Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-63%
Le deal à ne pas rater :
-100€ sur les baskets Nike Air max 270 React
59.35 € 159.99 €
Voir le deal

 

 Metropolitan Opera-saison 2012-2013

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Martine
Mélomaniaque
Martine

Nombre de messages : 916
Date d'inscription : 06/09/2010

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptySam 3 Nov 2012 - 20:08

Le MET a annulé les représentations de lundi et mardi.
Il a repris mercredi avec, c'était de circonstance, The tempest.
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31497
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptySam 10 Nov 2012 - 23:07

Bon j'avais pas parlé d'Otello je vais en dire 2 mots, et je vais parler un peu de The Tempest

Bon alors Otello : Botha j'ai l'impression de plus en plus handicapé par son poids. Très difficile pour lui de jouer. Donc forcément ça amoindri l'impact. Il vient à bout du rôle, ce qui n'est pas un maigre exploit ... mais je préfère les voix latines et fougueuses là dedans : Domingo en 1° lieue évidemment.
Flemming fait du Flemming : vocalement c'est étonnament très maîtrisé, bon par contre le jeu c'est un peu comme Voigt Neutral
Heureusement pour garder un peu d'intérêt à la soirée il y a Struckmann. Oh ce n'est pas le Iago le plus subtil, loin s'en faut. Mais en matière de grand méchant il se place là, et ça marche.

Bon parlons de The Tempest.

L'oeuvre est plutôt ingéale j'ai trouvé : pas mal de longs tunnel dans les 2 premiers actes, en revanche la fin du 2°, et le 3° acte qui m'ont parut plus tonals ou/et plus inspirés soulèvent plus d'intérêts. Certains disent post-Britten. Non c'est plus radical que ça je trouve. Donc des passages intéressant, mais aussi un compositeur qui a une vraie signature. Il y a une patte je trouve. Et ça c'est rare. Livret trop ténébreux pour être totalement pigé à la 1° écoute, surtout quand le texte défile trop vite (et pour ceux qui ne connaissent pas la pièce).
Les lignes vocales sont hallucinantes : le rôle principal pour baryton (Prospero) doit se transformer en ténor et basse. Le rôle de Ariel ... alors là les mots manques pour parler de la difficulté d'un tel rôle ... une contre note toute les 3 notes environ Laughing A côté la Reine de la Nuit, Olympia et compagnie c'est une promenade de santé. Les autres rôles ne sont pas épargnés ... loin de là. Les rôles de ténors sont très loins d'être évident.
Bravo donc à tous les chanteurs, mais surtout à ces deux là.

C'était Adès en personne qui dirigeait. Salle très vide au ciné.

J'en sors avec un avis mitigé.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Glocktahr
Mélomane chevronné
Glocktahr

Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/03/2009

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptySam 10 Nov 2012 - 23:45

Cololi a écrit:
Salle très vide au ciné.
.
Du genre ? combien se déplacent pour ça dans une ville comme bordeaux ? Quoique la pièce étant célèbre ça peut intriguer.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20346
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptySam 10 Nov 2012 - 23:57

Cololi a écrit:

Bon alors Otello : Botha j'ai l'impression de plus en plus handicapé par son poids. Très difficile pour lui de jouer. Donc forcément ça amoindri l'impact. Il vient à bout du rôle, ce qui n'est pas un maigre exploit ... mais je préfère les voix latines et fougueuses là dedans : Domingo en 1° lieue évidemment.
Flemming fait du Flemming : vocalement c'est étonnament très maîtrisé, bon par contre le jeu c'est un peu comme Voigt Neutral
Heureusement pour garder un peu d'intérêt à la soirée il y a Struckmann. Oh ce n'est pas le Iago le plus subtil, loin s'en faut. Mais en matière de grand méchant il se place là, et ça marche.

En même temps, j'imagine que c'est la même production que celle où Domingo est filmé avec Fleming et Morris non?
Si oui, elle n'a vraiment que très très très peu d'intérêt...

Pour Botha, c'est dommage, parce que c'est super beau en général son chant Confused
Fleming n'est pas toujours super à l'aise dans Otello, mais réussi en général magnifiquement le dernier acte. Pour le jeu... elle peut très bien jouer comme ne pas jouer... ça dépend je pense de la mise en scène... Dans Onegin par exemple elle joue très bien...
Content pour Struckmann... je reste marqué par son Scarpia octavié en bas d'Oranges Confused Confused Le pauvre...
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85248
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyDim 11 Nov 2012 - 0:18

Glocktahr a écrit:
Cololi a écrit:
Salle très vide au ciné.
.
Du genre ? combien se déplacent pour ça dans une ville comme bordeaux ? Quoique la pièce étant célèbre ça peut intriguer.

The Tempest, célèbre??...
C'est pas Otello ou Carmen quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Glocktahr
Mélomane chevronné
Glocktahr

Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/03/2009

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyDim 11 Nov 2012 - 1:48

Xavier a écrit:
Glocktahr a écrit:
Cololi a écrit:
Salle très vide au ciné.
.
Du genre ? combien se déplacent pour ça dans une ville comme bordeaux ? Quoique la pièce étant célèbre ça peut intriguer.

The Tempest, célèbre??...
C'est pas Otello ou Carmen quand même.
Ben the tempest c'est shaekspeare (orthographe ?) Il y a pas mal de fans.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85248
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyDim 11 Nov 2012 - 1:53

Ah pardon, je n'avais pas lu "la pièce" dans cette optique-là.
Oui, dans ce cas, m'enfin ça reste de l'opéra contemporain... (même un truc ultra-tonal comme Nixon in China ne doit pas faire le plein)
Revenir en haut Aller en bas
Glocktahr
Mélomane chevronné
Glocktahr

Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/03/2009

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyDim 11 Nov 2012 - 2:01

Xavier a écrit:
Ah pardon, je n'avais pas lu "la pièce" dans cette optique-là.
Oui, dans ce cas, m'enfin ça reste de l'opéra contemporain... (même un truc ultra-tonal comme Nixon in China ne doit pas faire le plein)
Oui complètement. Mais sans doute que pour du contemporain ce type de pièces ça attire le public de catégorie je sais plus combien qui vient pour l'histoire (j'ai un copain fan de the tempest la pièce comme moi de parsifal). C'est pour ça que j'aimerais savoir combien il y avait de personnes dans la salle pour ce genre de "produit".
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85248
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyDim 11 Nov 2012 - 2:04

Est-ce que tu penses que ce copain est allé voir l'opéra?
Revenir en haut Aller en bas
Glocktahr
Mélomane chevronné
Glocktahr

Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/03/2009

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyDim 11 Nov 2012 - 2:10

Xavier a écrit:
Est-ce que tu penses que ce copain est allé voir l'opéra?
Je lui ai proposé il a dit non, mais ce qu'il faut prendre en compte c'est que tous les deux on fume 80 cigarettes par jour, on se sent mal au bout de 10 minutes sans fumer alors à moins d'être 100% fan d'un truc on va pas souvent s'enfermer dans une salle. Mais je pense que ça peut fonctionner sur pas mal de gens qui sont dans la culture-culturelle.
Revenir en haut Aller en bas
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1142
Date d'inscription : 31/08/2010

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyDim 11 Nov 2012 - 8:30

Cololi a écrit:
Bon alors Otello : Botha j'ai l'impression de plus en plus handicapé par son poids. Très difficile pour lui de jouer. Donc forcément ça amoindri l'impact. Il vient à bout du rôle, ce qui n'est pas un maigre exploit ... mais je préfère les voix latines et fougueuses là dedans : Domingo en 1° lieue évidemment.
Flemming fait du Flemming : vocalement c'est étonnament très maîtrisé, bon par contre le jeu c'est un peu comme Voigt Neutral
Heureusement pour garder un peu d'intérêt à la soirée il y a Struckmann. Oh ce n'est pas le Iago le plus subtil, loin s'en faut. Mais en matière de grand méchant il se place là, et ça marche.
Botha n'était pas vraiment crédible, malgré sa belle voix (handicapée par un rhume). Il ne bouge pas bien en scène, et les expressions faciales qu'il prend et qu'on voit bien au cinéma se limitent à faire les gros yeux de temps en temps. À l'heure où ce type de spectacle retransmis privilégie les bons acteurs, ceux qu'on sent immédiatement investis par le tragique, c'est évidemment une faute de casting.
J'ai été étonné par l'excellente prestation vocale et théâtrale de Fleming, dont le jeu parfois un peu lisse était cette fois-ci à mon avis à cent lieues au-dessus de celui de Voigt (que j'adore comme femme et comme présentatrice).

Cololi a écrit:
Bon parlons de The Tempest.

L’œuvre est plutôt inégale j'ai trouvé : pas mal de longs tunnel dans les 2 premiers actes, en revanche la fin du 2°, et le 3° acte qui m'ont parut plus tonals ou/et plus inspirés soulèvent plus d'intérêts. Certains disent post-Britten. Non c'est plus radical que ça je trouve. Donc des passages intéressant, mais aussi un compositeur qui a une vraie signature. Il y a une patte je trouve. Et ça c'est rare. Livret trop ténébreux pour être totalement pigé à la 1° écoute, surtout quand le texte défile trop vite (et pour ceux qui ne connaissent pas la pièce).
Les lignes vocales sont hallucinantes : le rôle principal pour baryton (Prospero) doit se transformer en ténor et basse. Le rôle de Ariel ... alors là les mots manques pour parler de la difficulté d'un tel rôle ... une contre note toute les 3 notes environ Laughing A côté la Reine de la Nuit, Olympia et compagnie c'est une promenade de santé. Les autres rôles ne sont pas épargnés ... loin de là. Les rôles de ténors sont très loin d'être évident.
Bravo donc à tous les chanteurs, mais surtout à ces deux là.
C'était Adès en personne qui dirigeait. Salle très vide au ciné.
J'en sors avec un avis mitigé.
J'y allais en confiance, car ce que je connais de la musique d'Adès m'a jusque-là plu. C'est malgré cela peut-être la première fois que j'écoutais de la musique vocale d'Adès, et j'ai eu un peu de mal dans le premier acte : la ligne de chant, à laquelle je reste finalement très attaché dans l'opéra, est très malmenée. Mais le second acte est magnifique et le troisième aussi, moins de yoyo dans les voix, plus de chant. Les passages orchestraux sont de toute beauté. La mise en scène était astucieuse et belle, quoiqu'on n'y reconnaisse pas tant que ça le René Lepage du Ring ! En tout cas, très lisible. Cololi, si tu avais vu l'année dernière The enchanted Island, c'était déjà tiré de la Tempête, donc ça aurait dû t'aider pour l’histoire.
L'immense salle du Gaumont Opéra était quand même pleine ou presque. On avait peut-être perdu quelques têtes chenues au profit d'un public un peu plus jeune, mais même les vieux (je m'inclus) ont bien tenu le choc et personne n'est sorti en cours de route.
Le prochain spectacle est la Clémence de Titus. On fait le grand écart !
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 71
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyVen 16 Nov 2012 - 15:09

Retransmission du 10 novembre

THE TEMPEST

Livret de Meredith Oakes d'après Shakespeare
Mise en scène : Robert Lepage

Ariel : Audrey Luna
Miranda : Isabel Leonard
Prospero : Simon Keenlyside
Caliban : Alan Oke
Ferdinand : Alek Schrader

Chœurs et orchestre du Met sous la direction du compositeur.

J'ai un peu de mal à formuler un jugement sur la partition : ça a commencé plutôt mal, avec un long monologue tunnel de Prospero : la mélodie m'a semblé très monotone - puis avec l'entrée en scène des autres protagonistes, c'est devenu nettement plus attractif, sans jamais non plus soulever un grand intérêt - c'est une écriture tonale, pas du tout avant gardiste ; je me suis creusé la tête un certain temps pour trouver des compositeurs auxquels rapprocher cette musique : le plus évident me semble Britten, évidemment sans le génie : par moment je me croyais dans Peter Grimes - donc musicalement pas de quoi grimper aux rideaux ; je me précipiterais pour réécouter l'Amour de Loin ou les Trois Sœurs, là cette expérience me suffit - pour ceux qui connaissent les deux, est-ce que Powder on her face est meilleur ?
Le travail de Meredith Oakes sur le livret n'est pas non plus follement attractif : il est réussi sur le plan dramatique, et peu convainquant sur le plan poétique : si j'ai bien compris, elle a remplacé les quelques 12 000 vers de Shakespeare par environ 4000 de son cru - évidemment on ne navigue pas dans les mêmes sphères littéraires, bien que, je le répète, l'ensemble fonctionne bien, tout s'emboite parfaitement et, mis à part la 1ère scène, on ne s'ennuie pas.
Je ne suis pas un fan de Robert Lepage : j'avais détesté sa Damnation à la Bastille - je trouve que ses idées relèvent beaucoup plus de l'esbroufe que d'un travail réfléchi - en l'espèce, le gadget de cette mise en scène étant la salle de La Scala, basé sur sur le fait que Prospero est Duc de Milan - par contre le coté Cirque du Soleil donne des résultats plus probants , comme par exemple avec Ariel qui musicalement navigue sur le haut de la tessiture tout en batifolant dans les cintres...
Comme souvent le Met avait réuni pour la circonstance une équipe de chanteurs impeccables :
Pour moi la palme revient à Audrey Luna, Ariel bondissante, capable de coloratures époustouflantes;
Keenlyside donne l'image d'un Prospero dominé par le ressentiment, puis à la fin désarmé une fois le pardon accordé : évidemment Keenlyside est superbe
Autre artiste à retenir le jeune Alek Schrader.
J'aimerais penser que sous la baguette d'un autre chef que le compositeur la partition deviendrait plus intéressante, mais je crains que non.

Donc une soirée qui valait surtout par les chanteurs - il me semblerait logique que cette œuvre disparaisse du répertoire !

Montfort

Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31497
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyVen 16 Nov 2012 - 15:15

Tonal ? Alors là je trouve ça vraiment atonal (même si loin d'un Boulez). A part certains moments.

Pour le coup on a l'air au moins tous d'accord pour dire que l'acte 1 est long.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23382
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyMar 18 Déc 2012 - 23:03

Visiblement, il n'est plus possible de réserver individuellement sur le site de Gaumont pour un opéra. Dommage. J'aurais bien voulu voir Maria Stuarda.
Revenir en haut Aller en bas
Elwis
Mélomane averti
Elwis

Nombre de messages : 142
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 24/12/2011

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyMer 19 Déc 2012 - 0:30

N'étant pas sur d'aller voir Francesca da Rimini j'ai été voir, et j'ai cette mention :

"La réservation en ligne sera de nouveau disponible à partir de 4h00"
(juste au dessu des Troyens)
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 71
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyMer 19 Déc 2012 - 11:08

Quelques mots sur la retransmission d'Aida du 15 décembre

Aida : Liudmyla Monastyrska
Amnéris : Olga Borodina
Radamès : Roberto Alagna
Amonasro : George Gagnidze
Ramfis : Stefan Kocan

Direction musicale : Fabio Luisi
Mise en scène Sonja Frisell

La mise en scène est utilisée depuis de nombreuses années - on peut la voir dans la vidéo avec Aprile Milo, Dolora Zajick, Domingo dirigée par Levine - on pourrait la qualifier de zefirellienne, mais je trouve qu'elle vaut mieux que ça : très spectaculaire, belle à regarder et assez réussie dans son pastiche égyptologique : il ne manque pas un hiéroglyphe - la direction d'acteur est un peu hiératique, mais d'une certaine manière le livret l'impose. Elle fixe un standard de production de l'oeuvre - je n'ai jamais vu cette oeuvre ailleurs qu'à Vérone - souvent des mochetés sauf la dernière fois avec Pizzi qui avait fait quelque chose d'épuré - si l'ONP se décide à réinscrire Aida au répertoire, on verra ce qu'il en sera.

Vocalement, la distribution est dominée par l'Amnéris de Borodina, à la fois sur le plan vocal et de l'incarnation.
j'ai trouvé Monastyrka moyenne : la voix est belle, ample, elle passe toutes les notes sans effort, mais elle peine à émouvoir - je suis peut être trop sévère parce que j'ai toujours Leontyne Price dans l'oreille - j'ignore d'ailleurs si il y a actuellement de belles Aida.
Reste Roberto : les choses commencent bien : il arrive à conclure son "Celeste Aida" presque comme le veut la partition : dernier accord pp morando - mais il a du mal à résister sur la durée, et termine l'oeuvre en petite forme - c'est un rôle manifestement trop lourd pour lui.
Les autres pas mal vocalement mais un peu caricaturaux dans l'incarnation.
Luisi, assez calme, une belle ampleur.

Au total une représentation honorable.

Montfort

P S 1 : le réalisateur vidéo a découvert la contre-plongée !!
P S 2 : pendant l'entracte, nous avons pu visiter une sorte de musée qui conserve les images des artistes et leurs costumes de scène : on a pu voir notamment la tunique de l'Aida de Leontyne Price et le bouclier de la Brunehilde de Kirsten Flagstad.


Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20346
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyMer 19 Déc 2012 - 11:27

Montfort a écrit:
j'ignore d'ailleurs si il y a actuellement de belles Aida.

Hui He a fait une splendide Aïda au MET il y a justement 2 ans à peu près...
C'est actuellement le soprano qui me va le mieux dans ce rôle. Elle y est vraiment magnifique (et c'est un grand fan de Leontyne aussi qui te le dit!)
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23382
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyMer 19 Déc 2012 - 11:45

Comme il n'y a plus de place pour Maria Stuarda dans les trois Gaumont qui diffusent les opéras du Met, je suis sur la page de commande pour Parsifal et cela me demande de sélectionner une place, ce que j'essaye de faire. Cela ne semble pas fonctionner.
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31497
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyMer 19 Déc 2012 - 11:50

Leur est site est pourri. Je n'ai jamais réussi à sélectionner quoique ce soit. Je leur ai téléphoné ... me disant que non il n'y a pas de pb ... J'ai fini par me déplacer au guichet pour acheter les places Rolling Eyes (c'est pas la porte à côté)

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23382
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyMer 19 Déc 2012 - 11:54

Cololi a écrit:
Leur est site est pourri. Je n'ai jamais réussi à sélectionner quoique ce soit. Je leur ai téléphoné ... me disant que non il n'y a pas de pb ... J'ai fini par me déplacer au guichet pour acheter les places Rolling Eyes (c'est pas la porte à côté)

Bon bah il faudra que je me déplace, en espérant qu'il reste des places début janvier à mon retour sur Paris car je pars demain pour Nancy.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20346
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyMer 19 Déc 2012 - 12:58

Sinon, il y a aussi dans le MK2...

http://www.mk2.com/news/mk2-offre-le-meilleur-de-l%E2%80%99opera-et-du-ballet-en-direct-au-cinema#programmation
Revenir en haut Aller en bas
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23382
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyMer 19 Déc 2012 - 15:59

Je ne savais pas. Merci Polyeucte. J'ai pu prendre une place pour Maria Stuarda au MK2 Odéon.
Revenir en haut Aller en bas
benvenuto
Mélomaniaque
benvenuto

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyMer 19 Déc 2012 - 19:22

J'étais au Met le 30 novembre pour Un ballo in mascherra. Verdi n'est vraiment pas ma tasse de thé, mais j'ai malgré tout été complètement subjugué. drunken drunken drunken c'est simple, je n'ai jamais entendu du chant comme ça, en live du moins. Pas un seul chanteur médiocre ou même commun, y compris dans les seconds rôles, et une suite de moments de grâce à ne plus s'en remettre. Orchestre magnifique, ardent, puissamment expressif. Mise en scène minimaliste à la progression savamment dosée à défaut d'être esthétiquement inoubliable. Et j'ai même été contraint de reconnaître à l'oeuvre certains mérites... Mr. Green du moins défendue comme cela.
Vraiment une soirée exceptionnelle! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Elwis
Mélomane averti
Elwis

Nombre de messages : 142
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 24/12/2011

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyJeu 20 Déc 2012 - 1:04

Je me suis quand même endormi au I.... Confused pas du tout captivé par ce qui se passait sur scène (rien) je me suis laissé bercé par la musique et le chant lol Ca partait mal pour un Verdi que je ne connaissait pas. Heureusement que la suite à relevé le niveau, et magistralement Very Happy Cette première scène du III, mais quelle furie c'était !
C'est bête à dire mais, malgré cet acte I, je crois que c'était la plus grisante des représentations du Met au ciné que j'ai pu voir jusque là.
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 71
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyMar 1 Jan 2013 - 14:14

Sur le site du Met : www.metoperafamily.org il y a des vidéos des répétitions et de la générale de Maria Stuarda.
J'avais une interrogation en me demandant si ce n'était pas le rôle de trop pour Joyce di Donato : il semble qu'il n'en soit rien - c'est très différent de ce qu'on connait au disque avec Sills ou Sutherland, mais c'est tout à fait captivant.

J'ai hate de découvrir ça le 19 janvier.

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Fiordiligi
Mélomaniaque
Fiordiligi

Nombre de messages : 872
Age : 48
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/06/2011

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyDim 6 Jan 2013 - 11:12

Retransmission live des Troyens hier soir

Rapidement :

La prise de son n’était pas excellente, ou alors sa retransmission dans la salle où j’étais laissait à désirer, le son de l’orchestre n’avait ni relief ni transparence. J’imagine qu’en live au Met l’impression était très différente.
Bryan Hymel, le jeune ténor (33 ans) qui a sauvé la production, ayant remplacé au pied levé Marcello Giordani : voix d'airain, beau timbre, qui ne faiblit jamais. Bonne présence scénique, mais ce n'est pas un acteur exceptionnel (il est assez peu convaincant dans les scènes d'amour en particulier). Il tient toutefois admirablement.
Deborah Voigt (Cassandre) a les qualités et défauts qu'on lui connaît. Vaillance, présence irradiante, implication totale dans le rôle, endurance tant vocale que scénique. Mais le timbre est vraiment particulier, je le trouve peu naturel, pas agréable : la voix est solide mais me semble contrainte.
Susan Graham est une Didon touchante et crédible. En revanche, le rôle l'épuise vocalement. Elle s'est exprimée entre le 4ème et le 5ème acte (ce qui n'est pas raisonnable à mon avis...), sa voix parlée était rauque, elle s’est raclé la gorge plusieurs fois. A la fin du 5ème acte, il y avait de l’air dans sa voix et elle devait appuyer les graves pour qu’ils soient sonores.
Chapeau bas : dans l’ensemble, à part quelques rares exceptions, tous les chanteurs avaient un excellent français, j’ai à peine dû regarder les sous-titres.

La mise en scène était kitchissime, comme souvent au MET.
La mise en place par "petits paquets" de chanteurs (en particulier le septuor du 4ème acte) m’a semblé totalement désuète. Les costumes des carthaginois étaient particulièrement horribles, surtout les robes et manteaux violets des actes 4 et 5. Les costumes des troyens, bien que dans le style superproduction hollywoodienne des années 60, étaient plus réussis.

Quelqu’un d’autre y était ?
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31497
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyDim 6 Jan 2013 - 11:26

Beaucoup de longueurs dans cette oeuvre. Beaucoup de boursouflures, très 19°. Mais aussi pas mal de beauté (ce qui cruel pour le reste), et parfois une orchestration géniale.

Enée est effectivement le grand gagnant de la soirée. A mon avis on va beaucoup entendre parler de lui dans les années qui arrivent. Largement mieux que Giordani, on a vraiment gagné au change.
Voigt insupporable. La voix se fait vraiment vieille, et elle joue comme un ballet. (faut dire que le texte et la musique n'aident pas toujours).
Kwangchul Youn je continue à détester : voix tassée dans le grave (tassée tout court d'ailleurs). Vibrato énorme dans le grave et l'aigu ... Mais pourquoi fait il les plus grandes scènes ? Mystère pour ma part.
Dwayne Croft en Chorèbe a vraiment une superbe voix de baryton (assez proche de Tézier).
Rien à reprocher à Susan Graham, même on se doute que ce rôle doit lui bruler les ailes.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 71
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyDim 6 Jan 2013 - 11:54



Et l'orchestre, le chef ??
La m e s est de qui : Zambello ?

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1142
Date d'inscription : 31/08/2010

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyDim 6 Jan 2013 - 12:07

Plus je regarde et écoute les Troyens, plus je trouve cette œuvre absolument géniale. Le texte est très beau, dans son classicisme formel et la musique a des splendeurs inégalées. Je concède toutefois un peu de longueur et de chute de tension aux ballets et au duo comique, mais la force du reste est si grande, notamment tout le début et toute la fin, qu'il faut peut-être un peu de repos pour que le cœur tienne le coup.

Ma version préférée reste celle que j'avais eu la chance de voir en vrai au Chatelet avec Antonacci et, déjà, Susan Graham, sous la direction d'Eliot Gardiner et que j'ai revue plusieurs fois toujours avec le même plaisir intense. J'ai aussi vu, mais seulement en retransmission, la version McVicar de Londres, avec déjà le superbe Bryan Hymel.

J'appréhendais un peu la version du Met, surtout quand elle était programmée avec Giordani. Restait Voigt dont la voix me faisait penser à celle d'un 78 tours. Elle a été cependant moins terrible que je l'avais craint, mais de toute façon, quand on a vu l'interprétation de véritable tragédienne d'Antonacci au Châtelet, je vois mal qui pourrait lui succéder. Je salue quand même le français presque potable de Voigt, alors qu'elle ne chante quasiment jamais dans cette langue, contrairement à Graham.

Graham est toujours très touchante mais la voix était fatiguée vers la fin. Dommage, elle était évidemment bien meilleure il y a dix ans dans le rôle ! Ça reste quand même très beau.

Problème de voix aussi pour Dwayne Croft. Belle voix de baryton mais très abimée hier.

La voix de Hymel est totalement solaire dans les aigus, et sans être un acteur exceptionnel peut-être, il a une merveilleuse présence, surtout en cinéma où les gros plans montrent son visage d'une très grande noblesse et expressivité.

Contrairement à Fiordiligi, je n'ai pas du tout trouvé la mise en scène kitchissime, ou alors ce superlatif n'a plus de sens quand on a vu Aïda ou Turandot. Du reste, il me semble que Zambello, dont je n'avais pas aimé le Turandot de Bastille, ne donne pas vraiment dans la mise en scène kitch. Non, j'ai trouvé ça plutôt bien et sobre.
Revenir en haut Aller en bas
benvenuto
Mélomaniaque
benvenuto

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyDim 6 Jan 2013 - 21:41

Michel Desrousseaux a écrit:
Plus je regarde et écoute les Troyens, plus je trouve cette œuvre absolument géniale. Le texte est très beau, dans son classicisme formel et la musique a des splendeurs inégalées. Je concède toutefois un peu de longueur et de chute de tension aux ballets et au duo comique, mais la force du reste est si grande, notamment tout le début et toute la fin, qu'il faut peut-être un peu de repos pour que le cœur tienne le coup.

Ah ça, ça fait plaisir!!! Exactement, pour moi le seul véritable problème des Troyens est un trop plein d'intensité, une sur-condensation de matière, c'est presque trop en une seule soirée!!!
Revenir en haut Aller en bas
Fiordiligi
Mélomaniaque
Fiordiligi

Nombre de messages : 872
Age : 48
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/06/2011

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyDim 6 Jan 2013 - 21:59

Cololi a écrit:
Beaucoup de longueurs dans cette oeuvre. Beaucoup de boursouflures, très 19°. Mais aussi pas mal de beauté (ce qui cruel pour le reste), et parfois une orchestration géniale.
J'aurais bien réduit de moitié le 3ème et le 4ème actes. A mon avis, il n'y a pas une note à enlever aux 1er, 2ème et 5ème actes, que j'ai trouvés somptueux.
Je suis entièrement d’accord avec Michel sur ce point, cet opéra est vraiment magnifique. Il est peut-être effrayant par son côté monumental, mais c’est vraiment dommage qu’il soit une telle rareté. J’avais malheureusement raté la version du Châtelet, vantée par Michel, je le regrette vivement.

Cololi a écrit:
Voigt insupporable. La voix se fait vraiment vieille, et elle joue comme un ballet. (faut dire que le texte et la musique n'aident pas toujours).
Je ne suis pas d’accord pour le jeu, que je trouve convaincant. Pour la voix, effectivement, j’ai trouvé qu’elle avait un timbre de vieille dame. Elle a pourtant à peu près le même âge que d’autres chanteuses qui ont gardé un timbre jeune (par exemple Renée Flemming qui a un an de plus, j’ai vérifié Embarassed ). Probablement est-elle abimée par le répertoire exigeant auquel elle se confronte à longueur d’année. Il n’en demeure pas moins qu’elle tient le rôle et que sa voix ne faiblit jamais. Je dirais même que c’est trop solide, ça manque d’abandon peut-être. viking

Cololi a écrit:
Kwangchul Youn je continue à détester : voix tassée dans le grave (tassée tout court d'ailleurs). Vibrato énorme dans le grave et l'aigu ... Mais pourquoi fait il les plus grandes scènes ? Mystère pour ma part.
Je me suis posé exactement la même question…

Michel Desrousseaux a écrit:
Problème de voix aussi pour Dwayne Croft. Belle voix de baryton mais très abimée hier.
Entièrement d’accord. Il une voix belle et expressive, mais hier il semblait au bout du rouleau. Il a tout de même craqué deux ou trois aigus dès sa première apparition. A ce niveau-là, c’est rare.

Michel Desrousseaux a écrit:
Contrairement à Fiordiligi, je n'ai pas du tout trouvé la mise en scène kitchissime, ou alors ce superlatif n'a plus de sens quand on a vu Aïda ou Turandot.
Je reconnais avoir été excessive : la mise en scène était tout de même assez kitsch. C’était vraiment du grand spectacle, avec costumes chamarrés, casques corinthiens à crête, enfants mignons tout plein, torches, lyre dorée pour accompagner l’aède.

Revenir en haut Aller en bas
Martine
Mélomaniaque
Martine

Nombre de messages : 916
Date d'inscription : 06/09/2010

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyDim 6 Jan 2013 - 22:03

Petite (enfin pas trop) précision concernant Susan Graham : elle n'avait pas chanté la représentation précédente car elle était malade. Ca explique sa légère fatigue à la fin et ses raclements de gorge à l'entracte.

Sinon, j'ai passé une excellente soirée malgré Voigt et Croft qui ont plombé La prise de Troie. Par contre, le cast pour Les troyens à Carthage était bien plus équilibré (Narbal, bof-bof).
J'ai beaucoup aimé la mise en scène de Zambello que je n'ai pas trouvé kitch. Au contraire, je l'ai trouvée très sobre par rapport à ce qui se fait au MET.
Et un immense bravo au fantastique Brian Hymel !! J'espère que ce jeune ténor (33 ans) ne se brûlera pas les ailes trop vite.

Et viva Berlioz !!
Revenir en haut Aller en bas
Fiordiligi
Mélomaniaque
Fiordiligi

Nombre de messages : 872
Age : 48
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/06/2011

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyDim 6 Jan 2013 - 22:17

Martine a écrit:
Et viva Berlioz !!
mains

Merci pour cette précision concernant Susan Graham, voilà qui explique bien des choses.
Revenir en haut Aller en bas
benvenuto
Mélomaniaque
benvenuto

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyLun 7 Jan 2013 - 0:38

Fiordiligi a écrit:
Cololi a écrit:
Beaucoup de longueurs dans cette oeuvre. Beaucoup de boursouflures, très 19°. Mais aussi pas mal de beauté (ce qui cruel pour le reste), et parfois une orchestration géniale.
J'aurais bien réduit de moitié le 3ème et le 4ème actes. A mon avis, il n'y a pas une note à enlever aux 1er, 2ème et 5ème actes, que j'ai trouvés somptueux.
Je suis entièrement d’accord avec Michel sur ce point, cet opéra est vraiment magnifique. Il est peut-être effrayant par son côté monumental, mais c’est vraiment dommage qu’il soit une telle rareté. J’avais malheureusement raté la version du Châtelet, vantée par Michel, je le regrette vivement.

A vrai dire les seuls moments de faiblesse que je concéderais se trouvent au III (les entrées de ballet qui sont plutôt chouettes mais franchement longuettes au sein d'une action dramatique déjà peu palpitante, et éventuellement l'air d'Ascagne); au IV il n'y a pour ainsi dire que des bijoux, l'enchaînement quintette-septuor-duo est l'un des plus somptueux et des plus riches du répertoire. En fait de façon générale (je l'ai déjà dit sur ce forum), le petit problème de ces deux actes est une certaine disproportion entre l'immense densité de la musique et le peu de matière dramatique: on perd patience à cause de l'action qui languit (Berlioz n'a jamais été foutu de ficeler un livret qui tienne la route dramatiquement), et on passe à côté des innombrables beautés musicales.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20346
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyMer 9 Jan 2013 - 21:52

Cololi a écrit:
Beaucoup de longueurs dans cette oeuvre. Beaucoup de boursouflures, très 19°. Mais aussi pas mal de beauté (ce qui cruel pour le reste), et parfois une orchestration géniale.
Faut dire que la direction de Luisi n'aide pas trop... par moments il s'enlise un peu quand même... Confused Confused

Citation :
Enée est effectivement le grand gagnant de la soirée. A mon avis on va beaucoup entendre parler de lui dans les années qui arrivent. Largement mieux que Giordani, on a vraiment gagné au change.
Oui, clairement impressionnant. Un petit côté McCraken dans la voix...

Citation :
Voigt insupporable. La voix se fait vraiment vieille, et elle joue comme un ballet. (faut dire que le texte et la musique n'aident pas toujours).
Oui, difficile à écouter. Après, le rôle permet ce genre de voix moche. Par contre, ça perd en noblesse. Parce que au contraire, le texte est magnifique pour Cassandre! Il suffit d'écouter et regarder Antonacci! Very Happy Very Happy

Citation :
Kwangchul Youn je continue à détester : voix tassée dans le grave (tassée tout court d'ailleurs). Vibrato énorme dans le grave et l'aigu ... Mais pourquoi fait il les plus grandes scènes ? Mystère pour ma part.
Vibrato énorme... quand même pas! Mais pas en forme du tout là! Je l'ai entendu plusieurs fois en vrai et franchement, la voix était beaucoup plus stable et belle! Very Happy (La Forza del Destino, Parsifal...)

Citation :
Dwayne Croft en Chorèbe a vraiment une superbe voix de baryton (assez proche de Tézier).
Euh... t'es sûr? Il en peut plus Croft! La voix est grise, assez moche... il transpose les aigus... franchement on est à 100 lieux de Tézier pour moi!

Citation :
Rien à reprocher à Susan Graham, même on se doute que ce rôle doit lui bruler les ailes.
Elle est vraiment impressionnante! Very Happy Very Happy
J'ai entendu qu'elle disait que Didon, c'était sa Brünnhilde à elle : en gros, faut pas qu'elle le chante trop souvent. Mais ce qu'elle fait est vraiment super!!

Bon, pas mauvais au final, mais pas passionnant...
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 71
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyDim 20 Jan 2013 - 12:50

Hier soir en allant voir la retransmission de Marie Stuart au Met, je m'interrogeais sur l'intégrité artistique de la démarche, puisque sur un autre forum des esprits intransigeants expliquaient que le rôle de Marie avait été transposé pour permettre à J di D de le chanter - après avoir vu le spectacle, je pense que finalement ça a bien peu d'importance - Donizetti a adapté la partition pour La Malibran : était-ce bien ça hier soir ? En tout cas c'était superbe ! Donc :

Marie Stuart : Joyce di Donato
Élisabeth: Elza van den Heever
Leicester : Matthew Polenzani
Talbot : Matthew Rose
Cecil : Joshua Hopkins

Choeurs et orchestre du Met, Maurizio Benini
Mise en scène : David Mc Vicar
Scénographie : David Mc Farlane
Lumières : Jennifer Tipton

Ce spectacle s'inscrit dans le cycle des Reines Tudor: l'an dernier Anna Bolena, cette année Marie Stuart et sans doute l'an prochain Roberto Devereux- auparavant M S n'avait jamais été donnée au Met - mais n'est-ce pas aussi le cas à l'ONP : on s'étonne qu'une oeuvre d'une telle beauté ne figure pas au répertoire ! L'unicité artistique du cycle est assurée par le metteur en scène.
Le travail est d'un grand classicisme, mais aux moments clés il se révèle particulièrement efficace - deux moments visuellement inoubliables : la scène de la confrontation dans la forêt, et la scène finale, poignante et terrifiante.
De même le metteur en scène tire bien parti des caractéristiques physiques des deux reines : frêle et presque chétive pour Marie, massive, hautaine et menaçante pour Elisabeth.
Avant de parler des reines qui captaient l'essentiel de la lumière, la distribution masculine rendait bien justice à l'oeuvre : Polenzani, bien chantant, incarne un personnage finalement faible et impuissant, Matthew Rose en accusateur implacable et Matthew Rose oscillant entre la pitié et le devoir.
Elza van den Heever - jamais entendue par moi - faisait ses débuts au Met : une belle réussite - sa silhouette ne passe pas inaperçue : elle est très grande - voix franche, aisée sur toute la tessiture, bien menée - sur le plan de l'incarnation, un peu monolithique au début, elle rentre vraiment dans le personnage à partir de la confrontation : à partir de là elle devient grande dans la jalousie, la colère.
Concernant J di D dans ce rôle, j'étais vraiment interrogatif : est-ce que ce n'était pas un caprice sur le mode "je peux tout chanter" - on peut au contraire penser que c'est une étape dans la carrière d'une artiste majeure qui va certainement encore nous surprendre.
Je reste confondu devant sa performance : l'art du chant, avec une multitude de nuances et de couleurs, et surtout l'incarnation, formidable - son "Figlia impura di Bolena" laisse pantois,devant une telle énergie, et la prière avec chœur avant sa mort un moment poignant.
J'écoute souvent cette oeuvre chantée par Beverly Sills, mais hier j'avais l'impression de la redécouvrir.

J'attends la fin du cycle avec impatience,

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1142
Date d'inscription : 31/08/2010

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyDim 20 Jan 2013 - 17:24

Oui, une excellente soirée, vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 71
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyMer 23 Jan 2013 - 8:12

Quelqu'un a-t-il vu la nouvelle série des "Comte Ory" - Adèle est interprétée par une jeune chanteuse sud africaine : Pretty Yende - j'ai entendu qu'elle faisait un malheur, volant presque la vedette à Florez.

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
wababelooba
Mélomane du dimanche
wababelooba

Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 18/03/2012

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptySam 26 Jan 2013 - 17:58

Montfort a écrit:

Concernant J di D dans ce rôle, j'étais vraiment interrogatif : est-ce que ce n'était pas un caprice sur le mode "je peux tout chanter" - on peut au contraire penser que c'est une étape dans la carrière d'une artiste majeure qui va certainement encore nous surprendre.
Je reste confondu devant sa performance : l'art du chant, avec une multitude de nuances et de couleurs, et surtout l'incarnation, formidable - son "Figlia impura di Bolena" laisse pantois,devant une telle énergie, et la prière avec chœur avant sa mort un moment poignant.
J'écoute souvent cette oeuvre chantée par Beverly Sills, mais hier j'avais l'impression de la redécouvrir.

J'attends la fin du cycle avec impatience,

Montfort

On connaissait son Isolier génial, ses superbes Dona del lago et Cenerentola.
Mais là !!! C'est vrai qu'on assistait à quelque chose d'assez unique .
Une artiste dotée d'une technique vocale époustouflante ET d'un sens dramatique sidérant.
BINGO !
On redécouvre tout à coup ce que peut être l'opéra quand le chant et le théâtre sont au rendez-vous.
Revenir en haut Aller en bas
wababelooba
Mélomane du dimanche
wababelooba

Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 18/03/2012

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptySam 26 Jan 2013 - 18:02

Montfort a écrit:
Quelqu'un a-t-il vu la nouvelle série des "Comte Ory" - Adèle est interprétée par une jeune chanteuse sud africaine : Pretty Yende - j'ai entendu qu'elle faisait un malheur, volant presque la vedette à Florez.

Montfort

Surtout qu'elle a débarqué très tard suite à une défection de Nino Marchaidze !
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 71
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyDim 27 Jan 2013 - 10:26

wababelooba a écrit:
Montfort a écrit:
Quelqu'un a-t-il vu la nouvelle série des "Comte Ory" - Adèle est interprétée par une jeune chanteuse sud africaine : Pretty Yende - j'ai entendu qu'elle faisait un malheur, volant presque la vedette à Florez.

Montfort

Surtout qu'elle a débarqué très tard suite à une défection de Nino Marchaidze !

Je m'interroge à son sujet : je ne l'ai entendue qu'une fois lors d'un récital télévisé : "Les stars de demain" - elle avait chanté un air de La somnambule : elle a une jolie voix, mais j'avais eu aussi l'impression qu"elle la maitrisait assez mal.

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyDim 27 Jan 2013 - 13:54

Machaidze ? Elle devait être dans un mauvais soir (un peu comme Vourc'h pour les Victoires de la Musique, où elle était terrible alors qu'elle est très intéressante en réalité).

Parce qu'on pourrait plus facilement lui porter le reproche de la perfection (quelquefois, on aimerait plus de couleur ou d'effet, quitte à chanter un peu moins bien) que celui de la fébrilité technique, à mon sens. Maintenant, vu le répertoire très courant qu'elle chante et le fait que je n'ai pas d'intérêt particulier pour ce qu'elle fait (très bien), je n'ai pas écouté tout ce qu'elle a produit. Mais globalement, on peut parler de technique sûre.

Je serais moins tranché pour Yende. Je suppose qu'elle doit avoir beaucoup de charisme vocal en salle, parce qu'en retransmission, j'y entends pas mal de fragilités, même si le timbre est immédiatement généreux.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23382
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyMer 6 Fév 2013 - 0:42

Un peu tardif je sais mais j'ai complètement oublié de poster un petit compte-rendu que j'ai posté ailleurs :

Maria Stuarda m'a enchanté. Je ne connais que des extraits de Gencer (l'affrontement surtout), Sills, Sutherland et Gruberova dans le rôle. La seule soprano que j'ai entendu intégralement dans celui-ci, c'est Caballé.

DiDonato a montré qu'elle est une des reines du répertoire belcantiste aujourd'hui. Si parfois, le passage de l'aigu au grave était un peu brutal, j'ai trouvé son interprétation de haute volée. Quelle souffle dans la prière dans la deuxième partie. La scène de la confession avec un "Quando di luce rosea" de toute beauté m'a touché. La scène de la confrontation n'est évidemment pas comparable à celle de Gencer et Verrett mais les accents de DiDonato, le côté fier du personnage et furieux était parfaitement rendu.

Elza van den Heever que j'ai découvert par le biais de cette retransmission a un vibrato qui m'a un peu dérangé mais est loin d'avoir démérité. Elle maîtrise bien les règles du bel canto et ne manque pas de tempérament. La voix est intéressante sans être passionnante. Elle a une présence incontestable.

Polenzani n'est ni Pavarotti, ni Carreras mais a offert une belle prestation, on sentait qu'il était impliqué dans son rôle. Le timbre en revanche est plutôt banal sans manquer de charme néanmoins.

Je crois que c'est la première fois que j'entendais Matthew Rose et je trouve qu'il a une superbe voix de basse. Magnifique Talbot.

Très bon Joshua Hopkins et convaincante Maria Zifchak.
Choeurs magnifiques dans la prière mais moyens au I.

Belle production du tandem McVicar/Macfarlane, classique comme j'aime. Certaines personnes à côté de moi semblaient gênées par le côté homassse donné à Elisabeth. Cela ne m'a pas dérangé plus que cela.

Maurizio Benini est un des chefs spécialistes de ce répertoire. J'ai trouvé sa direction excellente.
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 71
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyMer 6 Fév 2013 - 8:12

Petit commentaire additionnel sur cette "Maria Stuarda" : les commentaires des spectateurs qui ont vu le spectacle "in vivo", dans la salle, sont plutôt négatifs sur J. di D. : il semblerait qu'elle était difficilement audible, et que les spectateurs l'ont boudé...

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 71
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyJeu 14 Fév 2013 - 17:34

Montfort a écrit:
Petit commentaire additionnel sur cette "Maria Stuarda" : les commentaires des spectateurs qui ont vu le spectacle "in vivo", dans la salle, sont plutôt négatifs sur J. di D. : il semblerait qu'elle était difficilement audible, et que les spectateurs l'ont boudé...

Montfort

A propos de J di D, quelqu'un est-il allé à son récital "Drama queen" au TCE ??

Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31497
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyDim 3 Mar 2013 - 0:28

Je sors de Parsifal.

Direction : Gatti
Mise en scène : François Girard
Gurnemanz : Pape
Parsifal : Kaufmann
Kundry : Dalayman
Amfortas : Mattei
Klingsor : Nikitin

Soirée inoubliable !
C'est grandiose, c'est quasi historique. Tous les interprétes sont géniaux, le metteur en scène aussi ...
Rien à redire, on est en extase.

(Mention spéciale à Peter Mattei, qui est p être le meilleur Amfortas que j'ai jamais entendu).

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
OYO TOHO

Nombre de messages : 6986
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyDim 3 Mar 2013 - 0:47

pas grand chose à ajouter à ce que vient de dire Cololi, c'était grandiose !
Effectivement Peter Mattei a touché la perfection. Les autres n'étaient pas en reste, loin de là.
Je n'avais jamais vu un opéra avec autant d'interprètes qui me scotchent à mon siège comme ils l'ont fait ce soir.
La mise en scène ne m'a pas plus impressionné que ça mais il faut avouer que c'est sûrement l'opéra le plus difficile à mettre en scène.


Dernière édition par OYO TOHO le Dim 3 Mar 2013 - 0:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/decapitum
aurele
Mélomane chevronné
aurele

Nombre de messages : 23382
Age : 29
Date d'inscription : 12/10/2008

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyDim 3 Mar 2013 - 0:48

Je suis dégoûté. J'avais réservé une place et je n'ai pas pu y aller finalement à cause d'un empêchement.
Revenir en haut Aller en bas
Elwis
Mélomane averti
Elwis

Nombre de messages : 142
Age : 40
Localisation : Nantes
Date d'inscription : 24/12/2011

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyDim 3 Mar 2013 - 0:59

+1 (à ce que Cololi et OYO TOHO disent)
Que dire de plus ? drunken

Deux exploits ce soir :

1 : avoir réussi à me rendre les filles-fleurs passionnantes I love you cette chorégraphie, cette agressivité, cette sensualité... tout ce sang, on les aurait crues tout droit sorties d'un film d'horreur japonais. Un régale. Et Nikitin fait un très bon comte Dracula Mr.Red

2 : avoir réussi à ne pas me faire piquer du nez au début du III Mr.Red avec la fatigue accumulée ces dernières semaines, ce n'était vraiment, vraiment, pas gagné Embarassed

Et une salle de 200 places au 3/4 remplie alors qu'a 17h30 seulement 30 places étaient vendues.... ce n'était pas gagné Confused


C'est rare que je dise ce genre de chose mais : merci au MET et à Gaumont de pouvoir nous faire partager ce genre de spectacle, et pourvu que ça dure Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Glocktahr
Mélomane chevronné
Glocktahr

Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/03/2009

Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 EmptyDim 3 Mar 2013 - 1:06

OYO TOHO a écrit:

La mise en scène ne m'a pas plus impressionné que ça mais il faut avouer que c'est sûrement l'opéra le plus difficile à mettre en scène.
J'ai vu 3 fois Parsifal sur scène et je serais tenté de dire le contraire. L'ambiance grave, la beauté de la musique, les personnages archétypaux font qu'à chaque fois j'ai été soufflé, bizarrement ça passe moins dans les Dvd que j'ai pu voir. Dans cette mise en scène (vue à lyon au premier rang) au moment de l'enchantement du Vendredi saint, quand Gurnemanz lève les bras avec derrière l'éclipse (enfin le truc avec les planètes) sur l'écran, j'ai eu de l'électricité dans le corps à un niveau orgasme monstrueux, j'étais quasi en larmes à la fin de l'opéra. Parsifal, notamment dans cette mise en scène, c'est ce qu'on pourrait rapprocher d'un traumatisme bénéfique, quelque chose qui nous suit jusqu'à notre mort. Comme je l'ai lu dans un best commentaire sous une vidéo de cet opéra sur youtube "unreal, that Richard Wagner created, unreal...". Désolé, ça fait un peu groupie neuneu, mais vraiment...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Metropolitan Opera-saison 2012-2013   Metropolitan Opera-saison 2012-2013 - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Metropolitan Opera-saison 2012-2013
Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: