Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-65%
Le deal à ne pas rater :
Gears 5 – Jeu Xbox One
13.88 € 39.99 €
Voir le deal

 

 Ferenc Fricsay

Aller en bas 
AuteurMessage
Coriolan75
Mélomane du dimanche
Coriolan75

Nombre de messages : 97
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/12/2012

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyMer 28 Mai 2014 - 17:20

Il ne semble pas y avoir de sujet spécifique relatif à ce grand chef...
Je me permets donc d'en ouvrir un pour signaler que DGG va sortir plusieurs coffrets (un premier de45 CD est prévu avec ses enregistrements orchestraux dès le mois de juillet).

Quels sont donc les incontournables réussites de ce chef ?
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 86755
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyMer 28 Mai 2014 - 18:45

Je connais et j'adore en premier lieu ses Bartok, en tête la Musique pour cordes, le Divertimento et les concertos pour piano avec Anda.
Revenir en haut Aller en bas
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyMer 28 Mai 2014 - 19:51

Inégalé: la suite Hary Janos de Kodaly. Avec l'orchestre du RIAS, Berlin. Studio, superbement enregistré (DGG).
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 12611
Age : 46
Date d'inscription : 02/03/2014

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyMer 28 Mai 2014 - 21:04

Outre (comme l’ont signalé Xavier et André) la musique de ses compatriotes du XXe siècle, Fricsay doit aussi être écouté dans le répertoire classique et romantique: en raison de sa battue vive et précise, de la clarté de la réalisation polyphonique, de la maîtrise des dynamiques et d’un phrasé lyrique mais allant, il est l’un des rares chefs de l’âge «historique» (avec Scherchen et Jochum) qui ne soit pas démonétisé par les approches «historiquement informées» ou influencées par elles.
Je recommanderais en particulier (et pour en rester aux enregistrements studios pour DGG):
- dans Mozart ses concertos pour piano avec Clara Haskil (immenses); ses opéras (avec souvent une vraie urgence théâtrale et des distributions magnifiques où Seefried, Jurinac et le jeune Fischer-Dieskau donnent souvent leurs plus belles prestations); sa Grande Messe (malheureusement, ses symphonies souffrent d’un Wiener Symphoniker moins séduisant et moins précis que ses orchestres berlinois, Philharmoniker ou Radio-Symphonie/RIAS);
- ses Haydn: des Symphonies (44, 48, 95, 98, 100 et 101) et des Saisons qui captent à mon sens l’essence même de l’esprit haydnien;
- tout son legs beethovénien: des Symphonies (1, 3, 5, 7, 8 et 9) d’une tension et d’une clarté extraordinaires, d’un esprit classique ou Sturm und Drang, plus que «romantiques»; à l’opposé des «oratorios humanistes», le Fidelio le plus théâtral de la discographie, et peut-être le mieux chanté (ou du moins: le plus conforme à mes goûts vocaux dans ce répertoire: Rysanek, Seefried, Haefliger, Fischer-Dieskau).
Il faut aussi absolument connaître les enregistrements où Fricsay accompagne Maureen Forrester dans Mahler (Rückert-Lieder) et Brahms (Rhapsodie pour contralto).

De plus, la vivacité et la sobriété de Fricsay font merveille dans des musiques «légères» (qu’on ne joue jamais avec assez de rigueur): valses viennoises et ouvertures de Rossini - jubilatoires.
Revenir en haut Aller en bas
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyMer 28 Mai 2014 - 22:05

Vivement une réédition des Rückert Lieder et de la Rhapsodie de Brahms. Interprétations sublimes tant de Forrester que de Fricsay.
Revenir en haut Aller en bas
Diablotin
Mélomaniaque
Diablotin

Nombre de messages : 1097
Age : 54
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyJeu 29 Mai 2014 - 8:23

Fricsay avait été quelque peu négligé par le 33 tours après sa mort (rééditions peu nombreuses et peu accessibles), c'est grâce au CD que ce chef est redevenu populaire.
Personnellement, hors Fidelio, je n'aime pas outre mesure ses symphonies de Beethoven chez DGG. C'est lent et ça manque d'urgence, même si la pâte orchestrale est belle, et assez claire lisible.
Sa discographie est assez riche et abondante, globalement de très haut niveau. Elle est même facilement accessible au gré des rééditions plus ou moins économiques. DGG avait notamment publié un très beau coffret de 10 CD dans sa collection "Dokumente-Portrait", complété par un CD bonus exceptionnel (le Brahms déjà cité -avec Forrester- et des pièces de Ravel et Debussy). Une très bonne occasion, à l'époque de redécouvrir ce chef, même si tout n'y est pas exceptionnel : les Rossini sont excellents, le Richard Strauss ou le Stravinsky beaucoup moins selon moi. Je citerai également parmi ses réussites son "Fliegende Holländer", restitué dans une ambiance très proche de Marschner qui sied très bien à cette oeuvre, et permet de rendre crédible des chanteurs de format plus réduit que les habitudes de l'époque : Metternich en hollandais, c'était un pari risqué face à Hotter, et à demi-gagné -ou à demi-perdu, selon ce que l'on en attend...-.
Revenir en haut Aller en bas
Coriolan75
Mélomane du dimanche
Coriolan75

Nombre de messages : 97
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/12/2012

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyJeu 29 Mai 2014 - 8:55

Des réponses pour le moins fournies, merci à vous! Concernant les valses de Strauss et les ouvertures de Rossini, je place très haut les réalisation de Reiner. Est-ce du même ordre?
A-t-il enregistré seulement pour DGG en studio?
Ses lives sont-ils d 'un apport considérable (répertoire différent? Urgence supérieure dans l 'interprétation...) ?
Revenir en haut Aller en bas
Diablotin
Mélomaniaque
Diablotin

Nombre de messages : 1097
Age : 54
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyJeu 29 Mai 2014 - 9:00

Coriolan75 a écrit:
Des réponses pour le moins fournies, merci à vous! Concernant les valses de Strauss et les ouvertures de Rossini, je place très haut les réalisation de Reiner. Est-ce du même ordre?
C'est très proche, en effet, même si je préfère Reiner dans Strauss -les deux sont hongrois, et ont cette musique presque dans le sang-. Ils sont aussi exceptionnels dans Rossini l'un que l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Mélomaniac
Mélomane chevronné
Mélomaniac

Nombre de messages : 28663
Date d'inscription : 21/09/2012

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyJeu 29 Mai 2014 - 17:25

Ferenc Fricsay 51KlklK18tL._SY450_

Very Happy Excellente idée que ce topic, l'année même où Fricsay aurait fêté son centième anniversaire.


André a écrit:

Inégalé: la suite Hary Janos de Kodaly. Avec l'orchestre du RIAS, Berlin. Studio, superbement enregistré (DGG).


L'occasion de rappeler cet album (pochette ci-dessus) où figurent des Danses de Galanta captées en concert avec le Wiener Philharmoniker en 1961 : décalvant...

http://www.amazon.fr/Great-conductors-century-Chostakovitch-M%C3%A9tamorphoses/dp/B00005V33H


Benedictus a écrit:

- dans Mozart [...]  ses symphonies souffrent d’un Wiener Symphoniker moins séduisant et moins précis que ses orchestres berlinois, Philharmoniker ou Radio-Symphonie/RIAS);


Néanmoins : la verve, le festival de couleurs rendent très stimulantes ces lectures stéréophoniques avec le Wiener Symphoniker.

Rappelons que Fricsay avait bel et bien enregistré des symphonies de Mozart avec son orchestre de la Radio de Berlin : les 29° (septembre-octobre 1955), 35° (septembre 1952) et la Jupiter (septembre 1953). Rééditées dans ce collector :

http://www.amazon.fr/MOZART-Symphonies-S%C3%A9r%C3%A9nade-Petite-musique/dp/B000CIX0UC


Aucune scorie dans le legs DG de Fricsay, label pour lequel il enregistra quasi exclusivement à l'âge d'or du LP naissant, avant sa disparition prématurée à l'âge de 48 ans.

Outre ce qu'on a déjà signalé pour le répertoire romantique austro-allemand (Haydn, Mozart, Beethoven), citons deux gravures méconnues : son Inachevée de septembre 1957 à Berlin, sa Symphonie Printemps de Schumann (février 1955), son attendrissant Songe d'une Nuit d'été de juillet 1950...
Ses Richard Strauss : Till Eulenspiegel (juin 1950) et Don Juan (octobre 1950).

Certains aspects sont méconnus, par exemple la musique française : le Concertino de Francaix et les Variations symphoniques de Franck (avec le clavier de Margrit Weber), l'Apprenti Sorcier en mars 1952, La Valse et Bolero (1953), Prélude à l'Après-midi d'un faune (1953), la musique de ballet de Faust (1961), la Suite de Carmen (1961), le Carnaval romain (avec l'Orchestre Lamoureux, 1952), la marche hongroise de la Damnation de Faust (en juillet 1950, refaite en octobre 1961 -son ultime session pour DG).

Il brilla aussi chez les Russes. Une Symphonie classique de Prokofiev absolument scintillante en janvier 1954, une Nuit sur le Mont chauve en mars 1952, d'écrasantes Danses polovtsiennes en avril 1950, les Symphonies 4-5-6 de Tchaikovsky (la Pathétique de juillet 1953 avec le Berliner Philharmoniker est souvent citée en référence), et de sublimes extraits du Lac des Cygnes, sa Schéhérazade d'une puissance beethovénienne en septembre 1956, la Symphonie n°3 de Glière en septembre 1955, les Variations sur un thème de Paganini (avec Margrit Weber, en juin 1960).
Plusieurs Stravinsky aussi : Le Baiser de la fée, Oedipus Rex, la Symphonie de Psaumes. Et un Petroucha et un Sacre massifs et anguleux, un brin monolithiques.
Et même du contemporain : les dix Bagatelles avec piano de Tcherepnine (juillet 1960).

Au même rayon des musiques de son temps, l'Allemagne est à l'honneur : les Danses symphoniques d'Hindemith (octobre 1950), la Symphonie n°6 d'Hartmann (septembre 1955), le Concerto pour piano de Gottfried von Einem (février 1961, avec Gerty Herzog), les Variations Paganini de Boris Blacher (octobre 1950)... Et même les rares Furioso et Suite sur des chansons suisses de Rolf Liebermann (1954-55).

Parmi les sommets absolus : sa Nouveau Monde de Dvorak (en 1953 et en 1959), sa Messe en ut mineur de Mozart, ses Bartok (dont les trois Concertos avec Geza Anda), son Requiem de Verdi, des Ouvertures de Rossini d'une ébouriffante vitalité.


Je n'ai pas tout cité, mais l'essentiel est à peu près là. Aucune symphonie de Brahms parue en LP (mais subsiste son témoignage dans la , disponible chez Audite ou dans la collection DG Dokumente, et dans la 1° avec l'Orchestre de la Suisse romande, chez Cascavalle).
Et je pense qu'il aurait excellé dans celles de Sibelius... Quant à Bruckner, la direction frémissante et humaniste de Fricsay y aurait sûrement produit des merveilles...

Très peu d'opéra dans ce legs (dont des extraits de Bizet, Verdi hélas chantés en allemand...) -ce n'est pas trop mon rayon, je laisse à d'autres le soin de l'évoquer. J'aime toutefois beaucoup sa Flûte enchantée de juin 1955, avec Stader, Streich, Otto, Häfliger, DFD, Greindl et Borg.
Et je dois encore découvrir son Vaisseau Fantôme d'octobre 1952.





Dernière édition par Mélomaniac le Sam 31 Mai 2014 - 3:17, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Figaro
Mélomaniaque
Figaro

Nombre de messages : 921
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyJeu 29 Mai 2014 - 18:05

Je ne connais que cinq enregistrements de ce très grand chef : Don Giovanni, les noces de Figaro, la flûte enchantée, Fidelio et les Saisons de Haydn chez DGG.

A chaque fois que j'écoute un de ces enregistrements, je me fais la même remarque : pourquoi tant de chefs vont chercher midi à quatorze heure avec des résultats parfois discutables alors qu'avec Fricsay tout paraît évident, simple, dynamique, vivant, efficace et parfaitement équilibré. Il donne l'impression d'une très grande fidélité à l'esprit des œuvres et des compositeurs. De plus les distributions réunies proposent de très belles personnalités avec des chanteurs que j'aime particulièrement (DFD, Seefried ...)

En conclusion : un chef que j'aime beaucoup. cheers
Revenir en haut Aller en bas
Chris3
Mélomane chevronné
Chris3

Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyJeu 29 Mai 2014 - 19:35

Fricsay avait pour moi un vrai talent de maître de la nuance, de coloriste subtil, particulièrement à l'aise dans la musique d'Europe de l'est (ses Bartok, entre autres !), autant de qualités magnifiées par la grande qualité technique de ses enregistrements DG.
On ne peut que déplorer sa mort prématurée, ce qui ne l'a pas empêché de se construire en 20 ans une discographie impressionnante.

J'aime bien la musicalité de ses J. Strauss, son Songe d'une nuit d'été de Mendelssohn, pas mal de ses interprétations opératiques. Ce n'est pas en génral mon premeir choix, mais je ne me souviens guère avoir été déçu par ses versions. C'est du reste sa version de la 9è qui a été choisie pour la BO du film Orange Mécanique.

De toute façon, un homme qui avait Dietrich Fischer-Dieskau pour ami ne pouvait être un mauvais chef !


A noter, un documentaire lui a été consacré : Une vie trop brève, avec des images d'archives (Gérard Caillat), disponible en DVD.
Revenir en haut Aller en bas
Diablotin
Mélomaniaque
Diablotin

Nombre de messages : 1097
Age : 54
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyVen 30 Mai 2014 - 17:54

J'ai retrouvé quelques-unes des critiques anglaises parues lors de la sortie des premières éditions des symphonies de Beethoven par Fricsay avec la philharmonie de Berlin (DGG, 1958-1962). Si, dans la 7ème, il ne s'en sort pas trop mal -mais pas très bien non plus-, il est massacré dans les 3ème et, surtout, 5ème -dixit : le seul avantage, c'est que pour une fois, le prix d'une cinquième sur un seul disque est justifié en termes de quantité, puisque c'est la 5ème la plus lente...-, et pas très gâté dans la 9ème (le troisième mouvement est très critiqué pour son approche trop romanisante, de même que la fin du quatrième pour un orchestre et un choeur trop brouillons -à mon avis, pour ce dernier point, c'est lié au pressage de l'époque, quand on tassait trop les 33 tours, les fins de disque sonnaient parfois mal-). Il faut néanmoins rappler que  ces enregistrements sont postérieurs à ceux de Karajan/Philharmonia ou contemporains de ceux de Klemperer, deux chefs qui faisaient alors référence, avec Toscanini, dans Beethoven en UK -le Beethoven de Furtwängler étant cité (OP Vienne, EMI des années 50), en opposition, comme celui d'un "vieil homme malade, avec des fulgurances géniales par moment"-. En gros, on lui reproche sa lenteur,et des fluctuations de tempo trop fréquentes, qui ne seraient pas justifiées par la nécessité du discours ou la mise en évidence de l'architecture, à l'inverse de Klemperer par exemple. O tempora, o mores !!!
Revenir en haut Aller en bas
Chris3
Mélomane chevronné
Chris3

Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyVen 30 Mai 2014 - 19:13

Diablotin a écrit:
pas très gâté dans la 9ème (le troisième mouvement est très critiqué pour son approche trop romanisante, de même que la fin du quatrième pour un orchestre et un choeur trop brouillons -à mon avis, pour ce dernier point, c'est lié au pressage de l'époque, quand on tassait trop les 33 tours, les fins de disque sonnaient parfois mal-).

Je comprends mieux pourquoi Alex a des envies de suicide quand il entend la version Fricsay dans Orange Mécanique !
Revenir en haut Aller en bas
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptySam 31 Mai 2014 - 2:33

J'ai une première de Brahms couplée avec un concerto de Liszt (Aldo Ciccolini, OSR, , live de février 56, label Cascavelle). Ça fait un bout que je ne l'ai pas écoutée, mas de mémoire le Lszt était plus réussi que le Brahms. Je vais remettre ça dans le peloton d'écoute pour me faire une meilleure idée.
Revenir en haut Aller en bas
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1312
Date d'inscription : 07/08/2012

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptySam 31 Mai 2014 - 10:07

Il a enregsitré la 2e dsymphonie de Brahms avec Vienne pour DG, disque apparu dans l'édition Fricsay des années 90s. Il existe aussi un concert avec RIAS chez Audite.

DG va rééditer les coffrets des enregistrements de Fricsay. Le 1er consacré à l'orchestre sera dipo au mois de juillet.

Bruno
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Coriolan75
Mélomane du dimanche
Coriolan75

Nombre de messages : 97
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/12/2012

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyLun 2 Juin 2014 - 9:44

L’ensemble de vos messages m'a décidé à m'offrir le coffret DGG (le volume 1 pour le moment...).
Et quel est son leg "live" qu'il faut absolument connaître pour approfondir ?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91676
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyMer 4 Juin 2014 - 11:47

Fricsay est surtout intéressant en collaboration avec « son » orchestre : ce n'est pas du tout un grand chef invité (avec Berlin, ça va, mais pour la Deuxième de Brahms avec Vienne et surtout son Fidelio avec la Suisse Romande, on touche au naufrage le plus amer), mais il a réussi à bâtir sur le long terme un orchestre capable de servir des conceptions originales et fines, alors même que le potentiel de séduction de la RIAS était assez limité.

Parmi les choses qu'il faut absolument avoir entendu, beaucoup d'oratorio et d'opéra, à commencer par le Requiem de Verdi (surtout le studio DG), ses Don Giovanni (tous fascinants) et ses Noces (l'acte IV le plus nocturne et mystérieux qu'on puisse trouver).

Et puis, tout de même, l'étrange Don Carlos du Deutsche Oper.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Walther
Mélomane averti
Walther

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 09/09/2010

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Intégrale Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyVen 6 Juin 2014 - 13:35

Je me faisais l'autre jour la réflexion suivante : Fricsay est mort en 1963, soit il y a 50 ans, est-ce normal que DG n'ait pas sorti d'édition ou de compil en 2013 à cette occasion ? (En 2003, ils avaient sorti ce coffret : http://www.amazon.fr/Ferenc-Fricsay-Music-Original-Masters/dp/B00009LW2Z/ref=sr_1_9?s=music&ie=UTF8&qid=1402053649&sr=1-9&keywords=fricsay+deutsche+grammophon+martin)

Eh bien si, ils y ont pensé, avec un peu de retard mais voilà ce qui va sortir en juillet :
http://www.amazon.fr/Complete-Recordings-Deutsche-Grammophon-Orchestral/dp/B00K12RE92/ref=sr_1_3?s=music&ie=UTF8&qid=1402053773&sr=1-3&keywords=fricsay

soit les enregistrements orchestraux complets en 45 CD (volume 1), dans des reproductions miniatures des pochettes vinyle.

L'inconvénient est qu'ils ont voulu laisser de côté les œuvres pour chœur et orchestre, ce qui fait que la Cantata profana, le Psalmus hungaricus et la Rapsodie pour alto ne s'y trouvent pas (au lieu d'être associés, de façon plus cohérente, avec les œuvres pour orchestre seul de Bartók, Kodaly et Brahms) ! Je suppose qu'ils seront dans un volume 2 "œuvres vocales" où il y aura tous les opéras et œuvres religieuses enregistrées par Fricsay.
Surprise : le Songe d'une nuit d'été n'y est pas non plus (alors que seulement 2 pièces sur les 9 enregistrées par Fricsay sont vocales) !
Par contre, ça permettra de disposer de toutes sortes d'enregistrements indisponibles depuis longtemps (Ilya Murometz de Glière) ou qui avaient été réédités de manière dispersée, comme dans la collection DG Double, et d'autres qui à ma connaissance n'ont jamais connu le CD (sauf peut-être au Japon) : 1ère symphonie de Schumann (que j'avais dénichée en 33 tours) ou Inachevée de Schubert.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 86755
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyVen 6 Juin 2014 - 13:37

Si tu regardes les sujets existants, tu verras qu'il y a un sujet Fricsay juste un peu plus bas et qu'on y parle notamment du coffret en question...

Je fusionne.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 40
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyVen 6 Juin 2014 - 14:13

DavidLeMarrec a écrit:
Fricsay est surtout intéressant en collaboration avec « son » orchestre : ce n'est pas du tout un grand chef invité

Mais tu l'expliques comment : atomes crochus, affinités électives, limitation du potentiel "séducteur" de l'orchestre à la différence des grandes phalanges et, donc, nécessité de creuser le discours, question de charisme ?

DavidLeMarrec a écrit:
Parmi les choses qu'il faut absolument avoir entendu, beaucoup d'oratorio et d'opéra, à commencer par le Requiem de Verdi (surtout le studio DG), ses Don Giovanni (tous fascinants) et ses Noces (l'acte IV le plus nocturne et mystérieux qu'on puisse trouver).

Et puis, tout de même, l'étrange Don Carlos du Deutsche Oper.

Tout pareil (je maîtrise très mal le legs symphonique.
J'ajoute, la Fledermaus DGG avec Schlemm/Streick, Anders, etc. , des extraits de Carmen (j'ai ça en LP, j'ignore si ça a été réédité) avec Dominguez & Stader et, en musique religieuse/oratorio, un Stabat Mater de Rossini enflammé, à Cologne en 53, avec Grümmer : /watch?v=kB1YoWV_D-I .
Revenir en haut Aller en bas
Walther
Mélomane averti
Walther

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 09/09/2010

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyVen 6 Juin 2014 - 16:10

Xavier a écrit:
Si tu regardes les sujets existants, tu verras qu'il y a un sujet Fricsay juste un peu plus bas et qu'on y parle notamment du coffret en question...

Je fusionne.

Oui, fausse manip de ma part : j'étais sur le sujet Fricsay existant, et lorsque j'ai mis comme titre du message "Intégrale Fricsay", ça a créé un nouveau post.
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 86755
Age : 39
Date d'inscription : 08/06/2005

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyVen 6 Juin 2014 - 16:11

Ah ok, tu as dû appuyer sur Nouveau au lieu de Répondre.  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91676
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyVen 6 Juin 2014 - 23:04

bAlexb a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Fricsay est surtout intéressant en collaboration avec « son » orchestre : ce n'est pas du tout un grand chef invité

Mais tu l'expliques comment : atomes crochus, affinités électives, limitation du potentiel "séducteur" de l'orchestre à la différence des grandes phalanges et, donc, nécessité de creuser le discours, question de charisme ?

Ce sont deux métiers différents, déjà, où les qualités sont quasiment opposées. Les plus belles collaborations sont en générales des partenariats de longue durée : dès que le chef a un minimum de potentiel, il peut réaliser des merveilles, alors même qu'il n'a pas laissé de témoignages fabuleux au cours de ses voyages – Fricsay est loin d'être une exception.

Mais effectivement, avec la RIAS, il cherchait plus la netteté des strates et des articulations que la beauté d'un son qu'il pouvait obtenir ni de l'orchestre, ni des preneurs de son... alliance de tempéraments convergents.

Et sans doute plein d'autres raisons.

Citation :
J'ajoute, la Fledermaus DGG avec Schlemm/Streick, Anders, etc. , des extraits de Carmen (j'ai ça en LP, j'ignore si ça a été réédité) avec Dominguez & Stader

Ça a été réédité, même en économique. Il y a aussi l'intégrale (toujours en allemand) avec Cervena. Mais rien ne vaut les extraits de Patané / Dresde / Fassbaender, donc j'y reviens rarement, finalement.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Figaro
Mélomaniaque
Figaro

Nombre de messages : 921
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyMer 18 Juin 2014 - 20:29

Une intégrale de ses enregistrements chez DGG est prévue. Le premier volume est annoncé pour juillet sur le site JPC.

Ferenc Fricsay 0028947926917

Coffret de 45 CD comprenant :

 Bartok: Klavierkonzerte Nr. 1-3; Violinkonzert Nr. 2; Tanzsuite; Konzert für Orchester; Musik für Saiteninstrumente, Celesta, Percussion; Divertimento; Rhapsodie
+Beethoven: Klavierkonzert Nr. 3; Tripelkonzert op. 56; Symphonien Nr. 1, 3,5, 7-9; Leonore-Ouvertüre Nr. 3; Egmont-Ouvertüre
+Händel: Harfenkonzert
+Bizet: Carmen-Suite; Ballettmsuik
+Rossini: Ouvertüren
+Blacher: Paganini-Variationen; Rondo für Klavier & Orchester
+Liebermann: Furioso
+von Einem: Klavierkonzert op. 20; Ballade
+Brahms: Symphonie Nr. 2; Klavierkonzert Nr. 1; Konzert für Violine, Cello & Orchester; Haydn-Variationen op. 56a
+Franck: Symphonische Variationen
+Bruch: Violinkonzert
+Dvorak: Symphonie Nr. 9 (in Einspielungen von 1953 & 1959); Violinkonzert
+Glasunow: Violinkonzert
+Debussy: Prelude a l'apres-midi d'un faune
+Liszt: Les Preludes; Ungarische Rhapsodien Nr. 1 & 2
+Smetana: Mein Vaterland; Aus Böhmens Hain und Flur
+Prokofieff: Symphonie Nr. 1
+Gliere: Symphonie Nr. 3 "Ilya Murometz"
+Hindemith: Symphonische Tänze
+Hartmann: Symphonie Nr. 6
+Haydn: Symphonien Nr. 44, 48, 95, 98, 100, 101
+Kodaly: Hary Janos; Symphonie C-Dur; Marosszeker Tänze; Tänze aus Galanta
+Mendelssohn: Violinkonzert op. 64
+Sarasate: Zigeunerweisen
+Mozart: Symphonien Nr. 29, 35, 40-41; Maurerische Trauermusik; Adagio & Fuge; Serenade Nr. 13 "Eine kleine Nachtmusik"; Klarinettenkonzert KV 622; Klavierkonzerte Nr. 19, 20, 27
+Rossini / Respighi: La Boutique fantastique
+Rimsky-Korssakoff: Sheherazade
+Schubert: Symphonie Nr. 8
+Schumann: Symphonie Nr. 1
+Weber: Klarinettenkonzert Nr. 1; Konzertstück für Klarinette & Orchester
+J. Strauss II: Walzer
+Strauss: Don Juan; Till Eulenspiegel
+Strawinsky: Le Sacre du Printemps; Petruschka; Capriccio
+Tschaikowsky: Symphonien Nr. 4-6; Violinkonzert; 1812-Ouvertüre; Streicherserenade; Ballettmusik
+Verdi: Ouvertüren, Preludes & Ballettmusik
+Ponchielli: Tanz der Stunden
+Ferenc Fricsay probt Smetanas "Die Moldau"
Revenir en haut Aller en bas
Coriolan75
Mélomane du dimanche
Coriolan75

Nombre de messages : 97
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/12/2012

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyVen 1 Aoû 2014 - 14:39

Coffret reçu depuis Amazon.it (moins cher et fort bien emballé).
Le coffret est assez soigné : bel emboitage mais pochettes un peu décevantes.
Le soin apporté au livret (les textes notamment…) est dans la moyenne, rien de plus.
Des fautes de frappe et erreurs d'impression...
J'ai commencé par le premier CD : concerto de Bartok avec Anda…
Déjà je ne regrette pas mon acquisition.
J'ai continué avec la 9eme de Dvorak de 1953. Ben mon vieux… !
Je ne sais pas comment j'ai fait pour vivre sans ça jusqu'à présent.
Electrisant…
Si tout est du même acabit, ça promet de bons moments!
Je continue...
Revenir en haut Aller en bas
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyVen 1 Aoû 2014 - 14:57

Coriolan75 a écrit:

J'ai continué avec la 9eme de Dvorak de 1953. Ben mon vieux… !
Je ne sais pas comment j'ai fait pour vivre sans ça jusqu'à présent.
Electrisant…

Ah, ça fait plaisir à lire ! Depuis le temps que je la recommande, cette version !  cheers 

Le remake berlinois de 1959 fait pâle figure à côté...
Revenir en haut Aller en bas
Coriolan75
Mélomane du dimanche
Coriolan75

Nombre de messages : 97
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/12/2012

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyVen 1 Aoû 2014 - 15:04

Faut que je l'écoute tout de même, car elle a également bonne presse et elle est en stéreo…
A ce propos, les reports semblent soignés pour le moment.
DGG signale qu'il s'agit des pochettes originales. C'est partiellement faux, puisque les CDs ne reprennent pas exactement les LPs dans un souci d'optimisation du minutage des disques.
Revenir en haut Aller en bas
adriaticoboy
Mélomane chevronné
adriaticoboy

Nombre de messages : 7173
Date d'inscription : 17/08/2005

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyVen 1 Aoû 2014 - 15:51

Coriolan75 a écrit:
Faut que je l'écoute tout de même, car elle a également bonne presse et elle est en stéreo…
A ce propos, les reports semblent soignés pour le moment.
DGG signale qu'il s'agit des pochettes originales. C'est partiellement faux, puisque les CDs ne reprennent pas exactement les LPs dans un souci d'optimisation du minutage des disques.

Et personnellement je ne trouve pas ça plus mal. Parce que les gros coffrets genre "Original Jacket" de Sony, avec 35 minutes de musique en moyenne par CD, c'est une mode qui me dépasse complètement.
Pour la pop et le jazz, je suis le premier à défendre l'intégrité d'un album conçu comme tel, mais pour le classique, en dehors des récitals et de quelques couplages audacieux à respecter, vouloir à tout prix reproduire le contenu des microsillons d'origine relève du snobisme rétrograde et ridicule (autant acheter directement les LPs dans ce cas-là). Dans le coffret "Karajan 1960s" chez DG par exemple, l'intégrale des symphonies de Beethoven occupe 9 CDs, une symphonie par CD. Et les pochettes sont toutes plus ou moins identiques. C'est bon, quoi...
Revenir en haut Aller en bas
Coriolan75
Mélomane du dimanche
Coriolan75

Nombre de messages : 97
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/12/2012

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyVen 1 Aoû 2014 - 15:59

Je te suis à 100%.
D'autant plus que je suis devenu un adepte de la dématérialisation…
Dorénavant, je découpe sans le moindre respect les CDs que je rippe par oeuvre (hors vrais récitals bien sûr, genre concert live…)…
C'est tellement plus logique! et plus de question à se poser genre "bon, je le classe à Mendelssohn ou Beethoven?" pour un CDs qui couplerait les deux concertos pour violon...
Revenir en haut Aller en bas
Coriolan75
Mélomane du dimanche
Coriolan75

Nombre de messages : 97
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/12/2012

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyVen 1 Aoû 2014 - 16:00

Fricsay va d'ailleurs passer à la moulinette également…
Revenir en haut Aller en bas
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut

Nombre de messages : 1340
Age : 77
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyVen 1 Aoû 2014 - 19:27

Chris3 a écrit:
Diablotin a écrit:
pas très gâté dans la 9ème (le troisième mouvement est très critiqué pour son approche trop romanisante, de même que la fin du quatrième pour un orchestre et un choeur trop brouillons -à mon avis, pour ce dernier point, c'est lié au pressage de l'époque, quand on tassait trop les 33 tours, les fins de disque sonnaient parfois mal-).

Je comprends mieux pourquoi Alex a des envies de suicide quand il entend la version Fricsay dans Orange Mécanique !

Suicide ou pas ? that is the question !
A ma connaissance, ce n'est pas Ferenc Fricsay qui pousse au suicide mais André Cluytens !
Sauf erreur de ma part, c'est l'enregistrement d'André Cluytens qui fait partie de la bande son de cette Mechanical Clock.

La confusion n'est pas très grave : André Cluytens et Ferenc Fricsay ont enregistré simultanément et conjointement, si j'ose écrire, la 9eme de LVB a Berlin en décembre 1957.
A l'un les jours pairs, à l'autre les jours impairs...l'orchestre et le chœur étaient les mêmes, les solistes différaient.
Quoiqu'il en soit, ce sont la deux magnifiques versions.

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
hugo75
Mélomane averti
hugo75

Nombre de messages : 470
Date d'inscription : 24/12/2012

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptySam 2 Aoû 2014 - 16:51

adriaticoboy a écrit:
Coriolan75 a écrit:
Faut que je l'écoute tout de même, car elle a également bonne presse et elle est en stéreo…
A ce propos, les reports semblent soignés pour le moment.
DGG signale qu'il s'agit des pochettes originales. C'est partiellement faux, puisque les CDs ne reprennent pas exactement les LPs dans un souci d'optimisation du minutage des disques.

Et personnellement je ne trouve pas ça plus mal. Parce que les gros coffrets genre "Original Jacket" de Sony, avec 35 minutes de musique en moyenne par CD, c'est une mode qui me dépasse complètement.

Coriolan75 a écrit:
Je te suis à 100%.
D'autant plus que je suis devenu un adepte de la dématérialisation…
Dorénavant, je découpe sans le moindre respect les CDs que je rippe par oeuvre (hors vrais récitals bien sûr, genre concert live…)…

Franchement, j'ai du mal à suivre. Si vous êtes un adepte de la dématérialisation et souhaitez des coffrets qui ne respectent pas le minutage (donc les pochettes) d'origine, pourquoi vous faire du mal en achetant un coffret ? Autant tout télécharger.

Pour ma part, j'aime l'objet discographique et je suis tout content de voir que DG a opté pour les "original jackets" dont certaines sont fort belles (cf lien ci-dessous) même si j'aurais préféré les avoir toutes ... quitte à avoir des CD moins remplis et une perte de place. Quand on aime, on ne compte pas ...

http://jacketsclassical.blogspot.fr/2014/07/ferenc-fricsay-complete-recordings.html#more
Revenir en haut Aller en bas
Coriolan75
Mélomane du dimanche
Coriolan75

Nombre de messages : 97
Localisation : Paris
Date d'inscription : 21/12/2012

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptySam 2 Aoû 2014 - 17:58

hugo75 a écrit:
Pour ma part, j'aime l'objet discographique et je suis tout content de voir que DG a opté pour les "original jackets" dont certaines sont fort belles (cf lien ci-dessous) même si j'aurais préféré les avoir toutes ... quitte à avoir des CD moins remplis et une perte de place. Quand on aime, on ne compte pas ...

http://jacketsclassical.blogspot.fr/2014/07/ferenc-fricsay-complete-recordings.html#more
Hugo, vous avez raison de révéler ce qui semble être une contradiction.

Et cependant :
l'offre de téléchargement actuelle ne me semble pas cohérente en terme de prix si l'on considère les prix des coffrets "matériels" et par ailleurs loin d'être exhaustive,
de plus, les fichiers téléchargés disposent souvent de définition (compressée ou non), dénominations et Tags très aléatoires, ce qui m'oblige à les reprendre systématiquement (opération finalement la plus consommatrice de temps dans le duo rip+tagging); de fait, je préfère acheter les gros coffrets et faire le travail moi-même, ce qui est souvent moins cher.

Mais ne pouvant guère pousser les murs de mon appartement, j'en suis dorénavant réduit à réclamer des coffrets soignés mais bien remplis…

Enfin, si la dématérialisation est bien un choix lié au manque d'espace (quand on vit à Paris…), c'est également un choix raisonné en termes d'usage quotidien et d'évolution du matériau sonore enregistré (les limites du CDs)... ce qui ne m'empêche pas d'apprécier les beaux objets discographiques.
D'ailleurs, le plus souvent, j'écoute le fichier dématérialisé et lis l'éventuel livret ou texte contenus dans la jaquette.

En conclusion, j'aime et malheureusement je compte…

PS : merci pour les jaquettes, ça me sera très utile pour mon rip du coffret...
Revenir en haut Aller en bas
Diablotin
Mélomaniaque
Diablotin

Nombre de messages : 1097
Age : 54
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyMer 20 Aoû 2014 - 11:19

fomalhaut a écrit:
Chris3 a écrit:
Je comprends mieux pourquoi Alex a des envies de suicide quand il entend la version Fricsay dans Orange Mécanique !
Suicide ou pas ? that is the question !
A ma connaissance, ce n'est pas Ferenc Fricsay qui pousse au suicide mais André Cluytens !
Sauf erreur de ma part, c'est l'enregistrement d'André Cluytens qui fait partie de la bande son de cette Mechanical Clock.
Tout le détail de cette bande-son est décrit ici : http://en.wikipedia.org/wiki/A_Clockwork_Orange_(soundtrack)[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 4155
Age : 72
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyLun 1 Sep 2014 - 7:48

http://www.resmusica.com/2014/08/19/ferenc-fricsay-lheritier-humaniste/

 Dans mon adolescence j'ai découvert les opéras de Mozart dans ses enregistrements...

  Montfort
Revenir en haut Aller en bas
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut

Nombre de messages : 1340
Age : 77
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyLun 1 Sep 2014 - 8:50

Montfort a écrit:
http://www.resmusica.com/2014/08/19/ferenc-fricsay-lheritier-humaniste/

 Dans mon adolescence j'ai découvert les opéras de Mozart dans ses enregistrements...

  Montfort

Voila un article qui n'a pas été sérieusement relu : il fait mourir Ferenc Fricsay le 7 décembre 1961 !
Comme quoi, il faut faire plus qu'agiter l'encensoir.

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Diablotin
Mélomaniaque
Diablotin

Nombre de messages : 1097
Age : 54
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyLun 1 Sep 2014 - 12:47

C'est vrai, quelques inexactitudes... Ormandy parmi ses "camarades" de promotion, c'est pas mal aussi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Walther
Mélomane averti
Walther

Nombre de messages : 219
Date d'inscription : 09/09/2010

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyMar 23 Sep 2014 - 13:15

fomalhaut a écrit:
Chris3 a écrit:
Diablotin a écrit:
pas très gâté dans la 9ème (le troisième mouvement est très critiqué pour son approche trop romanisante, de même que la fin du quatrième pour un orchestre et un choeur trop brouillons -à mon avis, pour ce dernier point, c'est lié au pressage de l'époque, quand on tassait trop les 33 tours, les fins de disque sonnaient parfois mal-).

Je comprends mieux pourquoi Alex a des envies de suicide quand il entend la version Fricsay dans Orange Mécanique !

Suicide ou pas ? that is the question !
A ma connaissance, ce n'est pas Ferenc Fricsay qui pousse au suicide mais André Cluytens !
Sauf erreur de ma part, c'est l'enregistrement d'André Cluytens qui fait partie de la bande son de cette Mechanical Clock.

La confusion n'est pas très grave : André Cluytens et Ferenc Fricsay ont enregistré simultanément et conjointement, si j'ose écrire, la 9eme de LVB a Berlin en décembre 1957.
A l'un les jours pairs, à l'autre les jours impairs...l'orchestre et le chœur étaient les mêmes, les solistes différaient.
Quoiqu'il en soit, ce sont la deux magnifiques versions.

fomalhaut

Non, je confirme, c'est bien la version Fricsay qui est utilisée dans Orange Mécanique (A Clockwork Orange en VO, pas Mechanical Clock) : on voit furtivement le nom du chef sur la cassette audio (jaune, ce qui atteste que c'est bien DG et pas EMI) lorsque Alex l'introduit dans son lecteur. Par contre le générique de fin indique seulement "Beethoven, Symphonie n°9, Deutsche Grammophon".
Revenir en haut Aller en bas
Figaro
Mélomaniaque
Figaro

Nombre de messages : 921
Localisation : Quelque part ;-)
Date d'inscription : 08/06/2010

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyMar 19 Mai 2015 - 23:20

Ferenc Fricsay 81hboy7A4dL._SL1500_ Ferenc Fricsay 91ddPePs8KL._SL1500_
Enfin le volume 2 avec les oeuvres vocales cheers cheers cheers
Revenir en haut Aller en bas
Diablotin
Mélomaniaque
Diablotin

Nombre de messages : 1097
Age : 54
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 25/03/2010

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyMer 20 Mai 2015 - 14:06

Yep ! En 38 galettes, on aura doit à :

• Bartok: Le château de Barbe Bleue (chanté en allemand)
• Beethoven: Fidelio
+Bizet: Carmen (Extr.)
• Gluck: Orphée et Euridice
• Haydn: Les saisons; Te Deum
• Kodaly: Psalmus hungaricus
• Mendelssohn: Songe d’une nuit d’été
• Brahms: Alt-Rhapsodie
• Mahler: Rückert-Lieder
• Mozart:
Die Zauberflöte;
Don Giovanni;
Idomeneo;
Le nozze di Figaro;
Messe KV 427;
Requiem KV 626;
Laudate Dominum; Exsultate, jubilate
• Rossini: Stabat Mater
• J. Strauss II: Die Fledermaus
• Stravinsky: Oedipus Rex; Symphonie des Psaumes
• Verdi: Requiem; 4 pièces sacrées
• Wagner: Der fliegende Holländer
• Orff: Carmina burana

+ «Ferenc Fricsay - Erzähltes Leben», documentaire
+1 DVD: Répétition et interprétation de «L’apprenti sorcier» & «Hary Janos Suite»
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 12611
Age : 46
Date d'inscription : 02/03/2014

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyLun 18 Jan 2021 - 23:12

Du fil «Double concerto Brahms»:
Spleen l'Ancien a écrit:
J'aime beaucoup cette version avec Janos Starker et Wolfgang Schneiderhan, malgré un enregistrement qui doit commencer à dater je trouve que la prise de son est réussie, pas de bouillie sonore ici, le violon (un peu aigrelet certes) et le violoncelle se détachent bien l'un de l'autre dans les passages complexes, l'orchestre à une jolie dynamique également, bref un album plutôt homogène avec un son assez « droit », une belle réussite.  

Ferenc Fricsay R-306410
DavidLeMarrec a écrit:
Je n'arrive pas à lire le nom de l'orchestre ni du chef (on dirait Fricsay sur la photo ? mais c'est un peu tard vu les looks, et je suis étonné de ne pas avoir entendu parler de cet enregistrement Surprised).
Spleen l'Ancien a écrit:
Bingo !
Benedictus a écrit:
Oui, c'est Fricsay / RSO en 1961. Très belle version, avec des sonorités un peu frustes et un élan qui exaltent le côté folklorisant, belle captation ancienne un peu frontale et mate. Ça a souvent été réédité avec le triple de Beethoven par Anda/Schneiderhan/Fournier/Fricsay (en Dokumente, plus récemment en The Originals.)
DavidLeMarrec a écrit:
RSO ?

(Pour moi ça veut dire Rundfunk Sinfonieorchester… La RIAS ?)
Benedictus a écrit:
RSO Berlin - avant ou après son changement de nom en RIAS-SO, je ne sais plus; mais oui, c'est le même orchestre.
DavidLeMarrec a écrit:
Parce que pour moi, RSO Berlin, c'est la Radio-Est… (C'est en tout cas le nom qu'elle a porté pendant une bonne partie du XXe et porte encore aujourd'hui.)

Merci. Je m'étais donc trompé sur les looks !  

Il y a d'autres studios instrumentaux marquants de Fricsay que j'aurais manqué, alors ?
Benedictus a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Parce que pour moi, RSO Berlin, c'est la Radio-Est… (C'est en tout cas le nom qu'elle a porté pendant une bonne partie du XXe et porte encore aujourd'hui.)
C'est bien écrit Radio-Symphonie-Orchester Berlin, sur les différentes rééditions.
Ferenc Fricsay Front-1   Ferenc Fricsay Beethoven-triple-concerto-brahms-double-concerto-0028947753414

DavidLeMarrec a écrit:
Il y a d'autres studios instrumentaux marquants de Fricsay que j'aurais manqué, alors ?
De mémoire: ses Bartók-Kodály (que tu connais forcément), ses Haydn, des enregistrements de musique «légère» à l'opposé du genre «champagne» (suite de Carmen, famille Strauss, ouvertures de Rossini), des captations très intéressantes qui document ce qu'était à l'époque la création contemporaine en Allemagne (Hartmann, Blacher, Egk, Fortner, von Einem, Liebermann, Henze...)

DavidLeMarrec a écrit:
Benedictus a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Parce que pour moi, RSO Berlin, c'est la Radio-Est… (C'est en tout cas le nom qu'elle a porté pendant une bonne partie du XXe et porte encore aujourd'hui.)
C'est bien écrit Radio-Symphonie-Orchester Berlin, sur les différentes rééditions.
Ferenc Fricsay Front-1   Ferenc Fricsay Beethoven-triple-concerto-brahms-double-concerto-0028947753414
Ah oui, c'est ça, Radio-Symphonie-Orchester, alors qu'à l'Est c'était Rundfunk-Sinfonieorchester. hehe

Citation :
ses Haydn
Tiens, pas sûr d'avoir écouté ça.

Citation :
des captations très intéressantes qui document ce qu'était à l'époque la création contemporaine en Allemagne (Hartmann, Blacher, Egk, Fortner, von Einem, Liebermann, Henze...)
Ce n'était pas ma question de départ, mais j'ignorais ça… c'est très intéressant… Il y a des choses qui méritent particulièrement le détour ?
Benedictus a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Ah oui, c'est ça, Radio-Symphonie-Orchester, alors qu'à l'Est c'était Rundfunk-Sinfonieorchester. hehe
geek

DavidLeMarrec a écrit:
Citation :
ses Haydn
Tiens, pas sûr d'avoir écouté ça.
J'en garde un très bon souvenir, mais je n'ai pas réécouté ça depuis des lustres.

DavidLeMarrec a écrit:
Citation :
des captations très intéressantes qui document ce qu'était à l'époque la création contemporaine en Allemagne (Hartmann, Blacher, Egk, Fortner, von Einem, Liebermann, Henze...)
Ce n'était pas ma question de départ, mais j'ignorais ça… c'est très intéressant… Il y a des choses qui méritent particulièrement le détour ?
Là aussi, pour te dire dans le détail, il faudrait que je les réécoute, ce que je n'ai pas fait depuis un sacré bail. (Mais ce sont bien des studios instrumentaux DG.)
DavidLeMarrec a écrit:
Ah pardon, quand tu disais captations (vs. enregistrements), je croyais des prises sur le vif !

Très curieux d'entendre ça.
Non, non, en fait je disais juste captations par synonymie approximative, pour éviter une répétition.

Bon, je viens donc de récupérer tout ce que j'ai pu trouver en œuvres austro-allemandes post-1945 dans ce gros coffret:
Ferenc Fricsay Fricsa10
Ce qui nous donne:

Boris BLACHER:
• Concerto pour piano et orchestre n°1, op. 28: (Finale) Rondo. Allegro - Gerty Herzog (piano)
• Variations pour orchestre sur un thème de Paganini, op. 26

Werner EGK:
• Kleine Abraxas-Suite (1948)
• Französische Suite nach Rameau (1949)

Gottfried von EINEM:
• Capriccio pour orchestre, op. 2
• Concerto pour piano, op. 20 - Gerty Herzog (piano)
• Dantons Tod, op. 6: Geschwindmarsch
• Ballade pour orchestre, op. 23

Wolfgang FORTNER:
• Symphonie: IV. Finale

Karl Amadeus HARTMANN:
• Symphonie n°4 pour orchestre à cordes: III. Finale: Adagio appassionato
• Symphonie n°6

Hans Werner HENZE:
• Ballett-Variationen

Rolf LIEBERMANN:
• Furioso pour orchestre
• Suite über schweizerische Volkslieder

Après, pour le référencement, c’est un gros foutoir:
- pas moyen de trouver des dates et des lieux précis d’enregistrement (sauf pour Hartmann 6: Jesus-Christus-Kirche, 19 septembre 1955);
- beaucoup d’enregistrements en EP, notamment dans la collection «Musica Nova» (dont des mouvements isolés de concertos ou de symphonies), ensuite réédités en 33t puis en CD avec des couplages variables (ou avec des œuvres issues du même contexte mais par d’autres interprètes; ou bien par Fricsay mais avec des œuvres issues d’autres contextes, comme Kodaly / Stravinsky / Einem; ou bien des programmes plus cohérents mais ne reprenant qu’une partie des titres ci-dessus);
- et bien sûr toujours le gimmick de Radio-Symphonie-Orchester Berlin vs. RIAS-Symphonie Orchester Berlin (la version dématérialisée de l’intégrale DG donne Radio-Symphonie-Orchester Berlin pour toutes les pistes.)

Bon, là, je viens d’écouter les deux Egk: très bien, très «français.» La Suite française (justement) «d’après Rameau» évoque moins Rameau qu’un Poulenc/Milhaud en plus droit et carré (et le dernier mouvement du Offenbach rosenthalisé!) La Kleine-Abraxas-Suite a des couleurs et un rebond chorégraphique vraiment chouette! Je pense que ça pourrait te plaire.
Ferenc Fricsay 1959_e10   Ferenc Fricsay 1957_e10

Et puis Hartmann 6: frontal, avec un élan motorique haletant, avec des textures variées, un peu frustes et détaillées (piano, percussions et vents très présents) et un spectre assez mat. J’aime beaucoup - pas du tout germanique et cordé, mais un côté un peu Stravinsky-Bartók avec des fugues dans tous les sens.
Ferenc Fricsay Hartma15


Dernière édition par Benedictus le Lun 18 Jan 2021 - 23:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91676
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyLun 18 Jan 2021 - 23:17

Super, merci !!

C'est sans doute à cause de ce fractionnement que j'ai raté ça… Surprised
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Bruno Luong
Mélomaniaque


Nombre de messages : 1312
Date d'inscription : 07/08/2012

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyMar 19 Jan 2021 - 14:59

Benedictus a écrit:
[

Boris BLACHER:
• Concerto pour piano et orchestre n°1, op. 28: (Finale) Rondo. Allegro - Gerty Herzog (piano), enr. XII.1949
• Variations pour orchestre sur un thème de Paganini, op. 26, enr. 4.X.1950

Werner EGK:
• Kleine Abraxas-Suite (1948), enr. IX.1949
• Französische Suite nach Rameau (1949),  enr.  12-23.IX.1955

Gottfried von EINEM:
• Capriccio pour orchestre, op. 2, enr. 22.III.1952
• Concerto pour piano, op. 20 - Gerty Herzog (piano), enr. 7.II.1961
• Dantons Tod, op. 6: Geschwindmarsch, enr. 06.VIII.1947
• Ballade pour orchestre, op. 23, enr. IX.1961

Wolfgang FORTNER:
• Symphonie: IV. Finale. enr. XII.1949

Karl Amadeus HARTMANN:
• Symphonie n°2 pour orchestre à cordes: III. Finale: Adagio appassionato, enr. XII.1949
• Symphonie n°6, enr. 12-23.IX.1955

Hans Werner HENZE:
• Ballett-Variationen,  enr. 6.XII.1949

Rolf LIEBERMANN:
• Furioso pour orchestre,  enr. 15.V.1954
• Suite über schweizerische Volkslieder, enr. VI.1955

Après, pour le référencement, c’est un gros foutoir:
- pas moyen de trouver des dates et des lieux précis d’enregistrement (sauf pour Hartmann 6: Jesus-Christus-Kirche, 19 septembre 1955);

Je complète avec les dates (source coffret Rouge Fricsay). La date de Hartmann 6 est plus vague que celle fournie par Benedictus.
l'Adagio appassionao est extrait de la symphonie No. 2 et pas 4.
Je ne trouve pas Dantons Tod de EINEM dans mes CDs, qui est publié par Opera d'Oro, mais pas chez DG, une oublie ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 12611
Age : 46
Date d'inscription : 02/03/2014

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyMar 19 Jan 2021 - 22:00

Bruno Luong a écrit:
Je complète avec les dates (source coffret Rouge Fricsay).
Very Happy Super, merci! (J'imagine que tout ça a été enregistré à la Jesus-Christus-Kirche de Berlin-Dahlem?)

Bruno Luong a écrit:
l'Adagio appassionao est extrait de la symphonie No. 2 et pas 4.
Alors, ce doit être une erreur de la notice papier de DG, corrigée dans la version numérique: à l'écoute (et après vérification avec la version et Stenz), il s'agit bien du troisième et dernier mouvement de la 4ᵉ Symphonie de Hartmann (d'ailleurs, la 2ᵉ est en seul mouvement, Adagio.)

Bruno Luong a écrit:
Je ne trouve pas Dantons Tod de EINEM dans mes CDs, qui est publié par Opera d'Oro, mais pas chez DG, une oublie ?
En effet, je n'en ai pas trouvé trace dans les anciennes éditions vinyle. Dans la version numérique, c'est sur le disque 6, plage 8, entre entre la 6ᵉ de Hartmann et la Petite Symphonie concertante de Frank Martin.


Dernière édition par Benedictus le Mar 19 Jan 2021 - 22:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 12611
Age : 46
Date d'inscription : 02/03/2014

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyMar 19 Jan 2021 - 22:13

En Playlist, lulu a écrit:
Pour ce qui est de Egk, instructif aussi le cd Wergo avec des œuvres pour vents des années 70 et 80, qui rappelle que le genre du divertimento néoclassique insipide, dont Adorno disait déjà en 1961 : « je conçois souvent le soupçon que ce à quoi ils procèdent n’est méthodiquement pas si éloigné de l’arbitraire des fausses notes que multipliaient, dans les festivals d’il y a trente ou quarante ans, les concertos et les ensembles à vent néo-classiques. », n’était pas encore tout à fait mort.
hehe Cela dit, dans le cas des ces deux œuvres-là, ce n'est pas tout à fait aussi net. Davantage, certes, dans la Französische Suite - mais l’harmonie est quand même plus carrée, le discours moins babillard-sautillant que du vrai simili-XVIIIᵉ des années 30 avec des fausses notes. Et c'en est assez éloigné dans la Kleine Abraxas-Suite, où on serait plus dans des couleurs et des carrures un peu à la Roussel-Schmitt que dans du néoclassique proprement dit; et avec une dimension chorégraphique-narrative  très marquée.

En revanche je ne connais pas les œuvres tardives pour ensembles à vent dont tu parles.

lulu a écrit:
En Allemagne Egk n’était d’ailleurs pas le seul à verser là-dedans si tardivement... Je suppose que c’est ce que donne l’effet objectivité-rationalité d’après-guerre sur des compositeurs conservateurs...
Très intéressant, ça, comme piste de réflexion. Je n’y avais pas du tout pensé, mais ça fait vraiment sens.


En poursuivant mon exploration, j’ai bien aimé les deux œuvres de Liebermann, qui, tout en n’étant absolument pas novatrices, échappent assez nettement à ce tropisme néoclassicisant-années-30.

Ferenc Fricsay Fricsa11

Le Furioso pour orchestre est très franchement enraciné dans le premier quart du XXᵉ: il consiste en fait en deux sections effectivement furieuses (c’est vraiment très motorique, percussif, avec des couleurs très crues - très Stravinsky-Bartók, en plus frontal et massif en termes d’orchestration et en plus carré harmoniquement) encadrant une sorte de cantilène lente très postromantique-tardive. En fait, on pourrait penser à du Henze de jeunesse mais avec une tonalité plus stable.

Quant à la Suite über schweizerische Volkslieder, c’est encore autre chose. On est bien dans une sorte de néoclassicisme, mais pas du tout un néoclassicisme années 30: en fait, c’est carrément le néoclassicisme de Brahms (celui des Variations sur un thème de Haydn ou des Sérénades), y compris en termes d’alliages instrumentaux, mais auquel les tournures mélodiques et le diatonisme franc des thèmes folkloriques confèrent une espèce de naïveté souriante, sans façons, au premier degré.

(Je pense que ça pourrait assez convenir à David.)


Dernière édition par Benedictus le Mar 19 Jan 2021 - 22:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 91676
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyMar 19 Jan 2021 - 22:30

Merci pour ce grand récapitulatif ! cheers

Une belle occasion de joindre l'utile à l'agréable en allant gratter du côté de ces compositeurs que j'aime assez en général… tout en profitant de Fricsay. bounce
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
fomalhaut
Mélomaniaque
fomalhaut

Nombre de messages : 1340
Age : 77
Localisation : Levallois-Perret
Date d'inscription : 23/04/2006

Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay EmptyMer 20 Jan 2021 - 12:50

Je ne suis pas un grand fan de Ferenc Fricsay, interprète, mais j'apprécie sa personnalité et sa démarche artistique.
Je me permets d'attirer votre attention sur ce coffret Bartok publié par Audite :

https://www.amazon.fr/Ferenc-Fricsay-Conducts-Bartok-RIAS-Symphonie-Orchester/dp/B01AXLEIZ8/ref=sr_1_26?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&crid=3SGMFCFPR9AIB&dchild=1&keywords=fricsay+bartok&qid=1611143166&s=music&sprefix=fricsay%2Cpopular%2C202&sr=1-26

et vous encourage vivement à le rechercher.

fomalhaut
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Ferenc Fricsay Empty
MessageSujet: Re: Ferenc Fricsay   Ferenc Fricsay Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ferenc Fricsay
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: