Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -49%
Casque sans fil Bluetooth Bose QuietComfort 35 II
Voir le deal
195 €

 

 Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 15  Suivant
AuteurMessage
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyMer 4 Avr 2007 - 20:58

Bon c'est la version Cortot 33/34 que j'ai trouvée. Pollini et François avaient bien sûr disparu.
Revenir en haut Aller en bas
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyJeu 5 Avr 2007 - 10:40

Varathron a écrit:
Le CD de chez Naxos que tu as cité (les Préludes de 1926) fait partie d'une belle série de 5 volumes consacrés aux enregistrements 78 tours de Cortot jouant Chopin, récemment sortie. Sachant qu'un CD est vendu 6 euros, et lorsqu'on connaît le soin qu'apporte Naxos à ses enregistrements historiques, ça laisse rêveur... Et hop, sur ma liste.

Oui, cette édition Chopin/Cortot chez Naxos est une vraie aubaine.
Son principal intérêt réside surtout dans le fait qu'elle reprend des gravures des années 20 rarement rééditées en CD car éclipsées par les remakes des années 30: Préludes de 1926, Sonate n° 2 de 1928, Ballades de 1929...
Rien que pour leur spontanéité, ces gravures méritent vraiment de sortir de l'ombre. En plus, les prises de son des années 20 sont déjà très satisfaisantes.

Et en ce qui concerne les enregistrements plus connus en CD (Etudes, Impromptus et Valses de 1933/34), les transferts de Naxos sont comme souvent sensiblement supérieurs à ceux d'EMI.
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyJeu 5 Avr 2007 - 12:40

Prise de son de la gravure 1933 de EMI que j'ai trouvée excellente malgré tout et bien nettoyée.
Revenir en haut Aller en bas
Varathron
Mélomane averti


Nombre de messages : 111
Date d'inscription : 25/03/2007

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyJeu 5 Avr 2007 - 15:05

vartan a écrit:
Prise de son de la gravure 1933 de EMI que j'ai trouvée excellente malgré tout et bien nettoyée.

Alors ? Premières impressions ?
Revenir en haut Aller en bas
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyJeu 5 Avr 2007 - 20:34

Varathron a écrit:
vartan a écrit:
Prise de son de la gravure 1933 de EMI que j'ai trouvée excellente malgré tout et bien nettoyée.

Alors ? Premières impressions ?

Wink

https://classik.forumactif.com/Musique-classique-c1/General-f1/Chopin-La-vie-L-Oeuvre-t1524-140.htm
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 10908
Date d'inscription : 21/01/2007

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: les 19 mélodies   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyJeu 24 Mai 2007 - 20:42

Titre du sujet: nocturnes-polonaises-etc
Ce sera etc:

Les 19 mélodies, que Chopin composa, de 1829 à 1947, en trois périodes: 1829-1831, 1836-1841, 1845-1847.
Chopin n'avait pas l'intention de publier ces oeuvres.
Publication posthume donc en 1859 sous le n° opus 74. C'est Julien Fontana qui s'en chargea.

On y trouve des chansons tristes, dramatiques même, des chansons plus joyeuses, et même une chanson à boire (cabaret)
Les auteurs sont tous polonais.

C'est (remarquablement) chanté par la mezzo polonaise Ewa Podles
Au piano, Abdel Rahman El Bacha

Oeuvres méconnues, je pense, et à découvrir.
Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 41WRFCJPP2L._AA240_

Je n'ai pas osé le poster dans "LIED" carton rouge
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85244
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyJeu 24 Mai 2007 - 20:59

Par contre il y a un sujet général Chopin, dans lequel on n'a pas encore parlé des mélodies. Wink
Ici c'est plutôt la discographie des oeuvres pour piano.

Désolé. keuf

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Rubato
Mélomane chevronné
Rubato

Nombre de messages : 10908
Date d'inscription : 21/01/2007

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyJeu 24 Mai 2007 - 22:02

C'est pas ma fête aujourd'hui!! hehe
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyJeu 24 Mai 2007 - 22:04

Si tu suis le jeu de piste, tu as une réponse...

Je ne sais pas si c'est plus lisible comme ça. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyDim 9 Sep 2007 - 7:35

Morloch a écrit:
on parle très peu du Chopin de Murray Perahia, très retenu, plein de subtilité et de poésie. J'adore les 4 ballades jouées par lui, la version à laquelle je reviens le plus souvent.
J’ai enfin pu découvrir et écouter les Ballades de Murray Perahia pour en ressortir avec un sentiment mitigé.
Ce qui frappe en premier lieu c’est le peu d’affectation et la sobriété d’une lecture qui veut assurément dépouiller Chopin de tout sentimentalisme nuisible.
Le rubato est ici réduit à un strict minimum. C’est assez appréciable car Perahia nous évite ainsi un rendu rythmique aléatoire généralisé dans ce répertoire déjà guimauvesquement connoté.
Toutefois on pourrait quand même souhaiter parfois un chouilla plus de souplesse qui permettrait un épanouissement plus spontané des phrases par ailleurs fort bien conduites.
Dans ces Ballades on trouve de longues plages quasi métronomiques qui brident tout simplement une pulsation qu’on voudrait plus naturelle.
Bref cette intransigeance rythmique peut laisser perplexe en quelques endroits de chacune des 4 ballades.
Par ailleurs on est également gêné par quelques tics comme dans son jeu de pédale qui lui fait lier des notes incontestablement détachées dans la première ballade ou dans les parties agitées de la seconde ballade.
Un autre problème qui, d’ordre plus musical, me gêne davantage encore dans ces ballades vient d’une gestion très globale des nuances. C’est évidemment utile pour rendre différencier les grandes séquences les unes des autres. C’est plus ennuyeux quand il s’agit d’animer l’évolution interne des grandes parties.
C’est marquant dans le final de la seconde ballade privé de ses nuances internes et de son dernier crescendo qui aboutit sur un grand accord arpégé sforzando. Ici il nous manque le crescendo car il déjà ff depuis le début de l’Agitato. On observe en outre une sécheresse dans le rendu de cet arpège fz -tic récurent dans les accords arpégés de la 4ème ballade- qui n‘est pas pour autant justifiée par une attaque rugueuse ou plus agressive: l‘arpège devient banal. Si on ajoute à cela l’empressement à jouer la reprise du thème initial, qui fait office de petite coda, on est totalement privé de cette extraordinaire suspension du temps qui achève et fait l’intérêt de la course effrénée de ce final.
Pour conclure j’ai trouvé ça globalement convaincant. Il y a un incontestable intérêt à cette lecture sans pathos dans un répertoire trop marqué par les caprices de l’interprète.
Dans les détails cette intransigeance empêche une animation plus fine des œuvres. C’est dommage car en mettant un peu d’eau dans son vin Perahia aurait pu rendre des versions de référence de ces Ballades.
C’est en quelque sorte une promesse déçue.
Revenir en haut Aller en bas
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyDim 9 Sep 2007 - 14:57

Ah dommage que tu aies été déçu, j'aime beaucoup cette lecture.

- evidemment mon préféré reste Richter, mais je n'ai que 2 ballades par lui, à la limite de la rupture et de l'abstraction, un moment vertigineux de musique-

bin quoi j'ai le droit il y en a bien qui font une publicité éhontée pour Claudio Arrau sur ce forum

mais Perahia est dans mes favoris ici.
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyDim 9 Sep 2007 - 15:02

Morolch a écrit:
evidemment mon préféré reste Richter, mais je n'ai que 2 ballades par lui, à la limite de la rupture et de l'abstraction, un moment vertigineux de musique
Sa quatrième ballade est probablement ma favorite... le mot vertigineux est bien choisi...

Citation :
Ah dommage que tu aies été déçu, j'aime beaucoup cette lecture.
J'ai trouvé ça bien mais je mettrai ça en milieu de peloton dans la discographie...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyDim 9 Sep 2007 - 15:05

Modemoiaussion : Au fait, je vous ai parlé des ballades de Magaloff ? Mr. Green

Il y a aussi Bolet et Zimmermann, qui me comblent assez.


Sinon, je suis d'accord avec Sauron sur les ballades de Perahia : c'est très abouti, mais un peu propre sur soi, ça mériterait un peu plus d'abandon.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyDim 9 Sep 2007 - 15:24

David a écrit:
Il y a aussi Bolet et Zimmermann, qui me comblent assez.
Bolet est d'une probité et d'un goût aristocratique... par contre que les amateurs de démonstrations de forces fuient....
Zimmermann je suis plus mitigé sur ces Ballades 2 et 3... la première est admirable et la 4ème est une de mes favorites à côté de Richter...
Mais je crois que mes réserves viennent en partie de la prise de son bizarre pour le cd.
J'ai en effet ce cher Krystian dans une vidéo de ces quatres ballades qui sonnent avec davantage de naturel et d'homogénéité...
Un grande version dont j'attend la publication en DVD compte de tenu de la médiocre qualité sonore de ma VHS...
Sinon j'ai une admiration sans borne pour les 2 premières ballades de Samson François. Jamais on a entendu ailleurs un pianiste faire chanter son piano avec un tel acharnement. Embarassed
Enfin ma troisième ballade favorite est celle de Guiomar Noaves d'une finesse infinie dans les phrasés, d'une poésie inégalable en somme ce qui convient parfaitement à l'ambiance onirique de cette pièce Embarassed
Bref:
la 1: Samson François ou Arrau
la 2: Samson François ou Richter
la 3: Guiomar Novaes
la 4: Richter en live à Prague ou Zimmermann en vidéo DG


Citation :
Modemoiaussion : Au fait, je vous ai parlé des ballades de Magaloff ?

pété de rire
Arrrrrrrrrrrrrrrrrgggggggggggggghhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh pas ça!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyDim 9 Sep 2007 - 15:53

Sauron le Dispensateur a écrit:

C’est en quelque sorte une promesse déçue.
encore une fois, quand l'interprête est juste on en arrive à une caractéristaion très fidèle du compositeur, et comme Bezout avec Brahms, je trouve que c'est une excellente définition de la musique de Chopin.
Je voulais éviter de m'exprimer là-dessus mais il se trouve que j'ai entendu les Chopin de Perahia, et, comme ses impromptus de Schubert, je trouve que c'est absolument le meilleur là-dedans, précisément parce qu'il joue le texte, sans abandon, sans ré-écriture, sans ignorer les barres de mesure. L'avantage est que ça dispense de 25 versions plus "personnelles" ou "habitées" par ce que l'interprête y ajoute: c'est dans tous les sens du terme, une version honnête. C'est ce que j'attends d'un disque. Après pour se pâmer devant les interprêtes, il y a les concerts de Keith Jarrett.
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyDim 9 Sep 2007 - 16:26

Sud a écrit:
encore une fois, quand l'interprête est juste on en arrive à une caractéristaion très fidèle du compositeur
Précisemment je trouve que Perahia manque de justesse pour rendre tous les détails de ces partitions...
Il ne respecte pas davantage le texte que des pianistes aussi rigoureux que Ashkenazy, Zimmermann, Arrau, Bolet, Moravec ou Richter...
Je pense qu'il y a quelque chose de presque sournois à se cacher derrière une pseudo objectivité alors que la nature même du texte rend inévitable des choix subjetifs de la part des interprètes.
Ca me fait penser à Louis Napoléon Bonaparte qui affirmait ne pas être un idéologue... ce qu'il était pourtant.
Les choix d'interprétation de Perahia reposent sur des partis pris tout à fait contestables quant à sa gestion, du rythme, de la pédale, des phrasés et dynamiques d'ensemble.
J'ai pris l'exemple du final de la 2ème ballade qui m'a semblé éloquent mais il y a quantité d'autres exemples dans ces 4 pièces.

Citation :
précisément parce qu'il joue le texte, sans abandon, sans ré-écriture, sans ignorer les barres de mesure
Je ne suis pas d'accord Perahia ne respecte pas plus le texte que bien d'autres. Il fait des choix comme tout le monde.
Enfin je trouve que cette lecture est une bonne version dans une discographie gigantesque.
Pour autant je ne trouve pas qu'il soit celui qui rende au mieux le génie de Chopin c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
LVBFC
Néophyte
LVBFC

Nombre de messages : 12
Age : 210
Date d'inscription : 01/09/2007

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyLun 10 Sep 2007 - 22:37

Sincèrement pour les ballades de Chopin, je crois que personne n'arrive à la hauteur de Maurizio Pollini (disponible chez DG). C'est le seul qui à mon avis a vraiment compris ces oeuvres de Chopin.
En plus, niveau technique, il se balade Smile
Il surmonte toute les difficultés mais sans passer dans l'excès de virtuosité : les passages chantants sont jouées à merveille, les codas sont éblouissantes.
Si vous voulez aller au coeur de ces ballades, je le redis, c'est Pollini qu'il vous faut.
Revenir en haut Aller en bas
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyLun 10 Sep 2007 - 23:00

LVBFC a écrit:
Sincèrement pour les ballades de Chopin, je crois que personne n'arrive à la hauteur de Maurizio Pollini (disponible chez DG).

Pollini a enregistré des Chopins superlatifs, j'apprécie son style très clair, limpide, avec un son extraordinaire, mais il y a d'autres pianistes du même niveau.

Ses interprétation Chopin sont à mettre en haut de toute discographie, ne serait-ce que par la vision nouvelle qu'il a apporté, de rigueur, à une époque où on se complaisait dans un rubato excessif et une vision salonnarde.

Mais il n'était pas seul dans ce mouvement, il était à la pointe mais d'autres pianistes commençaient à jouer leur Chopin différemment.

Citation :
C'est le seul qui à mon avis a vraiment compris ces oeuvres de Chopin.

Mwoui, mais non, quoi...


Citation :
En plus, niveau technique, il se balade Smile

Ce fut vrai, ça fait un moment que ça ne l'est plus. Pendant longtemps j'ai cru que les histoires de difficultés techniques étaient une rumeur malveillante et jalouse, jusqu'au jour où j'ai assisté à ces fameux Kreiserliana en concert.

Je n'en suis toujours pas revenu. Un désastre presque honteux pour un pianiste qui affiche cette image d'excellence immaculée.

Citation :
Il surmonte toute les difficultés mais sans passer dans l'excès de virtuosité : les passages chantants sont jouées à merveille, les codas sont éblouissantes.
Si vous voulez aller au coeur de ces ballades, je le redis, c'est Pollini qu'il vous faut.

C'est une belle version, mais un peu sêche, franchement je préfère d'autres versions, même ces Perahia décriées par d'infâââââmes mebres de ce forum Razz


Dernière édition par le Mar 11 Sep 2007 - 1:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyMar 11 Sep 2007 - 1:00

LVBFC a écrit:
Sincèrement pour les ballades de Chopin, je crois que personne n'arrive à la hauteur de Maurizio Pollini (disponible chez DG). C'est le seul qui à mon avis a vraiment compris ces oeuvres de Chopin.
C'est peut-être un peu excessif comme jugement non? C'est une bonne version enregistrée assez récemment mais de là à en faire le dieu de la discographie. Rolling Eyes
On ne peut balayer l'ensemble de la discographie comme ça d'un simple revers de la main.
Pour moi c'est pas franchement beaucoup plus intéressant que Perahia. C'est du bon travail propre et scrupuleux: point à la ligne.


Citation :
En plus, niveau technique, il se balade
Il surmonte toute les difficultés mais sans passer dans l'excès de virtuosité : les passages chantants sont jouées à merveille, les codas sont éblouissantes.
Le studio permet à n'importe quel pianiste de se ballader techniquement. J'ai entendu Pollini en live jouer ces quatres ballades au Châtelet peu de temps après son enregistrement. C'était tout sauf impeccable. Une déception immense. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyMar 11 Sep 2007 - 1:21

Citation :
C'est une belle version, mais un peu sêche, franchement je préfère d'autres versions, même ces Perahia décriées par d'infâââââmes mebres de ce forum
Tu as raison je suis infâme Mr. Green
En revanche je n'ai pas "décrié" les Ballades de Perahia. Je reste juste un peu sur ma faim mais je reconnais que c'est une très bonne version. tongue
Revenir en haut Aller en bas
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyMar 11 Sep 2007 - 11:56

J'ai finalement pu écouter ces 4 ballades par Richter enregistrées en concert à Prague,

C'est une très belle version extravertie des Ballades, du Chopin ultra théâtralisé, c'est passionnant et Richter parvient à nous surprendre sur des pièces entendues des milliards de fois, tout en restant très rigoureux quant au rythme et au texte. Des contrastes énormes, une virtuosité d'une autre planète - et ce n'est pas du studio, la prise de risque est à peine croyable comme dans beaucoup d'enregistrements de Richter des années 1960, avec ces fausses notes si attachantes sans lesquelles Richter ne serait pas Richter Cool C'est enthousiasmant et c'est comme cela que tout pianiste doit réver de jouer du piano, virtusississime avec un discours construit et un beau son.

Mais je crois que j'apprécie Chopin plus méditatif et intériorisé, sans qu'il devienne évanescent ou chichiteux, ce qui est aussi très difficile à réaliser. C'est pour cette raison que je dois tant apprécier la version Perahia, ainsi que l'"autre" version Richter, des années 1970 chez DG, avec seulement les Ballades 3&4. Un Richter d'un autre style, ces ballades deviennent un morceau d'épure, Richter souligne la richesse de l'harmonie de Chopin et les modulations de sa musique, avec un jeu étrange et fascinant sur les sonorités du piano, assez vertigineux d'individualisation sonore des voix de cette partition.

Bref, à part Richter, il n'y a que Richter qui soit meilleur que Richter. Cette version des Ballades en est une illustration de plus
bounce
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyMar 11 Sep 2007 - 12:25

Citation :
C'est pour cette raison que je dois tant apprécier la version Perahia, ainsi que l'"autre" version Richter, des années 1970 chez DG, avec seulement les Ballades 3&4.Un Richter d'un autre style, ces ballades deviennent un morceau d'épure, Richter souligne la richesse de l'harmonie de Chopin et les modulations de sa musique
Je ne trouve pas d'énormes différences de conceptions entre ses différentes Ballades... Le studio est simplement plus sage mais dans les grandes lignes c'est assez semblable quand même si ce n'est la sécheresse des prises de sons de DG.

Citation :
C'est une très belle version extravertie des Ballades, du Chopin ultra théâtralisé, c'est passionnant et Richter parvient à nous surprendre sur des pièces entendues des milliards de fois, tout en restant très rigoureux quant au rythme et au texte.
C'est théâtral mais je trouve que l'expression reste très naturelle de même que la virtuosité n'est jamais démonstrative et toujorus utile à la musique.
Une très belle version donc je suis d'accord... sur l'ensemble des 4 je crois que c'est le meilleur même si j'ai ensuite des préférences plsu particulière pour chacune de ces ballades.
Dans la 4ème c'est celui que je préfère d'assez loin... version assez démente. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyMar 11 Sep 2007 - 12:33

Les deux versions sont live, je crois. DG a juste cherché à couper les applaudissements et autres parasites.

Je ferai un comparatif mesure par mesure non mais c'est vrai quoi elles n'ont rien à voir ces deux versions pourquoi casser ma belle tirade comme ça c est honteux

La 4ème par Richter est assez hallucinante c'est vrai pour une fois que tu dis quelque chose de sensé et que tu ne fais pas l'éloge du chilien en apesanteur
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyMar 11 Sep 2007 - 12:39

Sur mon disque DG les Ballades de Richter sont indiqués comme des studios cher Morloch Mr. Green tongue
Par ailleurs vraiment dans la conception je trouve que c'est assez proche quand même.
Ensuite le live donne peut-être quelque chose de plus expansif de moins retenu mais ça reste du Richter.
Enfin je proteste contre vos insinuations concernant le plus grand pianiste de tous les temps tongue
Lui il est bon partout contrairement à Slava dont la qualité des prestation est à géométrie variable rambo
Revenir en haut Aller en bas
sofro
Tonton
sofro

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyMar 11 Sep 2007 - 23:28

Les ballades les plus emportées, les plus échevelées, au chant le plus puissant sont celles de Samson François... [mes préférées]

A l'opposé, Vlado Perlemuter, anti virtuose, d'une grande profondeur, très attachant dans sa fragilité. Ne pas choisir cette version pour les doigts !

Ne pas oublier Horowitz souverain dans la 4ème ballade (les phrasés ! la sonorité !) plus acceptable que sa première, une de ses grandes réussites dans Chopin :

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 51krcxfU0%2BL._AA240_


Récemment je suis également tombé sur un récital Magaloff (qui n'a rien à voir avec l'intégrale philips que je ne connais pas du reste) du début des années 60, il jouait la 4ème ballade, c'était merveilleusement musical et sobre tout à la fois, joué sur un piano mat...

[avertissement]
Toute ressemblance avec les goûts d'un personnage existant ou ayant existé sur le forum ne serait que pure coincidence, et le fruit entier du hasard...


Richter dans Chopin, c'est pas très glamour, non ? pas un peu massif, peut-être ? Genre rouleau compresseur ? On y entend au moins le chant de la forge et de l'acier ?
Revenir en haut Aller en bas
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyMer 12 Sep 2007 - 2:07

Oui, je me suis toujours dit que s'il avait su jouer du piano, Vlado Perlemuter aurait pu être un grand pianiste.

Sviatoslav Richter a un jeu très varié, se préoccupe beaucoup de questions de style en fonctions des compositeurs, et a fait évoluer ses interprétations entre les années 1960 et les années 1990. Parler d'UN style Richter est une absurdité, encore plus de jeu massif ou autre, c'est un des pianistes les plus subtils qui soient, avec un grand jeu sur les timbres et les dynamiques. Ces Ballades de Chopin sont une véritable leçon de piano et de musique à cet égard.

Evidemment, si on prend comme critière l'histrionisme horowitzien...
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyMer 12 Sep 2007 - 15:34

Ca c'est bien dit Lou Wink
Horowitz dans la première ballade c'est une leçon de dégueulandissimo une des pires choses captées dans l'histoire du disque puker puker puker puker
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89552
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyMer 12 Sep 2007 - 15:48

Concernant François, oui, il y a des fulgurances impressionnantes, mais aussi des creux, ce qui fait que n'est pas forcément la version à connaître pour débuter ou se resourcer régulièrement.
(Et lui aussi avait de sérieux problèmes de pédale...)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyMer 12 Sep 2007 - 16:51

c'est curieux, j'ai vérifié mon enregistrement DG des Ballades 3 & 4 par Richter, et c'est indiqué " Live recording" mais sans date ni lieu, et il y a quelques bruits parasites. On ne parle peut-être pas de la même chose.

Cela m'étonnait un peu, les studios de Richter se comptent sur les doigts d'une main, il réservait la démarche artificielle du studio aux sous-pianistes (comprendre, tous les pianistes sauf lui), il y a 2-3 concertos avec Karajan, un avec Muti, je crois que c'est à peu près tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Invité
Invité



Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyMer 12 Sep 2007 - 17:48

Morloch a écrit:

Evidemment, si on prend comme critière l'histrionisme horowitzien...
Evidemment si on prend Chopin comme critère du compositeur classique (on finit par écouter Rubinstein -qui se pose là comme sous-pianiste, soit dit en passant, enfin pianiste tout court est déjà assez éloquent comme qualification, voir le Carnaval des animaux-)
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyMer 12 Sep 2007 - 18:36

DavidLeMarrec a écrit:
Concernant François, oui, il y a des fulgurances impressionnantes, mais aussi des creux, ce qui fait que n'est pas forcément la version à connaître pour débuter ou se resourcer régulièrement.
(Et lui aussi avait de sérieux problèmes de pédale...)
Oui pour moi les deux premières ballades sont géniales... En revanche les deux autres ne sont pas adaptées je trouve à un style aussi échevelé...

Morloch a écrit:
c'est curieux, j'ai vérifié mon enregistrement DG des Ballades 3 & 4 par Richter, et c'est indiqué " Live recording" mais sans date ni lieu
Chez moi c'est indiqué comme un studio j'ai aussi -outre le livre de Prague- une troisème ballade en live chez RCA mais qui n'a rien à voir.


Sud a écrit:
Evidemment si on prend Chopin comme critère du compositeur classique (on finit par écouter Rubinstein -qui se pose là comme sous-pianiste, soit dit en passant, enfin pianiste tout court est déjà assez éloquent comme qualification, voir le Carnaval des animaux-)
Mais qui a recommandé les Ballades de Rubinstein ici? Shocked J'ai du mal à voir le rapport avec Horowitz ou Richter...
En outre si ses Ballades ou Sonates sont peu réussies ses Valses et Polonaises (celles des 50's) sont superbes.
Concernant ce pianiste il ne faut pas trop le juger sur les enregistrements RCA en stéréo alors qu'il était déjà très très vieux...
Revenir en haut Aller en bas
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyMer 12 Sep 2007 - 18:37

sud273 a écrit:
Morloch a écrit:

Evidemment, si on prend comme critière l'histrionisme horowitzien...
Evidemment si on prend Chopin comme critère du compositeur classique (on finit par écouter Rubinstein -qui se pose là comme sous-pianiste, soit dit en passant, enfin pianiste tout court est déjà assez éloquent comme qualification, voir le Carnaval des animaux-)

Mr. Green

Mais j'aime beaucoup Chopin, Rubinstein et Rubinstein jouant Chopin. Il a souffert d'une époque de l'histoire du disque à laquelle les interpètes étaient censés graver dans le marbre, ce qu'on en entend aujourd'hui paraît très figé, mais jamais salonnard - je crois que c'est ce que tu reproches à Chopin.

Quand j'utilisais le terme "sous pianiste", je voulais décrire l'opinion que Richter avait de l'ensemble de ses pairs, et je crois être assez proche de la réalité de sa perception. Ce n'est pas du tout la mienne, j'aurais du mettre entre guillements - encore que je l'ai entendu en interview dire du bien de Gilels, Serkin et de Rubinstein justement.
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyMer 12 Sep 2007 - 18:45

Citation :
Quand j'utilisais le terme "sous pianiste", je voulais décrire l'opinion que Richter avait de l'ensemble de ses pairs, et je crois être assez proche de la réalité de sa perception.
Ben non justement il suffit de lire ses "écrits et conversations" pour s'en convaincre.

Citation :
encore que je l'ai entendu en interview dire du bien de Gilels, Serkin et de Rubinstein justement.
Ben voilà justement... son jugement était libre c'est tout!
Par ailleurs il n'aimait pas le studio parce qu'il n'aimait pas s'entendre jouer -il ne s'aimait pas tout court à dire vrai- je crois que c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyMer 12 Sep 2007 - 18:51

Sauron le Dispensateur a écrit:
Citation :
Quand j'utilisais le terme "sous pianiste", je voulais décrire l'opinion que Richter avait de l'ensemble de ses pairs, et je crois être assez proche de la réalité de sa perception.
Ben non justement il suffit de lire ses "écrits et conversations" pour s'en convaincre.

Oui, mais il y avait tout de même chez lui une certaine misanthropie, réelle ou feinte. Il avait des jugements très durs.

Citation :
Citation :
encore que je l'ai entendu en interview dire du bien de Gilels, Serkin et de Rubinstein justement.
Ben voilà justement... son jugement était libre c'est tout!
Par ailleurs il n'aimait pas le studio parce qu'il n'aimait pas s'entendre jouer -il ne s'aimait pas tout court à dire vrai- je crois que c'est tout.

Il y avait sans doute une part de haine de soi, c'est vrai, mais il autorisait les enregistrements live - sans les écouter pour autant- alors qu'il refusait de mettre les pieds dans un studio. La démarche studio l'horripilait aussi bien chez les autres que chez lui.
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyMer 12 Sep 2007 - 18:59

Morloch a écrit:
Il avait des jugements très durs.
C'était pas un Lou Ravi c'est certain Mr. Green D'ailleurs il jugeait très mal Perahia dans la sonate opus 35 de Chopin hehe
Mais globalement quand j'ai pu comparer ses critiques avec les objets en question je l'ai souvent trouvé juste.


Citation :
Il y avait sans doute une part de haine de soi, c'est vrai, mais il autorisait les enregistrements live - sans les écouter pour autant-
Si il les écoutait on a un tas d'exemples dans le bouquin en question. Et il trouve presque toujorus ça mauvais.
Je crois qu'il a été fâché par de mauvaises expériences de studio comme le triple concerto de Beethoven avec Karajan et l'aspect commercial de tout ça.
Mais bon il avait une psychologie quand même assez spéciale visiblement. Les portraits qu'il brosse de Yudina ou Chosta sont absolument délicieux. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyMer 12 Sep 2007 - 19:12

Sauron le Dispensateur a écrit:
Morloch a écrit:
Il avait des jugements très durs.
C'était pas un Lou Ravi c'est certain Mr. Green D'ailleurs il jugeait très mal Perahia dans la sonate opus 35 de Chopin hehe
Mais globalement quand j'ai pu comparer ses critiques avec les objets en question je l'ai souvent trouvé juste.

Il ne disait certainement pas n'importe quoi, mais il plaçait la barre très haut. Il y a une face sombre de Richter, assez terrible, quels que soient ses côtés sympathiques par ailleurs.

Citation :
Citation :
Il y avait sans doute une part de haine de soi, c'est vrai, mais il autorisait les enregistrements live - sans les écouter pour autant-
Si il les écoutait on a un tas d'exemples dans le bouquin en question. Et il trouve presque toujorus ça mauvais.
Je crois qu'il a été fâché par de mauvaises expériences de studio comme le triple concerto de Beethoven avec Karajan et l'aspect commercial de tout ça.
Mais bon il avait une psychologie quand même assez spéciale visiblement. Les portraits qu'il brosse de Yudina ou Chosta sont absolument délicieux. Mr. Green

J'ai compris que c'était l'aspect artificiel du studio, de la coupure avec le public, qu'il détestait par dessus tout. Il avait fini par se laisser convaincre d'entrer en studio, à son grand regret, mais s'était jurer de ne plus se faire avoir. Qu'ensuite, il ait trouvé ses propres enregistrements mauvais, c'est certain aussi.

Il faudra que je lise ce que tu indiques, ça a l'air intéressant comme témoignage de la vie musicale soviétique - le blabla pianistique ça ne m'interesse plus beaucoup aujour d hui, il doit y avoir un âge pour cela.
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyMer 12 Sep 2007 - 19:19

Citation :
Il faudra que je lise ce que tu indiques, ça a l'air intéressant comme témoignage de la vie musicale soviétique
Oui c'est le plus intéressant il raconte toutes les rencontres avec Proko, Chosta, Yudina, Gilels, Sofronistsky la vie au conservatoire de Moscou, l'enterrement de Staline et son hypocrisie etc...

Citation :
le blabla pianistique ça ne m'interesse plus beaucoup aujour d hui, il doit y avoir un âge pour cela.
Il y a très peu de blabla pianistique. Enfin je veux dire des choses sur la technique et cie -ce qu'on trouve au contraire dans les entretiens de Horowitz avec Arrau.
Les commentaires musicaux vont dans tous les sens y compris un compte rendu du Ring de Chéreau en 1976 Mr. Green

Par contre je sais pas si ce livre est encore édité mais un admirateur transi comme toi de Richter ne saurait se passer de ce livre.
Il y a aussi le beau film de Monsaingeon qui est intéressant à voir... le livre a été réalisé en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
pianofortiste
Mélomane averti


Nombre de messages : 225
Age : 59
Localisation : TOULON
Date d'inscription : 15/07/2006

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyMer 12 Sep 2007 - 20:57

J'ai eu la chance d'entendre Richter jouer ces Ballades en concert, l'un de ces tous derniers en France, à la Chapelle du Méjean, à Arles.
C'était un jour de neige et de glace, nous avions fait les 150 km au mépris de toutes les injonctions de la Sécurité Routière...

Il a joué une sonate de Haydn, la 3ème sonate de Weber et ces Ballades. Et bien c'était comme à Prague des années plus tôt; je n'oublierai jamais le choc de l'attaque fortissimo au coeur de la Deuxième Ballade. La force d'un tel geste musical est irrésisitible, comme la folie de la coda de la Première Ballade, comme, je n'en finirais pas. Le disque de Prague est là pour entretenir le souvenir....

Le livre des Ecrits et Conversations est passionnant, les points de vue décalés de Richter disant tout haut ce que beaucoup n'osent même pas penser... y compris sur lui-même et ses prestations.
Revenir en haut Aller en bas
http://accordsenscene.free.fr
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyMer 12 Sep 2007 - 21:06

pianofortiste a écrit:
J'ai eu la chance d'entendre Richter jouer ces Ballades en concert, l'un de ces tous derniers en France, à la Chapelle du Méjean, à Arles.
Ah oui ça c'est vraiment de la chance...

Si je pouvais faire un voeu: le pouvoir d'assister rétroactivement à tous les concerts de mon désir: pour entendre Mémé Astrid, pépés Claudio et Slava etc...

Citation :
Le livre des Ecrits et Conversations est passionnant, les points de vue décalés de Richter disant tout haut ce que beaucoup n'osent même pas penser... y compris sur lui-même et ses prestations.
C'est ce que je pense aussi il y a beaucoup d'hypocrisie dans le monde de la musique parfois.
C'est amusant de voir qu'il appréciait Annie Fischer parce qu'elle avait osé lui dire qu'elle n'avait pas aimé tel ou tel concert...
Bref parce qu'elle était sincère et pas lèche-c.l
J'ai eu un vrai choc après avoir entendu un récital râté de Pollini. Pas tant pour la contre-performance qui peut exister mais pour l'ovation du public à la fin. Neutral
Revenir en haut Aller en bas
pianofortiste
Mélomane averti


Nombre de messages : 225
Age : 59
Localisation : TOULON
Date d'inscription : 15/07/2006

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyMer 12 Sep 2007 - 23:15

Claudio Arrau ? je l'ai vu aussi... une Waldstein de Beethoven qui ne touchait pas terre....

Pour en revenir à Chopin, je garde un souvenir ému des Préludes en concert par Pires, très engagée et prenant beaucoup de risques mais je ne connais pas son disque. Et je mets au dessus de tout la coulée sonore de Nelson Freire dans la Berceuse et la Barcarolle, au disque comme au concert.
Revenir en haut Aller en bas
http://accordsenscene.free.fr
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 85244
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyMer 12 Sep 2007 - 23:16

En plus y a un topic exprès pour ça mais presque personne n'y participe. Crying or Very sad

Arrow https://classik.forumactif.com/Concerts-f7/Vos-grands-souvenirs-t149.htm
Revenir en haut Aller en bas
sofro
Tonton
sofro

Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyDim 7 Oct 2007 - 23:35

Le-Lou-de-son-Sauron a écrit:
Sviatoslav Richter a un jeu très varié, se préoccupe beaucoup de questions de style en fonctions des compositeurs, et a fait évoluer ses interprétations entre les années 1960 et les années 1990. Parler d'UN style Richter est une absurdité, encore plus de jeu massif ou autre, c'est un des pianistes les plus subtils qui soient, avec un grand jeu sur les timbres et les dynamiques. Ces Ballades de Chopin sont une véritable leçon de piano et de musique à cet égard.

Evidemment, si on prend comme critière l'histrionisme horowitzien...

A force de se représenter Richter comme un pianiste "les plus subtils qui soient", on finit dans une écoute à l'aveugle à prendre pour Richter des pianistes plus subtils que Richter (comme par exemple Haskil dans les Scènes de la forêt de Schumann) siffle

Bien sûr qu'on peut parler d'un style Richter: une énergie farouche, un côté bourru, sévère et ours mal léché qui fait merveille dans Beethoven, dans Schubert, dans Prokoviev, et qui manque selon mon goût d'un peu de grâce et de distinction dans certains répertoires, comme Chopin ou la musique française... (J'ai le droit de penser ça, non ? Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 En-colere)

Mais il est vrai que Richter reste souvent intéressant avec un son "maison", une technique fascinante, quoique parfois déplacée, avec des égarements insupportables comme tous les génies: non, Richter n'est pas une panacée !

Le-Lou-de-son-Sauron a écrit:
Oui, je me suis toujours dit que s'il avait su jouer du piano, Vlado Perlemuter aurait pu être un grand pianiste.
Pour certaines oeuvres où la virtuosité est un élément fondamental, comme les études de Chopin ou Gaspard de Ravel, on peut penser cela à la rigueur...
Mais d'une part, les enregistrements de Perlemuter effectués dans les années 50 (son Ravel de chez Vox) ou 60 (son célèbre disque Chopin avec la tarentelle, la fantaisie, la barcarolle, la berceuse, la ballade n°2...) sont pratiquement impeccables digitalement, d'autre part, il ne faut pas non plus s'exagérer la difficulté d'aborder les oeuvres de Chopin ou de Ravel, mis à part certaines pièces: la berceuse ou la sonatine sont largement à la portée même du vieux Perlemuter de Nimbus, encore capable de mobiliser toutes les ressources d'émotion de son art immense, encore faut-il accepter qu'il n'y ait pas que la manière Richter de jouer du piano.
Dire que Perlemuter, un pianiste pudique, sobre, fragile, n'est pas un grand pianiste parce qu'il n'a pas développé une technique surdimensionnée pour entrer dans Chopin ou dans Ravel à la manière d'un éléphant dans un magasin de porcelaine (comme Richter parfois) me paraît absurde, chaque pianiste ayant la technique de son style.
Bien sûr que si, Perlemuter est un grand pianiste: peu d'enregistrements comme ce disque enregistré au début des années 60 avec la berceuse ou la barcarolle ne me donnent l'impression d'entendre Chopin lui-même au piano, une pudeur et une magie sans effets... miraculeux !

Sur l'histrionnisme d'Horowitz ( Rolling Eyes tout à l'heure pas assez pianistique ? maintenant trop ?... allons bon...), on a envie de dire: et après ?
Beaucoup d'enregistrements d'Horowitz ne sont pas irréprochables, mais Horowitz qui est un pianiste fabuleux, a souvent largement les moyens de son histrionnisme, ou alors, peut de manière inattendue se montrer musicien et construire des interprétations qui relèvent de la musique pure sans ostentation.
De toute façon, il y a très peu d'enregistrements d'Horowitz ratés au point de ne pas faire entendre par endroit des moments sublimes au milieu des égarements dus à sa nervosité et son souci de répondre aux attentes de la clientèle américaine. Même la première ballade de Chopin.
Mais il est vrai qu'on peut ne pas avoir cette patience là...



DavidLeMarrec a écrit:
Concernant François, oui, il y a des fulgurances impressionnantes, mais aussi des creux, ce qui fait que n'est pas forcément la version à connaître pour débuter ou se resourcer régulièrement.
(Et lui aussi avait de sérieux problèmes de pédale...)

Et... c'est tout ?


Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 SecretMais enfin, remuez-vous... vous voyez bien que d'autres sont en train de faire pire que vous !
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyLun 8 Oct 2007 - 0:53

Sofro a écrit:
Bien sûr qu'on peut parler d'un style Richter: une énergie farouche, un côté bourru, sévère et ours mal léché qui fait merveille dans Beethoven, dans Schubert, dans Prokoviev, et qui manque selon mon goût d'un peu de grâce et de distinction dans certains répertoires, comme Chopin ou la musique française... (J'ai le droit de penser ça, non ? Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 En-colere)
Tu as le droit de penser tout ce que tu veux Idea
Je trouve quand même ta description du style Richter assez réductrice mais bon tant pis.
Sinon je comprend pas la blague sur le "Lou de son Sauron" What the fuck ?!? J'ai manqué un épisode?
Revenir en haut Aller en bas
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyLun 8 Oct 2007 - 0:58

sofro a écrit:

Bien sûr qu'on peut parler d'un style Richter: une énergie farouche, un côté bourru, sévère et ours mal léché qui fait merveille dans Beethoven, dans Schubert, dans Prokoviev, et qui manque selon mon goût d'un peu de grâce et de distinction dans certains répertoires, comme Chopin ou la musique française...

Mais cela existe, c'est un des styles Richter, celui des années 1960. Ca a beaucoup changé par la suite. Les Debussy de Richter sont les plus beaux qui soient.

sofro a écrit:
(J'ai le droit de penser ça, non ?

Mmmmmm h je me demande. Il n'y a pas une commission de l'orthodoxie de pensée forumesque qui donne des avis consultatifs.

Citation :
Mais il est vrai que Richter reste souvent intéressant avec un son "maison", une technique fascinante, quoique parfois déplacée, avec des égarements insupportables comme tous les génies: non, Richter n'est pas une panacée !

J'imagine qu'il est question ici de ses études de Chopin des années 1960 encore, que je trouve très drôles et très réussies. Le son "maison" c'est sans doute la tarte à la crème au sujet des pianos Yamaha.

Enfin, il paraît que Richter peignait et que c'était pas terrible. Mais je n'ai jamais vu.

sofro a écrit:
Perlemuter est un grand pianiste: peu d'enregistrements comme ce disque enregistré au début des années 60 avec la berceuse ou la barcarolle ne me donnent l'impression d'entendre Chopin lui-même au piano, une pudeur et une magie sans effets... miraculeux !

Chopin jouait donc avec des mouffles ? Shocked Mr.Red

J'ai une série d'enregistrement de Perlemuter dans Chopin. C'est très beau, et à une époque de pianistes virtuoses il proposait une alternative plus élégante, mais il ya un côté salon qui va avec.


sofro a écrit:
Horowitz qui est un pianiste fabuleux, a souvent largement les moyens de son histrionnisme, ou alors, peut de manière inattendue se montrer musicien et construire des interprétations qui relèvent de la musique pure sans ostentation.
De toute façon, il y a très peu d'enregistrements d'Horowitz ratés au point de ne pas faire entendre par endroit des moments sublimes au milieu des égarements dus à sa nervosité et son souci de répondre aux attentes de la clientèle américaine.

Horowitz est un musicien extraordinaire dans beaucoup de ses enregistrements, toujours imaginatif, j'aime beaucoup ce que j'ai entendu de lui. Je ne sais pas si c'est la clientèle américaine qui animait le piano d'Horowitz, ni même si cette clientèle attendait exclusivement des interprétations à grands effets, mais Horowitz m'évoque plutôt tout un monde disparu, une jet-set d'une autre époque, faite de peintres, de nobles en vadrouille, de musiciens, d'humoristes, d'acteurs et de toutes les références et les sources d'inspiration qui voyageaient avec eux. Le personnage me paraît touchant, et ses interprétations sincères.

D'ailleurs il appréciait beaucoup le jeu de Rudolf Serkin, preuve qu'il avait bon goût.

Mais le jeu des pianistes j'avais trouvé ça drôle. Je propose de chercher plus d'interprêtes qui jouent une même oeuvre de façon quasi identique Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyLun 8 Oct 2007 - 0:59

Oui, je n'ai pas compris non plus le Lou de son Sauron.

On doit être assimilés comme hérétiques à la vraie foi pianistique.
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
antrav
Papa pingouin
antrav

Nombre de messages : 37304
Date d'inscription : 08/12/2005

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyLun 8 Oct 2007 - 1:01

J'ai trouve deux choses qui pourraient correspondre

http://www.loumusic.net/

et

http://www.lou-lingerie.com/
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyLun 8 Oct 2007 - 1:03

Quand même sur Horowitz "grand musicien" Rolling Eyes C'est vrai parfois c'est indéiable mais il ne faut jamais manquer de souligner -pour être équitable- qu'il était aussi un grand massacreur à l'occasion: sa 1ère Ballade ou sa Polonaise-Fantaisie, son deuxième enregistrement de la Sonate de Liszt ou quelques rhapsodies hongroises trafiquées sont vraiment... Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Sauron le Dispensateur
Etre malfaisant
Sauron le Dispensateur

Nombre de messages : 7003
Age : 37
Date d'inscription : 01/11/2006

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyLun 8 Oct 2007 - 1:05

vartan a écrit:
J'ai trouve deux choses qui pourraient correspondre

http://www.lou-lingerie.com/
Pour ce deuxième lien ça va pas du tout du tout pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyLun 8 Oct 2007 - 1:08

Je pense que dans sa démarche, l'originalité, un trait d'esprit, une fulgurance comptaient plus que tout. L'horreur étant de livrer une interprétation banale.

Après, ça fonctionne ou ça ne fonctionne pas.

C'est l'image que je me fais d'Horowitz, peut-être une image d'Epinal, mais quoi qu'il en soit je le vois bon musicien (ses Kreiserliana !)
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Morloch
Lou ravi
Morloch

Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 EmptyLun 8 Oct 2007 - 1:08

Sauron le Dispensateur a écrit:
vartan a écrit:
J'ai trouve deux choses qui pourraient correspondre

http://www.lou-lingerie.com/
Pour ce deuxième lien ça va pas du tout du tout pété de rire

Comment ça ? rambo Je trouvais que ça allait très bien au contraire Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...   Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc... - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Chopin - Nocturnes, polonaises, préludes, etc...
Revenir en haut 
Page 3 sur 15Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9 ... 15  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: