers klagelied
D 123 Sehnsucht, Was zieht mir das herz so?
D 124 Am See: Sitz' ich im gras

Le dernier de la liste m'a beaucoup plu pour un traitement pianistique un peu plus particulier et original que la moyenne.

Tout cela est assez agréable à écouter. Schubert: les lieder Icon_smile
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89319
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptyMar 26 Jan 2010 - 23:00

Tu ne trouves pas qu'Emma est un chef-d'oeuvre absolu ? Un de ses plus beaux, tout confondu. Et le texte qui va avec, quelle symbiose... I love you

C'est vrai que la version DFD est assez moyenne, Allen est nettement mieux.

Toujours chez Schiller, j'aime beaucoup aussi la première version du Jüngling am Bache, du Mozart dansant.

Schäfers Klagelied est très sympa, mais plus anecdotique, c'est vrai.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptyMar 26 Jan 2010 - 23:07

DavidLeMarrec a écrit:
Tu ne trouves pas qu'Emma est un chef-d'oeuvre absolu ? Un de ses plus beaux, tout confondu. Et le texte qui va avec, quelle symbiose... I love you

C'est vrai que la version DFD est assez moyenne, Allen est nettement mieux.

C'est effectivement un de mes préférés, mais il faudrait que j'écoute avec le texte, avant de lui attribuer l'appellation de chef d'oeuvre, AOC oblige.

Plus sérieusement, c'est vrai que la voix de DFD ne me convient pas. Schubert: les lieder Icon_confused
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89319
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptyMar 26 Jan 2010 - 23:50

Ce sont ses plus mauvaises années, cette intégrale n'est vraiment pas terrible en réalité.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptyMer 27 Jan 2010 - 0:02

DavidLeMarrec a écrit:
Ce sont ses plus mauvaises années, cette intégrale n'est vraiment pas terrible en réalité.

En tout cas, cela constitue une porte d'entrée. Je trouverai bien moyen d'écouter les lieder qui m'ont le plus marqué d'en d'autres versions.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89319
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptyMer 27 Jan 2010 - 9:57

Bien sûr ! De toute façon, l'intégrale Hyperion est chère si on veut tout, et pas si facilement disponible, donc... Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Joël
Mélomane averti
Joël

Nombre de messages : 209
Date d'inscription : 19/07/2008

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptyVen 29 Jan 2010 - 14:34

Bonjour à tous les deux, puisque vous n'étiez que deux jusqu'à présent à animer cet intéressant topic. mains Je suis Joël et je possède depuis deux ou trois ans déjà la belle intégrale Hypérion, malheureusement très chère. Les textes des lieder y sont reproduits sur un livre et traduits...en anglais. Je voulais vous demander s'il existe à votre connaissance une traduction intégrale des lieder en français... A propos du nombre de lieder, celui-ci est à mon humble avis assez fluctuant. Mon intégrale dépasse allègrement les six cents morceaux et inclut notamment certains chants avec choeurs, tant qu'ils sont accompagnés au piano. Il y a même les oeuvres inachevées, fragmentaires, et vous savez comme moi que Schubert a laissé un grand nombre de morceaux inachevés dans tous les genres... Il existe également plusieurs lieder sans parole, des exercices, et un ou deux morceaux en français dans le texte. A bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89319
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptyVen 29 Jan 2010 - 19:30

Bonjour Joël ! cheers

Très chère est peut-être exagéré : pour le nombre de disques et la qualité de l'ensemble, ça reste une affaire. Mais c'est une somme au bout du compte, c'est certain.

A ma connaissance, aucune traduction intégrale en français. Ca existe peut-être, mais alors il faut aller chercher dans de vrais livres, pour chaque poète...

Quant au nombre de lieder, oui, c'est pour cela que je parlais du nombre traditionnellement cité comme symbolique (on y inclut certaines mélodies italiennes, mais celles en français, très rares, ce n'est pas certain), et aussi ceux avec choeur comme la Scène de Faust.

Il y a, c'est vrai, de très beaux inachevés dans cette intégrale Hyperion, notamment la version ébauchée de Gruppe aus dem Tartarus, très supérieure à celle restée célèbre (D.583).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Joël
Mélomane averti
Joël

Nombre de messages : 209
Date d'inscription : 19/07/2008

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptySam 30 Jan 2010 - 8:46

Merci, David pour la réponse. Je vais bientôt me remettre à l'écoute des lieder, et je pourrais vous transmettre mes impressions. A propos, quelle est cette intégrale en cours dont vous parliez, Wolfgang?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89319
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptySam 30 Jan 2010 - 9:24

Il te répondra plus amplement, mais c'est son intégrale d'auditeur, en fait : sa découverte de l'entièreté du corpus. Smile

Et il utilise l'intégrale Fischer-Dieskau / Moore.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptySam 30 Jan 2010 - 9:53

DavidLeMarrec a écrit:
Il te répondra plus amplement, mais c'est son intégrale d'auditeur, en fait : sa découverte de l'entièreté du corpus. Smile

Et il utilise l'intégrale Fischer-Dieskau / Moore.

Voilà. C'est un corpus que je ne connais que trop partiellement, et une écoute chronologique a plusieurs avantages qui la rendent passionnante:
- suivi de l'évolution, même si elle est pour l'instant, au point où j'en suis arrivé, assez ténue. Et même si cela n'évoluera pas fondamentalement, c'est toujours bon à savoir. Schubert: les lieder Icon_smile
- l'on peut s'approprier les lieder que l'on aime personnellement
- la joie d'écouter les chefs d'oeuvre se trouve quelque part grandie par l'écoute de ce qu'il y a de moins bon
- si tous les lieder de Schubert ne mérite pas forcément une réécoute, tous méritent au moins une écoute, je ne jamais encore écouté de catastrophe, il y a comme un service minimum chez Schubert qui fait que tout s'écoute assez agréablement.

Je ne vais pas très vite pour cette intégrale, mais c'est aussi pour éviter tout découragement.
Revenir en haut Aller en bas
Joël
Mélomane averti
Joël

Nombre de messages : 209
Date d'inscription : 19/07/2008

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptySam 30 Jan 2010 - 10:23

Personnellement, j'aime beaucoup Fischer Dieskau dans certains lieder, notamment La Belle Meunière. Ce qui m'a fait reculer devant son intégrale, c'est le fait qu'il en est -évidemment- l'interprète unique. Or il me semble qu'un corpus tel que les Lieder de Schubert se prête mal à un seul interprète. Un pianiste peut avec plus ou moins de bonheur aborder une intégrale de sonates par exemple; mais la voix étant à mon sens tellement intime et personnelle, qu'il est bon de multiplier les interprêtes, pour faire adhérer les nuances de voix et de caractère complexes s'ajustant au mieux à chaque morceau. Si je me suis précipité sur l'intégrale d'Hypérion,c'est qu'elle groupe pas moins de soixante chanteurs et chanteuses différents, des plus jeunes jusqu'aux légendaires Peter Schreier et Janet Baker (dont le timbre vieilli et mal assuré me blesse.)
Dans cette intégrale, Fisher Dieskau ne chante pas, mais on a utilisé -indélicatement, je trouve- sa voix en simple narrateur, pour dire les lieder du cycle La Belle Meunière, qui n'étaient pas mis en musique par Schubert. Du reste, j'adore l'utilisation de sa voix puissante dans les lieder de Mahler, entre autres, où je le tiens pour insurpassable
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89319
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptySam 30 Jan 2010 - 10:32

Joël a écrit:
notamment La Belle Meunière.
Laquelle de ses versions ? Elles ne sont pas très différentes du point de vue de la conception, contrairement à ses Winterreise, mais pour l'aspect vocal, il y a des nuances importantes.

Citation :
Ce qui m'a fait reculer devant son intégrale, c'est le fait qu'il en est -évidemment- l'interprète unique. Or il me semble qu'un corpus tel que les Lieder de Schubert se prête mal à un seul interprète. Un pianiste peut avec plus ou moins de bonheur aborder une intégrale de sonates par exemple; mais la voix étant à mon sens tellement intime et personnelle, qu'il est bon de multiplier les interprêtes, pour faire adhérer les nuances de voix et de caractère complexes s'ajustant au mieux à chaque morceau. Si je me suis précipité sur l'intégrale d'Hypérion,c'est qu'elle groupe pas moins de soixante chanteurs et chanteuses différents, des plus jeunes jusqu'aux légendaires Peter Schreier et Janet Baker (dont le timbre vieilli et mal assuré me blesse.)
On est en train de basculer dans la discographie, je crois. Smile Je partage ton avis sur la variété utile, aussi bien pour ne pas lasser que pour s'approcher au mieux du caractère de chaque pièce ; cependant le problème de l'intégrale DFD, c'est surtout qu'elle est enregistrée dans la plus mauvaise période du chanteur, une passe à vide qu'il rétablit assez vide pour l'opéra, plus tardivement pour le lied, au début des années 70. Du coup, ce n'est pas très beau, et on sent aussi qu'il les a peu pratiqués, même s'il n'y a rien à redire sur la finition - ça manque de naturel et ça se manifeste souvent par une inflation expressive (pour ne pas un enflement) qui n'est pas toujours heureuse.

Pour Hyperion, oui, j'aime beaucoup le panachage, mais plus que tout le choix d'artistes équilibrés et pudiques, diseurs, mais sans ostentation de timbres ou de mots. Même chose pour Johnson, assez idéalement équilibré entre inspiration et juste réserve.

Et concernant la Meunière, je trouve au contraire l'hommage très touchant (et habile commercialement), d'autant que DFD adore ce type d'exercice (même s'il n'est pas un très grand diseur parlé), il l'a fait aussi pour le Prologue du Doktor Faust de Nagano, dont il avait chanté le rôle-titre avec Leitner.


Citation :
Du reste, j'adore l'utilisation de sa voix puissante dans les lieder de Mahler, entre autres, où je le tiens pour insurpassable
Oui, fantastique (mais puissant ?). Hampson et Goerne ont fait aussi bien à mon avis. Et il y a beaucoup de concurrence féminine également.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Joël
Mélomane averti
Joël

Nombre de messages : 209
Date d'inscription : 19/07/2008

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptySam 30 Jan 2010 - 10:50

Désolé, je voulais faire des citations, mais je ne sais comment faire...
J'ai adoré une version de La Belle Meunière en microssillon DG acheté dans les années 80 avec Gerald Moore au piano... Dire laquelle...?

Oui, on bascule dans la discographie, et il vaut mieux échanger les impressions sur le fond même des lieder...

Donc, tu possèdes aussi l'intégrale Hypérion?
Revenir en haut Aller en bas
jpwol
Mélomane averti
jpwol

Nombre de messages : 359
Age : 30
Localisation : Troyes/Paris
Date d'inscription : 14/02/2009

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptySam 30 Jan 2010 - 20:40

Je ne connais bien que le Winterreise, qui fait partie des mes oeuvres préférées tous répertoires confondus, ça me met au bord des larmes à chaque fois, ça rate jamais... Crying or Very sad
En revanche je ne connais pas ou mal les autres lieders de Schubert, d'où ma question: poursuivre ma découverte avec quoi?
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptySam 30 Jan 2010 - 21:50

jpwol a écrit:
Je ne connais bien que le Winterreise, qui fait partie des mes oeuvres préférées tous répertoires confondus, ça me met au bord des larmes à chaque fois, ça rate jamais... Crying or Very sad
En revanche je ne connais pas ou mal les autres lieders de Schubert, d'où ma question: poursuivre ma découverte avec quoi?

Deux possibilités: ou bien tu continues avec les chefs d'oeuvres, des cycles comme les Goethe Lieder, la Belle Meunière, ou le Chant du cygne.

Sinon, si tu veux écouter les premiers lieder de Schubert, j'en ai fait une petite sélection quelques messages plus haut dans ce sujet. Schubert: les lieder Icon_smile
Revenir en haut Aller en bas
jpwol
Mélomane averti
jpwol

Nombre de messages : 359
Age : 30
Localisation : Troyes/Paris
Date d'inscription : 14/02/2009

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptySam 30 Jan 2010 - 21:57

Je pense que je vais continuer avec les chefs d'oeuvres.
Alors les Goethe Lieder, La Belle Meunière ou Le Chant du Cygne pour commencer..?
Quelque chose qui soit dans la continuité du Winterreise serait idéal, je trouve ce climat dépressif terriblement prenant.
Merci pour ces quelques pistes!
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptySam 30 Jan 2010 - 22:01

jpwol a écrit:
Je pense que je vais continuer avec les chefs d'oeuvres.
Alors les Goethe Lieder, La Belle Meunière ou Le Chant du Cygne pour commencer..?
Quelque chose qui soit dans la continuité du Winterreise serait idéal, je trouve ce climat dépressif terriblement prenant.
Merci pour ces quelques pistes!

Les Goethe. Schubert: les lieder Icon_biggrin
Revenir en haut Aller en bas
jpwol
Mélomane averti
jpwol

Nombre de messages : 359
Age : 30
Localisation : Troyes/Paris
Date d'inscription : 14/02/2009

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptySam 30 Jan 2010 - 22:08

Wolfgang a écrit:
jpwol a écrit:
Je pense que je vais continuer avec les chefs d'oeuvres.
Alors les Goethe Lieder, La Belle Meunière ou Le Chant du Cygne pour commencer..?
Quelque chose qui soit dans la continuité du Winterreise serait idéal, je trouve ce climat dépressif terriblement prenant.
Merci pour ces quelques pistes!

Les Goethe. Schubert: les lieder Icon_biggrin

Entendu! salut
D.Fischer-Dieskau m'avait bouleversé dans le Winterreise, je vais tâcher de le trouver dans les Goethe Lieder...

Edit: Apparemment, il existe un enregistrement de Fischer-Dieskau avec G.Moore et J.Demus en réédition économique (DG Originals). Je vais aller faire un tour par là je pense!
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptySam 30 Jan 2010 - 22:14

On trouve ça sur Amazon.de à 8€, avec Gerald Moore au piano et avec les textes traduits en français. Schubert: les lieder Icon_smile

(je viens de les commander)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89319
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptySam 30 Jan 2010 - 22:39

jpwol a écrit:
Je pense que je vais continuer avec les chefs d'oeuvres.
Alors les Goethe Lieder, La Belle Meunière ou Le Chant du Cygne pour commencer..?
Quelque chose qui soit dans la continuité du Winterreise serait idéal, je trouve ce climat dépressif terriblement prenant.
Merci pour ces quelques pistes!
Prends n'importe quoi dans les D.900, alors. Smile
De toute façon, à partir de D.700, on ne trouve plus que de grandes oeuvres, et à partir de D.800, que des chefs-d'oeuvre...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptyVen 5 Fév 2010 - 21:38

Par moment, on a vraiment l'impression dans ce corpus, de trouver des lieder d'une grande banalité, comme composés en série. Je suis impressionné par la différence de qualité entre D151: Auf einen kirchhof (magnifique) et D153: Als ich sie erröten sah (anecdotique).

L'inspiration n'est en fait pas constante.
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé

Nombre de messages : 27496
Age : 29
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptyVen 5 Fév 2010 - 21:39

Wolfgang a écrit:
Par moment, on a vraiment l'impression dans ce corpus, de trouver des lieder d'une grande banalité, comme composés en série. Je suis impressionné par la différence de qualité entre D151: Auf einen kirchhof (magnifique) et D153: Als ich sie erröten sah (anecdotique).

L'inspiration n'est en fait pas constante.

Mais est-ce étonnant au fond ? Chaque compositeur a sa baisse de régime... C'est d'autant plus frappant lorsque la quantité de production augmente.
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptyVen 5 Fév 2010 - 21:43

Elvira a écrit:
Wolfgang a écrit:
Par moment, on a vraiment l'impression dans ce corpus, de trouver des lieder d'une grande banalité, comme composés en série. Je suis impressionné par la différence de qualité entre D151: Auf einen kirchhof (magnifique) et D153: Als ich sie erröten sah (anecdotique).

L'inspiration n'est en fait pas constante.

Mais est-ce étonnant au fond ? Chaque compositeur a sa baisse de régime... C'est d'autant plus frappant lorsque la quantité de production augmente.

C'est peut-être aussi à mettre en lien avec les fameuses schubertiades. Je ne connais pas bien tout cela, mais peut-être que certains lieder ont été écrits dans l'urgence.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89319
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptyVen 5 Fév 2010 - 21:49

En tout cas écrits d'une traite sous le coup d'une idée, oui. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptyVen 5 Fév 2010 - 21:55

Je remarque aussi que j'aime beaucoup le côté éphémère de ces lieder, et que j'accroche difficilement aux plus massifs qui avoisinent la dizaine de minutes.

Par exemple, D160: Am flusse est absolument délicieux. Schubert: les lieder Icon_biggrin
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptyVen 5 Fév 2010 - 22:27

Je poursuis ma liste des lieder remarquables:
D 151 Auf einen kirchhof
D 160 Am flusse
D 162 Nähe des geliebten
D 166 Amphiaraos
D 174 Das war ich
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89319
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptyVen 5 Fév 2010 - 22:40

Wolfgang a écrit:
D 162 Nähe des geliebten
Je n'aurais pas placé cette jolie chose dans les remarquables. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptyVen 5 Fév 2010 - 22:46

DavidLeMarrec a écrit:
Wolfgang a écrit:
D 162 Nähe des geliebten
Je n'aurais pas placé cette jolie chose dans les remarquables. Smile

Il m'a pourtant remarquablement séduit, surtout par son très grand charme mélodique, plus que bien des autres. Ce n'est certes pas le plus important, mais apprécier grandement ce genre de petites choses, ce sont des fantaisies que je me permets. Schubert: les lieder Icon_smile
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89319
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptyVen 5 Fév 2010 - 22:47

Oui, c'est joliment mélodique et platement strophique. Qu'est-ce que tu vas dire avec la seconde version de Der Jüngling am Bache, pour rester dans le strictement strophique ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptyVen 5 Fév 2010 - 22:54

DavidLeMarrec a écrit:
Oui, c'est joliment mélodique et platement strophique. Qu'est-ce que tu vas dire avec la seconde version de Der Jüngling am Bache, pour rester dans le strictement strophique ! Very Happy

Tu as le numéro, que j'y jette une oreille? Schubert: les lieder Icon_smile
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89319
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptyVen 5 Fév 2010 - 22:56

Tu y es bientôt : D.192.

Schubert l'a mis en musique trois fois, et celle-ci est vraiment inspirée, le poème de Schiller est très beau et remarquablement mis en valeur.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptyVen 5 Fév 2010 - 23:30

DavidLeMarrec a écrit:
Tu y es bientôt : D.192.

Schubert l'a mis en musique trois fois, et celle-ci est vraiment inspirée, le poème de Schiller est très beau et remarquablement mis en valeur.

Bon, je vais attendre d'y arriver alors. Schubert: les lieder Icon_smile
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptyMer 10 Fév 2010 - 13:18

J'arrive à D200.
Ceux qui sont sortis du lot:
D 177 Vergebliche liebe
D 180 Sehnsucht der liebe
D 192 Der jüngling am bache Schubert: les lieder Icon_wink
D 193 An der Mond: GeuB, lieder mond
D 196 An die Nachtigall: GeuB nicht so laut
D 197 An die apfelbäume, wo ich julien erblickte
D 198 Seufzer
Revenir en haut Aller en bas
Joël
Mélomane averti
Joël

Nombre de messages : 209
Date d'inscription : 19/07/2008

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptyMer 10 Fév 2010 - 14:11

Vous savez certainement que von Matthison a écrit un poème "Adelaïde" qui fut mis en musique à la fois par Schubert (D.95) et Beethoven(!)
Qu'en pensez-vous? Je préfère quant à moi celui de Scubert, que je trouve résolument ravissant...
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptyMer 10 Fév 2010 - 14:29

Joël a écrit:
Vous savez certainement que von Matthison a écrit un poème "Adelaïde" qui fut mis en musique à la fois par Schubert (D.95) et Beethoven(!)
Qu'en pensez-vous? Je préfère quant à moi celui de Scubert, que je trouve résolument ravissant...

Je ne connais pas la version de Beethoven, mais celle de Schubert est effectivement enthousiasmante. Schubert: les lieder Icon_smile
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89319
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptyMer 10 Fév 2010 - 15:03

Eh bien, c'est simple : celle de Beethoven ne l'est pas. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptyMer 10 Fév 2010 - 20:10

J'en arrive à D250. Il y a une sacré série de navets de D235 à D250. Schubert: les lieder Icon_surprised
J'ai bien apprécié les lieders plus massifs cette fois-ci (D209 et D246).
D 209 Der liedler
D 214 Die laube
D 216 Meeres stille (incroyablement mal chanté par DFD!)
D 218 Grablied
D 224 Der du von dem himmel bist
D 226 Erster verlust
D 233 Geist der Liebe: Wer bist du, geist der liebe
D 246 Die bürgschaft
Revenir en haut Aller en bas
Mehdi Okr
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptyMer 10 Fév 2010 - 20:41

Wolfgang a écrit:
Joël a écrit:
Vous savez certainement que von Matthison a écrit un poème "Adelaïde" qui fut mis en musique à la fois par Schubert (D.95) et Beethoven(!)
Qu'en pensez-vous? Je préfère quant à moi celui de Scubert, que je trouve résolument ravissant...

Je ne connais pas la version de Beethoven, mais celle de Schubert est effectivement enthousiasmante. Schubert: les lieder Icon_smile

Celle de Beethoven mérite pourtant amplement d'être connue,
watch?v=oACZdxbGmqw&feature=related
ne serait-ce que pour sa belle mélodie qui a abondamment été transcrite, notamment par Liszt trois fois.
watch?v=i1E97vLtN7s&feature=related
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89319
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptyMer 10 Fév 2010 - 20:59

Wolfgang a écrit:
D 246 Die bürgschaft
Tu trouves pas que c'est d'une autre eau que Der Taucher, tout de même ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptyMer 10 Fév 2010 - 21:13

DavidLeMarrec a écrit:
Wolfgang a écrit:
D 246 Die bürgschaft
Tu trouves pas que c'est d'une autre eau que Der Taucher, tout de même ? Very Happy

Oui, c'est certain, celui-là me plaît énormément. Et l'effet a été renforcé et préparé par l'écoute des lieder très banals qui le précédent. Schubert: les lieder Icon_smile
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89319
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptyMer 10 Fév 2010 - 21:15

Wolfgang a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Wolfgang a écrit:
D 246 Die bürgschaft
Tu trouves pas que c'est d'une autre eau que Der Taucher, tout de même ? Very Happy

Oui, c'est certain, celui-là me plaît énormément. Et l'effet a été renforcé et préparé par l'écoute des lieder très banals qui le précédent. Schubert: les lieder Icon_smile
Donc je t'apporterai avec Clara et Roslavets : Die Nacht... un truc encore plus dément, mais c'est dans les D.400, il faudra encore patienter.

N'empêche, super ton parcours ! Very Happy

Tellement que je crois qu'on serait beaucoup à vouloir disposer de tes impressions, même lapidaires en une parenthèse, individuellement sur les titres que tu retiens.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptyMer 10 Fév 2010 - 21:21

DavidLeMarrec a écrit:
Donc je t'apporterai avec Clara et Roslavets : Die Nacht... un truc encore plus dément, mais c'est dans les D.400, il faudra encore patienter.

Je crois qu'il va falloir qu'on se croise rapidement, parce qu'à ce rythme là c'est un carton de partitions que tu vas devoir transporter si l'on attend trop. Schubert: les lieder 796625

Citation :
N'empêche, super ton parcours ! Schubert: les lieder Icon_biggrin

Tellement que je crois qu'on serait beaucoup à vouloir disposer de tes impressions, même lapidaires en une parenthèse, individuellement sur les titres que tu retiens.

Merci! J'y vais doucement mais sûrement, pour que cela arrive au bout.
Bien je ferais comme cela à l'avenir, ce sera un peu moins austère qu'une simple liste. Schubert: les lieder Icon_smile
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptyMar 16 Fév 2010 - 1:27

J'arrive à D300. Voici ceux que j'ai retenus, accompagnés d'un petit commentaire.

D 256 Der schatzgräber (Sentiment de tourment solitaire nocturne au début, la deuxième partie m'intéresse moins, plus légére)
D 260 Wonne der wehmut (Plainte superbement éphémère, clôture délicieuse du piano seul)
D 271 Der weiberfreund (Petite course contre le temps, très enjouée, joyeuse, a finalement un certain caractère, je suis séduit par le format)
D 272 An die Sonne: Königliche morgensonne (Un peu grandiloquent sur le début, mais une fin très touchante)
D 275 Totenkranz für ein kind (Expression de regrets emphatiques très humains)
D 285 Furcht der geliebten (Doucement nostalgique, avec un certain apaisement)
D 288 An sie (Beauté mélodique, moment de contemplation purement esthétique)
D 289 Die sommernacht (Touché dès les premiers accords – ambiance estivale délicieuse)
D 290 Die frühen gräber (D'une mélancolie assez parlante)
D 291 Dem unendlichen (Une grande force se dégage de ces accords au piano, lied très original par rapport au reste de la production – plus décidé, sur un ton vindicatif)
Revenir en haut Aller en bas
Bertram
Mélomaniaque
Bertram

Nombre de messages : 1722
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2009

Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder EmptyMar 16 Fév 2010 - 6:27

Wolfgang a écrit:

D 291 Dem unendlichen (Une grande force se dégage de ces accords au piano, lied très original par rapport au reste de la production – plus décidé, sur un ton vindicatif)

En fait ça ressemble quand même pas mal à des lieder métaphysiques de CPE Bach et de Beethoven, le texte est d'ailleurs de Klopstock, si c'est bien celui que je connais.
Ce serait donc le premier essai de Schubert dans ce genre qu'il va transfigurer (Prométhée, Grenzen der Menscheit) ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Schubert: les lieder Empty
MessageSujet: Re: Schubert: les lieder   Schubert: les lieder Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Schubert: les lieder
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: