Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-40%
Le deal à ne pas rater :
TOSHIBA 55UA4B63DG – TV LED 4K UHD 55 » à 369,99€
369.99 € 620.54 €
Voir le deal

 

 [La Monnaie] Les Huguenots

Aller en bas 
+23
Wagneropathe
Francesco
Mohirei
WoO
bAlexb
frere elustaphe
Mariefran
malko
aurele
Zémire
Ino
Bertram
T-A-M de Glédel
Wolferl
Rafsan
Xavier
Otello
fliegender
Guillaume
calbo
Polyeucte
Cololi
DavidLeMarrec
27 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume


Nombre de messages : 17530
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyDim 7 Aoû 2011 - 11:45

La question n'est pas de choisir entre Wagner et Meyerbeer mais de rendre au second la place qu'il mérite, qui à diminuer le nombre de représentations de Carmen / Manon / Werther / Faust voire du répertoire italien ou allemand, et plus globalement à remettre à l'honneur le répertoire français du XIXe, surtout lorsqu'on se dit être l'Opéra de Paris (et non pas de Global City).
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32392
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyDim 7 Aoû 2011 - 11:54

En France c'est plutôt le répertoire italien qu'il faut diminuer ... on petu pas dire que le répertoire français ou allemand encombre nos opéras (même si quand il y en a c'est toujours les mêmes titres ... c'est vrai).

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume


Nombre de messages : 17530
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyDim 7 Aoû 2011 - 11:59

C'est vrai, la prochaine saison de l'ONP est composée de 50 % d'italien, 30% d'allemand et 20% de français, et majoritairement des français rebattus : Faust, Manon, Pelléas, Hippolyte et Aricie. Alors qu'avec le même nombre de titres on pourrait jouer Les Huguenots, Hérodiade, Callirhoé (et maintenir Pelléas évidemment).
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7251
Age : 56
Date d'inscription : 20/05/2010

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyDim 7 Aoû 2011 - 12:16

Guillaume a écrit:
C'est vrai, la prochaine saison de l'ONP est composée de 50 % d'italien, 30% d'allemand et 20% de français, et majoritairement des français rebattus : Faust, Manon, Pelléas, Hippolyte et Aricie. Alors qu'avec le même nombre de titres on pourrait jouer Les Huguenots, Hérodiade, Callirhoé (et maintenir Pelléas évidemment).
oui mais ça c'est un pourcentage qui est traditionnel et qui dans les grandes lignes peut être maintenu! En revanche, et d'ailleurs y compris pour le répertoire italien et bien évidemment encore plus pour le répertoire français, on pourrait aller sur des rivages moins habituels en programmant davantage de titres plus rarement donnés dont notamment ceux du Grand Opéra français ou à la française.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94675
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyDim 7 Aoû 2011 - 12:26

Guillaume a écrit:
rebattus : [...] Hippolyte et Aricie.
Depuis la Première guerre mondiale, au on eu : 64, 74, 83-4 Gardiner, 85 Christie, 94 Minkowski, 96 Christie et 2009 Haïm. On ne peut vraiment pas parler de rebattu, même si à chaque fois depuis Gardiner il y a eu tournée avec les ensembles et productions concernés.

Citation :
Alors qu'avec le même nombre de titres on pourrait jouer Les Huguenots, Hérodiade, Callirhoé (et maintenir Pelléas évidemment).
Oui, bien sûr... et remplir comment ? Parce que Faust avec Alagna, c'est 110% de remplissage : les rares places annulées ou renvoyées seront immédiatement revendues. Manon avec Dessay, pareil. En revanche Sigurd ou les Huguenots, ça aura beau être génial, ça ne sera pas aussi plein. Le public n'est pas majoritairement geek et va voir ce qu'il a déjà entendu. C'est bien naturel, on fait tous comme ça lorsqu'on ne maîtrise pas à fond un sujet.

Si tu allais voir une expo de peinture, tu irais plutôt voir un peintre que tu aimes déjà ou un peintre que tu n'as jamais vu ? Oui, la seconde possibilité est intéressante, mais elle implique soit de prendre un risque, soit d'acheter des bouquins avant, de "travailler" un peu chez soi. Tout le monde n'a pas l'argent à risquer (en particulier pour Bastille, qui est quand même très cher si on ne réserve pas exactement les bonnes places au bon moment), ni le loisir d'utiliser son temps libre.

Ce qu'il faudrait faire, ce serait remplacer ponctuellement, et terme à terme, un opéra par un autre, en communiquant dessus : "moins célèbre que celui qu'on aurait pu donner, mais encore meilleur". Au lieu de Rigoletto on vous donne les Huguenots, au lieu de Turandot on vous donne Nerone (ou Hans Heiling !), etc.
Mais ça sera toujours moins rempli.

C'est un choix financier à faire, je suis certain qu'on peut économiser par ailleurs en payant des artistes tout aussi bons mais moins célèbre. Lorsqu'on paie certains chanteurs à Bastille, qui participent aux productions des grandes maisons du monde mais qui ne sont pas célèbres auprès du grand public, je suis certain qu'on dépense bien plus que nécessaire. Plus encore à économiser pour les dépenses somptuaires des metteurs en scène, et même pour les chefs, où acheter un routinier célèbre me laisse toujours dubitatif. Neuhold ou Noseda doivent coûter bien moins cher que Schneider ou Steinberg (que j'aime beaucoup au demeurant), et le résultat est généralement meilleur à mon sens.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7251
Age : 56
Date d'inscription : 20/05/2010

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyDim 7 Aoû 2011 - 12:31

ah moi je pense que pour ramener le plus grand public possible pour des titres moins connus, il faut parmi les chanteurs idoines vocalement choisir les plus connus. Quand Alagna chantera La Juive, je suis certain que ça remplira sans aucun problème.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7251
Age : 56
Date d'inscription : 20/05/2010

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyDim 7 Aoû 2011 - 12:34

Siegmund a écrit:
fliegender a écrit:
OK Guillaume, tu discuteras de ca avec ta coach Joanie Sutherland !
Qu'est-ce que ça veut dire ça ? Shocked
à ton avis ?? Wink laisse tomber ça n'en vaut pas la peine! tu sais, faut laisser pisser les incontinents ...
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94675
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyDim 7 Aoû 2011 - 12:37

fliegender a écrit:
Hormis le fait qu'il y a trop de cabaletta's (ds le sens primaire du terme)
Trop ? A part, si on est généreux, l'air de Marguerite, je n'en vois aucune en fait. Il n'y a quasiment pas d'air traditionnel, ils sont tous ou ironiques, ou tronqués. Il reste la pitrerie parodique de Marcel, "Plus blanche" (qui n'est pas très passionnant en effet), le grand solo de Marguerite, l'air optionnel de Valentine (qui est une gentille cantilène pas très longue), et c'est tout. Pas énorme sur quatre heures.

Citation :
je pense que les operas de Meyerbeer sont musicalement LARGEMENT plus interessants que ceux de bel canto serio,
Ce n'est pas vraiment un critère, parce qu'en ouvrant les partitions, même le seria du XVIIIe paraît complexe à côté du belcanto romantique, qui doit être le genre (avec la musique de chambre de l'ère classique) qui est le plus simplement écrit.

Citation :
Je dirais meme qu'ils sont dramatiquement meilleurs que la plupart des operas de Verdi (Luisa Miller, Un ballo in maschera, La forza del destino, 2 foscari, I Mesnadieri, Rigoletto...)
Ca dépend des Meyerbeer auxquels on les compare. Rigoletto est le seul à soutenir la comparaison avec les Huguenots, pour moi, mais si on regarde l'Africaine, ce n'est quand même pas vertigineux, et je ne parle pas de ses Singspiele ni de ses oeuvres italiennes qui sont du vrai bel canto romantique...


Citation :
Je pense aussi qu'il aurait ete beaucoup plus interessant si l'ONP montait un Ring des operas de Meyerbeer, que celui de Wagner.*
Ce serait un concept marketing très intéressant ! Une sorte de cycle pour réhabiliter un compositeur. La Tétralogie, ce serait Robert-Huguenots-Prophète-Dinorah (pour avoir notre drame satyrique hehe ) ?
Ca reviendrait une fortune en revanche. Certes, pas autant qu'un Ring, mais ça épuiserait le crédit Ring pour quelque temps.

Citation :
Je m'explique: Comme tous les grands theatres (et moins grands) ont leur Ring de Nibelung, celui monte a Paris n'ajoute rien ni a l'oeuvre, ni au rayonnement de l'ONP par rapport a Londres, Munich, New York, Berlin, Barcelona, Milan, Copenhagen, Vienne... Un "Ring de Tolerance" avec 4 operas de Meyerbeer** aurait ete un truc unique au monde, tres dans l'air du temps comme theme et ca aurait meme justifie le role de l'ONP dans la societe --qu'il n'a plus du tout d'ailleurs. Ca aurait egalement aide a rectifier l'injustice historique (pour ne pas aller plus loin) a Meyerbeer et a discuter/debattre plus sobrement sur le patrimoine culturel du pays dans l'ere de mondialisation; un debat sur "pourquoi les francais boudent le repertoire francais ?"...
Super présentation, ça se vendrait sacrément bien dans les cercles autorisés. Et pour incarner ce compositeur dans l'imaginaire collectif, il faudrait aussi insister sur l'antisémitisme dont il a été victime, la jalousie que lui portaient les grands compositeurs de son époque, son aide généreuse à Wagner, le temps qu'il prenait pour écrire ses oeuvres, par rapport às es contemporains...


Citation :
Ensuite rajouter Les sacrifiees de Thierry Pecou apres Le Ring de Tolerance, et l'ONP aurait fait un travail socio-culturel interessant.
Very Happy


Citation :
** Robert le Diable, Le Prophete, L'Africaine, Les Huguenots
Dinorah plutôt que l'Africaine, pour apporter un autre regard, ou alors l'Africaine dans une véritable version critique, mais ça risque être un peu indigeste, quatre drames sérieux à la suite. Perso, même en deux ans, aligner Götterdämmerung après le reste, j'ai pas pu. Et je crois que ce serait pareil avec l'Africaine en fin de parcours.
Certes, du point de vue "idéologique", l'Africaine se vend bien mieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94675
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyDim 7 Aoû 2011 - 12:39

Otello a écrit:
ah moi je pense que pour ramener le plus grand public possible pour des titres moins connus, il faut parmi les chanteurs idoines vocalement choisir les plus connus. Quand Alagna chantera La Juive, je suis certain que ça remplira sans aucun problème.
Je parlais d'économies au premier degré, mais sur le long terme, tu as totalement raison. D'ailleurs je vais m'arracher les cheveux pour avoir des places pour Arabella ou le Roi Arthus, alors que je n'avais pas forcément envie d'y entendre Fleming et Alagna. Enfin, Alagna si, Fleming non, mais j'aurais pu me passer des deux, puisque j'aime déjà passionnément ces oeuvres. En revanche, ça incitera le public à se déplacer en masse, et peut-être à y revenir une autre fois avec d'autres, tu as tout à fait raison !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20687
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyDim 7 Aoû 2011 - 12:59

DavidLeMarrec a écrit:

Oui, bien sûr... et remplir comment ? Parce que Faust avec Alagna, c'est 110% de remplissage : les rares places annulées ou renvoyées seront immédiatement revendues. Manon avec Dessay, pareil. En revanche Sigurd ou les Huguenots, ça aura beau être génial, ça ne sera pas aussi plein. Le public n'est pas majoritairement geek et va voir ce qu'il a déjà entendu. C'est bien naturel, on fait tous comme ça lorsqu'on ne maîtrise pas à fond un sujet.

Si tu allais voir une expo de peinture, tu irais plutôt voir un peintre que tu aimes déjà ou un peintre que tu n'as jamais vu ? Oui, la seconde possibilité est intéressante, mais elle implique soit de prendre un risque, soit d'acheter des bouquins avant, de "travailler" un peu chez soi. Tout le monde n'a pas l'argent à risquer (en particulier pour Bastille, qui est quand même très cher si on ne réserve pas exactement les bonnes places au bon moment), ni le loisir d'utiliser son temps libre.

Ce qu'il faudrait faire, ce serait remplacer ponctuellement, et terme à terme, un opéra par un autre, en communiquant dessus : "moins célèbre que celui qu'on aurait pu donner, mais encore meilleur". Au lieu de Rigoletto on vous donne les Huguenots, au lieu de Turandot on vous donne Nerone (ou Hans Heiling !), etc.
Mais ça sera toujours moins rempli.

C'est un choix financier à faire, je suis certain qu'on peut économiser par ailleurs en payant des artistes tout aussi bons mais moins célèbre. Lorsqu'on paie certains chanteurs à Bastille, qui participent aux productions des grandes maisons du monde mais qui ne sont pas célèbres auprès du grand public, je suis certain qu'on dépense bien plus que nécessaire. Plus encore à économiser pour les dépenses somptuaires des metteurs en scène, et même pour les chefs, où acheter un routinier célèbre me laisse toujours dubitatif. Neuhold ou Noseda doivent coûter bien moins cher que Schneider ou Steinberg (que j'aime beaucoup au demeurant), et le résultat est généralement meilleur à mon sens.

Voilà!!! Very Happy

Et en regardant ces pourcentages... vous croyez pas qu'il y a d'autres répertoires encore plus transparents? Combien d'opéras britanniques et de russes??
Si on regarde les dernières saisons, combien si on sort les éternelles deux Tchaikovsky?

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94675
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyDim 7 Aoû 2011 - 13:01

Polyeucte a écrit:
Et en regardant ces pourcentages... vous croyez pas qu'il y a d'autres répertoires encore plus transparents? Combien d'opéras britanniques et de russes??
Si on regarde les dernières saisons, combien si on sort les éternelles deux Tchaikovsky?
Plains-toi, moi c'est du répertoire scandinave que je voudrais. Neutral

Disons que le répertoire français a une légitimité particulière devant un public francophone, mais dans l'absolu, on est tous d'accord parmi les geeks pour vouloir un peu de variété, c'est certain. Bon, à Paris il y a quand même de quoi faire. Je n'arrive pas à voir toutes les raretés absolues qui m'intéressent, en faisant plus de 40 concerts par saison... Shit

Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20687
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyDim 7 Aoû 2011 - 13:07

Ah oui... le scandinave est totalement absent...

Sinon, 40 concerts par saison, c'est énorme!!!! Mr.Red

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94675
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyDim 7 Aoû 2011 - 13:09

Tout à fait d'accord... et c'est moins que toi. Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20687
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyDim 7 Aoû 2011 - 13:14

DavidLeMarrec a écrit:
Tout à fait d'accord... et c'est moins que toi. Twisted Evil

Moi? pété de rire
Euh oui! Embarassed

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32392
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyDim 7 Aoû 2011 - 13:46

David commence pas à mélanger les quatuors de Haydn avec le bel canto ... sinon ça va très mal se passer carton rouge carton rouge carton rouge carton rouge carton rouge


_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Ino
Mélomaniaque
Ino


Nombre de messages : 1268
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyDim 7 Aoû 2011 - 13:46

Guillaume a écrit:
C'est vrai, la prochaine saison de l'ONP est composée de 50 % d'italien, 30% d'allemand et 20% de français, et majoritairement des français rebattus : Faust, Manon, Pelléas, Hippolyte et Aricie. Alors qu'avec le même nombre de titres on pourrait jouer Les Huguenots, Hérodiade, Callirhoé (et maintenir Pelléas évidemment).

Rameau n'a rien à envier à Meyerbeer. Et mérite d'être présent très régulièrement. Le seul titre "rebattu" est Platée, dans une production prodigieuse cependant.
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7251
Age : 56
Date d'inscription : 20/05/2010

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyDim 7 Aoû 2011 - 13:58

Cololi a écrit:
David commence pas à mélanger les quatuors de Haydn avec le bel canto ... sinon ça va très mal se passer carton rouge carton rouge carton rouge carton rouge carton rouge
Cololi, arrête de dézinguer le belcanto!! sinon ça va très mal se passer! carton rouge carton rouge carton rouge carton rouge carton rouge carton rouge
hehe
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94675
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyDim 7 Aoû 2011 - 15:41

Cololi a écrit:
David commence pas à mélanger les quatuors de Haydn avec le bel canto ... sinon ça va très mal se passer carton rouge carton rouge carton rouge carton rouge carton rouge
Evidemment, je parlais plus des Sonates de Haydn ou des Trios de Stamitz que des Quatuors de Haydn. Il faut arrêter de te figurer que l'ère classique ressemble aux quatuors de Haydn, ce n'est vraiment pas le cas. hehe
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32392
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyDim 7 Aoû 2011 - 15:45

Otello a écrit:
Cololi a écrit:
David commence pas à mélanger les quatuors de Haydn avec le bel canto ... sinon ça va très mal se passer carton rouge carton rouge carton rouge carton rouge carton rouge
Cololi, arrête de dézinguer le belcanto!! sinon ça va très mal se passer! carton rouge carton rouge carton rouge carton rouge carton rouge carton rouge
hehe

Ok je dézingue, mais je suis le 1° à le défendre fasse aux grands méchants loups Mr. Green

DavidLeMarrec a écrit:
Cololi a écrit:
David commence pas à mélanger les quatuors de Haydn avec le bel canto ... sinon ça va très mal se passer carton rouge carton rouge carton rouge carton rouge carton rouge
Evidemment, je parlais plus des Sonates de Haydn ou des Trios de Stamitz que des Quatuors de Haydn. Il faut arrêter de te figurer que l'ère classique ressemble aux quatuors de Haydn, ce n'est vraiment pas le cas. hehe

Je prend que le meilleur d'une période moi, ce qui me permet de dire qu'elles sont toutes biens Mr. Green

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20687
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyDim 7 Aoû 2011 - 16:00

Bon, après une nième écoute de l'enregistrement de Bruxelles, je dois dire que le plaisir ne se réduit pas. Et au final, si tous sont vraiment bons dans leurs rôles ou plus, il y a quand même deux chanteurs/personnages qui se dégagent pour moi!

En premier lieu la Valentine de Delunsch qui malgré une voix moins somptueuse que la concurrence au disque reste d'une intensité dramatique jamais entendue dans le rôle. Tenant le drame par ses apparitions, sachant se faire douce au violente, le tout avec une voix qui suit plutôt bien par rapport à ce qu'elle a peu donner dans d'autres rôles! Se libérant même largement dans un aigu qui s'il n'est pas rayonnant est d'une intensité frappante.

Et puis Varnier en Marcel, qui est un peu à la peine dans le premier acte, mais qui par la suite montre lui aussi un personnage d'une humanité fabuleuse, avec une jeunesse/vieillesse dans la voix qui nous montre bien ce vieux guerrier toujours aussi persuadé de son bon droit dans le combat! Vraiment magique! Et ces envolée lumineuses dans les moments de foi!

A eux deux, ils valent déjà largement le prix de ce spectacle! Alors avec en plus les autres qui sont tous très bons (mais on avait déjà de très bons interprètes au niveau dans d'autres enregistrements) et la direction/partition jouée par Minko, on est vraiment dans du génial! Very Happy

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89161
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyDim 7 Aoû 2011 - 19:17

Bon, sinon, vous m'expliquerez ce que viennent faire 2 pages de considérations sur l'ONP ici...
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume


Nombre de messages : 17530
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyMar 11 Oct 2011 - 22:08

Citation :
La qualité et l’audace de ses réalisations ont valu au Théâtre de La Monnaie la plus haute distinction qu’une institution lyrique puisse espérer : une récompense qui n’avait jamais jusqu’alors été décernée à une maison d’opéra non germanophone, celle de « Maison d’opéra de l’année » (Opernhaus des Jahres). Ce prix est attribué par un jury composé de plusieurs dizaines des plus importants critiques européens réunis par Opernwelt, le magazine allemand de référence dans le domaine de l’opéra. Cette récompense considérable, comparable à ce que représentent les Oscars dans le monde plus médiatique du cinéma, confirme la place de la Monnaie parmi les maisons d’opéra de tout premier plan en Europe ! Un prix prestigieux auquel s’ajoute celui de la meilleure production de l’année pour Les Huguenots de Meyerbeer dans la mise en scène d’Olivier Py et sous la direction musicale de Marc Minkowski


Ces deux prix consacrent l'image de cette maison novatrice, maintenant au plus haut niveau de la création lyrique. Un magnifique compliment également pour le travail accompli par les équipes de la Monnaie.

http://odb-opera.com/modules.php?name=News&file=article&sid=2383

Vive la Monnaie ! Vive MEYERBEER ! Ad nos ! Ad nos ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Glocktahr
Mélomane chevronné
Glocktahr


Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/03/2009

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyMar 11 Oct 2011 - 22:17

Je vais être un peu hors sujet mais leur parsifal était un de mes plus grands moments de ma vie de mélomane, si ils ont sorti 4 ou 5 spectacles de ce niveau, cette récompense est largement méritée.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume


Nombre de messages : 17530
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyMar 11 Oct 2011 - 22:31

Ce que dit le magazine allemand :

Citation :
Même Gerard Mortier a rarement eu une saison aussi variée à Bruxelles : outre la création de Matsukaze de Hosokawa (avec la collaboration scénique de Sasha Waltz), la Monnaie a en 2010/2011 assuré la brillante réhabilitation des Huguenots de Meyerbeer ; Andrea Breth a pour la première fois abordé Janáček ; Romeo Castellucci a transformé Parsifal en œuvre de l’extrême. Le tout dirigé par les meilleurs chefs d’orchestre dans leur répertoire, comme Hartmut Haenchen et Marc Minkowski. Dans des distributions toujours triées sur le volet, en parfaite harmonie avec la stylistique des œuvres et avec l’espace. Mais surtout : un travail d’équipe prévu et exploité longtemps à l’avance. Pas de doute : sous la houlette de Peter de Caluwe, le Théâtre de la Monnaie se montre à la hauteur de notre époque et de son histoire (qui ne manque pas de moments forts). Voilà pourquoi il est aujourd’hui « opéra de l’année ». Le premier, qui plus est, hors de l’espace germanophone.


Un travail intellectuel pour le plaisir des sens
Ou comment le Théâtre Royal de la Monnaie à Bruxelles se réinvente sans cesse et connaît le succès depuis trente ans

En fin de compte, on ne reconnaît pas une bonne maison d’opéra à sa capacité à dépasser occasionnellement le rayon de ses possibilités, mais à l’installation à un moment donné au cours des sept semaines de répétitions, voire parfois seulement lors des représentations, de cette réaction catalytique qui fait d’un tout plus que la somme de ses parties, et transforme une soirée à l’opéra en œuvre d’art totale au sens propre du terme. On a pu, il y a quelques mois seulement, assister à une production de cette envergure à la Monnaie : les représentations frénétiquement encensées des Huguenots de Meyerbeer, avec lesquelles la maison d’opéra de Bruxelles a mis un point final à une saison qui n’avait par ailleurs pas manqué de temps forts, tenaient de ce genre de fusion.

Pour comprendre ce qui fait la Monnaie, commençons donc par là – ne serait-ce que parce que l’œuvre de Meyerbeer est effectivement un des plus grands défis qu’une scène d’opéra puisse se lancer aujourd’hui. Car, à la différence du Ring ou de Die Frau ohne Schatten, il faut non seulement trouver la distribution pour des rôles en partie extrêmement difficiles, mais aussi un style et un dispositif scénique qui justifient cinq heures d’opéra dispendieux. À cet égard, cette production, bouquet final de la quatrième saison de Peter de Caluwe, est tout sauf un coup de chance ; elle est plutôt le résultat d’une élaboration sur le long terme, d’une main sûre dans le choix du metteur en scène, du chef d’orchestre et des chanteurs, ainsi que de la création d’un environnement où l’art peut prospérer de façon optimale. Bref : tout ce qui devait faire l’« opéra de l’année ».

Les prédécesseurs de Peter de Caluwe, Gerard Mortier et Bernard Foccroulle, ont créé les bonnes conditions pour cela – la Monnaie fait partie des quelques rares maisons à s’être, au cours des vingt dernières années, constamment impliquées dans un processus d’auto-renouvellement de l’opéra. Il ne s’est pas passé une année durant cette période sans que Bruxelles ne réussisse au moins une, voire deux productions déterminantes – le fait que, par exemple, on n’y parle ni ne regrette une « ère Mortier » montre que l’on ressent aussi cette continuité à Bruxelles. À raison, car en dépit des goûts différents du directeur actuel, on peut néanmoins constater une ligne directrice : la Monnaie est depuis Mortier une maison qui tente d’établir un rapport constructif entre deux directions majeures de la tradition d’opéra européenne, l’allemande et la française. L’opulence de bon goût et la sensibilité théâtrale à la française alliées au travail intellectuel du Regietheater allemand pour faire du grand opéra – telle est la formule du succès de la Monnaie, autrefois représentée par des noms comme Karl-Ernst et Ursula Herrmann, Luc Bondy, Christof Loy et Vincent Boussard, remplacés sous de Caluwe par des metteurs en scène comme Stefan Herheim, Andrea Breth, Krzystof Warlikowski et Olivier Py – ou encore la troupe de théâtre catalane La Fura dels Baus et l’engagement régulier de plasticiens, comme le Chinois Zhang Huan en 2009 pour Semele de Haendel, l’Indien Anish Kapor pour Pelléas et Mélisande de Debussy en 2008 ou – la saison dernière – l’Italien Romeo Castellucci pour Parsifal. Une diversité qui vaut en outre aussi pour la musique. Depuis l’époque de Bernard Foccroulle, la Monnaie fait partie des maisons menant des collaborations réussies avec des ensembles et des chefs d’orchestre du courant de la pratique d’exécution historique. Avec René Jacobs et le Freiburger Barockorchester, avec Christophe Rousset et ses Talens Lyriques, pour qui la Monnaie a aussi souvent été un lieu qui leur permettait de franchir le pas au-delà de leur répertoire habituel – pensons par exemple aux interprétations de Mozart par Jacobs ou dernièrement à la direction de Médée de Cherubini par Christophe Rousset.

Voilà qui nous amène au deuxième point décisif : l’intuition qui permet de sentir quelle œuvre confier aux mains de quels artistes. Les saisons passées n’ont cessé de montrer que Peter de Caluwe possède sur ce plan un aussi bon instinct que ses prédécesseurs, par exemple en prenant la décision à première vue audacieuse de confier le tumultueux Grand Macabre de Ligeti à une troupe comme La Fura dels Baus, qui était jusqu’alors essentiellement connue par la qualité visuelle mais plutôt statique de son travail. Ou bien à travers la dernière production de la saison 2009/2010, le Macbeth du metteur en scène polonais Krzystof Warlikowski, élu par les critiques du magazine Opernwelt « production de l’année 2010 » – à nouveau une de ces fusions artistiques où se mêlent à la perfection théâtre et musique, réalisation lyrique et scénique, permettant à la maison de dépasser ses possibilités.

Parler de dépassement des limites implique bien sûr l’aveu que, à l’aune internationale, la Monnaie ne possède pas les meilleures conditions pour le grand opéra. Avec ses 1 150 places et un budget de 43 millions d’euros, avec un chœur de 40 chanteurs et un orchestre de 90 musiciens, la maison peut difficilement se mesurer aux grands acteurs de la scène lyrique européenne. Le bâtiment historique, dépourvu de scène latérale et de larges dessous de scène, restreint en outre considérablement les possibilités scéniques. Et bien sûr, on entendait aussi quand les énergies de l’orchestre, sans chef attitré depuis deux ans, n’étaient pas mobilisées par des chefs d’orchestre extraordinaires.

Peter de Caluwe a toutefois en général su compenser ces faiblesses virtuelles par son don de la distribution. Par exemple en choisissant Hartmut Haenchen pour diriger Parsifal et Marc Minkowski pour Les Huguenots. Deux maestros, qui (tout comme les œuvres) sont le reflet musical de la polarité déjà évoquée entre profondeur d’esprit allemande et raffinement français – à cet égard aussi, la saison passée apparaît comme la manifestation affirmée de la stratégie sur le long terme de la Monnaie.

La deuxième première de la saison, Kat’a Kabanova de Janáček, constitue un bon exemple de choix d’une équipe, qui met en avant les points forts des participants, tout en exigeant d’eux l’inhabituel. Opéra proche du théâtre, Kat’a était certes une œuvre évidente pour Andrea Breth, mais elle marquait aussi son entrée dans un nouvel univers peuplé de personnages étranges, dans la mesure où il s’agissait de sa première mise en scène de Janáček. Une remarque qui vaut davantage encore pour le rôle-titre : qui aurait osé prédire qu’Evelyn Herlitzius, après toutes ces années passées dans le répertoire dramatique, saurait encore interpréter une Kat’a à la fois passionnée et maîtrisée ? Qu’elle ferait de l’héroïne de Janáček une anti-Brünnhilde – une femme qui ne peut laisser éclater ses émotions, mais seulement s’opposer à elle-même ?

Bien sûr, de telles décisions comportent un risque – mais après tout, c’est grâce à son goût du risque que Bruxelles a remporté le titre d’« opéra de l’année ». La décision de confier une œuvre comme Parsifal à un plasticien et homme de théâtre sans expérience de l’opéra en est sûrement l’exemple le plus frappant. Mais la programmation même montre que la Monnaie exige beaucoup de ses visiteurs : deux créations, Yvonne, Princesse de Bourgogne de Boesmans et Matsukaze de Toshio Hosokawa, assorties de représentations de Hanjo de Hosokawa et du projet Intolleranza, malheureusement tombé à l’eau. Quelle maison se mesure autant à l’époque moderne – d’autant que les trois moments forts de sa programmation, Kat’a, Parsifal et Les Huguenots, sont bien loin des productions habituelles qui attirent le public ? On ne reprochera donc pas à la Monnaie d’avoir par ailleurs satisfait l’inévitable besoin fondamental de Verdi, Puccini et Mozart, que ce soit à travers des productions plus anciennes (une Bohème du Komische Oper de Berlin et une reprise de sa précédente Finta) ou de représentations de concert (Nabucco) ; au vu de ses ressources limitées, il ne peut en aller autrement. Même l’« opéra de l’année » ne peut tous les jours dépasser ses limites.

Par Jörg Königsdorf | 2011

Et l'interview de Peter de Caluwe :
Citation :

Peter de Caluwe, directeur de l’opéra bruxellois, évoque les missions, la politique artistique, la culture de dialogue, la philosophie et l’identité d’une maison qu’il conçoit comme l’« opéra de la capitale de l’Europe »



Monsieur de Caluwe, la Monnaie est le premier « opéra de l’année » situé en dehors de l’espace germanophone. Ce titre a-t-il de ce fait pour vous une autre importance ?

Certains facteurs valent bien évidemment autant pour nous que pour une maison allemande : l’impact sur le public, l’effet motivant au sein de la maison. Mais cela mis à part, le choix de la Monnaie comme « opéra de l’année » a en réalité une signification toute particulière. Car j’ai toujours voulu souligner que nous sommes une maison d’opéra européenne : la maison d’opéra de la capitale de l’Europe. Dans cet esprit, l’Allemagne et la France appartiennent autant à Bruxelles que nous à l’Allemagne et à la France. Et je crois que pour cette raison, nous avons aussi une mission très particulière : mes prédécesseurs Gerard Mortier et Bernard Foccroulle s’ingéniaient déjà à montrer à l’aide de l’art que les multiples manifestations nationales de la culture européenne produisent un ensemble harmonieux qui fonctionne sans que l’individualité de chacune de ses voix n’en pâtisse. Cela implique de continuer à développer cet héritage commun dans un processus collectif – la confrontation permanente avec les grandes œuvres ne laisse d’ailleurs rien entendre d’autre que cela. Je crois que la fonction de modèle européen de la Monnaie gagne toujours plus en importance. Le mot Bruxelles a autrement une connotation plutôt négative : on pense surtout à la bureaucratie et à la frénésie de réglementation. Il est d’autant plus important de montrer l’inverse.

Mais la Monnaie n’est pas que la maison d’opéra de la capitale de l’Europe, elle est aussi celle de la capitale de la Belgique – un pays qui a, au moins autant que l’Union européenne, besoin de modèles positifs.

Mon concept préféré pour la Monnaie est le suivant : nous devons être une vitrine culturelle, une vitrine ouverte sur l’Europe mais aussi, pour l’Europe, ouverte sur la Belgique. Les signaux que nous émettons par nos productions agissent dans les deux sens – et cela en premier lieu parce que les problèmes au niveau belge sont les mêmes qu’au niveau européen, mais à plus petite échelle. Je dirais même que c’est un avantage : les thèmes majeurs de l’Europe sont pour ainsi dire grossis à la loupe en Belgique. Prenez par exemple la question de l’identité, qui est notre thème conducteur pour la saison 2011/2012. Pour nous Belges, l’identité est complexe, du simple fait qu’elle ne se définit pas uniquement par la langue. Je suis par exemple flamand, et j’ai longtemps vécu à Amsterdam, où l’on parle la même langue qu’en Flandre. Mais les Flamands sont un peuple latin, marqué par une autre religion. Voilà pourquoi par exemple leur rapport à l’opéra est bien plus passionné qu’aux Pays-Bas.

Les deux productions les plus importantes de la saison passée, la confrontation de Parsifal de Wagner et des Huguenots de Meyerbeer, étaient-elles en ce sens conçues comme des opéras politiques ? Les thèmes de ces œuvres, dans l’une une société sans dirigeants, dans l’autre une lutte entre des groupes ethniques ennemis, le suggèrent en tout cas.

On peut après coup proposer cette lecture ; mais je ne crois pas que l’opéra ait pour mission de fournir des commentaires concrets sur l’actualité politique. Notre mission consiste à poser des questions fondamentales et à véhiculer des idées qui fassent prendre conscience au public de son propre point de vue. Si les gens repartent dans cet esprit, même si une représentation ne leur a pas vraiment plu, j’ai le sentiment d’avoir atteint mon objectif. Même s’il faut bien sûr tenir compte jusqu’à un certain point du besoin de divertissement du public, je persiste à penser que nous sommes subventionnés pour jouer un rôle dans la société. Et celui-ci ne consiste pas à mettre en avant des hommes politiques, mais à soulever les thèmes qui sont traités de manière atemporelle dans les grandes œuvres. Des histoires comme celles de Médée, d’Œdipe ou des Huguenots, qui sont toujours d’actualité aujourd’hui, mais qu’il faut sans cesse rappeler. Cela aussi parce qu’elles font partie de ce qui unit l’Europe. L’Europe possède une culture commune, mais pas encore une politique et une économie communes. Et cette culture a notamment pour principale caractéristique d’aider à comprendre la complexité des conflits en utilisant les moyens du théâtre. Qu’y a-t-il de plus actuel que Médée ? Une femme originaire d’Asie centrale qui arrive chez nous, qui s’adapte mais qui est rejetée par la société : qu’a donc cette femme, que fait-elle ? Jusqu’où va notre propre tolérance ? Je remarque notamment la résonance de ces messages à l’occasion des débats autour d’œuvres comme Parsifal, qui abordent des choses essentielles.

Vu sous cet angle, une œuvre comme Les Huguenots ne viserait pas à susciter la compassion pour ses personnages, mais à montrer une ivresse collective de la violence, telle qu’elle a récemment éclaté dans les révoltes au Royaume-Uni.

Oui, c’est la raison pour laquelle dans les débats autour de cette production, les gens ne se souvenaient pas de personnages précis, mais seulement de ces sentiments collectifs, qui s’emparent de tous les protagonistes comme un raz-de-marée.

Faut-il alors voir dans l’opéra une institution morale ?

Depuis que je vais à l’opéra, entrer dans une maison d’opéra a toujours eu pour moi des allures d’acte sacré – un engagement personnel ritualisé. Et je crois que cette fonction est aujourd’hui encore plus importante qu’autrefois, en premier lieu parce qu’il n’existe plus guère d’institutions qui transmettent des valeurs de façon crédible, et ensuite parce que l’on n’a sinon plus guère la possibilité de connaître un tel évènement collectif même si les avis divergent. C’est, au sens figuré, une parabole d’une démocratie bien rodée. Car, contrairement au football, il n’y a ici ni gagnant ni perdant.

Dans quelle mesure les productions de la saison passée se sont-elles subordonnées au thème de la tolérance ?

Le programme était conçu autour de trois axes. Outre l’axe Parsifal-Huguenots, nous avions l’opposition entre Kat’a Kabanova et La Finta giardiniera de Mozart, ainsi qu’un bloc formé par Nabucco et Intolleranza. Malheureusement, ça n’a pas marché pour Intolleranza. La production de Christoph Schlingensief devait tout d’abord être donnée en Hongrie, puis montrée chez nous à l’occasion de l’inauguration de la présidence hongroise du Conseil de l’Union européenne – en dialogue avec une version de concert de Nabucco. Mais entre-temps, le gouvernement a changé en Hongrie, et cela n’intéressait pas les nouveaux dirigeants de montrer une œuvre qui se positionne contre la xénophobie.

Vous avez une idée précise du message des œuvres. Voilà qui est susceptible de conduire à des conflits avec les metteurs en scène.

J’ai bien sûr une idée de ce à quoi pourrait ressembler une œuvre si je la confie au metteur en scène Untel. Mais il en ressort parfois quelque chose de complètement différent. Je pars du principe que, une fois déléguée, l’œuvre ne m’appartient plus. En tant que directeur, je prends position à travers la programmation ; les metteurs en scène et chefs d’orchestre savent ensuite ce qu’ils font.

Pourtant, il existe une différence considérable entre engager un professionnel de la mise en scène comme Olivier Py ou un artiste comme Romeo Castellucci, qui a présenté avec Parsifal son tout premier travail à l’opéra.

Et c’est bien pour ça que je ne confierais par Parsifal à Py ni Les Huguenots à Castellucci. Quelqu’un comme Py remet son travail dans les délais impartis, pas besoin de s’en soucier. Avec un plasticien, le travail est complètement différent, ne serait-ce que parce qu’il développe des tableaux et qu’il ne se préoccupe pas vraiment du temps et des contraintes techniques inhérentes à l’opéra. C’est une approche qui pose d’autres exigences à une maison. Tout en présentant précisément d’autres qualités.

On peut aussi lire votre programmation d’une manière complètement différente : non pas une confrontation avec des thèmes, mais un acte d’équilibre entre le goût français et le goût allemand – dans le contexte tout particulier d’une scène de théâtre belge.

Lorsque je suis arrivé à la Monnaie, j’ai commencé par constituer une famille d’artistes européenne : Stefan Herheim, Andrea Breth, Deborah Warner. Je m’inscris parfaitement dans la lignée de mes prédécesseurs Gerard Mortier et Bernard Foccroulle, qui avaient eux aussi constitué leurs familles : Mortier avec les Herrmann, Luc Bondy et Patrice Chéreau, Foccroulle avec par exemple des chefs d’orchestre comme Antonio Pappano et Kazushi Ono. Je crois qu’il est important pour une maison d’opéra d’afficher plusieurs styles. Malgré des productions grandioses, l’opéra de Munich était sous la direction de Peter Jonas trop monolithique à mon goût, par exemple. Mais je ne m’oriente pas non plus vers des quotas nationaux, parce qu’ils ne veulent rien dire : Andrea Breth n’a en effet rien à voir avec le Regietheater allemand. Stefan Herheim est-il un metteur en scène allemand ou scandinave ? Et si nous avons en Belgique des personnes de qualité comme Guy Cassiers et Guy Joosten, il va de soi qu’ils travailleront aussi chez nous. L’idée de famille m’importe davantage : que chefs d’orchestre, chanteurs et metteurs en scène viennent volontiers ici, s’y sentent bien, reviennent, et bâtissent à partir de leurs premières expériences. Et qu’ils apprécient ce que nous pouvons leur offrir.

En quoi consiste cette offre particulière ?

Il y a tout d’abord le système stagione : toute la maison se concentre entièrement sur une nouvelle production. Nous ne sommes pas une maison de répertoire, cela ne marcherait d’ailleurs pas, parce que Bruxelles n’est pas une métropole où les gens viennent voir de l’opéra. Il y a ensuite une dynamique particulière : nous avons toujours eu de jeunes chefs et de jeunes directeurs. Cela crée une autre énergie. Ce n’est qu’ainsi que naît le souhait de faire autrement et mieux les classiques. J’entends souvent les artistes le dire. Nous offrons en outre la possibilité de venir à plusieurs reprises réfléchir au calme dans la maison. Castellucci est par exemple venu plusieurs fois en deux ans pour parler de Parsifal – non en quête de dialogue, mais simplement pour se rendre compte, en le formulant, de ce qu’il voulait. À la Monnaie, on ne met pas l’accent sur les contraintes logistiques, mais toujours sur le projet même. C’est un gage de calme et de profondeur. Et puis il y a encore un autre élément : depuis Mortier, il règne ici un esprit d’équipe. Nous essayons de gommer toujours plus le système de pensée pyramidal. Le numéro un ne peut pas tout décréter. La communication ne peut avoir lieu que par l’implication artistique de chaque collaborateur. Je le remarque en ce moment : tout le monde se fait une joie du retour de La Fura dels Baus, parce que le travail sur la production du Grand Macabre avait été un évènement pour tous. Et puis il y a aussi la bière que l’on va boire ensemble une fois la journée terminée ; à cette occasion, la hiérarchie se fait plus souple et plus perméable.

Vous avez également repris de vos prédécesseurs les distributions qui semblent souvent en parfaite harmonie avec la production concernée, autant du côté des chanteurs que de la mise en scène...

Cela me semble logique. Je me sens ici probablement plus à l’aise que dans une maison comme l’opéra de Munich, où l’on attend que telle ou telle star se produise. Ici, cette contrainte n’existe pas. En outre, nous avons pour avantage que notre maison n’est pas si grosse, et que nous pouvons adopter des distributions plus lyriques et plus légères. Pour Les Huguenots par exemple, on s’est montré très sceptique lorsque j’ai confié le rôle de Marguerite à Marlis Petersen. On disait qu’il fallait une voix plus lourde. Mais je n’aurais pu espérer meilleur résultat. Regardez donc sur Youtube Joan Sutherland interpréter le rôle ! On ne perçoit rien de la séduction inhérente au rôle. Le casting est bien davantage une question d’intuition et de confiance que de chanteurs en réserve. Nous avons aujourd’hui un choix fabuleux de chanteurs !

Avant Bruxelles, l’« opéra de l’année » était Bâle – une maison également sans chef d’orchestre, qui ne fait pas appel à son propre orchestre dans les grandes productions.

À vrai dire, nous ne faisons appel à un orchestre spécial que pour le baroque. Nous avons même donné un très bon Gluck avec Christophe Rousset à la tête de notre orchestre. On est devant une nouvelle génération de musiciens. Dans les cinq, dix, quinze prochaines années, nous pourrons peut-être tout jouer avec nos musiciens. D’autres maisons évoluent également dans ce sens.

Mais il semble tout de même plus facile de proposer une bonne programmation en l’absence d’un puissant directeur musical.

Qu’est-ce donc qu’un directeur musical ? Pour moi, c’est quelqu’un qui serait toujours là. Si l’on veut occuper le sommet de la hiérarchie, il faut être impliqué dans toutes les décisions. Mais d’un autre côté, c’est bien pour un orchestre de savoir que son chef est aussi demandé au Met ou à Covent Garden. Cela renforce sa position et le sentiment de sa valeur. Cette situation exige toutefois une répartition des pouvoirs : je suis là tous les jours, toujours disponible, et c’est donc moi qui prends les décisions. Avec Ludovic Morlot, nous aurons à partir de la saison prochaine un chef qui sera responsable de l’orchestre et qui dirigera les musiciens pendant la phase de changement au niveau du personnel. Un grand nombre de musiciens vont partir en retraite ces prochaines années, et il faudra les remplacer. Nous avons donc besoin d’un chef qui comprenne précisément la chimie au sein de l‘orchestre.

L’orchestre a carrément refusé votre premier chef d’orchestre, Mark Wigglesworth. Avez-vous tiré les leçons de ce désastre ?

J’avais sûrement sous-estimé la tâche. À Amsterdam, j’étais la personne contact de l’orchestre, mais je n’avais pas de responsabilité directe. Là-bas, la situation était difficile, parce que des chefs comme Ingo Metzmacher et Edo de Waart restaient toujours à distance de la maison d’opéra ; ça ne fonctionnait bien qu’avec Hartmut Haenchen, parce que, tout comme Marc Albrecht aujourd’hui, il avait une base solide en tant que chef du Nederlands Philharmonic. Je voulais donc à Bruxelles quelqu’un qui soit présent au moins six mois sur place. Le problème, c’est que l’orchestre s’était vraiment attaché à Kazushi Ono. Et notre orchestre réagit avec susceptibilité lorsque la chimie ne prend pas. À l’inverse d’autres orchestres, comme le Concertgebouw, dont les musiciens ont le sentiment d’être meilleurs que le chef…

La Belgique fait partie des pays très endettés de la zone euro. L’idée de faire des coupes dans le budget artistique guette. Comment se porte la Monnaie dans cette perspective ?

Bien sûr, notre philosophie d’« opéra de la capitale de l’Europe » constitue aussi une protection contre la remise en question de notre existence par le milieu politique – on trouve d’ailleurs également dans le pays le Vlaamse Opera et l’Opéra de Wallonie. Nous avons néanmoins dû entreprendre ces dernières années des coupes douloureuses pour réaliser les économies prescrites. Nous avons eu la malchance de devoir négocier notre budget jusqu’en 2013 en 2008/2009, c’est-à-dire au moment de la grande incertitude financière. Cela nous a contraints non seulement à économiser sur les budgets des productions, mais aussi à licencier quelques collaborateurs – alors que nous comptions encore 492 titulaires en 2000, ils ne seront plus que 422 en 2013. Nous avons dû par exemple réduire le chœur de 50 à 40 chanteurs. Cela n’a bien sûr rien d’agréable, mais la situation actuelle me semble équitable. Sur les 34 millions d’euros de subvention que nous verse le gouvernement, 33 millions sont affectés aux salaires et au fonctionnement de la maison. Ce qui veut dire que la maison est mise à notre disposition et que nous devons veiller nous-mêmes à financer le fonctionnement courant.

Même si les apparences changent perpétuellement, une soirée à l’opéra véhicule une idée de luxe et d’opulence.

Tout à fait, et une maison d’opéra est en ce sens un indicateur d’une société en bonne santé. Je n’ai aucune crainte. Les gens qui peuvent se le permettre voudront toujours du luxe. Sans luxe, pas de culture. Je trouve problématique de dire : il y a la famine en Afrique, alors à quoi bon l’opéra. En tant que théâtre, nous ne pouvons pas aider l’Afrique, mais une société en bonne santé peut le faire – si elle le veut. Bien sûr, l’opéra est élitiste, mais les élites ont toujours changé le monde et enfanté de nouvelles idées. Et l’opéra doit influencer et stimuler cette élite de façon positive. L’Europe ne peut pas devenir indifférente à une forme artistique qui est européenne plus qu’aucune autre. Sinon elle perdra son identité.

Jörg Königsdorf

Tout cela est cité sur le site de la Monnaie qui célèbre l'évènement :
http://www.lamonnaie.be/fr/399/Op%C3%A9ra-de-lann%C3%A9e

Maintenant, pourrait-on remettre aux Huguenots le prix de la production de l'année à publier impérativement dans ses deux distributions (CD ou DVD peu importe) ? Merci. Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20687
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyMar 20 Mar 2012 - 16:29

Hosanna!!

Après la représentation de Strasbourg, j'ai envoyé un mail à La Monnaie et à l'Opéra du Rhin au sujet d'une éventuelle publication vidéo de ce spectacle. L'Opéra du Rhin n'a pas peu enregistrer comme ils me l'ont répondus...

Réponse il y a 5 minutes de La Monnaie...
- Les caméras présentes le 19 juin étaient là pour un document d'archive... MAIS ils sont actuellement en train d'étudier l'enregistrement afin de voir si la qualité est suffisante pour une publication en DVD! bounce
- La production devrait être reprise dans quelques années et si l'enregistrement de 2011 n'est pas de qualité suffisante, ils feront en sorte que la reprise soit filmée!


Moralité, on devrait quand même réussir à avoir un enregistrement vidéo de cette production cheers cheers cheers

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyMar 20 Mar 2012 - 16:32

Polyeucte a écrit:
Hosanna!!

Après la représentation de Strasbourg, j'ai envoyé un mail à La Monnaie et à l'Opéra du Rhin au sujet d'une éventuelle publication vidéo de ce spectacle. L'Opéra du Rhin n'a pas peu enregistrer comme ils me l'ont répondus...

Réponse il y a 5 minutes de La Monnaie...
- Les caméras présentes le 19 juin étaient là pour un document d'archive... MAIS ils sont actuellement en train d'étudier l'enregistrement afin de voir si la qualité est suffisante pour une publication en DVD! bounce
- La production devrait être reprise dans quelques années et si l'enregistrement de 2011 n'est pas de qualité suffisante, ils feront en sorte que la reprise soit filmée!


Moralité, on devrait quand même réussir à avoir un enregistrement vidéo de cette production cheers cheers cheers

Pour le coup, c'est plutôt une captation (audio seule, même), de la production de Strasbourg qui m'intéresserait ; et notamment parce que la distribution m'intéresse, a priori, autrement (Kunde, Aikin, Deshayes).
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume


Nombre de messages : 17530
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyMar 20 Mar 2012 - 20:37

Polyeucte a écrit:
Hosanna!!

Après la représentation de Strasbourg, j'ai envoyé un mail à La Monnaie et à l'Opéra du Rhin au sujet d'une éventuelle publication vidéo de ce spectacle. L'Opéra du Rhin n'a pas peu enregistrer comme ils me l'ont répondus...

Réponse il y a 5 minutes de La Monnaie...
- Les caméras présentes le 19 juin étaient là pour un document d'archive... MAIS ils sont actuellement en train d'étudier l'enregistrement afin de voir si la qualité est suffisante pour une publication en DVD! bounce
- La production devrait être reprise dans quelques années et si l'enregistrement de 2011 n'est pas de qualité suffisante, ils feront en sorte que la reprise soit filmée!


Moralité, on devrait quand même réussir à avoir un enregistrement vidéo de cette production cheers cheers cheers

TE POLYEUCTUM LAUDAMUS ! cheers

Je suis pour la publication immédiate, même si la qualité technique n'est pas celle de l'Atys de 2011, parce que ces soirées étaient de toute manière magnétiques au delà des différences de distribe (j'ai vaincu mes préventions sur Lezhneva ou Cutler par exemple même si je préfère Osborn et Staskiewicz).
Bonne chance à eux pour la réunion de la distribe de la reprise s'ils ne publient pas 2011, peut-être qu'on peut espérer le meilleur des 3 distributions (difficile de choisir entre la crême de la crême c'est vrai).


Quelqu'un sait si Strasbourg est enregistré par France Mu' ? Rien ne le signale dans le programme. Et je serais définitivement déçu de l'émission si la soirée Lyrique de Mme Chaîne diffuse des captations du Met en lieu et place de ce qui se fait de mieux chez nous... (Macbeth au Met avec Keenlyside prévu ce samedi... 60000e captation de Macbeth I don't want that )
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23480
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyMar 20 Mar 2012 - 20:43

La publication de cette production qui est donc probable vu la réponse obtenue par Polyeucte est une bonne nouvelle. Si c'est la distribution de 2011 (laquelle, je ne sais pas), cela permettra de comparer. C'est Hampson dans Macbeth et non Keenlyside.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20687
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyMar 20 Mar 2012 - 20:45

Guillaume a écrit:
Je suis pour la publication immédiate, même si la qualité technique n'est pas celle de l'Atys de 2011, parce que ces soirées étaient de toute manière magnétiques au delà des différences de distribe (j'ai vaincu mes préventions sur Lezhneva ou Cutler par exemple même si je préfère Osborn et Staskiewicz).
Bonne chance à eux pour la réunion de la distribe de la reprise s'ils ne publient pas 2011, peut-être qu'on peut espérer le meilleur des 3 distributions (difficile de choisir entre la crême de la crême c'est vrai).
C'est quand même assez génial Lezhneva et Cutler aussi n'est-ce pas? Very Happy

Ben c'est simple :
Marguerite : Petersen
Marcel : Varnier (ce grain de voix, ce petit trémolo... drunken)
Raoul : Euh... je choisis pas! Mr.Red
Valentine : Delunsch (c'est simple là pour moi!)
Urbain : Lezhneva... parce que scéniquement, c'était génial et vocalement totalement fascinant! hehe


Citation :
Quelqu'un sait si Strasbourg est enregistré par France Mu' ? Rien ne le signale dans le programme. Et je serais définitivement déçu de l'émission si la soirée Lyrique de Mme Chaîne diffuse des captations du Met en lieu et place de ce qui se fait de mieux chez nous... (Macbeth au Met avec Keenlyside prévu ce samedi... 60000e captation de Macbeth I don't want that )
Non, pas d'enregistrement à Strasbourg... Confused Confused

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume


Nombre de messages : 17530
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyMar 20 Mar 2012 - 20:50

J'ai écrit un mail à la soirée lyrique de France Musique pour leur demander si c'était radiodiffusé tout en les incitant à le faire. Envoyez leur des messages, peut-être daigneront-ils poser leur micros à l'ONR.
Revenir en haut Aller en bas
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund


Nombre de messages : 6534
Age : 33
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyMar 20 Mar 2012 - 20:52

Guillaume a écrit:
J'ai écrit un mail à la soirée lyrique de France Musique pour leur demander si c'était radiodiffusé tout en les incitant à le faire. Envoyez leur des messages, peut-être daigneront-ils poser leur micros à l'ONR.

Tu crois que ça se décide deux jours à l'avance ? Laughing
Retournes y avec la captation pirate sur genoux mono tel que préconisé par David !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23480
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyMar 20 Mar 2012 - 20:52

Guillaume a écrit:
J'ai écrit un mail à la soirée lyrique de France Musique pour leur demander si c'était radiodiffusé tout en les incitant à le faire. Envoyez leur des messages, peut-être daigneront-ils poser leur micros à l'ONR.

Je pense malheureusement que cela ne servira à rien. Leur programmation doit être établie depuis un moment.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20687
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyMar 20 Mar 2012 - 20:53

Non, mais c'est pas qu'une question de France-Musique... il y a aussi l'ONR... qui n'avait pas les moyens à priori de réaliser cette captation. Trop lourd à mettre en place pour eux...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyMar 20 Mar 2012 - 20:55

Apparemment Guillaume aime bien rêver tout haut hehe . Si déjà la monnaie publie un dvd tu n'auras plus aucune raison de te lamenter Wink
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23480
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyMar 20 Mar 2012 - 20:56

En tout cas, ton post Guillaume montre que tu n'as pas réfléchi à la situation. Tu as vu le spectacle deux fois et certes, il n'y aura pas de trace audio et/ou vidéo de la distribution de Strasbourg, à moins que lors de la reprise, certains chanteurs de cette distribution reprennent leurs rôles mais visiblement, il y aura un DVD du spectacle de 2011 ou de la reprise. Cela peut largement te consoler.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyMar 20 Mar 2012 - 20:56

Polyeucte a écrit:

C'est quand même assez génial Lezhneva et Cutler aussi n'est-ce pas? Very Happy

Mais Staskiewicz a un truc en plus, un truc incroyable dans les rôles de travesti, une espèce d'androgynie élancée et, en même temps, un peu pataude ; quelque chose de leste et d'un peu gauche, et ce grain de voix incroyable. Ce qui s'est confirmé avec son excellent Siebel (doté de ses deux airs, ce n'est pas si courant), en Avignon, il y a quelques jours. Quel Quinquin elle ferait !
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyMar 20 Mar 2012 - 20:57

Apparemment Guillaume aime bien rêver tout haut hehe . Si déjà la monnaie publie un dvd tu n'auras plus aucune raison de te lamenter Wink
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume


Nombre de messages : 17530
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyMar 20 Mar 2012 - 20:58

Conserver le Raoul de Kunde quand même ! tutut
Revenir en haut Aller en bas
benzebuth198
Néophyte



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 09/04/2012

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyLun 9 Avr 2012 - 18:24

Bonjour, j'ai vu une représentation de "Les Huguenots" à la Monnaie qui m'a vraiment beaucoup plu. Sauriez-vous s'il existe un enregistrement/cd/dvd du spectacle (Plusieurs personnes se demandaient la même chose apparemment mais j'avoue ne pas avoir eut le courage de tout lire.
..) Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume


Nombre de messages : 17530
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyLun 9 Avr 2012 - 22:35

Il existe

1. Une bande radio de très bonne qualité avec Delunsch

2. Des vidéos éparses sur youtube dans des qualités allant du difficile au correct et qui renseignent la deuxième distribution notamment en ce qui concerne François Lis.

3. Un projet de DVD (même soirée que la bande radio 1.), et même peut-être une reprise dans les années à venir à la Monnaie.

4. Un projet d'enregistrement studio de la distribution de Strasbourg sous la direction de Callegari

=> 1. peut se trouver [je ne dirais pas où mais si tu t'adresses à un membre qui porte le nom du héros éponyme d'une pièce de Corneille (et d'un opéra de Gounod), peut-être pourras-tu avoir quelques renseignements]

=> 2 aussi.

=> 3 et 4 n'existent pas et/ou ne sont en la possession que des théâtres eux-mêmes.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20687
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyLun 27 Aoû 2012 - 17:47

Je croyais que c'était ici que j'avais parlé de la possible parution du DVD de Bruxelles... donc je récapitule...

Suite à l'envoi d'un mail à La Monnaie de Bruxelles en mai 2012 pour savoir si une reprise était prévue ou si un DVD de la création de la production était prévue, on m'avait répondu très rapidement et gentiment que :
- les caméras présentes dans la salle n'étaient là que pour faire une vidéo d'archive, et non dans un but commercial
- il n'y a pas eu d'autre représentation filmée
- une reprise était prévue dans les années qui viennent...

MAIS : ils étaient en train d'étudier la vidéo qui ne devait être qu'une archive pour voir si la qualité était suffisante pour une commercialisation... Si c'est le cas, un DVD devrait suivre. Sinon, La Monnaie fera tout son possible pour que la reprise soit filmée.


Il y a quelques jours, j'ai envoyé un mail pour savoir ce qu'il en était de l'étude de la bande... Et pour l'instant, il n'y a pas de résultat définitif :
"Le projet de DVD des Huguenots n'a pas encore abouti, mais les discussions se poursuivent et en cas de succès, une sortie du DVD pourrait être envisagée en 2013-2014."

Donc tout n'est pas encore perdu!!! Very Happy

En tout cas, je suis impressionné par la gentillesse et la rapidité de réponse de l'équipe de La Monnaie! Very Happy
Reste donc à attendre un peu encore... je vous tiens au courant bien sûr si j'ai du nouveau de ce côté!!
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume


Nombre de messages : 17530
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyLun 27 Aoû 2012 - 18:23

Oui, merci Polyeucte ! Very Happy "Les années qui viennent", c'est-à-dire 2014 - 2016 pour la reprise, en gros ?
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20687
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyLun 27 Aoû 2012 - 18:48

Guillaume a écrit:
Oui, merci Polyeucte ! Very Happy "Les années qui viennent", c'est-à-dire 2014 - 2016 pour la reprise, en gros ?

Pas plus d'informations... dans les années qui viennent... Confused
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20687
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyMar 27 Nov 2012 - 14:16

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Trombonne[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Trompette[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Tambour9[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Tambour9[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Violon07[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Violon07[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Violon07[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Violon07[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Violon07[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Violon07[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Violon07

Des nouvelles du DVD des Huguenots de Bruxelles :

Citation :
Le projet de DVD des Huguenots est en bonne voie et devrait aboutir pour fin 2013.

Il faut toutefois rester prudents: le temps des éditeurs de musique n'est pas celui des amateurs d'opéra!

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 0048[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Breakdance[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Danse-3-20060614

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 2648177732 [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 2648177732 [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 2648177732 [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 2648177732 [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 2648177732 [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 2648177732 [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 2648177732 [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 2648177732 [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 2648177732 [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 2648177732 [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 2648177732 [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 2648177732 [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 2648177732 [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 2648177732 [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 2648177732 [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 2648177732 [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 2648177732 [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 2648177732 [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 2648177732
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran


Nombre de messages : 14259
Age : 61
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyMar 27 Nov 2012 - 20:04

Merci pour cette bonne nouvelle !!! [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 2648177732 [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 2648177732 [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 2648177732 [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 2648177732 [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 2648177732 [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 2648177732 [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 2648177732
Revenir en haut Aller en bas
Rafsan
Mélomaniaque
Rafsan


Nombre de messages : 1541
Age : 58
Localisation : Brabant wallon
Date d'inscription : 22/01/2008

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyMar 27 Nov 2012 - 20:50

Ouais, c'est chouette!
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume


Nombre de messages : 17530
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyMar 27 Nov 2012 - 21:43

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 2648177732 [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 2648177732 [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 2648177732 [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 2648177732 [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 2648177732Enfin !!!! Merci Polyeucte pour l'information exclusive !

Enfin Meyerbeer va sortir du purgatoire, enfin on va pouvoir recommander une version qui soit pleinement satisfaisante !

On prie pour que "les éditeurs de musique" tiennent le cap ! Mais je pense qu'il y a de très grandes chances que ça se réalise, surtout après la reconquête de Londres qui va réouvrir à Meyerbeer le marché britannique. (je ne serai pas à Londres, mais Robert est redonné à Genève l'année prochaine)

On parle également d'un projet Meyerbeer à Paris, avec Michael Spyres à l'OC peut-être (à l'OC, je me demande ce que ça peut être, à part Dinorah je ne vois pas trop, et le théâtre n'a pas vraiment les moyens de monter une grosse machine), ou dans une autre salle. Affaire à suivre... mais 2012 a été excellente pour la Secte Meyerbeerio-Schrekerienne... Nous dominerons le monde ! [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 3462777202
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele


Nombre de messages : 23480
Age : 31
Date d'inscription : 12/10/2008

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyMar 27 Nov 2012 - 22:29

C'est une excellente nouvelle car c'est un très grand spectacle de Olivier Py même si je n'avais pas pu voir la fin du Ve acte en salle. Maintenant, il faut savoir quelle distribution a été filmée.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume


Nombre de messages : 17530
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyMar 27 Nov 2012 - 22:32

Delunsch/Cutler/Petersen/Varnier/Lezhneva, c'est sûr et certain, et c'est un excellent choix, parce que Delunsch est magnétique et que Varnier est indépassable. Petersen est la meilleure des 3 Marguerite de la série. Par contre Cutler est le moins bon des 3 Raoul, mais ça reste très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20687
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 EmptyMar 27 Nov 2012 - 22:44

Guillaume a écrit:
Delunsch/Cutler/Petersen/Varnier/Lezhneva, c'est sûr et certain, et c'est un excellent choix, parce que Delunsch est magnétique et que Varnier est indépassable. Petersen est la meilleure des 3 Marguerite de la série. Par contre Cutler est le moins bon des 3 Raoul, mais ça reste très bien.

Et que Lezhneva était aussi LE Urbain... le personnage semble taillé pour elle...

Sinon, pour Cutler, c'était pas le moins bon je trouve... disons que c'est le plus léger.
Après, c'est aussi le plus musical et le plus à l'aise avec la voix mixte. Comprenons nous bien, je révère Osborn et Kunde. Mais Osborn est quand même moins beau de timbre et de nuances... et Kunde n'était pas scéniquement des plus passionnant (et pas non plus le plus à l'aise avec le premier acte... après c'était super...)

Enfin les caméras étaient présentent ce 19 juin... que mois aussi et qu'à priori, c'est la seule soirée qui a été filmée...
Et au final, c'était parfait!!

Après, ce qui serait super, ce serait qu'ils arrivent à nous ajouter aussi des extraits de l'autre distribution! Mr.Red Genre en bonus quoi! hehe


Arhgh... va falloir que je me ré-écoute Les Huguenots moi! hehe Et ceux de Bruxelles du coup (alors que je voulais aller retenter Bonynges, Diedrich ou Gavazzeni hehe)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





[La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty
MessageSujet: Re: [La Monnaie] Les Huguenots    [La Monnaie] Les Huguenots  - Page 11 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[La Monnaie] Les Huguenots
Revenir en haut 
Page 11 sur 12Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Monnaie 2010-2011
» La Monnaie 2012-2013
» La Monnaie 2013-2014
» [Opéra du Rhin] Les Huguenots
» Les Huguenots - Mariotti Kriegenburg Bastille 25 IX 24 X

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: