Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -28%
PNY CS900 Series – Disque SSD 1 To 2,5″ ...
Voir le deal
71.99 €

 

 Alberto Posadas

Aller en bas 
+2
aroldo
Siegmund
6 participants
AuteurMessage
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund


Nombre de messages : 6534
Age : 33
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Alberto Posadas Empty
MessageSujet: Alberto Posadas   Alberto Posadas EmptyVen 30 Sep 2011 - 11:47

Source : Wikipédia - FR

Alberto Posadas est né en 1967 à Valladolid, où il entame ses premières études musicales qu'il continue ensuite à Madrid.

En 1988, il rencontre Francisco Guerrero, auprès duquel il étudie la composition et qu'il considère comme son authentique maître. Cette rencontre représente une étape importante dans sa carrière. Avec la complicité de Francisco Guerrero, il explore de nouvelles formes musicales grâce à l'utilisation de techniques telles que la combinatoire mathématique et la théorie fractale.

Cependant, son autodétermination et sa quête constante pour l'intégration de l'esthétique dans ces procédés mathémathiques l'ont amené à rechercher encore d'autres modèles pour la composition, notamment la transposition en musique d'espaces architecturaux, l'application de techniques issues de la topologie et de la peinture dans une relation à la perspective, ou encore l'exploration des phénomènes acoustiques des instruments de musique à un niveau microscopique.

Il développe également une musique électro-acoustique, dans un cheminement très personnel, à travers plusieurs projets dont Liturgia de silencio (1995), puis Snefru ou encore Versa est in luctum (2002).

Plus récemment, son intérêt pour l'implication du mouvement dans la transformation électronique du son le pousse à participer à un projet multidisciplinaire impulsé par l'IRCAM à Paris et qui devrait être créé en 2009.

En 2006, Alberto Posadas est lauréat d'une bourse de la Casa de Velázquez à Madrid, qui lui permet de réaliser, conjointement avec Andrès Gomis, un projet de recherche autour de nouvelles techniques de jeu au saxophone basse et leur application dans la composition pour cet instrument.

L'œuvre de Posadas est presque entièrement dévolue au genre instrumental dans ses formes les plus variées : solo, duo, quatuor, ensemble, concerto, orchestre, etc.

L'année 1993 est le début de sa carrière internationale : ses œuvres sont jouées en Autriche, Allemagne, États-Unis, Suisse, Portugal, France, Canada, Belgique, etc. C'est en Belgique, au Festival Ars Musica à Bruxelles, que son quatuor à cordes A silentii sonitu est primé (Prix du public 2002).

Plusieurs de ses œuvres ont été commandées par des festivals tels que Agora (Paris), Festival de Donaueschingen, Festival Musica (Strasbourg),Ars Musica (Bruxelles) ainsi que par l'Ensemble intercontemporain, suite à la sélection du Comité de lecture de l'IRCAM 2003-2004.

Par ailleurs, il a bénéficié de commandes personnelles émanant de musiciens qui sont à l'origine d'une part non négligeable de son catalogue de pièces solo ou de musique de chambre. Citons parmi eux Esteban Algora, Andrès Gomis, Alexis Descharmes ou l'ensemble Oiasso Novis, dont les pièces qu'ils ont créées confirment le lien privilégié entre le compositeur et l'interprète.

La musique d'Alberto Posadas a été programmée au Wiener Musikverein à Vienne, aux Encontros Gulbenkian à Lisbonne ainsi que dans de nombreux festivals mentionnés précédemment. Ces œuvres ont été créées par des ensembles et des orchestres de renommée internationale tels que l'ensemble Intercontemporain, l'Itinéraire, l'ensemble Court-Circuit, le Nouvel Ensemble Moderne, le quatuor Arditti, l'Orchestre National de France, l'Orchestre Philharmonique du Luxembourg, sous la direction de chefs prestigieux comme Arturo Tamayo, Pascal Rophé, Beat Furrer, pour ne citer qu'eux.

Il travaille actuellement à différentes commandes : une pièce pour danse, vidéo et ensemble avec électronique en temps réel, pour l'IRCAM (création prévue en 2009 au Festival Agora, Centre Pompidou à Paris); un cycle de quatuors à cordes pour le Festival Musica à Strasbourg en coproduction avec Casa da Musica de Porto et le CDMC de Madrid (création en 2008); un concerto pour saxophone et orchestre pour le Orquesta de la Comunidad de Madrid, commandé par la Fundación Autor Spain (création en 2008-2009).

Depuis 1999, son œuvre est publiée par les Éditions Musicales Européennes, Paris, dont le site web (www.emepublish.com) permet de consulter en permanence le catalogue et la discographie du compositeur.

Depuis 1991, Alberto Posadas est professeur d'analyse, d'harmonie et de composition et il est régulièrement invité comme conférencier dans des cursus de musique contemporaines (Université de Montréal, Aula de Música of Alcalá University (Madrid), Fundación Universidad de verano de Castilla y León, E. T. S. de Ingenieros of Autónoma University, Madrid, International Contemporary Music Festival of Alicante, Quincena Musical of San Sebastián, « Encontres » International Festival of Balearic Islands, etc.)

Il enseigne comme professeur au Conservatoire de musique de Majadahonda à Madrid.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund


Nombre de messages : 6534
Age : 33
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Alberto Posadas Empty
MessageSujet: Re: Alberto Posadas   Alberto Posadas EmptyVen 30 Sep 2011 - 11:50

Je découvre à peine ... Mais c'est fantastique non ! Vous connaissez ?

Je n'en ai qu'un seul CD, celui-ci :

Alberto Posadas 51p8Ysg90mL._SS400_

Et n'ai d'ailleurs écouté que Cripsis.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
Invité
Invité




Alberto Posadas Empty
MessageSujet: Re: Alberto Posadas   Alberto Posadas EmptyVen 30 Sep 2011 - 12:44

j'ai trouvé ça inepte... il paraît que sa musique pour quatuor à cordes est plus tolérable.
Revenir en haut Aller en bas
aroldo
Mélomaniaque
aroldo


Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

Alberto Posadas Empty
MessageSujet: Re: Alberto Posadas   Alberto Posadas EmptyVen 30 Sep 2011 - 22:56

J'écoute en ce moment "Versa est in Luctum" sur YT.
Percussions, saxophone, clarinette et violoncelle sont le substrat d'un traitement électroacoustique presque ligetien et assez réussi pour qui est est sensible au genre.
Le jugement un peu expéditif de Sud me parait bien sévère pour un compositeur inconnu.
D'ailleurs, après deux écoutes, j'ai plutôt envie d'aller à la rencontre de sa musique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Alberto Posadas Empty
MessageSujet: Re: Alberto Posadas   Alberto Posadas EmptySam 1 Oct 2011 - 15:09

je ne connais pas Versa est in Luctum... peut-être est-ce tout simplement le disque Obscur abîme des pleurs etc qui est mauvais. Je n'y ai perçu qu'une cruelle absence de structure et de matière. Tout le propos me paraît extra-musical, reposant sur une sensiblerie médiatique qui exclut toute forme de sensibilité, une musique propre à faire parler, mais singulièrement muette quant à son contenu.
L'exact inverse d'Ombres de Michel Jarrell qu'on a pu entendre en finale du concours de Besançon, et dont l'aspect peut-être un peu trop Lindbergien, réconcilie néanmoins avec la création contemporaine, sans traficotage électro-acoustique, ni exo-squelette trop apparent.
Revenir en haut Aller en bas
aroldo
Mélomaniaque
aroldo


Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

Alberto Posadas Empty
MessageSujet: Re: Alberto Posadas   Alberto Posadas EmptySam 1 Oct 2011 - 17:08

Toi qui m'a fait redécouvrir Derbes (ce dont je te remercie),tu ne détesterais peut-être pas Versa est...
Quant aux Ombres de Jarrell, sais tu si on peut les trouver quelque part ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Alberto Posadas Empty
MessageSujet: Re: Alberto Posadas   Alberto Posadas EmptySam 1 Oct 2011 - 23:03

en réécoute sur France-Musique pour l'instant concert de midi et demi (aujourd'hui samedi) jeunes interprètes. Avec un sémillant Dom Juan de Strauss (passé à la télé la semaine dernière) par Yuchi Kakiuchi le chef-lauréat -assez étonnant comme danseur, et efficace-
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94197
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Alberto Posadas Empty
MessageSujet: Re: Alberto Posadas   Alberto Posadas EmptySam 1 Oct 2011 - 23:53

sud273 a écrit:
je ne connais pas Versa est in Luctum... peut-être est-ce tout simplement le disque Obscur abîme des pleurs etc qui est mauvais. Je n'y ai perçu qu'une cruelle absence de structure et de matière. Tout le propos me paraît extra-musical, reposant sur une sensiblerie médiatique qui exclut toute forme de sensibilité, une musique propre à faire parler, mais singulièrement muette quant à son contenu.
L'exact inverse d'Ombres de Michel Jarrell qu'on a pu entendre en finale du concours de Besançon, et dont l'aspect peut-être un peu trop Lindbergien, réconcilie néanmoins avec la création contemporaine, sans traficotage électro-acoustique, ni exo-squelette trop apparent.
L'occasion de préciser à ces veinards de parisiens que sa Cassandre est donnée à la Cité de la Musique cette saison. Si c'est de la veine de son Galilée, ce sera une nouvelle leçon d'opéra d'aujourd'hui. J'ai prévu d'y aller en tout cas. bounce
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14441
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

Alberto Posadas Empty
MessageSujet: Re: Alberto Posadas   Alberto Posadas EmptySam 27 Déc 2014 - 23:08

Je viens d’écouter ceci:

Alberto Posadas Posada10
Alberto POSADAS, Liturgia fractal.
Quatuor Diotima: Yun-Peng Zhao (violon I), Naaman Sluchin (violon II), Franck Chevalier (alto), Pierre Morlet (violoncelle).
Kairos, 2009.


C’est assez éloigné de mes préférences en matière de quatuor à cordes contemporain (Nono, Kurtág), mais ce cycle de cinq brefs quatuors m’a vraiment épaté par sa qualité d’impact. Assez prévisiblement, le second quatuor, Modulaciones, avec ses jeux de sourdine, ses frottements ténus est celui qui m’a le plus séduit. Mais il est difficile de ne pas se laisser impressionner par la formidable poussée d’énergie pulsée qui se dégage des premier et troisième morceaux, Ondulado tiempo sonoro... et Órbitas (avant que l’oreille ne s’habitue aux sonorités amenuisées qui en est comme la trame dans dans le premier, et le sillage dans le second). De même que dans les deux derniers, Arborescencias et Bifurcaciones, l’impression de prolifération (qui répond très justement aux titres) a quelque chose de tout à fait irrésistible.

Après coup, le plus étonnant, c’est qu’une musique aussi immédiate, aussi physique résulte en fait de l’application de modèles mathématiques (comme on pourra le voir ici) - alors que, par exemple, le Xenakis «stochastique» m’a toujours laissé assez dubitatif.

Il faut ajouter que le Quatuor Diotima a une vraie sonorité (parfois un peu acide, mais très charnue), ce qui n’est pas toujours le cas des quatuors spécialisés dans la musique contemporaine.

Bref, je serais tenté de recommander ce disque à ceux pour qui «musique atonale» et «quatuor à cordes» sont synonymes de grisaille et de platitude.
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu


Nombre de messages : 18980
Date d'inscription : 25/11/2012

Alberto Posadas Empty
MessageSujet: Re: Alberto Posadas   Alberto Posadas EmptySam 27 Déc 2014 - 23:25

je l’ai écouté récemment aussi (enfin cela remonte quand même à octobre), ainsi que d’autres Posadas... je ne sais pas vraiment pourquoi, mais j’ai dû mal à être vraiment convaincu.

Posadas a aussi écrit pour le Quatuor Diotima une trilogie des « ombres » (2010–12), avec une œuvre pour quatuor à cordes seul, une autre avec soprano et une troisième (première) avec clarinette basse. j’ai particulièrement aimé cette dernière, je trouve que la clarinette apporte un peu de relief au quatuor, qui reste pour moi une forme difficile.

sinon, oui, influence décisive de Xenakis et de Guerrero, même si le résultat est assez différent.
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14441
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

Alberto Posadas Empty
MessageSujet: Re: Alberto Posadas   Alberto Posadas EmptySam 27 Déc 2014 - 23:38

lucien a écrit:
je l’ai écouté récemment aussi (enfin cela remonte quand même à octobre), ainsi que d’autres Posadas... je ne sais pas vraiment pourquoi, mais j’ai dû mal à être vraiment convaincu.

Ah, je ne sais pas si je peux me dire «convaincu» par cette Liturgia fractal: pour ça, il faudrait quelques réécoutes et un peu de réflexion, d'autant qu'encore une fois, c'est dans l'absolu assez éloigné de mes goûts en contemporain. Mais j'ai vraiment trouvé ça immédiatement saisissant, très physique, très direct.

lucien a écrit:
Posadas a aussi écrit pour le Quatuor Diotima une trilogie des « ombres » (2010–12), avec une œuvre pour quatuor à cordes seul, une autre avec soprano et une troisième (première) avec clarinette basse.

Intéressant... ça a été enregistré?

lucien a écrit:
j’ai particulièrement aimé cette dernière, je trouve que la clarinette apporte un peu de relief au quatuor, qui reste pour moi une forme difficile.

Ah oui, c'est vrai - le quatuor à cordes et l'orchestre. (Alors que moi, c'est tout à fait l'inverse.)

lucien a écrit:
sinon, oui, influence décisive de Xenakis et de Guerrero, même si le résultat est assez différent.

Pour ce que j'en connais, oui, sensiblement.
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu


Nombre de messages : 18980
Date d'inscription : 25/11/2012

Alberto Posadas Empty
MessageSujet: Re: Alberto Posadas   Alberto Posadas EmptySam 27 Déc 2014 - 23:50

Benedictus a écrit:
Ah oui, c'est vrai - le quatuor à cordes et l'orchestre. (Alors que moi, c'est tout à fait l'inverse.)

en fait, c’est un peu différent.
l’orchestre, avant 1950 (même 1970, en fait) il y a très peu de choses qui me plaisent, presque aucune avant 1900.
le quatuor, c’est presque l’inverse... je pourrais dire que c’est un genre que j’adore, parmi mes préférés, mais à partir du début du vingtième siècle il me pose bien souvent (pas toujours) de sérieux problèmes de compréhension... Alberto Posadas 2661413304
Revenir en haut Aller en bas
SilverSurfer
Mélomane du dimanche
SilverSurfer


Nombre de messages : 32
Localisation : Barcelona
Date d'inscription : 22/11/2014

Alberto Posadas Empty
MessageSujet: Re: Alberto Posadas   Alberto Posadas EmptyDim 28 Déc 2014 - 12:00

"Del reflejo de la sombra" (4tet + cl basse) est edité par Neos, le cicle complet ayant eté difusé par radio:

http://www.wdr3.de/musik/neuemusikbeiwdr3/witten112.html
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus


Nombre de messages : 14441
Age : 47
Date d'inscription : 02/03/2014

Alberto Posadas Empty
MessageSujet: Re: Alberto Posadas   Alberto Posadas EmptyDim 28 Déc 2014 - 20:19

lucien a écrit:

l’orchestre, avant 1950 (même 1970, en fait) il y a très peu de choses qui me plaisent, presque aucune avant 1900.
le quatuor, c’est presque l’inverse... je pourrais dire que c’est un genre que j’adore, parmi mes préférés, mais à partir du début du vingtième siècle il me pose bien souvent (pas toujours) de sérieux problèmes de compréhension... Alberto Posadas 2661413304

Oui, comme quoi, c'est vraiment très personnel.

SilverSurfer a écrit:
"Del reflejo de la sombra" (4tet + cl basse) est edité par Neos, le cicle complet ayant eté difusé par radio:

http://www.wdr3.de/musik/neuemusikbeiwdr3/witten112.html

Merci pour l'information!
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu


Nombre de messages : 18980
Date d'inscription : 25/11/2012

Alberto Posadas Empty
MessageSujet: Re: Alberto Posadas   Alberto Posadas EmptyVen 30 Jan 2015 - 15:31

J’ai écouté une œuvre récente (2013), Kerguelen, pour flute, hautbois, clarinette et orchestre. Cela me parait plus proche de Oscuro abismo dont le cd est cité plus haut que des quatuors, et en fait j’aime beaucoup. L’œuvre est sous-titrée « triple concerto », mais en réalité le trio (amplifié) est traité comme un instrument unique, dont les trois constituants ont fait l’objet de recherches approfondies sur les timbres. Le titre illustre la relation que veut établir Posadas entre l’orchestre et le groupe soliste, qui émerge comme l’archipel de Kerguelen au-dessus du plateau orchestral du même nom.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Alberto Posadas Empty
MessageSujet: Re: Alberto Posadas   Alberto Posadas Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Alberto Posadas
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alberto Franchetti
» Alberto Ginastera (1916-1983)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: