Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-39%
Le deal à ne pas rater :
Huawei P30 Smartphone à 399€ seulement
399 € 649 €
Voir le deal

 

 Cristina Deutekom

Aller en bas 
AuteurMessage
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom EmptyVen 8 Aoû 2014 - 8:55

Cristina Deutekom est décédée hier, à l'âge de 82 ans : http://www.dutchnews.nl/news/archives/2014/08/cristina_deutekom_dies_at_82.php .
Les aficionados l'adoraient ; les autres la détestaient. Le propos n'est pas de donner (déjà !) un coup de pied dans la pierre tombale mais de rappeler qu'on a toujours les défauts (apparents) de ses qualités (immenses) ; aux yeux de certains en tout cas.
Le grand public la connait, a priori, pour 3 enregistrements souvent discutés/disputés, d'ailleurs : La Flûte enchantée par Solti (opus I en studio chez DECCA) et I Lombardi & Attila pour l'intégrale Philips des opéras des "années de galère" par Gardelli.
On a glosé sur le timbre, sur la vocalisation staccato, etc.
Le répertoire fut large, embrassant dans un même élan Mozart, bel canto romantique et opérette viennoise. On est en droit de préférer l'un ou l'autre pan ; Otello (le "forumeur", pas le personnage de fiction), en parlera(it) certainement beaucoup mieux que moi et je lui laisse bien volontiers cette place "naturelle" qu'il mérite largement d'occuper. Avec discographie à la clé.
Sinon, voir ici : http://www.operanostalgia.be/html/Deutekom.html .
A tout seigneur, cependant... Un article ici : http://levidamedechartres.over-blog.com/article-l-honneur-retrouve-de-christina-deutekom-39897282.html .


Dernière édition par bAlexb le Ven 8 Aoû 2014 - 12:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo

Nombre de messages : 28126
Age : 49
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Re: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom EmptyVen 8 Aoû 2014 - 9:50

Paix à son âme  Confused . Je crois me souvenir d'un Attila ou elle chantait Odabella; c'était énorme; à mon retour je me replongerai dans sa disco
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Re: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom EmptyVen 8 Aoû 2014 - 10:08

calbo a écrit:
Je crois me souvenir d'un Attila ou elle chantait Odabella; c'était énorme

C'est justement plus ou moins ce que je disais : "énorme" peut s'entendre différemment suivant l'angle d'écoute de l'auditeur.
Ça a été mon premier Attila et ma première Odabella (avant Gencer, Janowitz, Chiara, etc.) ; et j'ai le souvenir de la découverte d'un monde/mode vocal glaçant, sans chaleur mais particulièrement adapté au personnage (dans le genre, sa Turandot est monumentale ; idem pour son Abigaille avec Muti en 77 à Florence). Dans le même temps (mais ça a été le cas pour beaucoup de mes "découvertes", si j'y regarde de près), je me souviens aussi de l'appréciation du Guide des opéras de Verdi, par exemple (une "Bible" informée, a priori), particulièrement critique au sujet de cette Odabella et de sa Giselda des Lombardi ; ce qui m'a longtemps complexé ("oui-mais-moi-ça-m'intéresse-alors-j'ai-rien-compris").
Mais je ne peux pas dire, non plus, que j'aime/j'admire tout de la même manière : si son album viennois est un pur bonheur, si son Christ au Mont des Oliviers de Beethoven est aveuglant, je suis en revanche assez hermétique à son Mozart, à sa Medea aussi (rigide/raide ?), et une bonne partie de ce qu'elle fait dans le bel canto romantique (Rossini, Bellini que je trouve impressionnants certes, qui ont une gueule affolante c'est évident, mais à mon goût sans grand caractère, extérieurs et "seulement" vocaux et encore pas toujours d'un charme bien évident ; sauf quand c'est un "ailleurs" qu'il faut dessiner, cf. une Lucia proprement extraterrestre) me passe à côté ; ou inversement Wink .

EDIT : en me relisant je veux quand même ajouter une chose.
Pour moi, il y a(vait) plusieurs choses remarquables avec Deutekom, dans la manière dont je ressens/pressens son chant :
- Il y a les moments de grâce, au milieu de prestations qui ne m'intéressent pas forcément, quelle qu'en soit la raison (adéquation, entourage, captation) : "Ah ! Mio cor !" d'Alcina, par exemple.
- Il y a les figures, intenses : Turandot, je l'ai dit ; mais aussi celles qui éclatent, en studio, même tardivement (et peut-être parce que l'apprêt, la "nature" n'est plus la seule ressource sur laquelle asseoir le chant), comme le fulgurant trio Stuarda/Bolena/Elisabetta de Roberto Devereux dans le formidable album "Regina".
- Il y a, surtout, LA verdienne. Si je peux émettre des réserves (personnelles et personnellement justifiées/justifiables, toujours et "seulement") sur une partie du legs de Deutekom, il me semble qu'elle a été une des plus formidables verdiennes du 2e XXe siècle. Pas de comparaisons avec d'autres, parce que ça n'est pas le propos ici ; mais je veux souligner que si sur le papier, Deutekom n'était pas a priori, tel ou tel rôle/personnage (pas affaire de tempérament, ni d'intelligence du texte musical mais de strict "calibrage", cf. pas, par exemple, le falcon "naturel" d'Elena ou d'Elisabetta), je ne lui connais aucun ratage chez Verdi. Intuitive, au-delà des moyens, quels qu'il fussent et de quelque manière qu'on puisse/veuille les qualifier. Donc Elena à Paris en 75 (dir. Santi) ; j'ai parlé de son Abigaille avec Muti ; j'aurais pu citer sa Leonora (Scheveningen 80) ; mais je ne connais aucune autre (même pas Scotto, même pas Anderson, pas non plus Millo ; peut-être Sass ou Dimitrova, mais de manière plus laborieuse, c'est à dire à force de travail et sans cette espèce de panache "ontologique", j'ai envie de dire) Giselda des Lombardi aussi complète !
Donc là, au moins, deutekom - Cristina Deutekom 173236763 !


Dernière édition par bAlexb le Sam 9 Aoû 2014 - 8:30, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Re: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom EmptyVen 8 Aoû 2014 - 10:37

En français dans le texte : http://www.forumopera.com/breve/mort-de-cristina-deutekom .
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7112
Age : 54
Date d'inscription : 20/05/2010

deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Re: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom EmptySam 9 Aoû 2014 - 0:33

A l'âge de 5 ans, en entendant sa Reine de la Nuit, je suis tombé raide dingue et de sa voix et de Mozart et de La Flûte enchantée! 43 ans plus tard, mon amour pour cette cantatrice hors du commun a été sans failles et je continue et continuerai de la considérer comme une des plus extraordinaires voix du XXème siècle. Une voix immensément longue, large, aux harmoniques riches, capable d'une violence inouie dans la puissance vocale et des plus délicates nuances, une technique spectaculaire, un suraigu juste incroyable de puissance, de solidité, d'arrogance (nilssonien pour ainsi dire: Deutekom avait un contre-fa aussi immense que Nilsson avait le contre-ut!)
Elle reste à ce jour la plus incroyable et exceptionnelle Reine de la Nuit au coude à coude avec Edda Moser. Aucune, ni avant ni après ne lui (ne leur) arrive à la cheville!
Norma flamboyante d'arrogance et pourtant si émouvante mère au début de l'acte 2 et émouvante fille à la fin de l'oeuvre.
Lucia di Lammermoor hallucinée et dramatique, Elvira des Puritani si poignante et insolente de santé vocale à la fois, Abigaille, Giselda, Odabella, ... un authentique soprano risorgimentale et c'est avec elle que le jeune Verdi a retrouvé les accents guerriers les plus enflammés et sa Leonora du Trovatore (une des plus formidables de l'après-Callas!) et Turandot, immense, glaciale, impériale
et j'en oublie tant: Donna Anna superbement aristocratique, Fiordiligi tourmentée, Konstanze inébranlable
et puis des raretés absolues à commencer par l'Armida de Rossini où elle remportera un triomphe incroyable, le Mose in Egitto du même Rossini, Bianca e Fernando de Bellini, Medea de Cherubini et même Alcina de Haendel où elle scotchera tout Carnegie Hall ...
On a beaucoup glosé sur sa technique spectaculaire de vocalisation staccato-legato et ceux qui dénonçaient à tort cette technique (que d'ailleurs elle n'utilisait pas si souvent que ça! Bien plus nombreux sont les témoignages sans staccato-legato qu'avec!!) se dépêchaient d'oublier que d'autres artistes l'utilisaient aussi et de façon bien plus abondante: Marilyn Horne et Cecila Bartoli en tête!
Toujours est il que ses quelques détracteurs ont peu pesé dans la balance et ne peuvent pas faire qu'elle n'ait pas systématiquement triomphé sur toutes les scènes où elle a chanté.
Les plus grands chefs l'ont dirigée (elle fut même un temps le soprano préféré de Riccardo Muti) et de Del Monaco à Carreras en passant par Tucker, Domingo, Corelli, Bergonzi, Gedda, Kraus, Pavarotti, Aragall, Bonisolli, ... elle a eu pour partenaires les ténors les plus célèbres de la planète.

deutekom - Cristina Deutekom Deutek11

deutekom - Cristina Deutekom VCNwc9XQ5KwU3mE15n3mTAWi0sQdeutekom - Cristina Deutekom S-tkWH9HtnnOfR4jZ_GfSVbxbo0
deutekom - Cristina Deutekom 2Kq35cL8vq4yEI9g0arU5y_KSVAdeutekom - Cristina Deutekom SdbY7cD_JQma9jYXT4sid3nPpgg
deutekom - Cristina Deutekom H5Qixpk-2MqHlGefvcA08NdIKocdeutekom - Cristina Deutekom P9Xk5fYYiEKGsik48myuJkt0xGU
deutekom - Cristina Deutekom Deutek12deutekom - Cristina Deutekom IGBKqotggOet51Mgx2H01vzJJcA
deutekom - Cristina Deutekom Tp2rkHdwidqt6vwuiNukpgDoCl0deutekom - Cristina Deutekom Goods110
deutekom - Cristina Deutekom OUEv06tDw4sEdXFleZzwbHQZjIwdeutekom - Cristina Deutekom IPJqINETX0fq78bSbFi1Kng3H_s
deutekom - Cristina Deutekom Vz4XQDu5sK6FHgJ85eAKJL_Syg4deutekom - Cristina Deutekom LECtRG-6sFbAMcFtdPLwLrL0KjI
deutekom - Cristina Deutekom GiGnBkylsrXmyq3Xfj7881AVkDsdeutekom - Cristina Deutekom Deutek13
deutekom - Cristina Deutekom 3ZcPiI5cZzfSzMW02LRN41R__dM

deutekom - Cristina Deutekom O6YaMBfyCBkSvArPFIvFYdyEMagdeutekom - Cristina Deutekom QdCf75PUNsu0xgrnxRp7NPJHgRU
deutekom - Cristina Deutekom 4fjmTELp3IHkLeXBZIATeW6hV98deutekom - Cristina Deutekom Flk1BdEfJLpAAqCa-2OtQCPQcG0
deutekom - Cristina Deutekom GtztCQ8pN65NEMHx2grnCQv3NiQdeutekom - Cristina Deutekom LQqetz2MNEtJWWKjvDka-KBNR14
deutekom - Cristina Deutekom 612hku10deutekom - Cristina Deutekom 91t4hu10
deutekom - Cristina Deutekom VLot6eoxYnLgLhavHDzew4SdAxodeutekom - Cristina Deutekom VXAKcEJjUlkaDuIJeV2Awm8f1ZU
deutekom - Cristina Deutekom 9o6AFYnj7OrTCq-0MBiqHw0uxIodeutekom - Cristina Deutekom 31pix-etPk7vIFvIvkl8rXiRpo8
deutekom - Cristina Deutekom KT6tB1FrRa5Dkv742S4EPjlfBJ8deutekom - Cristina Deutekom 59WNAsnBDRXY9aaLSUm66FyjVxM
deutekom - Cristina Deutekom LOjGFUn9owoNjvOo8y5wiw9abo8deutekom - Cristina Deutekom BNQxAzBkLNxJgKkZMNwEUu_47tI
deutekom - Cristina Deutekom Xuev1bzsr6FVgZK1rT1j8CwZ22Mdeutekom - Cristina Deutekom BreJo-ed0Gagkv4C4FgKaKEhgAg
deutekom - Cristina Deutekom MKOEsrO3T_AtdRQQzom-vA0LF1w

deutekom - Cristina Deutekom 4vAkufU5yv7vjocvJVojZLYx8z4
deutekom - Cristina Deutekom ZaF-X7Nr6FQK6Mi_tcjLqCt7Sr8deutekom - Cristina Deutekom Nli7nAF7XEVERovq_XXESuXEOzY
deutekom - Cristina Deutekom VD6y1Enf-OmEIxANHY3nAl4cr7Edeutekom - Cristina Deutekom Bvwi0pXigLStjkU-OoBQF93OpXM

Bien triste nouvelle en ce qui me concerne ... Sad Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Re: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom EmptySam 9 Aoû 2014 - 2:58

Formidable recension de la carrière de Deutekom !

Souvenir: Zauberflöte, dans laquelle CD me faisait flipper. Un jour je fais entendre le premier air de la Reine de la nuit à un ami mélomane/musicien. Nous avions environ 22 ans. J'ai pratiquement ramassé la mâchoire de mon ami sur le plancher à la fin de l'air.  affraid 

Son récital CD in Vienna a longtemps été un de mes disques 'glotto' favoris. Le panache de son 'Lipizzaner Kaiserin' valait le prix d'admission.

Et puis sa Lucia, et tous ces rôles où elle prêtait sa voix immense et trompétante sans jamais rien retenir... En effet, elle donnait toujours tout ce qu'elle avait.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Re: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom EmptySam 9 Aoû 2014 - 8:29

Otello a écrit:
A l'âge de 5 ans, en entendant sa Reine de la Nuit, je suis tombé raide dingue et de sa voix et de Mozart et de La Flûte enchantée! 43 ans plus tard, mon amour pour cette cantatrice hors du commun a été sans failles et je continue et continuerai de la considérer comme une des plus extraordinaires voix du XXème siècle.

Un grand merci pour ta participation et pour le "guide" d'écoute mains .
Le but étant d'ouvrir la discussion.
(EDIT : je trouve toujours triste d'ouvrir un sujet ou de le faire remonter à la faveur du décès d'un artiste ; c'était ma minute "vanitas vanitatum" Sad  !)
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7112
Age : 54
Date d'inscription : 20/05/2010

deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Re: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom EmptyMar 12 Aoû 2014 - 15:22

parcours photographique de quelques uns des rôles de Cristina Deutekom:

deutekom - Cristina Deutekom Eugyne10

deutekom - Cristina Deutekom Schaus10

deutekom - Cristina Deutekom Zauber10

deutekom - Cristina Deutekom Cosi_f10

deutekom - Cristina Deutekom Medea_10

deutekom - Cristina Deutekom Armida11

deutekom - Cristina Deutekom Norma_10

deutekom - Cristina Deutekom I_puri10

deutekom - Cristina Deutekom Lucia_10

deutekom - Cristina Deutekom Nabucc10

deutekom - Cristina Deutekom I_lomb10

deutekom - Cristina Deutekom Attila11

deutekom - Cristina Deutekom Il_tro11

deutekom - Cristina Deutekom I_vesp10

deutekom - Cristina Deutekom Un_bal10

deutekom - Cristina Deutekom Turand10
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Re: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom EmptyMar 12 Aoû 2014 - 15:31

Si on part du principe que les 3 intégrales studio sont bien connues (et peut-être pas nécessairement les plus représentatives du grand répertoire de Deutekom ; exception faite de la Zauberflöte de Solti), vers quelle porte d'entrée "naturelle" orienterais-tu le néophyte ?
(A titre personnel, je crois qu'on aura compris où va ma préférence Wink ...)
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7112
Age : 54
Date d'inscription : 20/05/2010

deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Re: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom EmptyMar 12 Aoû 2014 - 15:42

si on met de côté les 3 intégrales studio, je recommanderais en priorité pour commencer Norma (Bregenz et San Francisco), Lucia di Lammermoor (Naples et Chicago), Armida (Venise et Bregenz), Vespri siciliani (New York et Paris) et Trovatore
et puis les albums studios consacrés à Mozart, au belcanto et le disque de duos avec Derksen!
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Re: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom EmptyMar 12 Aoû 2014 - 15:54

Otello a écrit:
si on met de côté les 3 intégrales studio, je recommanderais en priorité pour commencer Norma (Bregenz et San Francisco), Lucia di Lammermoor (Naples et Chicago), Armida (Venise et Bregenz), Vespri siciliani (New York et Paris) et Trovatore
et puis les albums studios consacrés à Mozart, au belcanto et le disque de duos avec Derksen!

Je vois qu'on a quelques tropismes en commun Wink !
L'orientation n'est vraiment pas inutile ni de pure forme, je trouve, s'agissant d'une artiste qui cristallise des sentiments/points de vue extrêmement contrastés, voire diamétralement opposés.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20350
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Re: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom EmptyMar 12 Aoû 2014 - 19:21

Bon, à force de lire sur Deutekon, j'ai quand même retenté... et il y a quelque chose dans sa façon de chanter qui me gène par moments!
L'exemple parfait est ici :
Armida : /watch?v=1t2a4O9QJ_Y
A partir de 1'30", ces vocalises me perturbent vraiment beaucoup... (elle nous refait le même coup au milieu du deuxième air de la Reine de la Nuit Sad)

EN fait quand elle ne me fait pas ça, c'est plutôt chouette... mais cette sorte de vocalisation (ici en plus très lente), ça me pose soucis. En Elvira elle le fait moins (moindre amplitude je trouve et plus vite... et surtout sur beaucoup moins de mesures!), dans Attila ça passe très bien...

Disons que dans des passages un peu sportifs, c'est même assez impressionnant.
Par contre, dans du Verdi comme la Bal, là je trouve que ça manque de rondeur... une voix un peu trop dure à la Nilson par moments Confused Mais c'est une affaire de goûts et d'habitudes peut-être!


Je ne voulais pas intervenir parce que n'aimant pas, je ne voulais dire du mal après sa disparition... mais à l'écoute, finalement pourquoi pas... à essayer! Faut juste que je trouve un rôle où elle ne me fait pas le truc du dessus là! Mr.Red
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Re: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom EmptyMar 12 Aoû 2014 - 19:28

Polyeucte a écrit:
Par contre, dans du Verdi comme la Bal, là je trouve que ça manque de rondeur... une voix un peu trop dure à la Nilson par moments Confused

Autrement intéressante, riche/formée et souple que celle de Nilsson. Chez la seconde je n'entends que les arêtes alors que chez Deutekom, il est possible de s'enfoncer profondément dans le spectre. Ce que j'ai du mal à formuler.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte

Nombre de messages : 20350
Age : 37
Date d'inscription : 03/07/2009

deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Re: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom EmptyMar 12 Aoû 2014 - 19:33

bAlexb a écrit:
Autrement intéressante, riche/formée et souple que celle de Nilsson. Chez la seconde je n'entends que les arêtes alors que chez Deutekom, il est possible de s'enfoncer profondément dans le spectre. Ce que j'ai du mal à formuler.

Bien sûr, c'est une toute autre technique! Et la voix est souple... mais il y a quelque chose de dur je trouve... et de froid un peu aussi...
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Re: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom EmptyMar 12 Aoû 2014 - 20:06

Polyeucte a écrit:
bAlexb a écrit:
Autrement intéressante, riche/formée et souple que celle de Nilsson. Chez la seconde je n'entends que les arêtes alors que chez Deutekom, il est possible de s'enfoncer profondément dans le spectre. Ce que j'ai du mal à formuler.

Bien sûr, c'est une toute autre technique! Et la voix est souple... mais il y a quelque chose de dur je trouve... et de froid un peu aussi...

Plus froid que dur en fait, je trouve ; et ça apporte, pour le coup, beaucoup à certains rôles comme je l'ai écrit plus haut.
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7112
Age : 54
Date d'inscription : 20/05/2010

deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Re: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom EmptyMar 12 Aoû 2014 - 21:37

bAlexb a écrit:
Polyeucte a écrit:
Par contre, dans du Verdi comme la Bal, là je trouve que ça manque de rondeur... une voix un peu trop dure à la Nilson par moments Confused
Autrement intéressante, riche/formée et souple que celle de Nilsson. Chez la seconde je n'entends que les arêtes alors que chez Deutekom, il est possible de s'enfoncer profondément dans le spectre. Ce que j'ai du mal à formuler.
Je suis entièrement d'accord! l'Amelia de Nilsson est très bien chantée mais tout d'un bloc de glace immuable! Avec Deutekom, on y gagne une sensibilité, une féminité, une douleur intériorisée et en même temps une grande classe et c'est encore mieux chanté que Nilsson.
Revenir en haut Aller en bas
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Re: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom EmptyMar 12 Aoû 2014 - 22:06

Les passages colorature de Deutekom ont souvent été critiqués par la presse américaine pour s'apparenter à un yodel.

C'est là que les esprits s'empoignent, comme disait Haddock. Personnellement je note - quelquefois avec étonnement - et passe outre. Si ça marche musicalement, qui suis-je pour y trouver une faute de style, en principe condamnable? Avec une si outrecuidante santé vocale, comment reprocher à sa luette de faire des triples axels tel un lapin Energizer ?

Le disque 'Cristina Deutekom in Vienna' devrait m'être livré cette semaine. king 
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89562
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Re: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom EmptyMar 12 Aoû 2014 - 22:59

Deutekom a sans doute beaucoup surpris, alors que la mode était aux grandes voix sombres, par son émission haute très lumineuse (effectivement une lumière froide) et son vibrato très serré. Il y aussi un effet « trou » dans le médium qui a pu faire douter de ses talents de dramatique.

En tout cas, j'aime beaucoup personnellement : clair et toujours très différent. Ça remplit un peu mon fantasme dans ces rôles : le timbre de Ghylaine Raphanel greffé sur un instrument sonore — un peu le même profil, aujourd'hui, que Martina Welschenbach, Soile Isokoski ou Katharina Leitgeb (qui se consacrent plutôt, en bonne logique, au répertoire germanique où ces qualités sont plus valorisées).

La comparaison avec Nilsson est étrange, parce que les voix n'ont pas grand'chose en commun : Deutekom est un soprano aigu ample alors que Nilsson est un hochdramatisch, ni le centre de gravité, ni la technique, ni la couleur, ni les rôles n'ont rien en commun. En gros, Deutekom est obligé d'élargir pour descendre tandis que Nilsson est obligée d'affiner pour monter.

Dans les choses qui restent communes à cause de la partition (legato, italien, justesse), l'avantage est clairement du côté de Deutekom de toute façon (même si elle est loin d'être championnes dans ces matières).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
A
Mélomane chevronné


Nombre de messages : 5473
Date d'inscription : 04/02/2013

deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Re: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom EmptyMar 12 Aoû 2014 - 23:27

La comparaison n'est pas boiteuse. Quelles que soient les nombreuses différences intrinsèques et techniques entre Deutekom et Nilsson, toutes deux donnaient une impression d'ampleur d'émission quasi inépuisable et de santé vocale. Comme si elles avaient pu en faire plus (tout en étant déjà au-delà de ce que leurs concurrentes pouvaient offrir) sans problème.

Ceci dit, toutes deux ont sans doute autant de détracteurs que d'admirateurs. Alors comment expliquer un tel florilège ? Faut croire que tout est question de goût et rien d'autre...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89562
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Re: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom EmptyMar 12 Aoû 2014 - 23:34

André a écrit:
La comparaison n'est pas boiteuse. Quelles que soient les nombreuses différences intrinsèques et techniques entre Deutekom et Nilsson, toutes deux donnaient une impression d'ampleur d'émission quasi inépuisable et de santé vocale. Comme si elles avaient pu en faire plus (tout en étant déjà au-delà de ce que leurs concurrentes pouvaient offrir) sans problème.

Dans les prises sur le vif, je ne trouve pas du tout Deutekom impressionnante en volume – le médium n'est pas très sonore apparemment, et même dans l'aigu, une partie du spectre est couvert par l'orchestre.

On peut être abusé par les micros, mais lorsqu'il y a effacement, c'est en général significatif (ça n'arrive jamais à Nilsson et à plein d'autres). Logique, d'ailleurs, vu la nature respective des voix (Deutekom passe l'orchestre grâce aux harmoniques aiguës plutôt que par des partiels formantiques très denses).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7112
Age : 54
Date d'inscription : 20/05/2010

deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Re: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom EmptyMer 13 Aoû 2014 - 5:14

si si! elle était phénoménale de volume et de projection (et d'ailleurs tous les témoignages de ceux qui l'ont entendue en salle convergent dans ce sens! attention les lives ne rendent pas toujours justice au relief sonore d'une soirée et la plupart des lives montrent chez Deutekom un suraigu éclatant et d'une solidité à faire honte à tous les sopranos légers, ce qu'elle n'était évidemment pas!), l'aigu et le suraigu les plus percutants et les plus pleins jamais émis, un vrai medium intense et un grave appréciable pour ce timbre plutôt clair (autrement plus consistant et charnu que celui d'une Raphanel!! lol), des harmoniques riches. Un vrai dramatico coloratura et quand je réécoute l'émission de la Radio Télévision Suisse qui lui est consacrée et qui annonce la couleur dès le début en la qualifiant de "grand soprano verdien", je suis entièrement d'accord!
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Re: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom EmptyDim 9 Aoû 2015 - 15:02

Ça n'a presque l'air de rien et ça serait passé facilement inaperçu :

Otello a écrit:
Francesco a écrit:
Tiens, Otello, une question : ton avatar actuel est bien un montage ? Il n'y a eu aucun hommage particulier à Deutekom par un grand studio, au moment de sa mort ?
Oui évidemment que c'est un montage. Je l'ai fait après avoir lu quelque part que DECCA préparait un coffret regroupant les albums PHILIPS ainsi que EMI (qui auraient été rachetés par DECCA). Je n'en sais pas plus.

cheers , ne serait-ce que pour la démarche (et son audace, en quelque sorte) !
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Re: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom EmptyMar 12 Jan 2016 - 21:14

Voilà, juste comme ça : /watch?v=Uci1ejT_bZI&feature=youtu.be & /watch?v=klSYSQ6v-HU (mais pas seulement pour faire remonter le sujet siffle ).
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7112
Age : 54
Date d'inscription : 20/05/2010

deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Re: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom EmptyMar 12 Jan 2016 - 23:36

Que je l'aime!!!!! cheers I love you
Quelle autorité vocale! Quelle aisance technique! Quelle beauté arrogante de l'aigu et du suraigu! Quelle classe! C'est mon grand amour lyrique!
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Re: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom EmptyMer 13 Jan 2016 - 8:56

J'ai envie de dire, comme je l'ai écrit plus haut (mais à de telles hauteurs, c'est le cas de le dire, on ne fait guère que pinailler Wink ) que c'est l'étrangeté non pas qui me séduit ; mais qui me heurte, m'arrête et me retient. Moins la pertinence (je ne suis pas sûr, après tout, que Deutekom soit strictement pertinente, cf. l'exemple du falcon requis pour Elena & Elisabetta où elle a pourtant été parfaitement convaincante) que l'im-pertinence, justement ; cette manière de se couler partout avec des grâces de reptiles sans émousser ni l'instrument, ni l'imagination ("pousse-toi de là que je m'y mette") qui la classe à part de la concurrence, de facto.
C'est flagrant dans l'Enlèvement qui est une authentique déclaration de guerre ; ou le sous-texte (verbal) induit la ligne, cette espèce de poussée vers l'avant d'une machine à la fois emballée/emballante et conduite d'un point A à un point B avec une impression, non pas de confort (au contraire, l'excitation vient chez moi, de cette sensation d'un terrain à conquérir, toujours) mais de prise en charge consciencieuse (consciente). Sens... du sens, en quelque sorte, une intelligence au pouvoir ; et pour le reste (si reste il y a ; ce sont de beaux reste, alors tongue ) je ne retire pas un mot de mes interventions précédentes zen .
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7112
Age : 54
Date d'inscription : 20/05/2010

deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Re: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom EmptyMer 13 Jan 2016 - 13:46

moi dès qu'elle ouvre la bouche, je sens que le terrain est déjà conquis! C'est bien mieux que consciencieux! Elle emporte tout très rapidement sur son passage avec une efficacité et une ardeur rares et dans un vrai confort vocal.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Re: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom EmptyMer 13 Jan 2016 - 14:10

Otello a écrit:
moi dès qu'elle ouvre la bouche, je sens que le terrain est déjà conquis! C'est bien mieux que consciencieux! Elle emporte tout très rapidement sur son passage avec une efficacité et une ardeur rares et dans un vrai confort vocal.

J'ai un tropisme naturel qui fait que je ne considère jamais rien comme acquis (c'est le chemin, l'acquisition pour ne pas dire : ce qui coûte, qui m'intéresse) ; mais le consciencieux n'était pas du tout péjoratif dans ma bouche (commencer l'année main dans la main avec Deutekom, c'est chouette, non Wink !), c'est vraiment le sens de conscience que je retiens. Comme dans laborieux j'entends la "valeur" travail.
(EDIT : Deutekom, pour les raisons que j'ai expliquées, a longtemps été un complexe avant de devenir une forme d'escabeau par lequel j'ai accédé au fait d'assumer mes goûts "propres", si j'ose dire ; elle, quelques autres artistes et enregistrements ont énormément compté dans ce cheminement vers l'affranchissement du laminoir de la doxa alors tu vois si on est fait pour s'accorder !)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89562
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Re: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom EmptyMer 13 Jan 2016 - 21:22

La focalisation antérieure et très franche du timbre étonne toujours : quelle finesse de timbre sur une voix réputée ample !

En revanche, en ce qui concerne les phrasés, l'extrait ne la montre pas très extravertie, pour ne pas dire vraiment scolaire niveau agogique – du moins le début, déjà que je coupe souvent les airs de Lucia quand j'écoute l'intégrale, je ne me le suis pas infligé en entier… Et puis l'italien est très lourd sur les finales. J'ai bien conscience que ça n'intéresse à peu près personne dans ce répertoire, mais pour moi, ça reste capital.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Colbran
Mélomane averti
Colbran

Nombre de messages : 200
Date d'inscription : 07/09/2014

deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Re: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom EmptyVen 15 Jan 2016 - 2:21

Une grande artiste que j'apprécie, avec quelques  réserves cependant.
Comme David l'a écrit plus haut, Deutekom, c'est une voix très haute de position. Conséquence heureuse du placement : un son clair, très clair, libre,  extrêmement percutant et squillante dans le haut médium, l'aigu et le suraigu (moins du centre au grave). Effectivement, c'est assez inédit à une époque  où les voix commençaient (et continuent , mais à un degré autrement plus élevé, à mon grand regret) à s'affaisser vers l'arrière, dans cette recherche insensée de la couleur sombre artificielle et prétendument dramatique. Cette organisation vocale de haute volée, dont l'excellent soutien permet aussi une vraie dynamique,  compense certaines maladresses d'accent, surtout dans le belcanto.

Elle est exceptionnelle en Reine de la Nuit, son plus grand rôle d'après moi. Elle y est très supérieure à Moser , qui n'est pas mauvaise en soi, mais qui ne possède pas cette émission tranchante et ce son limpide et incisif que je trouve irrésistibles dans le rôle. Des qualités qui lui permettent de ne pas en faire des caisses, question d'autorité naturelle du son encore une fois . Et puis, quelle sortie  "monstrueuse" vers le suraigu…Cette Reine est vraiment l'une des interprétations vocales  marquantes de la deuxième moitié du siècle dernier.  J'ai aussi un souvenir assez grandiose d'une Konstanze dont la date de captation m'échappe, et, en vidéo, de l'assassin Ach, ich liebte chanté en fin de carrière avec une désinvolture encore impressionnante. Une voix de fer, donc.

Je trouve ce qu'elle propose dans le primo ottocento (Elvira en tête) généralement intéressant, toujours robuste techniquement, différent c'est certain, parfois borderline et pas franchement all'italiana. Pour moi, une alternative "déviante" plutôt qu'une référence. Je vais quand même mentionner ce qui , à mon sens, est plus gênant et la pénalise dans ce répertoire. Déjà, il y a cette fameuse vocalisation aspirée. On l'a souvent réduite à ce défaut, ce qui est idiot. Mais cela confine parfois au grotesque, dans Armida par exemple (ou la Lucia précédemment postée tiens!). Je ne m'explique pas ce choix, même si je le digère étrangement mieux dans Mozart …On pourrait également évoquer un legato loin d'être immaculé, une attaque trop dure à l'occasion, quelques problèmes d'intonation dans la zone centrale, une mauvaise diction italienne  (dommage, son émission  permet une clarté à ce niveau qui est toute autre), des phrasés et des accents pas toujours d'un grand raffinement, une  première octave bien moins ferme et a fuoco que le haut de tessiture…

Je la préfère dans  le primo Verdi avec Giselda, Odabella et Abigaille. Et pourtant, dieu sait qu'elle ne possède pas  ce que je crois être la (ou les) voix verdienne. Je fais peut être moins de cas de ses idiosyncrasies dans cette esthétique qui n'est pas vraiment la mienne. Encore une fois, l'aisance et la franchise de l'émission, le slancio naturel de l'aigu, l'énergie frondeuse et la robustesse de son chant y sont pour beaucoup. Tout cela donne une dimension très séduisante à ces personnages.

Finalement, c'est une chanteuse dont on se souvient assez peu aujourd'hui. Cependant, en Italie, j'ai rencontré plus d'une personne l'ayant entendue à Florence ou ailleurs dans ses grandes années. Toutes en gardaient un grand souvenir et, au delà des errements stylistiques, retenaient une personnalité vocale vraiment à part en son temps. Je veux bien le croire.


DavidLeMarrec a écrit:
Et puis l'italien est très lourd sur les finales. J'ai bien conscience que ça n'intéresse à peu près personne dans ce répertoire, mais pour moi, ça reste capital

Pourquoi ça n'intéresserait personne? Aucune technique ne saurait être complète sans une bonne diction. Le belcanto ne fait pas exception, bien au contraire. D'ailleurs, dans toute la littérature vocale du XVIII ème au XIX ème, s'il y a bien un enseignement sans ambiguïté, c'est celui-ci! Ensuite, on peut aimer tel ou tel chanteur ne possédant pas une bonne diction ( ça peut m'arriver aussi) mais il faut toujours reconnaître qu'il s'agit d'une limite importante ET objective!
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Re: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom EmptyVen 15 Jan 2016 - 16:58

Otello a écrit:
C'est mon grand amour lyrique!

Aux grandes amours, les grands... remèdes ; "Vien diletto", tu as été entendu Wink : /watch?v=IAw0wpzPbr8&feature=youtu.be !
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello

Nombre de messages : 7112
Age : 54
Date d'inscription : 20/05/2010

deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Re: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom EmptyVen 15 Jan 2016 - 17:10

Merci lol
ah ben tu penses bien que dans la foulée j'avais regardé et récupéré les 4 extraits rajoutés mardi lol
J'adore!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec

Nombre de messages : 89562
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Re: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom EmptySam 16 Jan 2016 - 11:08

Colbran a écrit:
Pourquoi ça n'intéresserait personne? Aucune technique ne saurait être complète sans une bonne diction. Le belcanto ne fait pas exception, bien au contraire. D'ailleurs, dans toute la littérature vocale du XVIII ème au XIX ème, s'il y a bien un enseignement sans ambiguïté, c'est celui-ci! Ensuite, on peut aimer tel ou tel chanteur ne possédant pas une bonne diction ( ça peut m'arriver aussi) mais il faut toujours reconnaître qu'il s'agit d'une limite importante ET objective!

Je faisais simplement le constat que les amateurs de belcanto (et, pire, les spécialistes, les profs, les chanteurs, les recruteurs) s'en moquent comme d'une guigne. Quand je fais remarquer que l'articulation des mots est floue (en Amina, admettons, mais en Norma, quand même…), je me fais généralement jeter sur les roses comme dangereux déviant (ce que je suis au demeurant, puisque je me moque en revanche complètement de l'agilité).

Mais ça me paraît étrange, effectivement : c'est au minimum un manque d'intérêt à un point pourtant techniquement essentiel. Et même si le texte est sans intérêt, d'ailleurs : d'abord parce qu'un texte faible peut être porté par une musique et une voix, et s'incarner dans quelque chose de prégnant (même si stéréotypé ou peu raffiné) ; ensuite parce que si on est mal assuré dans la langue qu'on chante, on déforme aussi le placement, le timbre…

Le belcanto n'est clairement pas ce que j'écoute le plus, mais je crois que c'est aussi la difficulté pour entendre des voix pas trop lisses, flasques et cachées à l'arrière qui y concourt. (C'est d'ailleurs de là que vient ma fascination pour Delunsch : la voix est tellement franche, presque stridente, qu'elle crée un raptus péremptoire en salle, et que la dimension technique devient très secondaire grâce à cette autorité-là. Chose que toutes les belcantistes actuelles qui suivent les pas de Damrau vers une sorte de hululement joliment suspendu ne peuvent obtenir.)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb

Nombre de messages : 8514
Age : 39
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Re: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom EmptyDim 3 Avr 2016 - 9:46

Lady Macbeth & Turandot en concert ; certes un peu tardives (1986), n'empêche : /watch?v=QxG5jhke4nI&feature=youtu.be .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




deutekom - Cristina Deutekom Empty
MessageSujet: Re: Cristina Deutekom   deutekom - Cristina Deutekom Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Cristina Deutekom
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Interprètes (discographie)-
Sauter vers: