Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -40%
PNY – Disque SSD Interne – CS900 – ...
Voir le deal
29.99 €

 

 Dvorak: Symphonie du nouveau monde

Aller en bas 
+78
bAlexb
Bruno Luong
Hyacinthe
LeKap
Iskender
ojoj
Eusèbe
Pierre75013
néthou
Pipus
Parnasse
malko
Ben.
Diablotin
Karajanis
Chris3
Walther
A
fax
fomalhaut
Otello
Over The Rainbow
jasha
Mélomaniac
nugava
Mohirei
Opus100
Nounou
Utnapištim
soliste du bédat
Siegmund
Horatio
Rav–phaël
Kwak
Francoistit
abbado71
leroybrown
Dave
Octavian
aurele
Mariefran
Kia
jpp
miralf
Pat17
christophe21
Bécarre
Jaky
Pison Futé
bouddha
Rafsan
Crapio
Polonsky
Ludovyk
Papageno
Cello
-Roma!n-
Tus
.
DavidLeMarrec
wilmerton
Guigui
monomélomaniaque
Lohengrin
Jules Biron
OYO TOHO
-
The End
antrav
Bertrand67
Julien
zorg
gaston
leo
adriaticoboy
sofro
Xavier
Jorge
82 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23920
Date d'inscription : 22/01/2010

Dvorak: Symphonie du nouveau monde - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Dvorak: Symphonie du nouveau monde   Dvorak: Symphonie du nouveau monde - Page 8 EmptyVen 14 Oct 2016 - 13:10

tartatane a écrit:
Bon si en fait la similitude mélodique du thème du début saute aux yeux.oreilles. Et même le deuxième thème est assez proche du deuxième de la 9ème également.
Après, dans la suite et construction du mouvement c'est pas du Beethoven clairement, c'est du Dvorak (c'est à dire beaucoup plus "bourrin" et je dis ça sans jugement négatif parce que j'aime ça Mr. Green et beaucoup plus changeant et varié, avec les alternances de passages plus dansants, là où le Beethoven joue continuellement avec la même matière et progresse plus lentement)
Merci en tout cas de l'éclairage, je n'avais jamais fait le rapprochement et vu comme un hommage à Beethoven.

Mais sinon je l'aime bien ce troisième mouvement !
Je trouve juste qu'il est de trop dans l'ensemble, un peu comme si au resto on te servait un plat de pâtes aux truffes alors que n'as déjà plus faim et qu'il reste le dessert derrière.

Je vois bien: tu fustiges plus l'agencement (III/IV) que le contenu proprement dit . Ca peut se concevoir en effet. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Dvorak: Symphonie du nouveau monde - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Dvorak: Symphonie du nouveau monde   Dvorak: Symphonie du nouveau monde - Page 8 EmptyMar 30 Jan 2018 - 0:22

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Antonín Dvořák (1841-1904) :

Symphonie n°9 en mi mineur, Op. 95

= Paavo Järvi, Orchestre symphonique de Cincinnati

(Telarc, mars 2005)

Surprised Étrange, de nombreux phrasés inhabituels, on dirait que Järvi veut nous faire du HIP qui dérange.
On a même parfois l'impression que les legato/staccato sont inversés par rapport à ce qu'on entend ordinairement,
-la perspective de perception s'en trouve bouleversée, particulièrement dans le molto vivace.
Prise de son mate et pâteuse, avec des timbales contondantes.
Ceci dit, la virtuosité n'est pas toujours au rendez-vous, face à des références plus affutées et tranchantes.
Plus de trois quarts d'heure au compteur, ce qui s'explique par certaines reprises.


Dvorak: Symphonie du nouveau monde - Page 8 Dvorak13
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Dvorak: Symphonie du nouveau monde - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Dvorak: Symphonie du nouveau monde   Dvorak: Symphonie du nouveau monde - Page 8 EmptyVen 23 Fév 2018 - 22:00

Mélomaniac, in playlist, a écrit:

Antonín Dvořák (1841-1904) :

Symphonie n°9 en mi mineur, Op. 95

= Fritz Reiner, Orchestre symphonique de Chicago

(RCA, novembre 1957)

Smile D'ordinaire, je suis plutôt fan des enregistrements du maestro hongrois,
mais cette interprétation de la Nouveau Monde ne m'a jamais totalement emballé.
Cette réécoute entérine mes préventions à l'encontre de cette lecture blasée.
Derrière sa virtuosité, pourtant épatante (la souplesse, la célérité du Finale !),
on souhaiterait un discours authentiquement vécu (le Largo reste bien sec), moins lisse, une prise de risque plus audacieuse.
Car en l'état on a plutôt le sentiment d'une démonstration un brin arrogante qui escamote la séduction lyrique de l'écriture dvořákienne.
Et cette symphonie ne peut reposer uniquement sur le brio que les mêmes interprètes attisaient dans l'Ouverture Carnaval,
-enregistrement (janvier 1956) justement légendaire celui-là !


Dvorak: Symphonie du nouveau monde - Page 8 Dvorak15
Revenir en haut Aller en bas
Eusèbe
Mélomaniaque
Eusèbe


Nombre de messages : 1562
Age : 46
Localisation : Paris/ Lille
Date d'inscription : 23/09/2014

Dvorak: Symphonie du nouveau monde - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Dvorak: Symphonie du nouveau monde   Dvorak: Symphonie du nouveau monde - Page 8 EmptyJeu 15 Mar 2018 - 9:45

Dvorak: Symphonie du nouveau monde - Page 8 4741672

Levine/ Staatskapelle Dresde (couplé ici avec l'inusable concerto par Szell/ Fournier drunken - il existe un couplage avec la huitième qu'il me faudra écouter)

Assez international, mais les couleurs orchestrales de Dresde sont splendides. Le mouvement lent est particulièrement réussi. Pour le reste j'ai une légère préférence pour ce que le même Levine faisait avec Chicago, version pas non plus très typée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Dvorak: Symphonie du nouveau monde - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Dvorak: Symphonie du nouveau monde   Dvorak: Symphonie du nouveau monde - Page 8 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Dvorak: Symphonie du nouveau monde
Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 Sujets similaires
-
» Dvorak, symphonies autres que la 9ème, du nouveau monde
» Pour annoncer vos concerts
» Dvorak : Rusalka
» Sibelius : comparatif symphonie n°5 versus... symphonie n°5
» Antonín Dvořák

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: