Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Pack Smartphone Samsung Galaxy S22 6.1″ + Galaxy Buds2 (Via ODR ...
599 €
Voir le deal

 

 Quand les compositeurs sombrent dans le silence...

Aller en bas 
+6
Mélomaniac
Ben.
Zeno
arnaud bellemontagne
Le faiseur de reines
vinclec
10 participants
AuteurMessage
vinclec
Mélomaniaque
vinclec


Nombre de messages : 628
Age : 40
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 14/10/2012

Quand les compositeurs sombrent dans le silence... Empty
MessageSujet: Quand les compositeurs sombrent dans le silence...   Quand les compositeurs sombrent dans le silence... EmptySam 3 Nov 2012 - 16:45

Dépression ? Désillusion ? Fatigue ? Bonne chère ?

Un beau jour de 1927, il laisse en plan tous ses projets musicaux.
Charles Ives : 31 ans de silence.

Héros national, compositeur prolifique jusqu'à "Tapiola" (1926) et la musique de scène de "La tempête" , puis "rien" (entre guillemets) jusqu'à sa mort.
Jean Sibelius 30 ans de silence.

Compositeur italien le plus vénéré de son temps, pas moins de 40 opéras à son actif au rythme de 2 à 5 opéras par an, mais, à partir de 1829, plus aucun opéra.
Rossini : 39 ans de silence.

D'autres exemples ? Commentaires ? Pourquoi un tel silence ? Ont-ils bien fait de se taire ?

Autres exemples trouvés par les forumistes à la suite de ce message :

Une tentative de suicide (fév. 1854), plus aucune note composée jusqu'à sa mort (juillet 1956).
Robert Schumann, 2 ans et cinq mois de silence total.
[trouvé par Mélomaniac]

Edgar(d) Varèse : 10 années de silence (1936 - 1947), au cours desquelles il a désespérément essayer de finaliser de grands projets qui n'ont pas jamais le jour.
[trouvé par Les yeux qui fascinent]

Ce compositeur et organiste français n'a publié qu'une seule pièce de son vivant (Clairs de Lune, 1913).
Abel Decaux, 30 ans de silence. A-t-il écrit d'autres pièces ?
[trouvé par DavidLeMarrec]

Célèbre pianiste et compositeur de Jazz, il se retire de la scène en 1972 et ce jusqu'à sa mort en 1982.
Thelonious Monk, 10 ans de silence.
[trouvé par Arnaud Bellemontagne]

Gravement touché au cerveau lors d'un accident de voiture, il développe des problèmes neurologiques que des interventions chirurgicales ne peuvent endiguer. Ravel : 4 ans de silence.

[trouvé par Percy Bysshe]

Extrêmement agé, il n'est physiquement plus en mesure d'écrire quoi que ce soit.
Joseph Haydn, 7 ans de silence.
[trouvé par Stlozing]

Proposition hybride, très intéressante [trouvée par Les Yeux qui Fascinent, nuancée par Môa]: Giacinto Scelsi : à la suite d'une profonde crise psychique et d'une conversion aux philosophies orientales, ce compositeur italien n'a rien "composé" entre 1945 et 1962, se concentrant alors sur l'improvisation musicale (avec une justification bouddhiste derrière, vanité du désir d'éternité etc). Mais le petit coquin s'enregistrait sur bandes magnétiques ! ! ! Bien plus tard, il décida de faire retranscrire et même orchestrer certains de ses enregistrements (source: wikipedia english). Comme quoi l'Eternité le travaillait quand même un peu.

Proposition qui n'a pas été validé par le Grand Comité : Beethoven ; il est certes devenu sourd, mais hélas il ne s'est pas arrêté d'écrire, de publier et de faire jouer sa musique. [Zéno, libre à toi de contre- argumenter jusqu'à ce que je finisse par céder]


UPDATE Encore d'autres trouvailles (merci à moi même, quelle perspicacité !)

Trop de bruit dans le salon ! 8 ans de Silence forcé pour ALMA MAHLER, l'épouse du tyran génie. Lors de son mariage (1902), Gustav lui a spécifié qu'elle devait renoncer à ses prétentions de compositrice !!! C'était dans les termes du mariage !!! Mais lorsqu'elle a commencé à s'acoquiner avec un architecte de passage (1910), le tyran génie, pour la reconquérir, a fait publier certains de ses lieder antérieurs. So glamour ! Après la mort de son premier mari (1911), elle n'a rien publié.

Il fonctionnait par "crises" de composition, séparées par de grands périodes de dépression silencieuse, par exemple entre 1892 et 1897 puis entre 1899 et 1903 (année de sa mort).
Deux fois 4 ans de silence, puis le suicide : Hugo Wolf. Ce coquin de Mahler a enfoncé le clou en refusant de faire jouer son opéra, Der Corregidor (1895), qu'il jugeait médiocre.

Après avoir étudié la composition avec Anton Bruckner et écrit trois symphonies qui auraient été en partie exécutées (fiasco), il se suicide à 21 ans. Ses partitions ont toutes été perdues durant la deuxième guerre mondiale. Silence éternel pour Otto Mahler, frère de Gustav.


Dernière édition par vinclec le Mar 6 Nov 2012 - 14:41, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le faiseur de reines
Mélomane à coucher dehors
Le faiseur de reines


Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 05/02/2012

Quand les compositeurs sombrent dans le silence... Empty
MessageSujet: Re: Quand les compositeurs sombrent dans le silence...   Quand les compositeurs sombrent dans le silence... EmptySam 3 Nov 2012 - 16:49

Tu as oublié Varèse ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
vinclec
Mélomaniaque
vinclec


Nombre de messages : 628
Age : 40
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 14/10/2012

Quand les compositeurs sombrent dans le silence... Empty
MessageSujet: Re: Quand les compositeurs sombrent dans le silence...   Quand les compositeurs sombrent dans le silence... EmptySam 3 Nov 2012 - 17:01

Les yeux qui fascinent a écrit:
Tu as oublié Varèse ! Razz

Ah, oui, merci beaucoup ! Edgard Varèse a continué à composer régulièrement jusqu'en 1961 (Dance for Burgess 1949, Déserts 1954, Poème électronique 1958, Nocturnal for soprano 1961), mais de 1961 à 68, plus rien. 7 ans de silence. A cela s'ajoutent 10 années de silence (années 20 et 30), au cours desquelles il a désespérément essayer de finaliser de grands projets qui n'ont pas vu le jour.
Revenir en haut Aller en bas
Le faiseur de reines
Mélomane à coucher dehors
Le faiseur de reines


Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 05/02/2012

Quand les compositeurs sombrent dans le silence... Empty
MessageSujet: Re: Quand les compositeurs sombrent dans le silence...   Quand les compositeurs sombrent dans le silence... EmptySam 3 Nov 2012 - 17:07

Citation :
A cela s'ajoutent 10 années de silence (années 20 et 30), au cours desquelles il a désespérément essayer de finaliser de grands projets qui n'ont pas vu le jour.

C'est plutôt entre 36 et 47 (que 1920/1930) ces 10 années, non ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23767
Date d'inscription : 22/01/2010

Quand les compositeurs sombrent dans le silence... Empty
MessageSujet: Re: Quand les compositeurs sombrent dans le silence...   Quand les compositeurs sombrent dans le silence... EmptySam 3 Nov 2012 - 17:24

Hors classique il y a le célèbre cas "Monk":10 dernières années de mutisme complet.
Revenir en haut Aller en bas
vinclec
Mélomaniaque
vinclec


Nombre de messages : 628
Age : 40
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 14/10/2012

Quand les compositeurs sombrent dans le silence... Empty
MessageSujet: Re: Quand les compositeurs sombrent dans le silence...   Quand les compositeurs sombrent dans le silence... EmptySam 3 Nov 2012 - 17:28

Bien vu ! ! ! J'ai décalé mes lignes dans Excel et ça a produit cette coquille...Boulet
Ben quoi, y'en a qui font des tableaux Excel avec des diamètres de jantes alu, alors pourquoi pas avec les oeuvres de Varèse ?
Heureusement qu'il y a des varésiens de pointe pour corriger le tir.... Au total ça fait 9 ans de silence.

Vinc

P.S. : je souhaiterais adhérer à l'APEVC, faut-il un nombre de chats minimum ?
Revenir en haut Aller en bas
Le faiseur de reines
Mélomane à coucher dehors
Le faiseur de reines


Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 05/02/2012

Quand les compositeurs sombrent dans le silence... Empty
MessageSujet: Re: Quand les compositeurs sombrent dans le silence...   Quand les compositeurs sombrent dans le silence... EmptySam 3 Nov 2012 - 17:34

Citation :
P.S. : je souhaiterais adhérer à l'APEVC, faut-il un nombre de chats minimum ?

Non, non pas de chat minimum : suffit de faire du prosélytisme varèsien de temps en temps auprès d'un chat ou deux ; plus particulièrement auprès de ceux dont le maître ou la maîtresse ne goûte point à la musique délicate du grand organisateur de son ( coucou Cleme !).
Revenir en haut Aller en bas
vinclec
Mélomaniaque
vinclec


Nombre de messages : 628
Age : 40
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 14/10/2012

Quand les compositeurs sombrent dans le silence... Empty
MessageSujet: Re: Quand les compositeurs sombrent dans le silence...   Quand les compositeurs sombrent dans le silence... EmptySam 3 Nov 2012 - 17:54

arnaud bellemontagne a écrit:
Hors classique il y a le célèbre cas "Monk":10 dernières années de mutisme complet.

Merci pour l'info. Etant totalement archi-ignare en musique non classique, peux tu me donner plus d'infos sur cela ? Quand je tape "monk musique" sur Google ça me sort des trucs bouddhistes... ou bien le générique de "Monk", une série TV américaine en 124 épisodes diffusée entre le 12 juillet 2002 et le 4 décembre 2009 sur USA Network.

Vinc

P.S. : Si vous avez d'autres exemples de "mutisme soudain" (toutes musiques confondues) ça m'intéresse
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne


Nombre de messages : 23767
Date d'inscription : 22/01/2010

Quand les compositeurs sombrent dans le silence... Empty
MessageSujet: Re: Quand les compositeurs sombrent dans le silence...   Quand les compositeurs sombrent dans le silence... EmptySam 3 Nov 2012 - 17:56

Ben je parle de Thelonious Monk le fameux pianiste de Jazz...
Revenir en haut Aller en bas
Le faiseur de reines
Mélomane à coucher dehors
Le faiseur de reines


Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 05/02/2012

Quand les compositeurs sombrent dans le silence... Empty
MessageSujet: Re: Quand les compositeurs sombrent dans le silence...   Quand les compositeurs sombrent dans le silence... EmptySam 3 Nov 2012 - 17:58

Et puis il y a les monks qui sont restés mutiques de 66 aux années 2000 hehe

Revenir en haut Aller en bas
Le faiseur de reines
Mélomane à coucher dehors
Le faiseur de reines


Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 05/02/2012

Quand les compositeurs sombrent dans le silence... Empty
MessageSujet: Re: Quand les compositeurs sombrent dans le silence...   Quand les compositeurs sombrent dans le silence... EmptySam 3 Nov 2012 - 18:04

Pour revenir au sujet, il y a Scelsi qui a commencé la musique avant guerre dans un esprit dodéca, a fait une dépression artistique à la fin des années 40, a découvert l'extrême orient, a composé une musique proto-spectrale tout seul dans son coin, est sorti du silence en 61 et a été (re)découvert dans les années 80 (par les spectraux).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Quand les compositeurs sombrent dans le silence... Empty
MessageSujet: Re: Quand les compositeurs sombrent dans le silence...   Quand les compositeurs sombrent dans le silence... EmptySam 3 Nov 2012 - 18:47

en ce qui concerne Sibélius, il n'est pas sûr qu'il ait arrêté de composer, il n'a plus rien exposé au public, à part quelques piécettes pour violon et des rituels maçonniques qui n'avaient donc pas vocation à devenir publics. Il dit bien avoir achevé "plusieurs fois" sa huitième symphonie, et tout semble prouvé qu'il y ait travaillé jusqu'en 1945, avant de brûler une deuxième fois le manuscrit. Il semble indiquer qu'il y travaillait encore en 1951. Dans les années 50 il a aussi produit trois petites oeuvres chorales (dont une n'est pas un arrangement d'une oeuvre antérieure).

A la rubrique des "empêchés" il faudrait sans doute mentionner Duparc.
Revenir en haut Aller en bas
Zeno
Mélomane chevronné
Zeno


Nombre de messages : 4648
Localisation : Yvelines
Date d'inscription : 05/04/2008

Quand les compositeurs sombrent dans le silence... Empty
MessageSujet: Re: Quand les compositeurs sombrent dans le silence...   Quand les compositeurs sombrent dans le silence... EmptySam 3 Nov 2012 - 20:37

Le plus bel exemple, c'est Beethoven. Vers l'âge de trente ans, il a sombré dans le silence. Très vite, il n'a plus rien fait de très audible, au niveau ordinaire de la perception s'entend (si j'ose dire).
Ce qu'il nous dit néanmoins relève d'une qualité très particulière de silence. Quelque part, il a continué son oeuvre à un niveau qui transcende la seule musique.

Avant de devenir sourd, Beethoven ne faisait que de la musique, ce qui est déjà très intéressant. Après, il a continué d'en faire un peu, évidemment, mais dans quel retranchement n'a-t-il pas dû tomber pour nous offrir les grands monuments de la fin, qui sont recrus de silence et d'absolu. Bien plus que de la musique, en tout cas.
La pensée profonde, même exprimée avec des sons, est silence.
Revenir en haut Aller en bas
Ben.
Mélomane chevronné
Ben.


Nombre de messages : 2051
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

Quand les compositeurs sombrent dans le silence... Empty
MessageSujet: Re: Quand les compositeurs sombrent dans le silence...   Quand les compositeurs sombrent dans le silence... EmptySam 3 Nov 2012 - 23:43

Concernant Sibelius, on parle d'un homme qui est mort à plus de 90 ans, et dont la vieillesse a été particulièrement marquée par un contexte historique quand même très particulier. D'autant plus, comme sud l'a souligné, qu'il a continué à composer, retravailler, réécrire, durant ces années.
Et puis, ce silence survient après un aboutissement, et la raréfaction de la publication et de la composition m'apparaît comme la suite logique de la raréfaction de la substance mélodique pure, caractéristique de ses dernières oeuvres symphoniques.
Revenir en haut Aller en bas
http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Quand les compositeurs sombrent dans le silence... Empty
MessageSujet: Re: Quand les compositeurs sombrent dans le silence...   Quand les compositeurs sombrent dans le silence... EmptySam 3 Nov 2012 - 23:53

Très intéressant ce fil.

Pas le temps de détailler maintenant, Wozzeck m'attend au salon et s'impatiente. Confused Il va finir par devenir fou.

Mais parmi ceux qui se murèrent dans le silence, en l'occurrence celui de la névrose, n'oublions pas le cas de Schumann !!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95088
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Quand les compositeurs sombrent dans le silence... Empty
MessageSujet: Re: Quand les compositeurs sombrent dans le silence...   Quand les compositeurs sombrent dans le silence... EmptyDim 4 Nov 2012 - 0:38

Abel Decaux.

Une des plus grandes pertes pour l'histoire de la musique.

Ou peut-être avait-il tout dit (ses rares autres pièces que les Clairs de lune sont très banales).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
vinclec
Mélomaniaque
vinclec


Nombre de messages : 628
Age : 40
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 14/10/2012

Quand les compositeurs sombrent dans le silence... Empty
MessageSujet: Re: Quand les compositeurs sombrent dans le silence...   Quand les compositeurs sombrent dans le silence... EmptyDim 4 Nov 2012 - 9:00

Ben. a écrit:
Concernant Sibelius, on parle d'un homme qui est mort à plus de 90 ans, et dont la vieillesse a été particulièrement marquée par un contexte historique quand même très particulier
Excellente remarque... Mais quel dommage tout de même, il aurait pu penser à nous !

Ben. a écrit:
Ce silence survient après un aboutissement, et la raréfaction de la publication et de la composition m'apparaît comme la suite logique de la raréfaction de la substance mélodique pure, caractéristique de ses dernières oeuvres symphoniques.
Là, je ne suis pas du même avis. Le Sibelius aride, dépouillé, avare en mélodies, c'est celui de la quatrième symphonie. Si on regarde ses 3 de ses 4 dernières grandes oeuvres, la 6 ème , la 7 ème et The Tempest, ce sont des concentrés mélodiques purs. En revanche, il y a comme une concentration, une condensation, un dépouillement de l'orchestration. Tu as plus raison pour Tapiola, son avant dernière oeuvre achevée et publiée pour orchestre, plus aride... mais qui reste très mélodieuse !!
Revenir en haut Aller en bas
Ben.
Mélomane chevronné
Ben.


Nombre de messages : 2051
Age : 34
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/10/2010

Quand les compositeurs sombrent dans le silence... Empty
MessageSujet: Re: Quand les compositeurs sombrent dans le silence...   Quand les compositeurs sombrent dans le silence... EmptyDim 4 Nov 2012 - 9:23

vinclec a écrit:
Ben. a écrit:
Concernant Sibelius, on parle d'un homme qui est mort à plus de 90 ans, et dont la vieillesse a été particulièrement marquée par un contexte historique quand même très particulier
Excellente remarque... Mais quel dommage tout de même, il aurait pu penser à nous !

Ben. a écrit:
Ce silence survient après un aboutissement, et la raréfaction de la publication et de la composition m'apparaît comme la suite logique de la raréfaction de la substance mélodique pure, caractéristique de ses dernières oeuvres symphoniques.
Là, je ne suis pas du même avis. Le Sibelius aride, dépouillé, avare en mélodies, c'est celui de la quatrième symphonie. Si on regarde ses 3 de ses 4 dernières grandes oeuvres, la 6 ème , la 7 ème et The Tempest, ce sont des concentrés mélodiques purs. En revanche, il y a comme une concentration, une condensation, un dépouillement de l'orchestration. Tu as plus raison pour Tapiola, son avant dernière oeuvre achevée et publiée pour orchestre, plus aride... mais qui reste très mélodieuse !!

Oui, je pensais surtout à la 7è et à Tapiola: on en arrive à un tel niveau de condensation du discours, et en même temps de dilatation de la plus infime cellule mélodique, que le caractère mélodieux, thématique ou chantant des oeuvres passe un peu à la trappe.
C'est caractéristique aussi de sa musique vocale: passé un certain âge, le dépouillement de l'écriture s'accompagne d'une extrême attention au chromatisme et à la modalité des phrasés musicaux, plus qu'à l'emballement mélodique caractéristique de ses oeuvres de jeunesse (avec notamment profusion de thèmes folkloriques, de réutilisations de cellules mélodiques filées sur plusieurs oeuvres etc).
Revenir en haut Aller en bas
http://concert-perpetuel.blogspot.fr/
vinclec
Mélomaniaque
vinclec


Nombre de messages : 628
Age : 40
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 14/10/2012

Quand les compositeurs sombrent dans le silence... Empty
MessageSujet: Re: Quand les compositeurs sombrent dans le silence...   Quand les compositeurs sombrent dans le silence... EmptyDim 4 Nov 2012 - 9:49

Ben. a écrit:
la 7è et Tapiola: on en arrive à un tel niveau de condensation du discours, et en même temps de dilatation de la plus infime cellule mélodique, que le caractère mélodieux, thématique ou chantant des oeuvres passe un peu à la trappe.

Tout à fait d'accord pour Tapiola mais pas entièrement d'accord pour la 7ème, qui comprend l'une des plus belle et ample mélodie de Sibelius, de la minute 2 à la minute 7 environ : un long et beau développement d'une sublime beauté mélodique. Après, c'est vrai, ça se "ionise" et se "cellularise" un peu. Mais lorsque j'écoute ce début de la 7ème, je suis stupéfait par sa beauté mélodique et mahlérienne, limite wagnérienne (oh l'insulte ! Wink ...

En outre, les fragments de partitions trouvés en octobre 2011, qui datent de sa période de "silence", qu'on peut écouter sur youtube, sont particulièrement denses (et dissonants !)

En revanche tt à fait d'accord pour les dernières oeuvres vocales, excellente remarque !


J AI MODIFIE MON MESSAGE INITIAL POUR Y INCLURE TOUTES VOS PROPOSITIONS MERCI BEAUCOUP !!! !!!
Revenir en haut Aller en bas
vinclec
Mélomaniaque
vinclec


Nombre de messages : 628
Age : 40
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 14/10/2012

Quand les compositeurs sombrent dans le silence... Empty
MessageSujet: Re: Quand les compositeurs sombrent dans le silence...   Quand les compositeurs sombrent dans le silence... EmptyDim 4 Nov 2012 - 10:11

Grands silencieux... Je viens d'en trouver trois autres, dans l'entourage de mon Idole :

Trop de bruit dans le salon ! 8 ans de Silence forcé pour ALMA MAHLER, l'épouse du tyran génie. Lors de son marriage (1902), Gustav lui a spécifié qu'elle devait renoncer à ses prétentions de compositrice !!! Ca faisait partie des termes du marriage !!! Mais lorsqu'elle a commencé à s'acoquiner avec un architecte de passage (1910), le tyran génie, pour la reconquérir, a fait publier certains de ses lieder antérieurs. Glamour ! Après la mort de son premier mari (1911), elle n'a rien publié (trop occupée à courir les garçons ?).

Il fonctionnait par "crises" de composition, séparées par de grands périodes de dépression silencieuse, par exemple entre 1892 et 1897 puis entre 1899 et 1903 (année de sa mort).
Deux fois 4 ans de silence, puis le suicide : Hugo Wolf. Ce coquin de Mahler a enfoncé le clou en refusant de faire jouer son opéra, Der Corregidor (1895), qu'il jugeait médiocre.

Après avoir étudié la composition avec Antan Bruckner et écrit deux symphonies (voire une troisième, inachevée) qui auraient été en partie exécutées (fiasco), il se suicide à 21 ans. Ses partitions ont toutes été perdues.
Silence éternel pour Otto Mahler, frère de Gustav.


Revenir en haut Aller en bas
Horatio
Mélomane chevronné
Horatio


Nombre de messages : 4135
Age : 28
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

Quand les compositeurs sombrent dans le silence... Empty
MessageSujet: Re: Quand les compositeurs sombrent dans le silence...   Quand les compositeurs sombrent dans le silence... EmptyDim 4 Nov 2012 - 10:19

vinclec a écrit:
Après avoir étudié la composition avec Antan Bruckner et écrit deux symphonies (voire une troisième, inachevée) qui auraient été en partie exécutées (fiasco), il se suicide à 21 ans. Ses partitions ont toutes été perdues.
Silence éternel pour Otto Mahler, frère de Gustav.



On connaît l'avis de Gustav sur son frère et sa musique ? Non, je n'ai pas encore pris le temps de lire la biographie de La Grange siffle ...
Revenir en haut Aller en bas
Le faiseur de reines
Mélomane à coucher dehors
Le faiseur de reines


Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 05/02/2012

Quand les compositeurs sombrent dans le silence... Empty
MessageSujet: Re: Quand les compositeurs sombrent dans le silence...   Quand les compositeurs sombrent dans le silence... EmptyDim 4 Nov 2012 - 12:12

@Varèse : en fait, après 61 (d'après sa fiche wiki), il y a "Nuit sur un poème de Henri Michaux, pour soprano, vents, contrebasse et percussions" qui est resté inachevé.

Sinon il y a Gabrielle Buffet-Picabia (première épouse de francis), qui étudia la composition, en compagnie de Varèse, auprès de Busoni, et qui, a priori, n'a pas composé grand chose (mais elle a écrit qq texte sur la musique moderne).
Revenir en haut Aller en bas
vinclec
Mélomaniaque
vinclec


Nombre de messages : 628
Age : 40
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 14/10/2012

Quand les compositeurs sombrent dans le silence... Empty
MessageSujet: Re: Quand les compositeurs sombrent dans le silence...   Quand les compositeurs sombrent dans le silence... EmptyDim 4 Nov 2012 - 16:37

Horatio a écrit:
On connaît l'avis de Gustav sur son frère Otto et sa musique ?

Question très intéressante... C'est décrit en détails dans le Tome 1 de la bio de Lagrange, au moment de la mort d'Otto, biographie qui au passage se lit très bien, presque comme un grand roman... Hélas je ne l'ai pas avec moi. Je me souviens avoir lu ou entendu, ailleurs, que Mahler se serait inspiré des partitions de son frère pour écrire sa première symphonie, mais impossible de retrouver la source... De toute façon, c'est IMPOSSIBLE A VERIFIER : ses partitions (trois symphonies, dont Bruno Walter relate l'existence, et quelques lieders) ont semble-t-il été perdues durant la seconde guerre mondiale.

Les archives américaines ne contiennent qu'une carte postale d'Otto et une lettre. Tout ce qu'on connait (c'est à dire pas grand chose) d'Otto Mahler est décrit dans la préface de "The Mahler Family Letters", un livre du musicologue américain Stephen McClatchie (source : forum Mahler de L'International Gustav Mahler Society, pour les mahlériens extrémistes exclusivement !

Vinc, Président-Fondateur de l'APGMFD (Association pour la Promotion de Gustav Mahler auprès des Félins Domestiques)


Dernière édition par vinclec le Lun 5 Nov 2012 - 7:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac


Nombre de messages : 28855
Date d'inscription : 21/09/2012

Quand les compositeurs sombrent dans le silence... Empty
MessageSujet: Re: Quand les compositeurs sombrent dans le silence...   Quand les compositeurs sombrent dans le silence... EmptyDim 4 Nov 2012 - 17:51

vinclec a écrit:
Vinc, Président-Fondateur de l'APGMFD (Association pour la Promotion de Gustav Mahler auprès des Félins Domestiques)
Tu serais pas un copain de Kegue toi des fois ? hehe
Revenir en haut Aller en bas
Horatio
Mélomane chevronné
Horatio


Nombre de messages : 4135
Age : 28
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

Quand les compositeurs sombrent dans le silence... Empty
MessageSujet: Re: Quand les compositeurs sombrent dans le silence...   Quand les compositeurs sombrent dans le silence... EmptyLun 5 Nov 2012 - 22:45

Horatio a écrit:
vinclec a écrit:
Après avoir étudié la composition avec Antan Bruckner et écrit deux symphonies (voire une troisième, inachevée) qui auraient été en partie exécutées (fiasco), il se suicide à 21 ans. Ses partitions ont toutes été perdues.
Silence éternel pour Otto Mahler, frère de Gustav.



On connaît l'avis de Gustav sur son frère et sa musique ? Non, je n'ai pas encore pris le temps de lire la biographie de La Grange siffle ...

Wikipédia ne cite pas ses sources concernant ces trois symphonies. D'après ce qu'en dit La Grange dans la biographie de Gustav Mahler, son frère Otto, bien que doués de dons musicaux indéniables (et même supérieurs à ceux de son célèbre frère, si l'on en croit ce dernier), ne parviendras jamais à "percer" dans le monde artistique de l'époque, et dépendra toute sa vie de son frère - qui lui enverra subsides et lui procurera des postes d'assistants dans des chœurs de Leipzig. La faute à un caractère paresseux et mélancolique ; Otto ne parviendra jamais à être aussi combattif et motivé que Gustav, finissant par se suicider d'une balle dans le cœur chez sa plus poche amie, Nina Hoffmann, avec qui il parlait souvent du caractère tragique de l'existence et de Dostoïevski (ce qui, pour Gustav, ne pouvait qu'attiser ses tendances mélancoliques).
Son œuvre, conservée par Alma Mahler, a été détruite pendant les bombardements de 1945. Selon la veuve de Gustav, les quelques esquisses qu'elles a pu examiner en inspectant les affaires du défunt (ce que son défunt mari n'avait jamais eu le courage de faire) se seraient révélées « médiocres ».
Revenir en haut Aller en bas
Percy Bysshe
Mélomane chevronné
Percy Bysshe


Nombre de messages : 9940
Date d'inscription : 06/04/2009

Quand les compositeurs sombrent dans le silence... Empty
MessageSujet: Re: Quand les compositeurs sombrent dans le silence...   Quand les compositeurs sombrent dans le silence... EmptyLun 5 Nov 2012 - 22:49

Ravel, quatre ans de silence à cause d'une maladie neurologique.
Revenir en haut Aller en bas
Stolzing
Mélomaniaque
Stolzing


Nombre de messages : 971
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/05/2010

Quand les compositeurs sombrent dans le silence... Empty
MessageSujet: Re: Quand les compositeurs sombrent dans le silence...   Quand les compositeurs sombrent dans le silence... EmptyLun 5 Nov 2012 - 23:23

Haydn, six ans de silence à la fin de sa vie. Il n'arrivait plus à organiser ses idées musicales.
Revenir en haut Aller en bas
vinclec
Mélomaniaque
vinclec


Nombre de messages : 628
Age : 40
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 14/10/2012

Quand les compositeurs sombrent dans le silence... Empty
MessageSujet: Re: Quand les compositeurs sombrent dans le silence...   Quand les compositeurs sombrent dans le silence... EmptyMar 6 Nov 2012 - 14:21

Merci beaucoup Horatio pour tes précisions sur les symphonies d'Otto Mahler ! Voilà qui est plus clair.

Horatio a écrit:
Selon la veuve de Gustav, les quelques esquisses qu'elles a pu examiner se seraient révélées « médiocres ».

Ce qui est plutôt bon signe ! La même Alma ayant avis des avis du même genre sur les symphonies/lieder de son mari. Mais à l'époque, à peu près tous les critiques musicaux faisaient de même.
Revenir en haut Aller en bas
vinclec
Mélomaniaque
vinclec


Nombre de messages : 628
Age : 40
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 14/10/2012

Quand les compositeurs sombrent dans le silence... Empty
MessageSujet: Re: Quand les compositeurs sombrent dans le silence...   Quand les compositeurs sombrent dans le silence... EmptyMar 6 Nov 2012 - 14:32

OK merci j'ai rajouté Ravel et Haydn à la liste (premier message du forum)
Revenir en haut Aller en bas
Le faiseur de reines
Mélomane à coucher dehors
Le faiseur de reines


Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 05/02/2012

Quand les compositeurs sombrent dans le silence... Empty
MessageSujet: Re: Quand les compositeurs sombrent dans le silence...   Quand les compositeurs sombrent dans le silence... EmptyMar 6 Nov 2012 - 15:56

Pourquoi n'as-tu pas rajouté Gabrielle Buffet-Picabia ?!? Sad
Revenir en haut Aller en bas
Horatio
Mélomane chevronné
Horatio


Nombre de messages : 4135
Age : 28
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

Quand les compositeurs sombrent dans le silence... Empty
MessageSujet: Re: Quand les compositeurs sombrent dans le silence...   Quand les compositeurs sombrent dans le silence... EmptyMar 6 Nov 2012 - 18:02

vinclec a écrit:
Horatio a écrit:
Selon la veuve de Gustav, les quelques esquisses qu'elles a pu examiner se seraient révélées « médiocres ».

Ce qui est plutôt bon signe ! La même Alma ayant avis des avis du même genre sur les symphonies/lieder de son mari. Mais à l'époque, à peu près tous les critiques musicaux faisaient de même.

hehe
Oui, méfions-mous du jugement d'Alma. Tout le monde semblait reconnaître à Otto d'importants dons musicaux, mais il semble qu'il n'ait jamais été travailleur. Ses études musicales, notamment, sont un fiasco - il quittera le Conservatoire de Vienne sans son diplôme, certains de ses professeurs l'ayant renvoyé pour cause d'absentéisme -. Difficile de dire s'il a pu exercer ses dons de manière convaincante : ses quelques passages à la baguette semblaient prometteurs, avant qu'il ne quitte son poste, et Gustav n'a jamais eu le courage d'examiner ses affaires après sa mort.
Quant aux relations entre Alma et son mari, c'est une autre histoire bien tortueuse siffle .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Quand les compositeurs sombrent dans le silence... Empty
MessageSujet: Re: Quand les compositeurs sombrent dans le silence...   Quand les compositeurs sombrent dans le silence... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand les compositeurs sombrent dans le silence...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand les compositeurs virent mégalo...
» Les compositeurs vus par leurs contemporains
» Lorsque les compositeurs dirigent d'autres compositeurs...!
» Apprendre le chant (Débutant)
» A quand la nouvelle rencontre?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: