Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-8%
Le deal à ne pas rater :
Climatiseur réversible mobile BEKO BX112H (3400 watts – 12000 BTU)
599.99 € 649.99 €
Voir le deal

 

 La musique, c'est... quel art ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



La musique, c'est... quel art ? Empty
MessageSujet: La musique, c'est... quel art ?   La musique, c'est... quel art ? EmptySam 2 Aoû 2014 - 21:28

Hem...

Bonjour !

Bon alors, j'ai un petit souci.
Je dois classer dans une même catégorie musique et cinéma. Mais quel nom donner à cette catégorie ?
J'ai pensé à "Arts médiatiques", mais ça ne concerne que les arts ayant un vecteur numérique. Ce qui ne concerne point la musique.


Si vous avez une idée, ça m'arrangerait bien...

Merci d'avance  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88895
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

La musique, c'est... quel art ? Empty
MessageSujet: Re: La musique, c'est... quel art ?   La musique, c'est... quel art ? EmptySam 2 Aoû 2014 - 22:03

Arts sonores et visuels (moins univoque qu'audio-visuels).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



La musique, c'est... quel art ? Empty
MessageSujet: Re: La musique, c'est... quel art ?   La musique, c'est... quel art ? EmptySam 2 Aoû 2014 - 22:16

Arts sonores et visuels... Effectivement, c'est comme les lunettes, on ne les cherche jamais tant que lorsqu'on les a sur le nez...


Hum... Quoiqu'audio-visuel pourrait être bien, parce qu'en fait à côté de cette catégorie devant regrouper musique et cinéma, j'ai d'autres catégories qui concernent la sculpture, la peinture, etc...

Or la peinture, ça trouve sa place dans les arts visuels.
Tandis qu'audio-visuel, ça a pris - me semble-t'il - un sens un peu générique, désignant la plupart du temps la musique et le cinéma.

M'enfin, le débat reste ouvert...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88895
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

La musique, c'est... quel art ? Empty
MessageSujet: Re: La musique, c'est... quel art ?   La musique, c'est... quel art ? EmptySam 2 Aoû 2014 - 23:16

Audio-visuel est souvent synonyme de cinéma, d'où ma distinction. Mais effectivement, si tu as une catégorie arts visuels, ça prend son sens.

Ou alors, plus osé, arts du temps.

Je trouve étrange de les relier absolument, cela dit. Tu es vraiment obligé, et tu ne peux pas mettre musique & cinéma ?
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



La musique, c'est... quel art ? Empty
MessageSujet: Re: La musique, c'est... quel art ?   La musique, c'est... quel art ? EmptyDim 3 Aoû 2014 - 20:36

En fait mes 5 autres catégories commencent par Arts ceci, Arts cela...
Alors si je marque pour la sixième "musique et cinéma", je trouve que ça fait bizarre.

Bon faisons plus simple. Le musique seule, ça entre dans quelle catégorie artistique ? Dit-on "Art musical ou Arts musicaux" ?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88895
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

La musique, c'est... quel art ? Empty
MessageSujet: Re: La musique, c'est... quel art ?   La musique, c'est... quel art ? EmptyDim 3 Aoû 2014 - 21:58

Ca fonctionne a écrit:
En fait mes 5 autres catégories commencent par Arts ceci, Arts cela...
Alors si je marque pour la sixième "musique et cinéma", je trouve que ça fait bizarre.

Bon faisons plus simple. Le musique seule, ça entre dans quelle catégorie artistique ? Dit-on "Art musical ou Arts musicaux" ?

Je dirais Arts sonores : art musical est plutôt redondant.

Mais enfin, en principe, ça s'appelle musique.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



La musique, c'est... quel art ? Empty
MessageSujet: Re: La musique, c'est... quel art ?   La musique, c'est... quel art ? EmptyDim 3 Aoû 2014 - 22:03

Et pourquoi pas Arts du spectacle ?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88895
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

La musique, c'est... quel art ? Empty
MessageSujet: Re: La musique, c'est... quel art ?   La musique, c'est... quel art ? EmptyDim 3 Aoû 2014 - 22:04

Ca fonctionne a écrit:
Et pourquoi pas Arts du spectacle ?

Ça inclut le théâtre, et pas forcément la musique instrumentale.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Invité
Invité



La musique, c'est... quel art ? Empty
MessageSujet: Re: La musique, c'est... quel art ?   La musique, c'est... quel art ? EmptyDim 3 Aoû 2014 - 22:06

Sur ce site il est question de la musique aussi : http://www.onisep.fr/Decouvrir-les-metiers/Des-metiers-par-secteur/Audiovisuel-Spectacle/Arts-du-spectacle-des-metiers-passion


Théâtre cinéma, c'est kif kif... Pour l'instant Arts du spectacle me semble convenable sans être parfait, m'enfin si ça offense des consciences...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La musique, c'est... quel art ? Empty
MessageSujet: Re: La musique, c'est... quel art ?   La musique, c'est... quel art ? EmptyDim 3 Aoû 2014 - 22:08

Sur le même site, ils placent la musique et le cinéma dans Arts audiovisuels... Bon je crois que ça va être ça donc.

http://www.onisep.fr/Decouvrir-les-metiers/Des-metiers-par-secteur/Audiovisuel-Spectacle/Audiovisuel-des-emplois-intermittents

Bravo DavidLeMarrec, vous avions vu juste.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88895
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

La musique, c'est... quel art ? Empty
MessageSujet: Re: La musique, c'est... quel art ?   La musique, c'est... quel art ? EmptyDim 3 Aoû 2014 - 22:14

Ca fonctionne a écrit:
Théâtre cinéma, c'est kif kif...

Ça pourrait, mais il n'y a pas de représentation au cinéma, et donc on l'en exclut. Il faut dire que vu l'évolution du genre, on ne peut plus guère parler de théâtre filmé.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6428
Age : 28
Date d'inscription : 06/01/2011

La musique, c'est... quel art ? Empty
MessageSujet: Re: La musique, c'est... quel art ?   La musique, c'est... quel art ? EmptyDim 3 Aoû 2014 - 22:22

DavidLeMarrec a écrit:
Ca fonctionne a écrit:
Théâtre cinéma, c'est kif kif...

Ça pourrait, mais il n'y a pas de représentation au cinéma, et donc on l'en exclut. Il faut dire que vu l'évolution du genre, on ne peut plus guère parler de théâtre filmé.

Le cinéma compte parmi les arts du spectacle, en tout cas moi je fait des études en art du spectacle parcours cinéma-audiovisuel (Donc oui Audiovisuel pour englober musique et cinéma, ça peut marcher)

sinon Ça fonctionne: théâtre-cinéma, pour plein de raison c'est pas kiff kiff, si ce que tu entend par là c'est que c'est a peu prés équivalent.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La musique, c'est... quel art ? Empty
MessageSujet: Re: La musique, c'est... quel art ?   La musique, c'est... quel art ? EmptyDim 3 Aoû 2014 - 22:48

Parsifal a écrit:


Le cinéma compte parmi les arts du spectacle, en tout cas moi je fait des études en art du spectacle parcours cinéma-audiovisuel (Donc oui Audiovisuel pour englober musique et cinéma, ça peut marcher)
Chouette, adjugé vendu. Les sous-catégories viendront éclaircir le terrain.

Parsifal a écrit:

sinon Ça fonctionne: théâtre-cinéma, pour plein de raison c'est pas kiff kiff, si ce que tu entend par là c'est que c'est a peu prés équivalent.
Je pensais essentiellement au jeu d'acteur à vrai dire. Mais c'est vrai que c'est très différent.
D'ailleurs sur le plan psychologique, je dirais que le théâtre est bien plus sain que le cinéma. La conscience est bien moins manipulée par des plans divers et variés. Dans le cinéma, les plans s'enchaînent à un rythme trop rapide pour être conscientisés, ils dictent les perceptions du spectateur.
Le cinéma est passablement dictatorial.
Du reste, on y trouve de moins en moins d'acteurs... Probablement les personnages de synthèse coûtent-ils moins cher à mettre en scène...

Le cinéma, un art du passé en devenir ?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 88895
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

La musique, c'est... quel art ? Empty
MessageSujet: Re: La musique, c'est... quel art ?   La musique, c'est... quel art ? EmptyDim 3 Aoû 2014 - 22:52

Ca fonctionne a écrit:
Le cinéma est passablement dictatorial.

En salle, je suis d'accord, mais dans les retransmissions ultérieures, il est bien plus facile de baisser le son, d'arrêter l'image, de parler en même temps qu'au théâtre. Mr. Green

De toute façon, le théâtre, c'est une rémanence antédiluvienne pour petit-bourgeois, et le cinéma, un passe-temps pour no-life.

Heureusement qu'il y a la musique pour ne servir à rien, mais de façon honnête. Cool
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Parsifal
Mélomane chevronné
Parsifal

Nombre de messages : 6428
Age : 28
Date d'inscription : 06/01/2011

La musique, c'est... quel art ? Empty
MessageSujet: Re: La musique, c'est... quel art ?   La musique, c'est... quel art ? EmptyLun 4 Aoû 2014 - 0:52

Ca fonctionne a écrit:

D'ailleurs sur le plan psychologique, je dirais que le théâtre est bien plus sain que le cinéma. La conscience est bien moins manipulée par des plans divers et variés. Dans le cinéma, les plans s'enchaînent à un rythme trop rapide pour être conscientisés, ils dictent les perceptions du spectateur.
Le cinéma est passablement dictatorial.

Ta conception du cinéma est quand même franchement caricatural?

Déjà tu surestime le pouvoir de fascination du cinéma, en plus de 100 ans d'existences les gens ont largement eut le temps de se familiarisé avec les images en mouvement, et a défaut de vraiment comprendre le langage cinématographique ils s'y sont largement habitué ce qui a forcément établis une certaine distance entre eux et les images il n'y a plus vraiment de naïveté et son pouvoir hypnotique que tu semble lui reprocher est aujourd'hui largement de l'ordre du mythe. Par ailleurs il reste a prouvé que ce pouvoir hypnotique est jamais eut l'étendue qu'on lui prêtes on évoque souvent la panique des premiers spectateurs du cinématographe lumière qui auraient fui pensant que le train allait sortir de la toile car c'était leur premier contact avec des images mouvantes. C'est selon toute vraisemblance un mythe entretenu par les Lumières a des fins publicitaires, a cette époque les gens n'étaient pas plus bête qu'aujourd'hui et savaient bien que ce qu'ils voyaient n'étaient que des images et étaient a même de garder une certaine forme de distance.
Ensuite le cinéma n'est pas plus dictatorial que le théâtre, le spectateur est placé dans les deux cas dans une position passive il "subit" un spectacle sur lequel il n'a aucune prise, pendant une heure ou deux il accepte de rentrer dans un monde de convention et d'illusion mais il le fait en toute conscience et il ne faut pas le croire dupe du spectacle c'est la "willing suspension of disbelief" de Coleridge (je cite en anglais par pur snobisme car je trouve cette phrase extrémement classe en anglais  La musique, c'est... quel art ? 2749678541 ) mais comme c'est volontaire il reste tout a fait libre de rester hermétique au spectacle et c'est assez facile de rester hermétique au cinéma, et y compris avec des films qui font tout pour occuper l'esprit du spectateur. En salle le cinéma n'est pas si dictatorial que ça, je me réfère a l'autobiographie d'Harpo Marx (des Marx Brothers pour ceux qui ne connaissent pas) qui évoque les cinéma populaire de son enfance, ou il décrit des salles chaotique ou ça discutaient, criaient, avec des enfants qui courraient dans la salle, d'autre encore bébé qui pleuraient dans les bras de leur mère, on pense un peu aux représentation des théâtres populaires dans les enfants du paradis. Il est vrai qu'Harpo évoque la période du muet avec le son ça devient plus difficile, mais enfin on est loin de l'image de l'art dictatorial qui s'impose aux conscience sans leur laisser aucune liberté ce que tu semble suggérer.
Le cinéma manipule les émotions et guide le regard du spectateur par les changement de plans, mais tous les arts manipule et s'impose au spectateur lecteur, le théâtre manipule tout autant, la littérature également. On me diras qu'au théâtre la distance est plus grande car c'est un art bien moins réaliste basé sur la convention, quand a la littérature elle préserve l'imagination, sauf que pour moi ça c'est une vue de l'esprit, effectivement face au mot ont peut créer nos propres images là ou le cinéma nous les impose, mais l'imagination lorsqu'on lit un roman est totalement sous l'emprise de l'auteur qui nous dit ce qu'il faut voir et ce qu'il nous faut penser de l'intrigue et des personnages. on peut m'objecter que la littérature nous laisse une certaine capacité d'interprétation qui peut aller éventuellement contre la vision de l'auteur, ça a donner des théorie intéressante. Cette capacité d'interprétation existe aussi au cinéma sur les personnages notamment, puisqu'au cinéma nous percevons essentiellement les personnages par leurs actes ce qui leur confère une certaine opacité et nous donne une liberté (relative certes) dans les jugements que nous pouvons porter sur eux d'autant plus que si le metteur en scéne et le scénariste ne sont pas la même personne leur vision peut parfois différer, le metteur en scéne proposant une interprétation du scénario.

Le cinéma fonctionne souvent par identification et joue sur les émotion c'est le moteur principal de l'art d'un Hitchcock, mais tout les films ne fonctionnent pas ainsi, la distanciation existent au théâtre, elle existe aussi au cinéma les metteur en scéne ont inventé des formes trés varié et trés diverse pour contrer ou du moins questionner le processus d'identification voir questionner leur propre art, ça peut passer par une théâtralité excessive: (Fassbinder par exemple), par une mise en scéne visible qui joue aussi bien sur des effets cinématographique exacerber que sur la théâtralité (Orson Welles), par une destruction des codes élémentaires de la grammaire cinématographique (Godard), par la contemplation la mise en avant des temps mort plutôt que de l'action (Antonioni, Wim Wenders), par une interrogation sur la nature même des images cinématographique (De Palma) par une narration déstructuré avec un mélange de théâtralité et de surréalisme (Resnais) et plein d'autres chose ça va du brouillage entre la fiction et le documentaire a la citation post-moderne. C'est certes généralement la marque d'un cinéma d'auteur mais ça se trouve aussi bien chez des cinéastes populaires que chez des cinéastes réputé élitiste. Le cinéma est tout sauf uniforme on y trouve de tout et pour tout les gouts et toutes les sensibilité il peut être dictatorial (ce qui ne l’empêche pas d'être génial: Hitchcock) il peut être rapide et haletant tout comme il peut être lent et contemplatif, tourné vers le divertissement uniquement ou au contraire chercher a développer la conscience critique du spectateur voir les deux.
Si le cinéma est dictatorial au fond un art comme l’opéra l'ait tout autant en tout cas dans ses intentions: non seulement l’opéra s'adresse au regard par le spectacle d'une action se déroulant sur la scéne censé captivé le spectateur, mais en plus occupe son esprit par les oreilles avec une musique presque continue qui vient lui dicter ses émotions lui imposant une certaine interprétation de ce qui se déroule sur la scéne. L'opéra n'a pas les même moyen que le cinéma et n'a peut être pas la même efficacité, mais selon ton optique il ne me semble pas plus "sain" psychologiquement.

En attendant ça n'a pas de sens de dire que le théâtre serait plus sain que le cinéma, et que celui-ci est passablement dictatorial c'est un jugement superficiel qui ne tiens pas compte de la variété de cet art

Ca fonctionne a écrit:

Du reste, on y trouve de moins en moins d'acteurs... Probablement les personnages de synthèse coûtent-ils moins cher à mettre en scène...

Non pas vraiment, enfin je ne trouve pas
on y trouve pas moins d'acteurs, c'est juste que dans un certains cinéma qui lorgne du côté de "l'imaginaire" les images de synthèses offre des possibilité créatrice inconnu jusqu'alors, mais ça ne veut pas dire que les acteurs disparaissent c'est juste qu'ils côtoient des images de synthèse pour figurer des créatures imaginaire

Quand aux films entièrement en image de synthèse, y compris ceux qui font appelle à la performance capture (technique qui implique des acteurs) ils sont généralement rangé dans la catégorie du cinéma d'animation qui n'a jamais été vraiment majoritaire.

Le cinéma n'est pas plus un art du passé que le théâtre ou la musique, c'est un art qui est amené a changer et a évoluer et qui est d'ailleurs en train de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La musique, c'est... quel art ? Empty
MessageSujet: Re: La musique, c'est... quel art ?   La musique, c'est... quel art ? EmptyLun 4 Aoû 2014 - 9:59

Excuse-moi mon cher Parsifal, mais tu ne vas pas m'apprendre mon métier.

Le cinéma est une arme de propagande redoutable, une machine à reformater les mœurs, à générer des expressions verbales, des attitudes, des modes et par suite des opinions politiques, voire des guerres.

Et c'est en grande partie parce que le public est incapable de verbaliser ses perceptions. Car analyser un film est particulièrement complexe, c'est un métier, pour le moins une formation à part entière. Lire par exemple L'analyse de séquences de Laurent Jullier.

Le cinéma fonctionne d'une manière radicalement différente du théatre : il n'y a pas de caméra entre le spectateur et le spectacle. Ce qui fait que le spectateur regarde où il veut, comme il veut et quand il veut. Si son attention se porte sur un point particulier à un moment donné, par exemple la position des pieds des acteurs, libre à lui.
Au cinéma, impossible : on voit ce que le réalisateur veut qu'on voit, au moment où il le veut et sous l'angle qu'il veut : c'est lui qui décide de tout. Le psychisme du spectateur est totalement pénétré de la volonté du réalisateur, par l'intermédiaire de ses caméras.

Et que dire encore des images subliminales... ?

Le cinéma est dictatorial au possible. C'est l'art le plus totalitaire de tous et de très loin.
Revenir en haut Aller en bas
Anthony
Mélomane chevronné
Anthony

Nombre de messages : 3621
Age : 33
Date d'inscription : 24/06/2007

La musique, c'est... quel art ? Empty
MessageSujet: Re: La musique, c'est... quel art ?   La musique, c'est... quel art ? EmptyLun 4 Aoû 2014 - 11:15

Ca fonctionne a écrit:
Le cinéma est dictatorial au possible. C'est l'art le plus totalitaire de tous et de très loin.

N'importe quoi. Relis le message de Parsifal, tout ce qu'il dit relève du bon sens. On n'a jamais pu et on ne pourra jamais démontrer l'influence réelle d'une oeuvre d'art sur le comportement des individus. Et même si c'était le cas, chacun est confronté dans son existence à des conditionnements beaucoup plus puissants que la simple exposition à un film : génétique, langage, milieu familial, etc. A supposer qu'il y ait bien une influence sur le comportement, comparé à ces autres facteurs c'est vraiment une portion très congrue.


Are you a troll ?
Revenir en haut Aller en bas
Benedictus
Mélomane chevronné
Benedictus

Nombre de messages : 10420
Age : 45
Localisation : De retour dans le neuf-quatre...
Date d'inscription : 02/03/2014

La musique, c'est... quel art ? Empty
MessageSujet: Re: La musique, c'est... quel art ?   La musique, c'est... quel art ? EmptyLun 4 Aoû 2014 - 11:17

Il y a en tous cas un aspect par lequel le cinéma me laisse, moi spectateur, infiniment plus libre que le théâtre (ou même le concert). Au cinéma, je n’ai devant moi qu’un faisceau lumineux projeté sur un écran, et pas de vrais humains en train de s’échiner pour moi: je n’éprouve donc aucune gêne «morale», si je n’aime pas ce que je vois ou ce que j’entends, à quitter la salle en plein milieu ou à ne pas applaudir; alors qu’au théâtre ou au concert, j’ai toujours considéré cette présence physique comme une sorte de chantage au respect humain, avec des obligations implicites qui en découlent - au point d’ailleurs que cela m’a longtemps gâché tout spectacle vivant.

Qui plus est, dans la mesure où précisément il offre (surtout grâce au développement des supports vidéo) des objets - les films - , le cinéma me semble beaucoup mieux se prêter à l’exercice de l’esprit critique: on peut le revoir, arrêter le visionnage, isoler des séquences ou des plans, les discuter. Comme on le fait d’un livre, d’un tableau ou d’une scultpure - ou d’un disque. Alors que face à un spectacle vivant, le spectateur est privé de cette possibilité de prise de distance, prisonnier du présent immédiat du spectacle en train de se faire et de son appartenance à une «collectivité».

Et de fait, d’après mon expérience, je trouve même qu’à degré de compétence égal du public, la parole critique est plus naturellement libérée après une séance de cinéma qu’après un concert ou une pièce de théâtre: au sortir de la Cinémathèque, j’ai toujours entendu les cinéphiles s’écharper sur le sens à donner à tel cadrage ou tel mouvement de caméra et traiter Godard ou Wyler d’imposteur, alors qu’en sortant de Pleyel ou du TCE j’ai plus souvent eu l’impression d’une sortie de messe où chacun croyait devoir montrer qu’il avait bien communié pendant une heure avec Celibidache ou Argerich (et plus accessoirement avec Bruckner ou Schumann).

Après, oui, l’analyse filmique, c’est compliqué et ça s’apprend. Mais l’analyse littéraire, l’analyse picturale, l’analyse musicale aussi: je ne vois pas en quoi la difficulté à déconstruire les systèmes de production de sens dans ces arts suffiraient à prouver une sorte d’essence totalitaire de la littérature, de la peinture ou de la musique.
Revenir en haut Aller en bas
Jof
Mélomane chevronné
Jof

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

La musique, c'est... quel art ? Empty
MessageSujet: Re: La musique, c'est... quel art ?   La musique, c'est... quel art ? EmptyLun 4 Aoû 2014 - 11:21

Bart a écrit:
N'importe quoi. Relis le message de Parsifal, tout ce qu'il dit relève du bon sens. On n'a jamais pu et on ne pourra jamais démontrer l'influence réelle d'une oeuvre d'art sur le comportement des individus. Et même si c'était le cas, chacun est confronté dans son existence à des conditionnements beaucoup plus puissants que la simple exposition à un film : génétique, langage, milieu familial, etc. A supposer qu'il y ait bien une influence sur le comportement, comparé à ces autres facteurs c'est vraiment une portion très congrue.

Je serais plutôt de l'avis de Ca fonctionne... Il a raison quand il dit que la personne qui visionne un film voit ce que le réalisateur veut qu'il voie.
Ceci dit, de là à dire que le cinéma est une arme de lavage de cerveau massive, il y a un pas, mais il est vrai que ça doit avoir un certain pouvoir de conditionnement sur l'esprit des jeunes populations, par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Anthony
Mélomane chevronné
Anthony

Nombre de messages : 3621
Age : 33
Date d'inscription : 24/06/2007

La musique, c'est... quel art ? Empty
MessageSujet: Re: La musique, c'est... quel art ?   La musique, c'est... quel art ? EmptyLun 4 Aoû 2014 - 11:26

Jof M a écrit:
Bart a écrit:
N'importe quoi. Relis le message de Parsifal, tout ce qu'il dit relève du bon sens. On n'a jamais pu et on ne pourra jamais démontrer l'influence réelle d'une oeuvre d'art sur le comportement des individus. Et même si c'était le cas, chacun est confronté dans son existence à des conditionnements beaucoup plus puissants que la simple exposition à un film : génétique, langage, milieu familial, etc. A supposer qu'il y ait bien une influence sur le comportement, comparé à ces autres facteurs c'est vraiment une portion très congrue.

Je serais plutôt de l'avis de Ca fonctionne... Il a raison quand il dit que la personne qui visionne un film voit ce que le réalisateur veut qu'il voie.

A mon avis vous êtes un peu contaminés par la politique des auteurs, je pense que vous surestimez le pouvoir réel d'un réalisateur sur le résultat final de son film. Mais admettons. Où est alors le problème ? Et en quoi est-ce si différent de ce qui se passe en musique, en poésie, etc. ?
Revenir en haut Aller en bas
Jof
Mélomane chevronné
Jof

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

La musique, c'est... quel art ? Empty
MessageSujet: Re: La musique, c'est... quel art ?   La musique, c'est... quel art ? EmptyLun 4 Aoû 2014 - 11:43

Bart a écrit:
A mon avis vous êtes un peu contaminés par la politique des auteurs, je pense que vous surestimez le pouvoir réel d'un réalisateur sur le résultat final de son film. Mais admettons. Où est alors le problème ? Et en quoi est-ce si différent de ce qui se passe en musique, en poésie, etc. ?

Le problème est que sur des personnes qui ne sont pas capables de prendre du recul (les enfants notamment), ça s'appelle de la manipulation. Mes propos sont tout à fait extrêmes, et ne sont pas à prendre au pied de la lettre car j'amplifie énormément.

Et aussi au cinéma, il se passe quelque chose qu'il ne se passe pas en musique ou en littérature : dans certains films (pas tous bien sûr) on est assailli visuellement et auditivement, ce qui n'a pas lieu dans les autres arts.
Le seul maigre argument que je puisse trouver, c'est que le cinéma (en particulier, les autres arts ayant aussi été mis à contribution) était énormément utilisé dans les régimes totalitaires (surtout l'URSS je crois), et pas forcément à des fins divertissantes, ça montre quand même qu'il aurait un certain pouvoir d'emprise sur les esprits ? Un pouvoir bien évidemment pas absolu du tout, mais quand même existant ?

Après je concède que je peux tout à fait me tromper, mais pour l'instant je vois les choses comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La musique, c'est... quel art ? Empty
MessageSujet: Re: La musique, c'est... quel art ?   La musique, c'est... quel art ? EmptyLun 4 Aoû 2014 - 11:47

Il existe des centaines et des centaines de livres sur le thème du cinéma et de la propagande, alors je ne vais pas perdre mon temps à débiter une bibliographie pour quelqu'un qui décoche du "troll" après 4 phrases de réflexion aussi approfondie qu'un beat du Bronx.


Et si quelqu'un arrive à glisser des images subliminales sur une scène de théâtre, qu'il nous fasse signe.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20313
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

La musique, c'est... quel art ? Empty
MessageSujet: Re: La musique, c'est... quel art ?   La musique, c'est... quel art ? EmptyLun 4 Aoû 2014 - 11:50

Jof M a écrit:
Et aussi au cinéma, il se passe quelque chose qu'il ne se passe pas en musique ou en littérature : dans certains films (pas tous bien sûr) on est assailli visuellement et auditivement, ce qui n'a pas lieu dans les autres arts.
Ah? La musique (opéra ou ballet), le théâtre, les concerts divers... ce n'est pas visuelle et auditif?

Citation :
Le seul maigre argument que je puisse trouver, c'est que le cinéma (en particulier, les autres arts ayant aussi été mis à contribution) était énormément utilisé dans les régimes totalitaires (surtout l'URSS je crois), et pas forcément à des fins divertissantes, ça montre quand même qu'il aurait un certain pouvoir d'emprise sur les esprits ? Un pouvoir bien évidemment pas absolu du tout, mais quand même existant ?
Euh... le cas de l'URSS justement montre bien que la musique était encore plus utilisée! Arme de propagande vers l'extérieur, restrictions politiques de la musique à l'intérieur si jamais ça ne cadrait pas avec le pouvoir...

Citation :
Après je concède que je peux tout à fait me tromper, mais pour l'instant je vois les choses comme ça.

Je suis une cruche en ciné, tout le monde l'a sûrement remarqué.
Mais le montage fait partie du domaine artistique! Sinon, le peintre qui choisit son angle de vue veut aussi faire passer un message. Le musicien qui utilise plutôt tel timbre qu'un autre dans une phrase veut aussi faire passer un message. Le poète qui choisit telle forme plutôt qu'une autre sur une même texte pareil (et que dire de l'interprète alors!).

L'art n'étant pas neutre par principe, il y a forcément un choix, une décision de l'artiste.
Enfin je pense...

_________________
Les Carnets d'Erik, le retour!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La musique, c'est... quel art ? Empty
MessageSujet: Re: La musique, c'est... quel art ?   La musique, c'est... quel art ? EmptyLun 4 Aoû 2014 - 11:55

L'art est politique, bien sûr, mais certains ne semblent pas avoir bien conscience de ce qui se passe dans leur cervelle lorsqu'ils contemplent une œuvre d'art.

Si tu regardes un tableau, tu regardes ce que tu veux, aussi longtemps que tu veux, dans l'ordre que tu veux et tu utilises le vocabulaire que tu veux pour le décrire.

Un film te montre quoi voir, dans un ordre précis, sous un angle spécifique, sans choix aucun. L'emprise sur le psychisme du spectateur est infiniment plus puissante.

Le cinéma est un art dictatorial au possible.
Revenir en haut Aller en bas
Anthony
Mélomane chevronné
Anthony

Nombre de messages : 3621
Age : 33
Date d'inscription : 24/06/2007

La musique, c'est... quel art ? Empty
MessageSujet: Re: La musique, c'est... quel art ?   La musique, c'est... quel art ? EmptyLun 4 Aoû 2014 - 11:58

@ Jof M

Je comprends très bien ce que tu veux dire, et des images cinématographiques peuvent certainement être très impressionnantes pour des personnes qui ne sont pas encore armées pour décrypter ce langage. Les enfants, donc. Mais à vrai dire ma remarque s'adressait plus à Ca fonctionne qu'à toi. J'ai un peu de mal avec l'expression "art dictatorial".  Comme tu le dis, il y a un fossé qu'il est très délicat de franchir.  Wink 

@ Ca fonctionne

Tu débarques en assaillant les forumeurs de questions qui me semblent trop naïves pour être sincères, et là brutalement tu adoptes un ton très péremptoire et limite méprisant, dont témoigne l'expression sus-mentionnée. Pour moi on est pas loin du troll. Et puis tes bouquins... bonjour l'argument d'autorité.  Rolling Eyes 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



La musique, c'est... quel art ? Empty
MessageSujet: Re: La musique, c'est... quel art ?   La musique, c'est... quel art ? EmptyLun 4 Aoû 2014 - 11:59

Bah dans ton cas tu me parais pas loin de l'imbécilité, toi qui vires immédiatement dans les attaques ad hominem.
Revenir en haut Aller en bas
Jof
Mélomane chevronné
Jof

Nombre de messages : 3541
Date d'inscription : 02/05/2014

La musique, c'est... quel art ? Empty
MessageSujet: Re: La musique, c'est... quel art ?   La musique, c'est... quel art ? EmptyLun 4 Aoû 2014 - 12:00

Polyeucte a écrit:
Ah? La musique (opéra ou ballet), le théâtre, les concerts divers... ce n'est pas visuelle et auditif?

Si si, mais tu ne crois pas que Ca fonctionne a raison en disant que les arts que tu mentionnes ne nous imposent pas les choses ? Le cinéma pas toujours, mais dans certains cas la façon dont on est assailli me pousse à dire qu'on nous impose des choses. Non ?

Polyeucte a écrit:
Euh... le cas de l'URSS justement montre bien que la musique était encore plus utilisée! Arme de propagande vers l'extérieur, restrictions politiques de la musique à l'intérieur si jamais ça ne cadrait pas avec le pouvoir...

Ah ? Si tu le dis je veux bien te croire.

Polyeucte a écrit:
Je suis une cruche en ciné, tout le monde l'a sûrement remarqué.
Mais le montage fait partie du domaine artistique! Sinon, le peintre qui choisit son angle de vue veut aussi faire passer un message. Le musicien qui utilise plutôt tel timbre qu'un autre dans une phrase veut aussi faire passer un message. Le poète qui choisit telle forme plutôt qu'une autre sur une même texte pareil (et que dire de l'interprète alors!).

L'art n'étant pas neutre par principe, il y a forcément un choix, une décision de l'artiste.
Enfin je pense...

Oui, mais justement dans le cinéma on a une association de tout ce que tu évoques. Et si on admet que les arts ont un pouvoir sur l'être humain, si on les rassemble, le pouvoir n'est-il pas décuplé ? Certes, dans le cinéma tous les arts ne sont pas utilisé, mais on en trouve quand même un certain nombre, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi

Nombre de messages : 31401
Age : 39
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

La musique, c'est... quel art ? Empty
MessageSujet: Re: La musique, c'est... quel art ?   La musique, c'est... quel art ? EmptyLun 4 Aoû 2014 - 12:04

Bon je stoppe là le débat, le temps au moins que les esprits se calment.

@Ca fonctionne : pour le moment les attaques sont plutôt de ton côté.

_________________
Laissons les jolies femmes aux hommes sans imagination - Proust (Albertine disparue)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Xavier
Père fondateur
Xavier

Nombre de messages : 84855
Age : 38
Date d'inscription : 08/06/2005

La musique, c'est... quel art ? Empty
MessageSujet: Re: La musique, c'est... quel art ?   La musique, c'est... quel art ? EmptyLun 4 Aoû 2014 - 13:55

Attention au ton employé, et ça commence avec "tu ne vas pas m'apprendre mon métier", qui est à la fois un peu hautain et obscur. (on ne sait pas quel est ton métier)

Le sujet sera rouvert demain, et dans le calme et la cordialité s'il vous plaît.  Smile 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La musique, c'est... quel art ? Empty
MessageSujet: Re: La musique, c'est... quel art ?   La musique, c'est... quel art ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La musique, c'est... quel art ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Divers :: Hors sujet-
Sauter vers: