Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% Baskets Nike Air Huarache Runner
69.99 € 139.99 €
Voir le deal

 

 Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010

Aller en bas 
+9
Pison Futé
Polyeucte
Cleme
Hippolyte
DavidLeMarrec
Abnegor
Mehdi Okr
Utnapištim
Xavier
13 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 90867
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyDim 25 Avr 2010 - 0:48

C'est un ancien spectacle, à la mise en scène classique et paraît-il très bonne, qui est repris cette saison.
Je ne connais pas encore cet opéra et y vais jeudi prochain. Smile
Tate à la direction, et on retrouve notamment Kim Begley...

Qui d'autre y va?


Dernière édition par Xavier le Mer 12 Mai 2010 - 18:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Utnapištim
Mélomane chevronné
Utnapištim


Nombre de messages : 3330
Age : 60
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyDim 25 Avr 2010 - 1:07

Xavier a écrit:
C'est un ancien spectacle, à la mise en scène classique et paraît-il très bonne, qui est repris cette saison.
Je ne connais pas encore cet opéra et y vais jeudi prochain. Smile
Tate à la direction, et on retrouve notamment Kim Begley...

Qui d'autre y va?

Je l'ai déjà vu. Magnifique opéra dans une excellente mise en scène, je vais peut-être y retourner, mais pas jeudi pour cause de 3e de Mahler.
Revenir en haut Aller en bas
Mehdi Okr
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1703
Date d'inscription : 04/02/2009

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyDim 25 Avr 2010 - 9:19

J'avais beaucoup aimé quand il était passé la première fois. Dispositif scénique astucieux. Je n'arrive jamais à accrocher entièrement à Britten*, dont j'ai quand même vu pas mal d'opéras, mais celui-ci se regarde particulièrement facilement. Et puis, un opéra sans femme, ça repose.

* En l'écoutant, je me force à me dire que c'est une musique intéressante, mais je ne sais pas pourquoi elle n'arrive que rarement à m'émouvoir. Et je n'arrive pas à me décider à écouter chez moi les CD de ces opéras que j'ai pourtant globalement appréciés sur scène.
Revenir en haut Aller en bas
Abnegor
Mélomaniaque
Abnegor


Nombre de messages : 1658
Age : 42
Localisation : Angers
Date d'inscription : 19/12/2009

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyDim 25 Avr 2010 - 10:21

J'ai ma place pour le 10 mai. Comme on m'en a dit beaucoup de bien, je vais peut-être tenter de venir aussi jeudi à l'arrache (si on ne me séquestre pas trop longtemps au boulot Confused )
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97400
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyDim 25 Avr 2010 - 10:38

J'ai un peu le même symptôme que Croche-Double : je trouve Britten tout à fait passionnant, mais en dehors de la scène, c'est une musique si ronde, si continue que j'y reviens assez peu souvent, à part pour le War Requiem (mais qui n'est pas un opéra, justement, on l'aura remarqué...).

J'irai peut-être, la production m'a toujours fait envie. Mais la musique de Budd est quand même bien en dessous du Britten de première catégorie (Screw, Grimes...).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Hippolyte
Mélomane chevronné
Hippolyte


Nombre de messages : 3084
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyMer 28 Avr 2010 - 1:30

DavidLeMarrec a écrit:
J'irai peut-être, la production m'a toujours fait envie. Mais la musique de Budd est quand même bien en dessous du Britten de première catégorie (Screw, Grimes...).

Je te conseille d'y aller car la production est décidément superbe et n'a pas vieilli en quinze ans. La musique n'est certes pas aussi géniale que celle de Peter Grimes, mais c'est l'occasion ou jamais de l'entendre dans une belle mise en scène. En plus il y a plein de places libres au parterre, on peut se replacer sans problème (j'étais ce soir au 12e rang et j'avais trois places pour moi tout seul), et comme ce sont les vacances scolaires, il y a moins de monde, ce sera sans doute plus plein à partir de lundi.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97400
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyMer 28 Avr 2010 - 1:39

Je tenterai peut-être jeudi puisque j'ai rattrapé mon retard avec les trois productions théâtrales que je voulais voir ces jours-ci.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Cleme
Petit agniou
Cleme


Nombre de messages : 7229
Age : 30
Date d'inscription : 18/12/2008

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyMer 28 Avr 2010 - 11:32

Moi je vais y aller le 13 mai.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20753
Age : 41
Date d'inscription : 03/07/2009

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyVen 30 Avr 2010 - 9:09

Découverte totale (ou presque pour moi) de cet opéra.
Et finalement conquis. Le premier acte place les éléments... c'est un peu longuet, mais l'ambiance générale assez lourde et oppressante est déjà là. Et puis le deuxième acte est beaucoup plus fort théâtralement et musicalement... Une belle découverte.

Concernant la mise en scène, rien à redire... de belles idées, une esthétique bien choisie pour représenter cet enfermement en plein air, ce vase clos. Vraiment bien!
Pour la partie musicale, un bel ensemble de chanteurs, avec mention spéciale pour le Novice parmi les rôles secondaires. les trois rôles principaux sont très convaincants : Vere torturé de Begley, un Claggart méchant et diabolique à souhait et un Budd un rien niais mais vocalement superbe (par contre, il se retient quand même un peu au premier acte, histoire de pouvoir aller au bout. Dommage!)
Direction qui m'a semblé assez belle... mais bon, sans comparaison... Surprised

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Hippolyte
Mélomane chevronné
Hippolyte


Nombre de messages : 3084
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyVen 30 Avr 2010 - 9:14

Polyeucte a écrit:
un Budd un rien niais mais vocalement superbe


Oui, c'est la seule (petite) faiblesse de cette reprise. Un bon chanteur mais un piètre acteur : Budd est un gars simple et pur, pas un idiot du village.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 90867
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyVen 30 Avr 2010 - 16:52

Le 1er acte m'a déçu (je parle de l'oeuvre) mais le 2è est plus consistant, de très beaux choeurs notamment, et un peu plus de contrastes.
Ce n'est toutefois pas le Britten le plus passionnant sinon.
Ce que je préfère, c'est la musique du prologue et de l'épilogue, qui me rappelle un peu le début de la 14è symphonie de Chostakovitch.

Excellente distribution, le rôle-titre excellent et Gidon Saks qui a un petit côté Tomlinson dans la voix.
Belle production, efficace.
Revenir en haut Aller en bas
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 32
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyVen 30 Avr 2010 - 16:56

Citation :
Et puis, un opéra sans femme, ça repose.

C'est sûr qu'il y en a tellement habituellement ! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97400
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyDim 2 Mai 2010 - 17:27

Hippolyte a écrit:
Oui, c'est la seule (petite) faiblesse de cette reprise. Un bon chanteur mais un piètre acteur : Budd est un gars simple et pur, pas un idiot du village.
Ca se discute quand même.

J'ai eu très peur de trouver ça aussi neutre et transparent qu'au disque, à la fin du premier acte, mais le second passe quand meme bien mieux sur scène.

Et Meachem, dans cette partie, était très à son aise - on l'entendait mieux parce qu'il était plus souvent vers nous (côté cour) et contrairement aux autres son faisceau était très concentré dans une direction (avec la planche derrière pour sa grande scène, c'était parfait).

J'avais promis de battre mon chapeau ce qui vaut toujours mieux que manger sa coulpe, c'est chose faite.


C'est quand même pas une oeuvre immense. hehe On se demande souvent à quoi bon : ni séduisant mélodiquement, ni d'une complexité nourrissante, toujours entre les deux sans jamais en retirer les qualités de l'une ou de l'autre posture.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Bertram
Mélomaniaque
Bertram


Nombre de messages : 1722
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2009

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyDim 2 Mai 2010 - 20:48

Assez d'accord : moi qui suis un fervent admirateur de Britten, je crois que c'est son opéra que j'aime le moins, sans doute parce qu'il manque globalement d'ambiguïté, avec des personnages presque allégoriques qui laissent peu de place aux plus humains (Vere).
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97400
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyDim 2 Mai 2010 - 21:11

J'ai noté sur mon petit carnet au moment du monologue de Claggart : "est-ce bien la peine d'arriver au vingtième pour faire des méchants vilains pas beaux sans psychologie ?" Mr. Green

Dommage, parce que toute la trame est là, mais effectivement, les personnages sont trop tranchés. Le côté antipathique ou marginal de Grimes, par exemple, rend tellement plus vivant l'imaginaire...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Rameau
Mélomaniaque



Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 12/01/2009

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyDim 2 Mai 2010 - 23:05

Bizarre, bizarre... Je trouve au contraire cette oeuvre plus intéressante que Grimes, à la fois très séduisante et très complexe dramatiquement. Vere, c'est un personnage merveilleux; c'est sûr qu'il y a un petit côté apologue, mais c'est tout sauf un défaut (c'est toujours mieux que la sottise des livrets type Rigoletto ou Tosca). C'est une oeuvre que j'ai déjà beaucoup vue (dans la production de Zambello, et dans celle bête à manger du foin de Peter Mussbach à Munich, où M. Mussbach nous révélait, à nous public stupide, que, figurez-vous, eh ben ça parle d'homosexualité. Si, parfaitement !), et que j'ai hâte de revoir encore!
(mais le Songe d'une nuit d'été aussi, peut-être dès la saison prochaine...)
Revenir en haut Aller en bas
http://musicasola.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97400
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyDim 2 Mai 2010 - 23:08

Et dans ce monde subtil, Claggart, tu en fais quoi ? Rigoletto, c'est peut-être schématique, mais on a des personnages pourvus d'une psychologie, même si on peut la juger incomplète...

Rameau a écrit:
et dans celle bête à manger du foin de Peter Mussbach à Munich, où M. Mussbach nous révélait, à nous public stupide, que, figurez-vous, eh ben ça parle d'homosexualité.
Mais c'est scandaleux alors, cet opéra Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Rameau
Mélomaniaque



Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 12/01/2009

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyDim 2 Mai 2010 - 23:36

La psychologie n'est pas la seule valeur admise, j'espère... Il y a du théâtre avant et après le règne de la psyché... Dans Rigoletto, il y a certes une sorte de psychologie, mais c'est tellement caricatural ! Si je devais rapprocher Claggart d'une figure littéraire, je penserais volontiers au Vautrin de Balzac, autre personnage assez difficile à faire rentrer dans les cadres d'une littérature psychologique. Tout le monde de Balzac fonctionne largement avec ce genre de personnages sans épaisseur psychologique, et ça n'empêche pas la complexité...
DavidLeMarrec a écrit:
Rameau a écrit:
et dans celle bête à manger du foin de Peter Mussbach à Munich, où M. Mussbach nous révélait, à nous public stupide, que, figurez-vous, eh ben ça parle d'homosexualité.
Mais c'est scandaleux alors, cet opéra Exclamation
Oui, heureusement que M. Mussbach était là pour me faire comprendre la vie...
Revenir en haut Aller en bas
http://musicasola.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97400
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyLun 3 Mai 2010 - 0:15

Rameau a écrit:
Si je devais rapprocher Claggart d'une figure littéraire, je penserais volontiers au Vautrin de Balzac, autre personnage assez difficile à faire rentrer dans les cadres d'une littérature psychologique.
Sauf que le ressort de Claggart est parfaitement absurde - et qui plus est, aucune cause indirecte n'est indiquée. C'est plutôt le Iago de Boito ou les tuteurs barbons... A vrai dire, je ne vois pas d'exemple probant en littérature d'un tel personnage, à part dans la littérature pour enfants.


Citation :
Tout le monde de Balzac fonctionne largement avec ce genre de personnages sans épaisseur psychologique, et ça n'empêche pas la complexité...
Ce n'est pas une question d'épaisseur, mais d'existence. Claggart, ce n'est pas un humain, ça ne peut pas être un humain. A la rigueur, ils auraient pu mettre un démon sur le vaisseau type Contes d'Hoffmann (ou Alien, comme on veut), c'était plus crédible.


Citation :
Oui, heureusement que M. Mussbach était là pour me faire comprendre la vie...
Cela dit, franchement, ce peut être un piste pour essayer de donner une cohérence à tout ça. Mais Mussbach est capable de la plus grande subtilité comme des plus grossières ficelles, alors si c'était une production pas réussie, oui, ce pouvait être terrible.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Rameau
Mélomaniaque



Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 12/01/2009

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyLun 3 Mai 2010 - 1:25

Je n'ai dû voir que les mauvaises...
Pour Claggart, je ne vois pas trop ce que tu lui reproches... C'est quoi, le ressort absurde que tu vois?
Revenir en haut Aller en bas
http://musicasola.blogspot.com/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 90867
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyLun 3 Mai 2010 - 10:59

Le gros méchant pas beau pire que Iago ou Hagen: je vais détruire la beauté, "je suis le mal" presque quoi. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Rameau
Mélomaniaque



Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 12/01/2009

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyLun 3 Mai 2010 - 11:13

Le personnage ne se résume pas à cette phrase ! Et tu en restes à une interprétation psychologique... Ce qui compte dans cette oeuvre, ce sont les relations entre les personnages, et c'est surtout le travail de la mémoire : on est dans la tête de Vere ! La stylisation des personnages vient au moins en partie de là !
Revenir en haut Aller en bas
http://musicasola.blogspot.com/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 90867
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyLun 3 Mai 2010 - 11:15

Rameau a écrit:
Ce qui compte dans cette oeuvre, ce sont les relations entre les personnages, et c'est surtout le travail de la mémoire : on est dans la tête de Vere !

Heu... tu veux dire que Vere a des caméras cachées partout sur le bateau pour savoir ce qu'ont dit tous les personnages à toute heure?
Ou que ce monologue de Claggart, c'est juste la façon dont Vere voit ce personnage?
Revenir en haut Aller en bas
Rameau
Mélomaniaque



Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 12/01/2009

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyLun 3 Mai 2010 - 12:19

n° 2, chef !
Avec le filtre de la mémoire



(tiens, c'est pour Warlikowski, ça !)
Revenir en haut Aller en bas
http://musicasola.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97400
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyLun 3 Mai 2010 - 18:55

Ouais, eh bien, pour quelqu'un qui lit Pindare et Catulle, il est pas finaud le Vere. Ce n'est qu'un médiocre Pilate d'une certaine façon (voire une figure de Judas lorsqu'il va annoncer la sentence), mais ça n'explique pas tout.

Quoi qu'il en soit, reporter tout le mal sur une seule personne est toujours inopérant dramatiquement, ça réduit considérablement la complexité d'une oeuvre. Encore, Hagen, c'est un dégénéré, fils d'un nabot fat et d'une gueuse vénale ; mais Claggart ? On nous dit seulement qu'il veut détruire le bien. Tant qu'à faire, autant nous mettre Belzébuth sur le bateau, ce serait plus drôle.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Rameau
Mélomaniaque



Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 12/01/2009

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyLun 3 Mai 2010 - 20:20

C'est difficile de sortir des habitudes psychologisantes, apparemment... Pense "Vautrin"...
Revenir en haut Aller en bas
http://musicasola.blogspot.com/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97400
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyLun 3 Mai 2010 - 20:30

Je parle pas de psychologie, je parle de dramaturgie (Vautrin n'est pas ce misérable diabolus ex machina sans substance). Par ailleurs, même si on voulait représenter non pas des hommes mais des concepts, ce serait singulièrement pauvre.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Hippolyte
Mélomane chevronné
Hippolyte


Nombre de messages : 3084
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyLun 3 Mai 2010 - 20:42

Je n'ai pas l'impression que Claggart soit une simple représentation du mal qui voudrait détruire le bien.
Claggart est un homme rude, violent, qui sème la terreur parmi les matelots enrôlés de force, mais qui tout d'un coup est déstabilisé par l'amour que suscite Billy Budd parmi les matelots. Il ne détruit pas Billy gratuitement, ce qui en ferait un simple suppôt de Satan, mais parce qu'il est troublé. S'il éprouve tant le besoin de le détruire, ce n'est pas seulement par quelque devoir métaphysique de vaincre symboliquement le bien, mais parce que lui-même est sensible à cet amour et à la beauté de Billy : grand classique de la psychologie (et de l'homophobie) qui consiste à vouloir détruire celui qui suscite en soi le sentiment que l'on redoute et que l'on veut détruire. Evidemment tout ceci n'est que suggéré (tant par Melville que par Forster) et mêlé aux images de l'ange et du démon.
Ce sont ces deux dimensions mêlées, métaphysique et psychologique, qui à mon avis font l'intérêt du personnage. Et là, malgré sa grande qualité, la mise en scène ne met pas en valeur cette double lecture : le personnage de Claggart est assez bien joué mais sans grande subtilité et le Billy Budd de Meachem est bien trop niais pour incarner l'objet d'un tel amour.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97400
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyLun 3 Mai 2010 - 20:52

Hippolyte a écrit:
Je n'ai pas l'impression que Claggart soit une simple représentation du mal qui voudrait détruire le bien.
Claggart est un homme rude, violent, qui sème la terreur parmi les matelots enrôlés de force, mais qui tout d'un coup est déstabilisé par l'amour que suscite Billy Budd parmi les matelots. Il ne détruit pas Billy gratuitement, ce qui en ferait un simple suppôt de Satan, mais parce qu'il est troublé.
Tu redis très bien le livret, de façon plus convaincante que lui d'ailleurs. Smile


Citation :
S'il éprouve tant le besoin de le détruire, ce n'est pas seulement par quelque devoir métaphysique de vaincre symboliquement le bien, mais parce que lui-même est sensible à cet amour et à la beauté de Billy : grand classique de la psychologie (et de l'homophobie) qui consiste à vouloir détruire celui qui suscite en soi le sentiment que l'on redoute et que l'on veut détruire.
Oui, bien sûr, mais c'est justement à déduire, voire à inventer : même pas d'allusions véritables... C'était tout ce qui pouvait avoir de riche dans cette histoire. Ou alors, quitte à faire de Claggart une brute immonde, que Vere ferme volontairement les yeux sur cet ordre commode. Bref, ça manque de sentiments mêlés.

Citation :
Et là, malgré sa grande qualité, la mise en scène ne met pas en valeur cette double lecture :
J'espérais justement qu'une mise en scène puisse pallier les manques du livret. Il y a bien une ébauche avec la badine de Claggart, mais c'est vraiment minime, presque artificiel.
Je n'ai pas trouvé la mise en scène passionnante d'ailleurs : elle est efficace visuellement, mais c'est vraiment superficiel sur les psychologies et les symboles. Mais bon, j'allais voir du Zambello, donc j'attendais plus du double pont que des allusions subtiles. Very Happy


Quoi qu'il en soit, j'admire ton effort d'explication de texte, parce que tu présentes vraiment le livret sous son jour le plus avantageux, et sans extrapoler le moins du monde qui plus est. thumleft
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Rameau
Mélomaniaque



Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 12/01/2009

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyLun 3 Mai 2010 - 21:33

Je suis d'accord avec Hippolyte. Je crois vraiment, David, que le livret t'échappe, ce serait bien de le reconnaître plutôt que de s'acharner à le trouver mauvais...
Revenir en haut Aller en bas
http://musicasola.blogspot.com/
Hippolyte
Mélomane chevronné
Hippolyte


Nombre de messages : 3084
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyLun 3 Mai 2010 - 21:34

Merci, David. Smile Je crois que j'aime bien cette histoire et que je voudrais qu'on en sente davantage la subtilité tragique. En même temps Forster n'était pas celui qui allait rendre plus explicite ce qui n'était que latent ou suggéré dans l'oeuvre de Melville.

C'est vrai que cette mise en scène est un superbe spectacle mais qu'elle n'est guère subtile.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97400
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyLun 3 Mai 2010 - 21:38

Hippolyte a écrit:
Je crois que j'aime bien cette histoire et que je voudrais qu'on en sente davantage la subtilité tragique.
C'est aussi mon cas, je trouve la trame (et même la répartition en tableaux) très belle, ça manque juste un peu de nuances et d'ambiguïtés, et avec la musique un peu tiède, ça rend le tout moyen alors que si Britten avait utilisé autant d'inspiration que pour le Tour d'Ecrou et un livret un rien plus ambivalent, c'était à coup sûr un vrai chef-d'oeuvre. Peccato.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Bertram
Mélomaniaque
Bertram


Nombre de messages : 1722
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2009

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyLun 3 Mai 2010 - 22:09

Il aurait dû adapter Moby Dick, il avait déjà l'atmosphère marine !
Revenir en haut Aller en bas
Hippolyte
Mélomane chevronné
Hippolyte


Nombre de messages : 3084
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyLun 3 Mai 2010 - 22:16

Une baleine à Bastille, et qui casserait tout !!! Youpiiii !!! Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
frere elustaphe
Aurelia Aurita
frere elustaphe


Nombre de messages : 10071
Age : 64
Date d'inscription : 17/12/2006

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyDim 9 Mai 2010 - 13:38

C'était bien chouette. Mais c'est dommage de devoir sacrifier un chanteur ou deux à chaque fois. Surprised
Revenir en haut Aller en bas
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl


Nombre de messages : 13311
Age : 33
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyDim 9 Mai 2010 - 15:27

Hippolyte a écrit:
Je n'ai pas l'impression que Claggart soit une simple représentation du mal qui voudrait détruire le bien.
Claggart est un homme rude, violent, qui sème la terreur parmi les matelots enrôlés de force, mais qui tout d'un coup est déstabilisé par l'amour que suscite Billy Budd parmi les matelots. Il ne détruit pas Billy gratuitement, ce qui en ferait un simple suppôt de Satan, mais parce qu'il est troublé. S'il éprouve tant le besoin de le détruire, ce n'est pas seulement par quelque devoir métaphysique de vaincre symboliquement le bien, mais parce que lui-même est sensible à cet amour et à la beauté de Billy : grand classique de la psychologie (et de l'homophobie) qui consiste à vouloir détruire celui qui suscite en soi le sentiment que l'on redoute et que l'on veut détruire. Evidemment tout ceci n'est que suggéré (tant par Melville que par Forster) et mêlé aux images de l'ange et du démon.
Tout à fait d'accord avec cela. Oui, Claggart est franchement caricatural, mais il ne dit pas seulement qu'il veut détruire les gentils tout beaux parce que c'est un méchant tout vilain. Sans tomber dans la psychologie de bas étage, il y a des des références assez claires (pour moi Mr. Green) à un espèce de refoulement, et la mise en scène n'appuie pas cela trop lourdement (lorsqu'il sent le ruban de Billy Budd ou se penche par dessus le Novice).
Après, le jeu excessif de Gidon Saks n'arrangeait pas beaucoup les choses... Et puis je n'aime pas trop ce genre de voix très métallique, mais au moins on l'entendait bien. Ça m'a fait penser à Terfel avec un timbre bien moins séduisant.

Sinon, j'ai beaucoup aimé le premier acte mais été très déçu par le deuxième, autant dramatiquement que musicalement. Je ne m'attendais pas à ce que l'intrigue se développe comme ça, j'espérais quelque chose de plus subtil, moins... rocambolesque tout en étant très attendu. Et puis il y a franchement des longueurs (la scène du Conseil de guerre, pfoulala)...
Mais globalement la musique m'a plus séduit et m'a paru beaucoup plus dense que dans le Tour d'écrou par exemple. Ce n'est pas un sommet de complexité mais il y a de belles atmosphères, et mélodiquement, si, je trouve ça quand même très bien.

Mise en scène pas très profonde, en effet, et un peu lassante visuellement quoique bien faite. Je m'attendais à pire de la part de Zambello.
Begley était un peu à la peine en Capitaine Vere (un vibrato parfois envahissant et des aigus pas beaux) mais c'était pas mal. De même pour Meachem qui s'en est bien tiré sans être pour autant d'une folle profondeur, on se demande ce que tout le monde trouve à ce Billy Budd.
Parmi les jolies surprises il y avait le Novice de François Piolino et surtout son ami interprété par le baryton Vladimir Kapshuk, au timbre d'une noirceur superbe et à la projection parfaite.

Ouais, globalement c'était chouette, jolie découverte. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 90867
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyDim 9 Mai 2010 - 17:02

Wolferl a écrit:

Après, le jeu excessif de Gidon Saks n'arrangeait pas beaucoup les choses... Et puis je n'aime pas trop ce genre de voix très métallique, mais au moins on l'entendait bien. Ça m'a fait penser à Terfel avec un timbre bien moins séduisant.

Du coup ça m'a fait plutôt penser à Tomlinson dans le timbre. (je ne vois pas trop le rapport avec Terfel pour ma part)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97400
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyDim 9 Mai 2010 - 17:13

Wolferl a écrit:
Tout à fait d'accord avec cela. Oui, Claggart est franchement caricatural, mais il ne dit pas seulement qu'il veut détruire les gentils tout beaux parce que c'est un méchant tout vilain. Sans tomber dans la psychologie de bas étage, il y a des des références assez claires (pour moi Mr. Green) à un espèce de refoulement, et la mise en scène n'appuie pas cela trop lourdement (lorsqu'il sent le ruban de Billy Budd ou se penche par dessus le Novice).
Mais on est bien d'accord avec ça, pour moi aussi c'est sensible. Mais il n'empêche que ce n'est pas très développé psychologiquement, ça reste à l'état de caricature.
Ca vaut mieux que les leçons dont on nous régale dans les opéras contemporains, hein, ou on nous aurait expliqué qu'en fait le mal vient de la jalousie et de la concupiscence, et que c'est mal tout ça, surtout qu'il n'y a pas à avoir honte, avec une ou deux citation du Mahâbhârata pour y mettre bon ordre.

Mais ça reste frustrant avec la qualité onirique du sujet et les potentialités dramatiques de Britten.


Citation :
Après, le jeu excessif de Gidon Saks n'arrangeait pas beaucoup les choses... Et puis je n'aime pas trop ce genre de voix très métallique, mais au moins on l'entendait bien.
Ce n'était pas franchement raffiné, j'ai vraiment regretté qu'on ne nous mette pas Paul Gay à la place, qui était vraiment excellent.


Citation :
beaucoup plus dense que dans le Tour d'écrou par exemple.
C'est une blague ? Shocked

Sinon, l'acte II me paraît objectivement bien plus fourni musicalement. Dramatiquement aussi, on tire les conséquences de ce qui a été posé, ça bouge plus.


Citation :
Je m'attendais à pire de la part de Zambello.
Moi j'ai vu de belles choses de Zambello, mais sur de petites scènes (Traviata, Fliegende Holländer). Pas exceptionnel, mais effecticace, avec de beaux dispositifs scéniques pas tape-à-l'oeil.


Citation :
on se demande ce que tout le monde trouve à ce Billy Budd.
C'est le problème pour tous les rôles positifs de toute façon. Mais les BB étant recrutés aussi sur leurs pectoraux, ça donne un semblant de vraisemblance. Rolling Eyes


Citation :
Parmi les jolies surprises il y avait le Novice de François Piolino
Ca, c'était fantastique... mais c'était pas tellement une surprise.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl


Nombre de messages : 13311
Age : 33
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyDim 9 Mai 2010 - 18:47

DavidLeMarrec a écrit:
Citation :
beaucoup plus dense que dans le Tour d'écrou par exemple.
C'est une blague ? Shocked

Sinon, l'acte II me paraît objectivement bien plus fourni musicalement. Dramatiquement aussi, on tire les conséquences de ce qui a été posé, ça bouge plus.
Non, j'avais été très déçu par le Tour d'écrou (DVD Harding), je n'étais pas rentré dedans du coup la musique m'avait semblé molle et gentillette. Mais il faut que je réécoute, c'est certain...

C'est bizarre aussi parce que l'acte II m'a beaucoup moins séduit également. Toute la première partie (jusqu'au monologue de BB avant l'exécution) était pas terrible, et j'ai trouvé que les effet de bataille tombaient un peu à l'eau (hahaha). Même scéniquement, cet acte était quand même beaucoup plus statique que le précédent : alors que la tension est censée monter au milieu d'un course poursuite avec coups de canons, tous les marins restaient plantés là à regarder vers la salle. Bof.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97400
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyDim 9 Mai 2010 - 19:05

Wolferl a écrit:
et j'ai trouvé que les effet de bataille tombaient un peu à l'eau (hahaha).
Au disque, oui, assez plat (et musicalement, c'est plutôt rudimentaire), mais sur scène, j'ai trouvé ça tout à fait réussi.

Citation :
Même scéniquement, cet acte était quand même beaucoup plus statique que le précédent : alors que la tension est censée monter au milieu d'un course poursuite avec coups de canons, tous les marins restaient plantés là à regarder vers la salle. Bof.
Tu voulais faire comment pour faire apparaître quinze vaisseaux français et faire déplacer le bateau hors scène ? On n'est pas au cinéma. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl


Nombre de messages : 13311
Age : 33
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyDim 9 Mai 2010 - 19:09

Je sais bien, mais qu'au moins la direction d'acteurs soit un peu plus vive, qu'on ressente le tumulte des vagues et l'exaltation des marins (quitte à faire tituber grossièrement les personnage, qu'il se passe quelque chose, quoi) ! bounce
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97400
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyDim 9 Mai 2010 - 19:25

Oui, comme sur ton avatar, quoi.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl


Nombre de messages : 13311
Age : 33
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyDim 9 Mai 2010 - 19:27

Question
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97400
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyDim 9 Mai 2010 - 19:52

Ca titube et ça (tré)mousse.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Utnapištim
Mélomane chevronné
Utnapištim


Nombre de messages : 3330
Age : 60
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyDim 9 Mai 2010 - 21:31

J'y retourne demain, quelqu'un y sera ?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97400
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyDim 9 Mai 2010 - 21:32

Ca aurait été avec plaisir, mais j'ai déjà donné. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Abnegor
Mélomaniaque
Abnegor


Nombre de messages : 1658
Age : 42
Localisation : Angers
Date d'inscription : 19/12/2009

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyLun 10 Mai 2010 - 11:32

J'y serai, à ce soir !
Revenir en haut Aller en bas
Abnegor
Mélomaniaque
Abnegor


Nombre de messages : 1658
Age : 42
Localisation : Angers
Date d'inscription : 19/12/2009

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyMar 11 Mai 2010 - 9:46

Bon, ben je suis finalement assez mitigé Confused .

On m'en avait fait de grands éloges, donc peut-être que je m'attendais à trop haut.
C'est le livret qui m'a vraiment gêné, je n'ai jamais trouvé ça crédible, cette histoire de méchant à la voix grave qui veut gratuitement faire du mal au gentil qui n'est pas corruptible. Je suis peut-être passé à côté de quelque chose, en tout cas ça ne m'a pas happé.
On m'avait aussi parlé d'une atmosphère oppressante car c'est dans un bateau... ça ne m'a pas impressionné plus que ça.
Quand j'avais vu le viol de Lucrèce à l'Athénée, vers la fin j'avais les mains cramponnées sur mon fauteuil, je m'attendais donc à finir dans le même état, je reste donc sur ma faim Neutral .

Après, je n'ai pas non plus passé une mauvaise soirée : la mise en scène est sympathique (même si contrairement à certains, je n'en suis pas non plus fanatique) ; aucun mauvais chanteur, je les ai même trouvés au moins plus que corrects ; l'orchestre dans un bon jour. Et même si je n'ai jamais marché dans l'intrigue, j'ai pu tout suivre sans ennui.
Revenir en haut Aller en bas
Rameau
Mélomaniaque



Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 12/01/2009

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyMar 11 Mai 2010 - 11:41

Pour ma part, j'ai passé une excellente soirée ce samedi (alors que contrairement à Abnegor je n'avais pas du tout aimé Le viol de Lucrèce de l'Atelier lyrique, très en-deçà de la grande richesse de l'œuvre). Je suis très surpris de voir à quel point cette oeuvre qui me semble d'accès facile semble rebuter certains ici, comme si le côté parabole, dépourvue de ressorts psychologiques, posait un problème insurmontable. Enfin, ça n'a pas empêché que la représentation ait remporté un beau triomphe comme je n'en avais pas vu à l'Opéra depuis un bon moment.
Le mérite en revient à mon sens avant tout (outre à la qualité de l'oeuvre !) à Jeffrey Tate, un chef que l'ONP a finalement assez peu employé, et on se demande vraiment bien pourquoi; non que tout soit parfait, mais vraiment l'essentiel est là, on sent que les musiciens le respectent (ce qui est rare à l'ONP...), les couleurs sont présentes à profusion, c'est vraiment très réjouissant. Merci Monsieur !
La distribution est sans faille : ce n'est pas Kim Begley qui me convainc le plus (cela dit c'est mieux que son Loge criard), mais il est très correct quand même ; Gidon Saks et Lucas Meachem m'ont en revanche beaucoup plu, et je ne comprends pas très bien le manque de finesse qui leur est reproché ici ou là. Dans les seconds rôles, j'ai du mal à oublier le Squeak de l'excellent Steven Cole lors des précédentes reprises,mais François Piolino en Novice est très bien...
Ah oui, au fait, la mise en scène : c'est le retour à l'ère Gall, ce qui n'est pas le pire de ce qu'on nous a proposé récemment ; cela dit, la reprise est un peu vite faite (je pense que Kim Begley est capable de jouer plus subtilement dans le prologue qu'il ne l'a fait), ce qui du reste n'était pas rare non plus sous Mortier; et en plus la technique a un peu fait des siennes ce samedi, ce qui fait que le principal intérêt de la production de Zambello s'est trouvé très mal en point. Evidemment, ça reste une mise en scène qu'on aura du mal à trouver gênante...
En tout cas vive Britten, vive Billy Budd...
Revenir en haut Aller en bas
http://musicasola.blogspot.com/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 90867
Age : 42
Date d'inscription : 08/06/2005

Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 EmptyMar 11 Mai 2010 - 11:45

Rameau a écrit:
Pour ma part, j'ai passé une excellente soirée ce samedi (alors que contrairement à Abnegor je n'avais pas du tout aimé Le viol de Lucrèce de l'Atelier lyrique, très en-deçà de la grande richesse de l'œuvre). Je suis très surpris de voir à quel point cette oeuvre qui me semble d'accès facile semble rebuter certains ici, comme si le côté parabole, dépourvue de ressorts psychologiques, posait un problème insurmontable.

Pour ma part je n'y vois rien de rebutant, comme tu le dis c'est plutôt d'accès facile.
Le problème est que je n'y trouve rien de bien passionnant. (on a parlé du livret mais c'est pareil pour la musique)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty
MessageSujet: Re: Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010   Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Bastille - Britten: Billy Budd - Avril-mai 2010
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Bastille - Parsifal - Jordan avril-mai 2018
» Otello - De Billy - Serban - Bastille mars avril
» Radio France - Bartok/Britten/Scriabine - 21 avril 2017
» Macbeth-Bastille (Avril Mai 2009)
» Tosca - Bastille - Avril 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: