Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-37%
Le deal à ne pas rater :
Couette 2 places (220×240) – Polyester – Fabrication Française
29 € 46 €
Voir le deal

 

 Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois

Aller en bas 
3 participants

Le Kunqu, ça me fait penser :
à Monteverdi
Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois Vote_lcap0%Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois Vote_rcap
 0% [ 0 ]
à LULLY
Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois Vote_lcap0%Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois Vote_rcap
 0% [ 0 ]
à Haendel
Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois Vote_lcap0%Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois Vote_rcap
 0% [ 0 ]
à Mozart
Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois Vote_lcap0%Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois Vote_rcap
 0% [ 0 ]
à Rossini
Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois Vote_lcap0%Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois Vote_rcap
 0% [ 0 ]
à Verdi
Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois Vote_lcap0%Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois Vote_rcap
 0% [ 0 ]
à Wagner
Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois Vote_lcap0%Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois Vote_rcap
 0% [ 0 ]
à Berg
Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois Vote_lcap0%Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois Vote_rcap
 0% [ 0 ]
à Stockhausen
Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois Vote_lcap25%Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois Vote_rcap
 25% [ 1 ]
à Glass
Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois Vote_lcap0%Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois Vote_rcap
 0% [ 0 ]
à des raviolis à la crevette
Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois Vote_lcap50%Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois Vote_rcap
 50% [ 2 ]
j'ai pas lu le fil mais j'aime bien ton sondage
Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois Vote_lcap25%Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois Vote_rcap
 25% [ 1 ]
Total des votes : 4
 

AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95085
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois Empty
MessageSujet: Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois   Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois EmptyJeu 22 Avr 2010 - 10:47

Suite à la question de Dave dans un fil HS, j'ouvre ceci. En rubrique générale parce que ça a des liens étroits avec les formes lyriques occidentales, mais si vous jugez que c'est plus adéquat dans "autres styles", à la bonne heure. Wink

--

1. De l'opéra ?

Je commence peut-être par m'expliquer sur le mot d'opéra.

A l'exception du théâtre occidental à partir du XVIe siècle, tous les théâtres du monde sont mêlés de musique, à cause de l'origine du genre - la représentation de scènes religieuses.

L'opéra est donc la règle (même si tout n'est pas forcément chanté bien sûr), et le "théâtre" l'exception.

--

2. Le genre

Le Kunqu (prononcez "kounchou") est le nom donné au genre d'opéra traditionnel de Pékin. Chaque province chinoise a son théâtre musical propre, avec ses codes, son instrumentarium, etc. L'autre très célèbre, celui du Sichuan, fait la part belle par exemple aux percussions (utilisées en salves répétitives, avec un son à la façon d'ergots qu'on tourne, un peu comme les woodblocks chez Mantovani Mr. Green ) et au hautbois local (suona).

L'opéra chinois provient en réalité du théâtre liturgique indien. Comme en Occident, les sujets se fondent sur histoire ou légendes, et les opéras peuvent être très longs, mais son plutôt joués coupés. Avec une musique réécrite au fil des siècles comme à l'époque de la tragédie lyrique : on peut trouver un livret du XIVe et une musique du XVIIIe par exemple.
Comme la transmission de cette musique est essentiellement orale, l'évolution s'est produite doucement, sans les ruptures et audaces de la musique occidentale. Ici, on demeure vraiment dans le domaine du théâtre : la musique est un complément (comme l'opéra des origines).

Comment cela fonctionne-t-il ? Une douzaine à une vingtaine d'instrumentistes, menés par un musicien. La langue à ton limite les possibilités mélodiques (il faut absolument respecter certaines inflexions sous peine de changer le sens des mots) et le nombre de rythmes est limité, si bien qu'on peut improviser à partir du canevas assez rudimentaire.

A noter aussi : cette musique n'utilise pas de modulations, d'où un sentiment de lassitude qui peut naître avec l'instrumentarium assez strident et l'absence de renouvellement des couleurs.

Lorsqu'on parcourt les livrets, en revanche, la variété et la qualité d'inspiration (des drames bouddhiques pédagogiques aux récits guerriers impitoyables en passant par les romances touchantes) sont clairement au rendez-vous.

--

3. Documentation

Comme il est difficile de trouver des renseignements, et lorsqu'on en a, de fiables (beaucoup d'ethnologie européocentrée à la petite semaine), je vous indique le fruit de quelques recherches rudimentaires de mon côté en furetant dans les bibliothèques universitaires (dans lesquelles il n'y a pas que du solide, loin s'en faut... hehe ) :
http://operacritiques.free.fr/css/index.php?Kunqu-theatre-chante-chinois , avec un essai de rapprochement avec l'opéra occidental, pour mieux situer. Mais c'était en réalité une erreur, il aurait fallu prendre un genre précis pour être bien pertinent (tragédie lyrique ou opera seria par exemple).

Je vous recommande particulièrement les interventions de Morloch qui a pu s'infiltrer sur place dans une troupe d'amateurs confirmés, ce qui donne des renseignement pratiques que les livres peinent à fournir (déjà que pour la musique occidentale, c'est généralement peu précis et peu clair...).

Je pense que j'ai aussi indiqué une bibliographie dans le dernier article de la série de présentation.

--

A présent, je vais répondre à Dave.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95085
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois Empty
MessageSujet: Re: Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois   Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois EmptyJeu 22 Avr 2010 - 10:50

Dave a écrit:
A ce propos, j'ai trouvé le Pavillon au Pivoîne à la Fnac Paris. J'ai écouté les 20 premières minutes, c'est très... dépaysant ! Surprised
Il faut s'habituer, je pense, à cette sorte de chant "sauté", dans des notes très aigüs en plus, lors des passages récitatifs. Pour l'instant, c'est un peu agaçant Confused Les moments plus lyriques, lorsqu'il chante des vers si j'ai bien compris, font déjà d'avantage penser au chant classique.
Et c'est très emmerdant de ne pas disposer du texte original, au moins en ping ying pour que ce soit lisible...
Les bonds, c'est à cause des tons, qui régissent le sens et aussi la ligne mélodique de façon assez rigoureuse.

Je suis d'accord, la documentation pour ces oeuvres est insupportable, ou on trouve des disques sans livret (ou pour les grands tubes une traduction anglaise esseulée), ou on trouve des livrets sans musique...

Je ne trouve pas ça si dépaysant, en fait. Ca ressemble assez à de l'opéra contemporain, mais avec des codes aussi fermes que la tragédie lyrique...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95085
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois Empty
MessageSujet: Re: Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois   Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois EmptyJeu 22 Avr 2010 - 10:54

Dave a écrit:
Ce qui est dépaysant, c'est justement ces récitatifs avec tous ces "bonds" hehe
Ca donne aussi du charme.

Citation :
Niveau musique, j'ai eu l'impression qu'il n'y avait que 3-4 musiciens tout au plus, ça correspond à la réalité ?
Normalement, un peu plus nombreux tout de même, plutôt deux-trois fois ça. Mais ils ne jouent pas tous en même temps et surtout ça ne sonne pas aussi ample qu'un orchestre, à cause des timbres très concentrés et individulaisés.


Citation :
Le I du pavillon au pivoîne ne me semble pas très varié sur la longueur (45 minutes quand même et en une seule piste, maudit soit mon disque...), c'est musicalement un peu toujours la même chose ce I, non ? (et c'est valable pour les lignes de chant)
Comme je le disais donc, il y a des codes difficilements frangibles (direction des tons, rythmes codifiés). Et surtout, l'absence de modulation, qui fatigue effectivement.

Mais je ne suis pas d'accord pour les lignes mélodiques dans le Pavillon : c'est quand même assez évolutif.


Citation :
Pour le livret, je suis déjà bien heureux d'avoir le livret français Rolling Eyes
Oui, mais tu auras des difficultés à faire de même pour tout autre opéra... Déjà, pour trouver autre chose que le Pavillon en enregistrement, bonjour. hehe Il n'y en a presque pas et c'est de tout façon, lorsqu'il y en a, épuisé. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
PJF
Mélomane averti
PJF


Nombre de messages : 238
Age : 82
Localisation : Guadeloupe
Date d'inscription : 27/07/2006

Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois Empty
MessageSujet: Re: Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois   Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois EmptyJeu 22 Avr 2010 - 19:21

DavidLeMarrec a écrit:

Le Kunqu (prononcez "kounchou")

Si je puis me permettre, en tant qu'étudiant le chinois depuis de nombreuses années, une prononciation plus juste (bien qu'approximative) est koueuntchü (le ch correspondant à peu près au "CH doux" allemand : ich, dich, euch...). Le tch est une consonne très plosive.
Revenir en haut Aller en bas
Dave
Mélomane chevronné
Dave


Nombre de messages : 2659
Age : 32
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/04/2008

Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois Empty
MessageSujet: Re: Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois   Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois EmptyJeu 22 Avr 2010 - 19:34

@David:

Je vais l'écouter en entier et j'essaierai de faire un commentaire plus fouillé (surtout si ça m'enthousiasme, sinon je ne serai guère inspiré...)


Citation :

Oui, mais tu auras des difficultés à faire de même pour tout autre opéra... Déjà, pour trouver autre chose que le Pavillon en enregistrement, bonjour. hehe Il n'y en a presque pas et c'est de tout façon, lorsqu'il y en a, épuisé. Laughing
Oui mais j'ai justement des "amis" locaux qui vont pouvoir m'aider Smile

Et bonne remarque de PJF, j'allais le signaler (néanmoins quelque doutes sur ton "kouen", pour moi, et à entendre ma copine, ce serait plutôt "kuntchü")
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95085
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois Empty
MessageSujet: Re: Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois   Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois EmptyVen 23 Avr 2010 - 0:52

Merci pour vos précisions linguistiques (choses dont je suis très friand bounce ). J'indiquais surtout la façon de le dire pour ne pas avoir à énoncer péniblement "Qu'un kü", mais effectivement c'était plus que grossier.

Le premier et le second "u" ne transcrivent pas le même son d'origine, apparemment...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Contenu sponsorisé





Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois Empty
MessageSujet: Re: Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois   Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Kunqu et autres écoles d'opéra traditionnel chinois
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Boulez et les écoles de musique…
» [débat] Ecoles viennoises et allemandes du premier vingtième
» la musique arabe (ma preferée)
» Luc Brewaeys, une découverte pour la France
» Compositrices en France au XIXème

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: