Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
SITRAM Set 3 poêles tous feux dont induction + poigner amovible
20.99 €
Voir le deal

 

 [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò

Aller en bas 
+3
Polyeucte
Xavier
DavidLeMarrec
7 participants
AuteurMessage
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94315
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyLun 20 Oct 2014 - 22:20

… et c'est moi qui n'y suis pas allé qui dois ouvrir le fil. Surprised

Parce que c'est disponible sur CultureBox, et je suis très impressionné pour l'instant par Audi, par Oren… et il y a le Sacristain de Dudziak, é-pa-tant. Very Happy

Distribution :
Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94315
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyLun 20 Oct 2014 - 22:27

Pour l'instant, je trouve qu'Álvarez n'est pas encore chauffé : le souffle est très court, il lutte pour trouver la résonance haute… (et le public est criminel en applaudissant au milieu d'un acte de Tosca tutut )
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88963
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyLun 20 Oct 2014 - 22:30

J'y vais mercredi. Smile
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94315
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyLun 20 Oct 2014 - 22:41

Serafin, ce n'est pas très gracieux… dommage qu'il n'aient pas capté Dyka (sur qui tout le monde va taper, tout en s'y ruant pour m'empêcher d'y aller). Sad

Voilà, Tézier est entré : dommage d'avoir une belle diction et de ne pas phraser expressivement, c'est toujours la même histoire avec lui. La voix s'empâte un peu avec l'âge, mais ça doit très bien sonner dans Bastille : en salle, c'est toujours chouette.

L'orchestre est de toute beauté… pas aussi tranchant que d'autres, mais d'une qualité de coloris très rare. thumleft


Dernière édition par DavidLeMarrec le Lun 20 Oct 2014 - 22:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88963
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyLun 20 Oct 2014 - 22:51

Je crois que c'est Dyka que j'avais entendue il y a 3 ans à peu près en Tosca, ben c'était vraiment pas gracieux non plus... du coup j'ai préféré prendre la distribution avec Serafin et Alvarez, qui m'a semblé être la plus prometteuse.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94315
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyLun 20 Oct 2014 - 23:30

Dyka n'est pas gracieuse, mais elle phrase bien, et dans un vaste espace comme Bastille, je la trouve d'une délicatesse impressionnante vu le type d'émission « par bloc ».  

Après, c'est sûr que si tu l'as déjà entendue, c'est bien de chanter. Mais Serafin, à en juger par cette vidéo, a beaucoup perdu en rondeur, et n'est pas particulièrement expressive. Ce n'est pas mal du tout, et puis il y a Álvarez qui est toujours une promesse.

Quand j'avais regardé, j'étais tenté par Dyka-Álvarez-Gagnidze-Huchet. Les deux Angelotti sont prometteurs (Cigni et Smilek), même si Smilek, comme d'habitude, sonne pauvrement en retransmission.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20673
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyMar 21 Oct 2014 - 10:07

Oui, Serafin c'est pas génial dans l'aigu je trouve... après ça reste bien fait et impressionnant.
Tézier passe bien en salle en effet... surtout que juste avant qu'ils ne filment, il était malade...
Et pour Alvarez, il a fait pareil le 19 pour son premier air : un souffle un peu court... et puis ça se développe.
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4155
Age : 73
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyMar 21 Oct 2014 - 16:09

J'y vais le 15 novembre : ce soir là c'est : Uria -Monzon - Giordano - Murzaiev - aucun à priori, je ne connais qu'Uria- Monzon qui dans mon esprit est une mezzo et pas une soprano dramatique.

 Comment est la direction d'Oren : j'ai lu tout et son contraire à son sujet - de toute façon, le 15 c'est Pido - j'ignorais qu'il dirigeait aussi ce répertoire.

 Montfort
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyMar 21 Oct 2014 - 16:22

Montfort a écrit:
J'y vais le 15 novembre : ce soir là c'est : Uria -Monzon - Giordano - Murzaiev - aucun à priori, je ne connais qu'Uria- Monzon qui dans mon esprit est une mezzo et pas une soprano dramatique.

 Comment est la direction d'Oren : j'ai lu tout et son contraire à son sujet - de toute façon, le 15 c'est Pido - j'ignorais qu'il dirigeait aussi ce répertoire.

 Montfort

Personnellement, c'est aussi le choix que j'aurais fait !
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88963
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyJeu 23 Oct 2014 - 1:16

Formidable Alvarez, vaillance et nuances, tout y est, et même plus. (malgré un petit craquement sur le Vittoria!)
Un grand bonheur d'entendre ça en salle, c'est pour moi la plus grosse satisfaction de la soirée.
Non seulement c'est très solide, mais en plus c'est beau et il prend des risques. On ne s'ennuie pas une seconde avec lui.
Tézier excellent aussi, mais pas aussi marquant. Peut-être un léger manque de noirceur et de puissance, mais c'est tout de même très bon et assez subtil.
Serafin un cran en-dessous, c'est globalement solide et assez incarné, mais de moins en moins beau notamment dans l'aigü comme l'a souligné Polyeucte.
En tout cas un très beau trio principal.
La mise en scène d'Audi n'est pas passionnante de bout en bout mais très belle à voir, et c'est déjà bien mieux que l'ancienne production donnée je ne sais combien de fois.
Assez classique finalement, elle ne rebutera personne.
Je suis plus mitigée sur la direction d'Oren, je trouve que ses rubatos sont vraiment excessifs, ça devient maniéré et dégoulinant.
Bon sinon l'orchestre est excellent bien sûr.
Et gros point noir pour moi: les fins d'airs "ménagées" (ou plutôt arrangées) pour solliciter les applaudissements, alors là, quitte à jouer au vieux con, franchement, je dis non! fesse
Je regarde la vidéo qui a été diffusée et je vérifie la partition pour appuyer mes dires: à la fin de Recondite armonia par exemple, Alvarez tient sa dernière note 2 mesures au lieu d'une croche, l'orchestre s'arrête, applaudissements, on reprend et on zappe une transition de 3 notes aux violons... Là je dis niet. Confused
Vissi d'arte: rien à dire de particulier, c'est toujours comme ça, on s'arrête et on applaudit, ça coupe le drame mais que voulez-vous... il y a quand même un point d'orgue, ça donne plus de légitimité à cet arrêt-là quelque part.
E lucevan le stelle: là c'est le pire, encore une fois Alvarez tient sa dernière note beaucoup plus longtemps que demandé, mais la coupure applaudissements est ridicule puisqu'on reprend au moment de la cadence plagale qui termine en fait cet air... pale
Bref, il ne devrait y avoir aucun arrêt dans chaque acte, tout simplement.
Mais je sais que je suis un peu tout seul à penser cela...

Sinon une question me vient toujours en écoutant cette oeuvre: le rôle du Sacristain c'est vraiment un baryton? Mais un type de baryton particulier, non?
Niveau tessiture c'est clair et net (et c'est marqué sur la partition), mais j'entends toujours un timbre de ténor, quel que soit le chanteur, pas si loin que ça des ténors de caractère style Mime ou Loge...
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88963
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyJeu 23 Oct 2014 - 1:21

DavidLeMarrec a écrit:
(et le public est criminel en applaudissant au milieu d'un acte de Tosca tutut )

Non, j'insiste: c'est vraiment le chef qui ménage un arrêt, très nettement, pour solliciter ces applaudissements. (et puis la faute en incombe aussi à Alvarez qui tient 2 blanches pointées au lieu d'une croche)

J'oubliais presque le pire: à cause d'un voile qui tombe sur la scène, la moitié de la salle a applaudi durant les 30 dernières secondes de l'oeuvre, gâchant non seulement la musique mais aussi l'effet produit par la mise en scène. shaking

Sur la vidéo, miracle, aucun applaudissement avant la fin du dernier accord.
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20673
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyJeu 23 Oct 2014 - 10:09

Zut! J'avais oublié que tu y étais... dans mon souvenir tu allais voir une autre distribution... on aurait peu se croiser! Very Happy

Assez d'accord sinon avec toi là aussi...
Oren a été vraiment moins bon que dimanche dernier! Il y a eu un espèce de truc vraiment bizarre dans le deuxième acte avec Scarpia où l'orchestre était totalement perdu! Après ça reste assez solide comme direction et pas trop dégoulinante par rapport à d'autres je trouve. ça manque juste un peu de finesse.

Pour les applaudissements, je suis moyen fan de la façon dont c'est fait. Qu'on applaudisse après l'air ne me pose pas de soucis, mais cette façon qu'à Oren de fermer le poing pour dire à tout le monde "Stop on attend que ça applaudisse!", c'est vraiment moyen. Le mieux reste de continuer un peu la musique et vu que de toute façon ça va applaudir, on s'arrête et on reprend ensuite avec un léger chevauchement. là ça me semble bien!
Et oui, ce voile qui déclenche les applaudissements!! Shocked Rien de ça dimanche non plus où les gens avaient bien attendu la fin de la musique. D'ailleurs le voile est tombé dans la fosse en partie! hehe pauvres musiciens!

Sinon question voix, Alvarez toujours aussi génial, Tézier un peu à la peine je trouve. Il fatigue peut-être un peu pour un rôle qui lui demande d'être à fond tout le temps. Et puis Serafin mieux que dimanche, mais un peu terne et "traditionnelle" par rapport à ce qu'apportent les deux autres!
En tout cas c'était encore vraiment super bien! Very Happy


Enfin pour le Sacristain, c'est en général un baryton/basse bouffe... Ecoute Corena dans la version dirigée par Karajan avec Leontyne Price : le timbre est beaucoup plus sombre et par contre le chanteur beaucoup plus caricatural avec presque chaque note en voix "pincée"...
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94315
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyJeu 23 Oct 2014 - 11:54

Il y a actuellement une place à 30€ pour demain sur la Bourse au Billets, si ça tente quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 88963
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyJeu 23 Oct 2014 - 16:04

Polyeucte a écrit:
Et oui, ce voile qui déclenche les applaudissements!! Shocked Rien de ça dimanche non plus où les gens avaient bien attendu la fin de la musique. D'ailleurs le voile est tombé dans la fosse en partie! hehe pauvres musiciens!

Il suffit de quelques personnes qui applaudissent et ça entraîne des dizaines d'autres qui hésitent ou qui ont leurs mains qui les démangent.
Et après, en se rendant compte que c'est pas fini, les gens pourraient arrêter d'applaudir, mais non, ils se disent que de toute façon c'est presque la fin, et vas-y qu'on applaudit pendant toute la fin du spectacle sans aucun scrupule. Confused

Polyeucte a écrit:
Enfin pour le Sacristain, c'est en général un baryton/basse bouffe... Ecoute Corena dans la version dirigée par Karajan avec Leontyne Price : le timbre est beaucoup plus sombre et par contre le chanteur beaucoup plus caricatural avec presque chaque note en voix "pincée"...

C'est vrai que je n'ai pas non plus écouté 50 versions, mais j'ai toujours eu l'impression d'un presque ténor.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94315
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyJeu 23 Oct 2014 - 17:25

 
Xavier a écrit:
Assez classique finalement, elle ne rebutera personne.

Audi est un peu passé maître du sans-saveur exportable partout, et je dois dire que je suis plutôt agréablement surpris par ce que j'ai vu là.


Citation :
Je suis plus mitigée sur la direction d'Oren, je trouve que ses rubatos sont vraiment excessifs, ça devient maniéré et dégoulinant.

Contrairement à d'autres, ça ne m'a pas apparu ostentatoire, mais très bien intégré. En tout cas à l'acte I le soir de la captation vidéo.


Citation :
Vissi d'arte: rien à dire de particulier, c'est toujours comme ça, on s'arrête et on applaudit, ça coupe le drame mais que voulez-vous... il y a quand même un point d'orgue, ça donne plus de légitimité à cet arrêt-là quelque part.

Ça a été écrit (un peu de force) pour ça, de toute façon. Mais, personnellement, outre qu'on pourrait se passer de l'air proprement dit, ça me dérange plus qu'on applaudisse à ce moment-là qu'après l'air « de présentation » de Cavaradossi. Comment les gens font-ils pour applaudir, franchement ? La fille, après une demi-heure de torture vient de voir son amant condamné à mort, de promettre de se laisser violer par leur bourreau, de jeter un cri de désespoir vers Dieu, le tout sur une musique d'une intensité hors du commun… et les gens ont envie de manifester leur jovialité, vraiment ?? Moi, ça me ruine la progression.


Citation :
Bref, il ne devrait y avoir aucun arrêt dans chaque acte, tout simplement.
Mais je sais que je suis un peu tout seul à penser cela...

Je suis avec toi, Xavier. Mais les glottos (et Dieu seul peut les dénombrer, dans une salle où l'on joue Tosca !) sont contre nous.


Citation :
Sinon une question me vient toujours en écoutant cette oeuvre: le rôle du Sacristain c'est vraiment un baryton? Mais un type de baryton particulier, non?
Niveau tessiture c'est clair et net (et c'est marqué sur la partition), mais j'entends toujours un timbre de ténor, quel que soit le chanteur, pas si loin que ça des ténors de caractère style Mime ou Loge...

C'est une basse bouffe (donc une sorte de baryton qui fait des effets), mais en l'occurrence, il est sûr que Francis Dudziak est un baryton très ténorisant (vraiment un lyrique léger, qui a fait une très belle carrière dans le répertoire français spécialisé, notamment les barytons aigus / ténors graves de la fin du XVIIIe). Je n'ai pas du tout remarqué ça chez les autres titulaires, mais en général, ils font beaucoup d'effets vers l'aigu, des passage en fausset, des notes chantées plus haut… ce qui te donne sans doute ce sentiment.

Mais on a quand même pas mal de titulaires dotés de vraies voix sombres (au minimum de baryton bien central, et même souvent de baryton-basse ou de basse). D'ailleurs le rôle reste clairement écrit dans une tessiture de basse.


Xavier a écrit:
J'oubliais presque le pire: à cause d'un voile qui tombe sur la scène, la moitié de la salle a applaudi durant les 30 dernières secondes de l'oeuvre, gâchant non seulement la musique mais aussi l'effet produit par la mise en scène. shaking

Ah non, ça c'est atroce, surtout lorsqu'il y a une telle intensité et un coup de théâtre comme à la fin de Tosca. Autant le dernier accord d'une fin bien pompière, on peut accepter, autant comme ça, sur la fin… encore une fois, il font comment ? Ils ont textoté leur belle-mère pendant tout le spectacle et ont hâte que ça finisse ?

Quand même hallucinant qu'un metteur en scène qui a un minimum l'habitude (et même plus qu'un minimum, en l'occurrence) de l'opéra puisse faire un truc de ce genre… c'est comme le ténor qui lève les bras, c'est un signal inévitable.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
charles.ogier
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1961
Age : 63
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyDim 26 Oct 2014 - 21:34

G.Puccini-Tosca-Bastille dimanche 26 octobre 2014
303 ème représentation à l’O.N.P & 7ème représentation de cette production

Orchestre et choeur de l’O.N.P. & Daniel Oren
Maîtrise des Hauts de Seine & choeur d’enfants de l’O.N.P

Il barone Scarpia: Sebastian Catana
Floria Tosca: Martina Serafin
Mario Cavaradossi: Marcelo Alvarez
Cesare Angelotti: Wojtek Smilek
Spolette: carlo Bosi
Il sagrestano: Francis Dudziak
Sciarrone: André Heyboer
Un carceriere: Andrea Nalli

P.Audi et C.Hetzer ne nous placent pas  “exactement” à l’église San Andrea della Valle, au palais Farnèse et surtout au château  Saint-Ange.
San Andrea della Valle est suggérée par un grande croix située sur le sol, où sont logés deux escaliers utilisés comme entrée/sortie,  et sur laquelle apparaissent au 1er acte Scarpia, ainsi que la procession religieuse.
L’appartement de Scarpia au palais Farnèse est assez bien traité. Une pièce semi-circulaire, dotée d’une double porte central dédiée aux peronnages principaux, et de deux entrées latérales réservées aux sbires de Scarpia.
Le château Saint-Ange a disparu au profit des fosses qui l’entourent.
Même si nous ne pouvons pas nous retrouver à Rome, cette option de M.en.S  et de décors ne nuit pas du tout à la compréhension de l’action (a), mais Tosca ne se jettera dans le vide.
Lors du 2ème et 3ème acte , la croix est suspendue comme symbole au-dessus de la scène. Est-ce pour signifier la prégnance de l’Eglise? Peut-être. Toujours est-il que ceci ne ressort pas de la lecture du livret.
R.Duiveman a confectionné des costumes qui respectent l’époque –juin 1800-.

Donc, une M.en.S correcte, respectueuse du livret et des personnages, mais sans réelle mise en valeur des passages lyriques et des moments dramatiques.
En fait, je n'ai éte ni surpris, ni étonné. Seul le jeu de l’ombre (est-il volontaire?) de Scarpia sur le mur de son appartement apporte une inquiétude supplémentaire (un jeu d’ombre à la “Murnau”).

Cette distribution A est très bonne. Tous les interprètes rompus à la scène maîtrisent bien entendu leur rôle, déjà abordé  pour M.Serafin et M.Alvarez.
Mon préféré aujourd’hui (même si une annonce à la fin du 2ème acte a précise qu’il souffrait): M.Alvarez à l’aise, une voix naturelle lyrique  qui colle au rôle.
M.Serafin possède un jeu de scène très théatral, un peu à “l’ancienne”.
Mais, mon oreille ne trouve pas ces voix assez dramatiques, sombres; car, Tosca est un drame.

Une note particulière pour les enfants et les adolescents des choeurs:  Des briscards de la scène!

C’est la musique de G.Puccini qui fait Tosca: dynamique, lyrique (les cordes de l’O.N.P!), scandée (ces chutes!), dramatique, voire brutale.
C’est la 1ère fois que j’ai autant ressenti cette présence des Sons.


Au final, une très bonne représentation, qui aurait pu être excellente si le drame avait plus habité  M.en.S et interprètes

(a)Il est nettement préférable d’avoir lu au préalable le livret et  d’avoir au moins survolé l’article Wiki. sur la bataille de Marengo.
Le programme propose un article intéressant de C.Brice  sur “drame poétique/réalité historique”.
Et le public n’a sans doute pas écouté au moins une fois  Tosca, applaudissant aux “airs” et surtout juste après “armonie di canti diffonderem"!! (réf.473).

Bastille n’a pas fait le plein, sans doute les vacances.
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4155
Age : 73
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyLun 3 Nov 2014 - 8:43

En effet, Charles, c'est certainement loin d’être plein, mais l'explication, ce ne sont pas les vacances !
La direction de l'ONP a programmé VINGT représentations de cette oeuvre, donc pas loin de SOIXANTE MILLE places à vendre : une folie totale ; moyennant quoi la braderie commence : j'ai reçu des offres promotionnelles pour les prochaines représentations...

 Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4155
Age : 73
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyDim 16 Nov 2014 - 12:40

Représentation du 15 septembre

  Tosca : Béatrice Uria Monzon
  Cavaradossi : Massimo Giordano
  Scarpia Sergey Murzaiev

   Direction : Evelino Pido

  Une bonne soirée

  L'ONP ayant pris la sage décision de remiser la m e s de Schroeter, insipide et barbante, ma motivation pour voir ce spectacle était d'abord de découvrir une nouvelle vision de l'oeuvre : je n'ai été que très moyennement convaincu.
Il y a ce crucifix qui domine toute la représentation, symbole lourdaud, comme pour rappeler au néophyte que l'arrière plan de l'oeuvre c'est la lutte des états pontificaux contre les républicains "mécréants voltairiens" !
Au premier acte, cet objet encombre largement la scène, ôtant toute fluidité aux mouvements, et rendant le te deum final invraisemblable.
En outre, le tableau que peint Cavaradossi aurait davantage sa place dans une maison de rendez-vous que dans une église romaine !
Le second acte est lui respectueux du livret, sans génie, mais l'action est fidèlement restituée - seuls les derniers gestes de Tosca sont un peu confus : depuis Sarah Bernhard Tosca récupère le sauf conduit sur le corps de Scarpia, puis place le crucifix et deux chandeliers et s'enfuie : là elle mouche les chandelles et s'empare du pistolet de Scarpia et sort. Cela n'a pas une importance considérable, mais ça affaiblit un des moments les plus dramatiques de l'oeuvre.
La vraie difficulté se situe au 3ème acte - qui est le moins élaboré sur le plan dramatique : Audi choisit de déserter le Château Saint Ange et de situer l'action dans un marécage anonyme - on y entend néanmoins les cloches de Rome - on doit se souvenir que Puccini était allé sur la terrasse du château pour y noter les sonorités de toutes les cloches sonnant les matines, et que chacune d'elles correspond à une église spécifique. Mais la vraie difficulté provient de la fin de l'acte, qui perd alors toute sa fulgurance, puisqu'au lieu de sauter dans le vide elle s'éloigne vers un halo lumineux.
Cette m e s ayant certainement vocation à etre reprise régulièrement, ça ne marchera qu'avec des interprètes capables de subjuguer les spectateurs.

 Sur le plan vocal le plateau était homogène et d'un bon niveau :
 B U M, que je connaissais peu aura pour moi été une belle découverte : la voix est parfaitement à l'aise sur tout l'ambitus, mais surtout elle donne une incarnation très fine du personnage, qui comporte de multiples facettes - je sais que ce role a été illustré par d'innombrables chanteuses de grand renom, mais aussi que pas mal d'entre elles se sont cassées les dents.
Giordano est un Cavarodossi bien chantant, doté d'une voix belle et forte - on lui a reproché d'incarner davantage Rodolfo que le peintre, mais cela me semble injuste - ce role, beaucoup moins complexe que les deux autres, ne demande que la manifestation d'affects relativement simples, et Giordano ne tombe jamais dans le pathos ou la vulgarité.
Murzaiev donne une vision nuancée de Scarpia, heureusement éloignée des brutes sadiques dans lesquelles on confine parfois le personnage.
Tosca, autant que du chant, c'est avant tout du théâtre, avec un livret qui est une parfaite mécanique dramatique, bien supérieure à la pièce de Sardou dont le livret a été tiré - hier soir, malgré les défauts de la m e s, grâce aux chanteurs, le theatre était bien présent.
Reste le chef et l'orchestre : j'étais un peu inquiet de voir Pido dans la fosse, lui qui manie souvent les ciseaux et qui a tendance à brutaliser les partitions : cette fois les craintes ont été vaines : évidemment je n'avais pas la partition sous les yeux, mais je connais assez bien le livret, et je crois qu'on a bien eu la partition intégrale - autrement j'ai trouvé que sa direction manquait un peu d'incisivité aux climax, notamment les trois accords qui débutent l'oeuvre qui n'étaient pas joués, me semble-t-il "tutta forze" - mais dans l'ensemble, une belle lecture, attentive aux chanteurs.

  Montfort

 P S : le parterre était archi complet
Revenir en haut Aller en bas
charles.ogier
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1961
Age : 63
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyDim 16 Nov 2014 - 21:16

Montfort a écrit:
Représentation du 15 septembre

 
  Une bonne soirée

  découvrir une nouvelle vision de l'oeuvre : je n'ai été que très moyennement convaincu.

Cette m e s ayant certainement vocation à etre reprise régulièrement, ça ne marchera qu'avec des interprètes capables de subjuguer les spectateurs.

 Sur le plan vocal le plateau était homogène et d'un bon niveau :
 
Tosca, autant que du chant, c'est avant tout du théâtre, avec un livret qui est une parfaite mécanique dramatique, bien supérieure à la pièce de Sardou dont le livret a été tiré - hier soir, malgré les défauts de la m e s, grâce aux chanteurs, le theatre était bien présent.
j'ai trouvé que sa direction manquait un peu d'incisivité aux climax,

  Montfort

 P S : le parterre était archi complet

J'ai "sélectionné' ce qui correspond aussi à la représentation à laquelle nous avons assisté le dimanche 26/10/2014. C'était bon, mais sans plus, et plus j'y pense, ce n'était pas à la hauteur de la musique et du théâtre.

La parterre complet, oui, mais les derniers rangs du 1er balcon?
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4155
Age : 73
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyDim 16 Nov 2014 - 22:31

charles.ogier a écrit:
Montfort a écrit:
Représentation du 15 septembre

 
  Une bonne soirée

  découvrir une nouvelle vision de l'oeuvre : je n'ai été que très moyennement convaincu.

Cette m e s ayant certainement vocation à etre reprise régulièrement, ça ne marchera qu'avec des interprètes capables de subjuguer les spectateurs.

 Sur le plan vocal le plateau était homogène et d'un bon niveau :
 
Tosca, autant que du chant, c'est avant tout du théâtre, avec un livret qui est une parfaite mécanique dramatique, bien supérieure à la pièce de Sardou dont le livret a été tiré - hier soir, malgré les défauts de la m e s, grâce aux chanteurs, le theatre était bien présent.
j'ai trouvé que sa direction manquait un peu d'incisivité aux climax,

  Montfort

 P S : le parterre était archi complet

J'ai "sélectionné' ce qui correspond aussi à la représentation à laquelle nous avons assisté le dimanche 26/10/2014. C'était bon, mais sans plus, et plus j'y pense, ce n'était pas à la hauteur de la musique et du théâtre.

La parterre complet, oui, mais les derniers rangs du 1er balcon?

 Le 26, c'était la distribution A avec Serafin - donc pas les mêmes chanteurs... Ni aussi le meme chef.

 D'ailleurs en voici d'autres qui partagent mon point de vue :

http://www.forumopera.com/puccini-tosca-opera-de-paris-3e-distribution-paris-bastille-grande-tosca-la-petite-uria


 Je n'ai pas vu le spectacle avec les distributions A et B, mais manifestement la C a bien fait le job, avec un Pido d'une qualité inattendue !

  Montfort
Revenir en haut Aller en bas
charles.ogier
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1961
Age : 63
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyLun 17 Nov 2014 - 20:25

Montfort a écrit:
charles.ogier a écrit:
Montfort a écrit:
Représentation du 15 septembre

 
  Une bonne soirée

  découvrir une nouvelle vision de l'oeuvre : je n'ai été que très moyennement convaincu.

Cette m e s ayant certainement vocation à etre reprise régulièrement, ça ne marchera qu'avec des interprètes capables de subjuguer les spectateurs.

 Sur le plan vocal le plateau était homogène et d'un bon niveau :
 
Tosca, autant que du chant, c'est avant tout du théâtre, avec un livret qui est une parfaite mécanique dramatique, bien supérieure à la pièce de Sardou dont le livret a été tiré - hier soir, malgré les défauts de la m e s, grâce aux chanteurs, le theatre était bien présent.
j'ai trouvé que sa direction manquait un peu d'incisivité aux climax,

  Montfort

 P S : le parterre était archi complet

J'ai "sélectionné' ce qui correspond aussi à la représentation à laquelle nous avons assisté le dimanche 26/10/2014. C'était bon, mais sans plus, et plus j'y pense, ce n'était pas à la hauteur de la musique et du théâtre.

La parterre complet, oui, mais les derniers rangs du 1er balcon?

 Le 26, c'était la distribution A avec Serafin - donc pas les mêmes chanteurs... Ni aussi le meme chef.

 D'ailleurs en voici d'autres qui partagent mon point de vue :

http://www.forumopera.com/puccini-tosca-opera-de-paris-3e-distribution-paris-bastille-grande-tosca-la-petite-uria


 Je n'ai pas vu le spectacle avec les distributions A et B, mais manifestement la C a bien fait le job, avec un Pido d'une qualité inattendue !

  Montfort

La distri.A assure aussi.
Mais, ne pensez-vous pas que la M.en.S, et les interprètes ne sont pas assez violents et sombres? et puis ce n'est pas assez contrasté.

"Jamais tragédienne n'eut des cris si beaux"
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4155
Age : 73
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyMar 18 Nov 2014 - 7:44

Si tu lis ce que j'ai écrit sur la m e s, oui, elle rate de très courts moments qui sont clés pour le déroulement dramatique.
Mais j'ai trouvé que les interprètes, chef compris rétablissaient la balance d'ensemble, en sorte que je considère ce spectacle comme une réussite.

Mais c'est vrai que cette m e s peu inspirée ne pourra fonctionner qu'avec des interprètes capable de la transcender.

 Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20673
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyMar 18 Nov 2014 - 9:49

Au contraire, je la trouve très intéressant cette mise en scène... et je pense justement qu'elle pourra être reprise sans trop de soucis dans l'avenir...
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4155
Age : 73
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyMar 18 Nov 2014 - 18:06

Polyeucte a écrit:
Au contraire, je la trouve très intéressant cette mise en scène... et je pense justement qu'elle pourra être reprise sans trop de soucis dans l'avenir...

 Tu peux développer ?

  Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Johannes Hallberg
Mélomane du dimanche
Johannes Hallberg


Nombre de messages : 66
Age : 45
Date d'inscription : 31/08/2014

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyMar 18 Nov 2014 - 19:15

Je pensais y faire un tour à la fin du mois vu qu'il reste des places sur toutes les représentations. Pido pratique-t-il les indélicatesses commises par Oren pour susciter les applaudissements ? Parce que si c'est pour passer la soirée à avoir envie d'étrangler les spectateurs qui marchent dans la combine...
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4155
Age : 73
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyMar 18 Nov 2014 - 23:00

Johannes Hallberg a écrit:
Je pensais y faire un tour à la fin du mois vu qu'il reste des places sur toutes les représentations. Pido pratique-t-il les indélicatesses commises par Oren pour susciter les applaudissements ? Parce que si c'est pour passer la soirée à avoir envie d'étrangler les spectateurs qui marchent dans la combine...

Non - étonnement devrai-je dire - Pido est bon - et le plateau vocal mérite le détour.

 Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20673
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyMer 19 Nov 2014 - 0:17

Montfort a écrit:
Polyeucte a écrit:
Au contraire, je la trouve très intéressant cette mise en scène... et je pense justement qu'elle pourra être reprise sans trop de soucis dans l'avenir...

 Tu peux développer ?

  Montfort

J'ai développé ici :
http://erikcarnet.olympe.in/?p=291
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4155
Age : 73
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyMer 19 Nov 2014 - 7:52

Polyeucte a écrit:
Montfort a écrit:
Polyeucte a écrit:
Au contraire, je la trouve très intéressant cette mise en scène... et je pense justement qu'elle pourra être reprise sans trop de soucis dans l'avenir...

 Tu peux développer ?

  Montfort

J'ai développé ici :
http://erikcarnet.olympe.in/?p=291

J'ai lu et je maintiens mes réserves.
Je ne suis pas un maniaque du respect des didascalies, mais comment peut-on dire que cette m e s respecte "presqu'en tous points le livret" alors qu'elle s'en affranchit largement au 3ème acte, et ceci sans aucun bénéfice quant à la vision de l'oeuvre ??

 Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20673
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyMer 19 Nov 2014 - 9:40

Oui, il n'y a que le troisième acte, et après ce n'est qu'un changement de décor... franchement on a vu pire! On est pas avec un berger chanté par un alcoolique... la mise en scène de Schroeter était-elle plus respectueuse pour ce troisième acte? Ah oui, on avait la statue au fond, mais sinon c'était pas plus fidèle au château Saint-Ange.

Là au moins on a une ambiance sinistre qui se dégage bien...
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4155
Age : 73
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyMer 19 Nov 2014 - 12:11

Polyeucte a écrit:
Oui, il n'y a que le troisième acte, et après ce n'est qu'un changement de décor... franchement on a vu pire! On est pas avec un berger chanté par un alcoolique... la mise en scène de Schroeter était-elle plus respectueuse pour ce troisième acte? Ah oui, on avait la statue au fond, mais sinon c'était pas plus fidèle au château Saint-Ange.

Là au moins on a une ambiance sinistre qui se dégage bien...

  A bon, un simple changement de décor !!!
  Ce changement contrarie pas mal d'éléments du livret, et surtout il n'apporte rien, au contraire, il affaiblit l'impact dramatique de la mort de Tosca, qui devient proprement incompréhensible  : d'après toi, dans ce marais, elle meurt comment, elle se noie dans une flaque ???

 Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20673
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyMer 19 Nov 2014 - 12:47

Montfort a écrit:
  A bon, un simple changement de décor !!!
  Ce changement contrarie pas mal d'éléments du livret, et surtout il n'apporte rien, au contraire, il affaiblit l'impact dramatique de la mort de Tosca, qui devient proprement incompréhensible  : d'après toi, dans ce marais, elle meurt comment, elle se noie dans une flaque ???

 Montfort

Bof... voir Tosca sauter en fond de scène ne m'a jamais vraiment impressionné... là il y a quelque chose avec cet éclairage violent qui marche bien je trouve...
Et si, je trouve que ce décor apporte quelque chose... un paysage ravagé, torturé... dans lequel même les soldats sont mal à l'aise. L'ambiance y est assez mortifère.

Franchement, il y a bien pire dans d'autres mises en scènes, et il est quand même régulier de voir des morts symbolisées comme ça par une grande lumière, une ombre, une immobilité... il n'y a pas non plus de quoi fouetter un chat je trouve.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 94315
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyMer 19 Nov 2014 - 16:52

Polyeucte a écrit:
Bof... voir Tosca sauter en fond de scène ne m'a jamais vraiment impressionné... là il y a quelque chose avec cet éclairage violent qui marche bien je trouve...
Et si, je trouve que ce décor apporte quelque chose... un paysage ravagé, torturé... dans lequel même les soldats sont mal à l'aise. L'ambiance y est assez mortifère.

Oui, c'est un peu bizarre, mais ça change (le livret est tellement précis qu'on voit tout le temps la même chose). Et puis, plutôt qu'un saut dans le vide raté, la mort solitaire dans le désert n'est pas mal vue — Scarpia l'avait aussi laissée à sa mort.

Ça ressemble un peu à la fin de la Walkyrie de Krämer, où le changement, quoique étrange, n'est pas sans une certaine forme de poésie.

(Personnellement, je trouve quand même mieux la terrasse du Château Saint-Ange, mais ça se défend. Audi a fait autrement plus paresseux et inégal ailleurs !)
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
charles.ogier
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1961
Age : 63
Localisation : Suresnes
Date d'inscription : 24/10/2012

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyMer 19 Nov 2014 - 19:35

Polyeucte a écrit:
Au contraire, je la trouve très intéressant cette mise en scène... et je pense justement qu'elle pourra être reprise sans trop de soucis dans l'avenir...

Montfort a écrit:

J'ai lu et je maintiens mes réserves.
Je ne suis pas un maniaque du respect des didascalies, mais comment peut-on dire que cette m e s respecte "presqu'en tous points le livret" alors qu'elle s'en affranchit largement au 3ème acte, et ceci sans aucun bénéfice quant à la vision de l'oeuvre ??

 Montfort

elle pourra être reprise sans trop de soucis dans l'avenir
C'est à peu près certain pour une MenS passe-partout, sans relief et moments forts

elle s'en affranchit largement au 3ème acte,
Exact. Tosca s'avance vers quoi? la lumière du Paradis? ce n'est pas possible, car elle est censée de suicider.

Et puis pourquoi un tel déluge de costumes dorés pour la procession religieuse: quasiment de l'opéra mis en scène pour le POP.

Ce qui m'a le plus déçu: traiter Tosca comme un spectacle "vocal", et ces trois moments dits "forts":
- Recondita armonia
- Vissi d'arte, vissi d'amore
- E lucevan le stelle.

J'attendais plus d'intensité dramatique, dans la suite de la violence des accords de l'ouverture
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4155
Age : 73
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyJeu 20 Nov 2014 - 8:19

@ Polyeucte et David

Vous avez raison à partir du moment où on considère que respecter un livret est une pratique surannée dont il faut s'affranchir...
Mais à cet égard l'audace du metteur en scène est bien timide : il devrait prendre des leçons chez Tcherniakov...
Par contre si on suit un tant soit peu l'action dramatique de l'oeuvre, on nage en pleine incohérence.
Mais pour des spectateurs qui iraient à l'opéra comme d'autres vont au Lido, ça ne ferait pas une grosse différence.

 Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20673
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyJeu 20 Nov 2014 - 9:37

Montfort a écrit:
Vous avez raison à partir du moment où on considère que respecter un livret est une pratique surannée dont il faut s'affranchir...
Et on ne peut pas aimer les deux? Non c'est pas possible d'apprécier des visions un peu différentes??

Citation :
Mais à cet égard l'audace du metteur en scène est bien timide : il devrait prendre des leçons chez Tcherniakov...
Tcherniakov c'est encore différent, il boulverse plus que les lieux, souvent aussi les relations entre les personnages.

Citation :
Par contre si on suit un tant soit peu l'action dramatique de l'oeuvre, on nage en pleine incohérence.
Mais pour des spectateurs qui iraient à l'opéra comme d'autres vont au Lido, ça ne ferait pas une grosse différence.

Et pour des spectateurs qui connaissent bien Tosca, ils pouvent aussi être intéressés de voir l'interprétation du metteur en scène. Si pour toi un metteur en scène n'est qu'un stricte esclave des didascalies, alors oui, tu dois beaucoup pleurer devant les mises en scènes. Moi j'attends plus d'un metteur en scène : qu'il sache interpréter, suggérer les ambiances, voir même éclairer l'oeuvre sous un autre angle que l'angle habituel.
Revenir en haut Aller en bas
Montfort
Mélomane chevronné



Nombre de messages : 4155
Age : 73
Localisation : Paris 16
Date d'inscription : 11/05/2010

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyJeu 20 Nov 2014 - 12:49

Polyeucte a écrit:
Montfort a écrit:
Vous avez raison à partir du moment où on considère que respecter un livret est une pratique surannée dont il faut s'affranchir...
Et on ne peut pas aimer les deux? Non c'est pas possible d'apprécier des visions un peu différentes??

Citation :
Mais à cet égard l'audace du metteur en scène est bien timide : il devrait prendre des leçons chez Tcherniakov...
Tcherniakov c'est encore différent, il boulverse plus que les lieux, souvent aussi les relations entre les personnages.

Citation :
Par contre si on suit un tant soit peu l'action dramatique de l'oeuvre, on nage en pleine incohérence.
Mais pour des spectateurs qui iraient à l'opéra comme d'autres vont au Lido, ça ne ferait pas une grosse différence.

Et pour des spectateurs qui connaissent bien Tosca, ils pouvent aussi être intéressés de voir l'interprétation du metteur en scène. Si pour toi un metteur en scène n'est qu'un stricte esclave des didascalies, alors oui, tu dois beaucoup pleurer devant les mises en scènes. Moi j'attends plus d'un metteur en scène : qu'il sache interpréter, suggérer les ambiances, voir même éclairer l'oeuvre sous un autre angle que l'angle habituel.

 Encore une fois, on a tout a fait le droit de tordre le cou aux didascalies voire au livret, mais pour ça il faut avoir des idées fécondes : là c'est juste insignifiant.
 Explique-moi quel éclairage nouveau Audi apporte à l'oeuvre ?
 Les spectateurs qui n'ont qu'une connaissance approximative de l'oeuvre n'y verront probablement que du feu, mais je trouve que lorsqu'on a un livret de la cohérence et de la qualité de Tosca, c'est un peu dommage de l'écorner gratuitement.

   Montfort
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20673
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò EmptyJeu 20 Nov 2014 - 12:59

Montfort a écrit:
 Encore une fois, on a tout a fait le droit de tordre le cou aux didascalies voire au livret, mais pour ça il faut avoir des idées fécondes : là c'est juste insignifiant.
 Explique-moi quel éclairage nouveau Audi apporte à l'oeuvre ?
Il souligne certains faits. Le pouvoir oppressant de l'église, le désespoir et le côté sordide de la mort de Cavaradossi...
Là de toute façon vu que pour moi on est très proche de la tradition, il y est logique que l'éclairage nouveau ne soit pas au rendez-vous!

Citation :
Les spectateurs qui n'ont qu'une connaissance approximative de l'oeuvre n'y verront probablement que du feu, mais je trouve que lorsqu'on a un livret de la cohérence et de la qualité de Tosca, c'est un peu dommage de l'écorner gratuitement.

Bon, ben alors on ne sera pas d'accord... Car pour moi le livret n'est en rien écorné!
Mais tant pis...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty
MessageSujet: Re: [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò   [Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Bastille] Tosca, automne 2014 — Audi, Oren, Pidò
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bastille - Tosca - Ettinger/Audi mai-juin 2019
» Tosca - Bastille - Avril 2011
» LA TRAVIATA - ONP - Jacquot - Oren - Juin 2014
» Tosca - Bastille - Mai-juin 2009
» Cité de la musique - Automne 2014

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Concerts-
Sauter vers: