Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-33%
Le deal à ne pas rater :
Echo Dot (3ème génération) – Enceinte connectée avec Alexa
39.99 € 59.99 €
Voir le deal

 

 La légende Arthurienne et ses différentes incarnations

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6498
Age : 28
Date d'inscription : 06/01/2011

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyLun 21 Mar 2011 - 22:23

Tiré du sujet "Films gachés" en rubrique Musique de film:

Bon je sais que ce n'est pas le sujet, mais je tiens quand même a défendre Excalibur c'est un grand film, et même un très grand film tant par sa splendeur visuel, que par sa volonté de restitué le sens profond du mythe (après on peut avoir des interprétations différentes mais celle de Boorman est intéressante et me semble assez proche de ce que peut signifier la quête du graal), alors après oui c'est grandiloquent comme peut l'être une poésie de Victor Hugo et le sublime y côtoie effectivement le ridicule (je suis toujours très déçu par la scéne du ventre du dragon, et bon la scéne d'amour entre Uther et Igraine est assez mythique). Après je suis toujours perplexe quand on me parle d'anachronisme par rapport a ce film, parce que pour qu'il y en est il faudrait que l'époque soit donné avec précision hors ce n'est pas le cas et c'est l'un des grand mérite de Boorman d'avoir situé son univers totalement mythologique et du même coup hors du temps, donc il ne peut pas y avoir d'anachronisme dans le film.


Concernant l'usage de la musique personnellement j'adhère totalement parce que déjà je les trouve superbe (oui oui même O fortuna, et ça ne fait pas de moi un frustré qui a besoin de musique héroïque pour être exaltés Rolling Eyes ) en tant que tel, et en plus ils sont en parfait accord le film, et qu'on ne viennent pas me dire que O Fortuna est un clichés parce que c'est justement a partir de ce film que plein de réalisateur en manque d'imagination se sont mis a nous la sortir a toutes les sauces, quand Boorman l'utilise ça n'est pas aussi courant et ça fonctionne très bien.
Ensuite c'est clair que ceux qui n'aime pas Carmina Burana et qui n'aime pas Wagner risque de ne pas vraiment apprécié le film, parce que c'est vrai que la musique est quand même très présente, et oui O Fortuna est utilisé plusieurs fois, mais il ne faut pas exagérer ça ne revient pas a chaque moment dramatique il me semble qu'on l'entend deux fois et ce ne sont pas des moments dramatique, la première fois c'est quand Arthur décide de prendre pour la première fois ses responsabilités de roi et de mater les chevaliers qui refuse de reconnaitre sa légitimité, et la deuxième fois c'est quand il vient de retrouver ses forces et qu'il décide une fois de plus de prendre ses responsabilité et de mettre fin a la révolte de Mordred, je ne me souviens d'autre passage ou c'est utilisé.


Dernière édition par Parsifal le Ven 8 Avr 2011 - 16:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lop
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 97
Date d'inscription : 13/03/2011

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyMar 22 Mar 2011 - 8:40

..


Dernière édition par Escargot le Lun 24 Sep 2012 - 19:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85334
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyMar 22 Mar 2011 - 9:22

Escargot a écrit:
Peut-être que quand tu auras lu autant de bouquins que moi, tu trouveras aussi ce film un peu comique... Maintenant, inutile de prendre ce ton arrogant

Tu ne te rends pas compte que c'est plutôt cette phrase qui est un peu arrogante... Wink

Escargot a écrit:
juste parce que j'ai osé critiqué quelque chose que tu trouves grandiose. Certains ici ne se sont pas gênés pour critiquer mes goûts sans que j'en fasse une maladie... kiss

C'est pas le fait de critiquer telle ou telle musique, mais que ça devienne une attaque contre ceux qui qui aiment (des frustrés, etc...) qui est plus désagréable, voire malvenu.
Revenir en haut Aller en bas
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6498
Age : 28
Date d'inscription : 06/01/2011

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyMar 22 Mar 2011 - 12:53

Je ne vois absolument pas ou j'ai pris un ton arrogant , je n'ai fait que défendre ce film que j'aime beaucoup et j'ai le droit, si tu n'es pas d'accord tu as tout a fait le droit je ne t'en empêche pas, d'ailleurs dans mon message que j'était d'accord avec toi sur certains point
Citation :
alors après oui c'est grandiloquent comme peut l'être une poésie de Victor Hugo et le sublime y côtoie effectivement le ridicule (je suis toujours très déçu par la scéne du ventre du dragon, et bon la scéne d'amour entre Uther et Igraine est assez mythique).

donc je reconnais effectivement que le film a des passages assez comique voir ridicule.

Et j'ai aussi dit ça:
Citation :
Ensuite c'est clair que ceux qui n'aime pas Carmina Burana et qui n'aime pas Wagner risque de ne pas vraiment apprécié le film, parce que c'est vrai que la musique est quand même très présente

Donc je reconnais que l'on peut être rebuter par ce film a cause des musique, il n'y a pas de jugement de valeur sur toi parce que tu n'aime pas Wagner ou O Fortuna.
Alors je ne vois pas trop ou est mon arrogance.

Enfin quand j'ai repris ta phrase sur les frustrés (qui pour le coup était vraiment arrogante) j'ai quand même pris le soin de mettre un petit smiley pour préciser que je ne t'en tenais pas rigueur et que je ne le reprenais que comme une plaisanterie, visiblement u ne l'as pas compris

Après je dit d'une façon qui a pu sembler catégorique que c'était un grand film, mais je ne vais pas préciser a chaque message que "ce n'est que mon avis" (ce qui de toute façon ne servirais qu'a éviter le débat) on le sait que ça n'est que mon opinion, j'ai quand même le droit de l'exposé, surtout que j'ai essayé d'apporter des arguments pour défendre mon point de vue
Là ou j'ai été vraiment catégorique c'est sur les anachronisme, je maintiens qu'il ne peut pas y avoir d'anachronisme dans un film qui ne se déroule pas une époque clairement définis, et qui de toutes façon assume son statut légendaire, mythologique et forcément fantasmé, ce n'est pas un film historique.


Au passage je te remercie de t'inquiéter de ma culture littéraire, elle va très bien je suis un très gros lecteur, alors ce n'est pas la peine de la ramener avec tout les bouquins que tu as lu.
Revenir en haut Aller en bas
Thelonious
Mélomaniaque
Thelonious

Nombre de messages : 1668
Age : 46
Date d'inscription : 10/01/2011

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyMar 22 Mar 2011 - 14:55

Ce n'est pas censé se dérouler aux alentours du VI°siècle?
De toute façon, si on se réfère à cette période, même les écrits de Chrétien de Troyes sont anachroniques.
king
Revenir en haut Aller en bas
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6498
Age : 28
Date d'inscription : 06/01/2011

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyMar 22 Mar 2011 - 15:50

Dans Excalibur il n'y a vraiment aucune indication d'époque, c'est un moyen age fantasmé, tel qu'on l'imaginerais tous plus ou moins le but de Boorman est vraiment de renvoyé a une imagerie mythologique, donc non pour moi ça ne se déroule pas plus au VI éme siècle qu'au XIV éme siècle, c'est vraiment un film ou il ne faut pas chercher de repère temporel.
Après bien sur je ne parle que du film pas du livre de Thomas Malory dont il est tirés puisque je ne l'ai pas lu, donc je ne sais pas si le livre est lui aussi "intemporel".
Revenir en haut Aller en bas
Thelonious
Mélomaniaque
Thelonious

Nombre de messages : 1668
Age : 46
Date d'inscription : 10/01/2011

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyMar 22 Mar 2011 - 20:24

Quand je parlais de l'époque Arthurienne, je parlai pas forcément du film, mais plutôt de l'époque à laquelle est censé se passer la légende.
Revenir en haut Aller en bas
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6498
Age : 28
Date d'inscription : 06/01/2011

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyMar 22 Mar 2011 - 20:40

Ah oui la légende effectivement, ça serait assez proche du VI éme siècle, mais enfin là encore une fois je pense que ça dépend des versions je pense effectivement que Chrétiens de Troye est assez anachronique lui aussi Rolling Eyes


Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyMer 23 Mar 2011 - 14:38

Escargot a écrit:
Peut-être que quand tu auras lu autant de bouquins que moi, tu trouveras aussi ce film un peu comique... Maintenant, inutile de prendre ce ton arrogant juste parce que j'ai osé critiqué quelque chose que tu trouves grandiose. Certains ici ne se sont pas gênés pour critiquer mes goûts sans que j'en fasse une maladie... kiss

J'ai lu quelques livres moi aussi, Le Morte d'Arthur et Sir Gawain and the Green Knight entre autres, mais ça ne m'empêche pas d'avoir une vraie tendresse pour ce film Wink. Il a certes un côté kitsch mais visuellement, il y a des choses très chouettes. Une atmosphère à part aussi.

Parsifal a écrit:
Dans Excalibur il n'y a vraiment aucune indication d'époque, c'est un moyen age fantasmé, tel qu'on l'imaginerais tous plus ou moins le but de Boorman est vraiment de renvoyé a une imagerie mythologique, donc non pour moi ça ne se déroule pas plus au VI éme siècle qu'au XIV éme siècle, c'est vraiment un film ou il ne faut pas chercher de repère temporel.

Je vois ce que tu veux dire mais alors, il ne faut pas appeler ça Excalibur. Tant qu'à faire dans le fantasmé, on peut reprendre la trame générale sans être explicite par rapport à son origine. J'avoue que les anachronismes me gênent parce que j'aime beaucoup cette époque de l'histoire anglaise. Même si moi, je tiens avec les Saxons évidemment hehe .

Parsifal a écrit:
Après bien sur je ne parle que du film pas du livre de Thomas Malory dont il est tirés puisque je ne l'ai pas lu, donc je ne sais pas si le livre est lui aussi "intemporel".

Il est un peu chiant le Malory. 800 pages de duels qui recyclent toujours les mêmes formules, c'est pénible. Mais bon, c'est en effet un classique.
Revenir en haut Aller en bas
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6498
Age : 28
Date d'inscription : 06/01/2011

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyMer 23 Mar 2011 - 20:40

Cello a écrit:
Je vois ce que tu veux dire mais alors, il ne faut pas appeler ça Excalibur. Tant qu'à faire dans le fantasmé, on peut reprendre la trame générale sans être explicite par rapport à son origine. J'avoue que les anachronismes me gênent parce que j'aime beaucoup cette époque de l'histoire anglaise. Même si moi, je tiens avec les Saxons hehe .

Mais ça n'est pas un film historique et ça n'a pas la prétention de l'être donc je ne vois pas ou est le problème, je comprend tout a fait que des chercheurs s'intéresse aux origines historique de la légende, mais ça n'est pas le cas de Boorman, si la légende Arthuriene l'intéresse c'est en tant que récit mythologique matriciel, c'est la légende qui fait partie intégrante de l'imaginaire collectif occidental que Boorman met ici en évidence, l'historicité n'a rien a y faire, au contraire elle gênerait son projet, c'est un peu la même chose que le Ring de Wagner (c'est pas pour rien que Boorman utilise cette musique) c'est quelques chose de fantasmé, qui n' aucune valeur en tant que récit historique.
Si l'on recherche l'exactitude historique ce n'est pas dans Excalibur qu'on va la trouver. Excalibur il faut le prendre pour ce que c'est, c'est a dire un récit mythologique fondateur, d'ailleurs il faut savoir qu'a la base Boorman souhaité adapter Le seigneur des anneaux qui est nourris de tout ces récits mythiques et qui en est finalement un (d'ailleurs tu cites Sir Gawain and the green knight, et Tolkien aimait beaucoup ce récit), projet qui se solderas par un échec dommage car j'aurais bien aimé voir ce qu'il aurait pu donner, et même si j'aime beaucoup les films de Jackson je pense que ça aurait été un peu moins superficiel

Cello a écrit:
Il est un peu chiant le Malory. 800 pages de duels qui recyclent toujours les mêmes formules, c'est pénible. Mais bon, c'est en effet un classique.

On pourrait continuer a en parler dans le topic des livres, parce que ça m'intéresse de savoir ce que tu en pense, mais que là on est un peu hors sujet (par ma faute d'ailleurs) Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Joël
Mélomane averti
Joël

Nombre de messages : 209
Date d'inscription : 19/07/2008

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyVen 25 Mar 2011 - 16:59

Ha... Je n'avais pas vu qu'une parenthèse avait été redirigée, enfin bref... je me comprends. Shocked
Revenir en haut Aller en bas
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 700
Date d'inscription : 09/01/2011

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyDim 27 Mar 2011 - 18:33

C'est curieux que personne ne mentionne l'extrait musical sûrement le plus à propos d'Excalibur, à savoir le prélude de Parsifal lorsque Perceval, jeté en rivière, se dépouille de son armure.

Quand au moment historique où Boorman a situé l'action de son film, ce n'est pas l'absence d'indication qui interroge mais tout au contraire leur incohérente profusion - très certainement assumée :

Arthur y fait un mariage chrétien (consacré par un prêtre) mais les invariables du mythe y sont toujours celtes (i.e païens): Le dragon, la nature déifiée, la terre sacrée devenant "gaste" (gâtée) lorsqu' Arthur y plante Excalibur entre les deux amants; tandis que la coupe -le Graal- n'est à aucun moment présentée comme ayant reçu le sang du Christ...

S'agissant des armures, si prégnantes, elles relèvent historiquement au plus tôt du XII siècle...

Quant à la réalité historique du mythe et donc sa datation, il n'est aucune preuve que le roi Arthur a simplement existé; et si cela était (vers V siècle), sa "royauté" est tout à fait invraisemblable.

Ce que l'on sait avec certitude :
-Que le mythe est à d'origine païenne (celte);
- que les moines copistes (de l'ordre cistercien parait-il) seuls éditeur de livres à l'époque (dans les scriptoria) l'ont christianisé à dessein tant il était populaire;
d'où un "Graal" devenu celui porté par Joseph d'Arimathie au pied de la Croix...

Pour revenir au film, vous avez Merlin (et sa magie), clairement druidiques, mais qui, présent au mariage religieux de son protégé, décide de s'effacer dans les bois, devant un rocher, accompagnée de la seule Morgan/Viviane (fusionnées) auprés de laquelle il regrette "la disparition" progressive des"esprits de la forêt" -la christianisation- laquelle annonce comme il le prédit lui même sa propre et entière disparition (le seul dépositaire de son savoir -par nature, oral- qui se présente est son double inversé, la maléfique Morgan, vouée donc au même sort).

Je pense que si Boorman a délibérément ainsi mélangé les deux prolégomènes concurrents du même mythe, c’est pour dire qu’il croit au premier et non au second, qu’il ne mentionne que pour l’évacuer puisque l’histoire s’achève et que le retour d’un roi « qui brandira à nouveau Excalibur » n’est qu’hypothétique (et donc non chrétien puisqu’il n’y a aucune incertitude sur l’arrivée du Jugement Dernier).

En cela et paradoxalement à première vision, Boorman s’inscrit résolument dans la tradition celtique;

Ce qui achève de le démontrer, c’est l’interprétation du message : C’est la Quête elle-même qui est accomplissement et non son dénouement;

Quête de soi avant tout et qui passe d’abord par le dépouillement (des sentiments factices -orgueil vanité, colère etc. qui nous encombrent ).

En cela, la scène précitée où Perceval, sorti nu de la rivière où on a voulu le noyer, accède enfin au Graal est emblématique et merveilleuse.



Dernière édition par malko le Lun 28 Mar 2011 - 6:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
christophe21
Mélomaniaque
christophe21

Nombre de messages : 715
Date d'inscription : 20/05/2008

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyDim 27 Mar 2011 - 19:46

j'aime bien ce film Excalibur, je l'ai vu au cinéma, cependant j'ai trouvé que la qualité de la bande sonore n'était pas terrible (qualité sonore, pas musicale), sur le dvd, le son n'est pas meilleur, et puis les armures semblent être nettoyées au miror, tellement elles sont rutilantes, est-ce que c'était comme ça à l'époque ? car j'en ai déjà vu dans des musées, mais elles ne sont pas si brillantes, si quelqu'un peut m'expliquer. Mais ça n'enlève rien au fait que j'apprécie le film et sa musique.
Revenir en haut Aller en bas
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6498
Age : 28
Date d'inscription : 06/01/2011

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyDim 27 Mar 2011 - 20:09

Non elle n'était pas comme ça, mais comme je l'ai dit c'est une vision fantasmé pas réaliste, ce n'est pas un film historique.
D'ailleurs les armures ne sont pas tout le temps rutilantes dans ce film, au début elles en sont même assez loin, les armures rutilantes et brillantes sont celles qui corresponde a l'age d'or du règne d'Arthur, alors que celle que l'on voit au début du film qui sont moins "idéalisés" corresponde a une époque plus primitive.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89666
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyDim 27 Mar 2011 - 21:48

christophe21 a écrit:
et puis les armures semblent être nettoyées au miror, tellement elles sont rutilantes, est-ce que c'était comme ça à l'époque ? car j'en ai déjà vu dans des musées, mais elles ne sont pas si brillantes, si quelqu'un peut m'expliquer.
Aucun film arthurien n'est de toute façon fidèle à l'histoire. Déjà, comme le souligne Malko, l'histoire arthurienne est développée bien plus tardivement (XIIe s.), sans doute fort loin de la vérité originale. Ensuite, même si on transpose à l'époque des romans, les armures présentes à l'écran sont au minimum typées XIVe (et on est même, à mon avis, bien plus proche des armures de plates de la Renaissance !).

De toute façon, le propos d'une oeuvre de fiction, et singulièrement lorsqu'elle prétend faire de l'art, n'est pas de singer l'Histoire, ça n'aurait pas spécialement d'intérêt. (On imagine donc un roitelet païen rester dans son petit champ et sa cité démontable en bois...)

Pour ce qui est des armures brillantes, plus que par l'histoire (même si c'est tellement anachronique que ça me laisse toujours dubitatif au début), je suis gêné par le reflet de l'éclairage dessus, ça donne tout de suite une image très concrète qui me tire du rêve. Mais cet aspect décalé est aussi intégré à l'esthétique (visuellement assez moche Mr. Green ) du film.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6498
Age : 28
Date d'inscription : 06/01/2011

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyDim 27 Mar 2011 - 21:54

DavidLeMarrec a écrit:
Mais cet aspect décalé est aussi intégré à l'esthétique (visuellement assez moche Mr. Green ) du film.

Non Mr. Green
Mais de toutes façon toi d'après ce que j'ai compris tu n'aime que les films en noir et blanc Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89666
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyDim 27 Mar 2011 - 22:13

Tiens, je m'attendais à ce que tu sois plus désagréable. Mr. Green

Parsifal a écrit:
Mais de toutes façon toi d'après ce que j'ai compris tu n'aime que les films en noir et blanc Rolling Eyes
Ce n'est pas vrai, mais pas loin d'être vrai.

Enfin, en l'occurrence, il y a un côté "toc" ouvertement affiché, non ? C'est aussi l'esthétique d'une époque : beaucoup de films des années 70, y compris certains passages de Barry Lyndon (mais ils sont en nombre limité), ont ce côté "docu" plus que film, sans doute liées aux techniques de captation visuelle. Les reflets sur les armures qui brisent la limite entre l'histoire représentée et le spectateur, le réalisateur ne peut pas ne pas en être conscient.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 36
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyDim 27 Mar 2011 - 22:38

DavidLeMarrec a écrit:
Enfin, en l'occurrence, il y a un côté "toc" ouvertement affiché, non ?
Toc, non. "Artisanal" dans certains effets, peut-être. - Mais de toute façon je donne tous les effets spéciaux numériques parfaits du Seigneur des Anneaux pour les imperfections des trucages d'Excalibur.
Revenir en haut Aller en bas
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 700
Date d'inscription : 09/01/2011

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyDim 27 Mar 2011 - 22:43

Le côté toc pour être délibéré comme tu le soulignes n'en est pas moins révélateur -comme tu le suggéres aussi- des limites de Boorman.

Se posaient à lui les mêmes difficultés que celles que rencontre toute mise en scène du ring wagnerien : comment entretenir le mythe sans distancer le spectateur avec ce qu'il comporte d'aspects dramaturgiques et donc scéniques fort peu contemporains (pour ne pas écrire a-contemporains) ?

Boorman choisit le kitch, autrement dit la parodie, qui est le contraire de son propos principal.

C'est donc bien un aveu de faiblesse.
Revenir en haut Aller en bas
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 36
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyDim 27 Mar 2011 - 22:45

malko a écrit:
Boorman choisit le kitch, autrement dit la parodie, qui est le contraire de son propos principal.

C'est donc bien un aveu de faiblesse.
On n'a pas vu le même film. Shocked

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89666
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyDim 27 Mar 2011 - 22:47

Octavian a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Enfin, en l'occurrence, il y a un côté "toc" ouvertement affiché, non ?
Toc, non. "Artisanal" dans certains effets, peut-être. - Mais de toute façon je donne tous les effets spéciaux numériques parfaits du Seigneur des Anneaux pour les imperfections des trucages d'Excalibur.
Je ne parlais pas des trucages, mais de l'esthétique générale, un peu comme si c'était filmé dans une boîte. C'est commun à la plupart des films de la période (je citais Barry Lyndon, mais ça vaut aussi pour Le charme discret de la bourgeoisie dans une esthétique... autre). Mais ici, il me semble que le côté "je montre Arthur mais vous ne voyez pas vraiment le vrai Arthur" est assez assumé aussi bien dans le visuel que dans le scénario et les échanges verbaux.

Quant aux effets numériques récents, tous ceux que j'ai vus sont très moyennement convaincants. Il suffit de comparer la prélogie Star Wars à son modèle... on a l'impression de voir un film d'animation, là où l'original était si concret, si proche... Surprised
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 700
Date d'inscription : 09/01/2011

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyDim 27 Mar 2011 - 22:55

Octavian a écrit:
malko a écrit:
Boorman choisit le kitch, autrement dit la parodie, qui est le contraire de son propos principal.

C'est donc bien un aveu de faiblesse.
On n'a pas vu le même film. Shocked

Tu butes sur le mot : parodie que tu prends au sens populaire et non stylistique.

Par ailleurs, il ne s'applique qu'au côté délibéremment toc du film pas à l'oeuvre entière.
Revenir en haut Aller en bas
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6498
Age : 28
Date d'inscription : 06/01/2011

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyDim 27 Mar 2011 - 22:57

DavidLeMarrec a écrit:
Tiens, je m'attendais à ce que tu sois plus désagréable. Mr. Green

Si j'ai pu être désagréable là derniére fois, c'est parce que tu livrer un avis réducteur sur un film en deux trois mots sans aucun argument, et puis parce que j'étaie aussi un peu énerver a ce moment là.


Par contre non Boorman ne choisit pas la parodie, et je ne suis pas sur que ce qui nous semble kitsch aujourd'hui (comme toutes les scènes du ventre du dragon en ce qui me concerne) était considérer comme tel a l'époque de sa sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 36
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyDim 27 Mar 2011 - 23:01

Parsifal a écrit:
Par contre non Boorman ne choisit pas la parodie, et je ne suis pas sur que ce qui nous semble kitsch aujourd'hui (comme toutes les scènes du ventre du dragon en ce qui me concerne) était considérer comme tel a l'époque de sa sortie.
Tout pareil. mains
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89666
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyDim 27 Mar 2011 - 23:05

Parsifal a écrit:
Si j'ai été désagréable là derniére fois, c'est parce que tu livrer un avis reducteur sur un film en deux trois sans aucun argument, et puis parce que j'était aussi un peu énerver a ce moment là.
Ce n'était pas que la dernière fois, en fait. Mr. Green Mais pardon, je n'aurais pas dû ramener ça dans le débat, ça n'a pas de rapport.

Citation :
Par contre non Boorman ne choisit pas la parodie, et je ne suis pas sur que ce qui nous semble kitsch aujourd'hui (comme toutes les scènes du ventre du dragon en ce qui me concerne) était considérer comme tel a l'époque de sa sortie.
Tu penses par exemple que les scènes de combat qui semblent avoir lieu sur une forêt de dix mètres carrés, elles étaient considérées comme "réalistes", je veux dire réellement impressionnants ?

Ce n'est pas impossible, mais les costumes sont tellement concrets et "quotidiens", et même l'atmosphère : les scènes de forêt ou de foule, j'ai l'impression de voir une colonie mexicaine au XVIe... Et comme l'humour n'en est pas absent (certains visages benêt), je ne prenais pas l'entreprise tout à fait au sérieux - je veux dire que le réalisateur lui-même se met légèrement à distance de son histoire.

En tout cas, visuellement, je trouve la qualité plastique de la "captation" plus proche des Feux de l'Amour que de Heaven knows, Mr Allison, pourtant très antérieur. Mr. Green
Je ne parle pas de la réalisation en propre, hein, simplement de l'aspect.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 700
Date d'inscription : 09/01/2011

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyDim 27 Mar 2011 - 23:08

Parsifal a écrit:
[Par contre non Boorman ne choisit pas la parodie, et je ne suis pas sur que ce qui nous semble kitsch aujourd'hui (comme toutes les scènes du ventre du dragon en ce qui me concerne) était considérer comme tel a l'époque de sa sortie.

Je ne parle pas particulièrement de la scène de l'antre du dragon mais si tu veux : Quel besoin avait Boorman de le représenter ?

C'est un choix qu'il a fait en connaissance de la limite de des moyens technologiques dont il disposait : Il a donc bien choisi le style parodique. (étant remarqué au passage que le dragon qui orne l'entrée de Camelot est identique à celui du Merlin l'enchanteur de Disney...)

Une autre illustration de ce style par endroit parodique qui éclairera peut être mon propos se trouve dans la scène finale : le coucher de soleil derrière Arthur agonisant est trés manifestement une toile peinte; crois tu que Boorman ne pouvait filmer un vrai coucher de soleil ?
Revenir en haut Aller en bas
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6498
Age : 28
Date d'inscription : 06/01/2011

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyDim 27 Mar 2011 - 23:33

DavidLeMarrec a écrit:
Parsifal a écrit:
Si j'ai été désagréable là derniére fois, c'est parce que tu livrer un avis reducteur sur un film en deux trois sans aucun argument, et puis parce que j'était aussi un peu énerver a ce moment là.
Ce n'était pas que la dernière fois, en fait. Mr. Green Mais pardon, je n'aurais pas dû ramener ça dans le débat, ça n'a pas de rapport.

Si j'ai été désagréable d'autre fois sur ce forum ce sont des méprises du au fait que nous communiquons par ordinateur interposé, je me suis déjà expliqué sur mon soit disant ton arrogant quand j'ai défendu Excalibur.

DavidLeMarrec a écrit:
Tu penses par exemple que les scènes de combat qui semblent avoir lieu sur une forêt de dix mètres carrés, elles étaient considérées comme "réalistes", je veux dire réellement impressionnants ?

Je trouve ces scènes magnifiques, elles ont une sortes de beauté barbare qui est tout simplement fascinantes, après on est libre de les trouver exagérer et ridicule mais ça rentre parfaitement dans le propos de Boorman

Après oui que Boorman est mis quelques pointes d'humour dans son film (comme le dragon) ça je ne le nie pas, mais je pense que dans l'ensemble l'entreprise était assez sérieuse, Excalibur c'est un film symboliste et effectivement n'ont absolument pas pousser la psychologie de leur personnage et sont très premier degrés, parce que ce sont des symboles, du coup leur jeu d'acteur est très naïf, et puis n'oublions pas que hormis Merlin et Morgane il y a pas mal de personnages qui sont effectivement des benêts (Arthur au début, Perceval...).
Revenir en haut Aller en bas
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 700
Date d'inscription : 09/01/2011

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyDim 27 Mar 2011 - 23:37

Tu ne te rends manifestement pas compte que tu prèches un converti quand à la beauté cette oeuvre.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89666
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyDim 27 Mar 2011 - 23:38

Parsifal a écrit:
Si j'ai été désagréable d'autre fois sur ce forum ce sont des méprises du au fait que nous communiquons par ordinateur interposé,
C'est tout à fait possible, et c'est pourquoi je disais que ma remarque n'avait pas lieu d'être dans ce fil.


Citation :
Je trouve ces scènes magnifiques, elles ont une sortes de beauté barbare qui est tout simplement fascinantes, après on est libre de les trouver exagérer et ridicule mais ça rentre parfaitement dans le propos de Boorman
Oui, je suis d'accord de ce point de vue, l'esthétique générale, jusque dans ses défauts, correspond assez bien à ce que je perçois du projet.

Citation :
du coup leur jeu d'acteur est très naïf,
Accentué par les gros plans qui sont réellement cruels (sur le côté artificiel, tous les accessoires qui semblent faux ou intentionnels), ou les objets qui entrent dans le champ rien que pour nous les montrer (lorsqu'on est dans le château, qu'on suit en contre-plongée deux personnages, et que tout à coup deux rangs de bougies passent devant notre nez...).


J'ai du mal à dire si j'aime ou pas ce film... mais il a un peu tendance à m'impatienter, je l'avoue. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 700
Date d'inscription : 09/01/2011

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyDim 27 Mar 2011 - 23:45

Boorman assume ce que tu dépeints : à l'arrivée de l'ingénu Perceval à Camelot, celui ci présente son visage interrogateur devant une immense loupe : la caméra filme l'espace d'une seconde le caricatural grossissement...
Revenir en haut Aller en bas
Zéphire
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1082
Localisation : Comté de Provence
Date d'inscription : 17/11/2010

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyDim 27 Mar 2011 - 23:55

J'ai revu le film en entier ce soir, et bien j'ai changé ma perception de ce film que j'avais vu à sa sortie, que j'avais revu en dvd et qui m'avait toujours paru "brouillon", cette fois j'ai bien accroché.
D'abord Boorman est un des rares cinéastes dont je suis (suivais) les sorties :Zardoz, Délivrance, la forêt d'émeraudes, Rangoon ont toujours eu plus d'intérêt pour moi, mon préféré étant Zardoz. Boorman a toujours eu un discours "caché" dans ses films et je n'avais pas trouvé celui d'Excalibur.
Après que Malko nous ait rappelé les origines de la légende Arturienne, après avoir déchiffré celle de Wagner dans Parsifal, ce côté m'est apparu: il essaie de continuer la légende avec sa pleine conscience de ce qu'il fait, il ajoute une pierre à l'édifice. Comme ont fait nombre avant lui.
De ce constat, j'accepte parfaitement les libertés qu'il prend avec l'histoire, et trouve même qu'il en respecte parfaitement la symbolique.
C'est essentiellement "le Crépuscule des Dieux" qui illustre le film avec un peu "Parsifal" quand Perceval ne succombe pas à la chair et se retrouve quand même perdu. Ce n'est pas sans rappeler Ordet de Dreyer.
Le "Crépuscule" reprend après pour le finale (qui est totalement inédit).

L'image du dvd n'est vraiment pas terrible, pourtant tourné avec des pellicules Kodak et des caméras Arriflex. Le son en anglais est bon par contre, les doublures françaises et italiennes atroces.

C'est une redécouverte pour moi.

Revenir en haut Aller en bas
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6498
Age : 28
Date d'inscription : 06/01/2011

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyLun 28 Mar 2011 - 0:00

malko a écrit:
Tu ne te rends manifestement pas compte que tu prèches un converti quand à la beauté cette oeuvre.


Étant donné le message ou tu analyse très bien le film je m'en doutais, je répondais surtout a David qui a l'air beaucoup moins convaincus.

Sinon le grotesque de certaines scènes comme l'arrivée de Perceval a Camelot se justifie parce que justement Perceval est un personnages extrêmement naïf qui est émerveillé par les chevaliers, et par le château, mais qui ne se rend compte que bien que Arthur soit a l'apogée de son pouvoir, les chevaliers de la table ronde sont devenus des caricatures d'eux même, et c'est ce que souligne Boorman dans sa mise en scéne.

Et je suis d'accord pour les doublures française elles sont affreuses.

Sinon c'est rare quelqu'un qui aime Zardoz, je commençais a désespéré d'en trouver!

Revenir en haut Aller en bas
Zéphire
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1082
Localisation : Comté de Provence
Date d'inscription : 17/11/2010

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyLun 28 Mar 2011 - 0:08

Zardoz a toujours été un de mes grands classiques. Les deux mondes qui cohabitent, l'oligarchie et le peuple auquel on distribue des armes pour qu'il "s'occupe", les faux dieux qu'on lui montre : ça a quelque chose de la république de Platon dans la pensée (et du mythe de la caverne).
Revenir en haut Aller en bas
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6498
Age : 28
Date d'inscription : 06/01/2011

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyLun 28 Mar 2011 - 0:12

Ah c'est un très grand film, mais souvent les gens ont beaucoup de mal avec les costumes et les décors, ce que je peux comprendre mais c'est dommage de s'arrêter là/
Revenir en haut Aller en bas
Zéphire
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1082
Localisation : Comté de Provence
Date d'inscription : 17/11/2010

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyLun 28 Mar 2011 - 0:16

Il y a une pensée derrière, c'est évident ; le mythe de caverne reprend exactement le parcours de Sean Connery quand il monte dans le masque "pour voir derrière" et que même il est aveuglé.
J'aime bien les décors d'Excalibur, même le soleil "de rêve".
Revenir en haut Aller en bas
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6498
Age : 28
Date d'inscription : 06/01/2011

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyLun 28 Mar 2011 - 0:21

Je parlais des décors de Zardoz
Le soleil a la fin d'Excalibur, il est magnifique, de toutes façon j'adore la fin d'Excalibur que je considère comme l'une des plus belle qui soit
Revenir en haut Aller en bas
Zéphire
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1082
Localisation : Comté de Provence
Date d'inscription : 17/11/2010

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyLun 28 Mar 2011 - 0:29

Les décors de Zardoz ne m'ont pas choqué, mais il faudrait que je le revois pour donner un avis moins basé sur le souvenir.
Il faudrait que Malko nous donne son avis sur la fin d'Excalibur (le fils né de l'union incestueuse avec sa soeur la magicienne est tué en même temps que le père dans la bataille finale). Après que l'épée soit à nouveau perdue jusqu'au prochain roi qui reviendra ; il me semble que c'est plus classique dans la littérature.


Dernière édition par d.grammophone le Lun 28 Mar 2011 - 7:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 700
Date d'inscription : 09/01/2011

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyLun 28 Mar 2011 - 2:18

Parsifal a écrit:
[Excalibur c'est un film symboliste et effectivement n'ont absolument pas pousser la psychologie de leur personnage et sont très premier degrés, parce que ce sont des symboles, du coup leur jeu d'acteur est très naïf, et puis n'oublions pas que hormis Merlin et Morgane il y a pas mal de personnages qui sont effectivement des benêts (Arthur au début, Perceval...).

Boorman est dans le mille :Ils ne peuvent qu'être benêts jusqu'a l'accomplissement de leur quête puisque c'est une quête d'identité : Arthur ne sait pas même de qui il est le fils jusqu'à la nouvelle intervention de Merlin; Perceval surgit du néant de la forêt et pense que le monde "ne peut être aussi vaste" que "cinq jours de cheval" pour se révéler être l'élu;

Symétriquement, Lancelot le devient -benêt- en perdant son identité (par trahison de son Roi et de l'idéal chevaleresque).

Deviens qui tu es ! en pratiquant l'ascèse, tels sont entre autres les enseignements et commandements du mythe.

Quand à la représentation de la mort d'Arthur, elle est globalement conforme au roman (vers 1450) de T. Malory qui en est l'auteur (du mythe de la mort du Roi Pêcheur); Mordred étant bien son fils incestueux (mais né de Viviane me semble-t-il).

Dans les ouvrages de Chrétien de Troyes (+/- 1175), aussi bien" Perceval ou le conte du Graal" que "Lancelot ou le Chevalier de la charrette", on ne nous dit rien , sauf erreur, de la disparition d'Arthur.

J'ajoute un détail qui m'a toujours amusé : Savez vous que, conformément à la tradition, l'actuelle Reine d'Angleterre, à l'instar de ses prédecesseurs, revendique toujours une légitimité concédée par la Dame du Lac ?

Revenir en haut Aller en bas
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 36
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyLun 28 Mar 2011 - 8:48

Je n'ai pas lu Malory, qui est je pense la source d'inspiration principale de Boorman, mais ayant quand même pas mal fréquenté la littérature "arthurienne" médiévale :

malko a écrit:
Quand à la représentation de la mort d'Arthur, elle est globalement conforme au roman (vers 1450) de T. Malory qui en est l'auteur (du mythe de la mort du Roi Pêcheur); Mordred étant bien son fils incestueux (mais né de Viviane me semble-t-il).
Né de Vivianne ? encore une fois je n'ai pas lu Malory, mais ce serait un cas unique.

Il me semble bien que la légende de la conception incestueuse de Mordred apparaît pour la première fois dans la Suite du Roman de Merlin, un titre ajouté un peu tardivement (courant XIIIe siècle, si mes souvenirs sont bons) au cycle dit de la "Vulgate" (ou du "Lancelot-Graal") alors déjà très largement rédigé. Il s'agit pour l'auteur (anonyme) de fléchir le mythe en lui donnant une sorte de "péché originel".

Ce qui est sûr en tout cas, c'est que dans ce texte comme dans toute la littérature médiévale sur le sujet, Arthur commet cet inceste d'où naîtra Mordred avec une sœur qui ne porte pas de nom, et n'est désignée que par son lien conjugal avec le roi Loth d'Orcanie. Ce personnage ("la femme le roi Loth") est alors bien distinct de Morgane la fée. Ce sont les versions modernes qui amalgameront presque systématiquement les deux...

... sauf Alexandre Astier dans Kaamelott, qui a respecté l'anonymat de "la femme du roi Loth" quand elle est mentionnée ou apparaît dans les dernières saisons. Mr.Red

malko a écrit:
Dans les ouvrages de Chrétien de Troyes (+/- 1175), aussi bien" Perceval ou le conte du Graal" que "Lancelot ou le Chevalier de la charrette", on ne nous dit rien , sauf erreur, de la disparition d'Arthur.
Parce que les romans de Chrétien de Troyes portent sur des épisodes précis, leur but n'est absolument pas de proposer une "vue d'ensemble" de l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 700
Date d'inscription : 09/01/2011

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyLun 28 Mar 2011 - 9:26

Toutes ces lectures remontent à ma jeunesse et chacun, perpétuant la tradition médiévale, reécrit un peu l'histoire en la narrant.. .. Very Happy

On peut mesurer et la permanence du mythe et son constant succés en réalisant qu'il inspire -pour ne pas dire plus- en sus ouvertement d'Excalibur, aussi bien la première saga Star Wars que le Roi Lion...

Pas seulement les scénari; certains plans-séquences sont exactement similaires d'un film à l'autre. Si vous ne les trouvez pas, je vous y aiderais.
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyLun 28 Mar 2011 - 12:20

malko a écrit:
Quant à la réalité historique du mythe et donc sa datation, il n'est aucune preuve que le roi Arthur a simplement existé; et si cela était (vers V siècle), sa "royauté" est tout à fait invraisemblable.

En effet.

La conjecture la plus probable est qu'il s'agirait d'une transfiguration d'un ou de plusieurs chef(s) de guerre celte(s). On sait que l'expansion des anglo-saxons a connu, après des débuts rapides, un arrêt net aux alentours de l'an 500. Elle ne reprendra, et encore de façon progressive, que des décennies plus tard. Or, à la même époque a eu lieu la Bataille du Mont Badon qui a été une vraie déroute pour les anglo-saxons. Parmi les sources, l'Historia Brittonum place les forces celtes sous le commandement d'un certain Arthur mais elle est postérieure de 300 ans aux faits. L'autre grande source, De Excidio et Conquestu Britanniae de Gildas, est beaucoup plus ancienne, presque contemporaine de la bataille mais elle ne mentionne pas d'Arthur.

DavidLeMarrec a écrit:
Aucun film arthurien n'est de toute façon fidèle à l'histoire. Déjà, comme le souligne Malko, l'histoire arthurienne est développée bien plus tardivement (XIIe s.), sans doute fort loin de la vérité originale.

Et souvent avec des arrières-pensées très prosaïques comme les "découvertes" de 1191 faites par des moines de Glastonbury qui n'avaient d'autre but que d'élever la renommée de leur abbaye.

malko a écrit:
Pour revenir au film, vous avez Merlin (et sa magie), clairement druidiques, mais qui, présent au mariage religieux de son protégé, décide de s'effacer dans les bois, devant un rocher, accompagnée de la seule Morgan/Viviane (fusionnées) auprés de laquelle il regrette "la disparition" progressive des"esprits de la forêt" -la christianisation- laquelle annonce comme il le prédit lui même sa propre et entière disparition (le seul dépositaire de son savoir -par nature, oral- qui se présente est son double inversé, la maléfique Morgan, vouée donc au même sort).

J'ai toujours beaucoup aimé ce passage: un monde qui laisse la place à un autre.

malko a écrit:
Quand à la représentation de la mort d'Arthur, elle est globalement conforme au roman (vers 1450) de T. Malory qui en est l'auteur (du mythe de la mort du Roi Pêcheur); Mordred étant bien son fils incestueux

Le texte de Malory:


Then the king gat his spear in both his hands, and ran toward Sir Mordred, crying: Traitor, now is thy death-day come. And when Sir Mordred heard Sir Arthur, he ran until him with his sword drawn in his hand. And there King Arthur smote Sir Mordred under the shield, with a foin of his spear, throughout the body, more than a fathom. And when Sir Mordred felt that he had his death wound he thrust himself with the might that he had up to the bur of King Arthur's spear. And right so he smote his father Arthur, with his sword holden in both his hands, on the side of the head, that the sword pierced the helmet and the brain-pan, and therewithal Sir Mordred fell stark dead to the earth; and the noble Arthur fell in a swoon to the earth, and there he swooned ofttimes. And Sir Lucan the Butler and Sir Bedivere ofttimes heaved him up. And so weakly they led him betwixt them both, to a little chapel not far from the seaside. And when the king was there he thought him well eased.


Octavian a écrit:
malko a écrit:
Boorman choisit le kitch, autrement dit la parodie, qui est le contraire de son propos principal.

C'est donc bien un aveu de faiblesse.
On n'a pas vu le même film. Shocked

Spoiler:
 

Octavian Mr.Red Wink ! ! ! !
Revenir en haut Aller en bas
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 700
Date d'inscription : 09/01/2011

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyLun 28 Mar 2011 - 14:35

Cello a écrit:
Octavian a écrit:
Spoiler:
 

Octavian Mr.Red Wink ! ! ! !

Mais j'ai adoré aussi ce film.
D'ailleurs, on y relève que la force du mythe est telle que, mêmes burlesques, ces chevaliers nous émeuvent par leur foi absurde dans la quête.
Revenir en haut Aller en bas
Zéphire
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1082
Localisation : Comté de Provence
Date d'inscription : 17/11/2010

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyLun 28 Mar 2011 - 19:35

Very Happy Moi aussi j'aime bien ce film, c'est un des 5/6 qui m'ont fait le plus rire.
J'ai découvert hier il y a quelques jours en regardant un documentaire sur les marsupilamis (ah non les lémuriens) que le roi Arthur et ses chevaliers avait adopté la même démarche (sur le côté au petit trot), l'inspiration est évidente :ils étaient allés à Mada comme moi.

Pour être plus sérieux les renseignements que vous avez donnés éclairent sur ce que Boorman a pu apporté au mythe; le Roi Mort part sur un bateau accompagné de trois grâces: on retourne dans les légendes Celtes.

J'ai regardé les crédits de la musique: la version des Carmina burana a été enregistré en 1937: on ne dirait pas pas ; les opéras de Wagner ont été enregistrés par le LSO pour le film au tout début des années 80. Des extraits du Crépuscule, de Tristan et Iseut (que je ne connais pas encore) et de Pasifal.
Pour le livret la première proposition a été refusé par la production parce qu'elle durait 4 heures et le scénario a été réécrit et raccourci par Rospo Pallemberg et Boorman.
study
Revenir en haut Aller en bas
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 36
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyLun 28 Mar 2011 - 21:01

d.grammophone a écrit:
Very Happy Moi aussi j'aime bien ce film, c'est un des 5/6 qui m'ont fait le plus rire.
Je m'empresse de rajouter que moi aussi je suis très fan de Sacré Graal, hein ! N'allez pas mal interpréter. Very Happy

d.grammophone a écrit:
le Roi Mort part sur un bateau accompagné de trois grâces: on retourne dans les légendes Celtes.
Les trois Grâces ? scratch Là je ne suis pas sûr de te suivre dans ton identification, je ne vois pas ce que les Grâces viendraient faire là, c'est une toute autre mythologie et même symboliquement leur rôle n'a pas rien à voir là-dedans. Il s'agit des sœurs qui règnent sur l'île d'Avalon. Wink

d.grammophone a écrit:
Pour le livret la première proposition a été refusé par la production parce qu'elle durait 4 heures et le scénario a été réécrit et raccourci par Rospo Pallemberg et Boorman.
study
Ca y est, je vais rêver de cette version en 4h maintenant, rhâââ... La légende Arthurienne et ses différentes incarnations 0030

(Bon, c'est plus ou moins vrai, parce que de toute façon, le film tel qu'il existe est déjà tellement bien qu'il n'y a pas trop de regrets à avoir.)
Revenir en haut Aller en bas
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6498
Age : 28
Date d'inscription : 06/01/2011

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyLun 28 Mar 2011 - 21:41

Même si je considère le film comme un chef d'oeuvre, je ne peux pas m'empêcher qu'il gagnerait a être un peu plus long, parfois l'action est un peu trop tassés
Revenir en haut Aller en bas
malko
Mélomaniaque


Nombre de messages : 700
Date d'inscription : 09/01/2011

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyMar 29 Mar 2011 - 10:29

J'ai assisté il y une quinzaine d'années à une représentation théâtrale (très réussie, pleine de d'humour et de poésie Cf. Chrétien de Troyes) du cycle arthurien; une des représentations était une gageure : jouer sans discontinuer tout le cycle; Elle durait 12 h !
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyMar 29 Mar 2011 - 12:53

On ne pourrait pas élargir le fil à tout ce qui touche au domaine arthurien? Parce qu'il y a à la fois de la matière et des preneurs parmi les membres je crois.
Revenir en haut Aller en bas
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6498
Age : 28
Date d'inscription : 06/01/2011

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyVen 1 Avr 2011 - 23:07

Oui pourquoi pas, je pense que ça pourrait être très intéressant, c'est un mythe fondamental qu'on connais tous plus ou moins car il s'est perpétué jusqu'à nous a travers de multiple réécriture
Revenir en haut Aller en bas
Zéphire
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1082
Localisation : Comté de Provence
Date d'inscription : 17/11/2010

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyJeu 7 Avr 2011 - 9:10

Bonjour, oui on pourrait reprendre le post en parlant de toutes les incarnations du roi Arthur, ou même de la symbolique chrétienne médiévale qui est véhiculée par le conte si cela intéresse des gens. Moi je suis ok. sunny
Revenir en haut Aller en bas
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations EmptyVen 8 Avr 2011 - 10:44

Il faudrait refaire le titre alors mais je crois que seul Parsifal peut le faire vu que c'est lui qui a créé le fil.

Quelque chose du genre: La Légende Arthurienne (sous toutes ses formes).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty
MessageSujet: Re: La légende Arthurienne et ses différentes incarnations   La légende Arthurienne et ses différentes incarnations Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La légende Arthurienne et ses différentes incarnations
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Divers :: Hors sujet-
Sauter vers: