Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-35%
Le deal à ne pas rater :
-35% sur les lunettes de soleil audio Bose Frames Rondo
149.99 € 229.99 €
Voir le deal

 

 Havergal Brian (1876-1972)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand

Nombre de messages : 2441
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Havergal Brian (1876-1972) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Havergal Brian (1876-1972)   Havergal Brian (1876-1972) - Page 3 EmptyDim 3 Jan 2021 - 15:43

Mon cher ScareDe2,plusieurs symphonies de Brian ne dépassent pas 13 minutes, la 17, la 12, ou la 32 par exemple, ne peux-tu dominer et saisir, par ton esprit des oeuvres de cette longueur,toi qui est un "Grand découvreur du lien entre l'inintelligibilité du classique maximaliste et la forme de l'oreille." ?
En musique,quand c'est ennuyeux, on dit, que c'est rasant , quand , la musique nous surprend par ses tournures,on dit ,c'est n'importe quoi, ce truc ,bref pas beaucoup d'issue?
Revenir en haut Aller en bas
ScareDe2
Farceur québécois
ScareDe2

Nombre de messages : 1009
Age : 22
Localisation : Québec
Date d'inscription : 27/06/2005

Havergal Brian (1876-1972) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Havergal Brian (1876-1972)   Havergal Brian (1876-1972) - Page 3 EmptyDim 3 Jan 2021 - 16:03

En effet, il y a surement une facon d'arranger une salle d'écoute pour que la musique d'Havergal Brian y résonne dans toute sa gloire. Ca j'y crois. J'ai déjà testé le rebond sur un écran de projection en vinyl et c'est un avenue intéressante. Je pense que l'oreille "goute" le son. Et que le rebond du son sur différent matériel change la "saveur acoustique". Il faut voir. Toi dans ta salle qu'y a-t-il de spécial? Il faut partager ses secrets.
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand

Nombre de messages : 2441
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Havergal Brian (1876-1972) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Havergal Brian (1876-1972)   Havergal Brian (1876-1972) - Page 3 EmptyDim 3 Jan 2021 - 16:16

Mon secret,s'il y en un, ce sont d'abord,des écoutes répétées,jusqu'a qu'a que je saisisse,ce qui m'échappait ,ce que je ne comprenais pas,et certaines symphonies, comme la 16 ème, la 17 ème m'y ont aidé ,dès le départ
,tellement c'était beau et complexe, à la fois.Mais tu as raison,tout passe d'abord,par le son,de très bonnes enceintes anciennes qui doivent bien peser 20kilos,chacune et un ampli ancien, à lampes ,très lourd ,lui aussi.Quant à l'espace, j'ai une pièce remplie de livres et de CD  de 14 mètres carré,voilà ,aucun mystère .Mais si j'écoute la musique souvent assez fort, j'ai remarqué que c'était ,quand elle était baissée , que je la saisissais, le mieux, va comprendre? J'ai pas mis l'avatar de Beethoven (qu'il m'en pardonne)pour rien, peut être que je deviens sourd et perd mes aigus comme beaucoup de monde en vieillissant,si ce n'est plus  lol.J'ai été, a des concerts sous chapiteaux ,ou la sono ne chômait pas, de quoi perdre ses écoutilles pour le reste du temps.
Revenir en haut Aller en bas
ScareDe2
Farceur québécois
ScareDe2

Nombre de messages : 1009
Age : 22
Localisation : Québec
Date d'inscription : 27/06/2005

Havergal Brian (1876-1972) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Havergal Brian (1876-1972)   Havergal Brian (1876-1972) - Page 3 EmptyDim 3 Jan 2021 - 16:26

gluckhand a écrit:
Mon secret,s'il y en un, ce sont d'abord,des écoutes répétées,jusqu'a qu'a que je saisisse,ce qui m'échappait ,ce que je ne comprenais pas,et certaines symphonies, comme la 16 ème, la 17 ème m'y ont aidé ,dès le départ
,tellement c'était beau et complexe, à la fois.Mais tu as raison,tout passe d'abord,par le son,de très bonnes enceintes anciennes qui doivent bien peser 20kilos,chacune et un ampli ancien, à lampes ,très lourd ,lui aussi.Quant à l'espace, j'ai une pièce remplie de livres et de CD  de 14 mètres carré,voilà ,aucun mystère .Mais si j'écoute la musique souvent assez fort, j'ai remarqué que c'était ,quand elle était baissée , que je la saisissais, le mieux, va comprendre?

Plus le son est fort plus il met à l'épreuve l'acoustique de la salle elle même. Moi j'ai une salle entièrement traitée et je peux lever le son à très haut décibels. C'est dangereux par contre. Mais la musique reste absolument géniale. Faut pas abuser des bonnes choses de la vie. J'utilise en ce moment des Yamaha NS10 horizontale de studio, 120 watts.

Un ampli à lampe, des bonnes enceintes, une tonne de livres qui agissent comme diffuseurs acoustique; c'est un pas dans la bonne direction. Aucun autre objet dans la salle qui pourrait agir sur l'acoustique? Du tapis peut-être?
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand

Nombre de messages : 2441
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Havergal Brian (1876-1972) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Havergal Brian (1876-1972)   Havergal Brian (1876-1972) - Page 3 EmptyMar 19 Jan 2021 - 15:39

Havergal Brian (1876-1972) - Page 3 50209211

Ce disque ne cesse de descendre,chez JPC,de 7,99 euros, il est passé à 5,99 euros. C'est un disque absolument magique,plus je l'écoute, plus je le trouve formidable .c'est fou, comme ce chef , s'est intègré à la musique de Brian.J'ai vu aussi ,qu'il avait fait d'autres anglaiseries, mais là, c'est vraiment superbe ,c'est dingue, le nombre de fois, ou je suis revenu à ce disque, en étant toujours supris et émerveillé.Le London Philarmonique est somptueux. Grand et beau disque, par contre, je vous dirais pas un mot d'Arnold Cook, je ne l'ai pas vu, pour moi, il n'existe pas.Je laisse celà à Golisande lol Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5862
Age : 46
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Havergal Brian (1876-1972) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Havergal Brian (1876-1972)   Havergal Brian (1876-1972) - Page 3 EmptyMar 26 Jan 2021 - 1:20

Du coup j'écoute ce disque Mr.Red : je n'ai pas encore entendu mon ami Cooke, mais les symphonies de Brian me plaisent vraiment bien (surtout la 6, la 16 me semble souvent un peu surexcitée); à vrai dire je n'y comprends pas grand-chose pour le moment, mais c'est intrigant et souvent prenant : j'y reviendrai.
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand

Nombre de messages : 2441
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Havergal Brian (1876-1972) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Havergal Brian (1876-1972)   Havergal Brian (1876-1972) - Page 3 EmptyMar 26 Jan 2021 - 1:33

c'est bien Golisande, tu as raison de poursuivre, sincèrement.J'avais fait un post sur la belle 11ème,et magnifique symphonie ,et bêtement ,je l'ai éffacé, et j'ai plus eu le courage de recommencer, voilà ,ce que c'est que d'écrire en direct.Ces deux symphonies ,dont tu parles, bénéficient d'un très bel enregistrement ,en plus.
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5862
Age : 46
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Havergal Brian (1876-1972) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Havergal Brian (1876-1972)   Havergal Brian (1876-1972) - Page 3 EmptyMar 26 Jan 2021 - 2:35

Ce qui me frappe surtout (je parle de la 6e), c'est le côté très visuel de cette musique : on a vraiment l'impression de déambuler, d'arpenter d'étranges lieux plus ou moins plaisants ou ingrats... C'est loin d'être toujours séduisant, et souvent minimaliste — des solos se détachant sur une longue tenue immobile, de longs épisodes à deux ou trois parties, des ponctuations de timbales dans le silence (le tout assez proche du Mahler le plus rocailleux - premier mouvement de la 3e -, même si la couleur anglaise ressort de temps à autre) —, mais contrairement à ce que j'avais ressenti lors de mes écoutes précédentes de ce compositeur, tout me paraît nécessaire, l'« organicité » de cette musique atteint pour la première fois mes ouïes...
Pas de "séduction" à proprement parler, mais – comme Pettersson, malgré un univers radicalement différent – cette musique me donne l'impression d'appartenir au genre qui ne fait pas le ménage pour accueillir l'auditeur : c'est à ce dernier de faire le boulot s'il en a l'envie et la patience (le problème étant généralement qu'il a "trop" d'autres choses à écouter)...
Revenir en haut Aller en bas
gluckhand
Mélomane chevronné
gluckhand

Nombre de messages : 2441
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 15/07/2013

Havergal Brian (1876-1972) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Havergal Brian (1876-1972)   Havergal Brian (1876-1972) - Page 3 EmptyMar 26 Jan 2021 - 2:49

A mon avis et même si c'est simpliste, il faut laisser la musique,venir à toi,pas chercher à comprendre ,pas intellectualiser, prendre sans comprendre et peu à peu, les choses se feront et on y voit plus clair.Je sais, ça fait un peu,attendre et laisser venir, mais c'est aussi le cas,pour beaucoup de musiques,si j'avais arrêté, chaque fois, que je ne comprenais pas, je n'écouterais pas grand chose aujourd'hui.Comme je le disais pour la 11éme symphonie, c'est un bonhomme de près de 80 ans qui écrit ça, c'est d'autant plus remarquable,du moins pour la 16éme, mais pour la 6éme ,pas loin aussi.Pour moi, c'est toujours la même histoire, avec , pas mal de compositeurs, toujours y revenir, et sans cesse,remettre ça, jusqu'à laisser tomber ou bien continuer.On a dit aussi, de Mahler que c'était fouillis, qu'il mélangeait tout etccc,bref, c'est à toi de voir, moi je ne peux que conseiller.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Havergal Brian (1876-1972) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Havergal Brian (1876-1972)   Havergal Brian (1876-1972) - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Havergal Brian (1876-1972)
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: