Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -50%
-50% sur le jeu de société Mille Bornes ...
Voir le deal
9.95 €

 

 Renato Bruson

Aller en bas 
+9
calbo
Otello
Richard
Ericc
bAlexb
Zémire
Radames
Cornélius
aurele
13 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 40
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Renato Bruson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson - Page 2 EmptyJeu 26 Sep 2013 - 15:58

calbo a écrit:
hugo75 a écrit:
bAlexb a écrit:
Bruson n'est pas loin de m'évoquer parfois Fischer-Dieskau. Dans le galbe, dans le rapport mot/son, dans l'éclat, la manière (trafiquée ?) de noircir/cuivrer le timbre à l'envi, etc.
Oui mais Bruson a un gros avantage sur Fischer Dieskau : une diction bien meilleure et une couleur de voix beaucoup plus latine avec des aigus qui sortent sans effort.
Pas d'accord sur ce point. Après que Bruson ait une meilleur diction que DFD ça n'est pas très difficile étant donné, qu'en principe, les "nationaux" sont censés chanter impeccablement dans leur propre langue. Ce n'est pas vrai pour tout le monde bien sur mais dans la majorité des cas la diction est remarquable.
Tout pareil que Calbo ; et sur les aigus et sur la qualité de la prononciation (affaire de génétique ; Fischer-Dieskau n'étant pas, et de loin, le plus mauvais en matière d'articulation/accentuation de la langue italienne chantée).
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 50
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Renato Bruson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson - Page 2 EmptyJeu 26 Sep 2013 - 16:02

Pour un non-italien Fisher-Dieskau avait en effet une diction exceptionnelle. Parmi les basses/barytons actuellement en activité, Pape fait assez fort (j'ai un immense souvenir de son Méphisto). Attention cependant ça n'enlève absolument rien aux qualités de Bruson dont je pense encore un peu que le répertoire Verdien ne lui convienne pas particulièrement.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 40
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Renato Bruson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson - Page 2 EmptyJeu 26 Sep 2013 - 16:10

calbo a écrit:
Bruson dont je pense encore un peu que le répertoire Verdien ne lui convienne pas particulièrement.
Peut-être faut-il faire le distinguo, sur l'ensemble de la production verdienne, entre ce qui ressort à une esthétique qui lorgne du côté de Donizetti (où Bruson excellait) et le Verdi de la maturité où ses ressources, son élégance, etc. sont peut-être moins spontanément en place (il n'empêche, quel Montfort, quel Carlo, quel Posa, quel Boccanegra, quel Iago justement) ? Son Falstaff, c'est particulier ; au moins pour l'enregistrement officiel DGG parce que Giulini y a imprimé une griffe, quelque chose d'automnal, de nostalgique qui, bridant la jubilation, en fait un personnage "à côté" (de la tradition, notamment).
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 50
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Renato Bruson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson - Page 2 EmptyJeu 26 Sep 2013 - 16:16

Falstaff est quand même un opéra un peu particulier. Comme dans Boccanegra, le rôle titre n'a aucun aria attitré contrairement à Attila par exemple. Maintenant c'est vrai que je vais voir le Bruson en fin de carrière et non celui dans la force de l'âge. A mon retour il faudra que je prenne le temps d'éplucher sa disco.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 40
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Renato Bruson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson - Page 2 EmptyJeu 26 Sep 2013 - 16:32

calbo a écrit:
A mon retour il faudra que je prenne le temps d'éplucher sa disco.
Il est à espérer que ça t'en donne l'envie ; je l'ai toujours beaucoup apprécié mais c'est après l'avoir entendu dans Germont que j'ai eu envie de fouiller dans les recoins sa discographie (fort riche et c'est heureux !).
Revenir en haut Aller en bas
hugo75
Mélomane averti
hugo75

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

Renato Bruson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson - Page 2 EmptyJeu 26 Sep 2013 - 16:40

bAlexb a écrit:
calbo a écrit:
A mon retour il faudra que je prenne le temps d'éplucher sa disco.
Il est à espérer que ça t'en donne l'envie ; je l'ai toujours beaucoup apprécié mais c'est après l'avoir entendu dans Germont que j'ai eu envie de fouiller dans les recoins sa discographie (fort riche et c'est heureux !).
Oui parce que mon premier contact avec Tebaldi a été son Don Carlo avec Solti et cela m'en a dégoûté pendant 10 ans. Il a fallu que je découvre son Andrea Chénier capté seulement 5 ans plus tôt (sublime avec Corelli et Bastianini en 1960 à Vienne, là encore chez Orféo) pour changer mon fusil d'épaule. Entre les deux ? Une crise vocale (1962) et une altération définitive du timbre.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 40
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Renato Bruson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson - Page 2 EmptyJeu 26 Sep 2013 - 16:48

hugo75 a écrit:
bAlexb a écrit:
calbo a écrit:
A mon retour il faudra que je prenne le temps d'éplucher sa disco.
Il est à espérer que ça t'en donne l'envie ; je l'ai toujours beaucoup apprécié mais c'est après l'avoir entendu dans Germont que j'ai eu envie de fouiller dans les recoins sa discographie (fort riche et c'est heureux !).
Oui parce que mon premier contact avec Tebaldi a été son Don Carlo avec Solti et cela m'en a dégoûté pendant 10 ans. Il a fallu que je découvre son Andrea Chénier capté seulement 5 ans plus tôt (sublime avec Corelli et Bastianini en 1960 à Vienne, là encore chez Orféo) pour changer mon fusil d'épaule. Entre les deux ? Une crise vocale (1962) et une altération définitive du timbre.
Tebaldi on en a pas mal parlé par ailleurs (et moi, ici : https://classik.forumactif.com/t3422p100-renata-tebaldi?highlight=tebaldi ) ; pour Bruson, je pensais à la confrontation en direct avec le personnage, sur scène, qui a été déterminante pour moi (une des quelques grandes "rencontres" depuis que je fréquente les salles d'opéra).
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7212
Age : 55
Date d'inscription : 20/05/2010

Renato Bruson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson - Page 2 EmptyJeu 26 Sep 2013 - 21:13

hugo75 a écrit:
Otello a écrit:
Bruson n'a jamais été un baryton-Verdi.
Là Otello, tu y vas un peu fort. La voix est à la fois très riche dans le grave mais brillante et cuivrée dans l'aigu sans parler du grand style, du legato, de la diction et de l'aisance dans les vocalises (qui peuvent exister dans certains rôles verdiens). Bref, il est bien plus à sa place dans Verdi que Nucci qui braille beaucoup et manque de l'élégance la plus élémentaire pour bien servir Verdi.
Non je n'y vais pas fort! Je sais ce que je dis Wink  Je ne dis pas que Bruson a été mauvais chez Verdi, très loin de là! J'ai dit que n'étant pas doté des moyens vocaux d'un Baryton-Verdi (et ça c'est un fait car ses moyens sont ceux du baryton "grand seigneur" propre au belcanto bellino-donizettien), il a forcé ses moyens et donc accéléré une dégradation vocale que bon nombre d'authentiques baryton-Verdi n'ont pas connue de façon aussi radicale.
Par ailleurs Nucci ne braille pas (faut quand même pas exagérer!).
Bruson a, ceci dit, gravé de belles références.
Revenir en haut Aller en bas
hugo75
Mélomane averti
hugo75

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

Renato Bruson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson - Page 2 EmptyVen 27 Sep 2013 - 9:13

Otello a écrit:
 J'ai dit que n'étant pas doté des moyens vocaux d'un Baryton-Verdi (et ça c'est un fait car ses moyens sont ceux du baryton "grand seigneur" propre au belcanto bellino-donizettien), Bruson a, ceci dit, gravé de belles références.
A trop vouloir multiplier les typologies vocales, ton point de vue devient peu lisible. En effet, c'est la première fois que j'entends parler du "baryton grand seigneur" qui n'est mentionné dans aucun livre et qui fait de toute façon davantage référence à un style qu'à une couleur vocale. J'ajouterai que pour bien chanter Verdi, il faut toujours avoir un style "grand seigneur", une élégance naturelle, une maitrise du belcanto (dont Verdi s'est largement inspiré y compris dans la conduite vocale) sans lesquels on sombre dans l'histrionisme, la vulgarité et le vérisme. C'est d'ailleurs justement ce que je reproche à Nucci qui est certes un baryton Verdi mais n'en a jamais eu la noblesse et ce n'est donc pas un hasard si ce sont les rôles véristes (très bon Gérard dans le Chénier de Chailly, idem pour son Scarpia dans La tosca de Solti) qui lui conviennent, à mon avis, le mieux.

Bref, un baryton Verdi, ce n'est pas seulement une voix (que Bruson a parfaitement) mais aussi un style fait de noblesse. Et c'est pourquoi un Fischer-Dieskau, même s'il peut paraitre un peu exotique (il n'a pas le squillo requis pour l'opéra italien) m'intéressera toujours davantage là dedans (cf son superbe Rigoletto avec Kubelik ou son Macbeth avec Bumbry et Sawallisch chez Orféo) que Nucci, beaucoup trop plébéien dans ce répertoire.

Enfin, pour en revenir à Bruson, ses réussites dans Verdi sont si multiples et constantes (cf les intégrales que bAlexb et moi avons citées auxquelles on pourrait rajouter ses Rigoletto et Macbeth avec Sinopoli si l'entourage avait été meilleur. Idem pour sa Traviata avec Muti) qu'on est, à mon avis, en présence d'un immense baryton Verdi. Enfin l'argument du déclin vocal précoce ne tient pas une seconde dans la mesure où il ne s'est vraiment présenté qu'au tournant des années 90 quand Bruson avait 55 ans. Or c'est un âge où malheureusement la voix commence souvent à présenter des signes de fatigue et si ce déclin te parait rapide, c'est principalement parce que Renato Bruson a percé très tardivement (c'est principalement sa Luisa Miller de Maazel en 1979 qui l'a lancé sur le marché international et il avait déjà 43 ans) et c'est bien dommage. Il en va d'ailleurs de même pour bien d'autres chanteurs, Behrens en tête (qui a gravé sa Salomé pour Karajan à 40 ans), qui auraient duré bien plus longtemps si on les avait découvert plus tôt.


Dernière édition par hugo75 le Ven 27 Sep 2013 - 10:43, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20576
Age : 38
Date d'inscription : 03/07/2009

Renato Bruson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson - Page 2 EmptyVen 27 Sep 2013 - 10:09

Je dois dire que chez Bruson, je n'ai jamais entendu cette noblesse de grand seigneur dont vous parlez. Je trouve la voix assez grise, l'aigu qui manque de tranchant et un style un peu débraillé (ce que j'ai le plus entendu de lui étant la Lucia avec Devia à La Scala)...
Du coup, pour moi difficile de la classer à droite ou à gauche...

Après, Nucci n'est pas non plus pour moi LE baryton verdi car si il est magistral en Rigoletto par exemple, je peine à le trouver noble dans Il Trovatore par exemple... les personnages dignes ne lui allant pas si bien que ça!

Voilà... un avis qui ne vaut que pour ce qu'il est et qui ne sert sûrement à rien, mais tant pis! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 50
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Renato Bruson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson - Page 2 EmptyVen 27 Sep 2013 - 11:00

Polyeucte a écrit:
Je dois dire que chez Bruson, je n'ai jamais entendu cette noblesse de grand seigneur dont vous parlez. Je trouve la voix assez grise, l'aigu qui manque de tranchant et un style un peu débraillé (ce que j'ai le plus entendu de lui étant la Lucia avec Devia à La Scala)...
Du coup, pour moi difficile de la classer à droite ou à gauche...

Après, Nucci n'est pas non plus pour moi LE baryton verdi car si il est magistral en Rigoletto par exemple, je peine à le trouver noble dans Il Trovatore par exemple... les personnages dignes ne lui allant pas si bien que ça!

Voilà... un avis qui ne vaut que pour ce qu'il est et qui ne sert sûrement à rien, mais tant pis! Mr.Red
C'est aussi mon avis mais, contrairement à Hugo75, dont je continue à penser qu'il ne l'a jamais vu sur scène, je le mettrai parmi les grands barytons verdi.

Pour revenir à Bruson, je maintiens les difficultés dans l'aigu. Même si la voix est somptueuse dans les années 1970 (cf la 1ère vidéo que j'ai postée plus haut) elle ne peut qu'avoir évolué d'ou mon scepticisme initial concernant Falstaff
Revenir en haut Aller en bas
hugo75
Mélomane averti
hugo75

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

Renato Bruson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson - Page 2 EmptyVen 27 Sep 2013 - 12:35

calbo a écrit:
C'est aussi mon avis mais, contrairement à Hugo75, dont je continue à penser qu'il ne l'a jamais vu sur scène, je le mettrai parmi les grands barytons verdi.
Sur scène, le voilà Nucci et dans une représentation qui fait l'unanimité chez son fan club : son Rigoletto d'Orange 2011 avec Ciofi (qui, elle, est magnifique). Et bien désolé de l'écrire mais tous les aigus sont hurlés et sont faux et il se réfugie la moitié du temps dans une sorte de parlando immonde. Rien à voir avec la classe de Bruson (version Sinopoli), Zancanaro, Cappuccilli ou Bastianini dans le même rôle.

A vous de juger : /watch?v=TGJzm1gwU80

Et dans le monologue "Cortigiani vil razza dannata", c'est pire et il suffit de comparer :
1- Nucci-Zurich 2006 (absolument nullissime) : /watch?v=QwheNbzv1nE

Et les grands titulaires du rôle qui chacun à leur manière déploient des trésors d'émotion :
2- Zancanaro-Muti à partir de 3'20 : /watch?v=aPm-WzPFPiI
3- Bruson-Zurich-1986 : /watch?v=6o2rUGWX9wE&list=PL6AA124E1F05C955F
4- Cappuccilli-Giulini (à partir de 3'10) : /watch?v=HjsOCeM7AFk
5- Fischer-Dieskau-Kubelik à partir de 3'10 : /watch?v=ORdqlU2DoEk


Dernière édition par hugo75 le Ven 27 Sep 2013 - 18:38, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20576
Age : 38
Date d'inscription : 03/07/2009

Renato Bruson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson - Page 2 EmptyVen 27 Sep 2013 - 12:57

hugo75 a écrit:
Sur scène, le voilà Nucci et dans une représentation qui fait l'unanimité chez son fan club : son Rigoletto d'Orange 2011 avec Ciofi (qui, elle, est magnifique). Et bien désolé de l'écrire mais tous les aigus sont hurlés et sont faux et il se réfugie la moitié du temps dans une sorte de parlando immonde. Rien à voir avec la classe de Bruson (version Sinopoli), Zancanaro, Cappuccilli ou Bastianini dans le même rôle.

A vous de juger : /watch?v=TGJzm1gwU80
Enfin là tu juges sur une prestation où clairement il n'est plus au top...
Si tu écoutes des choses dans les années 80, la voix est vraiment impressionnante et les aigus faciles... reste le manque de noblesse...
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 50
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Renato Bruson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson - Page 2 EmptyVen 27 Sep 2013 - 13:06

Tu confirmes éxactement ce que je soupçonnais tu ne l'as JAMAIS vu dans une salle siffle . Moi je l'ai vu l'an dernier et je peux te dire que tu racontes n'importe quoi
Revenir en haut Aller en bas
hugo75
Mélomane averti
hugo75

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

Renato Bruson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson - Page 2 EmptyVen 27 Sep 2013 - 13:07

Polyeucte a écrit:

Enfin là tu juges sur une prestation où clairement il n'est plus au top...
Si tu écoutes des choses dans les années 80, la voix est vraiment impressionnante et les aigus faciles... reste le manque de noblesse...
Mais là dessus, tu as tout à fait raison : à la grande époque, la voix était vraiment celle d'un baryton Verdi mais comme tu le dis toi même, c'est au niveau du style (très vériste) que cela ne va pas.

Sinon, j'ai donné volontairement quelques extraits tardifs (je viens de rajouter le "Cortigiani" de 2006 à comparer avec Zancanaro et Bruson) et c'est, à mes oreilles une catastrophe absolue même si cela date d'il y a 7 ans : tous les aigus sont faux et hurlés ! Alors quand on vient me dire que Nucci est toujours immense dans Verdi (ce qu'il n'a, à mon avis, jamais été) et qu'il n'a rien perdu de ses moyens, je suis en désaccord total mais laisse à chacun le soin de juger avec ses propres oreilles à travers une écoute comparative.

calbo a écrit:
Tu confirmes éxactement ce que je soupçonnais tu ne l'as JAMAIS vu dans une salle  siffle . Moi je l'ai vu l'an dernier et je peux te dire que tu racontes n'importe quoi
Pas besoin de le voir pour entendre qu'il chante faux et se réfugie dans le parlando la moitié du temps !
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20576
Age : 38
Date d'inscription : 03/07/2009

Renato Bruson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson - Page 2 EmptyVen 27 Sep 2013 - 13:19

Continuons donc chez Nucci hein! Very Happy

https://classik.forumactif.com/t4612-leo-nucci
Revenir en haut Aller en bas
hugo75
Mélomane averti
hugo75

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

Renato Bruson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson - Page 2 EmptyVen 27 Sep 2013 - 13:21

Polyeucte a écrit:
Continuons donc chez Nucci hein! Very Happy

https://classik.forumactif.com/t4612-leo-nucci
Tu n'as pas tort même si j'ai rectifié mon message initial en proposant une comparaison entre Nucci et notamment Bruson...
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20576
Age : 38
Date d'inscription : 03/07/2009

Renato Bruson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson - Page 2 EmptyVen 27 Sep 2013 - 13:25

hugo75 a écrit:
Tu n'as pas tort même si j'ai rectifié mon message initial en proposant une comparaison entre Nucci et notamment Bruson...
Ah mais c'est pas pour Bruson... juste pour l'adéquation de Nucci à Verdi qu'il me semble quand même mieux d'en parler chez lui! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 40
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Renato Bruson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson - Page 2 EmptyDim 13 Oct 2013 - 9:39

Pioché chez Clabo à propos du Falstaff du festival de Parme 2013 :

calbo a écrit:
Bruson -----> la voix est usée jusqu'à la corde mais quel panache. Ce mec la donne une leçon de chant grandeur nature
kiss 
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 50
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Renato Bruson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson - Page 2 EmptyDim 13 Oct 2013 - 10:06

Cet homme la a 79 ans et est encore suffisamment agile pour faire des pirouettes dans tous les sens; ça mérite le plus grand respect. Sinon il use et abuse du parlndo, quand il chante ce n'est pas toujours d'une justesse impeccable mais on se prend le charisme de l'artiste en plein dans la tronche. Les chanteurs qui ont travaillé avec lui sur cette prodcution de Falstaff sont ravis.

Comme il ne chante que les deux premières représentations c'était une occasion unique de le voir. A son age je ne le reverrai plus sur scène, tout comme Nucci l'an dernier et Chailly au concert d'ouverture.
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 50
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Renato Bruson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson - Page 2 EmptyDim 13 Oct 2013 - 10:10

bAlexb a écrit:
Pioché chez Clabo à propos du Falstaff du festival de Parme 2013
J'ai encore changé de pseudo pété de rire : Il n'y a pas que Xavier qui devrait arreter de fumer de la moquette hehe 
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 40
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Renato Bruson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson - Page 2 EmptyDim 13 Oct 2013 - 10:23

calbo a écrit:
bAlexb a écrit:
Pioché chez Clabo à propos du Falstaff du festival de Parme 2013
J'ai encore changé de pseudo  pété de rire : Il n'y a pas que Xavier qui devrait arreter de fumer de la moquette  hehe 
Je bats ma coulpe !
Mais c'est dimanche matin, faut comprendre Embarassed...
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 50
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Renato Bruson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson - Page 2 EmptyDim 13 Oct 2013 - 10:34

Tu as passé une nuit blanche, c'est ça ? hehe 
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 40
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Renato Bruson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson - Page 2 EmptyDim 13 Oct 2013 - 10:37

calbo a écrit:
Tu as passé une nuit blanche, c'est ça ?  hehe 
Même pas ; c'est fou, non ?
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 50
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Renato Bruson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson - Page 2 EmptyDim 13 Oct 2013 - 10:44

Admettons Mr. Green .

Hier après midi j'ai vu Bruson arriver. C'est l'autre journaliste qui m'a dit : "Tu l'as reconnu?

-Euh ... scratch ?

- C'est Bruson

- Ah, je m'étais posé la question (j'avais eu un doute "raisonnable")

Traduit de l'italien car il ne parle pas un mot de français

Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7212
Age : 55
Date d'inscription : 20/05/2010

Renato Bruson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson - Page 2 EmptyDim 13 Oct 2013 - 11:19

calbo a écrit:
Admettons Mr. Green .
hehe hehe 
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 40
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Renato Bruson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson - Page 2 EmptyDim 13 Oct 2013 - 11:22

Otello a écrit:
calbo a écrit:
Admettons Mr. Green .
hehe hehe 
Le pire, c'est que c'est la vérité !
Au mieux (pire ?) je me laisse porter par ma lecture du moment (une bio de Lacordaire, si tu veux tout savoir Mr.Red).
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 92197
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Renato Bruson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson - Page 2 EmptyDim 13 Oct 2013 - 11:25

Alors on t'attend dans le fil Caplet. bounce
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 50
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Renato Bruson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson - Page 2 EmptyDim 13 Oct 2013 - 14:36

Otello a écrit:
calbo a écrit:
Admettons Mr. Green .
hehe hehe 
No comment tongue 

bAlexb a écrit:
Otello a écrit:
calbo a écrit:
Admettons Mr. Green .
hehe hehe 
Le pire, c'est que c'est la vérité !
Au mieux (pire ?) je me laisse porter par ma lecture du moment (une bio de Lacordaire, si tu veux tout savoir Mr.Red).
Lecture, vraiment Mr.Red ? Il a bon dos ce Mr Lacordaire tongue 

DavidLeMarrec a écrit:
Alors on t'attend dans le fil Caplet. bounce
Tu devrais avoir honte d'essayer de débaucher balexb hehe . Mais peut on attendre autre chose d'un alien aux gouts douteux Mr.Red ?
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 40
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Renato Bruson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson - Page 2 EmptyMer 13 Jan 2016 - 11:17

Renato Bruson a 80 ans aujourd'hui ; je préempte une part du gâteau au nom de la révérence toute particulière que j'ai pour l'artiste, juste et justement immense Renato Bruson - Page 2 173236763 !
Revenir en haut Aller en bas
luisa miller
Mélomane chevronné
luisa miller

Nombre de messages : 4821
Age : 921
Date d'inscription : 27/11/2008

Renato Bruson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson - Page 2 EmptyMer 13 Jan 2016 - 11:43

J'ai eu beaucoup de chance de le voir en Falstaff lors du festival 2013; c'est une occasion que je n'aurai jamais plus vu son âge. Ceci dit : Joyeux anniversaire maestro
Revenir en haut Aller en bas
https://lyriqueinfo.blogspot.fr/
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 40
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Renato Bruson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson - Page 2 EmptyMer 13 Jan 2016 - 12:01

luisa miller a écrit:
J'ai eu beaucoup de chance de le voir en Falstaff lors du festival 2013; c'est une occasion que je n'aurai jamais plus vu son âge. Ceci dit : Joyeux anniversaire maestro

Traviata avec Ciofi à Avenches en 2008 ; le souvenir perdurera aussi longtemps que moi, inoubliable (la hauteur de vue, de ton, l'humanité puissante).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Renato Bruson - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Renato Bruson   Renato Bruson - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Renato Bruson
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: