Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -44%
-44% sur la carte mémoire microSD SanDisk ...
Voir le deal
103.49 €

 

 Strauss - Der Rosenkavalier

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
Wolferl
Lapinophobe
Wolferl

Nombre de messages : 13311
Age : 30
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptySam 15 Aoû 2009 - 15:01

Si Schwanewilms est aussi géniale que dans le DVD des Gezeichneten, il ne faut pas s'en priver !
C'est peut être la mise en scène qui est moyenne, j'ai vu ce DVD partout chez les disquaires d'occasion, il a du ne pas plaire à pas mal de monde... hehe
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23423
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2008

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptySam 19 Sep 2009 - 14:55

Nouveau DVD :
Der Rosenkavalier, production de Herbert Wernicke, version de Baden Baden avec Thielemann à la direction, Renée Fleming en Maréchale, Sophie Koch en Octavian, Diana Damrau en Sophie, Franz Hawlata en Ochs, Franz Grundheber en Faninal et Jonas Kaufmann en chanteur italien notamment.

http://www.amazon.de/Richard-Strauss-Der-Rosenkavalier/dp/B002HWBS96/ref=sr_1_2?ie=UTF8&s=music&qid=1253361853&sr=1-2

Cela paraîtra sûrement d'abord en Allemagne. Je ne pense pas que la parution sera internationale.

Cela permettra d'avoir Renée Fleming dans un rôle qu'elle chante régulièrement depuis plus de 10 ans, Sophie Koch dans un rôle qu'elle chante souvent et la belle Diana Damrau dans un rôle dans lequel elle débutait il me semble. En outre, Sophie Koch n'a qu'une petite discographie. Cela ne peut être qu'un enrichissement intéressant.
Revenir en haut Aller en bas
Hippolyte
Mélomane chevronné
Hippolyte

Nombre de messages : 3080
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptySam 19 Sep 2009 - 15:04

aurele a écrit:
Nouveau DVD :
Der Rosenkavalier, production de Herbert Wernicke, version de Baden Baden avec Thielemann à la direction, Renée Fleming en Maréchale, Sophie Koch en Octavian, Diana Damrau en Sophie, Franz Hawlata en Ochs, Franz Grundheber en Faninal et Jonas Kaufmann en chanteur italien notamment.

http://www.amazon.de/Richard-Strauss-Der-Rosenkavalier/dp/B002HWBS96/ref=sr_1_2?ie=UTF8&s=music&qid=1253361853&sr=1-2

Cela paraîtra sûrement d'abord en Allemagne. Je ne pense pas que la parution sera internationale.

Cela permettra d'avoir Renée Fleming dans un rôle qu'elle chante régulièrement depuis plus de 10 ans, Sophie Koch dans un rôle qu'elle chante souvent et la belle Diana Damrau dans un rôle dans lequel elle débutait il me semble. En outre, Sophie Koch n'a qu'une petite discographie. Cela ne peut être qu'un enrichissement intéressant.

Oui, c'est la représentation qui a été filmée quelque temps après le concert donné en janvier de cette année au TCE par la même équipe (sauf Vargas, à la place de Kaufmann) : si c'est comme à Paris, Damrau et Koch superbes, mais Fleming en grande méforme (surtout dans la conversation chantée, pas dans le beau solo de l'acte I) et la voix de Hawlata en ruines, la direction de Thielemann plus prussienne que viennoise, très bonne dans l'acte II, bruyante dans les passages lyriques des actes I et III, en particulier le final (mais peut-être la prise de son de cet enregistrement aura-t-elle fait disparaître cet effet).
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23423
Age : 30
Date d'inscription : 12/10/2008

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptySam 19 Sep 2009 - 16:20

Version de studio de Bernstein de 1971 :

La direction de Bernstein est d'une grande finesse, poésie et d'un grand charme. C'est un très bon point pour cette oeuvre qui me séduit surtout sur le plan orchestral. C'est bien équilibré.
Ludwig est une Maréchale d'une très grande stature, idéale en terme de chant, sensible dans son monologue. Le portrait qu'elle offre du personnage est très convaincant, elle saisit bien la psychologie de la Maréchale.
Jones est particulière dans le rôle d'Octavian même si elle forme un tandem intéressant avec Ludwig. Elle est trop féminine et pas assez jeune homme amoureux. La voix est très belle même si on est dans les années 1970 et va très bien avec celles de Popp et Ludwig. Je la préfère dans le deuxième et le troisième acte même si elle en fait un peu trop. Elle est superbe dans la présentation dans la rose en particulier.
Popp est une délicieuse Sophie sur le plan vocal. J'adore cette voix!!! Cependant, l'incarnation est trop superficielle.
Berry est extraordinaire au niveau de l'incarnation du personnage qui est très fine. Il apporte de la classe à ce personnage trop souvent joué comme un personnage vulgaire. Il a quelques difficultés en terme de chant mais c'est d'après ce que j'ai cru comprendre une méforme passagère. Un Ochs de haute volée.
Ernst Gutstein est un bon Faninal, sans être marquant.
Le duo Valzacchi-Annina est très drôle : Murray Dickie-Margarita Lilowa.
Domingo prête son timbre sublime au chanteur italien, ce qui est un luxe.
Le reste des chanteurs est très satisfaisant.
Une bonne version tant au niveau des chanteurs que de la direction de Bernstein.
Revenir en haut Aller en bas
Iskender
Mélomaniaque
Iskender

Nombre de messages : 1596
Age : 53
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptySam 19 Sep 2009 - 16:31

Merci pour cette chronique aurele, je me demandais justement cette semaine ce que cet enregistrement valait, car on le trouve en ce moment partout en prix promo dans l'opération opéras Sony/BMG.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/etiennetabourier
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptySam 19 Sep 2009 - 22:40

C'est bien ce disque ?
Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 U0028946366820

Schech, assez bon souvenir en Chryso', et Seefried j'aime énormément.
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14259
Age : 59
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptySam 7 Nov 2009 - 23:06

C'est vieux, ça gratte, ça coûte une misère sur Jpc, c'est merveilleux, une leçon de théâtre ! Fritz Busch, Irene Jessner (Maréchale), Risë Stevens (Octavian), Eleanor Steber (Sophie), Emanuel List (Lerchenau) au Met en 1946. On rit, on est ému, le public est chaleureux, tout le monde en grande forme. Et tant pis s'ils sont tous morts, j'assume ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91437
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptyDim 8 Nov 2009 - 13:05

Oui, ça se trouve chez Walhall et chez Naxos Historical.

J'ai été un peu déçu par Stevens, qui poitrine un peu... Steber, c'est génialissimement musical comme d'hab, bien que le format soit sacrément large pour Sophie (quelle ductilité pour un grand lyrique !), mais le problème énorme à mon avis est qu'on n'entend pas ce qui se passe dans l'orchestre lorsque les chanteurs s'expriment. C'est quand même insupportable pour cette oeuvre. Confused
Enfin, ça dépend des reports, parce que Walhall n'est pas bon, mais Naxos vraiment écoutable.

A part ça, dans la salle, ce devait être vraiment chouette, quoique un brin statique.


J'aime vraiment bien, mais j'ai du mal pour ces musiques très riches à me satisfaire d'un orchestre peu lisible, et pas à cause de Busch qui dirige très bien, bien sûr...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14259
Age : 59
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptyDim 8 Nov 2009 - 13:33

C'est vrai que l'orchestre est lointain mais j'ai pris beaucoup de plaisir à l'écouter. Réécoute en ce moment Lehmann, Schumann. La Sophie d'Elisabeth, c'est quelque chose aussi ! Orchestre sortant des limbes encore une fois, tu ne dois pas aimer… rabbit
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91437
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptyDim 8 Nov 2009 - 14:09

La version Heger, c'est ça ?
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14259
Age : 59
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptyDim 8 Nov 2009 - 14:25

Oui.
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptyDim 15 Nov 2009 - 12:12

Citation :
Quant à ton Böhm 69... Bien, c'est un peu plan-plan côté Böhm (ce qui est étonnant à cette date, mais je n'y suis pour rien !), du moins du côté musical ; parce que ça a de l'allant sur la durée (et surtout c'est très coupé à ce qu'il m'en semble...). Côté voix, ce n'est pas franchement ma tasse de thé : Ludwig semble forcer avec sa voix dure, et Troyanos, c'est très homogène et beau, mais absolument pas expressif. Excellent sprechgesang d'Adam, mais j'attendrais un peu plus de folie ; ça reste toujours un bon point de départ.
En plus, le son est un brin lointain, on ne profite pas parfaitement de l'orchestre. En revanche, les seconds rôles sont fabuleux, en particulier le chanteur italien, totalement débraillé, c'est génial.

J'ai fini mon écoute intégrale avec livret : je suis entièrement conquis, probablement aussi bien qu'Elektra ce Rosenkavalier !!! Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Icon_biggrin

Mais je ne suis pas d'accord avec toi et te trouve bien sévère envers cette version Böhm 69, que personnellement je trouve exceptionnelle.

Le son n'est déja pas du tout lointain, on profite parfaitement de l'orchestre et des chanteurs pour un enregistrement live.

Ludwig est formidable dans son renoncement, Troyanos trés expressive et touchante, Mathis superbe de pureté, Adam est extra-génial en Ochs, en alliant timbre sonore et sprechgesang vraiment bien exécuté. Effectivement, les seconds rôles sont splendides.

Et l'orchestre me paraît superbe au niveau de tous les pupitres, remarquez que c'est le Wiener ! Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 514106

La battue de Böhm est urgente, intense, magnifiant la partition et en faisant éclater l'aspect nostalgique mais aussi comique.

Enfin bref, un live de référence à conseiller à tous ceux qui veulent découvrir l'oeuvre par son aspect théatral, plus qu'hédoniste. (parce que Ludwig n'est pas Schwarzkopf, et Böhm n'est pas Karajan qui met de l'Apfelstrudel un peu partout)

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Icon_albino Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Icon_albino Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Icon_albino Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Icon_albino Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Icon_albino

LAPIN D'ARGENT

Les + :

Toute la distribution
Böhm
L'urgence, la théatralité
Le son trés naturel

Les - :

rien


------------

Bon, je vais aller réecouter cette merveille. Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Icon_sunny
Revenir en haut Aller en bas
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron

Nombre de messages : 12381
Age : 29
Date d'inscription : 23/02/2007

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptyDim 15 Nov 2009 - 20:36

Tiens, je viens d'écouter deux versions Böhm de l'ouverture sur musicme, celle que tu cites et celle avec Dresde.
Ce que c'est rapide ! Je trouve que la version avec la Staatskapelle de Dresde a plus de caractère, plus de mise en espace, plus de contrastes de plans sonores. Vienne est un peu plus urgent, et uniforme, mais surtout, oui, ce que l'orchestre est lointain !!!

Mais bon c'est un peu court pour faire une écoute comparée de versions hehe
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptyDim 15 Nov 2009 - 20:41

Böhm 58 a quand même un plateau vocal un peu plus pâle, et puis c'est un studio... Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Icon_sad
Alors que 69, c'est un vrai live, avec des vrais personnages. Le son est un brin lointain, certes, mais on est pas dans un studio Decca. (où en perfectionnant chaque détail on tue toute forme de vie [sauf exceptions])
Revenir en haut Aller en bas
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron

Nombre de messages : 12381
Age : 29
Date d'inscription : 23/02/2007

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptyDim 15 Nov 2009 - 20:42

Je suis en train d'écouter le début de 58, j'aime beaucoup l'orchestre, même, énormément, on distingue toutes les lignes, c'est rare chez Strauss. Je n'aime pas démesurément les voix, mais je n'en suis qu'au début (et je ne sais pas si je vais poursuivre, ou reprendre mon Kara crémeux)
Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptyDim 15 Nov 2009 - 22:04

Oui, tout comme Elektra de la même période chez DGG, Böhm insiste beaucoup sur la transparence de l'orchestre, même si le son est par contre souvent saturé...

Mais, personnellement, s'arréter à un son qui paraît lointain alors qu'on dispose de pleins d'autres qualités, je trouve ça un peu dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Iskender
Mélomaniaque
Iskender

Nombre de messages : 1596
Age : 53
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptyDim 15 Nov 2009 - 22:18

La version Böhm / Dresde a quand même des arguments vocaux je trouve, même si ce n'est pas le plateau de 69 : je l'ai écoutée, le baron de Böhme (si je ne dis pas de bêtises) m'a énormément plu.

(Mais bon je n'ai pas une aussi large connaissance que vous des différentes versions dans cette oeuvre à laquelle je commence à accrocher depuis peu de temps.)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/etiennetabourier
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptyDim 15 Nov 2009 - 22:46

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Icon_biggrin Oui, Seefried, Böhme, Streich et Fi-Di ce ne sont pas des chanteurs de seconde zone, loin s'en faut ! Mais ce serait Schech qui me génerait plus, un peu trop acide, pas assez profonde.

Mais tout de même Ludwig/Troyanos/Mathis/Adam/Wiener/Unger me plait plus.
Revenir en haut Aller en bas
poisson
Mélomane chevronné
poisson

Nombre de messages : 5507
Date d'inscription : 14/02/2009

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptyDim 22 Nov 2009 - 16:19

Est-ce que quelqu'un a fini par se lancer dans le DVD Naxos (Luisi/Dresden) Question Octavian? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 37
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptyDim 22 Nov 2009 - 21:43

Non, pas pour le moment en ce qui me concerne.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91437
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptySam 28 Nov 2009 - 16:58

Guillaume a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Hier soir :
=> R. Strauss : Di rigor armato il seno : Kaufmann
=> R. Strauss : Di rigor armato il seno : Pavarotti
=> R. Strauss : Di rigor armato il seno : Heppner
=> R. Strauss : Di rigor armato il seno : Beltran
=> R. Strauss : Di rigor armato il seno : Wunderlich
=> R. Strauss : Di rigor armato il seno : Carreras

Et ? Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Icon_smile
Et c'est très beau. Very Happy

Non, c'est intéressant à observer parce que les conceptions peuvent vraiment entrer en décalage avec l'oeuvre :
- il y a ceux qui ont un italien imparfait ou un style pas assez solaire (Gedda, Dermota...) ;
- il y a ceux qui le chantent avec tellement de solennité (ce doit être sérieux, mais c'est une aria galante) que la situation en devient absolument pas crédible (Pavarotti) ;
- et puis il y a ceux qui s'en donnent à coeur joie avec beaucoup de bonheur.

La plus belle prestation, c'est pour moi Wookyung Kim, il y a peu de temps à Hambourg, parce qu'il y a de surcroît une certaine tendresse. Mais Tito Beltran, pour le spectaculaire, Carreras, pour le braillage décomplexé, et même dans une moindre mesure Wunderlich (sérieux mais très correct), c'est chouette.


Si je détaille la liste de ceux écoutés hier :
- Kaufmann : très bien, pas de panache particulier, on entend nettement son timbre particulier très nasal.
- Pavarotti : tellement investi, comme s'il chantait Roméo, qu'il est en décalage plus fort encore que ne le sollicite la musique de Strauss ;
- Heppner : avec une technique typiquement américaine, adaptée pour faire de cet extrait un objet bizarre, un air vériste de concert ; c'est pas mal dans son genre ;
- Beltran : extraordinairement chanté, tellement que la musique passe au second plan derrière les aigus ;
- Wunderlich (Buenos Aires) : pas follement italien, mais juste assez investi et crédible stylistique pour que le résultat passe très bien ;
- Carreras : on n'est qu'en 77 (De Waart) et les aigus sont déjà très ouverts et criés, mais c'est superbe, investi, presque pathétique. Ca passe très bien, même si une voix plus homogène est plus souhaitable à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
olivier le normand
Mélomaniaque
olivier le normand

Nombre de messages : 1355
Age : 48
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptySam 28 Nov 2009 - 19:19

Je suis en train d'écouter le début de la nouvelle version du Rosenkavalier parue en DVD chez Decca, avec Renée Fleming, Sophie Koch et Diana Damrau dans les 3 rôles principaux, dirigée par Thielemann et dans une mise en scène de Wernocke!

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 091128071812292842

J'aime beaucoup!!

On a beau dire quelquefois des remarques négatives sur Renée Fleming, je trouve qu'elle caractérise à merveille son personnage, que sa voix, même si elle a un peu de mal à "démarrer", à se mettre en route (et encore, elle en remontrerait à beaucoup), est fabuleusement belle et est idéale pour ce répertoire; et c'est une très bonne actrice!

Sophie Koch m'émerveille (quelle fougue, quel enthousiasme, et là aussi quelle voix), le baron ochs est excellent!

Je n'ai pas encore entendu Damrau, donc, je rajouterai un commentaire!

Seul bémol, je trouve Thielemann pas très fin, un peu "prussien" pour cette oeuvre "viennoise", mais cela reste très correct!!

Un regret en entendant ce Chevalier, et en ayant dans l'oreille les merveilles de raffinement orchestral que savait distiller Carlos Kleiber, pourquoi Renée Fleming n'a-t-elle jamais enregistré ce rôle avec Kleiber? Cela aurait été fabuleux! Je crois qu'un projet à Salzbourg avait été évoqué, mais Kleiber avait dû renoncer, déjà très malade!!!

Dommage, car et même si j'aime beaucoup Felicity Lott, etre elle et Renée Fleming, mon coeur ne balance pas dans ce rôle!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 86581
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptySam 28 Nov 2009 - 19:23

Il y a aussi le DVD de 79 qui est très chouette pour Kleiber!
Revenir en haut Aller en bas
olivier le normand
Mélomaniaque
olivier le normand

Nombre de messages : 1355
Age : 48
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptySam 28 Nov 2009 - 19:33

Et je trouve aussi qu'elle est parfois meilleure que la version Vienne de 1994, dans l'idée que le trio formait une vraie équipe (Jones, Popp et Faessbaender)!

Quant au DVD, le son est bien meilleur que celui de Vienne en 1994!

Petite précision, la mise en scène est de Wernicke et pas Wernocke comme j'ai pu l'écrire!!!

Je confirme mes premières impressions: j'adore Renée Fleming!!! I love you
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91437
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptySam 28 Nov 2009 - 20:22

Fleming en aristocrate, il y a quand même toujours un petit problème. Quant à être bonne actrice, heu. Smile
L'allemand non plus n'est pas parfait. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
olivier le normand
Mélomaniaque
olivier le normand

Nombre de messages : 1355
Age : 48
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptySam 28 Nov 2009 - 20:27

Je suis désolé, mais elle a une sacrée classe naturelle! Quand à son allemand, on le comprend très bien! La diction est très propre!!!

Pas d'accord avec vous Monsieur Le Marrec!!!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91437
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptySam 28 Nov 2009 - 20:31

olivier le normand a écrit:
Je suis désolé, mais elle a une sacrée classe naturelle!
Ah. Le problème, c'est que je n'ose pas trop argumenter, parce que je vais dévaloriser ton plaisir - et si je dis mon avis, c'est pas très délicat pour elle.
Mais disons que je ne vois ni classe (en tout cas pas la upper) ni naturel. Smile

Citation :
Quand à son allemand, on le comprend très bien! La diction est très propre!!!
Oui, elle fait des efforts évidents. Ca n'empêche pas que non pas la clarté, mais l'exactitude et l'aisance ne soient pas parfaites.


Et en plus, moi, j'aime pas sa voix, comme ça c'est complet. :heheh:
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron

Nombre de messages : 12381
Age : 29
Date d'inscription : 23/02/2007

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptySam 28 Nov 2009 - 21:24

DavidLeMarrec a écrit:
Fleming en aristocrate, il y a quand même toujours un petit problème.
Je confirme, si tu fais référence à Capriccio. Sur le moment ça plaît mais après on se dit qu'il y a un léger décalage.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91437
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptySam 28 Nov 2009 - 21:31

Je ne pensais pas qu'à Capriccio. Mr. Green

Arabella, même combat (mais c'est dans une mise en scène qui affaiblit de toute façon le propos).

Pour la Maréchale, pas vu cette mise en scène-là, mais ce que j'ai entendu, il me semble, ne m'a pas démesurément plu (pas honteux non plus, mais le côté très central de la Maréchale permet de le faire chanter sans dommage à n'importe quelle voix - c'est l'incarnation qui fait le reste).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
olivier le normand
Mélomaniaque
olivier le normand

Nombre de messages : 1355
Age : 48
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptySam 28 Nov 2009 - 22:54

Je trouve que vous cherchez la petite bête sur du très haut niveau quand même, non?
Revenir en haut Aller en bas
Jules Biron
Noctambule
Jules Biron

Nombre de messages : 12381
Age : 29
Date d'inscription : 23/02/2007

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptySam 28 Nov 2009 - 22:57

Je ne pense, pas, il y a un petit quelque chose, un manque de distance dans le jeu qui me gène chez elle, une espèce de préciosité de parvenue, pour tout dire Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 86581
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptySam 28 Nov 2009 - 22:59

olivier le normand a écrit:
Je trouve que vous cherchez la petite bête sur du très haut niveau quand même, non?

C'est ce qu'on passe notre temps à faire sur ce forum, non? Smile
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91437
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptySam 28 Nov 2009 - 23:17

olivier le normand a écrit:
Je trouve que vous cherchez la petite bête sur du très haut niveau quand même, non?
Je conviens à mon grand regret que Fleming est une meilleure Maréchale que moi, incontestablement. Crying or Very sad

Disons que ça dépend dans quelle perspective on parle. Oui, Fleming est une vraie professionnelle, elle apprend ses rôles et les exécute sans faiblesse. On ne peut pas nier non plus qu'elle s'y investisse.

Après cela, chacun est libre, en cette matière, de vibrer ou pas. Elle allait très bien pour le côté mi-huppé, mi-peuple de la Présidente Tourvel chez Susa (même si elle m'agace toujours Smile ), mais en aristocrate-née, il y a quelque chose de poseur, de forcé, d'appris qui ne cadre pas.
Par ailleurs, dans un rôle où le sens du parler est aussi important, avoir un grand naturel dans la déclamation et préférable.

Enfin, je n'aime pas beaucoup sa voix et ses manières dégoulinantes (le passage d'une note à l'autre, tellement lié qu'on ne voit plus bien les frontières).


Mais cela étant, c'est tout à fait une question de sensibilité personnelle... et elle a fait de grandes choses que j'aime beaucoup (Rusalka, Thaïs, Vier Letzte Lieder...).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91437
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptySam 28 Nov 2009 - 23:19

Era a écrit:
Je ne pense, pas, il y a un petit quelque chose, un manque de distance dans le jeu qui me gène chez elle, une espèce de préciosité de parvenue, pour tout dire Mr.Red
C'était le mot que je ne voulais pas prononcer. Smile

Dans Capriccio, elle m'a même évoqué autre chose, mais c'est tellement désobligeant (même que ce soit vraiment sans malice de ma part) que j'évite de le laisser par écrit. (Non, ce n'est pas ce que vous pouvez imaginer de pire, tout de même, un peu de tenue !)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91437
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptySam 28 Nov 2009 - 23:20

Xavier a écrit:
olivier le normand a écrit:
Je trouve que vous cherchez la petite bête sur du très haut niveau quand même, non?

C'est ce qu'on passe notre temps à faire sur ce forum, non? Smile
Surtout, on passe notre temps à parler de choses qui nous touchent, et l'excellence objective n'assure pas de toucher les gens.

La preuve, tu n'aimes pas LULLY.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Ericc
Mélomaniaque
Ericc

Nombre de messages : 697
Date d'inscription : 17/08/2008

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptyDim 29 Nov 2009 - 9:33

Sur la maréchale de Fleming, je me sens plus proche des commentaires de David que de ceux d'Olivier.

Sur la prononciation, effectivement ce n'est pas dégueulase sauf qu'il y a des relachements sans doute dus au fait qu'elle privilégie le placement de la voix à ce moment-là et qui tombent à des moments où le rendu du texte me semble essentiel. Et ça peut effectivement indisposer.
Peccadille pourrait on dire surtout lorsqu'on ne s'intéresse qu'à l'aspect purement vocal, ce qui à mon avis reviendrait quand même à occulter la majeure partie de ce rôle.

Mais l'essentiel est ailleurs selon moi. La voix est capiteuse, très timbrée et riche en couleurs mais Fleming ne semble pas être en mesure de les utiliser . La maréchale ne cesse de passer d'un état d'ame à l'autre et seul un savant dosage des couleurs permet de parvenir à ce rendu, composante essentielle du personnage. Et pour ce faire, Fleming n'use le plus souvent que du phrasé et de la dynamique, quand elle n'a pas simplement recours à son jeu de scène. Il y a ainsi trop de décalages entre le rendu sonore et le texte qui fait que non je n'adhère pas. D'où d'ailleurs des envolées lyriques splendides mais helas des moments cruciaux qui tombent à plat comme le début de Die Zeit. Dans la dernière partie de Die Zeit puisqu'on en parle, l'accentuation et la mise en évidence de "Allein" est assez incongrue et témoigne de sa difficulté à prendre possession du texte. Je pense que le manque de naturel vient aussi de là et que globalement, des artistes aux moyens vocaux moindres mais s'appropriant pleinement le texte ont obtenu de bien meilleurs résultats dans ce rôle.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91437
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptyDim 29 Nov 2009 - 11:32

La prononciation est correcte, mais en plus des errances dans l'esprit de l'accentuation, ce n'est quand même pas tout à fait exact pour l'aperture des voyelles.
Oui, c'est difficile, mais certains de ses compatriotes y parviennent amplement, donc à choisir, même sans se limiter aux germanophones de naissance, j'irais piocher dans ce lot.

Mais c'est avant tout effectivement un problème d'esprit. Il y a un côté midinette chez Fleming qui cadre mal avec le recul presque narquois de la Maréchale sur son propre sort.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Belcanto
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 21/11/2009

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptyDim 29 Nov 2009 - 12:27

Je ne connais que la version Karajan avec Ludwig, Schwarzkopf, Stich-Randall et cet admirable Wächter et la version Böhm avec Ludwig dans la Maréchale (somptueuse), Troyanos et Mathis.

Je dirais la première comme témoignage historique et la deuxième pour se faire plaisir. Böhm dans Strauss c'est une référence.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91437
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptyDim 29 Nov 2009 - 13:41

Belcanto a écrit:
Je ne connais que la version Karajan avec Ludwig, Schwarzkopf, Stich-Randall et cet admirable Wächter et la version Böhm avec Ludwig dans la Maréchale (somptueuse), Troyanos et Mathis.

Je dirais la première comme témoignage historique et la deuxième pour se faire plaisir. Böhm dans Strauss c'est une référence.
Böhm dans Strauss, en effet, mais le Rosenkavalier est précisément une exception : il y a beaucoup plus urgent et intéressant que Böhm, ici. En fait, tu as deux des versions les moins intéressantes à mon avis. Karajan, je trouve que ça se noie dans le sucre (insupportable pour moi, je n'arrive toujours pas à tenir à l'écoute, même les passages avec Stich-Randall) ; et Böhm est très bien, mais par rapport à la précision et à la finesse d'autres, ça reste du tout-venant (pour la discographie en question bien sûr, car dans l'absolu c'est plus que ce qu'il faut pour être satisfait).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume

Nombre de messages : 17530
Age : 27
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptyDim 29 Nov 2009 - 13:51

DavidLeMarrec a écrit:
Belcanto a écrit:
Je ne connais que la version Karajan avec Ludwig, Schwarzkopf, Stich-Randall et cet admirable Wächter et la version Böhm avec Ludwig dans la Maréchale (somptueuse), Troyanos et Mathis.

Je dirais la première comme témoignage historique et la deuxième pour se faire plaisir. Böhm dans Strauss c'est une référence.
Böhm dans Strauss, en effet, mais le Rosenkavalier est précisément une exception : il y a beaucoup plus urgent et intéressant que Böhm, ici. En fait, tu as deux des versions les moins intéressantes à mon avis. Karajan, je trouve que ça se noie dans le sucre (insupportable pour moi, je n'arrive toujours pas à tenir à l'écoute, même les passages avec Stich-Randall) ; et Böhm est très bien, mais par rapport à la précision et à la finesse d'autres, ça reste du tout-venant (pour la discographie en question bien sûr, car dans l'absolu c'est plus que ce qu'il faut pour être satisfait).

Je ne vois pas en quoi Böhm serait peu urgent, ou même peu fin, et Ludwig-Troyanos-Adam, non ça n'est pas du tout-venant pour moi.

C'est juste une excellente version, et c'est trés urgent et intéressant je trouve ; une vraie comédie, mais avec beaucoup de nostalgie.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91437
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptyDim 29 Nov 2009 - 14:02

Guillaume a écrit:
Je ne vois pas en quoi
Eh bien finis celle-là, et écoute d'autres versions. Wink

Citation :
C'est juste une excellente version
Je n'ai pas dit le contraire (encore que ce soit assez peu net du côté de l'orchestre et de la prise de son), je dis juste que pour la discographie du Rosenkavalier, on est loin des sommets à mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
olivier le normand
Mélomaniaque
olivier le normand

Nombre de messages : 1355
Age : 48
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptyVen 4 Déc 2009 - 18:36

Après mon message sur le Rosenkavalier qui vient de paraître en DVD chez Decca, avec Fleming, Koch et Damrau dans les rôles principaux, et dirigé par Thielemann, et surtout après les réponses qui m'ont été faites, j'avais l'impression d'avoir les oreilles bouchées, et je me suis demandé si je n'avais pas mauvais goût de trouver Renée Fleming excellente dans ce rôle!

J'ai donc lu et écouté ici ou là les critiques qui ont été faites sur cette parution!

Et oh surprise, je me suis aperçu également que bons nombres de critiques (ici honnis) avaient les oreilles encore plus bouchées que les miennes! Que ce soit André Tubeuf, Michel Parouty, Richard Martet, ou encore Stéphane Grant sur France Musique, tous ont trouvé l'interprétation de cet opéra magnifique! Il y en a un même (le fou! le mal-entendant!) qui a osé dire que Fleming était une Maréchale merveilleuse et que le trio final était un des plus beaux jamais entendus!!!

Mais chacun sait que ces critiques n'entendent ni ne comprennent rien à la musique!

Ce n'est pas que je prends tout ce que disent les critiques pour argent comptant, mais j'étais quand même assez content que ces soi-disant "spécialistes" avaient encore plus mauvais goût que moi!!!
Revenir en haut Aller en bas
Mariefran
Mélomane nécrophile
Mariefran

Nombre de messages : 14259
Age : 59
Localisation : Lille
Date d'inscription : 25/02/2008

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptyVen 4 Déc 2009 - 19:32

N'écoute que ton plaisir, Olivier ! Ici, tu as affaire à des monomaniaques à la science abyssale. Tu m'as donné envie de jeter un coup d'œil à ce DVD Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptyVen 4 Déc 2009 - 19:48

Moi aussi mais je n'aime pas les DVD. silent
J'écouterais bien pour me faire une opinion puisque Fleming semble un sujet aussi polémique. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91437
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptyVen 4 Déc 2009 - 21:18

natrav a écrit:
Moi aussi mais je n'aime pas les DVD. silent
J'écouterais bien pour me faire une opinion puisque Fleming semble un sujet aussi polémique. Mr. Green
Regarde peut-être plutôt Capriccio, qui est très réussi.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91437
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptyVen 4 Déc 2009 - 21:25

olivier le normand a écrit:
j'avais l'impression d'avoir les oreilles bouchées, et je me suis demandé si je n'avais pas mauvais goût
C'est pas une question d'oreilles ou de mauvais goût, c'est une question de sensibilité personnelle. Et puis à différents moments de notre existence mélomaniaque, nous avons besoin de choses différentes. Smile

Tu dis que tu aimes Renée Fleming, à la bonne heure, en plus pas grand monde ne semble avoir vu ce DVD ici pour l'instant. Après ça, si on te dit pourquoi on n'aime pas sa manière de chant ou son allemand, c'est aussi notre sensibilité.

Après, pour les critiques, je ne me prononce pas, ce sont à la fois des gens de grande culture et des routiers parfois routiniers de l'écoute et de l'écriture, qui peuvent écrire de grandes bêtises.


Citation :
Mais chacun sait que ces critiques n'entendent ni ne comprennent rien à la musique!
Il n'ont pas forcément les mêmes attentes que moi (ou que toi d'ailleurs, même si vous êtes d'accord !).
S'ils venaient me dire que l'allemand de Fleming est exemplaire, oui, je dirais qu'ils déraillent. Après ça, s'ils aiment la crème au beurre, c'est leur droit le plus absolu et je me garderai bien de les en blâmer.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Hippolyte
Mélomane chevronné
Hippolyte

Nombre de messages : 3080
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/12/2008

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptyVen 4 Déc 2009 - 21:42

Lors du concert au TCE en janvier dernier avec la même équipe (à quelques exceptions près), donc juste avant cet enregistrement, j'avais trouvé Fleming en petite forme, peinant dans la conversation chantée, mais sublime dans l'air du premier acte. Pas si crème au beurre que ça d'ailleurs, très investie sur scène, mais ce soir-là la voix, un peu engorgée, peinait dans les changements de registre et manquait de projection. Mais c'était un soir. Le reste du cast, à part un Hawlata très usé, était superbe (Koch, Damrau). Quant à la direction, assez prussienne et peu viennoise, elle excellait dans le 2e acte, souvent ennuyeux.
Je ne serais pas surpris que le résultat dans ce dvd ne soit pas mauvais du tout, surtout si Fleming est dans un bon soir : voilà une chanteuse qui incarne de mieux en mieux ses rôles sur scène, s'éloignant du simple double cream de son début de carrière.
Revenir en haut Aller en bas
olivier le normand
Mélomaniaque
olivier le normand

Nombre de messages : 1355
Age : 48
Localisation : le petit quevilly, à côté de rouen
Date d'inscription : 08/03/2009

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptySam 5 Déc 2009 - 9:27

Hippolyte a bien résumé ce que je pensais: je trouve Fleming bien plus naturelle que ce qu'on peut dire d'elle dans ce rôle, et dès le 1er acte, elle trahit déjà une certaine nostalgie du temps qui passe, et elle pressent la suite des évènements!!

Quant à la voix, là aussi, elle ne sacrifie pas au "double crème" comme vous dîtes (encore que du "double crème" de cette qualité, j'en reprendrais bien), elle essyae au contraire d'être le plus proche de la réalité su rôle, en trahissant certaines félures de son personnage!

En résumé, elle apparaît ici, et pour une fois, très naturelle!!

C'est ce que je voulais souligner avant tout! Et avec une qualité de chant, et une incarnation du personnage que j'ai beaucoup aimé!!

Sinon, je vais suivre le conseil de Marie-Fran, je ne vais écouter que mon plaisir!!!

Mais c'est chouette d'avoir des opinions divergentes quand on peut, comme ici, en parler librement, sans "agresser" à tout prix, et en pouvant développer ses arguments!

S'il n'y avait qu'une seule manière de penser, qu'une seule opinion possible, ce serait bien triste!!
Revenir en haut Aller en bas
Bertram
Mélomaniaque
Bertram

Nombre de messages : 1722
Age : 41
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/04/2009

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptyMer 10 Fév 2010 - 8:02

Très intéressante version studio de Rudolf Kempe (1950) :

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Gl100633

Une des meilleures directions que j'ai entendues avec Krauss : je n'en connais pas tant que ça, d'ailleurs, mais c'est beaucoup moins brouillon que Karajan DG (Salzbourg) et beaucoup plus vivant que Karajan EMI. Vraiment, la clarté, l'évidence de l'effet recherché sont frappantes, alors même que la prise de son met les voix au premier plan. L'orchestre semble particulièrement impliqué, d'où quelques jolis problèmes.
Les voix sont vieillies (Baümer, honnête pourtant, et Lemnitz, alourdie hélas, mais avec des restes de son charme spécial) ou aigrelettes (la Sophie d'Ursula Richter, très bien chantée cependant). Böhme est comme d'habitude, tout le monde joue le jeu et ça fonctionne vraiment, un peu comme les Maîtres de la même époque avec Kempe et Lemnitz aussi. A connaître, je pense, quand on aime cet opéra (ce n'est pas mon cas, d'où ma bonne surprise, que je m'empresse de vous faire partager).
Revenir en haut Aller en bas
AD
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1189
Date d'inscription : 19/04/2010

Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 EmptySam 1 Mai 2010 - 12:08

Je reviens sur le Rosenkavalier qui me tient tout particulièrement à coeur.

La version studio de Karajan reste une bonne version pour découvrir l'oeuvre je pense. Evidemment à force de l'entendre, on peut finir par ne plus supporter telle ou telle chose, mais il faut pouvoir écouter 3h de Sprechgesang en s'attaquant à cette oeuvre alors reconnaissons le mérite de cette version...
La version éditée par DGG en 1960 pour l'ouverture du Grosses Festspielhaus de Salzbourg n'a pas la même qualité sonore malgré une distribution très viennoise (mais Güden effectivement dans un mauvais soir et della Casa qui claquera la porte car le film se fera avec sa rivale Schwarzkopf : elle ne reviendra jamais plus à Salzbourg...).
Je suis d'accord avec David : pour une soirée ultra excitante, autant aller vers un Krauss en 53 avec Reining en superbe forme, della Casa en sublime chevalier et Güden en pleine voix... et il y a la direction idiomatique de Krauss! (son pas terrible quand même)
Böhm en studio a un son en stéréo qui sature parfois et il hérite de Schech à la place de Rysanek : elle aura quand même réussi à laisser sa Senta, Chrysothémis, Vénus et sa Maréchale donc ici, un peu provinciale.
En direct en 69, Böhm est plus excitant, Troyanos rate quelques entrées et Mathis est toute lumière.
Christa Ludwig est encore jeune, elle aura mûri le rôle avec Bernstein!
C'est une équipe DECCA (mais édition label CBS) qui l'enregistrera en 1971 soit 2 ans après la première viennoise qui avait une Sophie black en la personne de Reri Grist (remplacée ici par Popp : on y gagne en somptuosité vocale ce qu'on perd en piquant) et un chef américain comme Bernstein pour diriger un opéra aussi viennois que celui là, mais l'orchestre comme le public l'adoraient!
Une version intéressante aux tempi atypiques mais qui manque de je ne sais quoi.
Pour ma part j'aime beaucoup Jones en Oktavian.

Ce qui peut manquer dans cette discographie ce sont des versions de Jurinac en Maréchale et la Crespin en pleine voix (et non dans son intégrale avec Solti ou les extraits avec Erede).

Fleming aurait dû être captée en intégrale après les prestations à Paris (mais DECCA s'est contenté d'extraits avec Graham et Bonney).
Et Tomowa-Sintow est superbe en direct...

Un aperçu de ma discothèque de l'oeuvre :
Der Rosenkavalier
1933 Pearl studio (abridged) Lehmann, Olczewska, Schumann, Mayr Heger
1936 (private) B. Aires Hoerner, Lemnitz, Fleischer, Kipnis, Krenn, Cvara Busch
1938 (private) B. Aires Konetzni, Stevens, Perras, List, Witte, Branzell E. Kleiber
5.2.38 (private) New York Lehmann, Thorborg, Fischer, List, Massue Bodanzky
7.1.39 Naxos New York Lehmann, Stevens, Farell, List, Massue Bodanzky
1944 Lys radio Ursuleac, von Millinkovic, Kern, Weber, Klarwein C. Krauss
12.8.49 Lys Salzburg Reining, Novotna, Güden, Prohaska, Roswaenge Szell
3.12.49 (Arlecch.) New York Steber, Stevens, Berger, List, di Stefano, Thompson Reiner
1950 (private) radio Bäumer, Lemnitz, Richter, Böhme, Liebind, Lobel Kempe
1951 (DG lps) studio (scenes) Lemnitz, von Millinkovic, Trötschel Leitner
1952 (private) Edinburgh (excerpts from 1st, 2nd and 3rd act) Ebers, Mödl, della Casa Ludwig
26.1.52 Legato Milano Schwarzkopf, Jurinac, della Casa, Edelmann, Pirino von Karajan
28.7.53 Melodram Salzburg Reining, della Casa, Güden, Böhme, Terkal C. Krauss
1954 Decca studio Reining, Jurinac, Güden, Weber, Dermota E. Kleiber
16.11.55 RCA Wien Reining, Jurinac, Güden, Böhme, Terkal Knappertsbusch
1955 EMI studio (excerpts) Rysanek, Grümmer, Köth, Neidlinger, Traxel Schüchter
18.2.56 (private) New York Della Casa, Stevens, Güden, Edelmann, Herbert Kempe
7.4.56 (private) Torino Zadek, Jurinac, Stich-Randall, Weber, Pirino, Poell Rodzinsky
1956 EMI studio Schwarzkopf, Ludwig, Stich-Randall, Edelmann, Gedda von Karajan (s)
1956 EMI studio (original mono) Schwarzkopf, Ludwig, Stich-Randall von Karajan
3.3.57 (Melodram) München Schech, Töpper, Köth, Edelmann, Fehenberger Knappertsbusch
1958 (DG) studio Schech, Seefried, Streich, Böhme, Francl Böhm (s)
1959 (private) London Schwarzkopf, Jurinac, Steffek, Böhme, Lewis Solti
7.6.59 (private) Glyndeb. Crespin, Söderström, Rothenberger, Czerwenka, Ferenz Ludwig
23.12.59 (private) Berlin Grümmer, Meyer, Otto, Greindl, Krukowski Varviso
26.12.59 (private) New York Della Casa, Ludwig, Söderström, Czerwenka, Fernandi Leinsdorf
26.7.60 DG Salzburg Della Casa, Jurinac, Güden, Edelmann, Zampieri von Karajan
1960 (private) Salzburg Schwarzkopf, Jurinac, Rothenberger, Edelmann, Zampieri von Karajan
8.10.61 (private) B. Aires Crespin, Meyer, Rothenberger, Böhme, Wunderlich Wallberg
1962 (private) Mexico Crespin, Meyer, Stich-Randall, Weber Leinsdorf
22.12.62 (private) New York Crespin, Töpper, Rothenberger, Edelmann, Herbert Maazel
31.7.63 (private) Salzburg Schwarzkopf, Jurinac, Rothenberger, Edelmann, Kunz von Karajan
1964 Decca studio (excerpts) Crespin, Söderström, Güden Varviso (s)
1964 (Eur. lps) studio (excerpts) Hillebrecht, Töpper, Köth, Berry, Curzi, Ludwig Hollreiser (s)
1.8.64 (Arkadia) Salzburg Schwarzkopf, Jurinac, Rothenberger, Edelmann, Lorenzi von Karajan
19.12.64 (Claque) New York Schwarzkopf, della Casa, Raskin, Edelmann, Dönch Schippers
21.5.65 (Orfeo) München Watson, Töpper, Köth, Böhme, Wunderlich Keilberth
14.8.65 (private) Glyndeb. Caballé, Zylis-Gara, Hammes, Edelmann Pritchard
21.4.66 (private) London Jurinac, Veasey, Carlyle, Langdon, R. Lewis Solti
20.7.66 Melodram München Bjoner, Töpper, Köth, Böhme, Wunderlich Kempe
5.11.66 (private) Stockholm Schwarzkopf, Söderström, Dobbs, Tyrén, Vikström Varviso
13.4.68 (private) Wien Ludwig, Jones, Grist, Berry, Kmentt Bernstein
27.7.69 DG Salzburg Ludwig, Troyanos, Mathis, Adam, de Ridder Böhm (s)
8.2.69 (private) New York Rysanek, Ludwig, Grist, Berry, Gedda, Knoll, Elias Böhm
1969 Decca studio Crespin, Minton, Donath, Jungwirth, Pavarotti Solti (s)
23.9.69 (private) B. Aires Jurinac, Ludwig, Gestzy, Berry, Nait Leinsdorf
16.10.71 O. d’Oro Napoli Janowitz, Fassbaender, Cotrubas, Ridderbusch, Luchetti Prêtre
1971 (private) S. Francisco Jurinac, Ludwig, Donath, Jungwirth, Riegel Varviso (s)
1971 CBS studio Ludwig, Jones, Popp, Berry, Domingo Bernstein (s)
22.5.71 (private) Edinburgh (in English) Dernesch, Baker, Harwood, Mangin, Hemsley Gibson (s)
3.10.71 Voce L. Moscova Rysanek, Ludwig, de Groot, Jungwirth, Blankenship Krips (s)
19.11.71 (private) London Jurinac, Fassbaender, Popp, Langdon, Mauro, Hammond Krips (ih)
3.2.72 (private) Köln Grümmer, Martin, Popp, Kelemen, Graber Kohler (ih)
20.4.72 (private) München Jones, Fassbaender, Popp, Ridderbusch, Unger C. Kleiber
14.4.73 (private) New York Rysanek, Minton, Blegen, Berry, Alexander, Meredith Straasfogel
13.7.73 Melodram München Watson, Fassbaender, Popp, Ridderbusch, Unger C. Kleiber (s)
1974 (EMI. lps) studio (excerpts) Dernesch, Howells, Cahill, Langdon Gibson (s)
23.2.74 (private) New York Lear, Fassbaender, Mathis, Jungwirth, Goeke, Dooley Böhm
15.6.74 (private) London Dernesch, Minton, Cahill, Bastin C. Kleiber (ih)
20.7.74 (private) München Watson, Fassbaender, de Groote, Ridderbusch, Unger C. Kleiber (s)
1975 (private) Köln Jurinac, Minton, Popp, Jungwirth, Kusche Wallat (ih)
26.1.75 (private) Den Haag Lear, von Stade, Malfitano, Langdon, Hammond-Stroud de Waart (ih)
4.5.76 (private) Paris Ludwig, Minton, Popp, Sotin, Vanzo, Sénéchal, Berbié Stein (s)
1976 Myto Milano Lear, Fassbaender, Popp, Ridderbusch, Savastano C. Kleiber (s)
27.3.76 (private) New York Zylis-Gara, Troyanos, Blegen, Edelmann, Pavarotti Levine (s)
1976 Philips studio Lear, von Stade, Welting, Bastin, Carreras de Waart (s)
1977 (private) München Jones, Fassbaender, Popp, Ridderbusch, Unger C. Kleiber (s)
31.7.77 (private) München Dernesch, Fassbaender, Popp, Moll, Unger C. Kleiber (s)
1978 (private) S. Francisco Rysanek, Schwarz, Malone, Berry, Ludgin Ferensik (s)
26.7.78 Gala Salzburg Janowitz, Minton, Popp, Moll, Pavarotti von Dohnanyi (s)
1979 DG lds München (video) Jones, Fassbaender, Popp, Jungwirth, Araiza C. Kleiber (s)
12.1.80 (private) New York Tomowa-Sintow, Baltsa, Blegen, Haugland, Gutstein Leinsdorf (s)
11.12.81 (private) Paris Te Kanawa, von Stade, Donath/Resick, Moll, Hornick Janowski (s) (ih)
Nov., 82 (private) New York Te Kanawa, Troyanos, Blegen, Moll, Pavarotti Levine (s)
Jan.,1983 (private) New York (excerpts) Söderström, von Stade, Battle, Haugland Levine (s)
1984 DG studio Tomowa-Sintow, Baltsa, Perry, Moll, Cole von Karajan (s)
July, 84 (DG) Salzburg Tomowa-Sintow, Baltsa, Perry, Moll, Cole, Hornik von Karajan (s)
7.2.85 Denon Dresden Pusar-Joric, Walther, Stejskal, Adam, König Vonk (s)
26.2.85 (private) München (abridged) Popp, Fassbaender, Donath, Sotin Kout (ih)
5.4.86 (private) New York Jones, Troyanos, Battle, Haugland, Feich Levine (s)
1987 VHS London Te Kanawa, Howells, Bonney, Haugland Solti
1987 (private) New York Söderström, Fassbaender, Hendricks, Korn Levine (s)
16.5.87 (private) Wien Te Kanawa, Fassbaender, Wise, Moll Kout (s) (ih)
17.7.88 (private) München Jones, Fassbaender, Donath, Moll, Welch Kout (s) (ih)
26.9.89 (private) Chicago Tomowa-Sintow, von Otter, Battle, Moll, Welch Kout (s)
17.10.90 (Exclusive) New York Lott, von Otter, Bonney, Haugland, Hornik C. Kleiber (ih)
1991 EMI studio Te Kanawa, von Otter, Hendricks, Rydl, Leech Haitink (s)
23.6.93 (private) S. Francisco Lott, von Stade, Schäfer, Halfvarson, Holloway, Sénéchal MacKerras (s) (ih)
March, 94 (DG) Wien Lott, von Otter, Bonney, Moll, Ikaia-Purdy C. Kleiber (s)
30.7.95 (private) Salzburg Studer, Murray, Grant-Murphy, Rootering, Hagegard Maazel (s)
29.11.97 (private) Paris Fleming, Graham, Bonney, Hawlata, Sidhom de Waart (s)
1999 Chandos studio (excerpts in English) Kenny, Montague, Joshua Parry (s)
29.1.00 (private) New York Fleming, Graham, Grant-Murphy, Hawlata, Faulkner Levine (s)
9.12.00 (private) New York Studer, Mentzer, Norberg-Schulz, Halfvarson, Opie Kout (s)

J'aime beaucoup la version de San Francisco en 1971 avec la divine Jurinac et la plus belle Sophie de Donath; Ludwig chante un de ses derniers Oktavians avec la voix de la Maréchale...
Le plus bel équilibre est peut être la version de Chicago en 1989 avec Tomowa-Sintow et von Otter que l'on connaît ailleurs, mais ici au mieux, avec la rare Sophie de Battle, adorable!

Ce que j'aime, c'est comment certaines chanteuses sont passées du Chevalier à la Maréchale, parfois aussi par Sophie, ce qui a donné des rencontres vocales parfois très excitantes, dans le trio final notamment.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Strauss - Der Rosenkavalier   Strauss - Der Rosenkavalier - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Strauss - Der Rosenkavalier
Revenir en haut 
Page 4 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: