Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?

Aller en bas 
+21
B&mol
Horatio
tod
Arfur
Golisande
Jaky
calbo
OYO TOHO
Cololi
Fuligo
lulu
Oriane
Xavier
Anthony
Democrite
Chris3
bAlexb
Polyeucte
Michel Desrousseaux
starluc
Henri
25 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Henri
Mélomane averti
Henri


Nombre de messages : 207
Localisation : Châtillon
Date d'inscription : 12/04/2014

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMar 6 Jan 2015 - 8:52

VOS GEANTS. COMMENT LES AVEZ-VOUS DÉCOUVERTS ?

Vous avez tous votre ou vos préférés, que vous écoutez plus souvent que les autres, dont vous voulez posséder toute la discographie, parfois sans doute dans plusieurs interprétations, que vous ne supportez pas qu’on critique (mais bien sûr, vous ne le montrez pas, on est entre gens bien élevés), dont vous avez lu toutes les biographies et exégèses. Voudriez-vous nous dire comment vous les avez découverts ?

Allez, je commence, il faut bien donner l’exemple.

Mon préféré (je dis mon “géant”), c’est Sibelius. Le premier disque de lui que j’ai écouté, c’était à la discothèque des Halles. A cette époque, il y avait encore peu de CD dans les discothèques de Paris, et dans celle-ci il y avait une salle où l’on pouvait écouter les disques vinyle au casque. J’avais pris, je crois, la Suite de Lemminkainen. Est-ce que j’ai tout de suite aimé ? Je n’en suis plus très sûr, mais il me semble que l’ambiance de la musique m’avait bien plu, et j’ai pris le risque d’acheter le CD. Là, par contre, en l’écoutant chez moi, sur ma chaîne hi-fi et diffusé sur les enceintes, j’ai vraiment beaucoup aimé. J’ai tout de suite adhéré à cette musique qui me semblait exactement faite pour moi, composée de mélodies qui entraient en résonance avec une part importante de moi-même. De plus, l’orchestration n’était jamais agressive, avec une prédominance des cordes et peu de cuivres, créant des ambiances mystérieuses et oniriques, sans outrances romantiques, sans tutti tonitruants dont trop de compositeurs abusent (à mon goût). Les passages violents chez Sibelius ne sont jamais insupportables aux oreilles. Il sait faire passer une violence intérieure qui n’agresse pas physiquement mais qui atteint plus sûrement... ce qu’on appelle l’âme, mot que je suis à contre-coeur obligé d’utiliser, car je ne crois pas à l’âme, mais quel autre terme utiliser ? Esprit possède un sens qui se rapporte plus à l’intellect qu’aux émotions et aux sentiments. On pourrait dire la psyché, mais ça fait un peu pédant. Bref ! Dans la Suite de Lemminkainen, j’aime particulièrement la longue mélopée du cor anglais dans le mouvement lent, Le signe de Tuonela, sous un accompagnement des cordes qui peignent un décor d’une limpidité absolue, telle celle d’un lac de Finlande aux eaux calmes et froides sur lesquelles évolue un cygne magnifique et hautain. Le mouvement qui suit, Lemminkainen à Tuonela, débute dans une ambiance particulièrement sombre, avec des trémolos de cordes basses. Le morceau ne quitte jamais cette atmosphère oppressante et évolue lentement vers un climax de terreur, dans un crescendo de tout l’orchestre qui s’étend sur plusieurs minutes et se termine par une soudaine et violente chute dans les gammes qui ramène à un silence angoissant. C’est pourtant de ce silence que naît une petite mélodie pastorale, un petit air sans prétention et presque gai qui semble vouloir ramener un peu de bonheur dans la musique. Soudain elle s’interrompt, comme effrayée par un danger. Ce n’était qu’une fausse alerte car elle reprend bientôt sa petite danse insouciante. Mais elle se tait à nouveau, et cette fois l’ambiance angoissante du début revient, s’installe, et avec elle le crescendo d’orchestre, plus rapide et décidé que la première fois, qui monte, et monte, et monte, jusqu’à une nouvelle chute brutale dans les profondeurs des graves. On comprend alors que cette fois c’est la fin.
Mais comme il s’agit d’une légende, le héros est ressuscité, et le mouvement suivant nous raconte son retour chez lui. Musique triomphale, cuivres éclatants, cordes sautillantes de joie de vivre, orchestre fou de bonheur, ivresse totale et jaillissements de cymbales !

J’aime tout particulièrement les poèmes symphoniques de Sibelius. Ils sont tous d’une inventivité mélodique extraordinaire et évoquent en moi des paysages sublimes et des émotions très fortes. L’un des derniers que j’ai découvert était La Nymphe des bois. Il n’est pas parmi ses plus célèbres mais c’est pourtant l’un de ceux qui provoquent en moi les émotions les plus intenses, surtout dans sa deuxième partie où un long crescendo sur un motif lancinant, sans cesse modulant vers les tonalités supérieures, crée une tension émotionnelle extraordinaire qui me donne le frisson à chaque fois que je l’écoute. Luonnotar est également un de mes préférés. Et pourtant c’est chanté (et j’ai peu de goût pour le chant). Mais c’est une composition tellement sublime, et dans la version que j’ai — je n’en veux pas d’autre ! —, chantée par Phyllis Bryn-Julson, c’est un moment de pure beauté !

La mélodie sibelienne est particulière et n’appartient qu’à lui. Sibelius est à mon avis l'un des meilleurs mélodistes du monde d’hier et d’aujourd’hui. Elle a souvent un caractère de rêverie, de mélancolie, parfois de tristesse poignante. Sibelius correspond assez bien à mon côté introverti, introspectif, solitaire. Je ne sais plus quel critique avait dit que c’était le plus mauvais compositeur qu’il connaissait, alors que toute son œuvre est d’une invention et d’une originalité rares. Pourquoi qualifie-t-on Mozart de génie et pas Sibelius ? Il y a là un mystère que je ne m’explique qu’en supposant que l’immense majorité de ceux qui le disent ne doivent pas avoir une grande connaissance de la musique qui s’est faite depuis Mozart, n’en écoutent pas tellement et seraient peut-être incapables de citer plus de trois autres compositeurs en plus des Bach, Mozart et Beethoven dont il convient de répéter toujours et partout qu’ils étaient des génies.
Revenir en haut Aller en bas
http://henrimanguy.photodeck.com/
starluc
Mélomaniaque



Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMar 6 Jan 2015 - 12:16


Pour moi, cela s'est fait sans problème : quand j'étais ado il y avait une excellente émission de vulgarisation de la musique classique sur "Inter", animée par Jean Fontaine. Cela s'appelait "Tous mélomanes" et passait de 21h00 à 22h00. J'ai bien souvent interrompu la révision de mes devoirs scolaires pour écouter, complètement subjugué.

Je me souviens de ce soir de l'automne 1972 où il a passé le 3ème concerto de Rachmaninoff : à cette première écoute, j'ai perdu le fil de la musique tellement cela me paraissait foisonnant. En même temps, je me sentais totalement retourné et emporté par ce flux sonore totalement à fleur de nerfs jusqu'au final qui m'a littéralement "sonné" par son rayonnement...

j'ai fait mes découvertes musicales initiales avec Jean Fontaine...Après, cela a été bcp plus "au coup par coup".

Si "tous mélomanes" m'a permis de découvrir certains de mes "géants" (Beethoven, Debussy, Ravel, Chostakovitch, Schumann, Liszt, Rachmaninov, Richard Strauss, Gershwin), il m'a fait rencontrer aussi mes "anti-géants" dont Schubert et Bruckner.

Je ne suis jamais revenu sur mes goûts de l'époque...Ou très peu.

Quant à Sibelius, que j'aime aussi bcp, on ne l'entendait que très peu sur les ondes françaises à l'époque. Il n'était simplement, si j'ose dire, que le compositeur de la "Valse Triste". Je n'ai jamais entendu Fontaine programmer une de ses symphonies. Il a fallu que je passe à la FM et que je puisse entendre "la Tribune des Critiques de disque" pour le découvrir. Nouvelle phase. J'ai été très addict à cette émission du temps de Panigel, Bourgeois et Goléa. Maintenant, ce type de débat me fatigue un peu...

Et puis, dans les années 1990, il y avait, bien sûr, l'émission de Dominique Jameux sur France-musique. Je lui dois la découverte de Berg, mais cela n'étonnera personne.

Enfin, tjs sur France-Mu, l'émission de René Koering "renseignements sur Apollon" à qui je dois ma rencontre avec Joseph Marx, Malcolm Arnold, Mérikanto et quelques autres...

Voilà, voilà... coucou



Revenir en haut Aller en bas
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1157
Date d'inscription : 31/08/2010

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMar 6 Jan 2015 - 12:46

starluc a écrit:
Pour moi, cela s'est fait sans problème : quand j'étais ado il y avait une excellente émission de vulgarisation de la musique classique sur "Inter", animée par Jean Fontaine. Cela s'appelait "Tous mélomanes" et passait de 21h00 à 22h00.
Ah oui, quelle belle voix, en plus, et d'une urbanité exquise comme on n'en rencontre plus. J'adorais l'entendre.
Et qui présentait "De la musique avant toute chose" ? N'est-ce pas lui aussi ?

starluc a écrit:
Quant à Sibelius, que j'aime aussi bcp, on ne l'entendait que très peu sur les ondes françaises à l'époque. Il n'était simplement, si j'ose dire, que le compositeur de la "Valse Triste". Je n'ai jamais entendu Fontaine programmer une de ses symphonies. Il a fallu que je passe à la FM et que je puisse entendre "la Tribune des Critiques de disque" pour le découvrir. Nouvelle phase. J'ai été très addict à cette émission du temps de Panigel, Bourgeois et Goléa. Maintenant, ce type de débat me fatigue un peu...
Oui, Sibélius n'était pas populaire du tout en France, au contraire de l'Angleterre où chaque petit Anglais pouvait siffloter la seconde symphonie.
Ah, la Tribune des Critiques de disque, oui, quelle concurrence à mes révisions d'examen aussi ! Mais là encore, Armand Panigel, quelle voix grave, quelle culture ! Et la voix des autres était aussi très caractéristique. Nous n'avons plus ces voix-là !
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMar 6 Jan 2015 - 13:16

Mes Géants? Je dirais plutôt Mon Géant... car même si je voue une admiration à bon nombre de compositeurs, un seul reste au dessus malgré tout : Charles Gounod!

J'entends les perfides glousser au fond. Et pourtant j'avoue. S'il est un compositeur pour lequel je vais me précipiter lors de la parution d'un nouveau disque, s'il est un compositeur qui me fera acheter partitions et livres, c'est bien lui. D'ailleurs, mes étagères peuvent en témoigner : 82 références en disques et DVD, et je ne vous compte pas tous les divers témoignages radiophoniques ou télévisuels trouvés de droite et de gauche.

Mais alors pourquoi cet attachement à un compositeur jugé par certains comme secondaire? Un compositeur qui n'est après tout connu que pour trois opéras et un Ave Maria qu'il a volé à Bach? Tout simplement parce qu'il me touche et qu'il a été celui par qui j'ai abordé véritablement l'opéra.

Petit enfant, j'étais sensible à ce monde de l'opéra, écoutant avec émerveillement Françoise Pollet lors de ses passages chez Jacques Martin. Par le coup du sort, j'ai eu le privilège en CM1 de faire partie d'une classe culturelle qui devait se clôturer par un séjour d'une semaine à Vichy, avec visite et étude à l'Opéra de cette même ville. Au cours de l'année bien sûr, il a fallu se former en apprenant les termes techniques, les compositeurs, les oeuvres... et en écouter quelques unes (Carmen ainsi que La Belle-Hélène)... avant que le séjour ne commence. Et durant ce séjour, c'est Mireille qui sera le fil conducteur. Et c'est ainsi que je suis entré dans le monde de Charles Gounod. Ensuite est venu la découverte de Faust et Roméo et Juliette bien sûr... puis petit à petit ses autres opéras, messes, oratorio, mélodies, musique de chambre, symphonies... enfin presque tout ce qui est disponible actuellement.
En parallèle c'est la course aux écrits : biographies, études... et même partitions (les seules partitions achetées sont celles d'oeuvres de Gounod!).

Mais tout cela ne répond pas à la question du "pourquoi?"... difficile de le dire. J'ai sûrement été touché par la veine mélodique et la sobriété de l'écriture de Gounod, charme discret mais pas simpliste qui touche sans artifice, qui me parle particulièrement.
Et depuis, malgré la monté des Massenet, Rimsky-Korsakov, Wagner et autres LULLY, Gounod reste à part... il n'est pas celui que j'écoute le plus, mais en cas de déprime, d'un besoin de se faire plaisir... c'est vers Gounod que je me tourne.

Donc s'il est un géant pour moi, c'est celui-ci.
Revenir en haut Aller en bas
starluc
Mélomaniaque



Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMar 6 Jan 2015 - 13:57

Michel Desrousseaux a écrit:
starluc a écrit:
Pour moi, cela s'est fait sans problème : quand j'étais ado il y avait une excellente émission de vulgarisation de la musique classique sur "Inter", animée par Jean Fontaine. Cela s'appelait "Tous mélomanes" et passait de 21h00 à 22h00.
Ah oui, quelle belle voix, en plus, et d'une urbanité exquise comme on n'en rencontre plus. J'adorais l'entendre.
Et qui présentait "De la musique avant toute chose" ? N'est-ce pas lui aussi ?

Oui; "de la musique avant toute chose", c'était lui aussi. C'était l'émission qu'a remplacé "Tous Mélomanes" . L'indicatif de la première, c'était un concerto pour piano de Mozart et de la seconde, celui du second concerto de Brahms.

Citation :
starluc a écrit:
Quant à Sibelius, que j'aime aussi bcp, on ne l'entendait que très peu sur les ondes françaises à l'époque. Il n'était simplement, si j'ose dire, que le compositeur de la "Valse Triste". Je n'ai jamais entendu Fontaine programmer une de ses symphonies. Il a fallu que je passe à la FM et que je puisse entendre "la Tribune des Critiques de disque" pour le découvrir. Nouvelle phase. J'ai été très addict à cette émission du temps de Panigel, Bourgeois et Goléa. Maintenant, ce type de débat me fatigue un peu...
Oui, Sibélius n'était pas populaire du tout en France, au contraire de l'Angleterre où chaque petit Anglais pouvait siffloter la seconde symphonie.
Ah, la Tribune des Critiques de disque, oui, quelle concurrence à mes révisions d'examen aussi ! Mais là encore, Armand Panigel, quelle voix grave, quelle culture ! Et la voix des autres était aussi très caractéristique. Nous n'avons plus ces voix-là !

On, certes, oui! Et les homériques engueulades entre Panigel, Bourgeois et Goléa : une fois, d'ailleurs, à propos de Sibélius (7ème stmphonie) où Goléa a quitté l'émission disant "qu'il ne voulait pas entendre une musique qu'aurait approuvé M. Théodore Dubois" (directeur du conservatoire qui avait mis Ravel à la porte). Il n' était vraiment pas ouvert...
Revenir en haut Aller en bas
Henri
Mélomane averti
Henri


Nombre de messages : 207
Localisation : Châtillon
Date d'inscription : 12/04/2014

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMar 6 Jan 2015 - 14:37

starluc a écrit:

Quant à Sibelius, que j'aime aussi bcp, on ne l'entendait que très peu sur les ondes françaises à l'époque. Il n'était simplement, si j'ose dire, que le compositeur de la "Valse Triste".

C'est vrai que lorsque j'ai fait écouter, dans les années 80, Sibelius à mon père, qui fut mon premier initiateur dans la musique classique, il me dit qu'il ne connaissait de lui que la Valse triste et qu'il ne l'aimait pas particulièrement. Par contre, il ne m'a pas dit s'il aimait mieux les pièces que j'écoutais, mais il est vrai que nous n'avions jamais de longues conversations sur le sujet de la musique et qu'il n'était pas non plus très expansif sur son ressenti personnel.

Polyeucte a écrit:

Mais alors pourquoi cet attachement à un compositeur jugé par certains comme secondaire? [...] difficile de le dire. J'ai sûrement été touché par la veine mélodique et la sobriété de l'écriture de Gounod, charme discret mais pas simpliste qui touche sans artifice, qui me parle particulièrement.

C'est également ainsi que je réagis à la musique : sans comprendre les raisons profondes de mes inclinations et de mes préférences, sans vraiment les chercher non plus car je sais plus ou moins que ce serait en vain. J'ai dit que Sibelius correspondrait à mon côté introverti, et comme j'ai également un côté extraverti, c'est Villa-Lobos (et d'autres aussi) qui correspond chez moi à ce côté. Mais est-ce que ça explique vraiment ?
Gounod, j'avoue que je ne l'ai pas beaucoup écouté car j'ai beaucoup de mal avec l'opéra. Il me semble qu'il a composé aussi quelques symphonies et j'ai dû en écouter au moins une il y a longtemps, qui ne m'a sans doute pas beaucoup marqué car je n'y suis jamais revenu. Cela dit, il n'est jamais trop tard pour revenir et je pense que je vais y jeter une oreille. Ou plutôt deux car je préfère la stéréo.
Revenir en haut Aller en bas
http://henrimanguy.photodeck.com/
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMar 6 Jan 2015 - 14:50

Henri a écrit:
Gounod, j'avoue que je ne l'ai pas beaucoup écouté car j'ai beaucoup de mal avec l'opéra. Il me semble qu'il a composé aussi quelques symphonies et j'ai dû en écouter au moins une il y a longtemps, qui ne m'a sans doute pas beaucoup marqué car je n'y suis jamais revenu. Cela dit, il n'est jamais trop tard pour revenir et je pense que je vais y jeter une oreille. Ou plutôt deux car je préfère la stéréo.

Oui, deux symphonies... assez héritées de Mozart pour tout dire (son modèle!).
Sinon, ses quatuors sont très beaux, et il y a aussi un disque récent avec son oeuvre pour paino-pédalier qui est superbe! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Henri
Mélomane averti
Henri


Nombre de messages : 207
Localisation : Châtillon
Date d'inscription : 12/04/2014

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMar 6 Jan 2015 - 14:56

J'étais justement en train d'écouter la symphonie n° 1 et je trouvais que ça sonnait un peu "vieillot" pour mon goût. Puis je suis tombé sur la valse de Faust et je me suis aperçu que je connaissais cet air sans même savoir ce que c'était ni de qui. Tu sais, laaa, la-li-la-la, la-li-la-la, la-li-la-li-la-li-la-li-la-laaa... etc.
Revenir en haut Aller en bas
http://henrimanguy.photodeck.com/
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMar 6 Jan 2015 - 15:03

Polyeucte a écrit:
Henri a écrit:
Gounod, j'avoue que je ne l'ai pas beaucoup écouté car j'ai beaucoup de mal avec l'opéra. Il me semble qu'il a composé aussi quelques symphonies et j'ai dû en écouter au moins une il y a longtemps, qui ne m'a sans doute pas beaucoup marqué car je n'y suis jamais revenu. Cela dit, il n'est jamais trop tard pour revenir et je pense que je vais y jeter une oreille. Ou plutôt deux car je préfère la stéréo.

Oui, deux symphonies... assez héritées de Mozart pour tout dire (son modèle!).
Sinon, ses quatuors sont très beaux, et il y a aussi un disque récent avec son oeuvre pour paino-pédalier qui est superbe! Very Happy

Ah oui cheers ! Ça paraît a priori anecdotique mais bien à tort ; la facture, pour des oeuvres de "commande" si ce n'est de circonstance, est d'un excellent faiseur (sans caractère péjoratif), sûr de son métier. Mais c'est pas le sujet je silent !
(D'ailleurs, en ai-je des géants scratch ?)
Revenir en haut Aller en bas
Polyeucte
Mélomane chevronné
Polyeucte


Nombre de messages : 20716
Age : 39
Date d'inscription : 03/07/2009

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMar 6 Jan 2015 - 15:20

Je me suis permis de continuer sur le sujet Gounod! siffle
Revenir en haut Aller en bas
starluc
Mélomaniaque



Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMar 6 Jan 2015 - 15:28

Henri a écrit:
starluc a écrit:

Quant à Sibelius, que j'aime aussi bcp, on ne l'entendait que très peu sur les ondes françaises à l'époque. Il n'était simplement, si j'ose dire, que le compositeur de la "Valse Triste".

C'est vrai que lorsque j'ai fait écouter, dans les années 80, Sibelius à mon père, qui fut mon premier initiateur dans la musique classique, il me dit qu'il ne connaissait de lui que la Valse triste et qu'il ne l'aimait pas particulièrement. Par contre, il ne m'a pas dit s'il aimait mieux les pièces que j'écoutais, mais il est vrai que nous n'avions jamais de longues conversations sur le sujet de la musique et qu'il n'était pas non plus très expansif sur son ressenti personnel.


Mon père aime Verdi. Ma mère ne jure que par Chopin. Quand je leur ai imposé (malgré moi) Rachma, ça a grincé : ils trouvaient cela imbuvable et abscons et puis, Rachma était assez mal vu à l'époque, fallait voir comment ces imbéciles de Français le traitaient dans leurs dictionnaires et encyclopédies de la musique. Le premier qui m'a parlé des symphonies de Sibélius est un copain de terminale. A l'époque, on trouvait difficilement les disques idoines et puis, si tu n'aimais pas les Stones, Deep Purple, Jimmy Hendrix, Catherine Ribéro ou Colette Magny, tu étais catalogué "bourgeois", une vraie tare à l'époque. J'ai rencontré les symphonies de Sibélius dans les années 1980, en commençant par la Vème entendue sur France-Mu et j'ai senti que cet homme avait quelque choses à me dire. C'était vrai car je suis, moi aussi, un peu introverti, un peu extraverti, tjs sur la "corde raide" : le grand Jean ne pouvait qu'apporter sa contribution à ma "Weltanschauung".

Polyeucte a écrit:

Mais alors pourquoi cet attachement à un compositeur jugé par certains comme secondaire? [...]  difficile de le dire. J'ai sûrement été touché par la veine mélodique et la sobriété de l'écriture de Gounod, charme discret mais pas simpliste qui touche sans artifice, qui me parle particulièrement.

C'est également ainsi que je réagis à la musique : sans comprendre les raisons profondes de mes inclinations et de mes préférences, sans vraiment les chercher non plus car je sais plus ou moins que ce serait en vain. J'ai dit que Sibelius correspondrait à mon côté introverti, et comme j'ai également un côté extraverti, c'est Villa-Lobos (et d'autres aussi) qui correspond chez moi à ce côté. Mais est-ce que ça explique vraiment ?
Gounod, j'avoue que je ne l'ai pas beaucoup écouté car j'ai beaucoup de mal avec l'opéra. Il me semble qu'il a composé aussi quelques symphonies et j'ai dû en écouter au moins une il y a longtemps, qui ne m'a sans doute pas beaucoup marqué car je n'y suis jamais revenu. Cela dit, il n'est jamais trop tard pour revenir et je pense que je vais y jeter une oreille. Ou plutôt deux car je préfère la stéréo.

Pour ma part, je ne connais pas de compositeur secondaire : je ne connais que des compositeurs qui sont, pour une raison X ou Y méconnus de la notoriété. Je ne suis pas un admirateur acharné de Gounod, n'empêche que lorsque j'ai pu voir son "Faust" à l'opéra, cela m'a bcp plu. La "valse des Heures" est magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
bAlexb
Mélomane chevronné
bAlexb


Nombre de messages : 8514
Age : 41
Localisation : Rhône-Alpes
Date d'inscription : 18/10/2010

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMar 6 Jan 2015 - 15:42

starluc a écrit:
je ne connais que des compositeurs qui sont, pour une raison X ou Y méconnus de la notoriété. Je ne suis pas un admirateur acharné de Gounod, n'empêche que lorsque j'ai pu voir son "Faust" à l'opéra, cela m'a bcp plu. La "valse des Heures" est magnifique.

Ça n'est toujours pas vraiment le sujet mais, si on y regarde de près, Gounod reste très largement méconnu hormis Faust, Roméo et (beaucoup plus épisodiquement) Mireille. Qu'ai-je entendu d'autre de lui, en salle ? Quelques mélodies (3, 4 guère plus) par Caballe il y a une poignée d'années Neutral ...
Revenir en haut Aller en bas
Michel Desrousseaux
Mélomaniaque



Nombre de messages : 1157
Date d'inscription : 31/08/2010

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMar 6 Jan 2015 - 16:31

bAlexb a écrit:
Ça n'est toujours pas vraiment le sujet mais, si on y regarde de près, Gounod reste très largement méconnu hormis Faust, Roméo et (beaucoup plus épisodiquement) Mireille. Qu'ai-je entendu d'autre de lui, en salle ? Quelques mélodies (3, 4 guère plus) par Caballe il y a une poignée d'années Neutral ...
Les chorales maintiennent au répertoire, en tout cas à Paris, la messe de sainte Cécile et quelques autres messes moins spectaculaires ainsi que son requiem.
Et un mariage sur deux joue à l'église l'Ave Maria de Bach-Gounod !
Revenir en haut Aller en bas
Chris3
Mélomane chevronné
Chris3


Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMar 6 Jan 2015 - 21:06

J'ai découvert la musique classique aux Musigrains, et plus singulièrement Schubert grâce à la parodie de Francis Blanche sur la Truite... Laughing De manière plus générale, d'ailleurs, j'étais très sensible dans mon enfance aux chansons ou adaptations (genre Ekseption) inspirées des grands compositeurs du passé, ce qui m'a poussé à aller rechercher à la source.
Revenir en haut Aller en bas
Democrite
Mélomaniaque
Democrite


Nombre de messages : 962
Localisation : Ville de Baie
Date d'inscription : 22/04/2013

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMar 6 Jan 2015 - 22:36

Hier j'ai dirigé le Bach Collegium Japan dans la Messe en si, du Credo jusqu'à la fin et je dois dire : quel génie ce Bach !

Les premières fois où je l'ai entendu c'était tout au long de mon enfance et de ma jeunesse, à la radio, dans mon souvenir toujours au piano et souvent par Glenn Gould. Impossible de retenir et donc retrouver les œuvres, dès que l'animateur citait les références et les chiffres de catalogue, ma tête tournait, mon esprit était déboussolé, mes mains paralysées, par la barbarie du langage, le retour à la dure réalité. De temps en temps, j'entendais l'un de ces préludes ou fugues, l'une de ces musiquettes et je songeais que cela me transportait, un instant, au-delà de toute autre musique, mais en me laissant sur le seuil de l'œuvre de Bach, en préambule, sur la promesse d'un à-venir.

Longtemps après, il y a 4 ans et 1/2, j'ai découvert une œuvre entière avec les Variations Goldberg de Glenn Gould (1981). Ça faisait des années que j'entendais la 1ère variation dans le générique de l'émission d'Alain Finkielkraut sur France Culture, sans le moyen de savoir le nom du compositeur. Je me disais rêveusement : c'est soit Bach, soit Mozart jeune. J'ai fini par trouver et l'interprète et le compositeur quand j'ai été aidé et poussé, par un ami, vers la musique classique.

À partir de là je n'ai écouté de musique classique que cette œuvre pendant un an (à quelques petites exceptions près), puis je me suis ouvert à d'autres disques et œuvres de Bach.

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Hqdefault
Alison Balsom, Bach : Works for trumpet : très bonnes transcriptions pour duo de trompette et orgue (notamment), un enregistrement que cet ami m'avait donné. Ensuite j'ai continué seul. [...] C'est chez Bach son intuition qui guide mes écoutes, en plus de la passion vibrante qu'il me transmet. Je lis parfois que dans Bach ça ne respire pas assez, que c'est oppressant... Je trouve que ça ne fait que ça, respirer, tant et tant que lorsque j'étouffe, je respire plus fort et je replonge dans mon élément. [...]

Sur une compilation il y avait aussi des extraits de la Messe en si mineur. Cette musique m'a paru très étrange au début, comme tirée d'un autre monde, pas le Moyen-Âge, mais l'un de ces mondes fantastiques d'inspiration plus ou moins médiévale qu'on voit dans les films pour la jeunesse. Mais je crois maintenant que je percevais, plus simplement, le temps de l'œuvre et de son compositeur, différent du nôtre, ou du mien. Je dois ma première écoute en intégralité de la messe en si à la diffusion d'un concert dirigé par Daniel Reuss, sur France 2. Je remercie au passage ma sœur qui m'a motivé à veiller jusqu'à une heure si tardive (début à minuit !), en me disant en substance qu'il n'y a pas d'heure pour la grande culture Wink (je ne suis pas adepte du replay). Je possède maintenant une quinzaine de versions de cette œuvre. J'ai beaucoup de cantates aussi, des Goldberg, oratorios, un peu de tout, ou presque.

Je me soigne à d'autres compositeurs : hier Buxtehude et Villa-Lobos (vous voyez les connexions), aujourd'hui Ravel et Bizet.
Revenir en haut Aller en bas
Anthony
Mélomane chevronné
Anthony


Nombre de messages : 3621
Age : 36
Date d'inscription : 24/06/2007

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMar 6 Jan 2015 - 23:33

J'ai découvert Gustav Mahler grâce à un junkie qui fréquentait la même fac que moi. Le mec était complètement perché, il prenait des drogues dures tous les week-ends, mais il parlait remarquablement bien de musique. Il m'a prêté quelques cd (Bernstein), et le mal était fait. Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89349
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMar 6 Jan 2015 - 23:54

Il y aurait beaucoup à raconter... il y a un sujet je crois qui s'appelle "votre historique musical personnel", un peu dans ce genre-là, mais plus vaste.

Je peux raconter comment j'ai découvert Scriabine: sur un CD de collections à 10 francs où il y avait notamment du Borodine et 3 préludes de Scriabine.
L'un me plaisait particulièrement, l'opus 11 n°4, en mi mineur.
Un jour je suis tombé sur une cassette (oui oui, une cassette Mr.Red ) où il n'y avait que du Scriabine, je me suis dit qu'il fallait essayer.
C'est l'enregistrement des sonates 3 et 5 par Horowitz, j'aurais plus mal tomber!
Avec la tête de vieillard d'Horowitz sur la couverture. hehe (je crois que les gens me trouvaient bizarre d'acheter et d'écouter ça à 11-12 ans...)
Evidemment j'ai été scotché par la 5è sonate, j'écoutais plus souvent la 3è parce qu'elle était plus facile, la 5è c'était quand même hard, mais ça me fascinait et finalement j'ai de plus en plus été emballé.
Un peu plus tard j'ai découvert les oeuvres plus tardives et j'ai été à moitié heureux et à moitié déçu d'entendre la musique que j'aurais voulu faire et notamment des harmonies que j'étais en train de découvrir de mon côté en improvisant. (oui oui, j'avais l'impression que Scriabine me copiait Mr.Red )
Revenir en haut Aller en bas
Anthony
Mélomane chevronné
Anthony


Nombre de messages : 3621
Age : 36
Date d'inscription : 24/06/2007

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMer 7 Jan 2015 - 0:16

C'est marrant, je n'ai pas du tout ton parcours de musicien mais je vois très bien ce que tu veux dire quand tu parles de découvrir une musique qui aurait pu être écrite par toi. C'est une identification vraiment très forte, et généralement c'est la naissance d'un amour pour la vie dans ces cas-là. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Henri
Mélomane averti
Henri


Nombre de messages : 207
Localisation : Châtillon
Date d'inscription : 12/04/2014

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMer 7 Jan 2015 - 0:30

Il semble que beaucoup d'entre vous aient accroché à la musique classique assez tôt. Ce n'est pas mon cas, alors que mon père n'écoutait pratiquement que ça, et qu'il en jouait même (clarinette). Il avait essayé de m'apprendre le solfège mais sa méthode ne devait pas être très bonne car je n'arrivais pas à retenir et j'ai vite crié grâce. En fait, j'écoutais essentiellement les chansons "yé-yé", puis je me suis dirigé vers le rock, ai appris à jouer de la guitare, et finalement réussi à apprendre mes notes, grâce à une méthode plus efficace. Je ne me suis tourné vers le classique que dans le milieu des années 80, à 30 ans passés, quand j'ai compris que je commençais à être un peu trop vieux pour devenir une star du rock et que je me suis désintéressé de cette musique. Donc j'ai commencé par écouter les compositeurs que mon père écoutait (Beethoven, Mozart, Ravel, Debussy, Rimsky, Borodine, tchaïkowski, Smetana et quelques autres), mais il ne possédait pas énormément de disques et seulement les morceaux les plus connus. J'ai donc passé beaucoup de temps à découvrir les autres pièces de ces compositeurs avant d'aller vers d'autres compositeurs, qu'il connaissait sans doute pour les écouter à la radio mais dont il n'avait pas de disques. Donc Sibelius, Shostakovitch, Villa-Lobos, etc. etc. Et en fait, 30 ans plus tard je découvre toujours, et d'autant plus grâce à internet (et notamment Youtube), mais les grandes découvertes se font quand même de plus en plus rares, car il faut bien avouer que parmi tous les compositeurs "injustement oubliés" qu'on enregistre aujourd'hui, il y en a quand même un grand nombre qui méritaient bien d'être oubliés.
Revenir en haut Aller en bas
http://henrimanguy.photodeck.com/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89349
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMer 7 Jan 2015 - 0:38

Le voilà le sujet dont je parlais plus haut: https://classik.forumactif.com/t93-votre-historique-musical-personnel

Henri a écrit:
Et en fait, 30 ans plus tard je découvre toujours, et d'autant plus grâce à internet (et notamment Youtube), mais les grandes découvertes se font quand même de plus en plus rares, car il faut bien avouer que parmi tous les compositeurs "injustement oubliés" qu'on enregistre aujourd'hui, il y en a quand même un grand nombre qui méritaient bien d'être oubliés.

Ca dépend ce qu'on appelle "un grand nombre"... Pour ma part je dirais plutôt qu'il y en a un grand nombre qui ne méritaient pas d'être oubliés.

Genre: Schulhoff, Koechlin, Obouhov, Decaux, Dupont, Caplet, Wyschnegradsky, Roslavets, Mossolov, Marx, Schreker, Stephan, Schoeck, Ginastera, et quand on pense que même Szymanowski était complètement mis de côté jusqu'à il y a encore peu, voire Sibelius ou Mahler même pendant un temps, même si ça paraît loin aujourd'hui...

En fait, même pour un compositeur mineur, ou que je n'aimerais vraiment pas, je trouverais vraiment dur de dire qu'il mérite d'être oublié.
Est-ce qu'un type qui consacre sa vie à écrire de la musique mérite qu'on l'oublie et que personne ne puisse écouter ses oeuvres?
Quand en plus ce sont des gens du calibre de ceux que j'ai cités...
Revenir en haut Aller en bas
Henri
Mélomane averti
Henri


Nombre de messages : 207
Localisation : Châtillon
Date d'inscription : 12/04/2014

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMer 7 Jan 2015 - 1:19

Oui, je sais que c'est un peu méchant de parler comme ça et je me doutais que ça en choquerait certains. Comme je dis toujours, j'exagère mais pas assez. Non, ce qui se passe en fait, c'est qu'à force d'écouter quasiment tous les jours des musiques de compositeurs plus ou moins inconnus (inconnus de moi en tout cas), je finis par trouver que tout se ressemble plus ou moins, qu'il n'y a rien ou pas grand chose qui dépasse, qui me fasse dresser l'oreille. C'est comme une espèce de bruit musical ininterrompu qui semble ne jamais évoluer, ça reste bien sage, toujours coulé dans les mêmes moules... Bon, j'exagère... mais pas assez.

Merci pour le fil. En fait j'avais déjà cherché, et trouvé, et posté. Mais là maintenant, je vais aller me coucher.
Revenir en haut Aller en bas
http://henrimanguy.photodeck.com/
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89349
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMer 7 Jan 2015 - 1:21

Henri a écrit:
Oui, je sais que c'est un peu méchant de parler comme ça et je me doutais que ça en choquerait certains. Comme je dis toujours, j'exagère mais pas assez. Non, ce qui se passe en fait, c'est qu'à force d'écouter quasiment tous les jours des musiques de compositeurs plus ou moins inconnus (inconnus de moi en tout cas), je finis par trouver que tout se ressemble plus ou moins, qu'il n'y a rien ou pas grand chose qui dépasse, qui me fasse dresser l'oreille. C'est comme une espèce de bruit musical ininterrompu qui semble ne jamais évoluer, ça reste bien sage, toujours coulé dans les mêmes moules... Bon, j'exagère... mais pas assez.

Ben ça dépend de ce que tu écoutes... il peut y avoir ce que tu évoques oui, il y a des compositeurs qui peuvent donner cette impression... Mais il y a forcément des choses qui ressortent quand même par ci par là et qui méritent d'être réécoutées. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Oriane
Mélomaniaque
Oriane


Nombre de messages : 1869
Age : 31
Localisation : Orléans-Paris
Date d'inscription : 21/07/2013

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMer 7 Jan 2015 - 5:16

Aaah Le complexe de la Truite ! En cherchant le poème original adapté par Schubert, je me suis rendue compte que sa dernière strophe est très ... Hmpf. Mais elle n'a pas été mise en musique, sauf si j'ai raté un épisode. Schubert s'est concentré sur l'histoire du poisson. La comparaison finale avec les jeunes filles est passée à la trappe ... Bref, cette découverte m'a rappelé la chanson de Francis Blanche.

Sinon, j'ai rencontré quelques grands grâce à un best off intitulé "Classik Odyssey", notamment J.-S. Bach (Jésus, que ma joie demeure), Ravel (Boléro) et Chopin. J'avais dans les alentours de 7 ans. Mes parents, qui n'ont jamais été de grands mélomanes, avaient quand même quelques cassettes de ce type. J'en garde un souvenir impérissable.

Schubert, ça a été plus tardif. J'avais 20 ans ! J'ai écouté l'impromptu D. 935 n. 2, joué par Clifford Curzon. J'ai encore tous les détails en tête; ça a été un vrai choc.
Revenir en haut Aller en bas
lulu
Mélomane chevronné
lulu


Nombre de messages : 19564
Date d'inscription : 25/11/2012

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMer 7 Jan 2015 - 12:08

j’ai découvert Bach en 2012 parce qu’un monsieur avait dit que c’était bien d’aimer Bach ; j’ai découvert Liszt quelques mois plus tard en regardant sur youtube des vidéos d’une pianiste peopolaire jouant sur Bösendorfer.

et voila. hehe Arrow

par contre, je n’ai aucune idée de si ceux-là sont de mes géants, ou préférés, mais en tout cas ils ont et ont eu une importance particulière.
Revenir en haut Aller en bas
starluc
Mélomaniaque



Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMer 7 Jan 2015 - 13:06

Xavier a écrit:
Il y aurait beaucoup à raconter... il y a un sujet je crois qui s'appelle "votre historique musical personnel", un peu dans ce genre-là, mais plus vaste.

Je peux raconter comment j'ai découvert Scriabine: sur un CD de collections à 10 francs où il y avait notamment du Borodine et 3 préludes de Scriabine.
L'un me plaisait particulièrement, l'opus 11 n°4, en mi mineur.
Un jour je suis tombé sur une cassette (oui oui, une cassette Mr.Red ) où il n'y avait que du Scriabine, je me suis dit qu'il fallait essayer.
C'est l'enregistrement des sonates 3 et 5 par Horowitz, j'aurais plus mal tomber!
Avec la tête de vieillard d'Horowitz sur la couverture.  hehe  (je crois que les gens me trouvaient bizarre d'acheter et d'écouter ça à 11-12 ans...)
Evidemment j'ai été scotché par la 5è sonate, j'écoutais plus souvent la 3è parce qu'elle était plus facile, la 5è c'était quand même hard, mais ça me fascinait et finalement j'ai de plus en plus été emballé.
Un peu plus tard j'ai découvert les oeuvres plus tardives et j'ai été à moitié heureux et à moitié déçu d'entendre la musique que j'aurais voulu faire et notamment des harmonies que j'étais en train de découvrir de mon côté en improvisant. (oui oui, j'avais l'impression que Scriabine me copiait Mr.Red )

Dans mes bras, Xavier! J'ai découvert Scriabine en entendant, par hasard, la fin de son concerto pour piano sur France-Culture en 1971...J'avais demandé à mon disquaire habituel de me trouver une gravure de cette oeuvre et il m'a dit que c'était introuvable...Heureusement, fin 1972, à l'occasion du centenaire, est sorti un disque chez Decca avec le "concerto" et "Prométhée"...Le concerto était d'abord plus facile mais j'ai senti tt de suite la dimension prophétique de "Prométhée". Ensuite, cela a été la 4ème sonate que j'ai entendue à France-Musique par Roberto Szidon lors de mes révisions du bac en 1975...J'ai cru que j'allais m'envoler...Comme j'avais pas de sous, je me suis acheté l'intégrale des sonates de Scriabine par Michael Ponti chez Vox...Ponti n'est pas un modèle de finesse au point de vue interprétation mais j'ai comme cela connu la 5ème sonate qui m'a renforcé dans mon amour de Scriabine, les 9ème et 10 ème, complètement géniales! coucou
Revenir en haut Aller en bas
Fuligo
Déesse du scalpel
Fuligo


Nombre de messages : 3788
Age : 42
Localisation : Nothingness, SK Canada
Date d'inscription : 10/01/2006

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMer 7 Jan 2015 - 13:41

Britten:
A l’époque (fin 90' début 2000), je pensais détester toute musique d’après, disons, 1880 a peu près. Par contre, en littérature, j’étais nettement plus moderne, avec un intérêt particulier pour la littérature anglaise et américaine. Et je tombais sans arrêt, dans les notices ou les biographies, sur ce fameux Britten, que je prenais soin d'ignorer totalement, berk, de la musique 'moderne' (de plus, Britten, pour moi, c’était les insupportables cours de musiques du collège, le Young Person's Guide to the Orchestra, c'est tout).

Un jour, il y avait Peter Grimes en présentation en bout de rayon de ma mediatheque. Je me suis dit, sans conviction, qu'y jeter une oreille ne pourrait pas faire de mal. La semaine d’après j'ai raflé tout ce qu' ils avaient comme autres opéras  Very Happy

Au delà de la decouverte de Britten en soi, ca m'a ouvert la voie vers la musique classique moderne et contemporaine, qui a présent correspondent a la partie la plus importante de ce que j’écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Chris3
Mélomane chevronné
Chris3


Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMer 7 Jan 2015 - 21:56

Oriane a écrit:


Schubert, ça a été plus tardif. J'avais 20 ans ! J'ai écouté l'impromptu D. 935 n. 2, joué par Clifford Curzon. J'ai encore tous les détails en tête; ça a été un vrai choc.

Schubert : I love you I love you I love you I love you I love you
Cl. Curzon : I love you I love you I love you I love you I love you

Alors forcément, l'un interprétant l'autre...
Revenir en haut Aller en bas
Chris3
Mélomane chevronné
Chris3


Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMer 7 Jan 2015 - 22:07

Oriane a écrit:
Aaah Le complexe de la Truite ! En cherchant le poème original adapté par Schubert, je me suis rendue compte que sa dernière strophe est très ... Hmpf. Mais elle n'a pas été mise en musique, sauf si j'ai raté un épisode. Schubert s'est concentré sur l'histoire du poisson. La comparaison finale avec les jeunes filles est passée à la trappe ... Bref, cette découverte m'a rappelé la chanson de Francis Blanche.

Oui, dans la version Schubart (le poète quasi homonyme du compositeur), si ma mémoire est bonne, il est question de jeunes filles qui saignent à cause d'un hameçon.
Chez F. Blanche, c'est aussi tout en sous-entendus :

Ce fut un beau solfège,
Pizzicati coquins,
Accords, trémolos et arpèges,
Fantaisie à quatre mains.
Mais à l'instant où tout s'agite
Sous l'ardent aiguillon de la chair
Elle, elle fredonnait la Truite,
La Truite de Schubert (bis)
Revenir en haut Aller en bas
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32477
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMer 7 Jan 2015 - 22:12

En découvrant le final de la Nativité du Seigneur (certes j'avais écouté un peu Messiaen avant), "Dieu parmi nous", ce fut la révélation : Messiaen était un génie, l'orgue c'est génial, et il fallait faire de l'orgue hehe

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
Anthony
Mélomane chevronné
Anthony


Nombre de messages : 3621
Age : 36
Date d'inscription : 24/06/2007

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMer 7 Jan 2015 - 22:15

Cololi a écrit:
En découvrant le final de la Nativité du Seigneur (certes j'avais écouté un peu Messiaen avant), "Dieu parmi nous", ce fut la révélation : Messiaen était un génie, l'orgue c'est génial, et il fallait faire de l'orgue hehe

Oh, je savais que tu l'adorais, mais je pensais que c'était plutôt Wagner, ton géant. Wink
Revenir en haut Aller en bas
OYO TOHO
Des chiffres et des Lettres
OYO TOHO


Nombre de messages : 6993
Localisation : LH
Date d'inscription : 05/06/2007

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyJeu 8 Jan 2015 - 0:29

j'ai découvert pas mal de mes géants sur ce forum !
Je connaissais déjà Vivaldi, Bach, Mozart, Beethoven et Bartok avant mais pas grand chose de plus !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/decapitum
Cololi
chaste Col
Cololi


Nombre de messages : 32477
Age : 41
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 10/04/2009

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyJeu 8 Jan 2015 - 12:17

Bart a écrit:
Cololi a écrit:
En découvrant le final de la Nativité du Seigneur (certes j'avais écouté un peu Messiaen avant), "Dieu parmi nous", ce fut la révélation : Messiaen était un génie, l'orgue c'est génial, et il fallait faire de l'orgue hehe

Oh, je savais que tu l'adorais, mais je pensais que c'était plutôt Wagner, ton géant. Wink

Wagner c'est LE géant. Juste après il y a les autres géants : Debussy, Messiaen, Haendel, Mozart, Bach, Bruckner, Strauss, Schubert et Tournemire !

_________________
Car l'impuissance aime refléter son néant dans la souffrance d'autrui - Georges Bernanos (Sous le Soleil de Satan)
Revenir en haut Aller en bas
http://discopathe-anonyme.fr/
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyJeu 8 Jan 2015 - 12:24

Cololi a écrit:
Bart a écrit:
Cololi a écrit:
En découvrant le final de la Nativité du Seigneur (certes j'avais écouté un peu Messiaen avant), "Dieu parmi nous", ce fut la révélation : Messiaen était un génie, l'orgue c'est génial, et il fallait faire de l'orgue hehe

Oh, je savais que tu l'adorais, mais je pensais que c'était plutôt Wagner, ton géant. Wink

Wagner c'est LE géant. Juste après il y a les autres géants : Debussy, Messiaen, Haendel, Mozart, Bach, Bruckner, Strauss, Schubert et Tournemire !


pété de rire Venant d'un LULLYste non assumé, mais convaincu, c'est assez savoureux pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
Jaky
Mélomane chevronné
Jaky


Nombre de messages : 9424
Age : 62
Localisation : Ch'tite ville
Date d'inscription : 23/07/2005

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyJeu 8 Jan 2015 - 12:34

calbo a écrit:
Cololi a écrit:
Bart a écrit:
Cololi a écrit:
En découvrant le final de la Nativité du Seigneur (certes j'avais écouté un peu Messiaen avant), "Dieu parmi nous", ce fut la révélation : Messiaen était un génie, l'orgue c'est génial, et il fallait faire de l'orgue hehe

Oh, je savais que tu l'adorais, mais je pensais que c'était plutôt Wagner, ton géant. Wink

Wagner c'est LE géant. Juste après il y a les autres géants : Debussy, Messiaen, Haendel, Mozart, Bach, Bruckner, Strauss, Schubert et Tournemire !


pété de rire Venant d'un LULLYste non assumé, mais convaincu, c'est assez savoureux pété de rire

Cette réplique d'une Parsifalienne compulsive est savoureuse!! pété de rire
Revenir en haut Aller en bas
calbo
Pertusienne
calbo


Nombre de messages : 28126
Age : 51
Localisation : Pictavia
Date d'inscription : 29/08/2006

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyJeu 8 Jan 2015 - 12:41

Ouais c'est ça Toi aussi t'es devenu un LULLYste acharné Mr. Green . Alors, ton bec hehe
Revenir en haut Aller en bas
Chris3
Mélomane chevronné
Chris3


Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyJeu 8 Jan 2015 - 23:02

LE Géant de Calbo, on le connaît tous : 1,95 mètre. Tiens, du reste, il va bientôt devenir quinqua !!
Revenir en haut Aller en bas
Henri
Mélomane averti
Henri


Nombre de messages : 207
Localisation : Châtillon
Date d'inscription : 12/04/2014

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMar 20 Jan 2015 - 12:56

Me permettra-t-on de parler dans ce fil d’un autre de mes géants ? Car il s’agit d’un géant à quatre têtes. Qui en eut même cinq dans ses premières années mais il en a vite perdu une. Je veux parler de Pink Floyd. Comme il ne s’agit pas de musique classique, je me demande si je peux, même si c’est moi qui ai initié le fil. Bon, j’ose, on verra bien.

Curieusement, j’ai commencé par ne pas aimer Pink Floyd. Quel âge avais-je ? 13-14 ans. Il y avait un de leurs morceaux qui passait assez souvent sur les radios que j’écoutais, un morceau avec une basse répétitive et machinique qui me faisait un effet assez désagréable. Il s’agissait de One of these days et il me suffisait pour dire que je n’aimais pas Pink Floyd, alors que je n’avais probablement jamais entendu un autre de leurs morceaux.
Au lycée, nous avions une heure de musique par semaine. La prof ne nous parlait que musique classique et ce n’était pas vraiment notre “tasse de thé”. Cependant, elle n’était pas absolument fermée à d’autres formes de musiques, et un jour un élève proposa que la semaine suivante soit consacrée à l’écoute d’une musique plus populaire mais qui faisait quand même preuve d’une certaine recherche. Il souhaitait apporter un disque du groupe Pink Floyd pour le faire écouter et découvrir aussi bien à la classe qu’à la prof. Celle-ci accepta, et donc voilà. La semaine suivante il nous fit écouter des extraits de l’album Ummaguma. D’abord la première face du disque II, où chaque membre s’essaye à des recherches personnelles dans des styles proches de la musique contemporaine. Je ne me souviens pas avoir ressenti d’émotion particulière à cette écoute-là, sinon probablement de l’ennui. Puis il passa la face 1 du disque I, enregistré en public, et là, je dois dire que j’en restai scotché à ma chaise. Les deux titres de la première face, Astronomy Domine et Careful with that axe Eugene, provoquèrent en moi quelque chose que je n’avais encore jamais ressenti avec cette intensité. Après toutes ces années je suis incapable de me remémorer précisément l’émotion qui m’avait traversé pendant ces vingt minutes d’une musique comme je n’en avais encore jamais entendue, mais je sais que par la suite j’ai longtemps ressenti des frissons à certains passages. Je n’ai pas le souvenir de frisson à cette première écoute, mais ce que j’ai ressenti dût être suffisamment fort pour que, par la suite, je passe outre mes premières préventions contre ce groupe et que je me mette à écouter toute leur production à ce jour, c’est à dire les six albums The Piper at the gates of dawn, A Saucerful of Secrets, Ummaguma, la musique du film More, Atom Heart Mother et Meddle, ce dernier contenant le morceau One of these days que je n’aimais tellement pas auparavant et qui devint vite l’un de mes préférés.

Toute mon approche de la musique, qu’elle soit rock ou classique, s’articule autour de ma découverte de Pink Floyd. Il était à l’époque le seul groupe (bon, l'un des seuls) à allier l’énergie et la sauvagerie du rock avec une recherche musicale plus sérieuse, plus savante, même si aucun de ses membres n’avait fait de vraies études musicales comme il est de règle dans la musique justement dite “savante”. Par ce côté, ils constituaient pour moi une passerelle entre le monde musical du rock, celui par lequel je suis venu à la musique, et celui de mon père, le monde de la musique classique. Ils ont ouvert une nouvelle voie à la musique et je crois que c’est à partir d’eux qu’on a commencé à parler de “rock progressif”, c’est à dire d’un rock qui ne se contente pas d’appliquer les règles et les clichés du rock mais qui s’autorise toutes sortes d’expérimentations et cherche en même temps à faire une musique qui puisse être dite “sérieuse” sans pour autant appartenir au monde cérémonieux de la musique savante et élitiste. Voilà en quoi ma découverte de ce groupe fut fondatrice de mon propre rapport à la musique. Ayant toute mon enfance baigné dans l’environnement sonore paternel classique dans lequel je répugnais à entrer complètement, j’ai pu y revenir plus tard, lorsque le rock a pris des routes qui m’ennuyaient (le punk, la new wave, le rap) parce que, grâce à Pink Floyd (aussi à d’autres groupes mais surtout celui-ci), j’avais ouvert mon esprit à des formes musicales plus élaborées qui m’introduisaient par un chemin détourné dans le monde de la musique classique.

Donc, finalement, ça rentre bien dans le thème de ce fil et j’espère qu’on ne va pas me déplacer. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://henrimanguy.photodeck.com/
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 5884
Age : 48
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMar 20 Jan 2015 - 17:26

Xavier a écrit:
Un peu plus tard j'ai découvert les oeuvres plus tardives et j'ai été à moitié heureux et à moitié déçu d'entendre la musique que j'aurais voulu faire et notamment des harmonies que j'étais en train de découvrir de mon côté en improvisant. (oui oui, j'avais l'impression que Scriabine me copiait Mr.Red )

Tiens, moi ça me l'a fait avec Koechlin (et en plus ça faisait un moment qu'il me piratait en douce, le saligaud).
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 5884
Age : 48
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMar 20 Jan 2015 - 17:31

Henri a écrit:
Ummaguma [...] Atom Heart Mother

Là je dis oui I love you (les autres aussi mais pas au même degré).
Revenir en haut Aller en bas
Chris3
Mélomane chevronné
Chris3


Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMar 20 Jan 2015 - 23:00

Quelqu'un qui aime Pink Floyd ne peut pas être complètement mauvais... Même si je n'ai pas tout à fait les mêmes préférences au niveau de leur discographie !
Revenir en haut Aller en bas
Henri
Mélomane averti
Henri


Nombre de messages : 207
Localisation : Châtillon
Date d'inscription : 12/04/2014

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMer 21 Jan 2015 - 0:40

Quelles sont tes préférences, Chris ?
Revenir en haut Aller en bas
http://henrimanguy.photodeck.com/
Chris3
Mélomane chevronné
Chris3


Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyJeu 22 Jan 2015 - 0:44

Mes préférés : Astronomy domine, Interstellar overdrive, See Emily play, A saucerful of secrets, Arnold Layne, The Nile song, Cymbaline, If, Echoes ( bounce bounce bounce ), Time (surtout pour son intro), Us and them, Brain damage, Eclipse, The great gig in the sky, Shine on you crazy diamond, Wish you were here, et quasiment tout The wall. Après, le reste devient anecdotique, entre guéguerre d'égos et perte d'inspiration, avec quelques belles surprises ponctuelles telles que High hopes... Leur dernier opus étant un ramassis de fonds de tiroir à oublier d'urgence !!
Revenir en haut Aller en bas
starluc
Mélomaniaque



Nombre de messages : 951
Date d'inscription : 13/08/2013

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyJeu 22 Jan 2015 - 10:13


Je suis de la génération "Pink Floyd" et j'en suis vite revenu : trop inféodés au rock pour moi!

Dans le genre "audaces harmoniques" de préfère nettement le jazz et ses dérivés. Quelques exemples : le pianiste Bill Evans, le groupe Weather Report ou le jazz-rock brésilien avec une chanteuse comme Flora Purim...

Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande


Nombre de messages : 5884
Age : 48
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyJeu 22 Jan 2015 - 12:26

Mais ça a assez peu à voir avec Pink Floyd, tout ça (excepté le côté « élaboré » que l'on retrouve dans tout un pan de la musique des 70s jetant un pont entre jazz et rock, mais Arnaud et quelques autres en parleraient beaucoup mieux que moi – quant à Bill Evans c'est encore autre chose).
Sinon, oui, Return to forever avec Chick Corea et Flora Purim (et en particulier Light as a feather), c'est très bien Very Happy (Weather report, je suis nettement moins fan).

Pour en revenir à Pink Floyd, Chris, en fait je n'aime pas ce qu'ils ont fait après l'album Wish u were here (et notamment The Wall Mr.Red )
Revenir en haut Aller en bas
Arfur
Mélomane averti
Arfur


Nombre de messages : 134
Age : 73
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 25/01/2015

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyLun 26 Jan 2015 - 17:00

D'aussi loin que je me souvienne j'ai l'impression d'avoir toujours écouté avec émotion Jean-Sébastien BACH ...
Revenir en haut Aller en bas
Chris3
Mélomane chevronné
Chris3


Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyLun 26 Jan 2015 - 19:14

Tu n'es pas le seul ! Very Happy
Et par quoi as-tu commencé ?
Revenir en haut Aller en bas
Arfur
Mélomane averti
Arfur


Nombre de messages : 134
Age : 73
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 25/01/2015

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMar 27 Jan 2015 - 22:54

Evidemment par Bach .... mais aussi les baroques français ( M.A Charpentier, Du Mont , et bien sur Louis et François Couperin) et aussi Corelli , Biber et Schutz et bien d'autres
Revenir en haut Aller en bas
Arfur
Mélomane averti
Arfur


Nombre de messages : 134
Age : 73
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 25/01/2015

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMar 27 Jan 2015 - 22:56

J'oubliais Tangerine dream et Jimi Hendrix Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Chris3
Mélomane chevronné
Chris3


Nombre de messages : 4542
Date d'inscription : 10/07/2007

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMer 28 Jan 2015 - 0:42

Non, je voulais dire : par quoi de Bach ?????

Sinon, Jimi Hendrix et tangerine Dream, bons choix aussi (Ah, Phaedra, Rubycon, Ricochet... Et RIP Edgar Froese mort la semaine dernière Sad )
Revenir en haut Aller en bas
Arfur
Mélomane averti
Arfur


Nombre de messages : 134
Age : 73
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 25/01/2015

Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? EmptyMer 28 Jan 2015 - 0:48

Surtout par l'œuvre d'orgue et une bonne part de l'orgue de Bach pas seulement la Toccata et fugue en ré mineur, les concerts Brandebourgeois, les suites pour orchestre, le Clavier bien tempéré
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty
MessageSujet: Re: Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?   Vos géants. Comment les avez-vous découverts ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Vos géants. Comment les avez-vous découverts ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Votre historique musical personnel !
» Comment vous cassez-vous la figure en prenant le train?
» Vous cherchez le titre d'une oeuvre? Ca se passe ici! (3)
» Combien en avez -vous vu ?
» BACH :sa vie , son oeuvre mais surtout pas de disques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: