Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-55%
Le deal à ne pas rater :
Remise de 50% sur le tractopelle de chantier à construire MECCANO
10 € 22 €
Voir le deal

 

 Opéra de Bordeaux saison 2013/2014

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31487
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyVen 24 Mai 2013 - 15:43

Le programme est sorti !

Je ne donne que le programme opératique :

Mozart : Lucio Silla
Verdi : Otello (avec Naouri en Iago)
Gershwin : Porgy and Bess
Bartók : Le Château de Barbe-Bleue
Rameau : Les Indes Galantes
version concert 1 seul soir => Rameau : Castor et Pollux
Haendel : Duello amoroso (pastiche)
version concert partielle => Wagner : Siegfried - Acte III
(création)Lauba : La Lettre des Sables
Donizetti : Anna Bolena

Désolé mais ce n'est pas publié encore sur le site, donc les distribs c'est pas pour tout de suite Mr. Green

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Le faiseur de reines
Mélomane à coucher dehors
Le faiseur de reines

Nombre de messages : 5100
Date d'inscription : 05/02/2012

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyVen 24 Mai 2013 - 15:51

C'est quoi la différence entre ceux en rouge et ceux en noir ? les seconds sont ceux qui t'intéressent ??
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyVen 24 Mai 2013 - 15:54

Si jamais Col va voir le Haendel c'est qu'il aura définitivement jeté Wagner aux oubliettes Mr.Red hehe
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31487
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyVen 24 Mai 2013 - 15:54

Pas du tout, mais effectivement je n'ai pas précisé hehe

En rouge ce sont les "vrais" spectacles. C'est à dire qu'il y a une mise en scène, l'œuvre complète et un certain nombre de représentation. En noir c'est qu'il manque un de ces éléments là.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyVen 24 Mai 2013 - 15:56

J'adore le "vrais" spectacles hehe . Comme si les versions concerts n'étaient pas de vrais spectacles hehe
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31487
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyVen 21 Juin 2013 - 10:36

En dehors des opéras j'ira voir :

- un récital de Stéphane Degout dans Fauré/Schumann
- une soirée symphonique "Turangalila"
- la messe en si de Bach par les Pygmalions
- Roméo et Juliette de Prokofiev
- Cinderella de Prokofiev
- la 2° de Mahler

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20339
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyVen 21 Juin 2013 - 10:53

Quoi??? Tu ne vas pas aller au concert du 7 décembre? Pourtant... le programme est super intéressant moi je dis! Very Happy (et c'est même pas une blague! : Charles Gounod - Symphonie n° 1, Théodore Dubois - Concerto capriccioso pour piano, Robert Schumann - Symphonie n° 1 « Le Printemps »... C'est pas tous les jours quand même!)

Et pour le Castor et Pollux?
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31487
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyVen 21 Juin 2013 - 10:56

Polyeucte a écrit:
Quoi??? Tu ne vas pas aller au concert du 7 décembre? Pourtant... le programme est super intéressant moi je dis! Very Happy(et c'est même pas une blague! : Charles Gounod - Symphonie n° 1, Théodore Dubois - Concerto capriccioso pour piano, Robert Schumann - Symphonie n° 1 « Le Printemps »... C'est pas tous les jours quand même!)

Ah non ça ne m'attire pas du tout Laughing

Citation :
Et pour le Castor et Pollux?

Evidemment. Mais je disais "en dehors des opéras".
Enfin ça sera pas génial ... car c'est la même config que l'Hippolyte de l'année dernière : version concert à l'auditorium c'est pas génial du tout.
En revanche il me tardes les Indes, car c'est mis en scène et au grand théâtre.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20339
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyVen 21 Juin 2013 - 10:58

Cololi a écrit:
Polyeucte a écrit:
Quoi??? Tu ne vas pas aller au concert du 7 décembre? Pourtant... le programme est super intéressant moi je dis! Very Happy(et c'est même pas une blague! : Charles Gounod - Symphonie n° 1, Théodore Dubois - Concerto capriccioso pour piano, Robert Schumann - Symphonie n° 1 « Le Printemps »... C'est pas tous les jours quand même!)

Ah non ça ne m'attire pas du tout Laughing

Et la curiosité monsieur Cololi? Qu'en faites-vous? C'est pas tous les jours qu'on donne dans un même concert du Dubois et une symphonie de Gounod...

Citation :
Evidemment. Mais je disais "en dehors des opéras".
Enfin ça sera pas génial ... car c'est la même config que l'Hippolyte de l'année dernière : version concert à l'auditorium c'est pas génial du tout.
En revanche  il me tardes les Indes, car c'est mis en scène et au grand théâtre.

C'est sûr que à Paris, c'est donné en version de concert, mais à l'Opéra-Comique
Etrange d'ailleurs qu'ils ne fassent pas cette version de concert dans le Théâtre à Bordeaux...
Revenir en haut Aller en bas
charles33
Néophyte
charles33

Nombre de messages : 19
Age : 62
Localisation : Banlieue de bordeaux
Date d'inscription : 31/05/2013

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyVen 21 Juin 2013 - 17:19

comme je le disais dans ma présentation, j'ai assisté avant hier soir au dernier concert de la saison bordelaise 2012-2013 à l'auditorium Dutilleux. Outre l'ouverture des "créatures de Prométhée", il y avait au programme la création d'une oeuvre de Max de Wardener, un concerto pour percussions et orchestre. J'ai été assez stupéfait de la performance du percussioniste principal, Colin Currie, bondissant du vibraphone aux caisses claires en passant par waterphone, cloches, et bien d'autres avec une dextérité déconcertante. L'oeuvre fait bien sûr la part belle aux percussions (il y avait en fait 4 ensembles de percussions répartis sur la scène) et présente des effets acoustiques très intéressants.
En troisième partie "le sacre du printemps"; j'aime beaucoup cette oeuvre mais n'étant pas musicien averti je ne peux porter de jugement sur la qualité de l'interprétation, simplement j'ai été emballé. C'est en voyant à l'oeuvre l'orchestre que j'ai pu mesurer la complexité et la richesse rythmique et sonore de cette partition.

J'ai consulté moi aussi le programme 2013-2014. Je dois dire que je ne suis pas vraiment enthousiaste, question de goûts probablement. Je retiens le ballet "Roméo et Juliette" et 3 concerts symphoniques. Pour l'opéra, "le chateau de barbe bleu" peut être...


Dernière édition par charles33 le Ven 21 Juin 2013 - 19:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31487
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyVen 21 Juin 2013 - 17:41

tu n'aimes pas le baroque ?

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
charles33
Néophyte
charles33

Nombre de messages : 19
Age : 62
Localisation : Banlieue de bordeaux
Date d'inscription : 31/05/2013

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyVen 21 Juin 2013 - 19:41

Si mais bizarrement je n'accroche pas beaucoup sur le  baroque français et particulièrement sur la musique de scène (Lully, Rameau, Couperin...) , par contre j'ai oublié la messe en si dans ma liste.
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31487
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyVen 27 Sep 2013 - 21:41

Purcell : Music for the Funerals of Queen Mary

Gustav Mahler : Symphonie n° 2 « Résurrection »

Direction : Paul Daniel
Nathalie Stutzmann, contralto
Henriette Bonde Hansen, soprano

C'est toujours pareil ... à chaque fois je me fais piéger : quand on attend la routine on nous sert du génial, quand on trépigne avec impatience on nous donne du timoré, du tiède. Et ... je m'attendais à la routine ...
Première fois que j'ai l'occasion d'entendre en réel la 2° symphonie de Mahler, mais je ne crois pas que mon appréciation sur cette soirée grandiose tienne à ce facteur, surtout vu la distance que j'ai pris avec cette musique. Je crois au contraire qu'il a fallut à l'armée de musiciens nécessaires à l'exécution de l'œuvre, beaucoup de talent pour susciter chez moi le plus vif intérêt.
La direction était énergique ... mais ne bousculant pas tous non plus aux moments où il le faut. Heureusement aussi ... on n'entend pas cette mode d'une transparence qui virerai à la désincarnation totale. Et ça c'était plutôt une bonne chose, car venant d'un anglais je m'attendais à quelque chose de froid et analytique.
L'auditorium prend ici tout son sens : les possibilités de spatialisation sont bien utilisées, la scène immense est comble ...
L'ONBA semble sensiblement plus impliqué qu'à l'habitude ... et on a même le sentiment qu'ils ont franchi un palier de progrès.
Bravo à Nathalie Stutzmann. Certes elle est vite couverte (mais peu de temps, car l'orchestration l'épargne heureusement beaucoup), mais c'est un plaisir d'entendre une voix qui est dans le centre de gravité de cette partition (qui est franchement bas).

La Music for the Funerals of Queen Mary en début de concert fait écho assez justement à la marche funèbre du 1° mouvement de Mahler. Une jolie pièce d'un grand recueillement et d'une grave sobriété.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89383
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptySam 28 Sep 2013 - 11:08

Bizarre comme couplage, il est très rare qu'on joue Purcell sur instruments modernes désormais. Ça ressemblait à quoi ?

Sinon, Stutzmann est effectivement magnifique dans ce répertoire, le seul où elle me convainc sans réserve ; et quand elle libère sa voix et son vibrato, on l'entend très bien dans les grands espaces, alors que de près rien ne semble sortir lorsqu'elle « verrouille » le vibrato dans Haendel ou Schubert. Je l'ai entendue aussi lors de la précédente Deuxième bordelaise (ce doit faire sept ou huit ans maintenant hehe), et c'était magnifique. Sauf que moi j'avais Graf et Cela en soprano (au Palais des Sports Rolling Eyes ), donc il y avait sans doute des moments moins gracieux que chez toi.

Au disque, on la trouve dans une très belle version Ozawa.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31487
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptySam 28 Sep 2013 - 11:55

Ca fait un peu mariage de la carpe et du lapin ? Pas tant que ça j'ai trouvé. Ils ont joué les cuivres non pas sur scène (pour Purcell j'entend - et certain moment de la 2°) mais je ne sais trop où. C'était très beau, très sobre. On se croyait presque dans le magnifique effet de cuivres lointains du prélude du 2° acte de Tristan. Du coup la différence instrument d'époque/moderne s'estompe beaucoup je trouve. En tout cas rien de choquant à le jouer ainsi je trouve.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89383
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptySam 28 Sep 2013 - 15:24

Cololi a écrit:
Ca fait un peu mariage de la carpe et du lapin ?
Non, ce doit très bien introduire l'atmosphère funèbre de la symphonie, et puis on a ces fanfares simples dans le final. C'est vraiment le fait que ce soit joué comme prélude à du Mahler, et sur instruments modernes... ce n'est pas fréquent dans les programmes.

Citation :
et certain moment de la 2°)
C'est écrit explicitement sur la partition. Généralement, les effets de ce genre se font depuis la coulisse, mais lorsqu'il y a peu d'instruments, il arrive qu'on les joue dans les couloirs derrière des spectateurs, pour donner un aspect plus enveloppant.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Asinius Pollion
Mélomaniaque
Asinius Pollion

Nombre de messages : 953
Age : 25
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 03/01/2013

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptySam 28 Sep 2013 - 23:18

Je m'empresse de commenter aussi la très grande qualité de ce premier concert que nous a offert Paul Daniel et je me réjouit d'avoir pris le pass jeune de l'auditorium. Je peut ainsi avoir accès à tous les concerts symphoniques et recitals ! Sinon très grande entrée en matière et très bonne soirée.
Par contre lors du concert de jeudi, le public a applaudi au milieu du premier mouvement avant la "réexposition" Shocked  J'étais outré... (il faut éduquer le public fesse )
L'ONBA m'a bien surpris ce jeudi 26. Il vibrait naturellement, les cordes étaient particulièrement impliquées avec tout de fois un moment qui aurait demandé un peu plus de gras de l'archet dans le cinquième mouvement. L'orchestre a su tenir la tension dramatique jusqu'au bout même et surtout dans les pianissimo avec roulement de grosse caisse. Les bois se fondait dans la masse sonore et ne s'exposait pas trop et manquaient peut être de mordant (hautbois surtout sauf les clarinettes qui étaient dans le ton surtout dans le troisième) mais garantissaient une texture moelleuse et unifiée à l'orchestre, le percussionniste chargé des cymbales s'est perdu plusieurs fois (dommage).  J'expose un peu mes idées en vrac mais c'est parce que je n'ai quasiment rien à redire sur cette soirée qui me rassure sur la suite de la saison symphonique
Prochain concert hélas en novembre (patience) avec Haydn Pärt et Mozart
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31487
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyMar 1 Oct 2013 - 11:26

Merci pour tes impressions Smile 

Mozart : Lucio Silla

J'ai découvert cette oeuvre avec le spectacle. Je me suis beaucoup moins ennuyé que prévu (c'est pas bon sirgne en fait ... car je commence à croire que j'adore le seria Mr. Green ). De belles choses dans cette oeuvre ... on pense pas mal à l'influence de Haendel. Tout n'est pas impérissable c'est clair.
J'ai quand même envie de m'acheter une version.

J'ai trouvé le spectacle très réussi, malgré une mise en scène trop unicolore (le noir !). Direction très vivante. Chanteurs totalement audibles (orchestre vraiment réduit il faut dire).

J'en reviens toujours à dire : Rameau, Haendel, Gluck, Mozart ... et Rossini il faut les jouer au grand théâtre systématiquement ... Mais tout ce qui se passe après Rossini ... NON.

Donc là c'est clair pour Lucio Silla, le lieu est idéal.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Asinius Pollion
Mélomaniaque
Asinius Pollion

Nombre de messages : 953
Age : 25
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 03/01/2013

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyMar 1 Oct 2013 - 11:55

Je me souviens être allé au grand théâtre il y a plusieurs années pour Tannhäuser...
Franchement, ça passait pour les voies même avec un orchestre à la Wagner. Il devaient pousser très fort mais ça restait très écoutable...
Sinon, c'est aussi le lieu idéal pour Ariadne auf Naxos de Strauss que j'ai vu aussi à Bordeaux au grand thèâtre
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31487
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyMar 1 Oct 2013 - 12:02

Asinius Pollion a écrit:
Je me souviens être allé au grand théâtre il y a plusieurs années pour Tannhäuser...
Franchement, ça passait pour les voies même avec un orchestre à la Wagner. Il devaient pousser très fort mais ça restait très écoutable...
Sinon, c'est aussi le lieu idéal pour Ariadne auf Naxos de Strauss que j'ai vu aussi à Bordeaux au grand thèâtre
J'ai vu ces deux spectacles Smile 

Pour Ariadne je suis d'accord c'est parfait pour le grand théâtre. Donc quand je dis "pas de post-Rossini" il y a des exceptions : tout ce qui demande un orchestre de chambre peut y aller. (Je pense à le Tour d'Ecrou de Britten par exemple).

Non Tannhauser ça se tenait ... mais fosse beaucoup trop limitée, taille de la scène trop limitée ... cadre esthétique de la salle qui ne convient pas bien.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31487
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyLun 14 Oct 2013 - 15:05

Une critique de la 2° de Mahler :

http://www.resmusica.com/2013/09/30/paul-daniel-prend-les-renes-de-bordeaux/

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89383
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyDim 27 Oct 2013 - 19:01

Cololi a écrit:
Non Tannhauser ça se tenait ... mais fosse beaucoup trop limitée, taille de la scène trop limitée ... cadre esthétique de la salle qui ne convient pas bien.
Pas d'accord, c'est idéal pour du Wagner de jeunesse... pas trop de cordes, donc ça fouette bien. Le Vaisseau dans cette salle, c'était incroyable... (Neuhold ! I love you ) Tant que ce sont des chefs de la trempe de Neuhold ou Weise, des Kapellmeister qui ont le sens du drame et des textures afférentes, ça ne pose vraiment aucun problème.

D'un point de vue pratique, on ne peut vraiment pas donner un Strauss dans cette fosse, mais les premiers Wagner, c'est possible. Même Tristan, ce doit être faisable.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31487
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyDim 27 Oct 2013 - 19:18

DavidLeMarrec a écrit:
Cololi a écrit:
Non Tannhauser ça se tenait ... mais fosse beaucoup trop limitée, taille de la scène trop limitée ... cadre esthétique de la salle qui ne convient pas bien.
Pas d'accord, c'est idéal pour du Wagner de jeunesse... pas trop de cordes, donc ça fouette bien. Le Vaisseau dans cette salle, c'était incroyable... (Neuhold ! I love you)  Tant que ce sont des chefs de la trempe de Neuhold ou Weise, des Kapellmeister qui ont le sens du drame et des textures afférentes, ça ne pose vraiment aucun problème.

D'un point de vue pratique, on ne peut vraiment pas donner un Strauss dans cette fosse, mais les premiers Wagner, c'est possible. Même Tristan, ce doit être faisable.
Le Vaisseau ou Tannhäuser passe encore ... mais Tristan à l'auditorium !!!

Ils nous font Rameau à l'auditorium ... Mad Mad Mad Mad Mad Mad Mad 

Les opéras entendus dans la salle que j'ai trouvé très adaptés à la salle : Alcina, Lucio Silla, Il Barbiere, Dido e Enea, Ariadne auf Naxos
Les Dialogues c'était très bien aussi.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Asinius Pollion
Mélomaniaque
Asinius Pollion

Nombre de messages : 953
Age : 25
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 03/01/2013

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyJeu 7 Nov 2013 - 23:10

Jeudi 7 Novembre : concert symphonique Mozart Pärt Haydn

Étrange est le mot qui me viens le plus vite

Étrange de commencer par des mouvements de ballets de idomeneo, pièces assez courtes et dont le nombre de petites structures internes ne conviendrai pas à première vue pour introduire un tel concert...
Malgré cela, l'ONBA est en forme, en effectif réduit conduit d'une main de fer. La phalange bordelaise est lumineuse, mordante et vive. De belle couleurs apparaissent dans ces ballets de Mozart qui remportent l'adhésion.

Étrange ce concerto de Haydn n°11 sous les doigts de Guillaume Vincent. Il est alors en opposition avec un orchestre brûlant, lui qui joue dans la délicatesse qui semble plate et vide face texture très énergique de l'orchestre. Cette opposition malencontreuse réduit toute tension dans le premier mouvement. Le piano de Vincent est beau, perlé, chantant mais un peu vide en comparaison. Ce type de jeu convient mieux au deuxième mouvement qui remonte la pente. Le troisième ne subit pas le même sort que le premier : ce qui semblait manquer au piano apparaît enfin, un peu de folie et de second degré. Je tient à signaler que je me trouvait à un siège près en face du pianiste : galerie paire. Je me trouvait donc derrière violons 2 et contrebasses. De plus, ma position en hauteur par rapport à la scène m’empêchait sans doute de percevoir le son du piano dans les meilleures conditions. En effet, le couvercle projetait irrémédiablement le son vers ma gauche et je n'entendait plus qu'un son réverbéré et moins énergique. Ma perception du concerto assez mitigée est sans doute le fruit de ce placement.
En gros : Piano Shit  et orchestre cheers (mais ensuite mon avis est bien sûr entravé par mon placement)

Étrange de placer une telle pièce dans ce programme, Orient et Occident de Arvo Pärt est justifiée ainsi : "Ouvrant d’autres horizons" (c'est un peu bateau et facile comme explication fesse  : 1. Classique, 2. Classique, 3. Contemporain parce que c'est différent, 4. Classique Confused  )
Après vient la musique qui elle convainc plus que son apparition dans le programme. Orchestre à cordes, modes orientaux, harmonies lentes et expressives, discours saccadé par le retour fréquent d'une note pédale. Orchestre au timbre très chaud, registres extrêmes en quintuples octaves par moments, sons harmoniques, la pièce est facile d'accès pour le public de l'auditorium. Les cordes de l'ONBA arrivent par contre au bout de leur possibilités, le son devient un peu aigre dans les climax surtout avec sons harmoniques. Malgré tout, l'interprétation est de bonne tenue et après un passage jouant sur les contrastes sonores donnant le vertige, la pièce se termine en arrivant à bon port et est à mon humble avis la deuxième réussite du concert après la...

Symphonie n°86 de Haydn (encore lui). Toutes les qualités de l'orchestre trouvées dans Mozart et le concerto se retrouvent dans cette symphonie. Le hautbois 1 et Basson 1 sont les maîtres de l'orchestre avec aussi l'excellent timbalier. Cette symphonie convient parfaitement encore plus que les ballets d'idomeneo à la couleur de l'orchestre sous la direction de Olari Elts. Le rythme de cette oeuvre sous les archets, anches, et embouchures de l'ONBA est haletant. Le premier mouvement est brillant et magistral, deuxième mouvement en tension constante (hélas sauf à un moment et tourne par moments un peu à vide mais c'est rare) surtout quand le chef amène ramène progressivement la cellule initiale pour faire réapparaître le premier thème en fortissimo avec double cordes et roulements de timbales et tout et tout (oui je succombe à mes bas instincts mais c'est tellement poignant drunken ) ce passage rachète la baisse de tension à la première repise du premier thème. Suit un scherzo idéal et génial (vive les timbales silent ça y est, je l'ai dit !!!) et un finale qui n'a qu'un défaut (si s'en est un) : se terminer. orchestre vif, bois magnifiques, humour Haydnien, tout y est.
Je suis content d'être allé à ce concert
Revenir en haut Aller en bas
Asinius Pollion
Mélomaniaque
Asinius Pollion

Nombre de messages : 953
Age : 25
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 03/01/2013

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyMer 13 Nov 2013 - 23:51

Concert du 12 Novembre : Zhu Xiao-Mei joue Bach

Concert assez frustrant : Zhu Xiao-Mei est pourtant une interprète reconnue dans Bach, mais ce dernier semblait s'échapper de ses doigt ce soir là...
La structure en variations des goldberg souligne quelques problèmes étonnants chez la pianiste qui devait être dans un mauvais jour.
Ainsi, l'écriture pleine de pièges de Bach semble piéger Zhu Xiao-Mei qui doit morceler son discours voir nous priver d'une mesure de main gauche où le contrepoint est vraiment méchant.
Mais surtout, la pianiste peine à tenir les variations jusqu'à leurs fins accumulant tensions et bricolages qui une fois trop emmagasinés conduit à une déformation de tempo à la fin de nombreuses variations qui au final donne un résultat sans queue ni tête au discours par des conclusions hâtives, bâclées et mal amenées.
Mis à part ce gros point noir, le son de Zhuzhu est très beau, un Bach très intériorisé, pudique et expressif dans le recueillement...
Son Bach n'est pas austère mais presque romantique tout en étant très retenu.
J'aurais aimé pouvoir entendre ses goldberg sous un jour plus clément
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31487
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyDim 24 Nov 2013 - 18:25

Verdi : Otello

Que ça fait plaisir quand l'opéra de Bordeaux se hisse au plus haut niveau !

Après-midi grandiose ici au Grand Théâtre de Bordeaux.
Tout y est ... les chœurs très impliqués, l'orchestre de même, des chanteurs de très haut vol, une mise en scène pas révolutionnaire, mais qui a ses moments très forts.
Et on peut commencer par le rôle titre ... car nous ne sommes pas habitués à Bordeaux à accueillir de tels chanteurs ! Carlo Ventre, ténor uruguayien est la très très bonne découverte et surprise de la soirée !
Le timbre fait penser à celui de Marcelo Alvarez, en plus héroïque, aussi dans une moindre mesure celui de José Cura. Inutile de dire c'est très beau, que cette partition si décoiffante il en vient à bout sans difficulté. Les moyens sont assez impressionnants. Théâtralement c'est pas Domingo ou Vickers ... mais c'est tellement vocalement une bonne surprise qu'on n'y pense même pas.
La deuxième bonne surprise c'est Leah Crocetto. Les moyens vocaux sont à couper le souffle. Elle est équipée pour chanter Wagner ça c'est clair. Alors bien sûr ... c'est dramatiquement assez pataud ... mais franchement là aussi rien qui vienne entamer l'enthousiasme.
Et puis il y a Laurent Naouri qui prend ce rôle de Iago. La partition est souverainement maîtrisée. On sait également ses talents de comédiens, et ils sont bien toujours là. Il manque p être un soupçon de venin vocalement (car dans les gestes, le jeu tout y est), mais c'est du chipotage ...
Même Cassio n'a pas été distribué à la légère Benjamin Bernheim a une voix très agréable, lyrique et puissante.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31487
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyMar 26 Nov 2013 - 8:37

Une critique :

http://www.forumopera.com/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=5858&cntnt01origid=57&cntnt01lang=fr_FR&cntnt01returnid=54

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
charles33
Néophyte
charles33

Nombre de messages : 19
Age : 62
Localisation : Banlieue de bordeaux
Date d'inscription : 31/05/2013

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptySam 30 Nov 2013 - 18:28

Bonjour,
Concert Strauss (Macbeth, Burlesque) et Dvorak (symphonie N° 9) hier soir à l'auditorium.
Je ne connaissais pas Macbeth (juste écouté l'avant veille sur You tube...), j'ai été séduit par cette oeuvre aux accents parfois wagnériens, le chef invité (Constantin Trinks) comme l'ONBA m'ont semblé dynamiques et impliqués dans ce poème symphonique qui demande du souffle et de la puissance.
Burlesque, je connaissais un peu, j'ai apprécié la maitrise, la virtuosité et la décontraction de Bertrand Chamayou qui semble connaitre cette oeuvre sur le bout des doigts. Malheureusement, placé en 1°balcon coté cour l'acoustique n'y est pas excellente, la partie de piano avait tendance à se confondre avec l'orchestre, dommage.
Dans la célèbrissime "symphonie du nouveau monde"l'ONBA n'est pas Berlin ou Amsterdam mais j'ai trouvé la prestation très convaincante, mention spéciale pour l'artiste au cor anglais dans les parties soli du deuxième mouvement. Dans cette oeuvre, je regrette encore le placement côté impair, avec les violoncelles et les contrebasses sous les pieds, ça manquait un peu de coffre...Enfin, quelle est cette nouvelle mode d'applaudir entre les mouvements Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 2661413304 
Au final, une très bonne soirée pour le novice (des concerts) que je suis.
Revenir en haut Aller en bas
Asinius Pollion
Mélomaniaque
Asinius Pollion

Nombre de messages : 953
Age : 25
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 03/01/2013

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyLun 2 Déc 2013 - 11:37

Après quelques semaines assez denses, je peux enfin trouver le temps de poster (j'aurais pus le faire mais l'idée de faire cela à 3 heures du matin ne m'enchantait guère)

Trois concerts depuis la dernière fois dont certains remontent assez loin

Concert symphonique du 14 Novembre : Reich, Mozart, Adams, Haydn

On sent l'orchestre de plus en plus à l'aise dans le répertoire classique (Mozart et Haydn) qu'il joue de manière assez fréquente depuis le début de la saison
Par contre, on le sent déstabilisé dans ces pièces minimalistes et répétitives qui, je crois, sont pour la première fois à leur programme.
En effet, en ouverture, l'orchestre en formation singulière (une contrebasse, deux violoncelles, quatre altos et deux violons solos) peine à donner de l’intérêt) à ce "duet". On sent un certain manque de répétitions, la mise en place des parties de violons en constante complémentarité est souvent hasardeuse, le tout n'étant pas aidé par une battue peu compréhensible de la par du chef.
Je passerais donc sur cette pièce.
Nous arrivons donc à la deuxième pièce du programme, le concerto pour piano n°22 de Mozart. Sommet du concert. Soliste dans le ton, virtuose mais simple, délicat, leonskaja nous propose un Mozart frai et coloré. Par contre, les cadences serons quelque peu hors style (elles recèles nombreuses quintes parallèles et 7èmes d'espèces debussystes... autant dire que ça fait bizarre What the fuck ?!? ) L'orchestre a démarré bien mollement le concerto, jusqu'à me poser des questions sur le chef. Mais le tir est rapidement rectifié et Sascha Goetzel conduit le concerto à bon port.
Deuxième partie du concert, musique minimaliste de nouveau, Adams : "Tromba lontana" (ou trompettes lontaines si je ne me trompe pas). Le début est très agréable. Rythmique de cordes en spiccato, piano délicat (la manœuvre pour placer le piano en hauteur plus loin sur la scène c'est fait en quelques secondes sans que je le remarque), bois transparents, puis percussion (glockenspiel, vibraphone et crotales). L'appel entre les trompettes situées au niveau du public derrière l'orchestre est prenant, doux. Puis ça continue, dialogue entre les trompettes... sauf que le glockenspiel en croches répétées avec des baguettes en cuivre jusqu'à la fin de la fin de la pièce, ça attaque les oreilles ! S'en suit un sentiment d'ennui... Evil or Very Mad 
Bref, nous arrivons à la symphonie de Haydn. Comme à l'autre concert qui proposait une symphonie de ce cher compositeur, l'orchestre se montre roi. Mais la comparaison de la direction de Goetzel avec celle de Olari Elts (7 Novembre) fait un peu souffrir cette symphonie n°97. Malgré tout, une partition bien servie qui m'a surpris à bien des moments : le deuxième mouvement se comporte tantôt comme une marche funèbre, tantôt comme une marche burlesque et au milieu du mouvement, je fermait les yeux et me concentrait sur le son de l'orchestre... je trouvait le son des cordes bizarre depuis une demi minute, aigre : j'ouvre les yeux et je me rend compte que les cordes jouaient sul ponticello pas écrit sur la partition ! Shocked (ahlala... Goetzel, quand ne le surveille pas, il nous sort de ces trucs fesse )

Concert 27 Novembre

Cette soirée peut se résumer en trois mots : MARIA JOÃO PIRES !!!
Oui car le pauvre Meneses faisait pale figure ce soir là.
Première pièce, une sonate pour violoncelle et piano (tiens donc) n°2 de Beethoven. Pièce où le piano domine tout, d'une écriture orchestral, le violoncelle qui ne sait pas comment se placer.
Le piano piano de Pires emporte l'adhésion de tous alors que le violoncelle de Meneses me laisse sur ma faim...
Ensuite, la sonate la tempête du même Beethoven. Premier mouvement à couper le souffle. deuxième mystérieux et dernier (je n'aime pas le dernier mouvement de cette sonate) apaisé.
Deuxième partie, suite pour violoncelle seul de Bach n°1 (I don't want that ). J'aime pas du tout la démarche de Meneses et du coup... voilà.
Puis pou finir, Sonate pour violoncelle et piano n°3 opus 69. Mêmes remarques que pour le début du concert sauf, que le violoncelle se réveille et Meneses va au font de toutes les nuances et de l'expression. De quoi se racheter pour un début de concert franchement bof bof. Des moments de pur magie apparaissent enfin là où Pires faisait tous sont possible pour faire bouger sont partenaire dans la sonate n°2. Nous avons enfin de la musique de chambre et en plus je dois dire que je préfère largement cette sonate opus 69 n°3 à l'autre. Mais encore il y a encore une barrière, une paroi entre violoncelle et public, cette barrière est émotionnelle et cette dernière est finalement brisée lors du bis avec une romance sans parole de Mendelssohn où Meneses trouve une musique dans laquelle il se retrouve plus.

Concert 28 Novemebre

Il est 19h45 à Bordeaux. Place des Quinconces. Il n'y a que les quelques phares des voitures pour éclairer l’obscurité glauque et glacée sous le regard fantomatique de la lune. La place est déserte et seul le tramway peut troubler le calme morbide si ce n'est quelqu'un que l'on aperçoit à peine dans ses vêtements noirs qui dans la fraîcheur nocturne, courant, projette dans l'air humide et froid quelques vapeurs d'eau par sa respiration. Il semble pressé et court sans prendre le temps de regarder à ses pieds. Evidemment, ses pieds rencontrent inévitablement un quelconque bloc de pierre taillée dépassant de la terre posé ou plutôt enterré ici pour signaler le début du trottoir. Ce quelqu'un qui n'a pas de nom dans la nuit ainsi s'étale royalement les mains en avant, sacrifiant la peau de celles-ci contre l'intégrité de sa boite crânienne. Le mahlereux (ohohoh Laughing quel jeux de mot stupide) portant son regard sur ses mains les découvrent en sang, l'air frai du soir excitant quelques nerfs de sa chair à vif à lui faire pousser quelques gémissement retenus. Quel était ce personnage sans nom ? C’ÉTAIT MOI Evil or Very Mad (10 minutes avant le début du concert) !
Très très bon concert symphonique !
Commence par Macbeth de Strauss qui hélas manque de nuances (je pense à l'immense decrescendo vers le milieu du poème symphonique qui n'est pas assez poussé depuis le point culminant jusqu'au ppp en notes tenues des altos et violons 2, certaines transitions plus ou moins fluides). Mais sinon, cette pièce met en valeurs certaines qualités de l'ONBA : une section de cors solide, ronde et puissante, des bois agiles (mais un peu en retrait, choix du chef ?) des violoncelles prêts à toutes épreuves... Cette phalange ne manque pas de qualités et le poème symphonique est porté d'un bout à l'autre par une tension continue. Bravo !
S'en suit le Burleske de Strauss tous simplement jouissif sous les doigts de Chamayou (il est le premier à bien faire sonner le piano de l'auditorium qu'il a après tout choisi avec Gérard Fauvin). (Qui dit piano et Chamayou, dit Gérard Fauvin qui était là pour l'occasion pour placer le piano. J'ai pu donc lui tailler la discussion car je le connait bien) Le burleske de Strauss est une de ces œuvres qui sait manier le second degré à travers la virtuosité insensée de la partie piano, la mise en avant des timbales (je suis et ce depuis longtemps un fan du timbalier de l'ONBA) comme instrument soliste, et les quelques pointes de mauvais goût traitées avec le scalpel de l'écriture de Strauss. Une oeuvre épique, pleine de folie lizstienne, une orchestration sublime, l'ONBA brille dans cette oeuvre, Chamayou aussi. Le grand moment fort de ce concert.
Deuxième partie du concert, symphonie n°9 de Dvorák "du nouveau monde". C'est une pièce qui sonne indéniablement bien. L'écriture est très idiomatique et est beaucoup plus facile d’exécution que certaines autres œuvres. L'ONBA sonne très bien sinon comme un très grand orchestre symphonique. Il n'y a quasiment rien à redire sur cette interprétation de haut vol. Le seul "moins" envisageable correspond au choix de l'oeuvre, la symphonie du nouveau monde à tendance à me gonfler un peu. Je l'ai redécouverte ce soir là mais je sais maintenant ce que je n'aime pas dans cette symphonie.
C'est la dernière symphonie de Dvorák, celle qui possède l'écriture la plus travaillée, le travail de la structure est très bien ficelé, avec la réapparition des différents thèmes aux moments clefs, des développements bien pensés... Mais justement, le problème de cette symphonie est quelle est sans doute trop travaillée au point de devenir artificielle. Elle manque de tâtonnement, et d’intuition. Je pense aussi que le choix de thèmes très fort thématiquement parlant et courts (pour pouvoir les réinsérer plus tard dans des discours différents en fonctions des mouvements) nuit à l'idée de progression plutôt qu'une mélodie qui se construit peu à peu. C'est ce qui me rend perplexe face aux transitions entres les sections des parties : un thème dure en général 8 mesures, il commence et se conclu durant ce laps de temps, 8 mesures après, il est transposé mais reste quasiment le même, 8 mesures après rentre un trait de violons qui amène le retour du thème au cuivres. Tout est trop mesuré, trop sûr (je sais pas si je suis clair). Ceci n'enlève rien à la performance de l'orchestre qui c'est réellement dépassé. Chapeau !

...
(la flemme de me relire Mr. Green )
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31487
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyDim 15 Déc 2013 - 1:15

Bach : Messe en si

Ensemble Pygmalion chœur et orchestre
Raphaël Pichon, direction
Eugénie Warnier, soprano 1
Anna Stéphany, soprano 2
Damien Guillon, alto
Daniel Behle, ténor
Konstantin Wolff, basse


Bon ... gros ennui  Neutral 
Voix solistes totalement minuscules ... c'est vraiment ridicule ... c'est le contre-ténor qu'on entendait le mieux !!! (bravo à lui)
Chœurs peu nombreux, peu marquants ...
Le tout sonne totalement froid et désincarné.

Comme l'Hippolyte de l'année dernière ...

Pichon je crois que désormais je vais éviter (hélas c'est encore lui en version concert pour Castor ...)

Comment j'ai pu m'ennuyer dans une œuvre que j'aime autant ? Beh ça ne m'étonne plus maintenant que j'ai eu la même expérience avec Hippolyte.

Je suis pas prêt de lâcher Jochum ...

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20339
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyDim 15 Déc 2013 - 1:22

Cololi a écrit:
Comment j'ai pu m'ennuyer dans une œuvre que j'aime autant ?
...
Je suis pas prêt de lâcher Jochum ...

Voilà peut-être la réponse... Pichon donne une esthétique totalement différente j'imagine par rapport à Jochum...
Parce que pour avoir écouté son Dardanus et des Grands Motets, j'ai trouvé que ce qu'il faisait était vraiment chouette!
Et moi j'attends avec impatience son Castor et Pollux! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89383
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyDim 15 Déc 2013 - 14:28

Moi j'ai adoré leur disque de la messe en si, mais parce que je suis très sensible aux chœurs réduits dans ce répertoire (et même en général Mr. Green ), c'est effectivement une esthétique du solo, tout à fait à l'opposé des masses de Jochum (version que j'adore aussi).

Pour les voix, effectivement Guillon est un très bon falsettiste, mais les autres font quand même des carrières dans des salles normales, en particulier Behele et Wolff (certes, pas de grosses voix). Warnier, effectivement, c'est tout petit, mais qu'est-ce que c'est subtil. Very Happy

Je ne les ai jamais entendus en vrai (et je ne pourrai pas le faire, puisque le 17 je vais aux Dialogues de Py), mais je serai à leur Castor de Favart... je reviendrai dire mon opinion. C'était encore à l'auditorium ?


Citation :
Pichon je crois que désormais je vais éviter (hélas c'est encore lui en version concert pour Castor ...)
Quoi qu'il en soit, ne rate pas Castor, tout de même !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31487
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyDim 15 Déc 2013 - 14:33

DavidLeMarrec a écrit:
C'était encore à l'auditorium ?

Oui

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31487
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyDim 22 Déc 2013 - 18:57

Prokofiev : Roméo et Juliette

Spectacle déjà vu il y a un an ou deux, mais j'y suis retourné, donc j'étais déjà un convaincu !

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
charles33
Néophyte
charles33

Nombre de messages : 19
Age : 62
Localisation : Banlieue de bordeaux
Date d'inscription : 31/05/2013

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyDim 29 Déc 2013 - 22:36

Roméo et Juliette.
J'y étais avant hier soir avec ma fille (14 ans), sa première sortie au Grand Théâtre. Pas eu besoin de lui expliquer le scénario (qu'elle connaissait dans ses grandes lignes). Elle a beaucoup aimé. Après Barber/ Tchaikovsky ce printemps dernier c'est la deuxième fois que je la sors des griffes de lady Gaga et elle semble apprécier. Suis-je  un bon père ?
Pour le son par contre, le "paradis" (le dernier étage du grand théâtre)  ce n'est vraiment pas le top. Pour parler audiophile, l'équivalent d'une enceinte  mono large bande...
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31487
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyDim 29 Déc 2013 - 22:54

charles33 a écrit:
c'est la deuxième fois que je la sors des griffes de lady Gaga et elle semble apprécier. Suis-je  un bon père ?

Un sauveur oui  thumleft 

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89383
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyLun 30 Déc 2013 - 0:11

charles33 a écrit:
Pour le son par contre, le "paradis" (le dernier étage du grand théâtre)  ce n'est vraiment pas le top. Pour parler audiophile, l'équivalent d'une enceinte  mono large bande...
Vraiment pas d'accord ! C'est un endroit où l'acoustique est particulièrement bonne, et dans une des meilleures salles de France. Évidemment, ce n'est pas comme un CD, mais en matière de son vivant, on peut difficilement trouver mieux !
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
ojoj
Mélomaniaque
ojoj

Nombre de messages : 654
Age : 34
Localisation : Bayonne/Bordeaux
Date d'inscription : 22/10/2009

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyMar 31 Déc 2013 - 19:29

A venir: Edita Gruberova , récital Mozart avec l'orchestre de chambre de Munich (j'ai oublié le nom du chef Embarassed )

J'ai la place  bounce 
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyMar 31 Déc 2013 - 19:42

ojoj a écrit:
A venir: Edita Gruberova , récital Mozart avec l'orchestre de chambre de Munich (j'ai oublié le nom du chef Embarassed )

J'ai la place  bounce 

Aussi ; mais pour la salle Pleyel  Smile !
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31487
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyLun 17 Fév 2014 - 21:54

Bartók : La Château de Barbe-Bleue (Auditorium)

Première fois que l'œuvre est donnée à Bordeaux depuis ... que je regarde les programmes (au moins une dizaine d'année donc).
Première fois que l'écoute en live ... et même première fois que je l'écoute tout court !
Difficile de donner une impression nette et définitive, car je n'en ai pas ... Bon évidemment c'est du Bartók, donc intéressant, mais je m'attendais à quelque chose de plus dramatique, utilisant plus les nuances f/ff (comme Strauss, ou même Berg). Il n'en fut rien. Et découvrant le livret en même temps, j'avoue que ça fait beaucoup d'infos en même temps.
La musique m'a parut intéressante, sans m'éblouir (contrairement au concert où j'ai découvert le 4° quatuor).
Il faudra réécouter, pour en dire quelque chose (même si j'ai repéré des thèmes).

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85141
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyLun 17 Fév 2014 - 21:59

Ecoute la version Haitink, tu vas voir les ff.  Twisted Evil 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyLun 17 Fév 2014 - 22:03

Cololi a écrit:
Bartók : La Château de Barbe-Bleue (Auditorium)

Première fois que l'œuvre est donnée à Bordeaux depuis ... que je regarde les programmes (au moins une dizaine d'année donc).
Première fois que l'écoute en live ... et même première fois que je l'écoute tout court !
Difficile de donner une impression nette et définitive, car je n'en ai pas ... Bon évidemment c'est du Bartók, donc intéressant, mais je m'attendais à quelque chose de plus dramatique, utilisant plus les nuances f/ff (comme Strauss, ou même Berg). Il n'en fut rien. Et découvrant le livret en même temps, j'avoue que ça fait beaucoup d'infos en même temps.
La musique m'a parut intéressante, sans m'éblouir (contrairement au concert où j'ai découvert le 4° quatuor).
Il faudra réécouter, pour en dire quelque chose (même si j'ai repéré des thèmes).
C'est déjà pas mal! en ce qui me concerne je pense que c'est une oeuvre très mineure de Bartok, une grosse cantate pas trop maîtrisée. Il est vrai que je trouve les quatuors également inécoutables, au contraire de tout le reste de sa musique, même le néo-classique de la fin.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20339
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyLun 17 Fév 2014 - 22:03

Oui, c'est quand même une musique assez puissante en salle, qui frappe (grand souvenir à Pleyel.. drunken)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89383
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyMar 18 Fév 2014 - 0:30

Cololi a écrit:
Première fois que l'œuvre est donnée à Bordeaux depuis ... que je regarde les programmes (au moins une dizaine d'année donc).
Ça a été effectivement été donné il y a une dizaine d'années (avec François Le Roux), j'y étais. Couplé avec le Prince de bois, il me semble, ou peut-être était-ce dans la même saison.


Citation :
mais je m'attendais à quelque chose de plus dramatique, utilisant plus les nuances f/ff (comme Strauss, ou même Berg).
Dramatique, pas trop, c'est un compte, mais au niveau des nuances généreuses, quand même, l'ouverture des portes (qui occupe les deux tiers du truc), ce n'est pas tout à fait de la conversation en musique pour salon viennois.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31487
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyMar 18 Fév 2014 - 9:21

Une critique :

http://www.forumopera.com/index.php?mact=News,cntnt01,detail,0&cntnt01articleid=6175&cntnt01origid=57&cntnt01lang=fr_FR&cntnt01returnid=54

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Asinius Pollion
Mélomaniaque
Asinius Pollion

Nombre de messages : 953
Age : 25
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 03/01/2013

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyMar 18 Fév 2014 - 18:58

J'était présent lors de cette représentation et je dois dire que j'ai surtout retenu l'orchestre qui m'a vraiment impressionné...
J'ai apprécié dans une moindre mesure les solistes qui - malgré un timbre et un vibrato qui me convenait parfaitement - pataugeaient dans le son de l'orchestre.
Le décors convient au minimalisme du livret, les trésors du château de barbe bleu étant dans l'orchestre.
Difficile de pouvoir cadrer une mise en scène crédible sur un tel opéra (tragédie essentiellement psychologique, action se limitant à l'ouverture des sept portes). Résultat, difficile de trouver crédible le jeu des acteur qui semble perdu dans une direction scénique inexistante : aucune attention dans le geste.
exemple : blablabla... - judith va à droite - blabla... - bb la suit et va contre le mur -blablabla... - ils frottent tous deux les murs de leurs mains  pété de rire
Comme si les actions se contentaient de combler les passages sans chants.
Quid de la fin ou BB étrangle judith ? Il y a une énorme incohérence entre le livret affiché et ce qu'il se passe sur scène, je ne comprenait plus grand chose : il lui dit qu'elle mérite la couronne de diamants, qu'elle est la plus belle de ses femmes alors qu'il est en train de l'étrangler  pig je comprend plus rien : qu'est ce qu'il ce passe  Mr. Green ?
Sinon, j'espère que Judith n'a pas chopé la maladie de son Barbe bleu : il reniflait tout le temps. Et comme il a passé quand même 15 minutes à lui chanter sur la figure...  hehe
Mais je confirme : l'ONBA fait de grands progès  thumleft 
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85141
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyMar 18 Fév 2014 - 23:50

Asinius Pollion a écrit:
Quid de la fin ou BB étrangle judith ? Il y a une énorme incohérence entre le livret affiché et ce qu'il se passe sur scène, je ne comprenait plus grand chose : il lui dit qu'elle mérite la couronne de diamants, qu'elle est la plus belle de ses femmes alors qu'il est en train de l'étrangler  pig je comprend plus rien : qu'est ce qu'il ce passe  Mr. Green ?

C'est un parti-pris discutable, mais le Château n'est pas un opéra qu'on doit se contenter de lire au premier degré...
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyMer 19 Fév 2014 - 0:19

Etre élue pièce maîtresse de sa collection de momies et recevoir la mort ne me paraît pas contradictoire.

Un ami présent à la représentation de ce soir parle d'une interprétation exceptionnelle.
Le podcast n'est pas encore dispo je crois, mais je l'attends avec impatience  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Asinius Pollion
Mélomaniaque
Asinius Pollion

Nombre de messages : 953
Age : 25
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 03/01/2013

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyMer 19 Fév 2014 - 0:22

C'est vrai que niveau orchestre ça y allait  Shocked 
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31487
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 EmptyMer 19 Fév 2014 - 8:23

Une autre critique :

http://www.resmusica.com/2014/02/15/a-bordeaux-barbe-bleue-et-judith-en-heros-de-manga/

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Contenu sponsorisé




Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty
MessageSujet: Re: Opéra de Bordeaux saison 2013/2014   Opéra de Bordeaux saison 2013/2014 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Opéra de Bordeaux saison 2013/2014
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: