Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-29%
Le deal à ne pas rater :
SSD interne MSI – MSI SPATIUM M371 NVMe M.2 -1To à 69,90€
69.91 € 99.01 €
Voir le deal

 

 Révoltes et révolutions dans la musique classique

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
Pison Futé
patate power
Pison Futé


Nombre de messages : 27496
Age : 31
Localisation : CAEN, la meilleure ville de toute la Normandie.
Date d'inscription : 23/03/2008

Révoltes et révolutions dans la musique classique Empty
MessageSujet: Révoltes et révolutions dans la musique classique   Révoltes et révolutions dans la musique classique EmptyDim 19 Fév 2012 - 15:17

Bonjour à tous !

Je reprends en partie l'intitulé de l'une de mes UE, pour en faire un sujet là-dessus. Comme certains ont du déjà le voir, la musique m'intéresse grandement dans son prisme historique. Je ne parle pas forcément des oeuvres qui pourraient passer pour la propagande aux évènements contemporains de la date d'écriture de l'oeuvre (comme le devient Nabucco de Verdi) mais aussi de la représentation, bien souvent fantasmée, des révoltes et révolutions qui ont traversé l'Histoire.

Ce préambule n'amènera pas une grande et profonde réflexion là-dessus. Mais, comme son nom l'indique, servira de mise-en-bouche. Et puis, il faut bien le dire, mais j'ai la flemme d'amener du contenu tout de suite. Alors, excusez du caractère fouillis que prend ce message.

Je vais commencer par la Muette de Portici, qui, à la lecture de son livret, m'avait fait mourir de rire. C'est si mignon ! Une histoire de fesse à l'origine de la révolution de Naples. Grands dieux, les Italiens sont décidément des chauds bouillants ! pété de rire

Je rappelle, pour ceux qui ne connaissent pas le livret :

Une princesse, Elvire, doit épouser Alphonse, le fils du gouverneur espagnole. Sauf qu'il s'avère être un peu louche car il aurait violé la soeur d'un pécheur napolitaine, Masaniello. Celui-ci fort mécontent, se soulève, et entraîne le peuple napolitaine dans une émeute contre l'Espagne (alors appelez ça comme vous le voulez : révolte, émeute, révolution... là n'est pas la question). Après moult péripéties tout aussi passionnantes les unes que les autres, Masaniello est tué, et sa soeur se tue dans le Vésuve en éruption (plutôt originale comme mort).

Bref, je ne vais pas faire un cours d'histoire, mais le parallèle avec les évènements de Naples de 1647 se situe uniquement avec le nom des personnages, leurs identités, et le système d'opposition en général. Le reste... C'est de l'opéra.

Autre chose d'intéressant avec cet opéra, c'est qu'il a une influence avec la révolution belge de 1830. On voit là que l'opéra est l'un des autres vecteurs de réutilisation mémorielle : la situation de domination étrangère était effectivement similaire. Les Napolitains, comme beaucoup d'autres régions d'alos, étaient sous le joug de la puissance espagnole ; les Belges, eux, étaient une province des Provinces-Unies.

L'air de l'Amour sacré de la Partie de l'acte II, et un air de l'acte III enthousiasmèrent les Belges. A défaut d'être un véritable moteur de la révolution, cet opéra, aussi efficacement qu'un écrit, a échauffé les esprits.

Auber n'est évidemment pas le seul à avoir une accointance avec ces faits historiques, le plus impressionnant est peut-être Méhul. C'est tout de même de ce dernier qu'est issu l'un de ces chants révolutionnaires, le Chant du Départ.

Voilà ce sera tout. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe


Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Révoltes et révolutions dans la musique classique Empty
MessageSujet: Re: Révoltes et révolutions dans la musique classique   Révoltes et révolutions dans la musique classique EmptyDim 19 Fév 2012 - 16:06

Salut Wink

Liszt est un compositeur assez intéressant dans ce genre de perspectives: ainsi au moins trois oeuvres pour deux contextes révolutionnaires différents:

-la révolte des Canuts (l'oeuvre: Lyon) Liszt y a donné des concerts gratuits, en plus de l'écriture de cette oeuvre. Voici un site qui donne quelques éléments: http://www.musicologie.org/publirem/lefebvre_memoire.html

-la révolution hongroise de 1848-1849 (deux oeuvres: Funérailles des Harmonies poétiques et religieuses, et la 15ème rhapsodie hongroise). Liszt a donné en concert à Budapest cette 15ème rhapsodie (la fameuse Marche de Rákóczy), et s'en suivit une scène de liesse populaire à la fin du concert, dans la ville, dans des élans hautement patriotique et de prétention à la libération. Bizarrement, Liszt n'a pas été arrêté. La référence à Rákóczy s'explique facilement étant donné le profil du personnage en question, patriote hongrois historique: http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_II_R%C3%A1k%C3%B3czi
Funérailles est écrite en évocation aux bains de sang de cette révolution, et non pas en mémoire à Chopin comme on l'a souvent dit. Liszt se trouve alors au chaud à Weimar, non pas sur le front.
Revenir en haut Aller en bas
Muzikantor
Néophyte
Muzikantor


Nombre de messages : 12
Age : 38
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 27/01/2012

Révoltes et révolutions dans la musique classique Empty
MessageSujet: Re: Révoltes et révolutions dans la musique classique   Révoltes et révolutions dans la musique classique EmptyLun 20 Fév 2012 - 12:09

Les poèmes symphoniques V et VI du cycle Má Vlast (Ma Patrie) de Bedřich Smetana.
V. Tábor : évoque les révoltes des Hussites, partisans de Jan Hus. Le courant de Jan Hus était considéré comme hérétique par Rome. La curie romaine avait donc "invité" Jan Hus à Rome avec un sauf-conduit de l'Empereur du St Empire romain Germanique. Mais finalement ils l'ont arrêté, condamné et brûlé. Ce qui a mené à des révoltes et croisades catholiques contres les hussites.
VI. Blaník : évoque les guerriers hussites plongés dans le sommeil sous le mont Blaník. Et se termine par l'espoir de leur réveil pour libérer la Bohême.

Il ne donc faut pas se limiter à la Vltava (La Moldau), très joli par ailleurs. Mon morceau préféré dans ce cycle : VI. Par les prés et les bois de Bohême
Revenir en haut Aller en bas
pacifique
Mélomane averti



Nombre de messages : 229
Age : 34
Date d'inscription : 29/04/2012

Révoltes et révolutions dans la musique classique Empty
MessageSujet: Re: Révoltes et révolutions dans la musique classique   Révoltes et révolutions dans la musique classique EmptyMer 13 Mar 2013 - 17:37

J'aime beaucoup la musique d'ancien régime, avant les différentes révolutions.
L'aristocratie surtout, puis la dans une moindre mesure la bourgeoisie qui la singe, avec leurs étiquettes qui empêchait de s'épancher de ses émotions, surtout négatives, de manière trop ouverte en société, a donné une musique pleine de fierté et de sentiment voilé.
Prenons une exemple archi connu, la fameuse sarabande de Haendel par exemple, il y a beaucoup de désespoir dans cette musique, mais on ne se débraille pas trop quand même, on est pas des post romantique larmoyant ! Il y a de la symétrie, une harmonie évidente, un esprit de danse, bref un port de tête altié et hautain (voir comme les gens se tiennent cou et regard droit dans les tableaux, même funèbre, de la renaissance!) qui donne à cette musique, malgrès sa grande tristesse, un caractère à la fois désespéré, solitaire.... mais triomphant !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Révoltes et révolutions dans la musique classique Empty
MessageSujet: Re: Révoltes et révolutions dans la musique classique   Révoltes et révolutions dans la musique classique Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Révoltes et révolutions dans la musique classique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vous cherchez le titre d'une oeuvre? Ca se passe ici! (2)
» Liens
» Vous cherchez le titre d'une oeuvre? Ca se passe ici! (3)
» Intégration du jazz dans la musique classique
» Dans les Kiosques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: