Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-20%
Le deal à ne pas rater :
OnePlus Nord CE 2 5G – 8GB RAM 128GB – Charge 65W
239 € 299 €
Voir le deal

 

 Silence...avant les applaudissements

Aller en bas 
+13
hammerklavier
Xavier
Golisande
DavidLeMarrec
Ah
Guillaume
*Nico
Ino
Polyeucte
Glocktahr
Stolzing
Wagneropathe
Wredo
17 participants
AuteurMessage
Wredo
Mélomane du dimanche
Wredo


Nombre de messages : 94
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/03/2012

Silence...avant les applaudissements Empty
MessageSujet: Silence...avant les applaudissements   Silence...avant les applaudissements EmptyLun 22 Avr 2013 - 17:23

Avez-vous en mémoire des concerts où le public a respecté, après les dernières notes jouées, un certain silence avant de démarrer les applaudissements ?

On a tous en tête des dizaines de finals ratés par des nerveux ultra-pressés de rentrer chez eux, et j'aimerai entendre des contre-exemples...

Merci par avance !
Revenir en haut Aller en bas
Wagneropathe
Mélomaniaque
Wagneropathe


Nombre de messages : 1476
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

Silence...avant les applaudissements Empty
MessageSujet: Re: Silence...avant les applaudissements   Silence...avant les applaudissements EmptyLun 22 Avr 2013 - 18:48

Wredo a écrit:
Avez-vous en mémoire des concerts où le public a respecté, après les dernières notes jouées, un certain silence avant de démarrer les applaudissements ?

On a tous en tête des dizaines de finals ratés par des nerveux ultra-pressés de rentrer chez eux, et j'aimerai entendre des contre-exemples...

Merci par avance !

Tous ceux qui y étaient ont en mémoire les deux ou trois minutes de silence qui ont accueilli la 9ème de Mahler par Abbado à Pleyel il y a deux saisons... mais Abbado dans la 9ème de Mahler reçoit systématiquement cet accueil un peu partout, et le "prépare", en faisant baisser progressivement les lumières au long du dernier mouvement.

Plus modeste, mais plus imprévu, un silence assez long après le Voyage d'Hiver par Goerne au TCE il y a 5 ou 6 ans, avant une vibrante ovation.

Malheureusement ces moments de grâce sont plus rares que les applaudissements prématurés, surtout à l'opéra, où le public a furieusement tendance à applaudir dès que le rideau baisse, que la musique se soit arrêtée ou pas. Dans un final belcantiste, ce n'est pas trop grave, mais à la fin de la Walkyrie, c'est tout de même un peu dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Stolzing
Mélomaniaque
Stolzing


Nombre de messages : 956
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/05/2010

Silence...avant les applaudissements Empty
MessageSujet: Re: Silence...avant les applaudissements   Silence...avant les applaudissements EmptyLun 22 Avr 2013 - 20:06

Le silence après la 9e de Mahler par Abbado était effectivement organisé par le chef. J'ai trouvé ça très agaçant. Un court moment, après une telle oeuvre, oui, mais là, j'ai trouvé que c'était artificiel, pour faire comme si le public était tétanisé par l'émotion, pour se fabriquer de toutes pièces un triomphe. D'ailleurs, j'ai passé une bonne soirée, cette mise en scène n'était pas nécessaire. Toutes les critiques étaient curieusement focalisées sur ce silence, comme s'il avait été spontané, et débitaient pour le reste des banalités, oubliant avec un bel ensemble d'analyser le concert. Je pense qu'Abbado est au-dessus de tout ça, mais, venant d'un autre, j'aurais cru aisément à un coup marketing.

Sinon, je n'ai jamais vu, je crois, le public respecter spontanément un moment de silence. C'est obtenu, au mieux, lorsque les interprètes restent figés un instant après la dernière note (chef les bras en l'air, quartetistes l'archet sur l'instrument, pianiste les mains sur le clavier).

Les applaudissements intempestifs sont légion, spécialement dès qu'un premier mouvement est un peu avec une fin brillante (cf. la Waldstein). Les plus incongrus que j'ai entendus étaient à la fin de la 5e symphonie de Sibelius, où des sourds ont applaudi pendant un des silences entre les derniers accords (de mémoire, entre l'antépénultième et l'avant-dernier).
Revenir en haut Aller en bas
Glocktahr
Mélomane chevronné
Glocktahr


Nombre de messages : 4707
Date d'inscription : 22/03/2009

Silence...avant les applaudissements Empty
MessageSujet: Re: Silence...avant les applaudissements   Silence...avant les applaudissements EmptyLun 22 Avr 2013 - 20:52

Stolzing a écrit:
j'ai trouvé que c'était artificiel, pour faire comme si le public était tétanisé par l'émotion, pour se fabriquer de toutes pièces un triomphe.
J'ai noté le même phénomène, mais inversé (pour faire croire à une furie du public) : Le spectacle se finit, le public applaudit, ça se calme. Là ils allument les lumières du coup tout le monde commence à se lever pour partir. Après quelques instants ils rééteignent la lumière et rouvrent le rideau sur la scène et les chanteurs : tout le monde se remet à applaudir, pareil qu'avant sauf que là tout le monde est debout, ça fait comme si le public avait fait une "standing ovation" alors qu'en réalité il était pressé de partir...
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20675
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Silence...avant les applaudissements Empty
MessageSujet: Re: Silence...avant les applaudissements   Silence...avant les applaudissements EmptyLun 22 Avr 2013 - 21:00

Pour les silences "respectueux", il y a eu je crois la fin de Parsifal à Bayreuth...

Sinon, le plus beau silence était pour moi à la fin du War Requiem à Pleyel il y a quelques années... Le chef le demandait (et avait tenu le public en respect durant presque toute l'oeuvre en restant baguette levée entre les mouvements pour empêcher les applaudissements qui avaient été si dérangeants au début), mais c'était tellement lourd après ces moments de musique drunken
Revenir en haut Aller en bas
Ino
Mélomaniaque
Ino


Nombre de messages : 1268
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

Silence...avant les applaudissements Empty
MessageSujet: Re: Silence...avant les applaudissements   Silence...avant les applaudissements EmptyLun 22 Avr 2013 - 22:25

Je me souvient de la fin du IIIe acte d'Atys, ponctuée d'un silence - pas bien long, mais bien réel - qui a encore ajouté au sublime de l'instant, de loin le plus beau de la soirée.

Edit : mon doigt avait rippé, merci Guillaume!


Dernière édition par Ino le Mar 23 Avr 2013 - 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
*Nico
Mélomane chevronné
*Nico


Nombre de messages : 3601
Date d'inscription : 10/10/2007

Silence...avant les applaudissements Empty
MessageSujet: Re: Silence...avant les applaudissements   Silence...avant les applaudissements EmptyMar 23 Avr 2013 - 9:53

Très peu de silences musicaux dans mon expérience (le Parsifal Nagano/Munich au TCE, il me semble, et une troisième de Szymanowski à Pleyel. Mais en en effet, la plupart du temps, on a le droit à 1/4 ou 1/2 seconde au mieux avant le concours d'applaudissements...(quand ça n'est pas pendant les accords finaux).
Le public le plus respectueux je l'ai observé dans les concerts chambristes, souvent fréquentés par des passionnés. Un souvenir fantastique l'été dernier à la Roque D'Anthéron dans un programme de musique de chambre (Mendelssohn, Chausson, Chostakovitch), quand les dernières résonnances se fondent avec sons de la nature.... drunken (Ce soir là les cigales avaient fermer la boutique tôt)

Revenir en haut Aller en bas
Guillaume
lapineau huguenot
Guillaume


Nombre de messages : 17530
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 27/06/2006

Silence...avant les applaudissements Empty
MessageSujet: Re: Silence...avant les applaudissements   Silence...avant les applaudissements EmptyMar 23 Avr 2013 - 13:47

Ino a écrit:
Je me souvient de la fin du IIe acte d'Atys, ponctuée d'un silence - pas bien long, mais bien réel - qui a encore ajouté au sublime de l'instant, de loin le plus beau de la soirée.

... du III plutôt, non ? Après "Espoir si cher et si doux", normalement... la fois où j'y étais il y avait un portable d'un abruti qui avait sonné pendant cet air... Evil or Very Mad

Ce fil était fait pour parler d'expériences positives mais je crois que leur rareté va vite briser l'optimisme initial. Mr.Red Les gens ne savent, généralement, pas se tenir au concert, et le RER à rattraper, la voiture à reprendre, la queue à éviter aux vestiaires et surtout le portable à rallumer à enlever du mode vibreur sont bien plus importants que le respect d'une seconde même de silence.

Je ne parlerais pas de la dame qui invectivait son voisin pendant le prélude du III du Crépuscule, ni des talons de gens s'en allant 2 minutes avant la fin de la chaconne de Dardanus, ni des innombrables vibreurs, sonneries de portable entendues, ni des lumières qui parsèment de plus en plus régulièrement les parterres.
Revenir en haut Aller en bas
Ino
Mélomaniaque
Ino


Nombre de messages : 1268
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 09/10/2010

Silence...avant les applaudissements Empty
MessageSujet: Re: Silence...avant les applaudissements   Silence...avant les applaudissements EmptyMar 23 Avr 2013 - 15:58

Guillaume a écrit:
talons de gens s'en allant 2 minutes avant la fin de la chaconne de Dardanus

Point de talons, mais le parquet infernal de Versailles! C'étaient deux petits vieux qui craignaient à juste titre de rater le dernier RER (z'allaient pas taper le sprint comme moi après); j'étais juste à côté d'eux pendant la 2e partie hehe
Revenir en haut Aller en bas
Ah
Mélomane averti
Ah


Nombre de messages : 120
Localisation : Versailles
Date d'inscription : 11/02/2012

Silence...avant les applaudissements Empty
MessageSujet: Re: Silence...avant les applaudissements   Silence...avant les applaudissements EmptyMar 23 Avr 2013 - 16:16

Ino a écrit:
Guillaume a écrit:
talons de gens s'en allant 2 minutes avant la fin de la chaconne de Dardanus

Point de talons, mais le parquet infernal de Versailles! C'étaient deux petits vieux qui craignaient à juste titre de rater le dernier RER (z'allaient pas taper le sprint comme moi après); j'étais juste à côté d'eux pendant la 2e partie hehe

J'étais pas loin aussi Wink au début je pensais que c'était pour éviter la queue du vestiaire.
Revenir en haut Aller en bas
Wredo
Mélomane du dimanche
Wredo


Nombre de messages : 94
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 12/03/2012

Silence...avant les applaudissements Empty
MessageSujet: Re: Silence...avant les applaudissements   Silence...avant les applaudissements EmptyMer 24 Avr 2013 - 9:46

Guillaume a écrit:

Ce fil était fait pour parler d'expériences positives mais je crois que leur rareté va vite briser l'optimisme initial. Mr.Red

C'est ce que je craignais ! Mais la remarque de *Niko m'encourage à me tourner d'avantages vers des concerts de musique de chambre...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94334
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Silence...avant les applaudissements Empty
MessageSujet: Re: Silence...avant les applaudissements   Silence...avant les applaudissements EmptyMer 24 Avr 2013 - 10:31

Tiens, j'ai l'impression que ça m'arrive souvent, moi, et particulièrement depuis que je vais au spectacle à Paris.

Il faut dire que le répertoire a beaucoup d'importance : plus le public est "spécialisé", plus les usages sont respectés. C'est un peu différent pour ce qui est musique vocale romantique italienne, ou le public peut être très informé, mais vient pour large part dans le but d'entendre avant tout des gosiers, et la musique n'est donc pas forcément protégée par l'étiquette autant qu'ailleurs.

Mais dans les concerts pas trop grand public (musique de chambre, lied, renaissance, baroque, contemporain), plus on s'éloigne des grands titres qui attirent les "profanes", plus on dispose aisément de la bonne durée de silence - ni ostentatoire, ni rabougri.


Effectivement, grand moment pour Atys, mais j'ai surtout été frappé par la qualité d'écoute du public (un peu oppressante d'ailleurs, on sentait qu'il n'y avait pas intérêt à laisser glisser quelque chose par terre !). Pendant "Espoir si cher et si doux", on n'entendait rien, pas un froissement d'habit, pas un frottement de programme...

Le silence qui s'ensuivait était, lui, un peu plus fabriqué, parce que les premiers devaient avoir peur d'être conspués... Mais un moment de religiosité assez extraordinaire.


J'aime les publics réceptifs, mais je n'en demande pas autant, pas besoin d'être crispé ou extatique pour être un bon public... En général le public de lied et de quatuor est le meilleur, le plus respectueux, le mieux informé, et pas aussi coincé...
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 5873
Age : 47
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Silence...avant les applaudissements Empty
MessageSujet: Re: Silence...avant les applaudissements   Silence...avant les applaudissements EmptyMer 24 Avr 2013 - 10:55

Je me répète un brin, mais lors de la représentation de Die Walküre à Bastille le 20 février dernier, non seulement un bourrin cravaté (assis juste derrière moi) s'est mis à applaudir au milieu du dernier accord de Mi majeur - alors que l'orchestre joue seul depuis une bonne minute, et qu'en terme aussi bien d'atmosphère (contemplative) que de beauté pure c'est une des fins les plus marquantes qui soient tous répertoires confondus -, mais il a été instantanément moutonné par une bonne partie de la salle. Un gros gâchis incompréhensible.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88983
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Silence...avant les applaudissements Empty
MessageSujet: Re: Silence...avant les applaudissements   Silence...avant les applaudissements EmptyMer 24 Avr 2013 - 10:57

Essayons de garder en tête l'ambition positive du sujet voulue initialement! Very Happy

Wredo a écrit:
On a tous en tête des dizaines de finals ratés par des nerveux ultra-pressés de rentrer chez eux, et j'aimerai entendre des contre-exemples...

Parce que sinon, le sujet va faire 50 pages et être très déprimant...
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20675
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Silence...avant les applaudissements Empty
MessageSujet: Re: Silence...avant les applaudissements   Silence...avant les applaudissements EmptyMer 24 Avr 2013 - 11:00

Pour le positif... hier soir, après Oedipus Rex à Pleyel... Les lumières se baissent sur le choeur, l'orchestre retrouve sa pénombre, le silhouette du chef se détache en noir sur un fond sombre... quelques accords séparés de silence... et puis un silence... et finalement une ovation...

Pas tant demandée que ça par le chef, qui n'est pas baguette en l'air... il reste juste immobile, avant de laisser tomber se bras...
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 5873
Age : 47
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Silence...avant les applaudissements Empty
MessageSujet: Re: Silence...avant les applaudissements   Silence...avant les applaudissements EmptyMer 24 Avr 2013 - 11:04

Xavier a écrit:
Essayons de garder en tête l'ambition positive du sujet voulue initialement! Very Happy

Wredo a écrit:
On a tous en tête des dizaines de finals ratés par des nerveux ultra-pressés de rentrer chez eux, et j'aimerai entendre des contre-exemples...

Parce que sinon, le sujet va faire 50 pages et être très déprimant...

Pardon : j'ai répondu vite sans lire le message introductif... Il faut dire que cet exemple m'a (un tout petit peu) traumatisé (et bousillé une représentation), même si ce n'était pas la première fois...
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 5873
Age : 47
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Silence...avant les applaudissements Empty
MessageSujet: Re: Silence...avant les applaudissements   Silence...avant les applaudissements EmptyMer 24 Avr 2013 - 11:23

Cela dit les exemples positifs ne sont pas si rares, notamment pour les œuvres (de chambre surtout, mais pas seulement) faisant peu appel aux "sensations fortes" au sens trivial : ne serait-ce que samedi dernier à Pleyel après le Quintette avec clarinette de Brahms (superbement joué à mon avis), mais après une telle œuvre Sad je ne vois pas comment faire autrement...

D'un autre côté, un silence de plus d'une demi-seconde semblerait curieux - et même gênant - après certains finals très brillants (y compris chez Mozart, par exemple).
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94334
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Silence...avant les applaudissements Empty
MessageSujet: Re: Silence...avant les applaudissements   Silence...avant les applaudissements EmptyMer 24 Avr 2013 - 11:26

Oh, on pourrait très bien s'accommoder d'une norme de quatre secondes après la fin. Plus, ça devient facilement artificiel (les gens commencent à tousser, etc.). Déjà, si on en avait deux garanties, je m'estimerais grandement satisfait. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Wagneropathe
Mélomaniaque
Wagneropathe


Nombre de messages : 1476
Age : 31
Localisation : Paris
Date d'inscription : 01/06/2010

Silence...avant les applaudissements Empty
MessageSujet: Re: Silence...avant les applaudissements   Silence...avant les applaudissements EmptyMer 24 Avr 2013 - 11:31

Polyeucte a écrit:
Pour le positif... hier soir, après Oedipus Rex à Pleyel... Les lumières se baissent sur le choeur, l'orchestre retrouve sa pénombre, le silhouette du chef se détache en noir sur un fond sombre... quelques accords séparés de silence... et puis un silence... et finalement une ovation...

Pas tant demandée que ça par le chef, qui n'est pas baguette en l'air... il reste juste immobile, avant de laisser tomber se bras...

Absolument ça m'a fait penser à ce fil !
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88983
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Silence...avant les applaudissements Empty
MessageSujet: Re: Silence...avant les applaudissements   Silence...avant les applaudissements EmptyMer 24 Avr 2013 - 11:31

Franchement, deux secondes de (vrai) silence, je m'en contenterais déjà bien. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 5873
Age : 47
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Silence...avant les applaudissements Empty
MessageSujet: Re: Silence...avant les applaudissements   Silence...avant les applaudissements EmptyMer 24 Avr 2013 - 11:33

Moi j'dis, ça dépend des œuvres... Pour prendre des œuvres d'un même compositeur, quatre secondes de silence après le Chant de la Terre ou la Neuvième Symphonie de Mahler c'est très très peu, après la Cinquième c'est un véritable abîme.
Et ça dépend aussi des interprétations, bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
hammerklavier
Mélomaniaque
hammerklavier


Nombre de messages : 589
Date d'inscription : 30/01/2007

Silence...avant les applaudissements Empty
MessageSujet: Re: Silence...avant les applaudissements   Silence...avant les applaudissements EmptyMer 24 Avr 2013 - 16:31

Golisande a écrit:
Moi j'dis, ça dépend des œuvres... .

Pareil, et même en musique de chambre : Autant j'ai eu envie de manifester extrêmement ma joie apres un final de l'appasionata de Beethoven, autant apres l'opus 111, j'ai envie de ne rien dire pour un bon moment...

Pour rester (un peu) dans le sujet, j'adore lors des applaudissements entendre des "Bravo !!!! " dans la salle, plus il y en a et plus je suis content (si j'ai aimé le concert bien sur), mais en ce qui me concerne j'ose pas trop en dire.... mais pourtant des fois j'aimerai bien dire tout fort "Bravo!!!!"...
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 5873
Age : 47
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Silence...avant les applaudissements Empty
MessageSujet: Re: Silence...avant les applaudissements   Silence...avant les applaudissements EmptyJeu 25 Avr 2013 - 11:47

hammerklavier a écrit:

Autant j'ai eu envie de manifester extrêmement ma joie apres un final de l'appasionata de Beethoven, autant apres l'opus 111, j'ai envie de ne rien dire pour un bon moment...
Excellents exemples, au moins aussi valables que mes Mahler.

Citation :
Pour rester (un peu) dans le sujet, j'adore lors des applaudissements entendre des "Bravo !!!! " dans la salle, plus il y en a et plus je suis content (si j'ai aimé le concert bien sur), mais en ce qui me concerne j'ose pas trop en dire.... mais pourtant des fois j'aimerai bien dire tout fort "Bravo!!!!"...
Idem.
Le seul souci, c'est que j'ai souvent l'impression que les "bravo" proviennent d'amis ou de proches des musiciens – justement parce qu'à moi cela ne vient pas spontanément même si j'ai adoré le concert, et aussi parce que je ne les trouve pas toujours très bienvenus – et/ou qu'ils sont la manifestation d'un enthousiasme de groupe un peu bourrin – car évidemment ils sont bien plus fréquents, en moyenne, après les finals forts et brillants...

Ce qui fait que je suis d'autant plus reconnaissant lorsque ces cris éclatent après un concert vraiment magnifique, et en particulier lorsque l'œuvre se termine pp.
Je reconnais qu'il est bien plus difficile de crier "bravo" après une fin murmurée, et c'est précisément ce qui donne toute sa valeur à l'hommage, mais j'avoue n'avoir jamais réussi à faire abstraction d'un voisinage nombreux et muet (recueilli ou non) (tandis qu'avec des voisins surexcités les cris montent facilement dans le gosier).
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu


Nombre de messages : 19091
Date d'inscription : 25/11/2012

Silence...avant les applaudissements Empty
MessageSujet: Re: Silence...avant les applaudissements   Silence...avant les applaudissements EmptyJeu 25 Avr 2013 - 15:11

J’ai été quelquefois en concert avec mon père, qui ne peut pas s’empêcher de crier bravo ! au moins une fois à la fin d’un concert, quelque soit le genre, etc. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 5873
Age : 47
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Silence...avant les applaudissements Empty
MessageSujet: Re: Silence...avant les applaudissements   Silence...avant les applaudissements EmptyJeu 25 Avr 2013 - 20:39

Alors ça dépend tout simplement du caractère... Smile En tous les cas c'est plutôt sympathique pour les musiciens, mais moi j'ose pas... silent
Revenir en haut Aller en bas
Meuz
Néophyte



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 29/03/2013

Silence...avant les applaudissements Empty
MessageSujet: Re: Silence...avant les applaudissements   Silence...avant les applaudissements EmptyLun 3 Juin 2013 - 10:19

Le Barbe-bleue de Bartok s'y prêtant bien, un silence pas trop long, pile comme il faut avait été respecté en octobre dernier à Pleyel (Dohnanyi, Goerne, Zhidkova). Il faut dire que les lumières sont censées s'éteindre progressivement pendant les dernières paroles de Barbe-Bleue
Revenir en haut Aller en bas
malko
Mélomaniaque



Nombre de messages : 701
Date d'inscription : 09/01/2011

Silence...avant les applaudissements Empty
MessageSujet: Re: Silence...avant les applaudissements   Silence...avant les applaudissements EmptyMar 4 Juin 2013 - 21:12

DavidLeMarrec a écrit:
. C'est un peu différent pour ce qui est musique vocale romantique italienne, ou le public peut être très informé, mais vient pour large part dans le but d'entendre avant tout des gosiers, et la musique n'est donc pas forcément protégée par l'étiquette autant qu'ailleurs.

C'est un peu cliché : les plus beaux silences personnellement entendus l'ont été à Orange : Norma après Casta Diva ou Carmen après le grand air de Micaëla.
Revenir en haut Aller en bas
néthou
JazzAuNeth
néthou


Nombre de messages : 1876
Date d'inscription : 04/03/2011

Silence...avant les applaudissements Empty
MessageSujet: Re: Silence...avant les applaudissements   Silence...avant les applaudissements EmptySam 8 Juin 2013 - 19:34

Ça arrive aussi quand le public pour sa majorité ne connaît pas très bien les oeuvres.
Les interprètes ayant manifestement terminé leur mouvement, il y a un moment de latence, le temps de laisser ceux qui connaissent bien l'oeuvre applaudir: là le public est sûr qu'il ne se plante pas en commençant à applaudir alors qu'en fait il reste encore un mouvement à jouer... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Silence...avant les applaudissements Empty
MessageSujet: Re: Silence...avant les applaudissements   Silence...avant les applaudissements Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Silence...avant les applaudissements
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: