Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -28%
Brandt LVE127J – Lave-vaisselle encastrable 12 ...
Voir le deal
279.99 €

 

 2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
Ino
Mélomaniaque
Ino


Nombre de messages : 1268
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité Empty
MessageSujet: 2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité   2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité EmptyMar 13 Déc 2011 - 0:23

Ahhh, Olga.................

Quel récital fantastique!

Un programme HYPER racoleur, comme je les aime : scène de Lucia (sans le Spargi), scène d'Elvira (avec le Vien diletto), scène d'Amina (à partir de non credea).

Emmanuel Krivine et la chambre philarmonique : excellente surprise de cet orchestre que je n'ai jamais entendu. Un son rond, mais c'est hyper pêchu, et surtout quelle souplesse, quel suivi du chef et par ce biais d'Olga, je ne sais pas combien il y a eu de répétitions, mais je suis admiratif de l'adaptation à la chanteuse, un fait presque évident mais si rare de nos jours dans les récitals de chant! Excellente prestation, très bonne ouverture de la Forza (c'est d'actu!) entre deux arias, quelle énergie dans ce jeune orchestre, qui lui donne une palette de nuances assez impressionnante, et strictement nécessaire d'ailleurs pour cette fort belle et si particulière ouverture dans laquelle les humeurs et les ambiances se succèdent à grande vitesse et de manière presque abrupte. Excellents, et je me dis que je n'ai pas autant apprécié un orchestre depuis très (trop) longtemps.

Olga Peretyatko... haaaaaaaa comme j'aime les lyriques légers (hein, Jérôme? Wink ), comme j'aime ces voix souples et piquantes... Et celle d'Olga est totalement à part : ses aigus sont si particuliers et si jolis (très rossignolesques), si aisés (bien qu'elle était à fond pour le mi bémol, mais vu le programme...), et surtout ce medium absolument superbe, que de couleurs, d'épaisseur dans le milieu de la tessiture, de capacité à raconter grâce à cette réserve! Et enfin, après ces quelques années de transition, et, j'imagine, de travail acharné, les graves sont enfin soudés au reste de la voix, et, s'il s'agit bien d'une voix "centrale vers l'aigu", l'unité du matériau et la beauté sur toute la tessiture sont admirables.

Et puis commencer un concert d'entrée sur "il dolce suono"... et là, c'est sublime. Le medium riche fait merveille dans l'air, et la prudence dont elle fait preuve lui permet de négocier sans aucun heurt l'ardon gli encensi, pour finir la scène de manière explosive, bien sûr avec le contre mib de la jeune colorature... le public lui fait un triomphe, elle est aux anges et regarde le chef, lui adresse deux pouces levés hehehe... et hop, un spargi Smile Smile Smile Quel style, et quelle élégance dans la ligne! Si c'est loin du spargi hyper incisif que pouvait donner Dessay, le respect de la ligne musicale et surtout la présence de chaque note attendue magnifient l'air, là aussi couronné d'un contre mib jusqu'à la dernière cadence, le concert est lancé!
Après la Forza, place à Elvira. Le rôle est clairement plus profond que celui de Lucia et, si c'est magnifique (notamment le début de l'air, rhaaaa), c'est moins évident que Lucia. Cependant, la cabalette est superbe, et le piquant d'Olga donne un petit plus de mutinerie à Elvira dans son explosion de joie/folie. Malheureusement, Krivine décide de couper toute la fin de l'air pour clore presque sur le contre mib, ce qui casse un peu l'effet pour ceux qui comme moi connaissent bien la partition.
Enfin, Amina... et un non credea si humain, si abandonné, si beau tout simplement. Là aussi, on est loin de la perfection des PP d'une Dessay, mais la tension jamais perdue et ces notes un peu basses qui hantent l'auditoire permettent à Olga de se tirer avec tous les honneurs de ce premier air. Puis vient le non giunge, qui lui permet de donner tout son piquant, sa fantaisie et sa virtuosité, sans compter des variations du meilleur goût avec ces aigus toujours faciles et naturels... Air bissé devant un public soulevé, à nouveau magnifique (bien qu'on sente une légère fatigue au tout début de l'air), quelle soirée!!! J'ai l'impression d'avoir pris trois explosions, trois opéras dans la tronche. J'étais au premier rang et la voix d'Olga m'impressionne, on est sortis tous les trois sonnés et extasiés! wow!

Un concert magnifique par le programme, l'interprétation, la voix et l'orchestre, et l'impression d'avoir vécu un moment très rare, youpi !
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7283
Age : 58
Date d'inscription : 20/05/2010

2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité Empty
MessageSujet: Re: 2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité   2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité EmptyMar 13 Déc 2011 - 2:24

désolé mais ce que tu décris là ce n'est pas un lyrique léger! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Ino
Mélomaniaque
Ino


Nombre de messages : 1268
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité Empty
MessageSujet: Re: 2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité   2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité EmptyMar 13 Déc 2011 - 8:54

Otello a écrit:
désolé mais ce que tu décris là ce n'est pas un lyrique léger! Wink

Je jouais sur les rôles, les désignations... mais la voix d'Olga est vraiment très difficile à classifier de toutes façons :p
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7283
Age : 58
Date d'inscription : 20/05/2010

2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité Empty
MessageSujet: Re: 2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité   2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité EmptyMar 13 Déc 2011 - 12:17

Ino a écrit:
Otello a écrit:
désolé mais ce que tu décris là ce n'est pas un lyrique léger! Wink
Je jouais sur les rôles, les désignations... mais la voix d'Olga est vraiment très difficile à classifier de toutes façons :p
en tout cas c'est très facile en ce qui concerne les rôles: ni Lucia ni Elvira ni Amina ne sont des lyriques légers. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 43
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité Empty
MessageSujet: Re: 2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité   2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité EmptyMar 13 Déc 2011 - 13:04

Otello a écrit:
Ino a écrit:
Otello a écrit:
désolé mais ce que tu décris là ce n'est pas un lyrique léger! Wink
Je jouais sur les rôles, les désignations... mais la voix d'Olga est vraiment très difficile à classifier de toutes façons :p
en tout cas c'est très facile en ce qui concerne les rôles: ni Lucia ni Elvira ni Amina ne sont des lyriques légers. Laughing

D'autres les ont chanté (et même bien) qu'on reconnait généralement comme des lyriques légers ; je sais qu'on n'est pas (c'est un euphémisme Wink !) d'accord sur ce sujet mais il y a une différence entre un rôle tel qu'il est écrit sur le papier et tel qu'il prend vie sur scène (sans que ça soit fondamentalement rédhibitoire s'ils sont abordés avec de beaux moyens et du talent, soyons justes) !
Et, de fait, c'est exactement comme ça que je définirais Peretyatko, aujourd'hui ; notamment après sa Giulietta de Bellini à Lyon. Même si ça ne préjuge en rien de son développement (moi je vois poindre un vrai beau lyrique d'ici les 10 prochaines années, mais ça n'engage que moi). Mais avec ses moyens, Peretyatko (sa prise de rôle en Lucia, à Berlin, c'est pas en ce moment, justement ?) donne de ces rôles une vision à la fois parfaitement assumée techniquement et très séduisante dramatiquement.
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7283
Age : 58
Date d'inscription : 20/05/2010

2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité Empty
MessageSujet: Re: 2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité   2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité EmptyMar 13 Déc 2011 - 14:17

je fais une différence fondamentale entre un lyrique léger un lyrique coloratura.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 43
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité Empty
MessageSujet: Re: 2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité   2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité EmptyMar 13 Déc 2011 - 14:45

Otello a écrit:
je fais une différence fondamentale entre un lyrique léger un lyrique coloratura.

Sans doute, oui ; mais il n'empêche que telle qu'elle se présente aujourd'hui au public, Peretyatko est sans doute bien plus le premier que le second ! Ce qui en soi n'est pas grave ; et même, mieux, il se peut que ce soit une valeur ajoutée pour les rôles qu'elle aborde.
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7283
Age : 58
Date d'inscription : 20/05/2010

2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité Empty
MessageSujet: Re: 2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité   2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité EmptyMar 13 Déc 2011 - 14:52

bAlexb a écrit:
Otello a écrit:
je fais une différence fondamentale entre un lyrique léger un lyrique coloratura.
Sans doute, oui ; mais il n'empêche que telle qu'elle se présente aujourd'hui au public, Peretyatko est sans doute bien plus le premier que le second ! Ce qui en soi n'est pas grave ; et même, mieux, il se peut que ce soit une valeur ajoutée pour les rôles qu'elle aborde.
ah ben écoute, moi ce que j'ai entendu d'elle jusqu'ici procède véritablement d'un vrai lyrique coloratura justement en raison d'un medium infiniment plus nourri que celui d'un lyrique léger.
Revenir en haut Aller en bas
tomseche89
Mélomaniaque
tomseche89


Nombre de messages : 698
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/08/2011

2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité Empty
MessageSujet: Re: 2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité   2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité EmptyMar 13 Déc 2011 - 14:58

J'avais déjà créé un sujet sur ce concert, donné aussi à Grenoble Smile
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 43
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité Empty
MessageSujet: Re: 2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité   2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité EmptyMar 13 Déc 2011 - 15:07

Otello a écrit:
bAlexb a écrit:
Otello a écrit:
je fais une différence fondamentale entre un lyrique léger un lyrique coloratura.
Sans doute, oui ; mais il n'empêche que telle qu'elle se présente aujourd'hui au public, Peretyatko est sans doute bien plus le premier que le second ! Ce qui en soi n'est pas grave ; et même, mieux, il se peut que ce soit une valeur ajoutée pour les rôles qu'elle aborde.
ah ben écoute, moi ce que j'ai entendu d'elle jusqu'ici procède véritablement d'un vrai lyrique coloratura justement en raison d'un medium infiniment plus nourri que celui d'un lyrique léger.

Mais moi je dis que je vois se profiler un vrai beau lyrique justement parce que l'aigu (la coloratura, si tu veux, dans le sens de la coloration) ne me paraît pas parfaitement naturel, consubstantiel à sa voix ; pas parfaitement intégré (comme un passage obligé dont elle s'accommode sans parfaitement se satisfaire, j'ai envie de dire). Je suis on ne peut plus d'accord sur la qualité du medium (qui, en live, sonne incroyablement, avec à la fois plénitude et fraîcheur) et, de ce fait, je parlerais plus d'un lyrique "moyen" ; une future belle Marguerite, une Juliette en puissance, une Manon potentiellement irrésistible, une Thaïs, qui sait, etc. Voilà pourquoi j'insiste sur l'idée (aujourd'hui et je le précise à dessein) d'un lyrique léger disposant d'une extension solide dans l'aigu, plus que d'un authentique lyrique colorature. Mais c'est tellement affaire de nuance(s) ; dans tous les sens du terme, d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Ino
Mélomaniaque
Ino


Nombre de messages : 1268
Age : 38
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité Empty
MessageSujet: Re: 2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité   2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité EmptyMer 14 Déc 2011 - 2:11

bAlexb a écrit:
Otello a écrit:
bAlexb a écrit:
Otello a écrit:
je fais une différence fondamentale entre un lyrique léger un lyrique coloratura.
Sans doute, oui ; mais il n'empêche que telle qu'elle se présente aujourd'hui au public, Peretyatko est sans doute bien plus le premier que le second ! Ce qui en soi n'est pas grave ; et même, mieux, il se peut que ce soit une valeur ajoutée pour les rôles qu'elle aborde.
ah ben écoute, moi ce que j'ai entendu d'elle jusqu'ici procède véritablement d'un vrai lyrique coloratura justement en raison d'un medium infiniment plus nourri que celui d'un lyrique léger.

Mais moi je dis que je vois se profiler un vrai beau lyrique justement parce que l'aigu (la coloratura, si tu veux, dans le sens de la coloration) ne me paraît pas parfaitement naturel, consubstantiel à sa voix ; pas parfaitement intégré (comme un passage obligé dont elle s'accommode sans parfaitement se satisfaire, j'ai envie de dire). Je suis on ne peut plus d'accord sur la qualité du medium (qui, en live, sonne incroyablement, avec à la fois plénitude et fraîcheur) et, de ce fait, je parlerais plus d'un lyrique "moyen" ; une future belle Marguerite, une Juliette en puissance, une Manon potentiellement irrésistible, une Thaïs, qui sait, etc. Voilà pourquoi j'insiste sur l'idée (aujourd'hui et je le précise à dessein) d'un lyrique léger disposant d'une extension solide dans l'aigu, plus que d'un authentique lyrique colorature. Mais c'est tellement affaire de nuance(s) ; dans tous les sens du terme, d'ailleurs.


... d'où mon expression de "central vers l'aigu", parce que la voix d'Olga vient une fois de plus casses ces frontières trop étriquées de lyrique léger ou colorature. Oui, elle a des couleurs et un medium épais et riche. Mais elle a une aisance dans le haut medium et des aigus et suraigus très intéressants (bien que, comme tu le dis Alex, un peu à part, comme un bonus). Je crois qu'on est tous les trois d'accord pour trouver sa voix et son travail (très transparent dans cette performance) des plus intéressants, et ça, c'est déjà un début.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 43
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité Empty
MessageSujet: Re: 2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité   2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité EmptyMer 14 Déc 2011 - 8:10

Ino a écrit:
Je crois qu'on est tous les trois d'accord pour trouver sa voix et son travail (très transparent dans cette performance) des plus intéressants, et ça, c'est déjà un début.

Oh ça, je ne peux que t'emboîter le pas, oui !
Disons, alors, lyrique "allégé" (dans le sens d'aérien) Wink ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité Empty
MessageSujet: Re: 2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité   2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
2011 12 09 Olga Peretyatko lyrique léger à la Cité
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Olga Peretyatko
» Cité de la musique 2011-12
» Cité de la musique 2010-2011 (programmation)
» schumann ballades cité de la musique 10 déc 2011
» 2011.03.29 The Indian Queen (cité de la musique), Purcell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: