Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-28%
Le deal à ne pas rater :
Climatiseur mobile et réversible Argo Milo Plus – 13000 BTU/H
394 € 549 €
Voir le deal

 

 Strauss - Elektra

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 20  Suivant
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyDim 3 Oct 2010 - 12:08

Percy Bysshe a écrit:
Marton en Elektra, ça doit envoyer du lourd! Je lance sur Musicme! Very Happy
C'est finalement assez sage, c'est du pur studio de toute façon. Mais c'est très très bien, c'est vrai.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyDim 3 Oct 2010 - 12:11

DavidLeMarrec a écrit:
Percy Bysshe a écrit:
Marton en Elektra, ça doit envoyer du lourd! Je lance sur Musicme! Very Happy
C'est finalement assez sage, c'est du pur studio de toute façon.

+1
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyDim 3 Oct 2010 - 12:16

Guillaume a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Percy Bysshe a écrit:
Marton en Elektra, ça doit envoyer du lourd! Je lance sur Musicme! Very Happy
C'est finalement assez sage, c'est du pur studio de toute façon.

+1
Je croyais que tu adorais cette version (oui, moins que celle avec Rysanek dans les trois rôles et Varnay en Egisthe).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyDim 3 Oct 2010 - 12:18

J'aime bien, mais Marton est sage, et ne me plaît que partiellement. C'est finalement pour Studer, Lipovsek, et l'intégralité de la partition que j'y reviens, la direction de Sawallisch étant très très bonne mais pas exceptionnelle.

Mais après, mes versions préférées sont Böhm 81 et Böhm 65. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23382
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyDim 3 Oct 2010 - 12:20

Guillaume a écrit:
Mais après, mes versions préférées sont Böhm 81 et Böhm 65. Mr. Green

On a compris Guillaume. Ce n'est pas la peine d'insister.
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe

Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyDim 3 Oct 2010 - 12:51

Je viens d'écouter le 1er disque; je trouve ça superbe , Lipovsek en particulier, carrément géniale (tant sur le plan strictement technique que sur le plan dramatique), et puis Sawallisch rend particulièrement bien l'atmosphère folle de cet opéra (l'orchestre est magistral dans le rêve de Clytemnestre) - il manque peut-être une pointe d'hystérie dans cette maîtrise équilibrée de la partition. Studer est vraiment bien, autre coup de coeur. Marton est très bien elle aussi, même si je m'attendais à quelque chose d'autre...
Pour un studio, c'est quand même bien incarné tout ça! Very Happy

En tout cas cette version m'a mis sous le charme de l'oeuvre, le cahier des charges est complètement rempli. drunken
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31497
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyDim 3 Oct 2010 - 16:19

Strauss - Elektra - Page 14 31WJbkQsqHL._SL500_AA300_

Je viens d'écouter une bonne partie de cette Elektra, ça me semble très bien. Celle qui m'a le plus convaincu dans tout ce que j'ai entendu. Qu'en pensez vous ?

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl

Nombre de messages : 13311
Age : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyDim 3 Oct 2010 - 16:26

Bof, j'avais été assez déçu, en grande partie à cause de la direction de Böhm qui manque de vie et d'abandon alors que la distribution vocale est assez idéale (excellent souvenir de Madeira).
Revenir en haut Aller en bas
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1189
Date d'inscription : 19/04/2010

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyDim 3 Oct 2010 - 18:44

Cololi a écrit:
Strauss - Elektra - Page 14 31WJbkQsqHL._SL500_AA300_

Je viens d'écouter une bonne partie de cette Elektra, ça me semble très bien. Celle qui m'a le plus convaincu dans tout ce que j'ai entendu. Qu'en pensez vous ?

La version pour découvrir l'oeuvre!

Malgré quelques saturations dans la prise de son, Schech est plutôt surprenante et Borkh/DFD idéaux pour moi mais j'ai du mal avec Madeira.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyDim 3 Oct 2010 - 18:49

Version très particulière, un climat complètement effrayant, avec des cuivres qui hurlent dans tous les sens, Borkh complètement cinglée, Schech très acide, presque caricaturale, et Madeira totalement tarée.
Ca manque un peu de vie, mais j'avais aussi été fortement impressionné par cette version qui fut ma première. Depuis, j'ai apprécié d'autres choses, la vision du dernier Böhm étant très différente.

Mais ça manque d'oxygène ici, je trouve. Les saturations n'arrangent rien : franchement, ils se sont mal débrouillés les ingénieurs de la DGG !

EDIT = je réecoute, il y a vraiment quelque chose de démesuré, presque film d'horreur. affraid Une version unique, même si pas complètement satisfaisante.
Revenir en haut Aller en bas
Yohan Nicolas
Mélomane averti
Yohan Nicolas

Nombre de messages : 390
Age : 31
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 30/05/2010

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyDim 3 Oct 2010 - 20:08

Je ne comprends pas trop vos avis à propos de Marton dans l'enregistrement de Sawallisch, elle n'est pas absolument déjantée, mais très investie, ce qu'elle fait reste plus que convaincant. En tout cas, son interprétation n'est pas "sage". Pour le coup, c'est Studer qui l'est, ici. Quand à Lipovsek, elle est géniale Laughing

Et ce studio a plus de vie que beaucoup de lives (enfin, je ne parle pas spécialement de la discographie d'Elektra, que je ne maîtrise pas sur le bout des doigts).
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23382
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyVen 22 Oct 2010 - 16:06

version Solti studio :

Sur le plan de la direction, c'est évidemment très spectaculaire avec la stéréophonie de DECCA. Néanmoins, cela manque incontestablement de nuances, de subtilité.
Nilsson est plus intéressante que je l'aurais pensé de prime abord. Elle a de très belles couleurs fauves dans la voix lors du monologue. L'interprétation de ce monologue est malheureusement trop distanciée pour qu'on puisse ressentir de l'émotion. Il y a quelques faussetés par ailleurs. Les aigus restent cependant comme souvent avec cette soprano impressionnants et tranchants. Ses "Orest!" notamment sont vraiment saisissants. Elle incarne d'une certaine manière le personnage. Ce n'est pas une Elektra blessé mais plutôt une Elektra résolue. Elle n'explore pas toutes les possibilités dramatiques du rôle. La diction laisse à désirer, notamment dans le monologue. Cela manque de relief au niveau du texte. C'est dommage.
Marie Collier n'a pas une voix spécialement séduisante. Néanmoins, elle m'a convaincu par son investissement dramatique certain. Elle est à la fois volontaire et faible en même temps. C'est assez intéressant comme incarnation.
Resnik est évidemment imposante, remarquable. Elle incarne avec beaucoup de justesse le personnage et l'hystérie de celui-ci est parfaitement rendue dans les rires sataniques.
Tom Krause est un Oreste assez neutre tant vocalement que sur le plan dramatique. C'est tout à fait honorable mais il ne m'a pas marqué.
Stolze avec son sens du verbe est remarquable et arrive à incarner un personnage alors que le rôle est très court.
Le quintette de servantes est luxeux (Minton, Watts, Lehane, etc...). Il est très équilibré par ailleurs.
Pour résumer, c'est une version qui se laisse écouter sans déplaisir même si on peut certainement trouver mieux dans la discographie et vidéographie de cet opéra, notamment en ce qui concerne le rôle d'Elektra incontestablement. Il faudrait que je vois le film de Friedrich qui est souvent critiqué pour sa réalisation. Je connais le monologue et la confrontation Elektra/Clytemnestre. Varnay et Rysanek ne sont pas gatées par la mise en scène et leurs costumes. Vocalement, c'est impressionnant. Rysanek a un sens du verbe que n'a pas Nilsson. Elle a compris toutes les composantes du personnage et est une Elektra très touchante dans son monologue, très pathétique. Varnay est terrifiante tant physiquement avec son costume plutôt laid que vocalement. La confrontation entre ces deux bêtes de scène est fantastique.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyVen 22 Oct 2010 - 16:20

Pour l'Elektra de Nilsson, elle est bien meilleure à Vienne en 65 avec Böhm que dans ce disque, un des plus médiocres de Solti quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyVen 22 Oct 2010 - 16:59

Faut dire, t'en aimes pas beaucoup des disques de Solti. siffle

Au contraire, je crois que c'est l'un de ses très bons. Smile
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyVen 22 Oct 2010 - 17:02

Xavier a écrit:
Faut dire, t'en aimes pas beaucoup des disques de Solti. siffle

Au contraire, je crois que c'est l'un de ses très bons. Smile

T'es sympa en disant pas beaucoup hehe . Le jour ou Guillaume aimera Solti les poules auront des dents siffle
Revenir en haut Aller en bas
Hidraot
Mélomane chevronné
Hidraot

Nombre de messages : 12971
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/12/2008

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyVen 22 Oct 2010 - 17:03

Oui, sauf qu'elle est très bien cette Elektra.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyVen 22 Oct 2010 - 17:12

(il y a des bons disques de Solti : Bohème, Symphonie n°8, Don Giovanni... mais je n'aime pas sa manière des années 60)

Bôf, ce disque est acceptable, mais je ne l'ai pas trouvé ni transcendant ni bien distribué, c'est du studio quoi...et puis c'est glacial comme version...brrr pale
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23382
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyVen 22 Oct 2010 - 17:32

Guillaume a écrit:
(il y a des bons disques de Solti : Bohème, Symphonie n°8, Don Giovanni... mais je n'aime pas sa manière des années 60)

Bôf, ce disque est acceptable, mais je ne l'ai pas trouvé ni transcendant ni bien distribué, c'est du studio quoi...et puis c'est glacial comme version...brrr pale

Resnik est un excellent choix pour Clytemnestre. C'est une des grandes interprètes du rôle très certainement. C'est certes figé et elle doit être beaucoup mieux en live.
Nilsson est moins bonne très certainement que Varnay dans ce rôle. Il faudrait que j'entende cette dernière en entier dans le rôle. Elle est terrifiante dans le Monologue dans la version de 1953 sous la direction de Richard Kraus. Il y a par ailleurs Rysanek en Chrysothémis.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyVen 22 Oct 2010 - 20:53

Oui, mais la version Kraus, ce n'est pas encore la maturité de Rysanek et c'est assez studio... Chez Böhm 55, Rysanek est très bien, on a Goltz, Uhde, Madeira magnifiques mais l'orchestre n'est pas terrible. Böhm 60, c'est très bizarre (mais ça se tient). Böhm 65, c'est un peu le summum, avec jusqu'à Janowitz dans les seconds rôles, une version magnétique. Et enfin Böhm 81, l'exception, l'achèvement suprême, Rysanek transfigurée, Böhm irradiant, et puis Varnay.

Et la version Böhm 1975 me fait ultra-envie : Nilsson, Rysanek, Varnay... Shocked C'est chez Golden Melodram, hélas. pale
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyVen 22 Oct 2010 - 20:57

Guillaume a écrit:
Oui, mais la version Kraus, ce n'est pas encore la maturité de Rysanek et c'est assez studio... Chez Böhm 55, Rysanek est très bien, on a Goltz, Uhde, Madeira magnifiques mais l'orchestre n'est pas terrible. Böhm 60, c'est très bizarre (mais ça se tient). Böhm 65, c'est un peu le summum, avec jusqu'à Janowitz dans les seconds rôles, une version magnétique. Et enfin Böhm 81, l'exception, l'achèvement suprême, Rysanek transfigurée, Böhm irradiant, et puis Varnay.

Et la version Böhm 1975 me fait ultra-envie : Nilsson, Rysanek, Varnay... Shocked C'est chez Golden Melodram, hélas. pale

Pourquoi hélas hehe ? Essaie amazon ou la chaumière Cool
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyVen 22 Oct 2010 - 20:58

C'est juste que c'est assez cher. Après, c'est trouvable.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23382
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyMar 21 Déc 2010 - 12:08

J'ai commandé ce DVD pour enfin voir le film en entier :

Strauss - Elektra - Page 14 51GC1Z083QL__SL500_AA240_


Je n'avais pas encore de version d'Elektra dans ma discothèque. C'est avant tout pour la confrontation entre Rysanek et Varnay + la direction de Böhm que cela m'intéresse. Le portrait d'Elektra dans sa globalité par Rysanek m'intéresse beaucoup également. Il y a un Oreste plutôt luxueux en la personne de Fischer-Dieskau. Cela va faire plaisir à quelqu'un en tout cas ( Wink )
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyMar 21 Déc 2010 - 13:22

aurele a écrit:
J'ai commandé ce DVD pour enfin voir le film en entier :

Strauss - Elektra - Page 14 51GC1Z083QL__SL500_AA240_


Je n'avais pas encore de version d'Elektra dans ma discothèque. C'est avant tout pour la confrontation entre Rysanek et Varnay + la direction de Böhm que cela m'intéresse. Le portrait d'Elektra dans sa globalité par Rysanek m'intéresse beaucoup également. Il y a un Oreste plutôt luxueux en la personne de Fischer-Dieskau. Cela va faire plaisir à quelqu'un en tout cas ( Wink )

Strauss - Elektra - Page 14 850957 Strauss - Elektra - Page 14 850957 Strauss - Elektra - Page 14 850957
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyMar 21 Déc 2010 - 13:25

Strauss - Elektra - Page 14 850957 Strauss - Elektra - Page 14 850957 Strauss - Elektra - Page 14 850957 Strauss - Elektra - Page 14 850957
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23382
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyMar 21 Déc 2010 - 13:26

bAlexb a écrit:
aurele a écrit:
J'ai commandé ce DVD pour enfin voir le film en entier :

Strauss - Elektra - Page 14 51GC1Z083QL__SL500_AA240_


Je n'avais pas encore de version d'Elektra dans ma discothèque. C'est avant tout pour la confrontation entre Rysanek et Varnay + la direction de Böhm que cela m'intéresse. Le portrait d'Elektra dans sa globalité par Rysanek m'intéresse beaucoup également. Il y a un Oreste plutôt luxueux en la personne de Fischer-Dieskau. Cela va faire plaisir à quelqu'un en tout cas ( Wink )

Strauss - Elektra - Page 14 850957 Strauss - Elektra - Page 14 850957 Strauss - Elektra - Page 14 850957

Sauf que ce n'est pas pour Fischer-Dieskau que ce DVD m'intéresse en premier lieu. En revanche, j'ai des craintes en ce qui concerne Ligendza.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyMar 21 Déc 2010 - 13:29

Je tiens à préciser que Ligendza est très chouette en Chrysothémis. Il n'y a que Studer et... Rysanek Cool pour faire mieux. Et puis sûrement Della Casa aussi, mais je ne connais pas.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23382
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptySam 1 Jan 2011 - 11:34

Réédition de la version de Barenboim : http://www.prestoclassical.co.uk/r/Warner%2BClassics/2564677013
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31497
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptySam 1 Jan 2011 - 11:38

Merci de l'info. Elle est bien cette version ?

Sinon tu as des infos sur le DVD de Salzbourg ?

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23382
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptySam 1 Jan 2011 - 11:41

Cololi a écrit:
Merci de l'info. Elle est bien cette version ?

Sinon tu as des infos sur le DVD de Salzbourg ?

Je n'ai pas d'infos sur la parution du DVD de Salzbourg. Désolé.
Je crois que d'autres membres parlent de cette version de Barenboim dans le topic. J'ai toujours voulu l'écouter, en particulier pour Meier. Je n'ai pas écouté pour autant le live de Salzburg de Gatti.
Revenir en haut Aller en bas
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1189
Date d'inscription : 19/04/2010

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptySam 1 Jan 2011 - 11:47

aurele a écrit:
Réédition de la version de Barenboim : http://www.prestoclassical.co.uk/r/Warner%2BClassics/2564677013

Je trouve cette version décevante : Meier trop claire, Polaski que j'adore pas encore Elektra et une mauvaise prise de son.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptySam 1 Jan 2011 - 15:33

Cololi a écrit:
Merci de l'info. Elle est bien cette version ?
Très très bien. Polaski est en forme (assez expressive et la voix tient très bien à l'époque), l'entourage très bon (Meier en particulier) et Barenboim baigne avec bonheur dans la violence (alors que je le trouve souvent massif dans ce répertoire, c'est parfait ici).

Après ça, il y a mieux, en particulier si on remonte dans le temps (les sept versions qui me transportent totalement datent toutes d'avant 1960 sauf Ozawa). Mais je crois que ce type d'archéologie n'est pas trop ton projet, donc dans les versions récentes, c'est à mon avis la meilleure si j'excepte Ozawa. Sinon, Dohnányi DVD et Sawallisch (qui lui est intégral) sont excellents quand même.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptySam 1 Jan 2011 - 16:55

Idem, j'aime beaucoup cette version Barenboïm, j'ai dû en faire un commentaire dans les pages 20 et quelques.
Je crois que l'édition originale n'était pas beaucoup plus chère, et elle contenait le livret...

Citation :
donc dans les versions récentes, c'est à mon avis la meilleure si j'excepte Ozawa. Sinon, Dohnányi DVD et Sawallisch (qui lui est intégral) sont excellents quand même.

D'accord pour toutes ces références et je rajouterais le DVD Abbado. Smile
Revenir en haut Aller en bas
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1189
Date d'inscription : 19/04/2010

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyDim 2 Jan 2011 - 7:51

Sony et sa nouvelle collection publieront officiellement j'espère la version du MET en 1961 dirigée par Rosenstock avec Borkh, Rysanek, Madeira, Uhde, Vinay, c'est ma version de référence!
Revenir en haut Aller en bas
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1189
Date d'inscription : 19/04/2010

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyLun 3 Jan 2011 - 14:38

Je ne sais pas si on en a parlé ailleurs mais il y a une grosse édition de DVD du MET pour célébrer Levine à sa direction :
http://www.amazon.com/James-Levine-Celebrating-Years-Met/dp/B0043XD08Y

Il y a en particulier une Elektra avec Behrens, Fassbaender, Voigt.

J'ai une bande de cette production mais avec Jones, là c'est Behrens + l'image, il paraît que c'est superbe.
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31497
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyLun 3 Jan 2011 - 15:03

parlé dans le sujet Levine en fait.

Mais vont ils enfin les vendre en séparé Neutral ?

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Pelléas
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1875
Date d'inscription : 02/08/2009

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyLun 3 Jan 2011 - 15:20

AD a écrit:
Je ne sais pas si on en a parlé ailleurs mais il y a une grosse édition de DVD du MET pour célébrer Levine à sa direction :
http://www.amazon.com/James-Levine-Celebrating-Years-Met/dp/B0043XD08Y

Il y a en particulier une Elektra avec Behrens, Fassbaender, Voigt.

J'ai une bande de cette production mais avec Jones, là c'est Behrens + l'image, il paraît que c'est superbe.

Attention à propos de ce coffret il est en zone 1 Neutral

Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyMer 5 Jan 2011 - 2:31

AD a écrit:
Je ne sais pas si on en a parlé ailleurs mais il y a une grosse édition de DVD du MET pour célébrer Levine à sa direction :
http://www.amazon.com/James-Levine-Celebrating-Years-Met/dp/B0043XD08Y

Il y a en particulier une Elektra avec Behrens, Fassbaender, Voigt.

J'ai une bande de cette production mais avec Jones, là c'est Behrens + l'image, il paraît que c'est superbe.

Ca se trouve par divers moyens avec une qualité de son plus qu'acceptable. (diffusion télé)
On en a d'ailleurs parlé dans ces pages, il y a eu plusieurs commentaires.
Behrens est absolument formidable ici, Fassbaender également malgré la fin de carrière, la mise en scène est ce qu'elle est mais ça se regarde avec grand plaisir.
On trouve également des extraits sur Youtube.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85238
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyMer 5 Jan 2011 - 19:17

La version Gatti/Lehnhoff de Salzbourg (avec Théorin, Westbroek, Meier et Pape) devrait sortir ultérieurement en DVD. Smile

Strauss - Elektra - Page 14 551127_salzbourg

Strauss - Elektra - Page 14 551133_salzbourg Strauss - Elektra - Page 14 191283-scene-elektra

Strauss - Elektra - Page 14 Elektra1(1) Strauss - Elektra - Page 14 Portrait

Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31497
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyMer 5 Jan 2011 - 20:49

Mais pourquoi diable ne se dépêchent ils pas à le sortir Sad ?

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23382
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyMer 5 Jan 2011 - 20:52

Cololi a écrit:
Mais pourquoi diable ne se dépêchent ils pas à le sortir Sad ?

Cela peut mettre plusieurs mois voire quelques années avant qu'un disque ou un DVD sorte.
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23382
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptySam 8 Jan 2011 - 11:47

encolpio a écrit:
Strauss - Elektra - Page 14 B0009YBYSO.08._SCLZZZZZZZ_
Böhm (Vienne), 1982, Couleur! Préférer le son stéréo au DTS un poil artificiel.
Rysanek, Ligendza, Varnay, Fischer-Dieskau, Beier

Böhm: encore lui! et oui mais pour la toute dernière fois de sa vie, son dernier enregistrement aussi! Son testament!
L'orchestre est un monument, je l'ai déjà dit!
La direction: toujours ces plans parfaitement équilibrés, ses tensions continues de la première à la dernière note. Mais cette immense ligne est moins parfaite qu'autrefois, moins parfaite... On sent quelques dérapages par moment, mais c'est minime...
Une belle interprétation tout de même.

Rysanek:
Cas à part. Elle ne voulait pas chanter ce rôle, mais c'est Karl qui la poussa, l'obligea, pour lui et seulement pour lui...
Merci Monsieur Böhm! Car oui elle a appris ce rôle au côté des plus grandes: Varnay, Borkh, Nilsson...
Et comment l'a-t-elle appris? Sur le son, la couleur, le timbre et la caractérisation du personnage. C'est une très grande interprétation que nous tenons là. L'aigu est toujours aussi beau, mais le grave n'est pas son fort. Souvent fausse: oui mais quel engagement, quel interprétation!

Ligendza: le timbre n'est pas des plus beau, un peu acide, métallique. Elle nous donne tout de même une assez bonne Chrysothémis, un peu placide mais sachant s'imposer.

Varnay: C'est la fin, la voix n'est plus toujours au rendez-vous, le vibrato n'est pas toujours maîtrisé, mais quelle science du parlando, des couleurs, de la psychologie du personnage! Des moment de pur génies passent tout de même: le côté machiavélique n'a jamais été aussi présent! Le rire: sec, mordant à souhait... Superbe.
A connaître.

Fischer-Dieskau: égal à lui-même: diseur avant tout, le personnage est très travaillé, très intello, peu naturel.

La mise en scène!:
Film, donc lipsing: gênant pour moi, mais il faut voir ces 2 monstres sacrés se dévorer et voir ces regards ou tout leur art de l'interprétation passe: géniales.

Le décor peut avoir un certain charme: opposition d'un monde en ruine à cette modernité exprimée par ce palais tout de métal et en reflets... bonne idée... Mais cette pluie qui nous gâche bien du plaisir auditif par sa présence envahissante: on comprend les grésillements de l'enregistrement avec Pauly, ici c'est du gâchis...
Le kitch est au rendez-vous pour le sacrifice: pourquoi pas...



Xavier a écrit:
2è vision de ce DVD pour ma part.
J'aime toujours beaucoup la mise en scène, et la direction d'acteurs; Varnay notamment est époustouflante à ce niveau-là.
Au niveau vocal la surprise est que j'ai bien mieux supporté Rysanek. En dehors de ses écarts de justesse et de certaines voyelles que je trouves laides (le début du monologue: Allein!), l'interprétation est convaincante, habitée, certains aigus assez beaux.
Son art de la post-synchronisation est malheureusement inexistant, c'est très agaçant quand elle ferme la bouche et que le son continue. Mais les autres chanteurs ne s'en sortent pas mieux.
Toujours pas convaincu par Ligendza, avec notamment des aigus vraiment laids.
Varnay... c'est pire que jamais évidemment au niveau vocal, la voix est déguelasse, mais alors ses yeux, son regard, ses rires... ça vaut le détour!

La direction de Böhm m'a davantage convaincu que la première fois, même si certains tempi sont trop lents à mon goût, (1h56 avec coupures, c'est long, non?) c'est une vision tendue, habitée, et l'orchestre est magnifique. Belle prise de son.


Swarm a écrit:
Strauss - Elektra - Page 14 Dvd_elektra_bohm

J'ai acheté et regardé ce DVD Elektra et c'est carrément pas mal du tout. Bon vocalement, je vois maintenant ce que Xavier déteste dans Rysanek, heureusement là elle s'en sort pas trop mal (surtout sur la fin de l'opéra) mais je n'aime pas trop son timbre (un peu aigre) et ses attaques parfois en dessous. Par contre elle y met du coeur et elle "habite" le personnage. J'aime aussi beaucoup la Krysothémis (me rappelle plus de son nom) qui est très bien dans son rôle un peu "jeune fille naïve"...

Décors et mise en scène géniale (même les quelques trucs vraiment exagérés sont bien - même si j'ai souvent un peu souri), j'aime bien le fait qu'on voie Agamemnon, surtout qu'il a une bonne tête.

J'ai trouvé l'arrivée d'Oreste et la reconnaissance est très émouvante. J'aime bien Fischer-Disco dans ce rôle, il est assez paisible et bonnard avec sa bonne bouille de néanderthalien. Il a l'air presque un peu gentillet (après l'heure d'hystérie féminine) mais en même temps il chante ça tellement bien que c'est incritiquable, et surtout j'adooooore le moment où il enlève son casque presque au ralenti, c'est mystique !!! Smile

Par contre le doublage est par moments très très mauvais (et par d'autres moments très bon).

Bref, un bien bel achat que voilà, surtout qu'il y a un documentaire avec qui m'a l'air bonnard.


Polyeucte a écrit:

C'est vrai que c'est très glauque...
Mais il y a des points très positifs :
1 - Rysanek en Elektra... peut-être des faussetés... mais c'est génial je trouve! La voix est glorieuse et l'actrice bouleversante.
2 - Varnay sans grande voix, mais qui en impose tellement!
3 - DFD en Oreste d'une grande tenue
4 - et non des moindres : la direction de Böhm... y a pas à dire, c'est un vrai bonheur!
5 - la mise en scène que j'aime bien... l'opposition entre le monde d'Elektra et celui de sa mère... la direction d'acteurs...

Bon, après c'est un film, mais si je me souviens bien, le playback est assez bien fait!
Et puis c'est la seule Elektra de Rysanek! Autant on trouve facilement sa Chryso et sa Klytemnestre, autant Elektra, elle ne l'a chantée à priori que là...


Guillaume a écrit:
Strauss - Elektra - Page 14 51GC1Z083QL__SL500_AA240_

Donc, parlons de ce DVD. Strauss - Elektra - Page 14 Icon_biggrin

Par où commencer ? Par la mise en scène, vraiment sombre, oppressante, une grande réussite, pleine d'idées, jamais statique, et une qualité d'image vraiment bonne. Le décor est spectaculaire, mettant en avant l'opposition entre un palais-miroir en métal et une ruine labyrinthique, noyé de pluie et de boue ; les servantes sont des insectes rampants, Elektra est une loque mouillée par la pluie, opposée à Chrysothémis la blonde rayonnante, Klytämnestra est une ruine ridicule et grotesque (on y reviendra) ; c'est outré, mais que demander d'autre à un opéra aussi extrême dans toute sa violence ?

Le play-back n'est absolument pas génant, on ne voit pas de grosses erreurs, c'est trés au dessus de beaucoup de films-opéras, genre qui se révèle un atout, pour pouvoir filmer, penser à la perfection et créer un produit exceptionnel, fruit d'une rencontre entre Böhm, Rysanek, Varnay et Götz Friedrich.

Karl Böhm, dont c'est le dernier enregistrement, est plus lent que jamais ; prés de 2h00 pour une version coupée. Mais on ne ressent jamais cette lenteur, tout apparaît naturel, adapté aux chanteurs sans diluer le drame. Le Philarmonique de Vienne est naturellement superbe, et la beauté orchestrale de cette version fait largement oublier celle de 1960 (pleine de saturations et de gros cuivres, tempo trés, trop rapide).

Le choix est soigné pour tous les rôles : les habitués du Neues Bayreuth retrouveront avec plaisir Josef Greindl trés vieux, mais assez reconnaissable, dans le rôle du percepteur d'Oreste, celui-ci étant incarné de façon juste et chanté magnifiquement par Dietrich Fischer-Dieskau, magistral, comme dans tous ses enregistrements (ou presque).

Pour Chryso', Böhm a fait appel à une trés belle chanteuse : Catarina Ligendza. Si elle n'a pas le Feuer in der Brust de...Rysanek, elle est loin d'être une potiche (comme plein d'autres Chryso, hélas) ; décevante à son entrée, elle s'améliore rapidement ; bref, encore une trés grande interprétation dans ce DVD, mais effacée devant les et surtout LA tête d'affiche.

Astrid Varnay, dès son entrée, impressionne autant par le costume grotesque dont elle est affublée que par la laideur du timbre, idéal pour une détraquée sénile. Pleine de mots machiavéliques, excellente actrice, elle incarne vraiment Klytämnestra. Le rire est anthologique : sec, mordant, diabolique. Immense performance !

Et enfin, merveille des merveilles, Leonie Rysanek. En un mot : parfaite.
C'est son seul enregistrement dans ce rôle fleuve, qu'elle domine de bout en bout : pas un seul passage n'est au dessus de ses moyens. Là où les gros formats sont obliger d'alléger, ses piani sont radieux ; ses aigus sont excitants. Jamais uniforme, elle émerveille, tout simplement. Pour moi, elle écrase toutes les Elektra que j'ai entendues, que ce soit Marton, Nilsson ou même Borkh.
Elle accepte de se métamorphoser en souillon, d'entrer véritablement dans la peau d'une folle, et comme on pouvait s'y attendre, crève l'écran.

On pourrait rajouter des tas de choses, mais une chose est sûre : j'ai trouvée ma version d'Elektra (à moins que la bande-son sorte au disque). Pour faire simple : tout y est absolument à mon goût, et Rysanek est une révélation. De plus, DGG y joint un beau documentaire.

IN-DIS-PEN-SABLE.

Orchestre : 10/10
Chanteurs : 10/10
Mise en scène : 10/10
Drame : 10/10

LAPIN DE PLATINE




Wolferl a écrit:
Strauss - Elektra - Page 14 64354E

Allez, à mon tour de parler de ce fameux DVD ! Je ne garantis pas que ce sera aussi élogieux que Guillaume juste au dessus. Mr. Green


Commençons par la direction de Bôhm, que je trouve vraiment trop lente ici. D'habitude ça ne me dérange pas trop, mais ici j'ai vraiment eu l'impression que ça ramait à plusieurs endroits et surtout que ça ne décollait pas vraiment. Au final, ça marche très bien, mais ça sent tout de même bougrement le studio, il n'y a pas cette électricité qui parcourt l'opéra...

La mise en scène de Friedrich possède un peu le même défaut : si c'est d'une esthétique très adéquate, la réalisation est un peu molle, avec des plans toujours assez longs. La direction d'acteurs est bonne, et on a tout de même la chance d'avoir des actrices assez convaincante. Par contre il y a une espèce de littéralité un peu lourde, comme le fait de montrer, dès que Chryso évoque Clytemnestre, son visage, à chaque fois qu'Elektra s'adresse à Agamemnon, ce type ridicule au front ensanglanté. Dans le même genre, montrer le meurtre du couple royal est assez grossier, tout ça est censé de dérouler hors-scène.
Après, cette manière de renouveler l'espace en filmant différents endroits de la cour en ruine, et même différentes séquence à l'intérieur du palais, est très ingénieux.
Avec ce nouveau palais, d'architecture quasi stalienienne, on voit bien ce que représente pour Friedrich la décadence. hehe

Je ne connaissais pas trop Rysanek mais maintenant je peux dire que je ne suis pas fanatique. hehe
Dans un live, avec un engagement fou, je laisserais volontiers passer les aigus faux ou les attaques par en dessous, mais ici c'est presque systématique. En dehors de ça, c'est pas mal et surtout bien joué, mais j'ai trouvé que son Elektra était toujours sur le même registre. Elle n'est jamais cynique, mystérieuse, faussement affable. On ne sent pas de distance, d'intelligence derrière cette haine. Le personnage devient uniquement porté par des espèces de pulsions, comme animal. C'est cohérent, c'est bien incarné, mais pas follement intéressant ni profond.

Par contre, dès que Varnay apparaît à l'écran, c'est un grand moment. Very Happy
Et pas seulement parce que ça tronche fait immanquablement sourire, mais parce que le jeu est excellent, et même vocalement... Oui, j'aime ça, j'aime son timbre, et j'assume ! Les aigus sont moches, mais on s'en fout, elle en a pas beaucoup, et puis ça participe à la caractérisation du personnage, si génialement détestable. Razz

Ligendza en Chrysothémis c'est assez chaleureux, mais pas passionnant non plus vocalement, alors qu'en plus il y a pas mal d'intentions scéniques...
Je passe vite sur les autres personnages qui n'ont pas grand chose à dire et ne sont de toute façon pas d'une consistance hors du commun. Oui, il y a l'Oreste marmoréen de DFD, c'est joli mais ça s'arrête là.


Faudrait que je regarde le documentaire, s'il est intéressant, mais je ne suis pas sûr que ça influe beaucoup sur mon avis. En tout cas c'est pas franchement mon truc, surtout à cause du côté très figé de l'ensemble, malgré plein de bonnes choses...


Je vais essayer de donner mon avis mais ce n'est pas facile après tout ce qui a été dit. Je suis très enthousiaste comme l'est Guillaume et l'ensemble des commentaires est très positif dans l'ensemble. Encolpio avait fait du très bon travail en parlant des différentes versions existantes d'Elektra. Malheureusement, je crois que cette personne ne vient plus sur le forum, c'est bien dommage. En ce qui concerne la direction de Böhm, je rejoins beaucoup ce qu'en dit Guillaume. C'est très lent mais cela m'a beaucoup plus. C'est une direction qui est d'un dramatisme exarcerbée et qui soutient merveilleusement les voix. C'est autrement plus passionnant que la direction d'Ozawa et surtout que celle de Solti. Les coupures se remarquent peu, je ne m'ennuie pas un seul instant avec sa direction orchestrale. Je connais pas le livret par coeur et je ne sais donc pas ce qui est coupé.

La mise en scène est diversement appréciée par les membres. Je dois dire que j'aime beaucoup dans l'ensemble le décor qui convient idéalement à l'oeuvre. Le fait que cela ait été tourné dans une usine désaffectée est convaincant. Il y a une direction d'acteurs géniale. L'affrontement Clytemestre/Elektra est évidemment d'anthologie sur ce plan là. Certes, c'est un peu trash mais c'est une oeuvre violente (servante battue au début de l'opéra, meurtre de Clytemestre et Egisthe qui est montré, sang qui coule du "palais"). On sourit effectivement à certains moments, notamment à cause du costume de Varnay qui la rend grotesque. Je trouve le play-back très bien fait dans l'ensemble.

Les chanteurs divisent beaucoup et il est vrai que ce sont de vraies personnalités vocales et dramatiques. Wolferl est le seul à ne pas vraiment être fasciné par l'incarnation de Rysanek, c'est bien dommage car c'est extraordinaire. C'est une vraie bête fauve et blessée. Même quand elle ne chante pas, elle est fascinante, magnétique. Les faussetés ne sont aucunement désagréables, elles ajoutent quelque chose en plus. Quelle intensité dans son interprétation!!! Dès le monologue, les félures du personnage apparaissent, j'adore ses aigus et ses feulements. Quelle science du chant et dramatique extraordinaire!!! L'expressivité est portée à son paroxysme. Lorsque le personnage est en transe, c'est parfaitement rendu. Sa violence également est parfaitement dosée. La confrontation avec Clytemestre est électrisante, c'est l'affrontement de deux monstres sacrées. Dans le duo final avec Crysothémis, elle fait preuve d'une grande sensibilité. Elle est fascinante dans la danse et c'est impressionnant lorsqu'on la voit morte. Je ne regrette pas qu'elle ait acceptée la proposition de Böhm car son interprétation du rôle est MAJEUR.
Varnay divise sur le plan vocal et il est vrai qu'elle n'a plus beaucoup de voix. En revanche, tout le monde est enthousiaste sur le plan de l'incarnation et c'est vrai qu'elle est tout simplement parfaite sur ce plan là. Elle fascine même lorsqu'elle ne chante pas. C'est une véritable vipère mais elle souligne de manière parfaite les peurs du personnage. J'assume mais j'adore son registre grave. Le vibrato est effectivement très important mais cela ne me pose pas de problème. Il y a une intelligence remarquable du texte, elle est effrayante et le jeu avec les regards est sensationnel, notamment lorsque les orbites sortent du crâne. Elle est tout simplement possédée. Le rire satanique est effectivement formidable même si peu naturel. Difficile de dire qui je préfère entre Ludwig (version Ozawa), Resnik (version Solti) et Varnay. La meilleure sur le strict plan vocal, c'est Resnik. Elle sont de toute manière toutes les 3 de grandes interprètes du rôle et il faut les connaître dans celui-ci toutes les 3.
Ligendza est une très bonne surprise en ce qui me concerne. Le timbre convient très bien au rôle et c'est investi comme chant. Il y a certainement des voix plus belles et la beauté du matériau vocal peut être très importante pour ce rôle. Le chant de Ligendza n'est pas irréprochable, il y a à mon avis des faussetés. Elle rend parfaitement la fragilité du personnage, son désir de s'accomplir pleinement en tant que femme. Elle est déchirante dans "Orest! Orest ist tot!", merveilleuse dans les duos avec Rysanek en particulier dans le dernier. Les envolées lyriques et les élans de passion du personnage ainsi que sa peur son parfaitement rendus. La plainte finale sur "Oreste" est superbe. C'est une Chrysothémis autrement plus intéressante que Secunde et je la préfère à Collier. Il va falloir que j'entende Rysanek dans ce rôle considéré comme l'un de ses meilleurs, Della Casa et Studer en particulier.
Fischer-Dieskau en revanche m'a très peu marqué en Oreste, même au niveau du chant, c'est pour dire. C'est un Oreste très froid.
Les second rôles sont très bons. On remarque évidemment Greindl qui a encore une voix impressionnante malgré l'âge.
Ce DVD est un must à acquérir ou à connaître. C'est pour le moment ma version préférée de l'oeuvre. Si je devais noter en prenant les critères de Guillaume, cela donnerait cela :
Orchestre : 10/10
Chanteurs : 9/10
Mise en scène : 9/10
Drame : 10/10

Je parlerai du documentaire que j'ai vu avant le film lui-même dans un autre message pour ne pas que celui-ci soit trop long.

Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptySam 8 Jan 2011 - 13:05

En fait, je viens de relire ce que j'ai écrit et je n'ai rien à ajouter. Je suis évidemment tout à fait d'accord avec toi, si ce n'est pour DFD, que je trouve très très bien, malgré le personnage médiocre qu'il joue, mais c'est peut-être aussi parce que je suis fan absolu de DFD (et de tout le monde dans ce DVD d'ailleurs Mr.Red)
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23382
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptySam 8 Jan 2011 - 13:07

Guillaume a écrit:
En fait, je viens de relire ce que j'ai écrit et je n'ai rien à ajouter. Je suis évidemment tout à fait d'accord avec toi, si ce n'est pour DFD, que je trouve très très bien, malgré le personnage médiocre qu'il joue, mais c'est peut-être aussi parce que je suis fan absolu de DFD (et de tout le monde dans ce DVD d'ailleurs Mr.Red)

Je visionnerai à nouveau la scène de la reconnaissance pour avoir peut être une meilleure opinion de son Oreste.
Revenir en haut Aller en bas
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund

Nombre de messages : 6534
Age : 31
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyLun 10 Jan 2011 - 10:55

Je n'ai pas eu le courage de lire l'intégralité des 33 pages précédentes.

J'ai acquis très récemment le studio de Sinopoli avec Vienne ; que je peux comparer avec celui de Solti et le DVD de Böhm.
Et je suis émerveillé de cette version, tout d'abord par son détail, je redécouvre vraiment l'œuvre tant l'orchestre me semble dosé, fouillé et coloré tandis que les voix ne me semble pas souffrir de limitations, avec notamment une Electre très à l'aise et lyrique à défaut de la brutalité habituelle.
Une version extrêmement fine, d'une beauté sonore incroyable au service d'un drame très intime et parfaitement déployé ; j'y trouverai même certains aspects chambriste.
En revanche, l'on contourne peut-être la sauvagerie de l'œuvre et son coté immédiatement percutant. Mais tout compte fait, Solti me laissait un peu de marbre ; alors que je trouvais le DVD de Böhm certes très beau mais d'un son orchestre vraiment opaque ; alors que je recherche avant tout la clarté chez Strauss, que je trouve bien mieux ici.

La prise de son est magnifique, mais sonne à la longue peut être un peu froide tant elle peine laisser percer la folie physique (l'impacte) de la partition.

Bref, sans conteste ma version favorite à défaut de les avoirs toutes explorées ; mais il me parait bien délicat de surpasser ce niveau d'excellence.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyLun 10 Jan 2011 - 11:38

Elektra c'est complexe ; très et très paradoxal, aussi, pour moi. Par ce que cela appelle comme voix (éminemment typées), de direction aussi (cris et/ou chuchotements), comme plateaux enfin (mais s'arc-bouter sur un Aegisth médiocre, n'est-ce pas pousser loin l'exigence ?).

Mon premier Strauss en live : avec Jones dans la mise en scène de Kokkos, à Nice. Souvenir immense, énorme qui détermine, depuis, ma manière d'entendre cette musique. Parce qu'à la différence de Salome ou j'attends des couleurs, des éclairages, des amolissements, etc. j'aime les Elektra sanguines, paroxystiques (dans tous les sens du terme, d'ailleurs et sur l'ensemble du spectre dynamique).

A tout seigneur... Je commence par Jones, souvent captée et (c'est encore plus extraordinaire et, avec Rysanek c'est la seule à ma connaissance) qui plus est dans les trois rôles. Chrysotemnis sublime pour Kleiber (77 avec Nilsson et Szyrmai), Klytämnestra géniale de mots, d'effondrement noble, hallucinée, à Tokyo en 2005 et Elektra parmi les Elektra à plusieurs reprises. Je retiens le live parisien dirigé par Nagano (notamment parce que Dernesch et Studer y sont quasi-définitives, pour moi) et, forcément, celui d'Orange, pour le sens de la transe sacrificielle et l'affrontement freudien et hyper-lyrique avec Rysanek !

Rysanek, paradoxalement, n'est ma référence dans aucun des trois rôles. Il n'y a pas de moment où je l'apprécie réellement en Chrysotemnis, parce qu'il lui manque la lumière, l'illumination (dans tous les sens du terme), quand bien même le lyrisme est puissant et la féminité parfaitement assumée ; je retiendrais le live du MET, en dvd, avec Nilsson qui est un assaut d'amazones autant que la fin d'une époque ! Elektra c'est un à-côté dans lequel elle a été bonne mais pas totalement grande, à mon sens ; parfaitement chantée (même cranement) mais il lui manque, à mon sens, autant l'intériorité que l'extériorité du personnage (paradoxe, toujours). Peut-être, finalement, que c'est sa Klytämnestra que je préfère ; parce qu'elle la chante réellement, après tout.

Qui d'autre ? Quelles autres versions ? Juste une parenthèses autour de Rose Pauly, grandiose dans les années 30 avec le vrai poids, la folie, les coups de boutoir de la féminité, la tension dans le sacrifice, etc.

Indifféremment, parmi les récentes, j'adore Herlitzius (récemment à la Monnaie) pour la flamme glacée, le tranchant, l'incarnation glaçante ; alors que Charbonnet m'a peu convaincu à Genève.

Dans le désordre, Borkh reste l'une de mes Elektra par excellence, froide elle aussi ; étrange, surtout (le premier "Allein" est un monde en soi) et la version Böhm, en général m'apparaît comme quasi-définitive (Schech trop sous-estimée, en général, DFD évidemment qui construit un vrai personnage étrange lui aussi, fuyant, intérieur, etc.).

Beecham dispose d'une Chrysotemnis de rêve en la personne de Welitsch, éviscérée, la vraie lumière qu'il faut au rôle, son juste poids. Comme Polaski, d'ailleurs, qui avant d'être une Elektra sublime (jusque dans ses écarts de justesse, ses aigus bas, etc.) a été une Chrysotemnis magnifique d'emportement.

Je m'arrête peu, volontairement, sur la version Barenboim (une Klytämnestra chantée, encore, qui est ligne et mots confondus malgré la couleur un rien légère pour moi : Meier) ; je lui préfère, parmi les contemporains, Sinopoli. Marc est splendide de flamme, de juste poids vocal ; Schwarz décadente comme on peu traditionnellement imaginer Klytämnestra et Voigt magnifique, bruissante, émerveillée et beaucoup plus à sa place que dans sa Salome de Verbier (voir le topic ad-hoc).

Regret que Mitropoulos soit plombé par Anny Konetzni ; il dispose de Mödl à son acmé dans ce qui est, peut-être, la plus belle féminine Klytämnestra enregistrée (Resnik reste une composition, par exemple).

Silja, évidemment, est à compter parmi mes préférées. Plus d'ailleurs pour son Elektra parisienne (Sebastian, Lindholm) juvénile, hallucinée, droite, tendue, projetée comme un javelot, dardée, etc. , que pour sa Klytämnestra de Monaco, magnifiquement tenue par Janowski, fabriquée à l'extrême et, partant, trop surveillée à mon goût (à connaître pour Diener alors que De Vol, impressionnante, reste finalement très traditionnelle).

Marton est une exceptionnelle Elektra chez Abbado (et quel duo sublime avec la mère de Fassbaender, titanesque) ; j'ai écrit dans le topic qui lui est consacré, ce que j'ai ressenti de sa Klytämnestra à Genève.

Version sublime, pour finir : Karajan à Salzburg. Il voulait l'enregistrer (avec Dimitrova dans le rôle titre !) ; il ne nous reste, finalement, que le live génial de 64. Varnay y est plus que mure mais aussi plus que femme et bête de scène, en tout cas, avec l'ébrité du live. Mödl décharnée dans une composition entre asthénie et féminité sulfureuse, zébrée d'éclairs de voix, etc. Hillebrecht, enfin, donne dans une tradition solide, sans réelle envolée, sans vrai personnage à mon sens mais dans une optique sonore qui s'apparie parfaitement avec la vision orchestrale luxuriante défendue par le chef.

...
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23382
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyLun 10 Jan 2011 - 14:04

Merci beaucoup encore une fois Alex pour ces pistes très détaillées.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyLun 10 Jan 2011 - 14:06

aurele a écrit:
Merci beaucoup encore une fois Alex pour ces pistes très détaillées.

On fait ce qu'on peut Wink ! Et ça appelle, d'ailleurs, sans doute beaucoup de commentaires ! Parce que l'exercice est forcément lapidaire et que j'en ai évidemment laissé(e)s beaucoup sur le bord de la route !
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23382
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyLun 10 Jan 2011 - 14:08

bAlexb a écrit:
On fait ce qu'on peut Wink ! Et ça appelle, d'ailleurs, sans doute beaucoup de commentaires ! Parce que l'exercice est forcément lapidaire et que j'en ai évidemment laissé(e)s beaucoup sur le bord de la route !

Certains vont te reprocher de ne pas avoir parlé de Nilsson ou Behrens qui sont deux interprètes que je connais dans le rôle mais cela veut dire qu'elles ne t'ont pas marqué plus que cela.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyLun 10 Jan 2011 - 14:09

aurele a écrit:
bAlexb a écrit:
On fait ce qu'on peut Wink ! Et ça appelle, d'ailleurs, sans doute beaucoup de commentaires ! Parce que l'exercice est forcément lapidaire et que j'en ai évidemment laissé(e)s beaucoup sur le bord de la route !

Certains vont te reprocher de ne pas avoir parlé de Nilsson ou Behrens qui sont deux interprètes que je connais dans le rôle mais cela veut dire qu'elles ne t'ont pas marqué plus que cela.

Nilsson clairement, oui ; Behrens, c'est un oubli ! Je pense par exemple au live de 97 (c'est ça, je crois ?) avec Thielemann à Londres (Mattila en Chrysotemnis, merveilleuse) !
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23382
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 EmptyLun 10 Jan 2011 - 14:11

bAlexb a écrit:
Nilsson clairement, oui ; Behrens, c'est un oubli ! Je pense par exemple au live de 97 (c'est ça, je crois ?) avec Thielemann à Londres (Mattila en Chrysotemnis, merveilleuse) !

Behrens est une Elektra qui m'a interpellé dans la version de studio d'Ozawa avec Ludwig en Clytemnestre mais j'ai entendu dire qu'elle est encore plus intéressante dans les lives. Nilsson que je connais dans la version de studio de Solti est intéressante aussi mais reste assez froide malheureusement, ne brise pas l'armure.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Strauss - Elektra - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Elektra   Strauss - Elektra - Page 14 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Strauss - Elektra
Revenir en haut 
Page 14 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15 ... 20  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: