Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-32%
Le deal à ne pas rater :
HOTPOINT H8A1ES – Réfrigérateur congélateur bas – 338L
339.99 € 499.99 €
Voir le deal

 

 Marco Tutino

Aller en bas 
AuteurMessage
Senthinel
Mélomane averti
Senthinel

Nombre de messages : 104
Age : 28
Date d'inscription : 29/10/2012

Marco Tutino Empty
MessageSujet: Marco Tutino   Marco Tutino EmptyMar 15 Sep 2015 - 13:06

Je crée un sujet car je n'ai rien trouvé sur Marco Tutino sur ce forum. Évidemment, si j'ai mal cherché, je demanderais à ce qu'il soit supprimé.

Pour tout dire, je ne connais pas du tout ce compositeur. Or j'ai la possibilité d'aller assister à son opéra Le Braci(Les braises) à Florence en novembre prochain. Connaissez vous ce compositeur? Pour tout dire, je peux aussi aller voir Cosi que j'aime beaucoup, donc si je pouvais éviter de perdre mon temps...

Bon il n'a même pas de page Wiki en français ce garçon là, je vais essayer de faire une bref biographie malgré tout.
Marco Tutino, compositeur italien, né en 1954. Ses autres opéras sont Pinocchio, Cirano, Vite immaginarie, La lupa, Federico II, Il gatto con gli stivali, Pugacev , Dylan Dog , Peter Pan, La bella e la bestia, Le bel indifferent, The servant, Senso, et la Ciociara.
Bah oui j'avais dit bref

Apparemment il a aussi composé de la musique instrumentale.

Je vous remercie

EDIT: je n'avais pas vu mais il y a des extraits(et des opéras en entier sur youtube). Je ne sais pas si j'ai droit de mettre les liens mais vous voilà prévenus.

Catalogue de ses oeuvres:


Opéras

Pinocchio (Teatro Margherita, Genova, 1985)
Cirano (Teatro Comunale, Alessandria, 1987)
Vite immaginarie (Teatro Comunale, Bologna, 1989)
La Lupa (Teatro La Gran Guardia, Livorno, 1990)
Federico II (Teatro Giovanni Battista Pergolesi, Jesi, 2004)
Il gatto con gli stivali (Teatro Filarmonico, Verona, 1997)
Vita (Teatro alla Scala, Milánó, 2003)
Le bel indifferent (Teatro Lauro Rossi, Macerata, 2005)
The Servant (Auditorium S. Paolo, Macerata, 2008)
Senso (Teatro Massimo Vittorio Emanuele, Palermo, 2011)
Le braci (Budapest, 2014)
La ciociara (Two Women címen, San Francisco Opera, 2015)


Musique sacrée

Libera me – (Requiem in memoria delle vittime della mafia) (1992)
Agnus Dei – Missa Solemnis Resurrectionis (1998)
Kyrie – Missa Solemnis Resurrectionis (1998)


Orchestre

Une image en lieu de chasse (1978)
Andrea, o i ricongiunti (1980)
La Foresta incantata (1982)
Black Beauty (1986)
Fantasmi rapiti (1989)
Friedrich Lieder (1991)
Piano americano (1994)
The Last Eagle (1994)
Riccardo III – Ballet et suite (1995)
The Frame and the Cloud (1997)
Canto di pace (2003)


Orchestre de chambre

Ouverture (1977)
Stanze (1979)
Ferite leggere (1984)
Visite guidate (1984)
Preludi a Pinocchio (1985)
Arie (1987)
Il giardino segreto (1990)
Sinfonietta (1993)
Lux illuxit (1993–94)
La quinta stagione (1998)


Musique de chambre

Alto (197...)
Primo tempo di quartetto (197...)
Trobar (1975)
Ed altro più io non so di me (1976)
Quintetto su testo di Dylan Thomas (1977)
Die Reise ins Paradies (1978)
Quintetto d’ombre (1979)
Trio cantato (1980)
Canzonetta sull’aria (1981)
Suite (1981)
Tutti li miei penser (1981)
Concerto per violino e fiati (1982)
Gran partita (1982)
Nella Voliera (1982)
Nella Voliera – versione per archi (1982)
Light Sonata (1983)
Variazioni su «Là ci darem la mano» (1984)
Holy Sonnet (1985)
Tre romanze da Verdi (1985)
Rime baciate (1986)
Rime baciate – per quintetto di fiati (1987)
Chimera (1988)
Due arie (1988–89)
Due canti antichi (1989)
Falsi movimenti (1989)
Canzone d’amore (1992)
Fiery Words (1993)
Canzone d’amore 2 (1996)
Fiery Words III (1996)
Elì, elì, lemà sebactani (1997)
Toccata (1997)
Sonata (1998)
Tangoscuro (2000)
Uomini dai capelli lunghi (2000)
Ultime braci (2003)


Piano

Due notturni (1980)
Improvviso (1981)
Terzo notturno (1981)
The Game is over (1983)
Mad Time Rag (1983)
The Game is Lost (1985)
The Game is Light (1985)
Cadenza (1987)
The Game is Broken (1988)
The Game is Hard (1988)
The Game is on (1988)
The Game is Soft (1988)
Chimera sola (1989)
Tropical Nights (1991)
Variazione con temi (1991)
Fiery Words II (1993)
Cose preziose (2000)


Dernière édition par Senthinel le Sam 23 Jan 2016 - 13:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Senthinel
Mélomane averti
Senthinel

Nombre de messages : 104
Age : 28
Date d'inscription : 29/10/2012

Marco Tutino Empty
MessageSujet: Re: Marco Tutino   Marco Tutino EmptyMer 16 Sep 2015 - 19:24

Je viens de regarder son opéra Vita, d1h30 environ. La version de 2003 avec Anna Caterina Antonacci et Michele Pertusi.
Le livret est inspiré d'une pièce, Wit d'Edson, prix pullizer en 1999 qui raconte les derniers mois d'une femme, très intellectuelle, atteinte d'un cancer de l'utérus en phase terminale.

Le livret est assez original, parfois franchement illisible et un peu lourdingue, mais a le mérite d'offrir une vrai poésie, assez mystique finalement(qui n'évite pas toujours le ridicule) d'un sujet assez terrible, terne qu'on a rarement l'occasion de voir à l'opéra. Le livret(je ne parle pas de la pièce que je n'ai pas lue) évite les écueils de l'apitoiement et c'est la plutôt la sérénité qui prévaut à la fin de l'opéra.

Bon, pour le sujet qui nous intéresse principalement, la musique, je suis assez réservé. Sans même parler de langage musical, il est très facile de rapprocher ce lyrisme dégoulinant d'un Mascagni ou d'un Puccini(pas celui de Tosca ou Turandot hélas...), ce qui n'est pas pour moi un compliment.  
Tout n'est pas à jeter évidemment. La musique est assez raffinée, les thèmes associés à la souffrance sont assez riches et très bien utilisés par rapport au livret. Ces thèmes s'allient parfaitement avec les modulations de la voix de la femme qui souffre.
Pour le reste, les modèles vocaux sont directement dérivés de Puccini, et pas toujours du meilleur. La musique est très facile, simpliste souvent même, très lyrique. Il ne prend aucun risque, le langage est très structuré. L'écoute est donc agréable, mais n'appelle pas une réecoute. Pour sa défense, la qualité youtube n'aide pas forcément à percevoir toutes les richesses de la partition.

La distribution en revanche est parfaite. Anna Caterina Antonacci est comme d'habitude merveilleuse, parfaitement dans son rôle. Les autres sont au diapason. Michele Pertusi, arraché de son répertoire habituel de Rossini, est parfaitement à l'aise comme  fantôme de John Donne, et enfin Laura Cherici, l'infirmière, dont l'aria est pour moi, musicalement parlant, le meilleur moment de la soirée est aussi tout à fait à son aise.
Revenir en haut Aller en bas
Senthinel
Mélomane averti
Senthinel

Nombre de messages : 104
Age : 28
Date d'inscription : 29/10/2012

Marco Tutino Empty
MessageSujet: Re: Marco Tutino   Marco Tutino EmptySam 23 Jan 2016 - 13:07

Bon je continue à parler de Marco Tutino, ce n'est pas grave si je suis tout seul Very Happy

J'ai vu les Braises(Le Braci) à Florence, et cet opéra m'a enthousiasmé. La salle était à moitié vide pour la première, et j'ai trouvé ça dommage vu la beauté de l'oeuvre. Qu'on se le dise en préambule, ceux qui cherchent un style novateur, d'avant-garde, une musique du XXIe siècle qui cherche et qui se cherche ne trouveront pas leur plaisir dans cette oeuvre.

Première mention pour le livret, absolument renversant, magnifique. Ce livret est en mesure de porter n'importe quelle musique tellement je le trouve bien construit. Le résumé est assez simple:un général à la retraite attend la venue de Conrad, son meilleur ami d'enfance. Il se sont quittés il y a une quarantaine d'année après un "accident de chasse" où Conrad a failli tuer le général. Conrad a disparu juste après cet accident. Le général l'invite 40ans plus tard au crépuscule de sa vie car il brûle de lui poser des questions. En effet, il y a évidemment une femme entre les deux hommes, Christine. Celle-ci s'est mariée avec le général après le départ de Conrad et est décédée il y a quelques mois. Elle a laissé un journal intime qui bouleverse le général et l'oblige à se poser des questions sur cet "accident de chasse" et sur la possibilité qu'il y ait eu une aventure entre sa femme et son meilleur ami à l'époque de cet accident.
Le scénario est intelligent parce qu'il mêle un drame psychologique(je déteste cette expression mais je ne trouve rien de mieux...) où chacun des personnages du trio suscite l'empathie: le général trompé, qui voit tout son monde disparaître, toutes ces certitudes sur sa femme s'effondrer au cours de l'opéra sur les ruines d'un Empire austro-hongrois agonisant; Conrad qui retrace l'affrontement de l'époque en lui-même entre son amitié sincère pour le général et son amour profond pour Christine, et son incapacité d'une grande lâcheté à choisir entre les deux; et cette dernière, complètement perdue, tiraillée entre le devoir, la morale et son amour. Cet affrontement entre ces deux hommes, 40ans après les faits, est admirable, par delà le bien et le mal, chacun des personnages expliquant, se défendant avec intelligence et sincérité.

La musique ne m'a pas convaincu de la même intensité. Je n'ai pas de connaissances assez étendues pour émettre un avis détaillé, mais je regrette parfois l'effet "musique de film" et certaines facilités mélodiques. Mais je trouve qu'il y a un vrai progrès par rapport à Vita: il  cherche moins à plaire au public et à installer un lyrisme ardent un peu impersonnel qu'on pourrait appliquer à n'importe quel livret. La musique est parfaitement cohérente, elle fait corps avec le livret. Cette explication entre ces deux hommes, ces braises conservées du passé qui se ravivent, sont sublimés par la musique, qui cherche moins l'effet de style, que la profondeur, l'élégance.

Cet opéra est une réussite indéniable malgré ses défauts.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Marco Tutino Empty
MessageSujet: Re: Marco Tutino   Marco Tutino Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Marco Tutino
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Général-
Sauter vers: