Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Blue Lock : où acheter le Tome 22 ...
Voir le deal
12 €

 

 Debussy - Pelléas et Mélisande

Aller en bas 
+65
Hippolyte
Wolferl
Breez
Polyeucte
arnaud bellemontagne
fliegender
Rafsan
frere elustaphe
poisson
Rameau
Percy Bysshe
senga
Hidraot
vonhirsch
Octavian
aurele
Dave
Cololi
Jules Biron
marc.d
Guillaume
MickeyZeVrai
Crapio
Stanlea
jerome
Pison Futé
Mariefran
*Nico
atomlegend
Anthony
Richard
Zeno
Picrotal
Kryzstof
Morloch
Tus
Jaky
ouannier
Julien
Sauron le Dispensateur
Nando
Piem
Stadler
OYO TOHO
calbo
Jorge
Rubato
Pousskine
entropie
Bertrand67
Cthulhu SP
DiscographieRameau
Swarm
-
Mr Bloom
DavidLeMarrec
adriaticoboy
Fred
gaston
antrav
Achille
Bezout
Xavier
encolpio
sofro
69 participants
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 20  Suivant
AuteurMessage
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91199
Age : 43
Date d'inscription : 08/06/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyLun 7 Déc 2009 - 12:16

Effectivement la mise en scène de Pelly nous donne une atmosphère assez sombre, assez glauque même.
On n'est pas tellement dans un beau royaume important, mais plutôt dans un coin paumé assez pauvre, Mélisande doit se demander où elle est tombée.
Arkel ressemble plus à un clochard qu'autre chose, et Geneviève n'a jamais été aussi terrifiante, elle est ici une sorte de matronne gardienne du château qui en impose, on est loin de la Geneviève bienveillante habituelle.
Les décors sont assez ternes, peu colorés, tout est gris du début à la fin, il y a vraiment une atmosphère particulière.
La direction d'acteurs est parfois vraiment intéressante, j'aime bien le début de l'acte 3 où Pelléas et Mélisande jouent véritablement un jeu comme des enfants. (c'est un peu "on dirait que t'avais les cheveux longs et qu'ils s'enroulent autour de moi", "on dirait que..." etc...)

Cololi, je ne vois pas vraiment en quoi le vibrato de Dessay est gênant, ce qui me gêne davantage ce sont certains maniérismes, certaines attaques par en-dessous qui donnent un effet variétoche assez agaçant.
En dehors de cela, je trouve qu'elle offre une assez belle incarnation, mais que le rôle est difficile à bien rendre encore une fois... je suis rarement totalement satisfait pour ma part.
Degout est effectivement parfait, vocalement c'est souverain, la présence scénique est aussi très bonne.
Ce Pelléas n'est assurément pas fade, pourtant je ne suis pas complètement enthousiaste, c'est presque trop assuré, tout est chanté à pleine voix, ce n'est pas assez frémissant à mon goût... Je préfère Lapointe par exemple.
Ca reste un des meilleurs Pelléas qui soient globalement.
Naouri refait un très beau Golaud semblable à celui de Haitink avec Kozena, rien à ajouter à ce qu'a dit Cololi.
Lemieux et Ritter (Yniold) sont parfaites, pour Phillip Ens (Arkel), je serais moins sévère que Cololi, je trouve ça correct, même s'il y a mieux.

La direction de De Billy est très belle, avec un très bel orchestre, mais pas de parti pris tellement marquant ou révélateur.

En résumé, une excellente version, sans véritable point faible. (mais on peut trouver mieux pour chaque rôle, c'est certain)


Dernière édition par Xavier le Lun 7 Déc 2009 - 12:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91199
Age : 43
Date d'inscription : 08/06/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyLun 7 Déc 2009 - 12:18

Cololi a écrit:

Naouri, exceptionnel quand à lui. Vocalement c'est totalement maitrisé : aussi bien les graves (qui forcément ne lui font pas peur vu qu'il descend nettement plus bas) et des aigus sans difficultés, ainsi que quelques notes en voix de tête sur le lit de mort de Mélisande très bien executée. Toute la profondeur du personnage est bien là : il connait son Golaud sur le bout des doigts.
(Toujours est il que je n'ai jamais entendu de mauvais Golaud ... entre van Dam, Tomlinson, Leroux et Naouri ... c'est vraiment du très haut niveau)

Et Etcheverry, Roux, Souzay, Bacquier, Cachemaille, McIntyre, Volle...
Je ne connais pas de mauvais Golaud non plus!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyLun 7 Déc 2009 - 22:08

Des extraits que j'ai parcourus, la mise en scène de Pelly me semble effectivement à l'image de la direction de Billy : de qualité, mais pas spécialement originale ou profonde. Ce devait une belle soirée, mais pas sûr que ce soit indispensable pour le DVD.
Pour Naouri, c'est vrai que son Golaud avec Haitink (la dernière fois, pas le CD roupillard) était extrêmement intéressant. En tout cas nettement plus qu'à Berlin quatre ans plus tôt (c'était déjà infiniment mieux que la prise de rôle très fade du disque Naïve).

A présent, il me faut voir le reste.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyLun 7 Déc 2009 - 22:15

Xavier a écrit:
Cololi a écrit:

Naouri, exceptionnel quand à lui. Vocalement c'est totalement maitrisé : aussi bien les graves (qui forcément ne lui font pas peur vu qu'il descend nettement plus bas) et des aigus sans difficultés, ainsi que quelques notes en voix de tête sur le lit de mort de Mélisande très bien executée. Toute la profondeur du personnage est bien là : il connait son Golaud sur le bout des doigts.
(Toujours est il que je n'ai jamais entendu de mauvais Golaud ... entre van Dam, Tomlinson, Leroux et Naouri ... c'est vraiment du très haut niveau)

Et Etcheverry, Roux, Souzay, Bacquier, Cachemaille, McIntyre, Volle...
Je ne connais pas de mauvais Golaud non plus!
Van Dam ces dernières années, ça devient pas terrible, il est obligé de changer toutes les notes du III,4 avec Yniold ; certes avec talent, mais enfin, c'est plus du Debussy - et c'est moins bien. Sinon, on peut aussi citer Finley qui est admirable (mais ne l'a pas enregistré malheureusement).

Si on fait la liste, il y a quand même quelques décevants : Naouri / Haitink / Naïve, Fischer-Dieskau paumé, London assez hors-sujet en grand méchant loup, Rehfuss qui est un peu croquemitaine, quoique amplement bien.

Après ça, il y a tout un tas de bons Golaud : Tibbett, Bacquier, Arapian, Huttenlocher, McIntyre, Welitsch (en allemand), Maxwell.

Et puis quelques très grands poètes, comme Roux, van Dam, Tomlinson, Etchéverry, Souzay, Cachemaille, et puis sur scène récemment Naouri ou Finley.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe


Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyMer 9 Déc 2009 - 19:00

Je viens d'acheter ce dvd avec Dessay, vos commentaires sont plutôt encourageants, je m'attends à quelque chose de vraiment bien! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91199
Age : 43
Date d'inscription : 08/06/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyMer 9 Déc 2009 - 19:45

Au niveau de la mise en scène, ça n'a pas la profondeur de la version Davis/Vick, mais c'est globalement assez chouette quand même.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyMer 9 Déc 2009 - 19:53

Et moi j'ai regardé un peu de Stein / Boulez. Le début est un peu pataud, mais j'ai adoré I,3 et particulièrement le jeu d'Hagley.

Qu'est-ce que j'aurais aimé voir Kirchschlager là-dedans. Ils ne feront pas uen vidéo de Salzbourg ou Covent Garden, ces niais ?
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91199
Age : 43
Date d'inscription : 08/06/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyMer 9 Déc 2009 - 19:56

DavidLeMarrec a écrit:
Et moi j'ai regardé un peu de Stein / Boulez. Le début est un peu pataud, mais j'ai adoré I,3 et particulièrement le jeu d'Hagley.

Tiens, je me souviens il y a 3-4 ans quand Bezout et moi te disions qu'Hagley était formidable, tu nous riais au nez. Very Happy

C'est juste le Pelléas qui est très fade, sinon c'est une très belle version.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyMer 9 Déc 2009 - 20:06

Xavier a écrit:
Tiens, je me souviens il y a 3-4 ans
Très franchement : non. Je ne vois pas trop comment d'ailleurs, puisque je n'avais tout au plus entendu que quelques bouts audio (et encore, à l'époque ?). Peut-être avais-je douté que ça vaille les plus grandes Mélisande (au vu de sa Suzanne par exemple).
Et, si je l'ai fait, je suis tout prêt à convenir que j'avais terriblement tort.

Citation :
C'est juste le Pelléas qui est très fade
Je le trouve très bien, moi. Superbe voix douce, un vrai Pelléas pour moi. Rien à voir avec Lapointe ou Degout en effet, c'est plutôt ton genre je crois.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91199
Age : 43
Date d'inscription : 08/06/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyMer 9 Déc 2009 - 20:40

Oui c'est assez beau, et doux, mais un peu trop doux tout le temps quand même.

Enfin, Lapointe et Degout, ce n'est pas tout à fait pareil, Degout est en voix pleine tout le temps.

En tout cas je crois que j'ai changé d'avis, maintenant je préfère un baryton dans le rôle.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyMer 9 Déc 2009 - 20:44

Xavier a écrit:
Oui c'est assez beau, et doux, mais un peu trop doux tout le temps quand même.

Enfin, Lapointe et Degout, ce n'est pas tout à fait pareil, Degout est en voix pleine tout le temps.
Oui, bien sûr, mais ce sont deux incarnations "énergiques" de Pelléas. Pour autant, Lapointe allège mais ne mixe pas.

Citation :
En tout cas je crois que j'ai changé d'avis, maintenant je préfère un baryton dans le rôle.
A la bonne heure. Very Happy

Les ténors manquent souvent de tension (Croft, Burden, Schirley...), mais il y a l'exception Dormoy. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Rameau
Mélomaniaque



Nombre de messages : 699
Date d'inscription : 12/01/2009

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyMer 9 Déc 2009 - 22:51

Xavier a écrit:
Tiens, je me souviens il y a 3-4 ans quand Bezout et moi te disions qu'Hagley était formidable, tu nous riais au nez. Very Happy
Au passage, ladite Alison (excellente en effet dans ce DVD) a entièrement disparu des écrans radar, alors qu'elle était très loin d'avoir atteint l'âge de la retraite (elle a/aurait 48 ans). Mystère complet ! Si quelqu'un sait

Au fait (toutes mes excuses si vous avez déjà donné l'info), le Pelléas Kozena/Naouri/Haitink était vaguement censé paraître en DVD, non? Ca m'intéresse quand même vaguement plus que ce cher de Billy...
Revenir en haut Aller en bas
http://musicasola.blogspot.com/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91199
Age : 43
Date d'inscription : 08/06/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyMer 9 Déc 2009 - 23:02

DavidLeMarrec a écrit:
Xavier a écrit:
Oui c'est assez beau, et doux, mais un peu trop doux tout le temps quand même.

Enfin, Lapointe et Degout, ce n'est pas tout à fait pareil, Degout est en voix pleine tout le temps.
Oui, bien sûr, mais ce sont deux incarnations "énergiques" de Pelléas. Pour autant, Lapointe allège mais ne mixe pas.

Ah tiens, je pensais qu'il faisait même du fausset dans le 4è acte.
En tout cas, je préfère ça.

DavidLeMarrec a écrit:
Les ténors manquent souvent de tension (Croft, Burden, Schirley...), mais il y a l'exception Dormoy. Very Happy

Oui, Dormoy est tout de même assez chouette. Smile

Rameau: oui, c'est censé sortir depuis longtemps, mais on ne le voit pas venir...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyMer 9 Déc 2009 - 23:04

Xavier a écrit:
Ah tiens, je pensais qu'il faisait même du fausset dans le 4è acte.
Tout à fait, du fausset et pas de voix mixte. Un comble pour un baryton-Martin, d'ailleurs, de faire du fausset sur Pelléas. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyVen 11 Déc 2009 - 0:12

J'ai regardé de plus près la version Billy / Pelly (partiellement, je doute de pouvoir tout encaisser).


=> Orchestralement, c'est très correct mais assez fade, et je retrouve même le Billy pataud des mauvais jours, certains traits enchanteurs sont ratés. Avec un tel orchestre, c'est dommage tout de même.

=> Vu de loin, le dispositif scénographique de Pelly est chouette. Mais le principe d'en faire un drame bourgeois est extrêmement convenu et pénible, ça réduit considérablement l'oeuvre. De même que de prendre tous les symboles concrets pour de bêtes métaphores des personnages eux-mêmes, ça dévitalisme totalement le symbolisme.
Et alors avec les gros plans, c'est à la limite du supportable pour quelqu'un qui se met à peine au visuel sur cet opéra : ça fait un peu du Strosser élégant et intelligent, mais ça veut dire que c'est pas terrible quand même au bout du compte.

=> Je n'aime pas du tout ce que fait Dessay ici (ce n'est pas une surprise). Trop lyrique, et elle joue à fond les indications de Pelly sur la nymphomanie, elle nous rejoue quasiment le divan d'Orphée aux Enfers au III,1... Ca s'entend très fortement dans sa voix, avec tous ses choix. C'est une Mélisande qui sent trop la conscience, la volonté d'être, l'originalité. C'est totalement hors-sujet pour moi, et en tout cas incompatible avec le poème dramatique, même si on ne peut qu'être admiratif de sa capacité à s'approprier l'oeuvre.

=> Je trouve Degout très convaincant, même si j'ai un goût plus marqué pour les Pelléas évanescents et mystérieux ; je sais bien qu'en salle, son aspect très métallique m'aurait gêné, mais ainsi, via les micros, c'est assez chouette comme lecture vaillante.

=> Naouri, je trouve que la voix s'est beaucoup dégradée, c'est devenu plus rond, mais aussi plus engorgé, mais hululant, plus pataud. Ce n'est de toute façon pas ma tasse de thé en Golaud, même si je l'avais beaucoup admiré pour son original avec Haitink / Martinoty.


Bref, c'est de haut niveau, intelligemment fait, mais je n'aime pas (du tout du tout).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyJeu 24 Déc 2009 - 12:06

Haitink / Martinoty TCE 2007

(J'avais dit que j'aimais pas du tout.)

poisson a écrit:
c'est la lecture hyper premier degré du texte qui t'ennuie?
on dirait que tout est fait pour le rendre "naturel", de le vider ce qui résiste normalement à une lecture purement scénaristique. en tout cas c'est ce qui me gêne. (cette idée par contre des traces de sang étant celle de Mélisande, je n'avais jamais envisagé ça)

musicalement Kozena et Haitink c'est beau, la lecture de Golaud est intéressante, à l'opposé de la lecture de Tomlinson, un Golaud pas du tout du côté de la bête inquiétante. Arkel c'est pas le plus beau, j'ai notamment dans l'oreille celui du DVD Boulez.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyJeu 24 Déc 2009 - 12:06

poisson a écrit:
c'est la lecture hyper premier degré du texte qui t'ennuie?
on dirait que tout est fait pour le rendre "naturel", de le vider ce qui résiste normalement à une lecture purement scénaristique. en tout cas c'est ce qui me gêne.
C'est exactement la même chose que toi ; ce n'est ni littéral, ni fumeux, c'est impeccable sur le papier, mais il y a cette sorte de tiédeur, d'évidence qui finalement est très désagréable pour cette oeuvre, parce qu'elle lui fait perdre sa saveur. Je crois que Pelly m'agace moins, parce qu'il y a de l'imagination, même à contre-courant.

Citation :
musicalement Kozena et Haitink c'est beau, la lecture de Golaud est intéressante, à l'opposé de la lecture de Tomlinson, un Golaud pas du tout du côté de la bête inquiétante. Arkel c'est pas le plus beau, j'ai notamment dans l'oreille celui du DVD Boulez.
J'ai un très bon souvenir de Reinhart à la radio. Mais je n'ai fait que parcourir, je n'y tenais pas, donc je ne l'ai pas entendu, juste vu sa mine et je suis passé à la scène suivante. Il faudra que je réessaie, mais j'étais tellement dépité...
Effectivement, Naouri fait un Golaud précis, sensible, original, qui a quelque chose du grand seigneur, mais dans son aspect le plus affable. C'est pas forcément mon Golaud, mais c'est super cohérent et de loin sa meilleure incarnation.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
poisson
Mélomane chevronné
poisson


Nombre de messages : 5507
Date d'inscription : 14/02/2009

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyJeu 24 Déc 2009 - 18:29

DavidLeMarrec a écrit:

Effectivement, Naouri fait un Golaud précis, sensible, original, qui a quelque chose du grand seigneur, mais dans son aspect le plus affable. C'est pas forcément mon Golaud, mais c'est super cohérent et de loin sa meilleure incarnation.

ce Golaud fragile, sec, du côté du prince et pas de la bête furieuse, c'est une claque énorme. ça fait de son implosion, de sa crise de folie, une déchéance complète, désolante, révélant peut-être aussi ce qui se cache sous le vernis. cette lecture qui nous placerait du côté de Golaud est d'autant renforcée que Mélisande et Pelléas sont tout sauf innoncents. le contraste est frappant pour la scène de la "perte" de la bague. Dans la lecture de Hagley c'est vraiment un accident, dans la lecture Kozena on est totalement dans l'acte délibéré (renforcé par le parallèle avec la couronne.) Et à la sortie de la grotte, le ton sur lequel Pelléas parle à Golaud, ce n'est pas celui de l'innocence.

Sinon Haitink c'est formidable ce qu'il fait, ça tient la comparaison avec Abbado ou Boulez, avec ses choix spécifique: arrondir les éclats orchestraux, présence des lignes basses, et surtout les parties piano sont vraiment belles et on garde du détail (pas autant qu'Abbado sans doute, mais bon).

Puis Brahim-Djelloul en Yniold c'est un vrai coup de coeur, ce qu'elle fait sur la scène du balcon est d'une musicalité dans le drame, génial.

Sur la mise en scène, l'idée se maintient jusqu'au bout la mise en scène est là pour lier et enrober, c'est un peu dommage. Un point que je trouve intéressant c'est la lecture de deux trois choses: les pauvres qui dorment, la pierre que Yniold ne peut pas soulever et le berger, trois éléments rendus de façon interne avec les personnages principaux, c'est particulièrement génial pour le berger.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyJeu 24 Déc 2009 - 20:21

poisson a écrit:
ce Golaud fragile, sec, du côté du prince et pas de la bête furieuse, c'est une claque énorme. ça fait de son implosion, de sa crise de folie, une déchéance complète, désolante, révélant peut-être aussi ce qui se cache sous le vernis.
Ce n'est pas la seule incarnation de ce type ; côté grand seigneur, Henri Etcheverry est tout de même le mètre-étalon.

Citation :
cette lecture qui nous placerait du côté de Golaud est d'autant renforcée que Mélisande et Pelléas sont tout sauf innoncents.
C'est comme cela que je lis le texte, en tout cas : Golaud est la mesure de l'humanité, attachant, faillible et misérable. La psychologie de P&M est trop fuyante (en particulier Pelléas évanescent, surtout en coupant la scène 4 de l'acte II) pour être le point de repère et d'identification.

C'est en tout cas comme cela que je le perçois, quelle que soit l'interprétation retenue. Les versions terrifiantes de Golaud comme London sont de toute façon sans intérêt (et sans rapport surtout avec le sujet).

Je mets pour mémoire la scène M:II,4 qui épaissit le personnage de Pelléas :

    On découvre Arkël et Pelléas.

    ARKEL : Vous voyez que tout vous retient ici et que tout vous interdit ce voyage inutile. On vous a caché jusqu’à ce jour, l’état de votre père ; mais il est peut-être sans espoir ; cela seul devra suffire à vous arrêter sur le seuil. Mais il y a tant d’autres raisons… Et ce n’est pas à l’heure où nos ennemis se réveillent et où le peuple meurt de faim et murmure autour de nous que vous avez le droit de nous abandonner. Et pourquoi ce voyage ? Marcellus est mort ; et la vie a des devoirs plus graves que la visite d’un tombeau. Vous êtes las, dites-vous, de votre vie inactive ; mais si l’activité et le devoir se trouvent sur les routes, on les reconnaît rarement dans la hâte du voyage. Il vaut mieux les attendre sur le seuil et les faire entrer au moment où ils passent ; et ils passent tous les jours. Vous ne les avez jamais vus ? Je n’y vois presque plus moi-même, mais je vous apprendrai à voir ; et vous les montrerai le jour où vous voudrez leur faire signe. Mais cependant, écoutez-moi : si vous croyez que c’est du fond de votre vie que ce voyage est exigé, je ne vous interdis pas de l’entreprendre, car vous devez savoir, mieux que moi, les événements que vous devez offrir à votre être ou à votre destinée. Je vous demanderais seulement d’attendre que nous sachions ce qui doit arriver avant peu…

    PELLÉAS : Combien de temps faudra-t-il attendre ?

    ARKEL : Quelques semaines ; peut-être quelques jours…

    PELLÉAS : J’attendrai…



Citation :
le contraste est frappant pour la scène de la "perte" de la bague. Dans la lecture de Hagley c'est vraiment un accident, dans la lecture Kozena on est totalement dans l'acte délibéré (renforcé par le parallèle avec la couronne.)
C'est de toute façon clairement le cas, tous les symboles de la scène II,1 y concourent. Lorsqu'elle refuse qu'on lui en trouve une autre, par exemple. Golaud comprend de façon vertigineuse à la scène suivante que dans du théâtre symboliste, le symbole est comme la chose même (tu ne sais pas ce que c'est ; tu ne sais pas d'où elle vient), et que perdre cette bague, c'est comme dissoudre leur mariage.
C'est tout à fait le cas d'ailleurs.

Bref, pour moi c'est évidemment délibéré. Je m'étais amusé à lister les postures possibles de Mélisande dans cette scène :
http://operacritiques.free.fr/css/index.php?2007/11/13/765-trainee-de-melisande .


Citation :
Sinon Haitink c'est formidable ce qu'il fait, ça tient la comparaison avec Abbado ou Boulez, avec ses choix spécifique: arrondir les éclats orchestraux, présence des lignes basses, et surtout les parties piano sont vraiment belles et on garde du détail (pas autant qu'Abbado sans doute, mais bon).
Oui, tout à fait, rien à voir avec le machin mou de 2000 (et le même orchestre, mais Haitink travaillait Pelléas depuis peu, et Naouri faisait sa prise de rôle), ni même avec les représentations de Carnegie Hall (avec Boston) en 2003 (Hunt-Lieberson, Keenlyside, Finley).


Citation :
Puis Brahim-Djelloul en Yniold c'est un vrai coup de coeur, ce qu'elle fait sur la scène du balcon est d'une musicalité dans le drame, génial.
Je suis d'accord. Very Happy


Citation :
trois éléments rendus de façon interne avec les personnages principaux, c'est particulièrement génial pour le berger.
L'adresse est visible, disons ; de là à qualifier ça de génial. Ca fait perdre du contexte et du mystère à mon avis.
Et ça ruine le contenu d'une notule mûrie pendant des années. Evil or Very Mad


Comme il n'y a pas de désaccord sur l'interprétation, je vais copier ça sur le fil général, ça y sera plus à sa place.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
poisson
Mélomane chevronné
poisson


Nombre de messages : 5507
Date d'inscription : 14/02/2009

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyVen 25 Déc 2009 - 12:03

David a écrit:
Citation :
trois éléments rendus de façon interne avec les personnages principaux, c'est particulièrement génial pour le berger.
L'adresse est visible, disons ; de là à qualifier ça de génial. Ca fait perdre du contexte et du mystère à mon avis.
Et ça ruine le contenu d'une notule mûrie pendant des années. Evil or Very Mad

Oui génial est sans doute très exagéré. mais en fait je trouve que ça ne va que partiellement dans l'esprit d'enrobage de la mise en scène, du coup faire avec le berger de cette mise en scène (Mr.Red), certes ça aplatit et enrobe encore un peu plus, mais au moins ça a le mérite de proposer une lecture qui internalise et réinvestit ces idées latérales. Ca participe du côté "drame familial sur lequel on réfléchit sans jamais s'extraire de la famille", sans recul, avec cette omniprésence étouffante de tous (dans la scène où la perte de la bague est révélée, ils ne sont pas seuls etc.) C'est très cohérent, mais oui effectivement finalement ça participe à établir le texte comme une sorte de mélodrame plausible, que je n'aime pas non plus. Mais je trouve qu'on peut extraire l'idée (notamment pour le berger), en elle-même, même si c'est pas trop dur à trouver, c'était une possibilité à explorer.


Dernière édition par poisson le Ven 25 Déc 2009 - 13:52, édité 1 fois (Raison : problème de quote quote)
Revenir en haut Aller en bas
poisson
Mélomane chevronné
poisson


Nombre de messages : 5507
Date d'inscription : 14/02/2009

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyVen 25 Déc 2009 - 12:30

J'écoute la perte de la bague par Yvonne Brothier sur CSS, c'est furieusement comique Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyVen 25 Déc 2009 - 18:26

Oui, d'accord avec toi pour le berger de Martinoty : c'est une trouvaille pas inintéressante, qui ne vaut pas plus que l'original, mais qui a le mérite d'avoir été formulée.

Quant à Brothier, disons que ça a vieilli. Et que c'était déjà pas un très grand vin au départ. Mr. Green

Mais de toute façon, je trouve que les Mélisande légères ne sont pas convaincantes, il me faut au minimum un vrai lyrique (format Gens, disons) pour bien timbrer le bas médium et pouvoir lui donner toute l'expression nécessaire. Joachim, Spoorenberg, Petibon, Dessay, ça me paraît toujours insuffisant, et la mode actuelle de confier ça à des mezzos demi-caractère me plaît beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
poisson
Mélomane chevronné
poisson


Nombre de messages : 5507
Date d'inscription : 14/02/2009

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptySam 26 Déc 2009 - 23:34

la version piano a été enregistrée? Very Happy
j'ai déjà "ah je respire enfin..."
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptySam 26 Déc 2009 - 23:47

poisson a écrit:
la version piano a été enregistrée? Very Happy
j'ai déjà "ah je respire enfin..."
Laughing

Oui, il existe une version de Jourdan (franchement ridicule, plateau nu où ils sont en peaux de bêtes... et c'est pas bien chanté). Ca a aussi été donné plusieurs années à Orsay, avec Le Roux en Golaud, et Perruche et Petibon en Mélisande.

La version pour piano n'est pas très intéressante, c'est très frustrant en fait.

Maintenant, pour la suite, on peut négocier...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
poisson
Mélomane chevronné
poisson


Nombre de messages : 5507
Date d'inscription : 14/02/2009

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptySam 26 Déc 2009 - 23:56

DavidLeMarrec a écrit:
poisson a écrit:
la version piano a été enregistrée? Very Happy
j'ai déjà "ah je respire enfin..."
Laughing

Oui, il existe une version de Jourdan (franchement ridicule, plateau nu où ils sont en peaux de bêtes... et c'est pas bien chanté). Ca a aussi été donné plusieurs années à Orsay, avec Le Roux en Golaud, et Perruche et Petibon en Mélisande.

La version pour piano n'est pas très intéressante, c'est très frustrant en fait.

Maintenant, pour la suite, on peut négocier...

Frustrant je peux imaginer mais ça fait un peu partie du plaisir et puis c'était pour suivre sur le papier. Le Roux / Petibon, dit comme ça, ça a pas l'air mal. Very Happy

Négocions. Et pis, Il faudrait trouver cette Mélisande à la fin.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyDim 27 Déc 2009 - 0:12

poisson a écrit:
Frustrant je peux imaginer mais ça fait un peu partie du plaisir et puis c'était pour suivre sur le papier. Le Roux / Petibon, dit comme ça, ça a pas l'air mal. Very Happy
En fait, Petibon, c'était au City Opera de New York ou quelque chose dans le genre, il faut que je vérifie sur ma bande (j'avais pas aimé et laissé de côté). Quant à Perruche / Le Roux, malheureusement c'est introuvable.

Citation :
Négocions. Et pis, Il faudrait trouver cette Mélisande à la fin.
Elustaphe, voulez-vous venir avec moi ?
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
frere elustaphe
Aurelia Aurita
frere elustaphe


Nombre de messages : 10071
Age : 64
Date d'inscription : 17/12/2006

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyDim 27 Déc 2009 - 0:25

silent
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 33175
Age : 43
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyDim 27 Déc 2009 - 0:27

Frère Elustaphe a écrit:
silent

Perdu !
Il fallait dire : "Ne me touchez pas ! Ne me touchez pas ! ou je me jette à l'eau"

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyDim 27 Déc 2009 - 0:30

Ca fait pas notre affaire ça, un mime pour Mélisande. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyDim 27 Déc 2009 - 0:30

Cololi a écrit:
Frère Elustaphe a écrit:
silent

Perdu !
Il fallait dire : "Ne me touchez pas ! Ne me touchez pas ! ou je me jette à l'eau"
La vraie réplique à ce moment est Je commence à avoir froid., mais c'est un peu facile de recycler exactement. tutut
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91199
Age : 43
Date d'inscription : 08/06/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyJeu 31 Déc 2009 - 3:48

J'ai vu un nouveau DVD aujourd'hui à la Fnac, une version avec piano.
Que des chanteurs que je ne connais pas, et je n'ai pas retenu les noms... (c'est ici: http://video.fnac.com/a2788030/Pelleas-et-Melisande-Theatre-imperial-de-Compiegne-2002-Pascal-Le-Corre-DVD-Zone-2?Mn=-1&Ra=-3&To=0&Nu=4&Fr=0 )
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyJeu 31 Déc 2009 - 4:20

C'est vraiment pas terrible du tout, j'en ai parlé il n'y a pas longtemps : avec piano c'est pauvre, les chanteurs sont parfaitement moyens, et la mise en scène tout simplement ridicule : pas de décor, ils se baladent avec des fourrures pseudo-Moyen-Age qui tirent vers l'homme des cavernes.

Même en aimant très fort Pelléas, c'est ennuyeux.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91199
Age : 43
Date d'inscription : 08/06/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyJeu 31 Déc 2009 - 4:21

C'est bien ce que je pensais, ça n'a pas l'air folichon. hehe
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 33175
Age : 43
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptySam 2 Jan 2010 - 17:47

watch?v=loBMJOlIBpM

La version Boulez DVD, présentée ici m'a l'air franchement énorme. En particulier Mélisande, m'a l'air avoir un talent de comédienne assez hallucinant. (Boulez est trop rapide, mais par contre très théâtral).

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Rafsan
Mélomaniaque
Rafsan


Nombre de messages : 1572
Age : 60
Localisation : Brabant wallon
Date d'inscription : 22/01/2008

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyDim 3 Jan 2010 - 0:10

Cololi a écrit:
watch?v=loBMJOlIBpM

La version Boulez DVD, présentée ici m'a l'air franchement énorme. En particulier Mélisande, m'a l'air avoir un talent de comédienne assez hallucinant. (Boulez est trop rapide, mais par contre très théâtral).

Trop rapide par rapport à quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91199
Age : 43
Date d'inscription : 08/06/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyMer 6 Jan 2010 - 1:26

J'ai écouté le live de Rattle avec Berlin (captation radio de 2006), c'est une version absolument formidable pour l'orchestre! (très bien mis en valeur par la prise de son qui plus est)
C'est dramatique, sensuel, hyper-vivant et très détaillé, vraiment idéal.
Beau Pelléas de Keenlyside malgré une prononciation très perfectible, une superbe Kirschlager qui donne une Mélisande très sensuelle, par contre Van Dam et Lloyd très fatigués évidemment.
Mais pour l'orchestre, vraiment, je me demande si j'ai déjà entendu mieux!
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 33175
Age : 43
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyMer 6 Jan 2010 - 8:12

Nabla a écrit:
Cololi a écrit:
watch?v=loBMJOlIBpM

La version Boulez DVD, présentée ici m'a l'air franchement énorme. En particulier Mélisande, m'a l'air avoir un talent de comédienne assez hallucinant. (Boulez est trop rapide, mais par contre très théâtral).

Trop rapide par rapport à quoi ?

Beh je trouve ça par moment trop rapide. Enfin celà dit ça à l'air franchement génial.

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91199
Age : 43
Date d'inscription : 08/06/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyMer 6 Jan 2010 - 12:38

Oui par moments c'est un peu rapide et un peu raide... Mais rien de très grave. L'orchestre est très beau.
La mise en scène n'est pas tout à fait géniale, mais tient bien la route et est assez belle visuellement. (on en a parlé dans les pages précédentes)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptySam 9 Jan 2010 - 14:52

Xavier a écrit:
J'ai écouté le live de Rattle avec Berlin (captation radio de 2006), c'est une version absolument formidable pour l'orchestre! (très bien mis en valeur par la prise de son qui plus est)
C'est dramatique, sensuel, hyper-vivant et très détaillé, vraiment idéal.
Beau Pelléas de Keenlyside malgré une prononciation très perfectible, une superbe Kirschlager qui donne une Mélisande très sensuelle, par contre Van Dam et Lloyd très fatigués évidemment.
Mais pour l'orchestre, vraiment, je me demande si j'ai déjà entendu mieux!
C'est la version que j'écoute le plus souvent. Pour moi, clairement, pour l'orchestre, je ne vois pas mieux. On entend tout, on est dans le parfait équilibre entre l'ampleur symphonique et la sobriété raffinée nécessaire.

Et puis il y a Angelika Kirchschlager, extraordinaire dans ses nuances, en plus de la voix fruitée.

Mon seul problème, c'est van Dam, dont je n'ai jamais trop goûté les Golaud : tout le monde dit "humain", mais c'est un peu nounours pour un prince fier, et la voix elle-même est un peu massive, manque de netteté dans les attaques pour ce type de récitatif. Tout ça, c'est du détail, mais en 2006, il est obligé de changer les notes et de brailler, et là ça me gêne, en III,4. Il fait ça avec talent dans l'absolu, mais on perd beaucoup de choses écrites...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Swarm
Mélomaniaque
Swarm


Nombre de messages : 1298
Date d'inscription : 03/04/2006

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyLun 11 Jan 2010 - 13:27

Je suis très légèrement HS (et peut-être un doublon) mais quelqu'un a-t-il vu le film "Pelléas et Mélisande : Le Chant des Aveugles" sur le montage de la production mise en scène par Olivier Py (chef : Minkowski) en Russie?

Il y a une bande annonce sur le tube et la vidéoquotidienne.
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 33175
Age : 43
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyLun 11 Jan 2010 - 13:51

Swarm a écrit:
Je suis très légèrement HS (et peut-être un doublon) mais quelqu'un a-t-il vu le film "Pelléas et Mélisande : Le Chant des Aveugles" sur le montage de la production mise en scène par Olivier Py (chef : Minkowski) en Russie?

Il y a une bande annonce sur le tube et la vidéoquotidienne.

Oui je l'ai vu. Smile

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Swarm
Mélomaniaque
Swarm


Nombre de messages : 1298
Date d'inscription : 03/04/2006

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyLun 11 Jan 2010 - 14:06

Cololi a écrit:
Swarm a écrit:
Je suis très légèrement HS (et peut-être un doublon) mais quelqu'un a-t-il vu le film "Pelléas et Mélisande : Le Chant des Aveugles" sur le montage de la production mise en scène par Olivier Py (chef : Minkowski) en Russie?

Il y a une bande annonce sur le tube et la vidéoquotidienne.

Oui je l'ai vu. Smile

Ah, super.




...et?
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 33175
Age : 43
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyLun 11 Jan 2010 - 14:12

Et bien c'était très beau. Je ne connaissais pas l'opéra encore. Et en sortant j'ai eu qu'une envie : dévorer Pelléas, tellement les courts extraits de musique, l'explication du drame, la mise en scène, et le talent de comédien des chanteurs ont fait l'effet d'une bombe pour moi.

P être aura t-on droit au DVD, non pas du film mais du spectacle : pour Py et Leroux (en Golaud) franchement j'acheterai volontier.

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 97656
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyLun 11 Jan 2010 - 19:32

Swarm a écrit:
Je suis très légèrement HS (et peut-être un doublon) mais quelqu'un a-t-il vu le film "Pelléas et Mélisande : Le Chant des Aveugles" sur le montage de la production mise en scène par Olivier Py (chef : Minkowski) en Russie?

Il y a une bande annonce sur le tube et la vidéoquotidienne.
Eh bien, c'est pas trop tôt, on avait fini par désespérer. coucou Very Happy

Il n'en a pas beaucoup été question ici, alors je renvoie à mon propre commentaire :
http://operacritiques.free.fr/css/index.php?2009/03/15/1171 .

En deux mots, on n'en voit que des bribes, mais c'est très intéressant. Bonne mise en scène, quelques moments touchants. Mais finalement, on aimerait autant voir toute la mise en scène, ou du moins des scènes entières, avec éventuellement bonus (Arkel qui pleurniche en coulisses, c'est génial et surtout très révélateur des cultures).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato


Nombre de messages : 14355
Date d'inscription : 21/01/2007

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyMar 12 Jan 2010 - 8:25

Je vais peut-être refaire une tentative avec "Pelléas".

J'ai écouté sur musicme la version Karajan avec Von Stade et j'ai vraiment été séduit.
Ça me tente bien! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Swarm
Mélomaniaque
Swarm


Nombre de messages : 1298
Date d'inscription : 03/04/2006

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyJeu 14 Jan 2010 - 14:08

DavidLeMarrec a écrit:
Et à présent : le début de Pelléas par Georges Truc.

Ils complètent très bien ceux de Coppola (1927), ils n'ont pas choisi les mêmes scènes.

Coppola/Truc... ça se trouve où?

Sinon, j'ai commandé et je viens de commencer à regarder ça :

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 B000818V7U.01.LZZZZZZZ

Un peu déçu. Direction un peu quelconque (peu de mystère, certains trucs bizarres ressortent), mais le souffle dramatique est bon... L'accent (assez léger) des chanteurs m'a un peu chiffonné au début mais finalement ça passe pas si mal. Mais la mise en scène et les décors ne sont pas à mon goût. Pourquoi se priver de la chevelure de Mélisande? Pourquoi jouer la première scène dans un salon et non dans une forêt? Où est la fontaine dans la scène de la fontaine? Bref...

Je trouve toujours bizarre ce genre de parti-pris. Si c'est pour qu'on s'imagine les objets absents, autant écouter les CD... mais quitte à mettre en scène, autant y mettre au moins des objets qui ressemblent... je ne sais pas, un vase à la place d'une fontaine, une montre au lieu d'une bague, mais je ne sais pas... je crois que je préfère nettement les mises en scène plus littérales...
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91199
Age : 43
Date d'inscription : 08/06/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyJeu 14 Jan 2010 - 14:51

Swarm a écrit:
Mais la mise en scène et les décors ne sont pas à mon goût. Pourquoi se priver de la chevelure de Mélisande?

Je ne vois pas où on s'en prive; il suffit de regarder la pochette!

Swarm a écrit:
Pourquoi jouer la première scène dans un salon et non dans une forêt? Où est la fontaine dans la scène de la fontaine? Bref...

Je trouve toujours bizarre ce genre de parti-pris. Si c'est pour qu'on s'imagine les objets absents, autant écouter les CD... mais quitte à mettre en scène, autant y mettre au moins des objets qui ressemblent... je ne sais pas, un vase à la place d'une fontaine, une montre au lieu d'une bague, mais je ne sais pas... je crois que je préfère nettement les mises en scène plus littérales...

Je pense que Pelléas est un opéra qui n'a pas besoin d'une mise en scène littérale qui peut s'avérer grotesque.
Au contraire, on a besoin de choses fouillées pour donner des éclairages différents.
Un conseil, regarde jusqu'au bout avant de juger celle-ci. Smile
Tu vas voir que ça fonctionne hyper bien et que c'est très poétique. (c'est même une des premières mises en scène non-littérales qui m'aient convaincu avec le Ring de Kupfer entre autres)
Cette mise en scène a jusqu'ici été unanimement appréciée, je te conseille de lire les commentaires qui ont été faits. (oui, il faut fouiller un peu!...)

Si tu veux une version littérale qui fonctionne plutôt bien, prends le DVD Boulez.
Revenir en haut Aller en bas
Swarm
Mélomaniaque
Swarm


Nombre de messages : 1298
Date d'inscription : 03/04/2006

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyJeu 14 Jan 2010 - 19:49

[quote="Xavier"]
Swarm a écrit:
Mais la mise en scène et les décors ne sont pas à mon goût. Pourquoi se priver de la chevelure de Mélisande?

Je ne vois pas où on s'en prive; il suffit de regarder la pochette!
[quote]

Dans la scène de la fontaine... où elle a cette coupe ridicule, et où il n'y a ni fontaine, ni bague...

Citation :
Un conseil, regarde jusqu'au bout avant de juger celle-ci. Smile

J'ai commencé le 3è Acte et c'est déjà mieux, en effet... mais franchement, la scène d'introduction, Golaud assis dans un fauteuil avec une cravate alors qu'il est censé chasser le sanglier dans la forêt... et je "resterai ici contre l'arbre"... alors qu'il est contre un vase... mouaipf...

Citation :
Si tu veux une version littérale qui fonctionne plutôt bien, prends le DVD Boulez.

Je connais déjà et j'aime bien.
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav


Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyJeu 14 Jan 2010 - 23:15

Je trouve que ces décalages renforcent l'aspect symbolique du texte. Pas grand chose à dire de plus, je suis, comme Xavier, totalement convaincu par cette vision du château d'Allemonde et de ses habitants. Les trouvailles poétiques ne manquent pas malgré tout, cette fontaine qui descend du haut de l'escalier par exemple... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 91199
Age : 43
Date d'inscription : 08/06/2005

Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 EmptyVen 15 Jan 2010 - 2:11

Swarm a écrit:

Citation :
Un conseil, regarde jusqu'au bout avant de juger celle-ci. Smile

J'ai commencé le 3è Acte et c'est déjà mieux, en effet... mais franchement, la scène d'introduction, Golaud assis dans un fauteuil avec une cravate alors qu'il est censé chasser le sanglier dans la forêt... et je "resterai ici contre l'arbre"... alors qu'il est contre un vase... mouaipf...

Et si tout cela se passait dans la tête de Golaud? (qui revit son histoire peut-être?)
Comme je le disais, tu n'es pas à la fin et tu juges déjà.
Il faut chercher ici autre chose que des jolis décors et des jolis accessoires...
Spoiler: tu verras que le 5è acte se termine avec Golaud assis dans la même position et Mélisande allongée sous le même drap... C'est pas génial, un peu de subtilité, de réflexion et de symbolisme dans Pelléas? Smile


Dernière édition par Xavier le Ven 15 Jan 2010 - 2:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty
MessageSujet: Re: Debussy - Pelléas et Mélisande   Debussy - Pelléas et Mélisande - Page 15 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Debussy - Pelléas et Mélisande
Revenir en haut 
Page 15 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16 ... 20  Suivant
 Sujets similaires
-
» Debussy - Pelléas et Mélisande
» Debussy - Pelléas et Mélisande (2)
» Debussy - Pelléas et Mélisande (3)
» A vendre partition d'orchestre Pelleas et Mélisande Debussy
» Opéra-Comique - Pelléas et Mélisande (Debussy) 2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: