Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -38%
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
Voir le deal
27.99 €
Le Deal du moment : -38%
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
Voir le deal
27.99 €

 

 Concertos pour Violoncelle

Aller en bas 
+51
Roupoil
Cololi
Mefistofele
gilou 974
Mélomaniac
xoph
darkmagus
Анастасия231
Nepenthes
Horatio
Rafsan
Yohan Nicolas
Théo taschimor
vincent.1976
der Wanderer
franchom
Picrotal
Bertrand67
nugava
Taboulez
PJF
jesus
Crapio
Tus
bouddha
Papageno
Jaky
felyrops
hansi
muzikant
enie
Tutur
Cello
Pauken
petit bouchon
quintette op.57
antrav
Coelacanthe
S
lenain202
Musica
joachim
adriaticoboy
-
Kurwenal
fr-de-f11
Xavier
Mr Bloom
DavidLeMarrec
Jorge
jolan
55 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
gilou 974
Néophyte
gilou 974


Nombre de messages : 12
Age : 51
Localisation : Ile de la Réunion
Date d'inscription : 12/07/2021

Concertos pour Violoncelle - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Concertos pour Violoncelle   Concertos pour Violoncelle - Page 4 EmptyLun 18 Avr 2022 - 6:33

Mefistofele merci pour cette découverte !
et j'attends maintenant tes concertos favoris Wink
Revenir en haut Aller en bas
https://www.adtgilles.photos
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele


Nombre de messages : 1414
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Concertos pour Violoncelle - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Concertos pour Violoncelle   Concertos pour Violoncelle - Page 4 EmptyLun 18 Avr 2022 - 10:43

PRÉAMBULE

Je me souviens tout à coup pourquoi je n'ai pas trouvé de mes commentaires sur ce fil ! J'avais fait des propositions chez David et participé à une conversation sur un autre fil.
J'en copie ci-dessous les passages les plus à propos. À noter que le lien que je donnais à été mis à jour plusieurs fois, avec des totaux revus à la hausse mais des tendances identiques : 327 concertos jusqu'au XVIIIe, 153 au XIXe, 162 entre 1901 et 1940, et au moins 150 par décennie qui suit, en simplifiant (avec un pic à 242 pour 1981-1990 !). Le concerto pour violoncelle est donc plutôt une invention (très) moderne, et le traitement de l'instrument n'est pas forcément varié ou palpitant...

DavidLeMarrec a écrit:
Après avoir floodé, je trolle.

Tout le monde semble aimer passionnément le violoncelle, proche de l'ambitus humain (de la basse profonde au soprano), il a de très belles parties dans les symphonies et opéras, et c'est structurellement un instrument très complet, grâce à ses basses et leur résonance longue, qui lui permettent en quelque sorte de s'accompagner lui-même…

Alors pourquoi le catalogue est-il à ce point moins varié et intéressant que celui pour violon ?  Le violon, tout coincé dans son médium aigu, contraint de jouer dans le suraigu strident pour élargir son spectre…

Et pourtant, les concertos pour violoncelle sont très homogènes de ton (ah, ce grand sérieux dramatique…), et la musique de chambre également, je n'aime pas beaucoup la formation violon-piano mais elle contient des centaines de chefs-d'œuvre renversants, alors que les sonates violoncelle-piano sont rarement de la même eau…

Et il en va de même pour les pièces solo, où le violoncelle devrait justement étaler sa supériorité : à compositeurs égaux, les pièces pour violon sont souvent plus intéressantes. Pourquoi ?  La contrainte féconde ?  Le nombre supérieur de compositions pour violon ?

Horatio a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Et pourtant, les concertos pour violoncelle sont très homogènes de ton (ah, ce grand sérieux dramatique…), et la musique de chambre également (...)

C'est moins vrai à mesure que l'on avance dans le XXe. On trouve du dépressif (le 2e de Chosta), du très frais (Martinu, Ibert), de l'insouciance (Honegger, Milhaud), du cross-over (Gulda), de l'halluciné (Dutilleux) -- et il y a les sonates, et je ne connais pas tout...

Il y a certainement un effet d'échelle. Malgré le (modeste) enthousiasme des romantiques pour l'instrument, il faut tout de même attendre le siècle dernier pour que le répertoire s'étoffe et que les styles varient. Tandis que le violon est joliment servi depuis bien plus longtemps.
Brahms aurait dit, en entendant le concerto pour violoncelle de Dvorak, qu'il eût écrit un concerto pour l'instrument s'il avait su ce qui pouvait s'en tirer (et force est de constater qu'il ne le savait effectivement pas). Il est possible que pendant longtemps on se soit contenté de ce "grand sérieux dramatique", faute de voir dans le violoncelle autre chose qu'un instrument lyrique dont les possibilités virtuoses étaient plus limitées que celles du violon.

DavidLeMarrec a écrit:
Et il en va de même pour les pièces solo, où le violoncelle devrait justement étaler sa supériorité : à compositeurs égaux, les pièces pour violon sont souvent plus intéressantes. Pourquoi ? La contrainte féconde ? Le nombre supérieur de compositions pour violon ?

On peut imaginer un effet d'auto-entraînement : un compositeur qui voudrait écrire pour violon seul peut s'inspirer de beaucoup de choses, sans avoir à retourner jusqu'à Bach.

On écrit peut-être des chef-d'œuvres pour violoncelle seul aujourd'hui, dont la reconnaissance est entravée par des problèmes de diffusion et de facilité du langage (Schumann reste plus évident que Lutoslawski)...

Mefistofele a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:

Tout le monde semble aimer passionnément le violoncelle
Pas de généralisations hâtives, s'il vous plaît !

DavidLeMarrec a écrit:

Alors pourquoi le catalogue est-il à ce point moins varié et intéressant que celui pour violon ?
Je me suis posé la question... Facture ? Portabilité ? Popularité ? Une chose est sûre, la musique mettant le violoncelle en avant est une invention du XXe (au moins pour le genre concerto). Selon cette passionnante présentation, 175 concertos sont répertoriés avant 1780, 135 sur le XIXe, 139 entre 1901 et 1940, et entre 130 et 170 toutes les décades qui suivent.
Et d'après mes écoutes, les choses intéressantes sont en effet les plus récentes (beaucoup de satisfactions avec les concertos du XXIe siècle).
Quelles que soient les raisons autres, techniques ou sociales, il y aura un pur effet statistique : beaucoup d'œuvres dans les périodes proches, et donc un risque de méconnaissance accru : peu de décantation, langage moins facile, enreigistrement parfois inexistant, très peu de pièces ont donc la chance d'être entrées dans le répertoire, sans parler des raisons commerciales ! Clyne, Medek, Say ou Farr est sensiblement moins vendeur que Dvorák ou Elgar. Je me dis d'ailleurs que le nombre de concertos pour violoncelle qui tourne en boucle se compte sur les doigts d'une main... Étant donné les tropismes de programmation et d'enregistrement mis en regard des contigences de production évoquées ci-dessus, ce n'est malheureusement pas surprenant.

DavidLeMarrec a écrit:
Et pourtant, les concertos pour violoncelle sont très homogènes de ton (ah, ce grand sérieux dramatique…), et la musique de chambre également, je n'aime pas beaucoup la formation violon-piano mais elle contient des centaines de chefs-d'œuvre renversants, alors que les sonates violoncelle-piano sont rarement de la même eau…
Même remarque que ci-dessus. J'ai trouvé de belles choses, souvent par des compositeurs de profil plus discret ou du XXe.

DavidLeMarrec a écrit:
Horatio a écrit:
C'est moins vrai à mesure que l'on avance dans le XXe. On trouve du dépressif (le 2e de Chosta), du très frais (Martinu, Ibert), de l'insouciance (Honegger, Milhaud), du cross-over (Gulda), de l'halluciné (Dutilleux) -- et il y a les sonates, et je ne connais pas tout...

C'est vrai, mais le ton général reste beaucoup plus homogène que le violon. Dans la gamme que tu cites, Martinů, Honegger, Dutilleux conservent cette empreinte du violoncelle sérieux, grave d'expression, lyrique.


Citation :
On peut imaginer un effet d'auto-entraînement : un compositeur qui voudrait écrire pour violon seul peut s'inspirer de beaucoup de choses, sans avoir à retourner jusqu'à Bach.

Il y a quand même beaucoup d'œuvres pour violoncelle, et depuis fort longtemps. Domenico Gabrielli c'est passionnant… Des duos tout à fait intéressants de Duport, B. Romberg, Lamare…  Et pourtant globalement le niveau reste inférieur, chez les mêmes compositeurs, à leur écriture pour violon (de Schubert à Koechlin…).

Est-ce parce que le violon est mieux connu ?  Plus mélodique ?  Je ne sais pas, dans l'absolu ça me semblait moins un instrument-monde que le violoncelle, et son timbre / ses possibilités me passionnaient moins, mais je constate qu'à l'usage il y a beaucoup de sonates violon-piano (formation que je goûte peu en tant que telle) superlatives, et très peu de violoncelle-piano (mais il est vrai qu'il y en a quand même trois fois moins, à vue de nez…).


Citation :
On écrit peut-être des chef-d'œuvres pour violoncelle seul aujourd'hui

Peut-être, mais en partant du principe que j'écoute tout de même beaucoup de musique, je n'en trouve pas tant que ça, et ça me surprend dans la mesure où, sur le papier, il a vraiment la fiche technique idéale pour constituer des œuvres-mondes…

Xavier a écrit:
Horatio a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Horatio a écrit:
C'est moins vrai à mesure que l'on avance dans le XXe. On trouve du dépressif (le 2e de Chosta), du très frais (Martinu, Ibert), de l'insouciance (Honegger, Milhaud), du cross-over (Gulda), de l'halluciné (Dutilleux) -- et il y a les sonates, et je ne connais pas tout...

C'est vrai, mais le ton général reste beaucoup plus homogène que le violon. Dans la gamme que tu cites, Martinů, Honegger, Dutilleux conservent cette empreinte du violoncelle sérieux, grave d'expression, lyrique.

On peut parler d'empreinte, mais le gravitas des concertos de Martinu et d'Honegger ne me sautent pas aux oreilles. On pourrait arguer que le mouvement lent de celui d'Honegger est plutôt grave et sérieux ; pour ma part ce n'est pas ainsi que je l'entends.
Pour ma culture musicale, j'aimerais bien connaître quelques exemples d'œuvres pour violon qui n'ont pas d'équivalents pour le violoncelle, d'après ces critères de style (ce n'est pas une question piège bounce ).

Par exemple la légèreté et le jazzy du concerto pour violon d'Adams...

Mais pour moi ce n'est pas un problème: la tessiture et le timbre du violoncelle l'emmènent plus naturellement vers le grave, le profond et le sérieux.
Eh bien soit.

DavidLeMarrec a écrit:
Comparaison des corpus violoncelle vs. violon

Horatio a écrit:
Pour ma culture musicale, j'aimerais bien connaître quelques exemples d'œuvres pour violon qui n'ont pas d'équivalents pour le violoncelle, d'après ces critères de style (ce n'est pas une question piège bounce ).

Des œuvres simplement lyriques et mélodiques, charmantes, comme les concertos de Clément ou Kreutzer (ou le Konzertstück de Schubert !) – les concertos pour violoncelle que je connais de cette époque sont plutôt l'œuvre de virtuoses, on n'a pas d'œuvres de pure grâce.

D'une certaine façon, même pour les œuvres virtuoses, on n'a pas le même degré d'inspiration mélodique : entre les concertos de Paganini et ceux de Bernhard Romberg, il n'y a pas de comparaison possible.

Chez ceux qui ont écrit pour les deux, comme Schumann, la différence est souvent flagrante : le concerto pour violoncelle est écrit dans une veine sérieuse-pathétique un peu uniforme, tandis que le violon explore une diversité d'affects, ose des climats et des effets beaucoup plus atypiques. Deux énormes (immenses) exceptions à cette impression : Dvořák et Elgar, dont le moins qu'on puisse dire est que leurs concertos pour violon ne jouent pas dans la même cour.

Souvent pareil pour les sonates : la différence de profondeur entre la littérature violon-piano et violon-violoncelle, chez Ropartz ou Koechlin, me paraît considérable.
Mais ça reste difficile à établir sérieusement, il est vrai : est-ce que les sonates pour violon de Beethoven ou Brahms sont véritablement meilleures que celles pour violoncelle ?

Le plus frappant réside sans doute dans les expérimentations : Musik für Geige de Stephan, le Premier Concerto de Szymanowski, celui Gundmundsen-Holmgreen… je ne vois pas vraiment d'équivalent à cela dans la littérature pour violoncelle.
Et puis toute la littérature baroque pour violon soliste : quel équivalent violoncellistique aux Sonates du Rosaire de Biber ?  Ou même à celle d'Italie du Sud, avec Falconieri, Montalbano, Trabaci, Pandolfi, Leoni, Mayone, ou plus au Nord Fontana, Marini, Uccellini ?  On y trouve des mondes entiers, des atmosphères très différentes.
De même, toutes ces œuvres à trois violon, le Psaume 8 de Sommer, les sonates de G. Gabrieli, Fontana, Buonamente, Torelli, Schmelzer, Baltzar, Fux, Hacquart, Dornel, Purcell…

Mais d'une manière générale, c'est moins une question de qualité – qui s'explique, comme le soulignait très justement Mefisto, par la structure numéraire de l'offre : beaucoup moins d'œuvres, donc moins de chefs-d'œuvre à glaner – que de ton : en général, les œuvres pour violoncelle sont plus sombres (les Sonates ou Suites de Britten, même si je n'aime pas du tout son concerto pour violon, on sent bien qu'elles s'enferrent dans un ton spécifique de gravité tourmentée), explorent des affects plus homogènes entre elles et à l'intérieur d'elles.

Ce n'est pas une prévention contre le violoncelle en tant que tel, qui moi me paraît au contraire disposer de possibilités supérieures, instrument d'accompagnement et de chant à la fois – et d'ailleurs, si je ne devais garder qu'un concerto tous instruments confondus, ce serait sans hésitation particulière le concerto pour violoncelle de Dvořák… –, mais je suis frappé de ces tendances générales (en qualité, en inventivité, en ambiance), alors même que l'instrument promettait énormément.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Concertos pour Violoncelle - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Concertos pour Violoncelle   Concertos pour Violoncelle - Page 4 EmptyLun 18 Avr 2022 - 12:03

J'avais été volontairement provocateur (quoique tout à fait sincère), je vais essayer de fournir moi aussi une petite liste des plus beaux rencontrés.

Offenbach (vraiment roboratif, énormément d'élan, de mélodies, de virtuosité)
Saint-Saëns 1 & 2
Lalo (bijou romantique négligé)
Dvořák 2
Röntgen 1,2,3 (dans le goût de Dvořák 2, même si moins fulgurant)
Widor (dans le goût du violoncelle sérieux-sombre, orchestré un peu massivement, mais prégnant)
Elgar
d'Albert
Martinů 1 (des aspects assez rafraîchissants, un orchestre présent et aéré)
Graener (plutôt une symphonie concertante avec des tendances décadentes)
Wirén Op.10 (très éloquent, dans un langage plus « avancé » mais très accessible du cœur du XXe)
Gulda (des bizarreries pas toutes heureuses, mais finalement une œuvre qui recèle de réelles beautés et qui échappe totalement aux contructions / instrumentations / harmonies habituelles)

Et non nommés comme tels, mais pièces concertantes développées :
Schmitt : Introït, récit & congé
Florentz : Songe de Lluc Alcari


Il en manque sans doute pas mal de beaux croisés çà et là, mais ceux de B. Romberg, Connesson, Hersant ou Salonen ne m'ont pas bouleversé au point de les recommander comme des preuves de la grandeur du violoncelle.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele


Nombre de messages : 1414
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Concertos pour Violoncelle - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Concertos pour Violoncelle   Concertos pour Violoncelle - Page 4 EmptyLun 18 Avr 2022 - 13:37

LA LISTE

Maintenant, s'agissant de mon goût personnel... il est ce qu'il est, souvent déviant, à l'affût de l'orchestre et rarement passionné par les standards du répertoire malgré toutes leurs qualités. Je pense notamment à Elgar et Walton qui me laissent globalement froid (chose étonnante au vu de mes tropismes habituels). Ci-dessous, pour les lecteurs curieux, ce que j'ai répertorié dans les concertos notables (dont certains que j'abomine), sachant que j'en ai essayé d'autres sans nécessairement en avoir conservé une trace (ce qui est généralement mauvais signe pour que j'y retourne un jour).

Échantillon (non-exhaustif):

Que conseiller ? Pour les traditionnels, je confesse un faible pour Vivaldi, CPE Bach, Bloch, Brahms, Dvorák, Monn (tripatouillé par Schoenberg), Saint-Saëns, Shostakovitch. Tout cela est très connu et à raison, il n'est pas besoin de ma citation pour les distinguer. Si l'on veut des choses qui sortent des sentiers battus, toutefois...

Les perles :
Arnold : rappelle Gulda versant série télé, complètement extraverti et jubilatoire.
Casella : véhément, ultra-motorique. Pas un chef d'œuvre inoubliable, mais dans le genre, c'est une réussite. I love you
Ginastera - 1, 2 : très sombre, atonal, rappellent les concertos pour violon, en plus nocturne et inquiétant. Le 2 plus sur le versant mystérieux, le 1 en bande-son d'un cauchemar (II en galop infernal, III qui démarre en fin du monde).
Honegger : j'en ai tressé des couronnes ici.
Penderecki - 2 : terriblement angoissant, rappelle la symphonie No. 3 et Thrènes.
Rietz et Gross : sur le même disque. Ma seule proposition un peu ancienne, qui couvre une esthétique allant du premier Beethoven à Mendelssohn, du tricot avec des surprises, un peu d'humeur sombre (ah, la Fantaisie !).
Schmitt - Introït, récit et congé : de somptueux coloris orchestraux.
Schoeck : le premier mouvement, sublime et pratiquement un concerto à lui tout seul, évoque Dvorák et Bartók (fin de la MPCPC). Le II est dépouillé comme un quatuor, avant de virer au Metamorphosen. Le III est Bachien, dans le goût des suites solo, alors que le IV est doux-amer, filmique et instable.
Weinberg - Concerto + Fantasia : le drame à la soviétique. Dans le genre sinistre et lyrique à la fois, c'est peut-être ce qu'on trouve de mieux.

Les propositions différentes :
Clyne - DANCE : ultra-cinématique, truffé d'effets. Manque peut-être de structure, mais peu me chaud.
Kabalevsky - 2 : une merveille, avec thème grandiose d’aventure, et passage féérique au glockenspiel, du saxophone...
Kapustin - 2 : dans l'idée de ce que fait Gulda, du jazz blanc ou de la musique très marqué années 60, mais moins pastiche que Gulda lui-même (et le concerto No. 1 de Kapustin), moins cartoon qu'Arnold aussi.
Lieberson - The 6 Realms : superbe, orchestration très riche, très sombre, tous les mouvements offrent quelque chose de prenant.
Pärt - Pro et contra : je n'en raffole pas mais c'est une proposition vraiment unique. Un accord consonant explose en cluster puis fourmille, afin d'explorer les confins du silence (aux effets percussifs sur l'instrument). Après cette succession de micro-événements, un très court pont lyrique classique dans le II, et un galop schnittkien qui finit en fanfare bachienne !
Rorem : très varié et théâtral, un festival de techniques et d’atmosphères dont je retiens surtout les mouvements IV, VII, VIII.
Saariaho - Notes on Light : éthéré, inquiétant, fuligineux comme elle en a le secret, avec On fire très pulsé.
B.A. Zimmermann - en forme de pas de trois : toujours fascinant, pas de mélodie mais des effets de collage, des silences, des sons étranges (bruissements métalliques, crissements), un clavecin préparé, du polystylisme.
Bref, rien de très étonnant au vu du pedigree des compositeurs cités, mais une approche autre de l'instrument.

Les perversions :
Glass - 1, 2 : on sait où l'on met les pieds, sachant que le 2 est plus long, varié, et à tendance "cirque", sans compter l'utilisation de sons inhabituels.
Khachaturian - concerto-rhapsodie : ultra-mélodique et facile, aux sonorités d'Asie mineure typiques du compositeur.
Say : guerrier et oriental, cinématique. Le II passe d’un beau silence à la guerre (tirs des percussions tandis que le violoncelle se lamente), le III démarre sur de l'eau qui coule et des chants d’oiseaux (aux confins du cartoon).
Yoshimatsu - Centaurus Unit : Ultra sucré, farci de sons mystérieux et exotiques, avec des réminiscences new-age à la Rautavaara, un thème héroique, des effets d’écho aux percussions quand le violoncelle est à nu, des sons de biwa... Il pourrait sonoriser un film de Shinkai.

Les autres que je distingue :
G. Bush - Sinfonietta concertante : globalement souriant, avec un II très tragique, qui n'est pas sans rappeler les facilités de Barber ou les élégies plus à l'ancienne.
Medek : assez long mais offre beaucoup de moments qui font dresser l’oreille.
Röntgen - 2, 1 : du Dvorák-light, qui coule de source.
Schnittke - 1 : moins mordant que d'habitude, trop long, mais truffé de moments mémorables. Un peu comme Medek, dans un langage autre.
P. Stanford : noir, rythmé, un régal !
Vasks - 1, 2 : délicieusement grandioses, la Toccata I (concerto No. 1) sonne comme un Dies Irae de foire au ralenti. Globalement typiques et déprimants.
Vieuxtemps - 1, 2 : mélodiques et virtuoses, d'un romantisme souriant et volontiers épate-bourgeois. Le No. 1 est peut-être plus mémorable.
Weigl : charmant, souriant, dansant, avec beaucoup de vents.


Dernière édition par Mefistofele le Lun 18 Avr 2022 - 15:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32234
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Concertos pour Violoncelle - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Concertos pour Violoncelle   Concertos pour Violoncelle - Page 4 EmptyLun 18 Avr 2022 - 13:49

Je suis extrêmement loin de ta connaissance du genre (merci ça donne des idées), mais tu n'oublies pas Dutilleux ?

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Concertos pour Violoncelle - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Concertos pour Violoncelle   Concertos pour Violoncelle - Page 4 EmptyLun 18 Avr 2022 - 14:00

Merci pour tout ça ! Very Happy

Tiens, je découvre que Vieuxtemps a fait des concertos pour violoncelle ! Vu que j'aime beaucoup ceux pour violon (malgré leur inscription dans la tradition) et que j'ai été époustouflé par ses quatuors, j'ai très envie de tenter !

De ce que je connais toutefois, beaucoup de tes coups de cœur ne contrediront pas mes réserves sur le genre : même mes chouchous Schoeck ou Kabalevski me paraissent plus opaques et monolithiques ici que dans la plupart du reste de leur corpus. (Pour autant, on aura le Kabalevski à Paris et je courrai l'écouter, pour une fois qu'on a du neuf et pour une fois qu'on a du Kabalevski…)
Et d'autres choses, comme Clyne, m'ont simplement paru agréables.

Mais je n'ai pas tout entendu dans ce que tu proposes : Casella est sur ma liste depuis longtemps, et je note Schnittke, Rorem et Lieberson avec beaucoup d'intérêt !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele


Nombre de messages : 1414
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Concertos pour Violoncelle - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Concertos pour Violoncelle   Concertos pour Violoncelle - Page 4 EmptyLun 18 Avr 2022 - 14:04

Cololi a écrit:
Je suis extrêmement loin de ta connaissance du genre (merci ça donne des idées), mais tu n'oublies pas Dutilleux ?

Je ne sais si la question est adressée à David ou moi, du coup, je réponds peut-être à côté...
Dutilleux est bien présent dans la longue liste à cliquer. Hélas, je ne raffole pas de ce qu'il a composé, donc je ne le cite pas à part. Maintenant, Tout un monde lointain est à mon avis ce qu'il a écrit de plus convaincant et accessible (je goûte sinon avec modération les deux symphonies et Le Loup, pas du tout le reste). Je conçois volontiers que ce soit plus écrit et riche que Geoffrey Bush, Casella ou Patric Stanford, mais voilà, ce sont eux qui me parlent le plus. Embarassed (Et je pense qu'ils plairont à d'autres, d'où la citation).
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele


Nombre de messages : 1414
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Concertos pour Violoncelle - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Concertos pour Violoncelle   Concertos pour Violoncelle - Page 4 EmptyLun 18 Avr 2022 - 14:52

DavidLeMarrec a écrit:
Merci pour tout ça ! Very Happy

Tiens, je découvre que Vieuxtemps a fait des concertos pour violoncelle !  Vu que j'aime beaucoup ceux pour violon (malgré leur inscription dans la tradition) et que j'ai été époustouflé par ses quatuors, j'ai très envie de tenter !

Recommandé absolument, à mon avis ton genre !

DavidLeMarrec a écrit:

Mais je n'ai pas tout entendu dans ce que tu proposes : Casella est sur ma liste depuis longtemps, et je note Schnittke, Rorem et Lieberson avec beaucoup d'intérêt !

Rorem plus probable pour te plaire, Lieberson pourquoi pas ? Casella, c'est vraiment quelque chose pour Roupoil ou moi. hehe

DavidLeMarrec a écrit:

De ce que je connais toutefois, beaucoup de tes coups de cœur ne contrediront pas mes réserves sur le genre : même mes chouchous Schoeck ou Kabalevski me paraissent plus opaques et monolithiques ici que dans la plupart du reste de leur corpus. (Pour autant, on aura le Kabalevski à Paris et je courrai l'écouter, pour une fois qu'on a du neuf et pour une fois qu'on a du Kabalevski…)
Et d'autres choses, comme Clyne, m'ont simplement paru agréables.

Pas de tricherie dans ma liste, je ne juge nullement de la valeur comparative des œuvres entre elles ou au sein du corpus d'un même compositeur. À vrai dire, je ne pense pas que je garderais un concerto pour violoncelle dans une capsule temporelle (à part Dvorák ?). Même le Casella que je goûte ne se hisse pas au niveau des meilleures symphonies, A Notte Alta ou Pagine di Guerra. De même pour Kabalevsky, les sonates pour violoncelle, les concertos pour piano, les symphonies et les quatuors sont plus urgents. Cela n'empêche pas de trouver la proposition globlament attractive, même si pas exactement révolutionnaire.
Et en dehors de Pärt et Zimmermann, surcôtés pour les besoins de cette liste (ma prise de notes contredisait la cotation finale), ce ne sont que des concertos surlignés de violet dans mon fichier (donc marquants). Il y a plus novateur ailleurs comme Kelemen ou Muhly, ou historiquement importants comme Haydn et Elgar, mais ils ont le tort de moins me plaire. Concertos pour Violoncelle - Page 4 2661413304
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88713
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

Concertos pour Violoncelle - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Concertos pour Violoncelle   Concertos pour Violoncelle - Page 4 EmptyLun 18 Avr 2022 - 15:12

Mefistofele a écrit:

Ginastera - 1, 2 : très sombre, atonal, rappellent les concertos pour violon, en plus nocturne et inquiétant. Le 2 plus sur le versant mystérieux, le 1 en bande-son d'un cauchemar (II en galop infernal, III qui démarre en fin du monde).

Le 2è est pour moi une oeuvre majeure, vraiment géniale.
Revenir en haut Aller en bas
Roupoil
Mélomaniaque
Roupoil


Nombre de messages : 1340
Age : 41
Localisation : Pessac
Date d'inscription : 22/04/2017

Concertos pour Violoncelle - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Concertos pour Violoncelle   Concertos pour Violoncelle - Page 4 EmptyLun 18 Avr 2022 - 17:58

Mefistofele a écrit:

Casella, c'est vraiment quelque chose pour Roupoil ou moi. hehe

Tiens, je ne suis pas sûr de l'avoir déjà écouté, pourtant le concerto pour violoncelle, c'est a priori un genre qui me parle (mais à vrai dire, à lire tes listes, je me rends que j'ai finalement très peu exploré en-dehors des classiques que tout le monde connait...).
Revenir en haut Aller en bas
http://www.normalesup.org/~glafon/
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele


Nombre de messages : 1414
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Concertos pour Violoncelle - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Concertos pour Violoncelle   Concertos pour Violoncelle - Page 4 EmptyLun 18 Avr 2022 - 18:52

Oh, si tu ne l'as pas encore écouté, ce serait l'urgence avec Weinberg.
Et juste après, Patric Stanford et Geoffrey Bush.
Revenir en haut Aller en bas
Baron Méduse
Mélomane du dimanche
Baron Méduse


Nombre de messages : 40
Localisation : Pays-Bas pour le moment
Date d'inscription : 24/04/2019

Concertos pour Violoncelle - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Concertos pour Violoncelle   Concertos pour Violoncelle - Page 4 EmptyLun 18 Avr 2022 - 18:53

J'ai récemment réécouté le concerto pour violoncelle de Milhaud de 1934 (via la chaîne YT de George Gianopoulis) et je l'ai beaucoup apprécié.
Celui que j'ai le plus (ré)écouté au cours des derniers mois est le concerto de Joonas Kokkonen de 1969.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Concertos pour Violoncelle - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Concertos pour Violoncelle   Concertos pour Violoncelle - Page 4 EmptyLun 18 Avr 2022 - 19:40

Vasks 2 est justement sur un disque paru vendredi dernier, je viens de l'écouter : du néo-romantisme très agréable, mais c'est un peu long (40 minutes) pour un contenu pas très dense. Excellent en musique de fond.

Pour du Vasks, toujours un serrement au c(h)œur de ne pas retrouver les audaces ni l'éloquence de sa musique chorale…
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
WoO
Surintendant
WoO


Nombre de messages : 14282
Date d'inscription : 14/04/2007

Concertos pour Violoncelle - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Concertos pour Violoncelle   Concertos pour Violoncelle - Page 4 EmptyLun 18 Avr 2022 - 21:30

Écoute du concerto de Tobias Picker. C’est (souvent) très beau. Premier mouvement « Not even the rain » mélancolique à souhait, lyrique, peu dissonnant… on verrait bien cette musique illustrer les images d’un film. Deuxième mouvement « Brief journey » beaucoup plus agité et moderne, le violoncelle dialogue avec les bois, les cuivres et pas mal de piano (très chouette d’avoir cette couleur dans l’orchestre). Avec le troisième mouvement « Those we loved » retour à une expression très nostalgique non dénuée de tensions, il y a quelque chose de très linéaire dans la progression globale, j’aime moins. Enfin la conclusion « Lament » qui tout comme le premier mouvement était une chanson à l’origine, ambiance nocturne, intime et secrète.
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu


Nombre de messages : 18879
Date d'inscription : 25/11/2012

Concertos pour Violoncelle - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Concertos pour Violoncelle   Concertos pour Violoncelle - Page 4 EmptyMar 19 Avr 2022 - 4:48

je n’aime pas beaucoup le violoncelle mais j’ai quand même fait une petite liste, volontairement très réduite.

Schnittke : Dialog (1965)
Zimmermann (1965–66)
Denisov (1972)
Gubaidulina : Detto II (1972)
Bancquart : D’une fougère bleue les veines (1978)
Halffter 2 (1985)
Schnittke 1 (1986)
Revenir en haut Aller en bas
Iskender
Mélomaniaque
Iskender


Nombre de messages : 1983
Age : 54
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 11/08/2009

Concertos pour Violoncelle - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Concertos pour Violoncelle   Concertos pour Violoncelle - Page 4 EmptyDim 24 Avr 2022 - 12:38

Je me suis listé quelques top 10 il y a peu de temps. Pour les concertos pour violoncelle, dans un ordre grossièrement chronologique ça donnait ceci :

Vivaldi : en sol mineur RV 416
Haydn : 1 & 2
Lalo
St Saëns : n°1
Dvořák : op.104
Chsotakovitch : n° 1
Weinberg
Kabalevsky : n° 2
Dutilleux

En croisant vos propositions et mes goûts personnels, je vais tenter Wirén, Casella, Ginastera 2, Rorem, Gubaidulina, Schnittke.

Vasks je tenterai plus tard : si c'est aussi rasoir que le concerto pour violon je ne vais pas tenir longtemps. Si c'est plus varié comme celui pour alto qui est beaucoup plus intéressant et réussi, pourquoi pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/etiennetabourier
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Concertos pour Violoncelle - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Concertos pour Violoncelle   Concertos pour Violoncelle - Page 4 EmptyDim 24 Avr 2022 - 14:20

Je l'ai trouvé meilleur que celui pour alto (et je n'ai pas aimé non plus celui pour violon), c'est donc plutôt bon signe ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele


Nombre de messages : 1414
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Concertos pour Violoncelle - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Concertos pour Violoncelle   Concertos pour Violoncelle - Page 4 EmptyLun 25 Avr 2022 - 0:40

Iskender a écrit:
Je me suis listé quelques top 10 il y a peu de temps. Pour les concertos pour violoncelle, dans un ordre grossièrement chronologique ça donnait ceci :

Vivaldi : en sol mineur RV 416
Haydn : 1 & 2
Lalo
St Saëns : n°1
Dvořák : op.104
Chsotakovitch : n° 1
Weinberg
Kabalevsky : n° 2
Dutilleux

En croisant vos propositions et mes goûts personnels, je vais tenter Wirén, Casella, Ginastera 2, Rorem, Gubaidulina, Schnittke.

Vasks je tenterai plus tard : si c'est aussi rasoir que le concerto pour violon je ne vais pas tenir longtemps. Si c'est plus varié comme celui pour alto qui est beaucoup plus intéressant et réussi, pourquoi pas.

Excellente sélection, aussi bien pour les opus favoris (bon, à part Lalo, mais tout le monde peut se tromper) que les concertos à explorer. Je rejoins David, les Vasks sont à mille lieues du soporifique concerto pour violon. J'ai une préférence pour le premier, très accidenté, mais je pense que tu pourrais fréquenter sans trop de risque. De même avec Ginastera 1, que je trouve aussi incroyable que le 2.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88713
Age : 40
Date d'inscription : 08/06/2005

Concertos pour Violoncelle - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Concertos pour Violoncelle   Concertos pour Violoncelle - Page 4 EmptyJeu 5 Mai 2022 - 1:20

Dans les trucs rares mais pas mal, je peux vous conseiller d'écouter le concerto n°2 d'Aarre Merikanto. (1944)
Je crois qu'il n'y a qu'un enregistrement. (Gustafsson, Oramo)
Le 2è mouvement est surprenant par son romantisme affiché, et comme souvent, le final est moins intéressant, mais l'ensemble se tient quand même bien.
Revenir en haut Aller en bas
Mefistofele
Mélomaniaque
Mefistofele


Nombre de messages : 1414
Localisation : Under a grey, rifted sky
Date d'inscription : 17/11/2019

Concertos pour Violoncelle - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Concertos pour Violoncelle   Concertos pour Violoncelle - Page 4 EmptyDim 8 Mai 2022 - 2:02

En suivant les conseils ci-dessus...

Concertos pour Violoncelle - Page 4 Meri_j10
Aare MERIKANTO : Concerto pour violoncelle No. 2 (Oramo, dir. ; Jan-Erik Gustafsson, violoncelle)

Bien ficelé mais pas bouleversant. Absolument rien de risqué dans le langage, aucune pyrotechnie chez le soliste, plein de jolies choses consonnantes dans le I et II. Le III est en effet assez plat. J'ai passé un agréable moment, mais ce n'est pas spécialement excitant ou mémorable.

Concertos pour Violoncelle - Page 4 Picker10
Tobias PICKER : Concerto pour violoncelle (Thomas Sanderling, dir. ; Paul Watkins, violoncelle)

Je rejoins tout à fait les remarques de WoO : idiome de cinéma dans le I, ambiguités et bifurcations de la modernité dans le II, lyrisme malmené dans le III (progression plus simple, mais j'avoue que ces climats ne me déplaisent pas) et épanchements un peu faciles mais néanmoins fort beaux (très "moment émouvant du film").
Plus stimulant et moderne que Merikanto, moins immédiatement beau aussi (ou alors, de façon plus prosaïque).

Si ces concertos ne se hisseront pas dans ma sélection particulière, ce sera le Prokofiev qui m'ennuyait que j'aurais redécouvert avec émerveillement par le duo Gustafsson/Oramo. Voir ici.

Prochaine étape : le Wirén, seul de la liste de David que je connaisse pas. Certes, celui d'Offenbach manque à ma liste mais je l'ai bien écouté par le sorcier Merlin : des beautés, mais qu'il est long !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Concertos pour Violoncelle - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Concertos pour Violoncelle   Concertos pour Violoncelle - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Concertos pour Violoncelle
Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Concertos pour piano pour la main gauche ?
» réductions pour orchestres de chambre, pour piano seul, etc.
» Beethoven: concerto pour violon
» Les compositeurs que vous ne supportez pas?
» Dvorak : Concertos pour piano et pour violon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: