Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Précommande Assassin’s Creed Valhalla sur ...
Voir le deal
54.99 €

 

 Robert Simpson

Aller en bas 
AuteurMessage
eric7591
Mélomane du dimanche


Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 02/06/2015

Robert Simpson  Empty
MessageSujet: Robert Simpson    Robert Simpson  EmptyJeu 18 Juin 2015 - 17:50

cette fois si j'ai bien regardé l'index se compositeur y ait pas, contemporain de Malcolm Arnold , anglais aussi
il est né en 1921 et mort en 1997 je connais surtout une grosse parti des symphonies
se compositeur était fan de Nielsen sa s'entend dans ses symphonies, y aussi un voisinage d'esprit avec Allan Pettersson
il a écrit 11 symphonies, certaine sont d'un seul tenant d'autres surtout ses premières sont en plusieurs mouvements de façon classique , c'est certe pas un grand innovateur mais y a une certaine atmosphère qui y règne je trouve pour ceux qui sont fan de compositeurs anglais en général se sont des oeuvre d'une demis heure  voir un peu plus  sauf la 9 et la 10 qui dure environs 50 minutes .
Revenir en haut Aller en bas
greg skywalker
Mélomaniaque
greg skywalker

Nombre de messages : 1013
Date d'inscription : 06/08/2010

Robert Simpson  Empty
MessageSujet: Re: Robert Simpson    Robert Simpson  EmptyMar 5 Sep 2017 - 22:00

Symphonie n°5 (1972)

Puissante symphonie , intimidante , tel un monolithe noir . Les mouvements s'enchainent sans pause . Happé par le flux de la musique , je suis fasciné .
c'est Pur , froid comme l'espace infini . Robert Simpson est il Anglais ? j'imagine plutôt scandinave ( Sibelius Tapolia,Symphonie 4 et 7 , Nielsen Symphonies 4 et 6 ,Van Holbmoe Symphonies 6 et 7 ).
le pastoralisme anglais n'existe pas pour Simpson . Il veut batir des cathédrales sonores abstraites.
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5601
Age : 46
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Robert Simpson  Empty
MessageSujet: Re: Robert Simpson    Robert Simpson  EmptyVen 20 Nov 2020 - 11:33

Robert Simpson, Symphonie n°9, Bournemouth SO, Vernon Handley.

J'ai commencé par me demander pourquoi j'écoutais ça, mais tout compte fait j'y trouve sans doute un plaisir plus consistant qu'aux délicieuses sucreries goûtées hier.

Ça ressemble à un Chosta très arrondi, presque débonnaire, avec de longues tenues dissonantes (presque organistiques) sur fond de mouvements perpétuels, le tout dans une ambiance harmonique à la modalité très élargie sans jamais atteindre à la franche atonalité ; on retrouve des enchaînements d'accords parfaits d'une couleur typiquement britannique, presque dignes d'un Vaughan Williams, au milieu d'un déchaînement tellurique très « continental » — puis une course-poursuite aux timbres sans cesse renouvelés et surprenants, rappelant (si l'on excepte les longues plages statiques et la dissonance omniprésente) les Scherzi des dernières symphonies de Rubbra.
La section lente (la symphonie est en un seul mouvement), majoritairement très minimaliste – quelques instrument solistes engagés dans un délicat contrepoint à l'atmosphère énigmatique – évoque encore à la fois la 8e de Chosta, la 6e de VW et la 7e de Rubbra, avec de brefs accents d'une mélancolie très prenante (même si l'ensemble est plutôt dans le registre lunaire).
Un second scherzo ramène un peu de chair et de sang, mais de façon très ambiguë — il semble que le sol se dérobe sans cesse, notamment lors d'un très étrange épisode où de longue tenues des vents se superposent à un mouvement perpétuel inextinguible des cordes (avant inversion des rôles)...
Suit un long épisode de plus en plus cuivré, soutenu et véhément (un peu fatigant à vrai dire), amenant de façon très attendue un climax très bref sans grand intérêt — suivi d'un long épilogue d'un minimalisme chostakov(itch)ien (mais peut-être surtout vaughanwilliamsien, voire baxien par moments : j'y décèle une parenté secrète avec la coda de la 6e, malgré un langage radicalement différent).
La symphonie se conclut (dans le calme) sur un accord inattendu de do mineur avec quarte ajoutée.

Une œuvre sur laquelle je me dis qu'il vaudrait la peine de revenir, sans (comme très souvent) être certain d'y revenir avant plusieurs années mois....
Revenir en haut Aller en bas
Golisande
Mélomane chevronné
Golisande

Nombre de messages : 5601
Age : 46
Localisation : jeudi
Date d'inscription : 03/03/2011

Robert Simpson  Empty
MessageSujet: Re: Robert Simpson    Robert Simpson  EmptyVen 20 Nov 2020 - 11:47

eric7591 a écrit:
ce compositeur était fan de Nielsen ça s'entend dans ses symphonies

Ah tiens, je n'y ai pas pensé (peut-être parce que je n'ai pas écouté de Nielsen récemment) mais à la réflexion c'est très cohérent ! Smile
D'ailleurs, comme avec Nielsen, j'ai trouvé beaucoup d'attrait à cette musique alors qu'à priori (sur le papier l'écran) ce n'était pas forcément ma came.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Robert Simpson  Empty
MessageSujet: Re: Robert Simpson    Robert Simpson  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Robert Simpson
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: