Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -60%
-60% sur l’extracteur de jus FAURE FJ-4541
Voir le deal
39.99 €

 

 les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
drduracell
Néophyte


Nombre de messages : 15
Age : 41
Localisation : LAMBERSART (59130)
Date d'inscription : 02/07/2008

les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux   les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux - Page 2 EmptyJeu 19 Nov 2009 - 7:27

DavidLeMarrec a écrit:
Tu pourrais expliciter ?

Ca me semble tout de même assez sommaire, et moins riche de possibles qu'un conte archaïque.

le problème, avec la Flûte, c'est qu'on est tellement captivé par la musique, que l'on n'arrive plus à suivre le livret:
un exemple très simple et parmi tant d'autres en ce qui concerne l'intérêt politique

-Tamino, au sang bleu: "Et toi? Qui es tu?"
-Papageno, l'homme du peuple: "Question idiote! Un homme comme toi"

Ceci, fin du XVIIIe est une prise de risque politique énorme...
Revenir en haut Aller en bas
Bertram
Mélomaniaque
Bertram

Nombre de messages : 1722
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2009

les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux   les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux - Page 2 EmptyJeu 19 Nov 2009 - 8:10

Citation :
Non, Tirso comme Da Ponte le disent explicitement : il a tenté de se faire passer pour Ottavio. Chez Tirso, Isabela (l'équivalent d'Anna) attend Octavio un peu avant le mariage... Don Juan profite du quiproquo, qui ne dure pas assez longtemps pour commettre son forfait.

Oui, oui, ma supposition parlait de ce qu'il comptait faire au moment où il serait découvert, mais c'est vrai qu'il pouvait réussir son coup. Du danger de vivre à la lueur des flambeaux...

Citation :
Dans les Noces aussi il y a une méchante couture : on n'a pas l'information (qui figure chez Beaumarchais) comme Suzanne récupère la bourse destinée à sauver Figaro du mariage forcé.

C'est vrai, ça ne m'avait jamais frappé. Elle a dû trouver cet argent dans le pas du cheval de Chérubin...
Revenir en haut Aller en bas
Bertram
Mélomaniaque
Bertram

Nombre de messages : 1722
Age : 40
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2009

les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux   les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux - Page 2 EmptyJeu 19 Nov 2009 - 8:49

Citation :
le problème, avec la Flûte, c'est qu'on est tellement captivé par la musique, que l'on n'arrive plus à suivre le livret:
un exemple très simple et parmi tant d'autres en ce qui concerne l'intérêt politique

-Tamino, au sang bleu: "Et toi? Qui es tu?"
-Papageno, l'homme du peuple: "Question idiote! Un homme comme toi"

La musique de ce passage n'est pas terrible...

Et puis il faut préciser que l'homme du peuple est couvert de plumes et de cages, ce qui peut expliquer la question de Tamino...
Revenir en haut Aller en bas
Cleme
Petit agniou
Cleme

Nombre de messages : 7229
Age : 26
Date d'inscription : 18/12/2008

les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux   les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux - Page 2 EmptyJeu 19 Nov 2009 - 8:51

WoO a écrit:


D Le livret du Zoroastre de Rameau avec tous ces faux rebondissements à répétition n'est pas loin derrière lui

Celui la en plus d'être tiré par les cheveux il est nul. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron

Nombre de messages : 12381
Age : 28
Date d'inscription : 23/02/2007

les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux   les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux - Page 2 EmptyJeu 19 Nov 2009 - 8:52

+1 Mr.Red

(OUI, David, je sais, il faut que j'aille écouter la version Christie hehe)
Revenir en haut Aller en bas
Cleme
Petit agniou
Cleme

Nombre de messages : 7229
Age : 26
Date d'inscription : 18/12/2008

les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux   les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux - Page 2 EmptyJeu 19 Nov 2009 - 8:53

Era a écrit:

(OUI, David, je sais, il faut que j'aille écouter la version Christie hehe)

Mais la version Christie ne change malheureusement pas le livret. Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux   les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux - Page 2 EmptyJeu 19 Nov 2009 - 20:15

drduracell a écrit:
le problème, avec la Flûte, c'est qu'on est tellement captivé par la musique, que l'on n'arrive plus à suivre le livret:
Ah, ce doit être pour ça que lorsqu'on écoute poliment la musique on s'ennuie ferme avec le reste. hehe

Citation :
un exemple très simple et parmi tant d'autres en ce qui concerne l'intérêt politique

-Tamino, au sang bleu: "Et toi? Qui es tu?"
-Papageno, l'homme du peuple: "Question idiote! Un homme comme toi"

Ceci, fin du XVIIIe est une prise de risque politique énorme...
Mouinon, c'était quand même des idées fort répandues chez les intellectuels. Et Mozart avait quand même fait des scènes plaisantes de ce genre dans les Noces et Don Gio, sans susciter de réactions offusquées. Les valets qui dépassent les maîtres en esprit et qui le leur font savoir, ça se trouve déjà au XVIIe et se répand pendant tout le XVIIIe, y compris à l'Opéra.

Et puis ça reste quand même du catéchisme sommaire, pas très vertigineux. Une sorte de christianisme laïcisé : Alle Menschen werden Brüder étoussa.

Bertram a écrit:
Oui, oui, ma supposition parlait de ce qu'il comptait faire au moment où il serait découvert, mais c'est vrai qu'il pouvait réussir son coup.
Dans l'original, c'est bien plus fin que cela : Doña Isabela une fois trahie n'a plus aucun intérêt à faire du tapage, ce serait révéler son déshonneur, et y compris son projet d'accueillir Octavio dans ses appartements avec un peu d'avance sur les conventions...

Don Juan qui est fils de gentilhomme à la cour connaît le détail de ces intrigues et de ces psychologies. Evidemment, un opéra est plus bref et Da Ponte a considérablement synthétisé les choses, ce qui rend le début vraiment réduit à l'essentiel et pas spécialement explicatif. Pour ça, il faut lire le théâtre du XVIe et du début du XVIIe. Smile


Citation :
C'est vrai, ça ne m'avait jamais frappé. Elle a dû trouver cet argent dans le pas du cheval de Chérubin...
Moi ça m'a toujours frappé : on ne nous quand même pas la provenance, alors qu'ils étaient prêts à s'immoler ensemble en guise de protestation désespérée...

Era a écrit:
+1 Mr.Red

(OUI, David, je sais, il faut que j'aille écouter la version Christie hehe)
Non, non, le livret est le même Christie donne à fond dans l'urgence, alors que Kuijken parvient à trouver un très bel équilibre poétique, en particulier dans tout ce qui est divertissements, et finalement ça exalte plus les grâces que les faiblesses (très réelles) du livret.
Cela dit, pour de l'opéra XVIIIe, ça reste un livret efficace, à défaut d'être profond ou un tant soit peu cohérent.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
@lm@viv@
Mélomaniaque
@lm@viv@

Nombre de messages : 563
Localisation : Complètement à l'Ouest
Date d'inscription : 26/07/2010

les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux   les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux - Page 2 EmptySam 3 Aoû 2013 - 2:40

Un petit article australien amusant qui répertorie les 10 "plots" les plus absurdes des livrets d'opéra.

http://www.limelightmagazine.com.au/Article/351292,the-10-silliest-operasthat-you-really-need-to-hear.aspx/0

Bonne lecture Wink
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux   les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux - Page 2 EmptySam 3 Aoû 2013 - 13:49

Le principe est amusant, mais je ne suis vraiment pas d'accord... généralement, la critique des livrets (même lorsqu'ils sont mauvais) doit beaucoup à la superficialité du commentateur.

En l'occurrence, sont présentés comme ridicules les trames d'œuvres fondées sur des monuments de la littérature, que le même critique décrirait sans doute comme tout à fait vénérable (The Monk pour la Nonne Sanglante, L'Homme qui rit pour Die toten Augen) ; pour d'autres il semble ne pas être très informé sur le style délibérément choisi par le librettiste (L'Étoile, vraiment original dans son genre, et volontairement grotesque), même pour La Wally (pas passionnante en effet) ce n'est finalement que la résultante de l'esthétique choisie ; et puis il y a les mêmes préjugés reproduits d'âge en âge (Dinorah, remarquablement construit, serait ridicule à cause de sa chèvre qui a mal vieilli –€ ce n'est qu'une toute petite section de l'ouvrage, que j'aime beaucoup d'ailleurs).

Pas très convaincu –€ à part s'il s'agit de dire du mal de Donizetti, bien sûr. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20346
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux   les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux - Page 2 EmptySam 3 Aoû 2013 - 13:57

L'avantage c'est que ça fait parler de La Nonne Sanglante! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6486
Age : 28
Date d'inscription : 06/01/2011

les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux   les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux - Page 2 EmptySam 3 Aoû 2013 - 14:09

DavidLeMarrec a écrit:
Le principe est amusant, mais je ne suis vraiment pas d'accord... généralement, la critique des livrets (même lorsqu'ils sont mauvais) doit beaucoup à la superficialité du commentateur.

En l'occurrence, sont présentés comme ridicules les trames d'œuvres fondées sur des monuments de la littérature, que le même critique décrirait sans doute comme tout à fait vénérable (The Monk pour la Nonne Sanglante, L'Homme qui rit pour Die toten Augen) ; pour d'autres il semble ne pas être très informé sur le style délibérément choisi par le librettiste (L'Étoile, vraiment original dans son genre, et volontairement grotesque), même pour La Wally (pas passionnante en effet) ce n'est finalement que la résultante de l'esthétique choisie ; et puis il y a les mêmes préjugés reproduits d'âge en âge (Dinorah, remarquablement construit, serait ridicule à cause de sa chèvre qui a mal vieilli –€ ce n'est qu'une toute petite section de l'ouvrage, que j'aime beaucoup d'ailleurs).

je souscris entiérement j'ai pensé la même chose a la lecture de l'article

Cela dit ça m'a effectivement permis d'entendre parler de la none sanglante, un Gounod que je ne connaissais pas, et en plus c'est adapté de Lewis ça m’intéresse donc beaucoup Very Happy


Dernière édition par Parsifal le Sam 3 Aoû 2013 - 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20346
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux   les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux - Page 2 EmptySam 3 Aoû 2013 - 14:19

Parsifal a écrit:
Cela dit ça m'a effectivement un Gounod que je ne connaissais pas, et en plus c'est adapté de Lewis ça m’intéresse donc beaucoup Very Happy 

dwarf 
Même quand on dit du mal de Gounod, au moins on en parle! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux   les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
les opéras dont les livrets sont tirés par les cheveux
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: