Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Coffret Collector Zelda Tears of The Kingdom : ...
Voir le deal
149.99 €

 

 5e biennale de quatuors à cordes - cité de la musique

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Stolzing
Mélomaniaque
Stolzing


Nombre de messages : 1001
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/05/2010

5e biennale de quatuors à cordes - cité de la musique Empty
MessageSujet: 5e biennale de quatuors à cordes - cité de la musique   5e biennale de quatuors à cordes - cité de la musique EmptyMar 31 Jan 2012 - 13:17

Avec pas mal de retard, quelques mots sur cette 5e biennale, dont j'ai écouté la dernière partie (du 20 au 22 janvier).

Le compositeur contemporain à l'honneur était Wolfgang Rihm. A part une pièce d'orchestre lugubre entendue il y a longtemps (in doppelter Tiefe), je ne connaissais rien de lui. Les oeuvres entendues étaient d'un intérêt variable, certaines intéressantes et assez émouvantes par moments (quatuors n° 3 et 4), d'autres plutôt barbantes (quatuor n° 12, Grave in memoriam Thomas Kakuska). Une seule écoute est évidemment peu de choses pour juger d'une musique complexe. Cela m'a semblé tout de même inégal, tout en étant moins rasoir que Dusapin (4e biennale) et moins aride que Carter (3e biennale). C'est surtout assez uniformément dans un registre lugubre/angoissé/torturé/mystérieux, qui finit par être lassant. Je suis bien entendu incapable d'apprécier les interprétations (sincèrement, je ne suis pas sûr que, si les interprètes avaient fait 50 % de fausses notes, je m'en serais aperçu), mais enfin, chapeau aux Arditti pour leur engagement pour la musique de leurs temps (parfois, je me dis qu'ils doivent périodiquement se réunir dans le 5e sous-sol d'un immeuble désaffecté pour se jouer un Stamitz histoire de se changer les idées, mais peut-être que l'audition d'un accord d'ut majeur les fait s'évanouir, allez savoir).

Pour le reste, les Borodine m'ont moyennement convaincu dans Beethoven (op. 59/2 et 59/3). Le style est certes châtié, sans outrance, mais le 59/2 était passablement planplan, malgré un beau mouvement lent. Le 59/3 était nettement mieux, beau et noble, mais un peu marmoréen à mon goût.

Les Ysaÿe ont bien commencé, par un 3e de Schumann intense, mais ont curieusement sombré dans un op. 127 de Beethoven terne et étriqué. Même problème pour les Takàcs, qui ne sont plus aussi bons depuis le changement de leur premier violon il y a déjà assez longtemps : op. 64/5 de Haydn bien mené sans être transcendant, puis un quintette en ut de Schubert (avec Marc Coppey) assez plat (entre les deux, un 3e quatuor de Britten que je ne connais pas assez bien pour juger de l'interprétation). Problème inverse avec les Prazak, qui ont commencé par un quintette op. 29 de Beethoven d'une platitude désespérante, pour finir par un op. 59/1 du même de bonne facture, juste bridé par les limites techniques assez gênantes du nouveau premier violon. Ces trois ensembles donnent un peu l'impression d'avoir leur avenir derrière eux, au moins au vu de ces concerts (ce qui peut être une appréciation trop rapide, j'en conviens).

Bien plus satisfaisant, le quatuor de Jérusalem dans des demi-concerts partagés avec les Arditti; il a donné le 2e de Brahms et le 2e de Beethoven, avec une belle sonorité charnue et beaucoup d'allant. Beau concert, pour terminer, du quatuor Arcanto, impressionnant de maîtrise instrumentale et intellectuelle dans un répertoire exigeant (4 extraits de l'Art de la fugue, op. 135 de Beethoven, 15e de Schubert). Je n'ai pas été d'accord avec tout (dans Beethoven, 1er mouvement un poil trop lent et mouvement lent trop rapide), mais je n'ai pu qu'admirer la solidité et l'intelligence de l'ensemble (et arriver à la fin du 15e de Schubert parfaitement frais, sans savonner les traits, sans s'embourber, bravo, bravo). Les Hagen ont paraît-il été très bons, mais je n'ai pas pu y aller.

Il est vraiment agréable de bénéficier d'une telle concentration de quatuors (même si je préférerais une saison régulière plus dense, cf. le Wigmore Hall ou les salles viennoises), merci la Cité. Un voeu pour la 6e biennale, plus de Haydn, et pas traité comme une mise en jambes en début de concert, merci...
Revenir en haut Aller en bas
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund


Nombre de messages : 6534
Age : 34
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

5e biennale de quatuors à cordes - cité de la musique Empty
MessageSujet: Re: 5e biennale de quatuors à cordes - cité de la musique   5e biennale de quatuors à cordes - cité de la musique EmptyMar 31 Jan 2012 - 13:43

Stolzing a écrit:
Je suis bien entendu incapable d'apprécier les interprétations (sincèrement, je ne suis pas sûr que, si les interprètes avaient fait 50 % de fausses notes, je m'en serais aperçu), mais enfin, chapeau aux Arditti pour leur engagement pour la musique de leurs temps (parfois, je me dis qu'ils doivent périodiquement se réunir dans le 5e sous-sol d'un immeuble désaffecté pour se jouer un Stamitz histoire de se changer les idées, mais peut-être que l'audition d'un accord d'ut majeur les fait s'évanouir, allez savoir).

Ho je suis sûr que s'il ne font pas leurs horribles besognes habituels, ils passent effectivement un mauvais moment entre les mains de leurs tortionnaires de la cave désaffectée... Voilà qui explique bien le calvaire de leur répertoire, qui doit maintenant leur paraitre si réjouissant en comparaison ... Quelle autre explication trouver ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
 
5e biennale de quatuors à cordes - cité de la musique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Biennale de quatuors à la Cité de la musique
» Philharmonie - Biennale Quatuors à cordes - Janvier 2020
» Philharmonie - Biennale Quatuors à cordes - Janvier 2022
» Philharmonie - Janvier 2018 - Biennale Quatuors à Cordes
» 04.11.2005 - Quatuor à cordes à la Cité de la musique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: