Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Boîte Avant-Première Star Wars Unlimited ...
Voir le deal

 

 Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre

Aller en bas 
+2
guimix
Анастасия231
6 participants

Est ce que vous aimez Borodine comme étant :
1° Un violoncelliste admirable
Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre Vote_lcap15%Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre Vote_rcap
 15% [ 3 ]
2° Un chimiste paresseux
Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre Vote_lcap15%Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre Vote_rcap
 15% [ 3 ]
3° Le compositeur du "Prince Igor"
Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre Vote_lcap15%Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre Vote_rcap
 15% [ 3 ]
4° Un père de famille aimant
Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre Vote_lcap5%Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre Vote_rcap
 5% [ 1 ]
5° Vous en foutez complètement
Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre Vote_lcap0%Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre Vote_rcap
 0% [ 0 ]
6° Mon sondage est nul...
Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre Vote_lcap50%Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre Vote_rcap
 50% [ 10 ]
Total des votes : 20
 

AuteurMessage
Анастасия231
Mélomane chevronné
Анастасия231


Nombre de messages : 14253
Age : 30
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre Empty
MessageSujet: Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre   Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre EmptySam 19 Mar 2011 - 22:46

- "Prince Igor, les trois symphonies, Dans les Steppes de l'Asie centrale..."

- Mais que connaissons-nous de sa musique de chambre ?


Son second Quatuor à cordes est resté, depuis sa création en 1882 à la société de la musique russe à Saint-Pétersbourg, son œuvre instrumentale la plus célèbre.
Pourtant, le reste de son ouvrage dite "Chambriste" renferme de véritables trésors sonores, exquis, parfois aériens et nobles à la fois.
C'est pour tous ces joyaux que je dédie ce topic, afin qu'ils aient enfin la reconnaissance tant bien méritée.


Dernière édition par ovni231 le Dim 8 Jan 2017 - 14:38, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://soundcloud.com/anastasia_vinogradova94
guimix
Mélomane averti
guimix


Nombre de messages : 309
Age : 33
Date d'inscription : 13/04/2010

Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre Empty
MessageSujet: Re: Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre   Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre EmptyDim 20 Mar 2011 - 4:17

pourquoi tu nous fais pas une présentation de ces œuvres en détail? Ne serait-ce que les nommés déjà pourrait être utile^^


ps : et évite de mettre 3 ou 4 couleurs différentes dans le même message, ça agresse les yeux, c'est agaçant.
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello


Nombre de messages : 5728
Date d'inscription : 03/01/2007

Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre Empty
MessageSujet: Re: Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre   Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre EmptyDim 20 Mar 2011 - 10:27

Le second quatuor à cordes est une vraie merveille, ce qui explique son succès mais j'aime aussi beaucoup le 1er. Disons que s'il en était resté à celui-ci, je suis sûr qu'on en parlerait plus parce qu'il vaut vraiment le détour. En l'état, le second l'éclipse; ça se comprend même si c'est dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Анастасия231
Mélomane chevronné
Анастасия231


Nombre de messages : 14253
Age : 30
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre Empty
MessageSujet: Re: Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre   Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre EmptyDim 20 Mar 2011 - 12:58

guimix a écrit:
pourquoi tu nous fais pas une présentation de ces œuvres en détail? Ne serait-ce que les nommés déjà pourrait être utile^^


ps : et évite de mettre 3 ou 4 couleurs différentes dans le même message, ça agresse les yeux, c'est agaçant.

Je prépare justement la présentation de ses œuvres en ce moment Wink


Dernière édition par Vinogradoff Le Khazar le Dim 20 Mar 2011 - 14:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://soundcloud.com/anastasia_vinogradova94
Анастасия231
Mélomane chevronné
Анастасия231


Nombre de messages : 14253
Age : 30
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre Empty
MessageSujet: Re: Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre   Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre EmptyDim 20 Mar 2011 - 13:52

Un peu de Biographie :

Alexander Borodine naquit et mourut à St-Petersbourg. Il était le fils illégitime d'une jeune femme russe, Evdokia Konstantinova Antonova, et d'un homme plus âgé faisant parti de la noblesse géorgienne, Le Prince Luka Gedevanishvili, un descendant des derniers rois de l'Imeretia dans le Caucase.
L'enfant fut ainsi, par son illégitimité, enregistré dans un registre officiel, comme étant être le fils de l'un des serfs du Prince, Porfiry Borodine.
Il reçut une très bonne éducation et bientôt montra certains de ses talents. Borodine est un très bel exemple de compositeurs embrassant une carrière professionnelle dans un domaine autre que la musique et passant leurs temps libres comme musicien.
Borodine devenait un chimiste distingué, donnant des cours et des leçons à d'innombrables étudiants et se consacrait, avec tout son énergie, à la recherche : Il publia près de 40 ouvrages scientifiques. Il s'intéressait à divers domaines, tout aussi bien la médecine que la philanthropie. Et son état de santé allait inévitablement en souffrir. Il meurt d'une crise cardiaque durant un bal masqué organisé à sa demeure, à St-Petersbourg.

En 1862, Borodine était alors âgé de 28 ans, il obtient un diplôme de chimiste à l'Université de St-Petersbourg après une recherche de doctorat passé à Heidelberg, Paris et Pise. Il rencontra alors le compositeur russe Mily Balakirev, qui encourageait ses dons musicaux et lui donnait des leçons d'harmonies et de compositions. Borodine allait ainsi faire la connaissance de Moussorgsky, de Rimsky-Korsakov et de César Cui. Ils formèrent dorénavant le "Groupe des cinq".
Dans ce petit cercle de compositeurs, Borodine était incontestablement celui qui communiquait le plus d'admiration à l'écriture de musique dite "de chambre" (il était un très bon violoncelliste). Durant ses années d'études à l'Académie de Physique à St-Petersbourg, il fréquentait régulièrement les concerts de musique de chambre, à la demeure d'Ivan Gavrushkevitch, qui jouait aussi du violoncelle. Là-bas, il découvrit des œuvres de Luigi Boccherini, de Louis Spohr, de George Onslow et, plus significatif encore, celles de Franz Xavier Gebel (1787-1843).
Un compositeur allemand qui, domicilié à Moscou, utilisait, la plupart du temps, certaines mélodies de la musique folklorique russe afin de les insérer dans ses compositions personnelles.


Dernière édition par ovni231 le Mer 7 Sep 2016 - 19:45, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://soundcloud.com/anastasia_vinogradova94
Анастасия231
Mélomane chevronné
Анастасия231


Nombre de messages : 14253
Age : 30
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre Empty
MessageSujet: Re: Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre   Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre EmptyDim 20 Mar 2011 - 14:06

Liste de ses œuvres (par ordre chronologique) :

- Quintette à cordes en fa mineur (1853-54)
- Trio en sol mineur (1855)/d'après une chanson folklorique, en anglais : "What have I done to hurt you ?"
- Trio en sol majeur (1859;1862)/inachevé
- Sextuor à cordes en ré mineur (1860)/inachevé
- Sonate pour violoncelle (1860)
- Trio pour piano en ré majeur (1862)/inachevé (pas de finale)
- Quintette pour piano en do mineur (1861-62)
- Quatuor à cordes n° 1 en la majeur (1874-79)
- Quatuor à cordes n° 2 en ré majeur (1881-82)
- Senerata alla spagnola pour quatuor à cordes (1886)/composition dite "récréative" faisant parti d'une œuvre collective, avec la collaboration de Rimsky-Korsakov, de Glazounov et de Liadov, en l'honneur de Beliaeff (éditeur de musique russe contemporaine de l'époque tsariste).


Dernière édition par ovni231 le Mer 8 Juin 2016 - 14:32, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://soundcloud.com/anastasia_vinogradova94
Анастасия231
Mélomane chevronné
Анастасия231


Nombre de messages : 14253
Age : 30
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre Empty
MessageSujet: Re: Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre   Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre EmptyJeu 24 Mar 2011 - 16:23

Présentation de ses œuvres :

Quintette à cordes en fa mineur (1853-54)

Borodine écrivit ce quintette d'après des suggestions de Gavrushkevitch. Tout comme le magnifique Quintette en ut majeur de Schubert et ceux d'Onslow, cette composition de jeunesse requiert deux violoncelles. Cela est probablement dû au faite que Borodine et Gavrushkevitch voulaient jouer l'œuvre ensemble. Cette évidence s'est imposée et l'on interprète toujours ce quintette lors de concerts de chambre "Garvushkevitch" à St-Petersbourg.

Ce quintette ne fait pas parti des premières compositions de Borodine. Mais, elle était l'une des premières œuvres russes de musique de chambre à montrer des signes convaincantes de nationalisme slave. L'influence de Gebel, de Glinka et d'Alabiev y est présente, de même que celle de Mendelssohn (spécialement dans le premier mouvement du Quintette).

Premier mouvement : Allegro con brio (env. 10'45)

Le mouvement débute par un puissant premier thème descendant, suivis d'un second thème plus romantique et lyrique ascendant, Suivant à la lettre la forme Sonate (exposition, développement, récapitulation et coda...). Borodine produit, d'une manière impressionnante, une véritable balance mélodique et harmonique. Le mouvement se termine par six mesures de pizzicati, un motif qu'il va réutiliser, bien des années plus tard, à la fin du Scherzo de son second Quatuor (1881-82).

Deuxième mouvement : Andante ma non troppo (env. 5'35)

Dans ce mouvement en particulier, Borodine insère une romance russe, suivie de deux variations inventives et polyphoniques. Faisant alterner les partis solos entre chaque instruments de l'ensemble, aboutissant vers un exquis contrepoint, dans la secondes variation. À l'origine, ce mouvement devait comporter trois variations. Malheureusement, aucuns de ses fragments ne furent retrouvés intacts.

Troisième mouvement : Menuetto (env. 3'50)

Ce mouvement est un délicat menuet rapide suivis d'un trio en forme de valse.

Quatrième mouvement : Finale : Prestissimo (env. 9'25)


Ce qui s'ensuit est un morceau animé par un rythme de Rondo-Finale. L'influence de Mendelssohn y est encore présent mais une figure dactyle
de rythmes nous montre à quel point Borodine crée ici une merveilleuse adaptation du folklore russe. Comme dans le premier mouvement, le premier sujet prend une tournure descendante (établissant un type de thème qu'il utilisera plus tard dans ses œuvres tardives). Le second sujet est ascendant et, poursuivant le développement, un épisode plus lent fait davantage intervenir le premier violoncelle avant la récapitulation.


Dernière édition par Vinopathe le Dim 26 Aoû 2012 - 13:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://soundcloud.com/anastasia_vinogradova94
Анастасия231
Mélomane chevronné
Анастасия231


Nombre de messages : 14253
Age : 30
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre Empty
MessageSujet: Re: Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre   Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre EmptySam 25 Aoû 2012 - 21:42

Trio en sol mineur (1855)

(env. 7 minutes)

Durant la première période de sa carrière chambriste, Borodine aimait particulièrement l'ensemble du Trio à cordes - non la formation conventionnelle du violon/alto/violoncelle, mais celle beaucoup plus marginalisée pour deux violons et violoncelle. Ainsi, écrit pour deux violonistes, il y a de forte chance que la performance sera conviviale. Entre 1855 et 1862, il en écrit quatre, dont deux qui furent mystérieusement disparus. Le seul trio qui fut entièrement conservé - entre autre à cause de sa forme singulière en un mouvement unique - fut son Trio en sol mineur sur une chanson folklorique. Il est construit sur le thème de la fameuse chanson "What have I done to hurt you ?", suivit par sept variations. Tour à tour décorative, puis lointaine, elles semblent être inspirées par Alabyev - qui avait d'ailleurs composé divers œuvres de mêmes natures avec lesquelles Borodine était familier. Malgré la limitation modeste de l'ensemble, comme ses quatuors, sa pièce assure un talent certain pour la composition.


Dernière édition par Vinopathe le Mar 28 Aoû 2012 - 15:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://soundcloud.com/anastasia_vinogradova94
Анастасия231
Mélomane chevronné
Анастасия231


Nombre de messages : 14253
Age : 30
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre Empty
MessageSujet: Re: Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre   Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre EmptyDim 26 Aoû 2012 - 13:48

Trio en sol majeur (1859;1862)/inachevé

(env. 18 minutes)

Cette œuvre est son second trio à cordes ayant survécu partiellement. Il est écrit pour la même formation singulière (deux violons et un violoncelle). Borodine s'était alors établi à Heidelberg lorsqu'il le commença - le complétant plus tard à Pise en Italie. Comme l'on peut le constater il ne fut jamais terminé : Borodine n'avait composé que le premier mouvement entièrement, laissant la première partie du second mouvement orpheline. Plus tard, il fut arrangé pour une version de concert par un éditeur soviétique. De même que son quintette pour piano, c'est une musique d'un mérite considérable. Le vigoureux et robuste Allegro est un essais consciencieux du style classique, avec un esprit beethovénien incontestable. Son plaintif et méditatif second sujet vient enrichir le contraste que toutes formes sonates qui se respectent attendent. L'Andante est davantage lyrique, dégageant une effusion de charme et de pathos romantique, avec une rare section médiane opératique.


Dernière édition par Vinopathe le Mar 28 Aoû 2012 - 15:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://soundcloud.com/anastasia_vinogradova94
Cello
Chtchello
Cello


Nombre de messages : 5728
Date d'inscription : 03/01/2007

Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre Empty
MessageSujet: Re: Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre   Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre EmptyLun 27 Aoû 2012 - 10:37

Vinopathe a écrit:
Liste de ses œuvres (par ordre chronologique) :

- Quintette à cordes en fa mineur (1853-54)
- Trio en sol mineur (1855)/d'après une chanson folklorique, en anglais : "What have I done to hurt you ?"
- Trio en sol majeur (1859;1862)/inachevé
- Sextuor à cordes en ré mineur (1860)/inachevé
- Trio pour piano en ré majeur (1862)/inachevé (pas de finale)
- Quintette pour piano en do mineur (1861-62)
- Quatuor à cordes n° 1 en la majeur (1874-79)
- Quatuor à cordes n° 2 en ré majeur (1881-82)
- Senerata alla spagnola pour quatuor à cordes (1886)/composition dite "récréative" faisant parti d'une œuvre collective, avec la collaboration de Rimsky-Korsakov, de Glazounov et de Liadov, en l'honneur de Beliaeff (éditeur de musique russe contemporain de l'époque tsariste).

Il faudrait ajouter sa sonate pour violoncelle de 1860 Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Анастасия231
Mélomane chevronné
Анастасия231


Nombre de messages : 14253
Age : 30
Localisation : Karl Marx est un ailurophile ukraïnien d'obédience léniniste
Date d'inscription : 05/01/2011

Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre Empty
MessageSujet: Re: Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre   Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre EmptyMar 28 Aoû 2012 - 15:37

Malheureusement et c'est aussi le cas de son Quintette pour piano, on peut encore assez mal définir le développement artistique de Borodine. Car ce sont, pour la grande majorité, des œuvres restées en états de chantiers (non pas fragmentaires, mais manquant un ou plusieurs mouvements successifs).

Sextuor à cordes en ré mineur (1860)/inachevé

(env. 9 minutes)

C'était durant son travail de graduation en scientifique à Heidelberg, probablement vers 1860, que Borodine composa son sextuor à cordes qui fut pendant longtemps classée comme une œuvre "sans lendemain". Cette formation était commune à cette époque et il est, de nos jours, intrigant de ne pas conclure que Borodine connaissait le fameux sextuor de Brahms en si bémol composé entre 1859 et 1860. Mais il décrivait son travail comme une œuvre extrêmement "Mendelssohnienne". Et il avait écrit en ce sens "pour le plaisir des Allemands" à Heidelberg. Cette pièce fut apparemment crée durant une soirée de musique de chambre et l'on sait maintenant que le compositeur avait montré l'intégralité de son manuscrit à l'un des musiciens. Mais la partition fut mystérieusement perdue. Ce n'est que dans les années 1950 qu'une copie du manuscrit des deux premiers mouvements (présumés comme les plus achevés de l’œuvre) soit pressée dans une librairie moscovite. Ainsi, le sextuor put enfin être édité à titre posthume et joué par la suite.

Revenir en haut Aller en bas
https://soundcloud.com/anastasia_vinogradova94
WoO
Surintendant
WoO


Nombre de messages : 14334
Date d'inscription : 14/04/2007

Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre Empty
MessageSujet: Re: Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre   Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre EmptyMar 28 Aoû 2012 - 16:51

Voici ce que André Lischke dit de cette oeuvre dans la biographie qu'il consacre au compositeur : "L'Allegro respire la fraîcheur et la bonne humeur. Trois thèmes s'y succèdent, donnant lieu à quelques motifs dérivés : le 1er est animé, dansant, d'une texture transparente, le second mélodique en larges intervalles sur l'arpège de La majeur, le 3ème indiqué Meno mosso en Fa majeur plus discret, spirituel et gracieux. [...] L'Andante est en Mi mineur, juxtaposant une tonalité peu courante après le Ré mineur du 1er mouvement. Assez bref, il expose une mélodie dans le style des romances élégiaques russes, à l'instar de plusieurs oeuvres des années précédentes, traitée sous forme de variations [...] Les variations s'animent de figures dont certaines sont issues du 1er mouvement. Assez remarquable par ailleurs est l'usage des pizzicati, tant dans l'accompagnement du thème que dans les pages suivantes, et qui rappelle les sonorités de la balalaïka."
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato


Nombre de messages : 14304
Date d'inscription : 21/01/2007

Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre Empty
MessageSujet: Re: Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre   Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre EmptyDim 14 Avr 2013 - 8:51

Cello a écrit:
Le second quatuor à cordes est une vraie merveille, ce qui explique son succès mais j'aime aussi beaucoup le 1er. Disons que s'il en était resté à celui-ci, je suis sûr qu'on en parlerait plus parce qu'il vaut vraiment le détour. En l'état, le second l'éclipse; ça se comprend même si c'est dommage.
C'est vrai que ces quatuors sont superbes; Je viens de les réécouter: j'aime les deux. Il est vrai que le 2ème est plus connu, surtout pour son 3ème mouvement "Notturno".
Le 1er mouvement du 1er quatuor est lui aussi une belle réussite.

L'écoute de ces deux quatuors est à chaque fois un ravissement! Smile
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello


Nombre de messages : 5728
Date d'inscription : 03/01/2007

Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre Empty
MessageSujet: Re: Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre   Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre EmptyLun 10 Oct 2016 - 15:36

Rubato a écrit:
Cello a écrit:
Le second quatuor à cordes est une vraie merveille, ce qui explique son succès mais j'aime aussi beaucoup le 1er. Disons que s'il en était resté à celui-ci, je suis sûr qu'on en parlerait plus parce qu'il vaut vraiment le détour. En l'état, le second l'éclipse; ça se comprend même si c'est dommage.
C'est vrai que ces quatuors sont superbes; Je viens de les réécouter: j'aime les deux. Il est vrai que le 2ème est plus connu, surtout pour son 3ème mouvement "Notturno".
Le 1er mouvement du 1er quatuor est lui aussi une belle réussite.

L'écoute de ces deux quatuors est à chaque fois un ravissement!  Smile

Quitte à inclure une auto-citation, je répète tout le bien que je pense de ces deux quatuors à cordes que j'ai réécoutés très récemment.

Le premier présente des climats très variés. Je retiens en particulier le second thème ascendant et un peu trébuchant du premier mouvement (B, espressivo ed appassionato) qui est aussi original qu'efficace, avec un caractère presque "trouvé", comme improvisé: Sol#-Sol#-La-La#-Si-Si...

Quant au second, plus uniforme de ton, il y a évidemment le très beau 3ème mouvement Notturno comme je le signalais plus haut, mais surtout le merveilleux thème principal de l'Allegro moderato. Pour moi, c'est tout bonnement l'une des mélodies les plus émouvantes du genre, en particulier cette petite boucle Do#-Mi-Rééé-La#-Do#-Si qui me cueille systématiquement. Le fait que la troisième note soit pointée, c'est un détail tout simple mais qui me touche beaucoup. Un léger soupir résigné et puis on continue... J'aime aussi la façon dont ce motif est répété à l'octave quelques mesures plus loin, mais avec une plus longue série de broderies auparavant, qui attisent d'autant l'anticipation.
Revenir en haut Aller en bas
starluc
Mélomaniaque



Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre Empty
MessageSujet: Re: Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre   Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre EmptyMar 11 Oct 2016 - 10:34


J'ai un très grand plaisir à écouter ces quatuor à cordes.

De ttes façons plus j'écoute Borodine et plus je l'aime! sunny sunny sunny

L'artiste est prodigieux et l'homme sympathique.

Que demander de plus? fleurs
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre Empty
MessageSujet: Re: Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre   Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Alexander Borodine (1833-1887) - La Musique de chambre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alexandre Borodine (1833-1887) : la musique symphonique
» Edvard Grieg
» Alexandre Borodine
» Musique symphonique/musique de chambre
» Francis Poulenc (1899-1963)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: