Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau coffret Ultra Premium ...
Voir le deal

 

 ONP - La Traviata (Ettinger-Jacquot, 09-10/14)

Aller en bas 
+5
Otello
DavidLeMarrec
calbo
Polyeucte
Montfort
9 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Pipus
Mélomane chevronné
Pipus


Nombre de messages : 3288
Age : 48
Localisation : Isère
Date d'inscription : 24/05/2010

ONP - La Traviata (Ettinger-Jacquot, 09-10/14) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ONP - La Traviata (Ettinger-Jacquot, 09-10/14)   ONP - La Traviata (Ettinger-Jacquot, 09-10/14) - Page 2 EmptyMer 8 Oct 2014 - 19:06

En relisant le début du 2nd acte, je me rapproche du sentiment de Cololi. Le père montre une hypocrisie lâche et manipulatrice :

- "Le sacrifice est grand, mais écoutez-moi, calmement... Vous êtes jeune et belle... avec le temps..."

- "Soit, mais l'Homme est souvent infidèle..."

- "...le Ciel n'aura pas béni cette union (...) C'est Dieu qui inspire à un père de tels mots"

Pas très digne quand même. Par contre je maintiens que s'il n'a pas un coeur de pierre et qu'il souffre pour Violetta mourante, il n'aurait pas accepté le mariage.
Revenir en haut Aller en bas
Otello
Mélomane chevronné
Otello


Nombre de messages : 7241
Age : 56
Date d'inscription : 20/05/2010

ONP - La Traviata (Ettinger-Jacquot, 09-10/14) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ONP - La Traviata (Ettinger-Jacquot, 09-10/14)   ONP - La Traviata (Ettinger-Jacquot, 09-10/14) - Page 2 EmptyMer 8 Oct 2014 - 19:30

Pipus a écrit:
En relisant le début du 2nd acte, je me rapproche du sentiment de Cololi. Le père montre une hypocrisie lâche et manipulatrice :

- "Le sacrifice est grand, mais écoutez-moi, calmement... Vous êtes jeune et belle... avec le temps..."

- "Soit, mais l'Homme est souvent infidèle..."

- "...le Ciel n'aura pas béni cette union (...) C'est Dieu qui inspire à un père de tels mots"

Pas très digne quand même. Par contre je maintiens que s'il n'a pas un coeur de pierre et qu'il souffre pour Violetta mourante, il n'aurait pas accepté le mariage.
On ne dit pas que c'est digne mais c'est pas lui particulièrement! C'est le système qui était ainsi tel un véritable rouleau compresseur!
Si on se met un instant dans l'état d'esprit de l'époque et dans le raisonnement qu'il tient, tout ce qu'il avance est complètement cohérent.
- "Le sacrifice est grand, mais écoutez-moi, calmement... Vous êtes jeune et belle... avec le temps...": que peut-il dire et même penser d'autre quand il a en face de lui une femme réputée pour 1) être facile et dispendieuse et 2) passer de bras en bras ?? Ne pas oublier que Violetta est davantage connue de lui par sa réputation que par ce qu'elle est vraiment! Contrairement au spectateur, Giorgio Germont n'a pas un point de vue omniscient sur Violetta.

- "Soit, mais l'Homme est souvent infidèle..." a t'il tort ? Ben non et il parle en connaissance de cause! Il sait comment se comportent les hommes de la Haute Bourgeoisie et ça n'est peut-être pas non plus sans lui rappeler quelques souvenirs persos de jeunesse ...

- "...le Ciel n'aura pas béni cette union (...) C'est Dieu qui inspire à un père de tels mots" ah ben voilà la leçon de morale empreinte d'une religiosité d'un autre temps (Dumas parle carrément du rapport entre le Créateur et la créature!)! Si hypocrisie il y a, elle est surtout dans ce genre d'arguments mais elle n'est pas le propre du père Germont.

Extrait de la pièce de Dumas:

MARGUERITE, à elle-même. - Ainsi, quoi qu'elle fasse, la créature tombée ne se relèvera jamais! Dieu lui pardonnera peut-être, mais le monde sera inflexible! Au fait, de quel droit veux-tu prendre dans le cœur des familles une place que la vertu seule doit y occuper?...Tu aimes! qu'importe? et la belle raison! Quelques preuves que tu donnes de cet amour, on n'y croira pas, et c'est justice. Que viens-tu nous parler d'amour et d'avenir? quels sont ces mots nouveaux? Regarde donc la fange de ton passé; quel homme voudrait t'appeler sa femme? quel enfant voudrait t'appeler sa mère? Vous avez raison, monsieur, tout ce que vous me dites, je me le suis dit bien des fois avec terreur; mais, comme j'étais seule à me le dire, je parvenais à ne pas m'entendre jusqu'au bout. Vous me le répétez, c'est donc bien réel. Il faut obéir. Vous me parlez au nom de votre fils, au nom de votre fille, c'est encore bien bon à vous d'invoquer de pareils noms. Eh bien, monsieur, vous direz un jour à cette belle et pure jeune fille, car c'est à elle que je veux sacrifier mon bonheur, vous lui direz qu'il y avait quelque part une femme qui n'avait plus qu'une espérance, qu'une pensée, qu'un rêve dans ce monde, et qu'à l'invocation de son nom cette femme a renoncé à tout cela, a broyé son cœur entre ses mains et en est morte ; car j'en mourrai monsieur, et peut-être, alors, Dieu me pardonnera-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Pipus
Mélomane chevronné
Pipus


Nombre de messages : 3288
Age : 48
Localisation : Isère
Date d'inscription : 24/05/2010

ONP - La Traviata (Ettinger-Jacquot, 09-10/14) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ONP - La Traviata (Ettinger-Jacquot, 09-10/14)   ONP - La Traviata (Ettinger-Jacquot, 09-10/14) - Page 2 EmptyMer 8 Oct 2014 - 19:50

Otello a écrit:
- "Soit, mais l'Homme est souvent infidèle..." a t'il tort ? Ben non et il parle en connaissance de cause! Il sait comment se comportent les hommes de la Haute Bourgeoisie et ça n'est peut-être pas non plus sans lui rappeler quelques souvenirs persos de jeunesse ...

C'est très possible hehe J'aurais tendance à dire que même si c'est vrai, il pourrait ne pas employer ces arguments auprès d'une jeune femme amoureuse. D'ailleurs même si c'est une traviata pour lui, il pense effectivement qu'elle est amoureuse sinon il ne dirait pas cela. Mais d'un autre côté, la raison de sa venue ne peut qu'amener à utiliser tous les arguments qu'il a en sa possession... et il ne peut faire autrement que tenter de casser cette union pour protéger sa fille d'un homme qui se refuserait sinon. En un sens effectivement, il est esclave d'un système de caste bourgeois, je suis d'accord. Et je dirais même qu'il a le courage d'assumer son rôle de père et de protecteur, loin de l'indifférence d'un Mr Bennet, le père de famille dans "Orgueil et Préjugé".
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32297
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

ONP - La Traviata (Ettinger-Jacquot, 09-10/14) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ONP - La Traviata (Ettinger-Jacquot, 09-10/14)   ONP - La Traviata (Ettinger-Jacquot, 09-10/14) - Page 2 EmptyMer 8 Oct 2014 - 20:04

DavidLeMarrec a écrit:
Je suis aussi en désaccord avec Cololi : pour ma part, je trouve Germont puissamment émouvant ; pas parce qu'il serait paradoxalement sympathique, mais l'égoïsme qu'il manifeste (même si, effectivement, il défend quand même sa fille vis-à-vis de règles qu'il n'a pas édictées) se fait malgré le sentiment très fort de l'injustice qu'il commet — il en est conscient, il le déplore, mais cela ne l'empêche pas d'être injuste. C'est quand même un trait puissant de l'humanité que de faire le mal tout en ayant une conscience forte et sincère de ce qu'il faudrait faire.

Par ailleurs, comme souligné par Otello, Germont n'est finalement que le bras armé du tragique : il est lui-même contraint par la société, et rien ne perce sur sa conviction de ce qui est légitime ou illégitime dans le discrédit jeté sur sa famille. L'opéra ne le présente pas sous ce jour, mais dans les années 1850, nul doute que chacun percevait à quel point le cruel Germont lui était semblable — que pouvait-il faire d'autre ?

C'est plus fin que ça ce que j'ai écrit. Oui le retour de Germont c'est émouvant, oui certainement est il lui aussi sincèrement ému ... mais ce n'est pas pour cela qu'il renverse sa morale (et donc pour moi il ne s'amende pas). De ce point de vue la mort de Violetta est commode, même si évidemment il ne souhaite pas sa mort.
Bref il ne s'agit pas pour moi d'en faire un monstre ... pas du tout.

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
shushu
Mélomaniaque
shushu


Nombre de messages : 1589
Localisation : Pays des ombres mais je connais un passage
Date d'inscription : 15/05/2011

ONP - La Traviata (Ettinger-Jacquot, 09-10/14) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ONP - La Traviata (Ettinger-Jacquot, 09-10/14)   ONP - La Traviata (Ettinger-Jacquot, 09-10/14) - Page 2 EmptyMer 15 Oct 2014 - 2:13

Personne n'était à la dernière de ce dimanche ?
Ce que je voulais dire à propos de Jaho également, c'est qu'il y a quand même un peu de Callas en elle d'après mon ressenti.
Son interprétation de Violetta fut pour moi un grand moment ( vendredi 3/10). Voix incarnée, timbrée et modulée même dans les forte (fortissimo ?), toute la palette dynamique et des émotions à portée du larynx à faire se hérisser les poils.

Bon, cela étant, je retourne à Bach, dans l'ensemble ça me convient mieux. Quoique......cette artiste aurait-elle fait de moi un converti ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





ONP - La Traviata (Ettinger-Jacquot, 09-10/14) - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: ONP - La Traviata (Ettinger-Jacquot, 09-10/14)   ONP - La Traviata (Ettinger-Jacquot, 09-10/14) - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
ONP - La Traviata (Ettinger-Jacquot, 09-10/14)
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» ONP - La Traviata (Jacquot) - 2018
» Verdi - La Traviata - Sagripanti/Jacquot - ONP - 2018
» LA TRAVIATA - ONP - Jacquot - Oren - Juin 2014
» Gala inaugural des 350 ans de l'OnP - Ettinger - 30-31/12/18
» Bastille - Tosca - Ettinger/Audi mai-juin 2019

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: