Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-30%
Le deal à ne pas rater :
Nike Air Max Exosense SE
87.47 € 124.99 €
Voir le deal

 

 Beethoven Sonate N°32, opus 111

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
shushu
Mélomaniaque
shushu

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonate N°32, opus 111   Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 EmptyDim 24 Juil 2016 - 14:50

http://www.francemusique.fr/classique/quelle-est-la-meilleure-version-de-la-sonate-opus-111-de-beethoven-74127

Alors finalement, d'après l'émission de janvier 2015, une version Kovacevich 1992 approcherait le génial*.

Ah bon enfin oui peut-être ?

En rappel, en écoute comparée ici, c'est Grinberg qui l'avait emporté, mais peut-on retrouver facilement les versions auxquelles elle était opposée ? pleins de versions de momies sans doute  Laughing

En fait il semble que" la" ou plutôt "une" version Kovacevich n'ait pas été présente ici lors de l'écoute comparée de 2011, mais ça a fait débat (voir la fin du sujet, où DLM la défend pas mal).

*du moins le très Beethovénien


Dernière édition par shushu le Ven 8 Sep 2017 - 20:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
shushu
Mélomaniaque
shushu

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonate N°32, opus 111   Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 EmptyJeu 7 Sep 2017 - 16:25

Selon mes hormones et neurotransmetteurs et météo du mois de septembre 2017, notes seulement valables sous le toit de ma chaumière :

Kovacevich 2003 EMI studio : 6/10
Kovacevich 1992 EMI : 7/10
Brendel 1ère version Vox studio : 4/10
Brendel 71 studio : 7/10
Brendel version 95 studio : 5/10
Michelangeli 1961 Londres BBCL live ? studio ?   : 7/10
Pollini studio 1977 DG : 7/10
Grinberg (intégrale studio) : 5/10
Backhaus (intégrale studio) : 4/10
Serkin live 1989 : 5.5/10
Gulda studio 1985 : 6/10
Fazil Say 2014 : 5.5/10
Lefébure dans Sostice SOCD 271/4 : 4/10 galère.
Richter 1991 live (Authorized Recordings) : 6/10.

etc.....je vais tenter d'en écouter d'autres.


Dernière édition par shushu le Lun 11 Sep 2017 - 14:57, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
clemensnonpapa
Mélomane averti
clemensnonpapa

Nombre de messages : 179
Date d'inscription : 10/11/2012

Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonate N°32, opus 111   Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 EmptyVen 8 Sep 2017 - 6:23

shushu a écrit:
etc.....je vais tenter d'en écouter d'autres.

Un jour, je m'étais écouté Grindberg, Annie Fischer et Yudina et c'est Annie Fischer qui m'avait le plus emballé...
Revenir en haut Aller en bas
shushu
Mélomaniaque
shushu

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonate N°32, opus 111   Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 EmptyVen 8 Sep 2017 - 7:35


OK merci pour cette contribution, j'essaierai certainement d'écouter.
Il y a vraiment beaucoup de versions bien décevantes je trouve par rapport à une oeuvre qui a tant à "dire" si l'on peut employer cette expression pour de la musique.

Quant à l'écoute comparée sur ce forum qui a mis Grinberg en tête....cela me laisse un peu rêveur car cette version ne me convient pas du tout. Mais convient-elle réellement à une majorité ?

Les lecteurs assidus lol de ce fil pourraient comme moi mettre des notes sur les versions qu'ils approchent, on y verrait peut-être plus clair. Personnellement, en matière de notation subjective, je sais que je suis très sévère, il est rare que je ne trouve pas un flot de trucs qui ne me vont pas dans un enregistrement.

coucou
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14259
Age : 59
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonate N°32, opus 111   Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 EmptyVen 8 Sep 2017 - 15:07

Shushu, c'est souvent la qualité du son qui t'obsède, non ?
Quant à l'écoute, comme toute écoute comparée, elle n'engageait que ceux qui y ont participé - beaucoup d'amateurs de piano russe, il est vrai - et n'a donc en aucun cas  valeur universelle - ni plus ni moins en tout cas que ton avis. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
shushu
Mélomaniaque
shushu

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonate N°32, opus 111   Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 EmptyVen 8 Sep 2017 - 17:08

On écoute un disque, le ressenti est la résultante de plusieurs aspect dont effectivement le son, quand c'est en dessous de certains critère disons de pureté, galère galère pour ma pomme je sors les rames et je souffre.

Parfois, par synesthésie bien compréhensible la jolie pochette (sic Melomaniac) joue son rôle !

Serkin live 1989 DG : 5,5/10.
Certains seraient sans doute tentés de coller un "3" à cette version, quant à moi c'est 3 pour le 1er mouvement, 8 pour le 2ème, résultat des courses 5,5/10 !
Le 1er mouvement de cette sonate est une horreur à mettre en onde/interprétation ! D'où ma gratitude envers Pollini ou Brendel 1971, qui réussissent à m'accrocher.

Gulda studio 1985 : 6/10

Fazil Say 2014 : 5.5/10 (interprétation : 3 / piano torrentiel : 8 / moyenne : 5.5)

Kovacevich 1992 7/10 bravo, bon petit.


Lefébure Yvonne dans Solstice SOCD 271/4 : 4/10 galère galère.


Dernière édition par shushu le Dim 10 Sep 2017 - 13:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 12295
Age : 46
Date d'inscription : 02/03/2014

Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonate N°32, opus 111   Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 EmptyVen 8 Sep 2017 - 19:25

Ça commence à ressembler un peu à de l'arithmomanie, là, non?
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 11649
Date d'inscription : 21/01/2007

Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonate N°32, opus 111   Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 EmptySam 9 Sep 2017 - 9:27

shushu a écrit:
On écoute un disque, le ressenti est la résultante de plusieurs aspect dont effectivement le son, quand c'est en dessous de certains critère disons de pureté, galère galère pour ma pomme je sors les rames et je souffre.

Bien sûr que le son est important, pour moi aussi; une bonne interprétation peut être gâchée par un son pourri.  Mad
Mais je n'en fais pas une obsession, la musique avant tout!  Smile

Benedictus a écrit:
Ça commence à ressembler un peu à de l'arithmomanie, là, non?
hehe
Revenir en haut Aller en bas
shushu
Mélomaniaque
shushu

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonate N°32, opus 111   Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 EmptyLun 11 Sep 2017 - 14:55

Tous les participants aux saintes Ecoutes Comparées en font bien quotidiennement.

Richter 1991 live (Authorized Recordings) : 6/10 - passable selon mon entière subjectivité.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 12295
Age : 46
Date d'inscription : 02/03/2014

Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonate N°32, opus 111   Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 EmptyLun 11 Sep 2017 - 16:09

shushu a écrit:
Tous les participants aux saintes Ecoutes Comparées en font bien quotidiennement.
Ben, non, justement, puisque la règle du jeu impose que les «notes» fassent l'objet d'un minimum de justification en commentaire - personnellement, c'est ce qui m'importe, parce que ça peut me guider dans mes choix d'écoute. Peu importe qu'untel ait noté 4/10 ou 9/10: mais si je sais quelles sont les attentes et les critères de chacun (et c'est le choix des critères qui est subjectif), je peux déjà me faire une idée de ce qui a des chances de me plaire ou de ce qui en a peu - indépendamment de la note.

A fortiori, bien sûr, si je cerne assez le profil de l'intervenant: je sais par exemple (au vu de tes dernières interventions sur les fils discographiques de la Symphonie de Franck ou du Requiem allemand) que si tu trouve une interprétation symphonique «solennelle, mystérieuse, monolithique et marmoréenne», voire «mystique», il vaut mieux que je m'en éloigne... En revanche, pour le piano, comme tu n'étayes pas vraiment tes notes, je vois moins nettement ce que je pourrais en faire.

(Cela dit, pour l'opus 111, et pour Beethoven en général, «mes» versions sont assez peu audiophile-friendly: Schnabel et Nat über alles, alors...)
Revenir en haut Aller en bas
shushu
Mélomaniaque
shushu

Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonate N°32, opus 111   Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 EmptyLun 11 Sep 2017 - 18:09

Voyons, voyons, la musique ne serait-elle pas par essence indicible ?

Quant à me "cerner" ça va être assez difficile mais enfin si c'est un exercice qui plaît à certains ici, ne vous gênez surtout pas.



Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 12295
Age : 46
Date d'inscription : 02/03/2014

Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonate N°32, opus 111   Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 EmptyLun 11 Sep 2017 - 21:35

shushu a écrit:
Voyons, voyons, la musique ne serait-elle pas par essence indicible ?
Ouhlà! Moi, dès que ça commence à causer d'«essence» et d'«indicible», je préfère déclarer forfait plutôt que risquer de me ruiner en aspirine...

shushu a écrit:
Quant à me "cerner" ça va être assez difficile mais enfin si c'est un exercice qui plaît à certains ici, ne vous gênez surtout pas.
Oh, je suis plus modeste: il s'agit juste cerner les attentes et les goûts des sympathiques intervenants de ces lieux, au cas où ça pourrait me mettre sur la piste de chouettes trucs à écouter. Après, cerner le moi profond et les chakras de chacun, c'est une tâche que je préfère laisser à qui en aurait le temps, les compétences ou l'envie.
Revenir en haut Aller en bas
Oriane
Mélomaniaque
Oriane

Nombre de messages : 1845
Age : 29
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonate N°32, opus 111   Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 EmptyDim 22 Juil 2018 - 10:35

Dans la sonate op. 111, j'ai une préférence pour la cohérence et la clarté de Backhaus (1953). Plutôt qu'une série d'états d'âme, elles semblent traduire un élan d'ensemble qui certes nous émeut, mais ne nous renvoie pas aux remous de notre vie intérieure. Je crois qu'étrangement, c'est cette extériorité que j'adore chez Backhaus, cette façon de tailler la musique d'un seul bloc.

On pourrait en dire autant de l'interprétation d'Yves Nat (1954), qui met au jour la même cohérence, quoiqu'avec un peu moins de netteté (et un peu plus de fausses notes). Nat est plus poète que Backhaus dans les dernières variations du second mouvement, plus lunaire, mais à cette différence près, les deux pianistes sont de la même étoffe.

La version de Solomon Cutner (1951), que j'aime aussi beaucoup, est d'un tout autre caractère. J'en ai un peu parlé en playlist (hop, je copie-colle):
"Une interprétation plus lente et méditative que celle de Backhaus. La musique semble moins propice aux palpitations de la danse qu'à la confidence. Elle se fait plus intime. Le son du piano dans les dernières variations est très beau ; il renvoie l'impression d'un miroitement intérieur. Seul bémol pour moi: un ou deux changements de tempo qui me paraissent un peu brusques."

C'est comme s'il y avait un gradient de Backhaus à Nat, puis de Nat à Solomon, vers davantage d'obscurité. C'est pourquoi ces interprétations se complètent parfaitement, en créant des univers différents (mais également beaux et justes) à partir d'une même partition.
Revenir en haut Aller en bas
Dabon
Néophyte
Dabon

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 02/04/2012

Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 Empty
MessageSujet: Au sujet du rythme...   Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 EmptyMar 30 Mar 2021 - 21:13

Bonjour à tous, j’avais depuis longtemps un ‘‘compte à régler’’ avec l’opus 111 de Beethoven, et il semblerait que j’ai enfin trouvé un interprète héroïque pour me sortir de l'ornière.

Voici le problème, et bien sûr n’hésitez pas à donner votre avis sur la question  Smile

Nous voyons tous bien cet étonnant passage, dans les variations du second mouvement, où le rythme devient rapide et syncopé, donnant à cette musique ‘‘classique’’ un air insolite de ragtime comme certains l’ont déjà évoqué. Mais…

J’ai parcouru de nombreuses versions, et à chaque fois la même sensation de gène, suivie d’une véritable frustration. Le ‘‘swing’’ démarre, chaloupé, piquant et rebondissant, à la main droite nous avons de beaux groupes rythmiques de 3 (2-1, 2-1 etc) et là : c’est la gamelle assurée pour 9 pianistes sur 10 (chiffre non vérifié, à vous de me dire Smile ), la main gauche ne suit absolument pas et joue… des duolets, ou presque. Adieu le swing. Rip.

Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 Beeth310

Cette variation n’a jamais cessé de m’étonner, pas seulement pour sa nature ‘‘exotique’’ et visionnaire (le rythme allait bien être un enjeux majeur de la musique savante à partir de la fin du XIXème siècle), mais aussi pour sa capacité à mettre à genou les pianistes les plus admirables.

Certains sont trop gourmands et impétueux, et se retrouvent coincés par les diminutions successives des valeurs rythmiques. Certains rabotent les triolets de la main gauche même à un tempo raisonnable (Richard Goode, pourtant idéal sur toute son intégrale). Certains parviennent à maintenir les triolets, mais au prix d’un tempo mou (Barenboim, Youra Guller)… Certains même sacrifient la main gauche, mais également la main droite dans une frénésie de… duolets ; énergique, fougueux, plein de bonne volonté, mais rythmiquement mou.

Serais-je trop sévère ? J’apprécie beaucoup d’interprétations, même imparfaites, si le tout est transcendant, et tant pis pour la justesse rythmique. Chaque pianiste à son mot à dire, et à chaque fois la découverte est belle. Mais par pitié : si Beethoven écrit 2+1, ne jouez pas 1+1 !

Il y a une liberté de l’interprétation qui fait la beauté de la musique. Mais ici, j’ai tout simplement un doute sur la capacité technique de certains à assumer leur tempo. Doute d’autant plus légitime que la proposition de Beethoven, un ternaire rapide et syncopé, est particulièrement intéressante et originale pour l’époque, et reste un tour de force technique.

Pour finir, voici ma découverte sur une interprétation quasi parfaite de cette variation ‘‘impossible’’ : Alexandre Tharaud, 2018. Désolé pour celles ou ceux qui me liraient sans l’apprécier. Il en existe sûrement bien d’autres !
Revenir en haut Aller en bas
Ravélavélo
Mélomane chevronné
Ravélavélo

Nombre de messages : 6271
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonate N°32, opus 111   Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 EmptyJeu 1 Avr 2021 - 9:46

Moi aussi j'ai toujours été fasciné par cette variation de l'Arietta, c'est complètement débile et sûrement l'enfer pour les pianistes.
Sur CD je me tourne instinctivement vers Pollini ou Pogorelich.
Je n'ai encore jamais écouté Gould dans cette oeuvre magistrale.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91202
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonate N°32, opus 111   Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 EmptyJeu 1 Avr 2021 - 16:29

Bienvenue Dabon ! Very Happy

Remarques passionnantes. J'écoute hélas trop peu souvent l'œuvre (et, peut-être, trop peu attentivement lorsque je le fais…) pour m'être rendu compte des raccourcis spécifiques à cette (bien étrange, en effet) variation.

Il y a beaucoup d'amoureux de cette sonate, et exigeants de surcroît, nul doute qu'il y aura plus compétent que moi pour te répondre. Very Happy


Ravélavélo a écrit:
Je n'ai encore jamais écouté Gould dans cette oeuvre magistrale.

C'est étrangement sage et plutôt peu personnel… Pas prioritaire en tout cas, et j'ai l'impression que même ceux qui aiment conviennent que ce n'est pas du Gould très typé. (Un peu comme ses Chopin.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Ravélavélo
Mélomane chevronné
Ravélavélo

Nombre de messages : 6271
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonate N°32, opus 111   Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 EmptyJeu 1 Avr 2021 - 17:57

DavidLeMarrec a écrit:
Bienvenue Dabon ! Very Happy

Remarques passionnantes. J'écoute hélas trop peu souvent l'œuvre (et, peut-être, trop peu attentivement lorsque je le fais…) pour m'être rendu compte des raccourcis spécifiques à cette (bien étrange, en effet) variation.

Il y a beaucoup d'amoureux de cette sonate, et exigeants de surcroît, nul doute qu'il y aura plus compétent que moi pour te répondre. Very Happy


Ravélavélo a écrit:
Je n'ai encore jamais écouté Gould dans cette oeuvre magistrale.

C'est étrangement sage et plutôt peu personnel… Pas prioritaire en tout cas, et j'ai l'impression que même ceux qui aiment conviennent que ce n'est pas du Gould très typé. (Un peu comme ses Chopin.)


Je crois qu'il a enregistré l'Opus 111 en tout début de carrière, une curiosité sans doute, quand on s'intéresse à Gould, je l'écoute en ligne pour une meilleure idée. L'Istesso Tempo très rapide, c'est très personnel en effet.  Smile
Revenir en haut Aller en bas
Dabon
Néophyte
Dabon

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 02/04/2012

Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonate N°32, opus 111   Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 EmptyVen 2 Avr 2021 - 12:51

Merci pour vos réponses, j'ai trouvé celle-là très drôle :  Laughing

Ravélavélo a écrit:
c'est complètement débile et sûrement l'enfer pour les pianistes

Concernant Gould je ne connais pas non plus pour Beethoven, mais cela dit je parlais de Richard Goode, label Nonesuch, une bien belle intégrale moderne des sonates.

Et petit commentaire en plus, puisque je chipote sur l'interprétation autant le faire pour tout le monde : quasi sans faute donc pour Tharaud qui signe une superbe trilogie des dernières sonates, mais il est très étrange qu'il ne respecte pas le pp des variations suivantes, ces moments aériens et éthérés dans les aigus. Alors qu'il faut à ce moment être aussi léger que possible pour nous emmener au ciel, Tharaud appuie ses triples croches avec une certain rigidité.

Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 Captur12


Pas dramatique, mais dommage de passer à côté de cette magie...
J'ai du coup l'impression de plus chercher une interprétation sans "fautes" qu'une interprétation dont la "personnalité" me conviendrait...
En fait j'aime les partitions de Beethoven comme elles sont, et il est difficile de trouver des interprètes qui comblent toutes les attentes sur les détails que l'on veut entendre. Difficile de se contenter d'une seule en tous cas ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Ravélavélo
Mélomane chevronné
Ravélavélo

Nombre de messages : 6271
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonate N°32, opus 111   Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 EmptyVen 2 Avr 2021 - 14:00

Dabon a écrit:
Merci pour vos réponses, j'ai trouvé celle-là très drôle :  Laughing

Ravélavélo a écrit:
c'est complètement débile et sûrement l'enfer pour les pianistes

Concernant Gould je ne connais pas non plus pour Beethoven, mais cela dit je parlais de Richard Goode, label Nonesuch, une bien belle intégrale moderne des sonates.

Et petit commentaire en plus, puisque je chipote sur l'interprétation autant le faire pour tout le monde : quasi sans faute donc pour Tharaud qui signe une superbe trilogie des dernières sonates, mais il est très étrange qu'il ne respecte pas le pp des variations suivantes, ces moments aériens et éthérés dans les aigus. Alors qu'il faut à ce moment être aussi léger que possible pour nous emmener au ciel, Tharaud appuie ses triples croches avec une certain rigidité.

Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 Captur12


Pas dramatique, mais dommage de passer à côté de cette magie...
J'ai du coup l'impression de plus chercher une interprétation sans "fautes" qu'une interprétation dont la "personnalité" me conviendrait...
En fait j'aime les partitions de Beethoven comme elles sont, et il est difficile de trouver des interprètes qui comblent toutes les attentes sur les détails que l'on veut entendre. Difficile de se contenter d'une seule en tous cas ! Smile

J'ai une excellente suggestion pour toi, la version d'Ivo Pogorelich est disponible en ligne, c'est une interprétation qui peut faire office de référence, les prises de vue sur les mains du pianiste sont super et donnent une bonne idée de sa technique, Pogorelich est tout simplement éblouissant et magistral.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 12295
Age : 46
Date d'inscription : 02/03/2014

Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonate N°32, opus 111   Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 EmptyVen 2 Avr 2021 - 14:45

Ravélavélo a écrit:
la version d'Ivo Pogorelich (...) c'est une interprétation qui peut faire office de référence
Euh... Tout dépend ce qu'on entend par là. Pogorelich est tout de même un pianiste à qui il arrive de prendre de très grandes libertés avec la partition écrite - non qu'il plante des pains (sa technique est, ou était, effectivement superlative), mais ses choix, notamment de tempi et de dynamiques, sont souvent très personnels; alors, certes c'est souvent passionnant, parce que ses interprétations sont singulières et très pensées, quoique souvent contre-intuitives, et c'est du très beau piano, mais...

Disons que si on entend par «version de référence» quelque chose qui veut dire «version qui marque un jalon important dans l'histoire de l'interprétation de l'œuvre», je suis d'accord; en revanche, si on veut dire «version qui puisse servir de point de référence en raison de son respect scrupuleux du texte de la partition», c'est une autre paire de manche...

(Je précise que je n'ai pas vu la vidéo dont tu parles, que je garde un très bon souvenir du CD DG - elle était couplée avec les Études symphoniques de Schumann, si je me souviens bien - mais ne l'ai pas réécouté depuis longtemps.)
Revenir en haut Aller en bas
Ravélavélo
Mélomane chevronné
Ravélavélo

Nombre de messages : 6271
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonate N°32, opus 111   Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 EmptyVen 2 Avr 2021 - 14:57

Benedictus a écrit:
Ravélavélo a écrit:
la version d'Ivo Pogorelich (...) c'est une interprétation qui peut faire office de référence
Euh... Tout dépend ce qu'on entend par là. Pogorelich est tout de même un pianiste à qui il arrive de prendre de très grandes libertés avec la partition écrite - non qu'il plante des pains (sa technique est, ou était, effectivement superlative), mais ses choix, notamment de tempi et de dynamiques, sont souvent très personnels; alors, certes c'est souvent passionnant, parce que ses interprétations sont singulières et très pensées, quoique souvent contre-intuitives, et c'est du très beau piano, mais...
Disons que si on entend par «version de référence» quelque chose qui veut dire «version qui marque un jalon important dans l'histoire de l'interprétation de l'œuvre», je suis d'accord; en revanche, si on veut dire «version qui puisse servir de point de référence en raison de son respect scrupuleux du texte», c'est une autre paire de manche...
(Je précise que je n'ai pas vu la vidéo dont tu parles, que je garde un très bon souvenir du CD DG - elle était couplée avec les Études symphoniques de Schumann, si je me souviens bien - mais ne l'ai pas réécouté depuis longtemps.)

La vidéo rehausse son interprétation parce qu'on voit ses mains, sa technique irréprochable et l'expression de son visage impassible, je ne vois pas ce qu'on peut trouver à redire après l'avoir vu et entendu jouer cette sonate redoutable, c'est vrai qu'il use d'une grande liberté de tempo, après tout il n'y a aucune indication métronomique sur la partition. Son tempo de l'Opus 111 est bien choisi, ni trop rapide ni trop lent.
Smile

/watch?v=hKk-nntXrn4
Revenir en haut Aller en bas
Dabon
Néophyte
Dabon

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 02/04/2012

Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonate N°32, opus 111   Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 EmptySam 3 Avr 2021 - 11:45

Ravélavélo a écrit:
J'ai une excellente suggestion pour toi, la version d'Ivo Pogorelich est disponible en ligne, c'est une interprétation qui peut faire office de référence, les prises de vue sur les mains du pianiste sont super et donnent une bonne idée de sa technique, Pogorelich est tout simplement éblouissant et magistral.

Merci pour cette suggestion, excellente je confirme :

- respect métrique du ternaire : check
- respect du pp pianissimo : check
- tempo modéré mais constant, et justifié par la volonté de respecter la métrique
- atmosphère prenante, pénétrée ; grand pianiste
- vidéo captivante en effet pour la technique

Plutôt d'accord pour en faire une des (nombreuses) versions de référence. Cool

Reste à voir s'il en existe une version en qualité CD, mais apparemment oui. (mais la verion CD de DG date de 1982, à écouter par rapport à la vidéo)
Revenir en haut Aller en bas
Ravélavélo
Mélomane chevronné
Ravélavélo

Nombre de messages : 6271
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonate N°32, opus 111   Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 EmptySam 3 Avr 2021 - 13:00

Dabon a écrit:
Ravélavélo a écrit:
J'ai une excellente suggestion pour toi, la version d'Ivo Pogorelich est disponible en ligne, c'est une interprétation qui peut faire office de référence, les prises de vue sur les mains du pianiste sont super et donnent une bonne idée de sa technique, Pogorelich est tout simplement éblouissant et magistral.

Merci pour cette suggestion, excellente je confirme :

- respect métrique du ternaire : check
- respect du pp pianissimo : check
- tempo modéré mais constant, et justifié par la volonté de respecter la métrique
- atmosphère prenante, pénétrée ; grand pianiste
- vidéo captivante en effet pour la technique

Plutôt d'accord pour en faire une des (nombreuses) versions de référence. Cool

Reste à voir s'il en existe une version en qualité CD, mais apparemment oui. (mais la verion CD de DG date de 1982, à écouter par rapport à la vidéo)

On est chanceux encore une fois d'être bien servi en ligne avec l'Arietta par Pogorelich dans sa version CD de 1982 qui fait 19:41 à quelques secondes près.


/watch?v=ixoC00V9Lvk
Revenir en haut Aller en bas
Dabon
Néophyte
Dabon

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 02/04/2012

Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonate N°32, opus 111   Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 EmptySam 3 Avr 2021 - 19:18

Ravélavélo a écrit:
On est chanceux encore une fois d'être bien servi en ligne avec l'Arietta par Pogorelich dans sa version CD de 1982 qui fait 19:41 à quelques secondes près.

Merci, mais j'ai trouvé mieux : j'ai emprunté à la médiathèque de ma ville le CD original, plus précisément le coffret de 14CD Pogorelich / DG Surprised

(Parenthèse hors sujet mais tout de même : évitez tant que faire se peut d'écouter de la musique par Youtube, sauf si c'est pour l'image en prime : vous avez la plupart du temps un son très compressé (par exemple 192 kbps). Quitte à ne pas avoir le CD, si vous pouvez privilégiez au moins un abonnement streaming, vous aurez au minimum du 320 kbps, à cette qualité on se rapproche bien du son d'un CD pour la majorité des oreilles. Mais à au moins 10€ par mois... à chacun de faire ses calculs.)
Revenir en haut Aller en bas
Ravélavélo
Mélomane chevronné
Ravélavélo

Nombre de messages : 6271
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonate N°32, opus 111   Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 EmptyDim 4 Avr 2021 - 15:00

Dabon a écrit:
Ravélavélo a écrit:
On est chanceux encore une fois d'être bien servi en ligne avec l'Arietta par Pogorelich dans sa version CD de 1982 qui fait 19:41 à quelques secondes près.

Merci, mais j'ai trouvé mieux : j'ai emprunté à la médiathèque de ma ville le CD original, plus précisément le coffret de 14CD Pogorelich / DG Surprised

(Parenthèse hors sujet mais tout de même : évitez tant que faire se peut d'écouter de la musique par Youtube, sauf si c'est pour l'image en prime : vous avez la plupart du temps un son très compressé (par exemple 192 kbps). Quitte à ne pas avoir le CD, si vous pouvez privilégiez au moins un abonnement streaming, vous aurez au minimum du 320 kbps, à cette qualité on se rapproche bien du son d'un CD pour la majorité des oreilles. Mais à au moins 10€ par mois... à chacun de faire ses calculs.)

Oui, c'est beaucoup mieux en effet, ce gros coffret, il n'y a pas à hésiter en pareille occasion.
Je privilégie toujours l'enregistrement sur CD ou LP.
Bonne écoute !

Moi, sur LP, j'écoute une version plutôt discrète et méconnue, celle du pianiste Jacob Lateiner.
Cet enregistrement se retrouve dans un gros coffret Time-Life consacré à Beethoven.
Revenir en haut Aller en bas
Ravélavélo
Mélomane chevronné
Ravélavélo

Nombre de messages : 6271
Localisation : Pays des Bleuets
Date d'inscription : 28/09/2015

Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonate N°32, opus 111   Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 EmptyDim 4 Avr 2021 - 19:03

@ Dabon

Coup de bol pour moi également avec l'intégrale des 32 sonates de Beethoven dans la version de Wilhelm Kempff (8 CD DG avec livret illustré), belle surprise à l'écoute, un peu inégale au début mais ça se replace, une oeuvre qui impose le respect, il joue l'Arietta simplement, sans grand effet ni beaucoup de pédale, un peu comme une sonatine, tout est là, ma seule version sur CD.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Beethoven Sonate N°32, opus 111   Beethoven Sonate N°32, opus 111 - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Beethoven Sonate N°32, opus 111
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: