Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-29%
Le deal à ne pas rater :
Manette sans fil PS5 DualSense (bleu, cosmic red,rose, violette) à ...
49.99 € 69.99 €
Voir le deal

 

 Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez

Aller en bas 
+5
fliegender
fb
*Nico
Siegmund
Utnapištim
9 participants
AuteurMessage
Utnapištim
Mélomane chevronné
Utnapištim


Nombre de messages : 3330
Age : 58
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez Empty
MessageSujet: Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez   Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez EmptyLun 26 Sep 2011 - 19:58

Ensemble intercontemporain
Lucerne Festival Academy Ensemble
Pierre Boulez : direction
Barbara Hannigan : soprano

Pierre Boulez
Pli selon pli - Portrait de Mallarmé

Qui y va ?
Revenir en haut Aller en bas
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund


Nombre de messages : 6534
Age : 34
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez Empty
MessageSujet: Re: Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez   Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez EmptyLun 26 Sep 2011 - 20:07

J'y serai !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
Utnapištim
Mélomane chevronné
Utnapištim


Nombre de messages : 3330
Age : 58
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez Empty
MessageSujet: Re: Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez   Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez EmptyLun 26 Sep 2011 - 20:17

Siegmund a écrit:
J'y serai !

Alors à demain ! Je serai au 2e balcon (comme d'hab).
Revenir en haut Aller en bas
*Nico
Mélomane chevronné
*Nico


Nombre de messages : 3601
Date d'inscription : 10/10/2007

Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez Empty
MessageSujet: Re: Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez   Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez EmptyLun 26 Sep 2011 - 23:57

J'y serai aussi ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
fb
Mélomane averti
fb


Nombre de messages : 465
Age : 62
Localisation : Pau
Date d'inscription : 28/02/2011

Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez Empty
MessageSujet: Re: Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez   Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez EmptyMar 27 Sep 2011 - 5:44

moi aussi en principe
Revenir en haut Aller en bas
http://souzix.daportfolio.com/
fliegender
Mélomaniaque
fliegender


Nombre de messages : 1007
Date d'inscription : 12/07/2009

Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez Empty
MessageSujet: Re: Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez   Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez EmptyMar 27 Sep 2011 - 8:59

http://liveweb.arte.tv/fr/video/Pli_selon_Pli_Pierre_Boulez_Ensemble_Intercontemporain_Salle_Pleyel/
Revenir en haut Aller en bas
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund


Nombre de messages : 6534
Age : 34
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez Empty
MessageSujet: Re: Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez   Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez EmptyMer 28 Sep 2011 - 10:22

Petit compte rendu du concert d'hier soir :

C'est un grand plaisir, et une excellente expérience, de voir et entendre Pli selon Pli en concert. D'une part car cela permet un contact physiquement différent à cette musique riche et complexe, en dehors du mixage stéréo habituel, et avec la luxuriance maximale de l'orchestration ; d'autres part car les conditions permettent d'entendre différemment des choses que l'on ne situait pas ou mal, ou de la mauvaise façon. Sous ce dernier chef, on prend conscience de bien des interventions solistes, ou de logiques de réponses / collaboration des sons, qui peuvent facilement sembler "dans le flux" à l'écoute des enregistrements.
La structure de l’œuvre, avec ses deux mouvements extrêmes semblant presque se répondre, n'en ressort aussi qu'avec plus d'évidence.

En revanche, comme d'habitude au Live, il est aussi plus aisé qu'au disque, de se voir perturber par un autre effet ; celui faisant que la musique se fasse parfois bouffer par l'aspect concert, que notre esprit divague à trop vouloir regarder l'orchestre et moins l'entendre ; l'aspect social d'une salle de concert faisant que la pensé est inconsciemment plus tenue, moins disponible aux divagations intérieures.
Toutefois, j'aurais malgré ça tendance à dire que cette musique serait pour un néophyte, plus accessible par la forme du concert ; tout d'abord car telles œuvres produisent une certaines impression sonore, et d'autre part, car le contenu ainsi exposé parait bien moins aride, presque classique, en rapport du choc du flux d'un enregistrements. Il devient plus facile de se raccrocher à des miniatures.

---

Sur l'interprétation en elle même ; le premier mouvement "Don" m'a paru lentement négocié, Boulez semblant prendre le temps de développer les différents traits - de façon claire, distincte, et luxuriance - sans se presser et marquants pauses bien marquées. La chose surprend en rapport de son studio (chez DG) qui avait d'avantage le souci de l'enchainement, logique que nous perdons amèrement ici au profit d'une plus simple exposition ; problématique même, puisque la fin de Don, et d'ailleurs toute la courte première improvisation, tournent presque à vide.

L'orchestre, mélange de l'Ensemble Intercontemporain et de l'academie du festival de Lucerne (formation de jeunes solistes), se fait à la fois somptueux en ces différents pupitres, et d'une expertise diabolique pour cette musique. Je reprocherai toutefois quelques grasseurs dans les passages enlevés de Don, qui sonnaient plus passage d'orchestre un chouilla toufu que passages musicaux, comme si les musiciens étaient encore un peu à froid, ou du moins, moins assurés en cette partie. Impression de début de concert, qui comme je le présentais, c'est vite envolé au fur et à mesure de l'avancé où tout le monde gagne en naturel.

Quoique que toujours très précise, détaillée et attentive ; la direction de Boulez à compter de Improvisation II redevient sans doute plus proche de son studio DG, avec un meilleur soucis de l'entrain. Et l'on atteint là un aboutissement et équilibre incroyable, qui va produire des merveilles musicalement ; l'improvisation III, sans doute mon mouvement favoris de l’œuvre, en sera renversant.
Et bien sûr, Tombeau, peut déployer toute sa somptuosité dans une direction qui semble trouver son crescendo final ; et nous en reste un goût de trop peu tant l'alchimie fonctionnant si bien se heurte à cette fin abrupte, nous laissant regretter que Boulez n'en fasse pas une de ses perpétuelles révisions dont il a le secret.


Pour conclure sur la direction, on a là une grande maturité qui semble plus que jamais donner sorte de souplesse aux différents pupitres, supplément hédoniste qui révèle de nouvelles interventions dans cette partition auparavant plus indistinctes ; et ce tout en gardant un fil conducteur magistral et terrible de précision.
Il est dommages que quelques passages semblent un peu en dessous, inaboutis (tout une partie de Don, Improvisation I) ; peut-être moins de travail d'orchestre là dessus, une alchimie ce soir alors moins fonctionnelle, ou alors un spectateur un peu moins dans le jus à ces instants Surprised
Petit détail amusant, Boulez ayant eu des problèmes de lunettes durant tout le premier mouvement (Don) au point d'abandonner l'idée de suivre rigoureusement la partition comme pour les première minutes, s'en va en coulisse faire un changement avant Improvisation I.

Sur Hannigan, je ne suis pas spécialement convaincu. Alors certes le matériaux est bon, la technique du plus haut niveau, mais ...
Non pas que je m'attende à comprendre le texte, mais un minimum d'articulation aurait servie la musique, en donnant des angles à son chants, là où l'on a plus souvent une sorte de flot indistinct. Son volume fait quelque peu du yoyo, initialement presque couverte dans sa premiére intervention, elle est par la suite plutôt inutilement forte, et comme ce n'est pas un chant très anguleux, ben c'est ...
Par contre, elle incarne par moment (Improvisation III, Don), un coté folie absolument surprenant et franchement très plaisant ; alors que chez Schäfer les choses sont toujours beaucoup plus contrôlées.


---

Un dernier mot sur l’œuvre. L'entendre et la voir en concert, confirme que Pli selon Pli nous réserve toujours de très grandes flèches de fulgurances, c'est très prenant et même bluffant ; j'ai pris conscience, plus que dans le studio, de tous ces micro-passages en lames aiguisées.
Par contre, les quelques passages non chantés, mais parlés ou chuchotés, enfin fait avec je ne sais quelle technique vocale virtuose ; sont très impressionnant lorsqu'on pense à ce qu'arrive à nous sortir l’interprète, mais peu convainquant musicalement en live car bien trop fort audible pour un son se baladant en une vaste salle. Alors qu'en studio, murmuré à notre oreille sous le casque, la chose est bien plus efficace musicalement.
Haro aussi sur le percussionniste aux marracasses, qui en jouait bien trop fort ; j’imagine l'intention louable de remplir Pleyel, mais on perdait le coté ambiance de nuit en filigrane.

C'est surprenant, comme cette musique est celle de quelqu'un qui aime Webern. Et je ne parle pas là de l'aspect technique ; mais de toutes ces ambiances et poésies.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
Théo B
Mélomane averti



Nombre de messages : 446
Age : 38
Date d'inscription : 06/09/2010

Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez Empty
MessageSujet: Re: Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez   Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez EmptyMer 28 Sep 2011 - 12:20

Je suis bien d'accord avec la dernière phrase : je me passerais volontiers des improvisations et de toute cette luxuriance sensualiste ou les procédés d'écritures semblent basculer dans un arbitraire intuitif, alors que la logique formelle des mouvements extrêmes a, elle, quelque chose de bien plus implacable et tendu à mon sens.
Revenir en haut Aller en bas
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund


Nombre de messages : 6534
Age : 34
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez Empty
MessageSujet: Re: Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez   Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez EmptyMer 28 Sep 2011 - 12:35

Théo B a écrit:
Je suis bien d'accord avec la dernière phrase : je me passerais volontiers des improvisations et de toute cette luxuriance sensualiste ou les procédés d'écritures semblent basculer dans un arbitraire intuitif, alors que la logique formelle des mouvements extrêmes a, elle, quelque chose de bien plus implacable et tendu à mon sens.

Ma dernière phrase vise l'ensemble de l’œuvre. La seul improvisation me paraissant un peu faible est la premiére, les deux autres regorgent de trésors, et d'ailleurs la troisième est peut-être mon mouvement favoris de l’œuvre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
Boris Godounov
Mélomane du dimanche



Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 07/04/2011

Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez Empty
MessageSujet: Re: Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez   Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez EmptyMer 28 Sep 2011 - 16:25

Siegmund a écrit:
En revanche, comme d'habitude au Live, il est aussi plus aisé qu'au disque, de se voir perturber par un autre effet ; celui faisant que la musique se fasse parfois bouffer par l'aspect concert, que notre esprit divague à trop vouloir regarder l'orchestre et moins l'entendre ; l'aspect social d'une salle de concert faisant que la pensé est inconsciemment plus tenue, moins disponible aux divagations intérieures.
Toutefois, j'aurais malgré ça tendance à dire que cette musique serait pour un néophyte, plus accessible par la forme du concert ; tout d'abord car telles œuvres produisent une certaines impression sonore, et d'autre part, car le contenu ainsi exposé parait bien moins aride, presque classique, en rapport du choc du flux d'un enregistrements. Il devient plus facile de se raccrocher à des miniatures.

J'étais au concert hier soir, pour ma première fois à Pleyel et en tant que néophyte justement (drôle de choix que ce concert pour un début, non ?). Et à ce titre je suis assez d'accord, l'oeuvre paraît presque "facile" d'approche au concert, plus hermétique au disque où l'on perd énormément de la clarté et de la précision de chaque instrument. En revanche j'avais perçu au disque pas mal de choses sur la structure et j'étais totalement perdu de ce point de vue au concert. D'une part parce qu'il était impossible de reconnaître le moindre vers (ne serait-ce que d'en suivre le rythme) alors qu'au disque certains étaient clairement identifiables (notamment le dernier, massacré hier soir de mon point de vue).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez Empty
MessageSujet: Re: Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez   Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez EmptyMer 28 Sep 2011 - 17:11

fliegender a écrit:
http://liveweb.arte.tv/fr/video/Pli_selon_Pli_Pierre_Boulez_Ensemble_Intercontemporain_Salle_Pleyel/
Merci beaucoup pour ce lien. Le site Arte Live Web est tellement mal fichu que je n'avais pas repéré cette retransmission. Au terme des 2 premiers mouvements de la vidéo, je trouve la prestation de Barbara Hannigan assez remarquable - hormis l'aspect purement visuel, bien sûr. Reste à juger de la suite. Je réécouterai ensuite la version DG avec Christine Schaefer de Pli Selon Pli qui est, de mon point de vue, une référence.
Ceci étant, dans la mesure où je ne m'intéresse pas au texte, je suis peu attentif à la diction. L'aspect purement artistique de ce spectacle mis à part, Boulez me paraît très fatigué quoique sa direction n'en souffre apparemment pas le moins du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Utnapištim
Mélomane chevronné
Utnapištim


Nombre de messages : 3330
Age : 58
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez Empty
MessageSujet: Re: Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez   Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez EmptyMer 28 Sep 2011 - 18:33

Cocotier a écrit:
fliegender a écrit:
http://liveweb.arte.tv/fr/video/Pli_selon_Pli_Pierre_Boulez_Ensemble_Intercontemporain_Salle_Pleyel/
Merci beaucoup pour ce lien. Le site Arte Live Web est tellement mal fichu que je n'avais pas repéré cette retransmission. Au terme des 2 premiers mouvements de la vidéo, je trouve la prestation de Barbara Hannigan assez remarquable - hormis l'aspect purement visuel, bien sûr. Reste à juger de la suite. Je réécouterai ensuite la version DG avec Christine Schaefer de Pli Selon Pli qui est, de mon point de vue, une référence.
Ceci étant, dans la mesure où je ne m'intéresse pas au texte, je suis peu attentif à la diction. L'aspect purement artistique de ce spectacle mis à part, Boulez me paraît très fatigué quoique sa direction n'en souffre apparemment pas le moins du monde.

Oui c'est la première fois que je le vois comme cela ! J'espère qu'il n'est pas malade. Confused
Sinon, en effet cette musique s'écoute "facilement" en concert ! J'ai beaucoup aimé Barbara Hannigan, que j'aime de plus en plus, après sa prestation dans le requiem de Ligeti il y a quelques mois. Une expérience sonore unique.
Revenir en haut Aller en bas
fb
Mélomane averti
fb


Nombre de messages : 465
Age : 62
Localisation : Pau
Date d'inscription : 28/02/2011

Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez Empty
MessageSujet: Re: Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez   Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez EmptyMer 28 Sep 2011 - 19:52

J étais également à Pleyel hier soir,
pour ne pas le cacher je préfère dire tout de suite qu'un de mes rêves était de voir Boulez diriger et Pleyel présente l'avantage d'avoir le chef de face quand on est à l'arrière scène, c'est donc la place que j'ai achetée. Je suis allé à ce concert par admiration pour le chef qui m'a fait connaître au disque tant d'oeuvres, de Debussy à Schoenberg en passant par Bartok et Stravinsky, puis qui plus récemment m'a fait écouter MAhler différemment.
Je connais peu ses compositions et je n'avais jamais écouté pli selon pli en entier avant ce soir donc je ne suis pas pertinent pour parler de la performance de ce soir
Oui Boulez parait diminué et tout déplacement parait nécessiter un effort de sa part, il est très agé et a pris ces derniers temps un coup de vieux supplémentaire comme on dit, c'est très triste, c'est la vie, c'est le temps. J'en suis donc ressorti un peu peiné (heureusement que Siegmund était là pour tailler la bavette après le concert Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://souzix.daportfolio.com/
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund


Nombre de messages : 6534
Age : 34
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez Empty
MessageSujet: Re: Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez   Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez EmptyJeu 29 Sep 2011 - 14:32

Une critique, quelque peu expéditive et unidirectionelle, dans Resmusica : http://resmusica.com/2011/09/29/pleyel-pliee-par-boulez/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund


Nombre de messages : 6534
Age : 34
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez Empty
MessageSujet: Re: Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez   Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez EmptyJeu 29 Sep 2011 - 14:37

Et un article affligeant, comme souvent : http://www.lemonde.fr/culture/article/2011/09/28/boulez-joliment-soporifique_1578942_3246.html

Je devrai postuler au monde, j'écris bien moins bien, mais j'ai plus de choses à dire sur la musique Smile . Et je ne cache pas mes goûts ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
fb
Mélomane averti
fb


Nombre de messages : 465
Age : 62
Localisation : Pau
Date d'inscription : 28/02/2011

Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez Empty
MessageSujet: Re: Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez   Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez EmptyVen 30 Sep 2011 - 21:20

OUi l'article du Monde est affligeant, pas de doute que ce que tu écris est d'un autre niveau
Revenir en haut Aller en bas
http://souzix.daportfolio.com/
Utnapištim
Mélomane chevronné
Utnapištim


Nombre de messages : 3330
Age : 58
Localisation : Le vendredi soir à Pleyel.
Date d'inscription : 13/09/2009

Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez Empty
MessageSujet: Re: Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez   Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez EmptyVen 30 Sep 2011 - 23:40

fb a écrit:
OUi l'article du Monde est affligeant, pas de doute que ce que tu écris est d'un autre niveau

C'est du Machard quoi ! hehe Enfin là il fait fort tout de même. Rolling Eyes

Sinon je suis pour son remplacement au Monde par Siegmund. thumright
Revenir en haut Aller en bas
fliegender
Mélomaniaque
fliegender


Nombre de messages : 1007
Date d'inscription : 12/07/2009

Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez Empty
MessageSujet: Re: Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez   Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez EmptyVen 30 Sep 2011 - 23:52

Cocotier a écrit:
Au terme des 2 premiers mouvements de la vidéo, je trouve la prestation de Barbara Hannigan assez remarquable... Je réécouterai ensuite la version DG avec Christine Schaefer de Pli Selon Pli qui est, de mon point de vue, une référence.

+1
Revenir en haut Aller en bas
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund


Nombre de messages : 6534
Age : 34
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez Empty
MessageSujet: Re: Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez   Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez EmptySam 1 Oct 2011 - 10:00

fliegender a écrit:
Cocotier a écrit:
Au terme des 2 premiers mouvements de la vidéo, je trouve la prestation de Barbara Hannigan assez remarquable... Je réécouterai ensuite la version DG avec Christine Schaefer de Pli Selon Pli qui est, de mon point de vue, une référence.

+1

Bien mieux en vidéo, j'en ai fait l'expérience hier soir, en effet.
Du fond du second balcon, c'était un très bon matériaux, mais une impression de flou uniforme, souvent trop fort et égal (ou l'inverse ou tout début), pour un résultat assez paté. Mais un dévergondage parfois payant.
A coté la vidéo fait plus équilibré, subtile, et anguleux ; et donc bien mieux ! Curieux.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
deb76
Mélomane averti
deb76


Nombre de messages : 201
Age : 75
Localisation : Haute-Normandie
Date d'inscription : 30/09/2011

Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez Empty
MessageSujet: Re: Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez   Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez EmptyDim 2 Oct 2011 - 0:48

Bonsoir,
Déjà, merci pour ce compte rendu très bien écrit.
Citation :
D'une part car cela permet un contact physiquement différent à cette musique riche et complexe, en dehors du mixage stéréo habituel, et avec la luxuriance maximale de l'orchestration
C'est clair que le concert, c'est important, ne serait-ce simplement que par la spatialisation naturelle des instruments. En plus, PLeyel est une très belle salle.

Citation :
L'orchestre, mélange de l'Ensemble Intercontemporain et de l'academie du festival de Lucerne (formation de jeunes solistes), se fait à la fois somptueux en ces différents pupitres, et d'une expertise diabolique pour cette musique.
J'ai découvert les jeunes musiciens de l'académie du festival de Lucerne via le DVD Pierre Boulez and the Lucerne Festival Academy où ils sont encadrés par l'ensemble intercontemporain, avec pour certains, effectivement, la formation de solistes mais aussi pour d'autres à la direction d'orchestre sur les Notations, Répons, et Gruppen de Stockhausen, sous la férule bienveillante de Pierre Boulez. Voir ce dernier expliquer à des jeunes gens sa façon très dépouillée de battre des mesures complexes est pour le moins enrichissant et passionnant.

Concernant l'article du Monde, c'est effectivement consternant, c'est de l'anecdote en partie avec aucune critique musicale digne de ce nom. J'ai connu mieux au Monde mais malheureusement cette époque a disparu. On fait aujourd'hui dans le superficiel.

Sinon, pour la petite histoire, j'ai couvert en tant que journaliste le 60e anniversaire de Pierre Boulez à Pleyel (avec interview) en octobre 1985. Pour l'occasion, Daniel Barenboïm et Pierre Boulez ont dirigé l'Orchestre de Paris/Ensemble Intercontemporain, notamment sur les Notations. Ce fut superbe. Mais ce jour là, j'ai eu la plus grande peur de ma vie. Arrivant de Picardie, je me suis retrouvé coincé par le cortège de Gorbatchev qui était en visite à Paris. Je voyais l'heure du début du concert avancer et j'étais bloqué dans ma voiture. Mais bon, je suis arrivé à temps quand même.


Dernière édition par deb76 le Mer 24 Juil 2013 - 15:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.deb8076.eu/OpenMusicST/TransCombMultBoulez.html
elisabeth
Mélomane averti



Nombre de messages : 139
Date d'inscription : 06/04/2011

Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez Empty
MessageSujet: pli selon pli   Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez EmptyMer 24 Juil 2013 - 15:17

Je n'ai pas pu écouter ce concert, étant peu familière de cette musique, mais la présence vocale de Barbara Hannigan peut faire passer cette musique même à ceux qui n'ont que peu d'atomes crochus avec Boulez. J'ai vu récemment à la télé Written on the Skin. Et là j'ai découvert une chanteuse assez extraordinaire en la personne de cette colorature qui, non seulement se joue des pires difficulités de ce répertoire, mais a en plus une beauté vocale remarquable, une personnalité scénique étonnante et un physique idéal. Au lieu de mettre tous ces atouts au service des musiques classiques, elle s'est spécialisé dans ce genre qui a encore peu de chanteurs marquants à son service (Peter Gottlieb, Rayanne Dupuis Dawn Upshaw....) Même moi qui ne raffolle pas de Boulez, Estovos ou Ligeti (même si je ne les rejette pas....), j'irai bien l'écouter si elle passe un jour à Metz ou Nancy. Découvrez la, c'est un vrai phénomène viocal. Une Madonna qui chanterait Boulez ou Ligeti....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez Empty
MessageSujet: Re: Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez   Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Pleyel 27/09/2011 Boulez EIC/LFAE/Hannigan/Boulez
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Boulez-Bartok -16/11/09 - Salle Pleyel
» Bartok, Szymanowski... LSO-Boulez à Pleyel mai 2012
» Schoenberg-Bartok/Boulez Paris Louvre Pleyel 20 et 21/12/11
» Salle Pleyel - Manoury/Harvey/Schoenberg - Boulez 9/09/12
» Järvi/ODP - Pleyel - 14 septembre 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: