Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -34%
LaCie 4 To Disque Dur Externe portable – USB 3.0
Voir le deal
94.99 €

 

 Climaxes

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Cello
Chtchello
Cello

Nombre de messages : 5726
Date d'inscription : 03/01/2007

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyLun 4 Avr 2011 - 10:51

Il y en a un différé dans le dernier mouvement de la Cello-Symphony de Britten.

Après la cadence qui clôt le troisième mouvement, on enchaine sur une marche enoncée par la trompette graduellement rejointe par les autres instruments, pendant que le soliste scie de gros accords très marqués. On sent bien venir la conclusion mais Britten esquive finaudement en nous servant une accalmie (qui reste néanmoins apparentée au matériel qui vient de précéder). Il laisse ce passage se développer selon sa propre logique et puis paf, il nous ramène là où on était quelques minutes auparavant avec, cette fois-ci, le final culminant tant attendu.


Dernière édition par Cello le Jeu 7 Avr 2011 - 14:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyJeu 7 Avr 2011 - 14:11

Resigned a écrit:
Connaissez-vous d'autres œuvres de compositeurs pressés où le climax (d'un mouvement ou de l'œuvre entière) est amené très rapidement?
Ah, les Vêpres de Monteverdi, bien sûr ! Idea Deeeeeeeeeus... in adjutooooo-ooorium inteeeee-eeende...
Et là, vlan. Climaxes - Page 3 66118710
Revenir en haut Aller en bas
Pelléas
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1875
Date d'inscription : 02/08/2009

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyJeu 7 Avr 2011 - 15:28

jerome a écrit:
Resigned a écrit:
Connaissez-vous d'autres œuvres de compositeurs pressés où le climax (d'un mouvement ou de l'œuvre entière) est amené très rapidement?
Ah, les Vêpres de Monteverdi, bien sûr ! Idea Deeeeeeeeeus... in adjutooooo-ooorium inteeeee-eeende...
Et là, vlan. Climaxes - Page 3 66118710

Dans les Vêpres, dans la 4ème partie du Magnificat: "Ecce enim ex hoc beatam..." ça me fait toujours un effet... Wink

Revenir en haut Aller en bas
Resigned
Mélomaniaque
Resigned

Nombre de messages : 1188
Age : 37
Localisation : Saint-Germain-en-Laye
Date d'inscription : 27/08/2008

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyVen 4 Nov 2011 - 10:38

Un climax qui me hante ces derniers temps, c'est celui au début des Heures Persanes (pour orchestre) de Koechlin, vers le milieu de la seconde pièce Caravane; la manière dont c'est amené, cette mélodie sublime (volupteuse sans sombrer dans la sucrerie ou le cliché oriental), tout est fait pour que ce moment ne nous quitte plus jusqu'à la fin de l’œuvre.
(par contre j'ai écoute rapidement la version pour piano, c'est fou, l'effet est totalement différent, plus complexe harmoniquement, plus introverti).
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31497
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyVen 4 Nov 2011 - 10:50

Les premiers accords de la saint Mathieu affraid

(ceux là on peut dire qu'ils me hantent comme rarement).

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
benvenuto
Mélomaniaque
benvenuto

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyVen 4 Nov 2011 - 18:07

Alors pour moi, l'un des climax les plus jouissifs et en même temps les plus terrifiants qui soient, et le premier qui me vienne à l'esprit, c'est la dernière apparition du thème principal de Tapiola, hurlé par les cuivres, après cette glaçante et stridente progression des cordes depuis le pianissimo le plus imperceptible jusqu'au fortissimo le plus absolu, on sent un ouragan terrible, destructeur, mortel, se lever peu à peu et balayer tout sur son passage avant de se briser lui-même dans une ultime et fracassante convulsion.... affraid affraid affraid pour moi un des passages les plus saisissants jamais écrits (c'est environ 4 minutes avant la fin du poème qui dure 20 bonnes minutes)!
Sinon, à la fin de la scène d'amour de Roméo et Juliette de Berlioz, il y a la peinture la plus convaincante que je connaisse d'un authentique orgasme "physiologique": ces syncopes survoltées des cordes se précipitant dans l'aigu, avant de se figer dans un spasme douloureux, qui laisse place au thème d'amour, fragmenté en bribes haletantes et repues.... drunken drunken drunken
Bien sûr les préludes de Lohengrin et de Tristan qui sont en eux-mêmes de gigantesques orgasmes!!!
Et puis, juste avant la coda du premier mouvement de la 8ème de Bruckner, cette superposition paroxystique des thèmes (avec le rythme du premier impitoyablement scandé sur une note par les trompettes!!!)...
Et bien sûr les deux coups de marteau du final de la 6ème de Mahler, quand j'ai découvert cette oeuvre à Pleyel, j'ai été saisi d'un terrible frisson en voyant soudain, au plus fort de ce formidable déferlement sonore, le percussionniste qui soulevait pesamment, cinq secondes avant l'impact, cet instrument monstrueux, tel un forgeron titanesque, avant de le laisser s'abattre dans un fracas mat et étourdissant, inoubliable...
Bon il y en a plein d'autre...quand la trompette reprend le thème à la fin du Gratias de la Messe en si du père Jean-Seb', ça pète aussi un chouïa sa mère en string...
Revenir en haut Aller en bas
Dave
Mélomane chevronné
Dave

Nombre de messages : 2659
Age : 30
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 17/04/2008

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyVen 4 Nov 2011 - 18:29

- Les Rondes Printanières du Sacre du Printemps geek (préférence pour Boulez avec Cleveland).
- le mouvement lent de la Jeune fille et la mort
- La fin de La Valse de Ravel
- la scène de torture dans le II de Tosca (ces vagues violentes de l'orchestre, le choeur)
- la marche funèbre de Siegfried
Revenir en haut Aller en bas
benvenuto
Mélomaniaque
benvenuto

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyVen 4 Nov 2011 - 20:25

YA PERSON KEM TAPIOLA ALOR???????.......... Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptySam 5 Nov 2011 - 15:50

benvenuto a écrit:
YA PERSON KEM TAPIOLA ALOR???????.......... Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad
Bon, parce que tu insistes, je ne suis pas grand amateur de Sibelius et Tapiola ne fait pas exception dans sa production. Ce faisant, je ne ressens donc pas les mêmes choses que toi et c'est tout ce qui est de plus normal.

Si je devais citer un climax qui m'a toujours marqué, c'est celui qui correspond aux dernières mesures de la Suite Lyrique d'Alban Berg dans sa version pour orchestre à cordes et, plus précisément, l'enregistrement qu'en a fait Boulez à la tête du New York Philharmonic.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85248
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptySam 5 Nov 2011 - 15:52

Bien sûr que oui Tapiola c'est génial, un des plus haut sommets sibéliens.
Revenir en haut Aller en bas
benvenuto
Mélomaniaque
benvenuto

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptySam 5 Nov 2011 - 17:38

Ah!!! Quand même, je commençais à me sentir un peu seul... mains
Pour le coup, Tapiola me semble assez correspondre à la définition en vigueur du climax, avec cette longue et imperceptible progression tout le long de l'oeuvre: à part un premier pallier paroxystique quelques minutes avant le passage dont j'ai parlé, tout est contenu dans un mezzopiano en demi-teinte, qui emmagasine pendant plus d'un quart d'heure une énergie d'autant plus considérable qu'elle est retenue jusqu'au bout...le déchaînement n'en est que plus terrible!!! Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
aroldo
Mélomaniaque
aroldo

Nombre de messages : 1778
Date d'inscription : 19/02/2011

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptySam 5 Nov 2011 - 18:15

Tope là, Tapiola ça climaxe un Max.
Revenir en haut Aller en bas
benvenuto
Mélomaniaque
benvenuto

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptySam 5 Nov 2011 - 18:15

Very Happy mains
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptySam 5 Nov 2011 - 21:01

aroldo a écrit:
Tope là, Tapiola ça climaxe un Max.
Excellent, même si ça fait un peu promo de paquets de lessive en supermarché !!!
Revenir en haut Aller en bas
arnaud bellemontagne
Gourou-leader
arnaud bellemontagne

Nombre de messages : 20496
Date d'inscription : 22/01/2010

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptySam 5 Nov 2011 - 22:06

Je viens de mettre ce Tapiola, ben on a pas du ecouter la même chose. bounce

Côté climaxes c'est la morne plaine de mon point de vue. Neutral

Mais c'est vrai que je suis plus sensible à des climaxes aux profils plus affirmés comme ceux présents dans:
-l'interlude en ré mineur de Wozzeck
-La musique de Transformation de Parsifal
-Le Mild und Leise de Tristan
-Le Reveil de Brunnhilde dans Siegfried
-La glorification de Brunnhilde dans la Walkyrie
-La fin de la 2ème de Mahler
-La partie conclusive du 1er mouvement de la 1ere de Mahler
-La danse de la Terre du Sacre du Printemps

Et beaucoup d'autres choses très excitantes... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85248
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptySam 5 Nov 2011 - 22:08

arnaud bellemontagne a écrit:
Je viens de mettre ce Tapiola, ben on a pas du ecouter la même chose. bounce

Côté climaxes c'est la morne plaine de mon point de vue. Neutral

Si tu attends du Berg ou du Stravinsky, en effet, ça n'en est pas...
Revenir en haut Aller en bas
warm
Mélomane du dimanche
warm

Nombre de messages : 38
Date d'inscription : 29/10/2011

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptySam 5 Nov 2011 - 22:15

Personne n'a pensé à l'énorme accord de la majeur de "spem in alium" (Tallis) ? Et la retombée en mineur n'en est pas moins sublime...

www1.cpdl.org/wiki/images/5/55/Tallis_Spem_in_alium_full_score_PML.pdf

mesure 108

Pour la réalisation, soit on le fait piano:

/watch?v=fbIQrIwY_bg (7:30)... dans cette version le basculement en mineur (avec un très furtif mais osé do# contre do) est vraiment bien réalisé

/watch?v=ncsqIe-S-Fg (7:37)

/watch?v=XJDLQZWKWe8 (6:15) (ça va plus vite, mais il ne sont que 6 !)

ou forte:

/watch?v=UtJvtk6EHZE (7:30)
Revenir en haut Aller en bas
benvenuto
Mélomaniaque
benvenuto

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptySam 5 Nov 2011 - 23:21

arnaud bellemontagne a écrit:
Je viens de mettre ce Tapiola, ben on a pas du ecouter la même chose. bounce

Côté climaxes c'est la morne plaine de mon point de vue. Neutral

Mais c'est vrai que je suis plus sensible à des climaxes aux profils plus affirmés comme ceux présents dans:
-l'interlude en ré mineur de Wozzeck
-La musique de Transformation de Parsifal
-Le Mild und Leise de Tristan
-Le Reveil de Brunnhilde dans Siegfried
-La glorification de Brunnhilde dans la Walkyrie
-La fin de la 2ème de Mahler
-La partie conclusive du 1er mouvement de la 1ere de Mahler
-La danse de la Terre du Sacre du Printemps

Et beaucoup d'autres choses très excitantes... Smile

Tout-à-fait d'accord pour tout les climax que tu cites (sauf Parsifal que je connais pas encore... Embarassed )
Mais Tapiola c'est quand même énorme même si dans un genre très différent, ça t'a pas glacé le passage dont j'ai parlé??? Shocked après c'est peut-être aussi une question de versions...
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5548
Age : 45
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptySam 5 Nov 2011 - 23:50

Une question de goûts surtout, je crois, parce que la variété des types de "climaxes" évoqués dans ce fil est frappante (et c'est tant mieux Very Happy )...
Revenir en haut Aller en bas
benvenuto
Mélomaniaque
benvenuto

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptySam 5 Nov 2011 - 23:55

Bah c'est clair que pour le coup ça s'apparente que d'assez loin à un orgasme (contrairement à beaucoup de climax wagnériens et mahlériens cités à très juste titre par arnaud), ou alors à celui d'un cas cliniquement très avancé de masochisme sévère... hehe mais ça possède à mes oreilles une puissance énorme, même si on est clairement pas plongé dans une ambiance de béatitude extatique...
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5548
Age : 45
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyDim 6 Nov 2011 - 0:05

En tout cas, ça me donne assez envie de réécouter Tapiola dont je ne me souviens quasiment pas (je ne comprends pas très bien Sibelius en règle générale, mais il est vrai que je n'ai pas énormément insisté).

À propos de Mahler, je ne sais pas si on peut considérer la toute fin de la Sixième comme un climax (il y a plusieurs prétendants à ce titre dans le finale, et pour moi ce serait plutôt le dernier retour du thème introductif juste avant la coda proprement dite), mais en tout cas c'est une énorme libération d'énergie totalement négative et sinistre, qui elle non plus n'a vraiment rien d'un orgasme "sain"...

Et dans le premier mouvement de la Neuvième, que dire de cette énorme explosion de trombones sur le rythme du début, tel un monstre surgi du fond d'un maelström (le sommet d'exaltation torturée, puis l'emballement frénétique et la dégringolade des cordes juste avant !..) ? À coup sûr un climax, mais pas spécialement folichon non plus...
Revenir en haut Aller en bas
nugava
Mélomaniaque
nugava

Nombre de messages : 1528
Age : 34
Date d'inscription : 09/12/2007

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyDim 6 Nov 2011 - 3:45

benvenuto a écrit:
Ah!!! Quand même, je commençais à me sentir un peu seul... mains
Pour le coup, Tapiola me semble assez correspondre à la définition en vigueur du climax, avec cette longue et imperceptible progression tout le long de l'oeuvre: à part un premier pallier paroxystique quelques minutes avant le passage dont j'ai parlé, tout est contenu dans un mezzopiano en demi-teinte, qui emmagasine pendant plus d'un quart d'heure une énergie d'autant plus considérable qu'elle est retenue jusqu'au bout...le déchaînement n'en est que plus terrible!!! Twisted Evil

Bravo, tu as tout compris de Sibelius... C'est une musique de l'énergie potentielle...
Revenir en haut Aller en bas
benvenuto
Mélomaniaque
benvenuto

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyDim 6 Nov 2011 - 9:27

Golisande a écrit:
En tout cas, ça me donne assez envie de réécouter Tapiola dont je ne me souviens quasiment pas (je ne comprends pas très bien Sibelius en règle générale, mais il est vrai que je n'ai pas énormément insisté).

À propos de Mahler, je ne sais pas si on peut considérer la toute fin de la Sixième comme un climax (il y a plusieurs prétendants à ce titre dans le finale, et pour moi ce serait plutôt le dernier retour du thème introductif juste avant la coda proprement dite), mais en tout cas c'est une énorme libération d'énergie totalement négative et sinistre, qui elle non plus n'a vraiment rien d'un orgasme "sain"...

Et dans le premier mouvement de la Neuvième, que dire de cette énorme explosion de trombones sur le rythme du début, tel un monstre surgi du fond d'un maelström (le sommet d'exaltation torturée, puis l'emballement frénétique et la dégringolade des cordes juste avant !..) ? À coup sûr un climax, mais pas spécialement folichon non plus...

Ah c'est clair que ceux-là sont sinistres!!!! Twisted Evil En fait je réagissais aux climax cités par arnaud qui sont plutôt dans l'ensemble connotés positivement....mais j'ai déjà mentionné mon admiration pour les interventions du marteau dans le final de la 6ème, je crois que la 2ème correspond au passage que tu évoques! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5548
Age : 45
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyDim 6 Nov 2011 - 10:02

benvenuto a écrit:
mais j'ai déjà mentionné mon admiration pour les interventions du marteau dans le final de la 6ème, je crois que la 2ème correspond au passage que tu évoques! Very Happy
Non : le passage en question correspondait, je crois, au troisième coup de marteau auquel Mahler a finalement "préféré" renoncer. Climaxes - Page 3 4209083858
Revenir en haut Aller en bas
Kilban
Mélomane averti
Kilban

Nombre de messages : 455
Age : 31
Date d'inscription : 30/05/2008

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyDim 6 Nov 2011 - 10:40

Pour moi le climax du finale de la 6ème de Mahler c'est la fusion des divers thèmes vers la fin, c'est juste diabolique.

Par contre, c'est peut-être HS, mais je ne dirais pas que ce finale est malsain... Moi à chaque fois que je l'écoute, je me sens vivre comme jamais, et à la fin, je suis certes vidé, certes incapable d'écouter autre chose juste après, mais aussi complètement revigoré et énergisé pour la journée... La 6ème est en outre parfaite contre les petits coups de déprime, ça vous remet les idées en place, ça vous purge le cerveau d'une manière incroyable.
Revenir en haut Aller en bas
http://alarecherchedubeau.over-blog.com/
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5548
Age : 45
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyDim 6 Nov 2011 - 11:03

On est d'accord, d'ailleurs je n'ai jamais écrit que ce final était lui-même malsain, on peut même éprouver une sorte d'orgasme tout-à-fait sain en l'écoutant. Very Happy
Pouvoir créer des choses "saines", jouissives et belles qui pourtant contiennent et expriment tout (y compris ce qu'il y a de plus laid, douloureux ou malsain), il me semble que c'est une des plus grandes marques de génie... Like a Star @ heaven
Revenir en haut Aller en bas
Rav–phaël
Mélomane chevronné
Rav–phaël

Nombre de messages : 6516
Age : 26
Localisation : Nice/Paris
Date d'inscription : 17/07/2011

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyDim 13 Nov 2011 - 14:22

Quelqu'un pourrait il m'expliquer exactement se que c'est qu'un climax s'il vous plait ? parce que j'ai du mal à cerner exactement se que c'est.
Revenir en haut Aller en bas
TragicSymph
Mélomane chevronné
TragicSymph

Nombre de messages : 2152
Age : 28
Date d'inscription : 23/12/2010

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyDim 13 Nov 2011 - 14:24

C'est en quelque sorte le sommet d'une oeuvre, là où la tension est à son comble. Rien à voir avec la nuance, un climax peut très bien être joué pppp. Wink
En tous cas, pour moi, c'est ça un climax.
Revenir en haut Aller en bas
Rav–phaël
Mélomane chevronné
Rav–phaël

Nombre de messages : 6516
Age : 26
Localisation : Nice/Paris
Date d'inscription : 17/07/2011

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyDim 13 Nov 2011 - 14:33

TragicSymph a écrit:
C'est en quelque sorte le sommet d'une oeuvre, là où la tension est à son comble. Rien à voir avec la nuance, un climax peut très bien être joué pppp. Wink
En tous cas, pour moi, c'est ça un climax.
Ah d'accord merci Smile J'étais effectivement un peu loin de ta définition hehe
Mais ce moment change selon les personnes alors non ? Ou alors un climax est forcement le même moment pour tout le monde ?
Revenir en haut Aller en bas
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 36
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyDim 13 Nov 2011 - 14:39

Des climaxes pppp je n'en vois pas trop, tu peux donner un exemple Tragic ? Smile

@ Rach-phaël: le climax est effectivement le moment de plus grande tension ou de plus grande intensité. L'image vaut ce qu'elle veut mais il peut être "parlant" de savoir qu'en anglais le même terme désigne... l'orgasme. siffle

A partir de quoi, chacun peut bien sûr ressentir les choses différemment, mais enfin, il y a quand même des passages qui "appellent" ça plus que d'autres de façon assez largement partagée par tout le monde (je parle bien à nouveau de musique bien sûr Mr. Green ).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyDim 13 Nov 2011 - 14:41

Rach-phaël06 a écrit:
Quelqu'un pourrait il m'expliquer exactement se que c'est qu'un climax s'il vous plait ? parce que j'ai du mal à cerner exactement se que c'est.
c'est normal dans ce sens-là c'est du franglais, ça ne veut donc rien dire. Comme quand on emploie "pitch" pour synopsis ou résumé. Zénith serait plus exact dans la comparaison astro-météorologique.
Revenir en haut Aller en bas
TragicSymph
Mélomane chevronné
TragicSymph

Nombre de messages : 2152
Age : 28
Date d'inscription : 23/12/2010

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyDim 13 Nov 2011 - 14:51

Octavian a écrit:
Des climaxes pppp je n'en vois pas trop, tu peux donner un exemple Tragic ? Smile

Alors, je pense notamment à l'Adagietto de la 5° Symphonie de Mahler, juste après le molto ritenuto qui arrive sur un accord de fa majeur avec un ré en plus (sur un ppp) et ceci correspond au retour du thème principal. Il me semble que c'est le climax de ce mouvement, qu'en penses-tu ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
benvenuto
Mélomaniaque
benvenuto

Nombre de messages : 1340
Date d'inscription : 11/07/2011

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyDim 13 Nov 2011 - 17:23

Aussi dans le premier mouvement de la 5ème de Beethoven, ces grandes plages d'accords pianissimo alternées entre cordes et vents, et dont se détache de loin en loin le motif principal fortissimo....pour moi c'est le passage le plus intense du mouvement à défaut d'être le plus fracassant!
Revenir en haut Aller en bas
Rav–phaël
Mélomane chevronné
Rav–phaël

Nombre de messages : 6516
Age : 26
Localisation : Nice/Paris
Date d'inscription : 17/07/2011

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyDim 13 Nov 2011 - 18:17

TragicSymph a écrit:
Octavian a écrit:
Des climaxes pppp je n'en vois pas trop, tu peux donner un exemple Tragic ? Smile

Alors, je pense notamment à l'Adagietto de la 5° Symphonie de Mahler, juste après le molto ritenuto qui arrive sur un accord de fa majeur avec un ré en plus (sur un ppp) et ceci correspond au retour du thème principal. Il me semble que c'est le climax de ce mouvement, qu'en penses-tu ? Smile
Personnellement pour moi le climax de ce mouvement incontestablement c'est les grincement qu'on entends vers la fin qui viennent conclure un développement et un long moment de tension, qui signent le retour au calme presque paradisiaque et le retour de l'exposition de départ, à la première partie du mouvement; celle qui le débute; et donc qui annoncent la fin de l'oeuvre. Je ne connais pas la partition donc je ne peux pas être plus précis mais si tu vois les grincement dont je parle, comme un chant de baleine je trouve, c'est pour moi le moment de divine extase de ce mouvement. C'est comme si j'étais enfin libéré, après une longue accumulation d'émotion et de tensions, ces quelques notes viennent me libérer et me permettent enfin de jouir de tout le plaisir que j'ai accumulé depuis le début du mouvement. Wink

Merci à tous pour vos explications Very Happy mains
Est-ce qu'il peut y avoir plusieurs climax dans un même mouvement/morceau ou pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Horatio
Mélomane chevronné
Horatio

Nombre de messages : 4080
Age : 25
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyDim 13 Nov 2011 - 18:20

Rach-phaël06 a écrit:
Est-ce qu'il peut y avoir plusieurs climax dans un même mouvement/morceau ou pas ?

Bien sûr ! Pour rester dans Mahler, le premier mouvement de la 7e Wink ...
Revenir en haut Aller en bas
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund

Nombre de messages : 6534
Age : 31
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyDim 13 Nov 2011 - 19:21

Horatio a écrit:
Rach-phaël06 a écrit:
Est-ce qu'il peut y avoir plusieurs climax dans un même mouvement/morceau ou pas ?

Bien sûr ! Pour rester dans Mahler, le premier mouvement de la 7e Wink ...

Là c'est même plus un climax, c'est un orgasme sans fin, ça ne relâche jamais, et ce dès les premiére mesure.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
Rav–phaël
Mélomane chevronné
Rav–phaël

Nombre de messages : 6516
Age : 26
Localisation : Nice/Paris
Date d'inscription : 17/07/2011

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyDim 13 Nov 2011 - 19:32

Siegmund a écrit:
Horatio a écrit:
Rach-phaël06 a écrit:
Est-ce qu'il peut y avoir plusieurs climax dans un même mouvement/morceau ou pas ?

Bien sûr ! Pour rester dans Mahler, le premier mouvement de la 7e Wink ...

Là c'est même plus un climax, c'est un orgasme sans fin, ça ne relâche jamais, et ce dès les premiére mesure.
Ah pour ça je suis d'accord mains I love you
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyDim 13 Nov 2011 - 19:32

C'est un peu la limite du concept, si le mot sert juste à décrire des oeuvres entières pour dire un équivalent de "c'est troooop bien", autant ne pas parler de climax.
Revenir en haut Aller en bas
Rav–phaël
Mélomane chevronné
Rav–phaël

Nombre de messages : 6516
Age : 26
Localisation : Nice/Paris
Date d'inscription : 17/07/2011

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyDim 13 Nov 2011 - 19:35

jerome a écrit:
C'est un peu la limite du concept, si le mot sert juste à décrire des oeuvres entières pour dire un équivalent de "c'est troooop bien", autant ne pas parler de climax.
Oui mais là c'est diffèrent. Si le mot climax désigne un moment d'extase et jouissance extreme en musique, alors Mahler est un créateur de climaxs permanents Mr. Green cheers
Revenir en haut Aller en bas
Siegmund
Garde rouge du Domaine Musical
Siegmund

Nombre de messages : 6534
Age : 31
Localisation : Paris, rive gauche
Date d'inscription : 19/05/2010

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyDim 13 Nov 2011 - 19:36

jerome a écrit:
C'est un peu la limite du concept, si le mot sert juste à décrire des oeuvres entières pour dire un équivalent de "c'est troooop bien", autant ne pas parler de climax.

Le problème de la septième, c'est que c'est conçu (quand c'est bien joué, ce qui est rare pour cette œuvres) comme une succession de climaxes quasi-enchainé. C'est du grand génie, il faut chercher les très brèves plages de relaches (alors que la suite gronde déjà).
Je ne connais pas d'autres œuvres que je qualifierai ainsi, indépendamment de mon amour ou non pour elles.

Ps: Je parle du premier mouvement uniquement, et je force à peine le trait.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.julien-boudry.net
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyDim 13 Nov 2011 - 19:42

Mais climax ça signifie pic de tension, donc ça sous-entend un contraste et une préparation. Il me semble que fréquemment on parle du climax d'une oeuvre, son point culminant. Alors bien sûr il peut y avoir plusieurs hauts pics dans un mouvement, mais si c'est pour décrire une tension quasi-permanente ou inlassablement renouvelée à mon avis ça colle pas avec ce mot-là ; et c'est une manière de le galvauder.
J'aime bien aussi le I de la 7e de Mahler, mais en faire "un long climax d'un quart d'heure" pour moi ça n'a pas de sens.
Quant au reste de l'oeuvre de Gustav, oui il m'évoque aussi un orgasme, disons l'orgasme d'un chien sur une poule, par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
TragicSymph
Mélomane chevronné
TragicSymph

Nombre de messages : 2152
Age : 28
Date d'inscription : 23/12/2010

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyDim 13 Nov 2011 - 19:51

Assez d'accord avec jerome sur ce point. On parle du (plus rarement des) climax d'une oeuvre.
Bien que j'adore le 1° mouvement de la Septième de Mahler, qui est un des mouvements les plus exceptionnels qu'il ait composés, je ne le considère pas comme un climax d'un quart d'heure, on perd l'essence même du terme si on va dans ce sens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyDim 13 Nov 2011 - 20:00

comme ça ne veut strictement rien dire en français (à part désigner le "jeu décisif" en lutte gréco-romaine éventuellement ou un concept de météo assez complexe à définir), je ne vois pas pourquoi on ne l'appliquerait pas à l'ensemble d'une oeuvre, de sorte qu'on ne saura plus du tout de quoi on parle.
La sonate pour violoncelle et piano d'Olivier Greif est le climax de son oeuvre, que ce soit un zénith ou un nadir de la production de musique de chambre contemporaine.
Revenir en haut Aller en bas
TragicSymph
Mélomane chevronné
TragicSymph

Nombre de messages : 2152
Age : 28
Date d'inscription : 23/12/2010

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyDim 13 Nov 2011 - 20:08

sud273 a écrit:
comme ça ne veut strictement rien dire en français (à part désigner le "jeu décisif" en lutte gréco-romaine éventuellement ou un concept de météo assez complexe à définir), je ne vois pas pourquoi on ne l'appliquerait pas à l'ensemble d'une oeuvre, de sorte qu'on ne saura plus du tout de quoi on parle.
La sonate pour violoncelle et piano d'Olivier Greif est le climax de son oeuvre, que ce soit un zénith ou un nadir de la production de musique de chambre contemporaine.

Oui, mais là ça marche puisqu'on a toujours le rapport d'une partie avec un tout.
Ce que je veux dire c'est qu'en suivant la logique de Siegmund, le climax du 1° mouvement de la Septième de Mahler est ce premier mouvement en lui-même, et c'est sur ce point que je ne suis pas d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
jerome
Fugueur intempéré
jerome

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 10/03/2008

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyDim 13 Nov 2011 - 20:09

@Sud :

C'est pas parce que l'anglicisme t'est désagréable qu'il faut le vider de son sens, le terme est utilisé par les musicologues anglophones dans une acception relativement précise, il me semble. Après, oui on peut le détourner d'un point de vue littéraire mais alors ce fil devient super flou.

EDIT : pas mal, le coup du "nadir" ni vu ni connu. Mr.Red


Dernière édition par jerome le Dim 13 Nov 2011 - 21:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyDim 13 Nov 2011 - 20:15

Il n'y a pas toujours de climax dans une œuvre, les compositeurs ont heureusement d'autres types de construction que "montée-sommet-descente" à utiliser. De plus on veut utiliser ce mot en lui donnant un certain sens, mieux vaut éviter de vouloir à tout prix l'utiliser pour décrire n'importe quel pic de tension ou tout un mouvement. Dans le finale de la 9e de Mahler, il y a un climax. Ce n'est pas pour autant qu'il faut chercher le climax de n'importe quel mouvement de symphonie de Mahler.

Ou alors on l'utilise comme on veut parce qu'on ne connaît pas vraiment le sens, selon la proposition de sud.

Mais si on est rigoureux le climax fonctionne dans une construction qui tournera autour de lui, ce que Rach-phaël a compris dans son regard sur l'Adagietto (les glissandi descendants aux violons). C'est à dire que le climax n'est pas un pic de tension, mais le moment où un mouvement musical va se libérer d'une accumulation de tension pour ensuite rester détendu jusqu'à la fin. D'où le fait que le climax arrive généralement plutôt vers la fin d'un mouvement...

Il y a des compositeurs chez qui la recherche de "climaxes" marche mieux, Brahms ou Strauss par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
TragicSymph
Mélomane chevronné
TragicSymph

Nombre de messages : 2152
Age : 28
Date d'inscription : 23/12/2010

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyDim 13 Nov 2011 - 20:19

Il y a donc une acception différente du terme selon les personnes ?
Revenir en haut Aller en bas
Octavian
Glasse les fraises
Octavian

Nombre de messages : 7333
Age : 36
Localisation : Près du Vieux Port
Date d'inscription : 07/05/2008

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyDim 13 Nov 2011 - 20:19

jerome a écrit:
@Sud :

C'est pas parce que l'anglicisme t'est désagréable qu'il faut le vider de son sens, le terme est utilisé par les musicologues anglophones dans une acception relativement précise, il me semble. Après, oui on peut le détourner d'un point de vue littéraire mais alors ce fil devient super flou.
D'un point de vue littéraire, le terme est accepté comme figure de rhétorique (même si on préfère généralement "acmé").
Revenir en haut Aller en bas
Rav–phaël
Mélomane chevronné
Rav–phaël

Nombre de messages : 6516
Age : 26
Localisation : Nice/Paris
Date d'inscription : 17/07/2011

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyDim 13 Nov 2011 - 20:20

Oui ça parait évident en vous lisant que trop de climaxs tue le climax. Si on en met partout il n'y a plus d'intérêt à se qu'il y en est. De toute façon c'est comme toute les bonnes choses, si on en a à trop grande dose on en fait vite une indigestion. Se qui fait tout le plaisir d'une bonne chose, comme le climax, c'est justement d'en avoir un de temps en temps, comme un bon éclair au chocolat une fois par mois qu'on savoure du coup avec un plaisir inégalable, alors que si on en a une fois par semaine, voir tout les jours ... tutut
Revenir en haut Aller en bas
Horatio
Mélomane chevronné
Horatio

Nombre de messages : 4080
Age : 25
Localisation : Très loin de la plage !
Date d'inscription : 04/07/2011

Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 EmptyDim 13 Nov 2011 - 20:36

Rach-phaël06 a écrit:
Oui ça parait évident en vous lisant que trop de climaxs tue le climax. Si on en met partout il n'y a plus d'intérêt à se qu'il y en est. De toute façon c'est comme toute les bonnes choses, si on en a à trop grande dose on en fait vite une indigestion. Se qui fait tout le plaisir d'une bonne chose, comme le climax, c'est justement d'en avoir un de temps en temps, comme un bon éclair au chocolat une fois par mois qu'on savoure du coup avec un plaisir inégalable, alors que si on en a une fois par semaine, voir tout les jours ... tutut

Tout dépend du compositeur en fait. Certains en usent et en abusent (Mahler par exemple Mr. Green - et je maintiens, en suivant Siegmund, que le I de la 7e possède plusieurs climax, même s'ils n'atteignent pas tous la même puissance que dans le I de la 9e), chez d'autres c'est plus compliqué de les discerner... Chez Dvorak, j'aurais de la peine à trouver un vrai climax Confused .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Climaxes - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Climaxes   Climaxes - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Climaxes
Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: