Autour de la musique classique

Le but de ce forum est d'être un espace dédié principalement à la musique classique sous toutes ses périodes, mais aussi ouvert à d'autres genres.
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon EB12.5 : commander le coffret ...
Voir le deal

 

 Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...

Aller en bas 
+4
Bertrand67
sofro
DavidLeMarrec
Semolino
8 participants
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Semolino
Samy's only friend



Nombre de messages : 167
Date d'inscription : 15/09/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyLun 29 Mai 2006 - 21:05

Xavier a écrit:
encolpio a écrit:

Comment prendre au sérieux une personne (Bizantino) qui vous balance autant de conneries sur Toscanini? par ta remarque sur la direction de Tosca dans Verdi tu te décridibilise...

Pour moi il s'est décrédibilisé depuis longtemps... Laughing

Ceux qui se sont réellement décrédibilisés sont tous ceux qui prônent la fidélité de Toscanini à la partition et son prétendu respect de la volonté du compositeur.
Pour se rendre compte que tout cela est complètement faux il suffit d'écouter, partition à la main, son horrible "interprétation" de la Traviata. Toscanini néglige 9 indications sur 10. Il s'agit d'indications qui concernent les chanteurs et l'une des tâches du chef d'orchestre dans un opéra c'est de concertare c'est à dire de faire respecter par les chanteurs les indications et la volonté du compositeur. Mais avec Toscanini il n'en est rien. Il sacrifie tout à sa conception aride, mécanique, rigoureusement cadencée et métronomique de la musique. Le chant se réduit à une dynamique monotone, à une alternance entre le mezzoforte et forte. Toutes les indications de Verdi qui invitent les chanteurs à moduler et à nuancer à des fins expressifs sont gommés.
Tous les grands chanteurs de l'époque voulaient chanter avec lui pour pouvoir chanter à la Scala et enregistrer des disques, il en a été de même avec Muti.

En ce qui concerne Muti et Abbado : à une écoute superficielle la direction de Muti peut faire un certain effet, car il s'agit d'une direction toute basée sur le rythme fortement cadencé et sur des sonorités tapageuses. Mais à une écoute plus approfondie cela ne tient plus la route. Muti se livre à une façon de diriger Verdi complètement vielle et dépassée, il nous livre un Verdi "rustre" exclusivement basé sur l'agitation extravertie mais superficielle et les rythmes fortement cadencés. Alors qu'Abbado a su rendre à Verdi toutes ses lettres de noblesses avec des interprétations qui sont plus chargées de vécu, plus interiorisées, plus nuancées, plus expressives et plus respectueuses de la partition.
Les exemples sont fort nombreux et par conséquent je me limiterai à deux ou trois : dans l'"allegro brillante" (le sorelle vagabonde) Muti paraît plus frémissant mais il reste à la surface alors que Abbado arrive à rendre, par les sonorités qu'il sait tirer de l'orchestre, toute l'atmosphère de tragenda qui est sous-entendue dans la musique.
Dans l' "andantino" (vieni t'affretta) Muti paraît plus impétueux mais en réalité il néglige la plupart des détails et des indications du compositeur, alors qu'Abbado est plus soigné dans les sonorités et dans les détails parce qu'il respecte davantage les indications notées sur la partition.
Dans la scène du "somnambulisme" et dans l'air "pietà rispetto e amore" Abbado est capable de guider les chanteurs et l'orchestre de la manière la plus adaptée à obtenir les effets expressifs que la mélodie et la situation exigent, alors que Muti peut frapper pour la clarté de ses accompagnements mais il ne sait pas tirer, ni de l'orchestre ni des chanteurs, un phrasé réellement émouvant, modulé et nuancé.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyJeu 1 Juin 2006 - 19:47

Welcome back, Semolino ! Six mois déjà !


Semolino a écrit:
Ceux qui se sont réellement décrédibilisés sont tous ceux qui prônent la fidélité de Toscanini à la partition et son prétendu respect de la volonté du compositeur.
La discution est ouverte à ce sujet. Il y a en effet une tendance à considérer qu'ayant été dirigé par Verdi, il serait automatiquement le dépositaire de la volonté du Maître, raccourci qui semble en effet abusif.


Citation :
Pour se rendre compte que tout cela est complètement faux il suffit d'écouter, partition à la main, son horrible "interprétation" de la Traviata.
Néanmoins, je me permets de ne pas être d'accord sur ce point et de trouve un rien abusifs les guillemets.
Son interprétation de la Traviata est extrêmement bien articulée, limpide, tendue.


Citation :
Toscanini néglige 9 indications sur 10. Il s'agit d'indications qui concernent les chanteurs et l'une des tâches du chef d'orchestre dans un opéra c'est de concertare c'est à dire de faire respecter par les chanteurs les indications et la volonté du compositeur. Mais avec Toscanini il n'en est rien. Il sacrifie tout à sa conception
C'est assez vrai.

Citation :
aride, mécanique, rigoureusement cadencée et métronomique de la musique.
On peut aussi le concevoir comme cela. Comme je le disais précédemment, il a d'autres mérites.


Citation :
Tous les grands chanteurs de l'époque voulaient chanter avec lui pour pouvoir chanter à la Scala et enregistrer des disques, il en a été de même avec Muti.
Sauf qu'ils n'embauchaient que des seconds couteaux, tous les deux... (je parle de carrière et pas de valeur)


Citation :
En ce qui concerne Muti et Abbado : à une écoute superficielle la direction de Muti peut faire un certain effet, car il s'agit d'une direction toute basée sur le rythme fortement cadencé et sur des sonorités tapageuses. Mais à une écoute plus approfondie cela ne tient plus la route. Muti se livre à une façon de diriger Verdi complètement vielle et dépassée, il nous livre un Verdi "rustre" exclusivement basé sur l'agitation extravertie mais superficielle et les rythmes fortement cadencés.
Je ne suis pas d'accord. Il y a une part d'épate chez Muti (plus intellectuelle que superficielle, d'ailleurs), mais il y a aussi des lectures très nourrissantes. La découverte de son Don Carlo procure une seconde jeunesse : les rapports entre tempi sont réinventés, mais avec pertinence, et on redécouvre la partition. Son Guillaume Tell dispose de climats extrêmement réussis, et surtout de ballets d'une élégance rare à l'Opéra. Son Aida munichoise est d'une urgence invraisemblable. Son Trouvère procure des couleurs comme on n'en a jamais entendu dans l'orchestre de Verdi (elles ne sont pas dans la partition, tout simplement !) - avec un D'amor sull'ali suspendu, absolument merveilleux.

Ensuite, on peut regretter dans ses premiers enregistrements, notamment avec le New Philharmonia, une certaine mollesse, alliée à un peu d'opacité. On peut ne pas le trouver idéal dans Gluck (ou même dans Mozart) - ce qui n'est pas forcément mon cas. Mais le priver de tous ses mérites est abusif.



Citation :
Alors qu'Abbado a su rendre à Verdi toutes ses lettres de noblesses avec des interprétations qui sont plus chargées de vécu, plus interiorisées, plus nuancées, plus expressives et plus respectueuses de la partition.
Je ne suis pas d'accord avec cela. Je révère Abbado partout, sauf dans Verdi où je le trouve inégal, et souvent assez dépourvu d'imagination. Beau son. Là où il réussit le mieux, c'est sans doute dans son Ballo de la Scala où il trouve des sonorités, certes rèches, plus inventives.


Citation :
Les exemples sont fort nombreux et par conséquent je me limiterai à deux ou trois : dans l'"allegro brillante" (le sorelle vagabonde) Muti paraît plus frémissant mais il reste à la surface alors que Abbado arrive à rendre, par les sonorités qu'il sait tirer de l'orchestre, toute l'atmosphère de tragenda qui est sous-entendue dans la musique.
Dans l' "andantino" (vieni t'affretta) Muti paraît plus impétueux mais en réalité il néglige la plupart des détails et des indications du compositeur, alors qu'Abbado est plus soigné dans les sonorités et dans les détails parce qu'il respecte davantage les indications notées sur la partition.
La comparaison, dans Macbeth, n'est pas loyale. C'est un disque assez moyen de Muti, où la prise de son est opaque et écrase la dynamique, et où la jeunesse de Muti n'est pas sous son meilleur jour, surtout avec cet orchestre. Au contraire, la version Abbado est bien plus respectueuse des climats et saisissante.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Semolino
Samy's only friend



Nombre de messages : 167
Date d'inscription : 15/09/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyDim 4 Juin 2006 - 20:16

DavidLeMarrec a écrit:
Il y a en effet une tendance à considérer qu'ayant été dirigé par Verdi, il serait automatiquement le dépositaire de la volonté du Maître, raccourci qui semble en effet abusif.
Sur ce point on est d'accord et le sujet mériterait d'être amplement développer, mais cela dépasserait largement le cadre de ce fil.
DavidLeMarrec a écrit:
Son interprétation de la Traviata est extrêmement bien articulée, limpide, tendue.
A l'emporte-pièce, sans sentiment, sans nuances.
DavidLeMarrec a écrit:
On peut aussi le concevoir comme cela.
On peut le concevoir comme on veut; pour moi une telle conception ce n'est pas de la musique.
DavidLeMarrec a écrit:
Je ne suis pas d'accord. Il y a une part d'épate chez Muti (plus intellectuelle que superficielle, d'ailleurs), mais il y a aussi des lectures très nourrissantes. La découverte de son Don Carlo procure une seconde jeunesse : les rapports entre tempi sont réinventés, mais avec pertinence, et on redécouvre la partition. Son Guillaume Tell dispose de climats extrêmement réussis, et surtout de ballets d'une élégance rare à l'Opéra. Son Aida munichoise est d'une urgence invraisemblable. Son Trouvère procure des couleurs comme on n'en a jamais entendu dans l'orchestre de Verdi (elles ne sont pas dans la partition, tout simplement !) - avec un D'amor sull'ali suspendu, absolument merveilleux.
Je ne trouve absolument pas toutes ces qualités aux "interprétations" de Muti que tu cites : les ballets de Guillaume Tell n'ont aucune élégance, les sonorités sont frigides, l'articulation sèche, d'une rapidité absurde. Gardelli, qui n'est pas pour moi un grand chef, fait beaucoup mieux dans la version (en français) chez EMI. Dans Don Carlos ses tempi ont mis en difficulté plus d'un chanteur, dans les Vêpres siciliennes d'autant pire. Son Trouvère a des sonorités bruyantes, aucune atmosphère ne s'en dégage. Il ne crée aucune ambiance.
DavidLeMarrec a écrit:
On peut ne pas le trouver idéal dans Gluck (ou même dans Mozart) - ce qui n'est pas forcément mon cas.
A mon avis le meilleur de lui même Muti l'a justement donné dans Gluk, Cherubini et Mozart. Quand j'écoute son Gloria et son Magnificat de Vivaldi je pense qu'il aurait été le chef idéal pour le baroque (bien sûr un baroque non baroqueux).
DavidLeMarrec a écrit:
Abbado............ Là où il réussit le mieux, c'est sans doute dans son Ballo de la Scala où il trouve des sonorités, certes rèches, plus inventives.
Dans Ballo in maschera à la Scala il s'était fait hué.
A mon avis s'il y a un chef qui n'a jamais fait du beau son juste pour faire du beau son c'est Abbado. Celui d'Abbado c'est un Verdi introverti et cérébral, vécu de l'intérieur, réfléchi et beaucoup plus cohérent dans le choix des tempi que celui de Muti, et surtout, en phase avec les chanteurs et le chant en général. Aucun chanteur n'a jamais été mis en difficulté par Abbado.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyDim 4 Juin 2006 - 20:54

Semolino a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
On peut aussi le concevoir comme cela.
On peut le concevoir comme on veut; pour moi une telle conception ce n'est pas de la musique.
Tant' ardir.

Citation :
Je ne trouve absolument pas toutes ces qualités aux "interprétations" de Muti que tu cites : les ballets de Guillaume Tell n'ont aucune élégance, les sonorités sont frigides, l'articulation sèche, d'une rapidité absurde.
Si l'on accepte d'entrer dans ses tempi, justement, il y a des choses très intéressantes, parfois m'as-tu-vu, c'est vrai, mais, par exemple dans Don Carlo, tout à fait fascinantes et intelligentes.


Citation :
Gardelli, qui n'est pas pour moi un grand chef,
A part Nabucco et Macbeth, il ne nous reste rien de bien impérissable de lui. J'imagine qu'il devait être efficace sur le vif.


Citation :
fait beaucoup mieux dans la version (en français) chez EMI.
Cette version souffre des défauts récurrents de Gardelli : mollesse, absence d'arête du propos musical, accentuations absente, platitude du propos, et d'une façon générale absence d'interprétation. En un mot : on s'ennuie.


Citation :
Dans Don Carlos ses tempi ont mis en difficulté plus d'un chanteur, dans les Vêpres siciliennes d'autant pire.
Pourtant, ils ne s'en sortent pas si mal, dans ces Vêpres ! Bien belles, par ailleurs. Pour parler franc, qu'il mette en danger les chanteurs n'est pas mon problème : en tant qu'auditeur, si le résultat est probant, je suis content. Le confort n'est pas toujours le meilleur ami de l'opéra, au demeurant.


Citation :
Son Trouvère a des sonorités bruyantes, aucune atmosphère ne s'en dégage. Il ne crée aucune ambiance.
Je souhaite à tous les chefs de la Création de nous faire du bruits comme son d'Amor sull'ali. Des couleurs comme ça dans le répertoire italien, on les a entendues une fois, et on fait bien d'en profiter, ce n'est pas pour demain qu'on les réentendra, je le crains.


DavidLeMarrec a écrit:
A mon avis le meilleur de lui même Muti l'a justement donné dans Gluk, Cherubini et Mozart. Quand j'écoute son Gloria et son Magnificat de Vivaldi je pense qu'il aurait été le chef idéal pour le baroque (bien sûr un baroque non baroqueux).
Oui, parce que son Gluck et son Mozart sont bien épais. Son Iphigénie est un peu pataude (bien que tout à fait honorable), mais j'aime beaucoup, par perversité sans doute, son Armide, plus souple, moins martiale que ne pourrait le laisser penser la partition (et, à plus forte raison, Minkowski). Ca reste massif cependant, et pas forcément d'un goût exquis.

Pour Mozart, ce n'est que récemment (années 2000), encore plus récemment que pour Verdi (tournant aux années 90), que je lui trouve de l'intérêt, une conception théâtrale très réussie. Je pense à ses très belles Noces de Vienne en 2002 - avec, au passage, un Keenlyside autrement passionnant que dans le disque de Jacobs où on aurait mieux fait de conserver l'excellent Spagnoli.
Ses opéras chez EMI sont en revanche épais et peu spirituels, en plus de la prise de son calamiteuse.


Citation :
DavidLeMarrec a écrit:
Abbado............ Là où il réussit le mieux, c'est sans doute dans son Ballo de la Scala où il trouve des sonorités, certes rèches, plus inventives.
Dans Ballo in maschera à la Scala il s'était fait hué.
Ce n'est pas un critère de qualité.
En outre, tu auras noté comme moi que Pavarotti se fait huer lors de certaines entrées, et très violemment à la fin de son air, exécuté parfaitement. Il n'avait pas payé la claque, tout simplement.
Je maintiens, quoi qu'il en soit, que sa vision à la fois épurée et tellurique de la partition était très intéressante, et esthétiquement assez aux antipodes de ses habitudes.


Citation :
A mon avis s'il y a un chef qui n'a jamais fait du beau son juste pour faire du beau son c'est Abbado.
On ne peut pas le soupçonne de cela en effet.


Citation :
Celui d'Abbado c'est un Verdi introverti et cérébral, vécu de l'intérieur, réfléchi et beaucoup plus cohérent dans le choix des tempi que celui de Muti, et surtout, en phase avec les chanteurs et le chant en général. Aucun chanteur n'a jamais été mis en difficulté par Abbado.
Tout à fait d'accord sur le soin aux chanteurs, mais Verdi est le lieu où je le trouve peu audacieux, se cantonnant assez dans les faiblesses orchestrales des partitions. Et même, ses Don Carlo scaligères sont assez peu passionnants par rapport au texte.

Mais je ne tiens pas à dire du mal d'Abbado, que j'admire partout ailleurs, que ce soit Mozart ou Schubert, Tchaïkovski ou Moussorgski, etc.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Semolino
Samy's only friend



Nombre de messages : 167
Date d'inscription : 15/09/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyDim 4 Juin 2006 - 21:33

DavidLeMarrec a écrit:
Semolino a écrit:
fait beaucoup mieux dans la version (en français) chez EMI.
Cette version souffre des défauts récurrents de Gardelli : mollesse, absence d'arête du propos musical, accentuations absente, platitude du propos, et d'une façon générale absence d'interprétation. En un mot : on s'ennuie.
On s'ennuie certes! Mais au moins chaque danse du ballet est bien caractérisée alors que chez Muti toutes les danses se confondent dans un infernal et bruyant galop.
DavidLeMarrec a écrit:
si le résultat est probant, je suis content. Le confort n'est pas toujours le meilleur ami de l'opéra, au demeurant.
Le résultat n'a pas été probant. Surtout pas dans les Vêpres où Studer a raté ses vocalises dans le boléro à cause du tempo de Muti.
DavidLeMarrec a écrit:
Des couleurs comme ça dans le répertoire italien, on les a entendues une fois, et on fait bien d'en profiter, ce n'est pas pour demain qu'on les réentendra, je le crains.
Personnellement je trouve son accompagnement assez monocorde et inexpressif.
DavidLeMarrec a écrit:
Oui, parce que son Gluck et son Mozart sont bien épais.
Depuis que les baroqueux ont tout allégé à chaque fois que l'on entend du baroque ou du Mozart avec un son plein et riche on le qualifie d'épais.
DavidLeMarrec a écrit:
Semolino a écrit:
Dans Ballo in maschera à la Scala il s'était fait hué.
Ce n'est pas un critère de qualité.
Cest vrai..............et les applaudissements non plus.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyDim 4 Juin 2006 - 21:39

Semolino a écrit:
Depuis que les baroqueux ont tout allégé à chaque fois que l'on entend du baroque ou du Mozart avec un son plein et riche on le qualifie d'épais.
Mettons-nous à l'aise : j'écoute volontiers Mozart par Mitropoulos, Bach par Furtwängler, Jochum ou Scherchen. Je ne trouve pas forcément ces conceptions épaisses (à la rigueur Furtie, et encore...). Dans ces Muti, il y a quelque chose d'assez maladroit, le trait est large sans qu'on y gagne en beauté de la texture ou en ampleur, justement. Contrairement aux Muti plus récents.

Citation :
DavidLeMarrec a écrit:
Semolino a écrit:
Dans Ballo in maschera à la Scala il s'était fait hué.
Ce n'est pas un critère de qualité.
Cest vrai..............et les applaudissements non plus.
Tout à fait. (Et d'autant plus qu'il y avait peut-être une des claques qui, elle avait été payée. Mr. Green )
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Semolino
Samy's only friend



Nombre de messages : 167
Date d'inscription : 15/09/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyDim 4 Juin 2006 - 22:50

DavidLeMarrec a écrit:

Mettons-nous à l'aise : j'écoute volontiers Mozart par Mitropoulos, Bach par Furtwängler, Jochum ou Scherchen. Je ne trouve pas forcément ces conceptions épaisses (à la rigueur Furtie, et encore...). Dans ces Muti, il y a quelque chose d'assez maladroit, le trait est large sans qu'on y gagne en beauté de la texture ou en ampleur, justement.
Je suis entièrement d'accord, on ne peut pas comparer Mozart par Muti avec Mozart par Mitropoulos ou Bach par Muti avec Bach par Furtwängler, Jochum ou Scherchen car ceux-là ont été de très grand chef et Muti (pour moi) n'en est pas un. Néanmoins je trouve que ses preuves dans Mozart et ses incursions dans le baroque ont été ce qu'il a fait de mieux. Le côté maladroit (je dirai, en plus, grossier) que tu remarques dans son Mozart je le retrouve plutôt dans ses Verdi et surtout dans le répertoire symphonique qu'il a dirigé.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyDim 4 Juin 2006 - 23:02

Pour le répertoire symphonique, c'est variable. Beaux Tchaïkovski, Schubert intéressants, Schumann assez dépourvus de nerf. Il est vrai que je n'aurais pas pour réflexe d'aller le chercher pour le répertoire symphonique, mais ce n'est pas indigne.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Semolino
Samy's only friend



Nombre de messages : 167
Date d'inscription : 15/09/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyDim 4 Juin 2006 - 23:54

DavidLeMarrec a écrit:
Pour le répertoire symphonique, c'est variable. Beaux Tchaïkovski

Ses Tchaïkovski ne chantent pas avec assez de souplesse, je les trouve trop raides et les accélérations de tempo trop frénétiques et tape à l'oeuil.
DavidLeMarrec a écrit:
Schubert intéressants
Trop rapide et superfieciel, manque de tendresse et de candeur.
DavidLeMarrec a écrit:
Schumann assez dépourvus de nerf.
Au contraire il y en a trop et cela manque de sensualité.
DavidLeMarrec a écrit:
Il est vrai que je n'aurais pas pour réflexe d'aller le chercher pour le répertoire symphonique, mais ce n'est pas indigne.
Certes ce n'est pas indigne, sauf son Mahler et surtout son Bruckner.
Revenir en haut Aller en bas
sofro
Tonton
sofro


Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyLun 5 Juin 2006 - 19:53

Sans Muti et Abbado, on n'ose pas imaginer à quoi ressemblerait le rayon opéras verdiens des disquaires!

Que pensez-vous de Zubin Mehta dans le répertoire puccini-verdi Question
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyLun 5 Juin 2006 - 21:56

Oui, et c'est bien dommage.

Mehta est un chef problématique. Il a beaucoup baissé en qualité au fil des ans, dit-on. Je crois surtout qu'il a besoin du vif pour tirer son potentiel, même s'il s'est atténué avec les années. En studio, c'est souvent (on parle de ce répertoire, pour Mahler c'est autre chose) terne, sans idées, plan-plan. Pas inécoutable, juste routinier.

Sur le vif en revanche ! Il nous a livré notamment un Trouvère, en 1972 au Met, inimaginable lorsqu'on a écouté l'indifférence polie de son studio RCA. Une des plus grandes captations de tous les temps, tous répertoires confondus. Arroyo, Verrett, Tucker, Sereni déchaînés au delà de l'imaginable, mais stylistiquement très probes. Une battue vive, avec des textures tout à fait réussies, dans un opéra où l'orchestre a peu à dire. Non seulement il écoute les chanteurs, mais il agence le drame, aiguillonne les interprètes, dans un incandescence que je n'ai jamais entendue à ce point ailleurs, où que ce soit.
La mauvaise nouvelle, c'est que ça n'a jamais été publié.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
sofro
Tonton
sofro


Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyLun 5 Juin 2006 - 22:14

Et Turandot chez Decca?
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyLun 5 Juin 2006 - 22:30

Oh, nous avons été déplacés, che senza nome ed esule, in odio del destin chiedo anelando, ahi ! misero, il thread d'incontrar.


Citation :
Et Turandot chez Decca?
Je n'ai pas pour habitude d'acheter des moitiés d'enregistrement (sans les consonnes...), mais cette version a très bonne réputation, pour une Turandot paraît-il plus incarnée et campée qu'à l'accoutumée chez Mamie Joan. Ca ne sent donc pas trop le studio, à ce qu'on dit, et sur le papier, c'est très flatteur si on aime les protagonistes. On lit généralement peu de commentaires sur la direction de Mehta, ici, mais pas de réserves non plus.

Mais Semolino, si c'est bien lui, si j'en crois son inimitable signature (Werther ! Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Coeur Alfin ti trovo ! ), te renseignera très précisément.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Semolino
Samy's only friend



Nombre de messages : 167
Date d'inscription : 15/09/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyDim 18 Juin 2006 - 14:57

sofro a écrit:
Et Turandot chez Decca?
Zubin Mehta j'ai eu l'occasion de l'entendre assez souvent à l'opéra comme au concert. Il a été un jeune chef d'orchestre très prometteur. Malheureusement il n'a pas mûri avec le temps et il est devenu de plus en plus superficiel.
Dans la musique symphonique je l'ai toujours trouvé spectaculaire, parfois éblouissant, mais jamais vraiment habité.
Ce qu'il a fait de mieux c'est dans l'opéra. Il a le sens de la narration, il sait créer des sonorités très théâtrales et il sait accompagner les chanteurs.
De tous les opéras qu'il a enregistrés j'estime que Turandot (Decca) est ce qu'il a fait de mieux avec Aïda (Emi).
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyDim 18 Juin 2006 - 15:28

Semolino a écrit:
Dans la musique symphonique je l'ai toujours trouvé spectaculaire, parfois éblouissant, mais jamais vraiment habité.
Il y a de ça, mais sa Deuxième de Mahler, quand même, est très réussie. On ne peut pas dire qu'elle ne soit pas habitée, mais il y a toujours un petit côté clinquant, je ne le nie pas - mais il fait ici merveille.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Semolino
Samy's only friend



Nombre de messages : 167
Date d'inscription : 15/09/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyDim 18 Juin 2006 - 21:19

DavidLeMarrec a écrit:
Il y a de ça, mais sa Deuxième de Mahler, quand même, est très réussie.
Si je ne m'abuse la Deuxième dont il est question fait partie de ses premiers enregistrements. Le fait est qu'avec le temps il n'a pas approfondi sa conception de la musique. Il n'a pas évolué.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyLun 19 Juin 2006 - 1:56

C'est exact, hélas.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Semolino
Samy's only friend



Nombre de messages : 167
Date d'inscription : 15/09/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyMar 20 Juin 2006 - 19:09

DavidLeMarrec a écrit:
C'est exact, hélas.
Dans ce sens il est très significatif de comparer ses deux versions du Trouvère : Dans la première (RCA) Mehta adapte toujours les sonorités aux caractéristiques vocales réelles des chanteurs. Il arrive à obtenir des couleurs orchestrales qui se marient au timbre de chaque chanteur. Il fait preuve d'un sens de la narration très cohérent tout en rendant parfaitement l'atmosphère particulière de chanque scène. Dans la deuxième version (Decca), 21 ans après, de tout cela il ne reste plus rien. C'est bien dirigé sous l'aspect purement technique mais il alterne des moments fades et inexpressifs à des moments où il mise tout sur l'effet tape à loeil (un peu à la Muti) mais cela tombe à plat.
Il est devenu routinier et il ne compte plus que sur ses capacités techniques, son "style" est devenu une séries de formules à appliquer.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyMar 20 Juin 2006 - 20:54

Semolino a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
C'est exact, hélas.
Dans ce sens il est très significatif de comparer ses deux versions du Trouvère : Dans la première (RCA) Mehta adapte toujours les sonorités aux caractéristiques vocales réelles des chanteurs.
Ca reste assez commun cependant, surtout comparé à l'incandescence du live de 72.


Citation :
Dans la deuxième version (Decca), 21 ans après, de tout cela il ne reste plus rien. C'est bien dirigé sous l'aspect purement technique mais il alterne des moments fades et inexpressifs à des moments où il mise tout sur l'effet tape à loeil (un peu à la Muti) mais cela tombe à plat.
Oui, non seulement c'est dirigé au kilomètre, mais c'est un vulgaire assez peu soutenable. Lorsque Muti fait des effets, c'est plus dans une visée intellectuelle, même si c'est m'as-tu vu. Ici, c'est vraiment la vulgarité verdienne dans ce qu'elle peut avoir de plus détestable.

J'avais oublié ce disque, vraiment peu engageant pour le chef.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Bertrand67
Malheur, Gustave !
Bertrand67


Nombre de messages : 3135
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyJeu 7 Déc 2006 - 18:48

Bon je profite de ce topic Verdi pour demander votre avis sur ce dvd du Liceu: "Aida" chez opus arte.

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... 0809478000945_bg_front
Revenir en haut Aller en bas
Dragon240
Mélomane du dimanche
Dragon240


Nombre de messages : 96
Age : 46
Date d'inscription : 05/10/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyJeu 7 Déc 2006 - 22:42

Semolino, tu sembles avoir des avis bien développés et argumentés. Je me pose tout de meme une question. En matière de musique, n'y a-t-il qu'une seule vérité possible ?

Je ne prétends pas avoir tes connaissances, mais j'adore ce que Muti a fait dans sa période Londres en interprétant Verdi. J'ai pourtant écouter d'autres interprétations ( Abbado, Karajan, Harnoncourt, Bohm, Gardelli, Serafin, Levine, Matherson, Taddei, Giulini, Solti, Celibidache, Sinopoli.... ) et dans l'ensemble, c'est Muti que je préfère.

tiens d'ailleurs, que pensez vous de Sinopoli ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.volvoforlife-fr.com
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptySam 9 Déc 2006 - 16:12

Karajan67 a écrit:
Bon je profite de ce topic Verdi pour demander votre avis sur ce dvd du Liceu: "Aida" chez opus arte.

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... 0809478000945_bg_front
Si tu nous donnais la distribution, ça nous aiderait peut-être pour savoir si on connaît, ou ce qu'on peut supposer. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptySam 9 Déc 2006 - 16:16

Dragon240 a écrit:
Je ne prétends pas avoir tes connaissances, mais j'adore ce que Muti a fait dans sa période Londres en interprétant Verdi. J'ai pourtant écouter d'autres interprétations ( Abbado, Karajan, Harnoncourt, Bohm, Gardelli, Serafin, Levine, Matherson, Taddei, Giulini, Solti, Celibidache, Sinopoli.... ) et dans l'ensemble, c'est Muti que je préfère.
Personne n'est parfait. Ca me semble relever du plus pur mauvais goût, mais je n'ai hélas plus assez de pierres en magasin (épuisées pour chasser les Cornistes du Temple) pour proposer une lapidation. Wink


Citation :
tiens d'ailleurs, que pensez vous de Sinopoli ?
Bof. C'est bien, mais ça manque de corps, d'arêtes, de lignes directrices. Dans Verdi, ce peut être bruyant (Nabucco) ou insaisissable (Macbeth).
C'est tout à fait bien, cela dit, mais pas non plus la référence absolue. Direction plutôt du côté des intelligentes, quand même.

Mais vu que nous n'avons pas du tout les mêmes attentes en matière de direction, manifestement, possible que tu y trouves le côté mollement voluptueux du premier Muti (en moins charpenté et en plus fouillé).
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Dragon240
Mélomane du dimanche
Dragon240


Nombre de messages : 96
Age : 46
Date d'inscription : 05/10/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyDim 10 Déc 2006 - 19:57

DavidLeMarrec a écrit:

Mais vu que nous n'avons pas du tout les mêmes attentes en matière de direction, manifestement, possible que tu y trouves le côté mollement voluptueux du premier Muti (en moins charpenté et en plus fouillé).

Normal, vu que je n'ai aucun gout elephant
Revenir en haut Aller en bas
http://www.volvoforlife-fr.com
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyLun 11 Déc 2006 - 3:35

Ce n'est pas moi qui l'ai dit. Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Bertrand67
Malheur, Gustave !
Bertrand67


Nombre de messages : 3135
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyVen 15 Déc 2006 - 23:06

Je viens d'acheter ceci

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... B00019GH8E.01._AA240_SCLZZZZZZZ_

Nabucco à la Scala dirigé par Muti. Je vous en ferais un topo trés vite.

Mais j'ai une question sur Aida, au niveau cd je suis trés bien equiper, mais j'aimerai bien avoir une ou deux version dvd de cet opéra que j'adore !
J'ai trouver quelques versions mais j'aimerais votre avis pour ne pas commettre d'impairs !

-Nello Santi aux arenes de Verone (tdk), Chiara, Zajick, Pons, Johannsson

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Kataloglargeaidacoverlaad4

-James Levine avec son Met (dg)- Domingo/Millo/Milnes/Burchaladze...

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... B000050X2Z.01._AA240_SCLZZZZZZZ_V51177599_

Si vous avez d'autres versions aussi je suis preneur lol!
Revenir en haut Aller en bas
Xavier
Père fondateur
Xavier


Nombre de messages : 89350
Age : 41
Date d'inscription : 08/06/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyVen 15 Déc 2006 - 23:15

Tout ce que je peux dire, c'est que tu peux trouver la Levine pour 12,99 euros un peu partout. (même à 9,99 parfois à la Fnac)
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyVen 15 Déc 2006 - 23:45

Eh bien, tout dépend ce que tu aimes, pardi !

Il doit exister aussi la vidéo bien connue de la Scalla (Chiara/Zajick/Pavarotti). C'est très bien chanté, mais assez peu engagé.

Tu prends moins de risques avec Domingo qu'avec un suédois inconnu au bataillon, mais tu es sûr que Levine ne fera pas dans la dentelle.

De toute façon, un cas c'est le son et lumières, dans l'autre c'est les statuettes de cire, alors. batman
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Dragon240
Mélomane du dimanche
Dragon240


Nombre de messages : 96
Age : 46
Date d'inscription : 05/10/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptySam 16 Déc 2006 - 11:42

Karajan67 a écrit:
Je viens d'acheter ceci

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... B00019GH8E.01._AA240_SCLZZZZZZZ_

Nabucco à la Scala dirigé par Muti. Je vous en ferais un topo trés vite.


ça ne vaut pas ce qu'il a fait à Londres selon moi...


Karajan67 a écrit:

-James Levine avec son Met (dg)- Domingo/Millo/Milnes/Burchaladze...

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... B000050X2Z.01._AA240_SCLZZZZZZZ_V51177599_


Superbe version celle-ci ! et Dolora Zajick m'a fait vraiment forte impression
Revenir en haut Aller en bas
http://www.volvoforlife-fr.com
Bertrand67
Malheur, Gustave !
Bertrand67


Nombre de messages : 3135
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptySam 16 Déc 2006 - 12:18

C'est fort probable que le dvd de la Scala soit un peu plus faible que le CD mais je peux te dire c'est trés bon. C'est dire le niveau du CD.
Pour ce qui est de Levine, si tu me dis que c'est bien je vais pas hésiter pour 13 euros ! Faut dire que les dvd de Aida ne sont hyper nombreux, ou alors trés faible au niveau qualité.
Revenir en haut Aller en bas
Dragon240
Mélomane du dimanche
Dragon240


Nombre de messages : 96
Age : 46
Date d'inscription : 05/10/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptySam 16 Déc 2006 - 20:37

avant que ça me retombe sur le rable, je te rappelle que j'ai mauvais gout Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://www.volvoforlife-fr.com
Bertrand67
Malheur, Gustave !
Bertrand67


Nombre de messages : 3135
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyDim 17 Déc 2006 - 1:45

Plutot que des dvd douteux pour certains, j'ai choisis de m'acheter un Aida supplementaire. La version de Muti avec le Philarmonia chez Emi, avec mes versions de Solti et Abbado je suis bien pourvus.

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Verdi_Aida_Groc

Je vous ferez aussi un topo comme pour le Nabucco de Muti en dvd.
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyDim 17 Déc 2006 - 12:25

Karajan67 a écrit:
Plutot que des dvd douteux pour certains, j'ai choisis de m'acheter un Aida supplementaire. La version de Muti avec le Philarmonia chez Emi, avec mes versions de Solti et Abbado je suis bien pourvus.

...

Et tu n'as pas de Karajan ?? Pour une fois qu'il faut...

Si tu veux du disque d'Aida, quelques valeurs sûres et quelques curiosités.

Parmi le superlatif :
- Muti Tomowa-Sintow/Fassbaender/Domingo/Nimsgern à l'opéra de Munich, une soirée totalement folle où chacun donne le meilleur et même plus.
- Du côté plus étonnant, le DVD de Kazushi Ono à la Monnaie, très bien chanté, et surtout les textures invraisemblables qu'invente le chef dans cette musique.

Parmi l'excellent :
- Karajan 59 (Karajan II est très bien aussi).
- Harnoncourt, une expérience assez décalée.


Mais à mon sens, c'est le mauvais versant d'Abbado (il y en a pourtant bien peu !), la mauvaise période de Muti, et le disque Solti a une réputation un petit peu exagérée (bien que tout à fait bon). Voilà pour le côté "empêcheur de poster en silence" décrit par Sofraud. :shaking2:
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
sofro
Tonton
sofro


Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyDim 17 Déc 2006 - 20:11

DavidLeMarrec a écrit:
Karajan67 a écrit:
Plutot que des dvd douteux pour certains, j'ai choisis de m'acheter un Aida supplementaire. La version de Muti avec le Philarmonia chez Emi, avec mes versions de Solti et Abbado je suis bien pourvus.

...

Et tu n'as pas de Karajan ?? Pour une fois qu'il faut...

Si tu veux du disque d'Aida, quelques valeurs sûres et quelques curiosités.


Parmi l'excellent :
- Karajan 59 (Karajan II est très bien aussi).
Mais à mon sens, c'est le mauvais versant d'Abbado (il y en a pourtant bien peu !), la mauvaise période de Muti, et le disque Solti a une réputation un petit peu exagérée (bien que tout à fait bon)

La version Karajan Decca avec Bergonzi et Simionato? Elle est excellente!
Ah David, je suis tout heureux de t'entendre parler ainsi ; tu as eu un peu de délire ces jours-ci, et l'on ne te comprenait pas. Mais maintenant, tout cela est bien loin.

Sofrel


(pas de rejet de Tebaldi?... étonnant...)

tsss... tsss... la réputation de Solti est méritée...Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... 0130
Solti est quand même un peu bruyant, il faut le reconnaître, mais quel plateau de chanteurs!
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyDim 17 Déc 2006 - 20:24

sofro a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Karajan67 a écrit:
Plutot que des dvd douteux pour certains, j'ai choisis de m'acheter un Aida supplementaire. La version de Muti avec le Philarmonia chez Emi, avec mes versions de Solti et Abbado je suis bien pourvus.

...

Et tu n'as pas de Karajan ?? Pour une fois qu'il faut...

Si tu veux du disque d'Aida, quelques valeurs sûres et quelques curiosités.


Parmi l'excellent :
- Karajan 59 (Karajan II est très bien aussi).
Mais à mon sens, c'est le mauvais versant d'Abbado (il y en a pourtant bien peu !), la mauvaise période de Muti, et le disque Solti a une réputation un petit peu exagérée (bien que tout à fait bon)

La version Karajan Decca avec Bergonzi et Simionato? Elle est excellente!
Oui, Bergonzi beaucoup plus ferme que de coutume, Simionato immense à son habitude, et dans ses meilleures années.

Citation :
Ah David, je suis tout heureux de t'entendre parler ainsi ; tu as eu un peu de délire ces jours-ci, et l'on ne te comprenait pas. Mais maintenant, tout cela est bien loin.

Sofrel
Attendez un peu que j'aille vous pourfendre sur les autres fils...


Citation :
(pas de rejet de Tebaldi?... étonnant...)
Non, elle a une attention à la diction (à défaut de caractérisation très variée) qui me touche beaucoup. Je vous concède que c'est étonnant.

De toute façon, qui chante mieux Aida ? Pas énormément de monde.


Citation :
tsss... tsss... la réputation de Solti est méritée...Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... 0130
Solti est quand même un peu bruyant, il faut le reconnaître, mais quel plateau de chanteurs!
Oui, le chef est bruyant. Par rapport au reste de la discographie, cette distribution n'est pas particulièrement supérieure, si ce n'est qu'elle est publiée chez Decca, très largement diffusée et que beaucoup de monde a pu la fréquenter.
Plus que Muti/Munich, Harnoncourt ou Ono, par exemple.

Leontyne Price est un genre, que je trouve plutôt vulgaire, à commencer par les graves inventés de façon assez vilaine. Bergonzi commence sa période bonbon anglais : c'est beau, c'est doux, c'est parfait, mais ça manque de corps et de caractère. Merrill est un excellent baryton aux manières pas toujours soignées. C'est encore Gorr qu'on critique souvent que je préfère : ça crie un peu dans les aigus, mais c'est très engagé.

C'est très bien, c'est juste qu'il y a encore mieux objectivement, et surtout encore plus à mon goût sur le marché, sans la direction de Solti qui plus est.

Enfin, ne faisons pas le difficile, si on excepte le tintamarre de Solti et si on aime Price et Bergonzi tels qu'ils sont, c'est impeccable.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Bertrand67
Malheur, Gustave !
Bertrand67


Nombre de messages : 3135
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyDim 17 Déc 2006 - 20:46

Moi j'ai plutôt bien aimer la version de Muti (emi), faut dire que je fonctionne à l'affect. Etant dans ma phase Muti je suis donc sensible à tous ses enregistrements. Et puis, je suis un grand fan de Domingo donc là je suis aux anges. Je regrette quand meme de pas avoir trouver la version Orfeo de Muti/Domingo.
Revenir en haut Aller en bas
sofro
Tonton
sofro


Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyDim 17 Déc 2006 - 23:48

DavidLeMarrec a écrit:
Citation :
(pas de rejet de Tebaldi?... étonnant...)
Non, elle a une attention à la diction (à défaut de caractérisation très variée) qui me touche beaucoup.
De toute façon, qui chante mieux Aida ? Pas énormément de monde

Donc si je vous suis, lorsque l'on prend vos trois critères de prédilection, la justesse, l'efficacité dramatique, la diction(*): pour Tebaldi vous êtes prêt à faire des concessions sur les deux premiers? Il y a donc une hiérarchie entre les critères?

J'essaie de comprendre... scratch

(*) mes trois bêtes noires... Les critères au nom desquels vous me censurez le plus souvent et qui me passent le plus par dessus la tête...


DavidLeMarrec a écrit:
Je vous concède que c'est étonnant.
Bon... vous vous étonnez vous-même... nous sommes deux à vous trouver imprévisible, alors... pour une fois que je suis de votre avis... Mr. Green
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité




Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyLun 18 Déc 2006 - 0:08

Citation :
Leontyne Price est un genre, que je trouve plutôt vulgaire, à commencer par les graves inventés de façon assez vilaine

Aaaarghh, je sens que je vais tomber à la renverse! donc c'est bien ça ce n'est pas Aïda que j'aimais, je me disais aussi, une chose aussi vulgaire qu'on la fait jouer par tous les orphéons sous les kiosques!..
Si c'est Solti le problème il me semble qu'il y a une autre intégrale avec Leinsdorf
Revenir en haut Aller en bas
sofro
Tonton
sofro


Nombre de messages : 2268
Localisation : LYON
Date d'inscription : 19/09/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyLun 18 Déc 2006 - 13:53

DavidLeMarrec a écrit:
Leontyne Price est un genre, que je trouve plutôt vulgaire, à commencer par les graves inventés de façon assez vilaine. Bergonzi commence sa période bonbon anglais : c'est beau, c'est doux, c'est parfait, mais ça manque de corps et de caractère. Merrill est un excellent baryton aux manières pas toujours soignées. C'est encore Gorr qu'on critique souvent que je préfère : ça crie un peu dans les aigus, mais c'est très engagé.

C'est très bien, c'est juste qu'il y a encore mieux objectivement, et surtout encore plus à mon goût sur le marché, sans la direction de Solti qui plus est.

Enfin, ne faisons pas le difficile, si on excepte le tintamarre de Solti et si on aime Price et Bergonzi tels qu'ils sont, c'est impeccable.


Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Jvun6


Voyou!
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand67
Malheur, Gustave !
Bertrand67


Nombre de messages : 3135
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyLun 18 Déc 2006 - 18:45

Mon achat du jour...

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... 40511527

Vous avez devant vous le dernier Simon Boccanegra disponible disponible dans le commerce à Strasbourg (hormis peut-etre Solti scratch )
Version de Mark Elder avec le LSO au festival de Glyndebourne. Je suis en train de visionner celà et je trouve celà plutot pas mal. De toute facon, j'ai pas trop le choix, faut que je fasse avec jusqu'à l'aprés Noel. Ensuite je pourrais voir et essayer de trouver Abbado.
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand67
Malheur, Gustave !
Bertrand67


Nombre de messages : 3135
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyMar 19 Déc 2006 - 20:33

Bonjour comme j'ai adorer "Simon Boccanegra" en dvd, j'aimerai m'en procurer une en cd... Je m'en remet a votre jugement... alors Solti, Abbado ou autres...
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand67
Malheur, Gustave !
Bertrand67


Nombre de messages : 3135
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyMar 19 Déc 2006 - 20:49

Pendant que j'y suis si vous avez une idée pour un "Attila" entre Ramey et Raimondi... Laughing (eh oui on voit que Noel approche santa )
Revenir en haut Aller en bas
Bertrand67
Malheur, Gustave !
Bertrand67


Nombre de messages : 3135
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyMer 20 Déc 2006 - 22:20

David tu veux pas aider un pauvre alsacien en detresse ? Laughing
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyMer 20 Déc 2006 - 22:33

sofro a écrit:
DavidLeMarrec a écrit:
Citation :
(pas de rejet de Tebaldi?... étonnant...)
Non, elle a une attention à la diction (à défaut de caractérisation très variée) qui me touche beaucoup.
De toute façon, qui chante mieux Aida ? Pas énormément de monde

Donc si je vous suis, lorsque l'on prend vos trois critères de prédilection, la justesse, l'efficacité dramatique, la diction(*):
La justesse, je n'en ai à peu près rien à faire, sauf la justesse de la caractérisation. Il n'y a que Rysanek où le vacillement permanent me mette le mal de mer.


Citation :
pour Tebaldi vous êtes prêt à faire des concessions sur les deux premiers? Il y a donc une hiérarchie entre les critères?

J'essaie de comprendre... scratch
Les choses s'équilibrent dans une alchimie subtile qui nous surprend parfois. Evidemment, Mireille Delunsch ferait beaucoup mieux. dwarf

Mais l'attention à la diction, je la trouve touchante chez Tebaldi, et l'implication dramatique, bien que mesurée, est suffisante pour qu'au bout je trouve mon compte. Smile


Citation :
(*) mes trois bêtes noires... Les critères au nom desquels vous me censurez le plus souvent et qui me passent le plus par dessus la tête...
C'est-à-dire qu'écouter de l'opéra avec des statues de cire qui déversent un flot de phonèmes sans feu ni lieu m'est personnellement peu engageant.


Citation :
DavidLeMarrec a écrit:
Je vous concède que c'est étonnant.
Bon... vous vous étonnez vous-même... nous sommes deux à vous trouver imprévisible, alors... pour une fois que je suis de votre avis... Mr. Green
[mode impitoyable on]Il faut dire que si je comptais sur vous pour être surpris. :mrgeen: [off]

Que voulez-vous, c'est une preuve de plus, s'il le fallait, qu'on ne peut décidément se fier à mes avis fantaisistes.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyMer 20 Déc 2006 - 22:36

Karajan67 a écrit:
Pendant que j'y suis si vous avez une idée pour un "Attila" entre Ramey et Raimondi... Laughing (eh oui on voit que Noel approche santa )
En tant qu'admirateur de Raimondi, je réponds sans hésiter Ramey/Muti. Smile

C'est incontestablement plus conforme à la couleur, et plus travaillé, surtout que Gardelli est très fade et l'entourage moins probant.


Pour les Boccanegra, tu peux donner la distribution d'Elder ?

Abbado est vraiment bien, si on aime des formats légers (hors Mattila). Les chanteurs ne sont pas exceptionnels, mais la sauce prend très bien.
Mise en scène sobre.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Bertrand67
Malheur, Gustave !
Bertrand67


Nombre de messages : 3135
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyMer 20 Déc 2006 - 22:42

Elena Prokina .... Amelia/Maria Boccanegra
Giancarlo Pasquetto .... Simon Boccanegra
David Rendall .... Gabriele Adorno
Alastair Miles .... Jacopo Fiesco
Peter Sidhom .... Paolo
Daniel Borowski .... Pietro
Yvonne Patrick .... Amelia's Maid
Kevin Sharp .... A Captain

Mark Elder .... Direction
Revenir en haut Aller en bas
DavidLeMarrec
Mélomane inépuisable
DavidLeMarrec


Nombre de messages : 95077
Localisation : tête de chiot
Date d'inscription : 30/12/2005

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyMer 20 Déc 2006 - 22:45

Karajan67 a écrit:
Elena Prokina .... Amelia/Maria Boccanegra
Giancarlo Pasquetto .... Simon Boccanegra
David Rendall .... Gabriele Adorno
Alastair Miles .... Jacopo Fiesco
Peter Sidhom .... Paolo
Daniel Borowski .... Pietro
Yvonne Patrick .... Amelia's Maid
Kevin Sharp .... A Captain

Mark Elder .... Direction
Miles, c'est bien, mais de là à tenir un rôle comme Fiesco, je n'ai pas idée. Rendall est un solide ténor dramatique d'école allemande (non, la voix n'est pas vilaine !), plus Erik qu'Adorno, qui est tout de même un peu tendu, mais pourquoi pas.

Les autres... ?

Elder est un chef honorable.
Revenir en haut Aller en bas
http://operacritiques.free.fr/css/
Bertrand67
Malheur, Gustave !
Bertrand67


Nombre de messages : 3135
Age : 39
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/08/2006

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyMer 20 Déc 2006 - 22:54

En plus c'est le seul Simon qu'il reste en magasin, hormis le cd de Solti (scala de Milan) avec Nucci, Té Kanawa, Burchaladze... Tu le connais le Solti ?
Revenir en haut Aller en bas
Morloch
Lou ravi
Morloch


Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyDim 14 Jan 2007 - 15:43

Quelques Traviata au disque, avec des remarques à la schmol.


Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... B0000041Y9.01._AA240_SCLZZZZZZZ_

Version de 1979 avec Joan Sutherland (Violetta) / Luciano Pavarotti (Alfredo) / Matteo Manuguerra (Germont) Richard Bonynge (direction) – National Philarmonic Orchestra


La première Traviata que j’ai entendu au disque chez mes parents, une des premières de la glorieuse époque de l’apparition du fameux « DDD » au dos des disques censé être le summum de l’absolu ultime et indépassable (les disques AAD, vous vous étiez fait arnaquer, sisi). J’imagine donc que je ne suis pas le seul sur terre pour qui Joan Sutherland en fin de carrière a été la première Violetta face à un Luciano Pavarotti plutôt jeune.

Bon, je sais d’avance ce qui va être dit sur cette version : Joan Sutherland fait une performance musicale et vocale, plus qu’un grand numéro de théâtre. Elle pourrait lire l’annuaire téléphonique de Sydney ou un livre de 1001 recettes de crumble à la pomme, personne ne verrait la moindre différence, ça ne sonne pas tout à fait italien, c’est vrai. Cela dit la performance vocale est splendide, Sutherland me paraît tellement à l’aise qu’elle emporte tout sur son passage, y compris les réticences des pires grincheux qui rôdent dans l’ombre.

Luciano Pavarotti est parfait quant à lui, même s’il paraît relativement indifférent aux époumonnages de Sutherland et se contente de chanter son rôle un peu comme des airs napolitains. Mais musicalement c’est fluide, harmonieux, chaud. De bonne humeur du début à la fin, on comprend d’autant mieux la solitude de Violetta qui meurt réellement seule Very Happy

Bonynge dirige tout ça sérieusement et professionnellement, tout le monde est heureux à la fin et a passé un bon moment.

Alors, je vais faire un aveu : j’adore cette Traviata. Je l’ai tellement écoutée que même après avoir entendu des versions objectivement meilleures, j’y reviens avec plaisir. J’y peux rien, j’ai essayé d’avoir bon goût, mais pas moyen, sgnirf…



Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... B00000630Y.01._AA240_SCLZZZZZZZ_

Version live de 1955 avec Maria Callas (Violetta), Giuseppe di Stefano (Alfredo), La Scala, Carlo Maria Giulini (direction)

Version historique dans une prise de son moyenne que pourtant personne n’a pensé filmer. Dommage car la mise en scène signée Luchino Visconti paraît splendide au vu des quelques photos volées de cette production.

Maria Callas ultra-dramatique dans un de ses rôles fétiche et au sommet vocalement. Une version pour amateurs de théâtre et d’engagement total dans un rôle. Peut-être pas une version de base à cause de la qualité de l’enregistrement un peu bof. Carlo Maria Giulini est très bon, cette version peut se définir comme celle des aristocrates italiens, elle est à écouter pour se dire qu’on entend un écho d’une des plus incroyables représentations d’opéra du XXè siècle.


Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... B000001G5W.01._AA240_SCLZZZZZZZ_

Version de 1976 avec Ileana Cotrubas (Violetta), Placido Domingo (Alfredo), opéra de Bavière, Carlos Kleiber (direction).

Vous connaissez tous cette version, c’est celle qu’on trouve recouverte d’auto-collants de toutes sortes chez les disquaires entre les timbres de platine et les diapason d’or, les diamants de l’opéra, fip, etc… etc… Elle est donc dure à repérer Razz Une fois trouvée, elle mérite bien sa réputation.

Une Violetta très dramatique, avec une touche de nostalgie dans la voix. C’est splendide musicalement, théatralement. Peut-être la distribution la plus homogène car en face on a un fabuleux Alfredo de Placido Domingo, tout en sensibilité et intelligence. Et en prime un chef de légende avec Carlos Kleiber. Le son est magnifique et tout s’enchaîne avec naturel et classe. La version de ceux qui ont bon goût, et à ce sujet c’est curieux, parce que je l’adore aussi. Arf. Quelque chose d’anormal.


Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... B000059QY3.01._AA240_SCLZZZZZZZ_

Version live 1994, avec Angela Gheorghiu (Violetta), Frank Lopardo (Alfredo), Covent Garden, Georg Solti (direction)

Euh… la version géniale. Ca part dans tous les sens, Gheorgiu a décidé de montrer qu’elle est la nouvelle Callas et donc elle hurle à cracher ses poumons, chante faux par endroits, c’est incroyable à entendre. C’est la meilleure Violetta de tous les temps (oui j’ai mauvais goût :’( ), au DVD elle a un énorme avantage, elle est crédible physiquement dans le rôle. En plus, la mise en scène, très classe et classique, passe parfaitement. Solti est ravi, sa direction souligne de bout en bout l’interprétation de Gheorgiu dont le timbre me semble idéal pour le rôle.
Le reste de la distribution ne suit pas trop, aucun phrasé chez Lopardo, Nucci chante de façon très bourrin. Mais c’est pas grave, ce qui compte ici c’est le duo Gheorgiu/Solti, voilà.

Et en plus le DVD est en promo un peu partout.


C'est classé dans l'ordre dans lequel je les ai découvert, pas de préférence. De toutes façons elles sont toutes réussies (sisi, je vous le jure).


Dernière édition par le Dim 14 Jan 2007 - 15:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Morloch
Lou ravi
Morloch


Nombre de messages : 9912
Date d'inscription : 14/10/2006

Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... EmptyDim 14 Jan 2007 - 15:47

Dans les versiosn assez récentes de Violetta j'aimerais écouter Renée Fleming et Edita Gruberova.

C'est sur ma to-listen list Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://nhofszandz.blogspot.com/
Contenu sponsorisé





Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty
MessageSujet: Re: Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...   Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Verdi - Toscanini, Abbado, Muti, Mehta...
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Requiem de Verdi
» I lombardi (Verdi 1843)/Jérusalem (Verdi, 1847)
» Les Opéras de Verdi en Cd
» Arturo Toscanini
» Wagner - La Tétralogie (DVD) (2)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Autour de la musique classique :: Musique classique :: Discographie :: Oeuvres (discographie)-
Sauter vers: